Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

"Houston, we have a problem."

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 96
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
# "Houston, we have a problem."
message posté Mar 26 Sep - 11:01 par Reid D. Lloyd


"Houston, we have a problem."

ft. Cole & Reid



Installé à son bureau, l'homme d'affaires dardait un regard noir sur le type en face de lui, les mains croisées sous son menton. « J'attends » avait-il lancé sur un ton aussi sec que condescendant tandis que le teint de son vis-à-vis devenait de plus en plus blafard. L'une de ses petites fourmis avait eu le malheur de laisser filer un investissement important et avait été convoqué dans le bureau du grand patron même avant d'avoir pu justifier quoi que ce soit. Reid pouvait cependant faire l'effort de l'écouter, même si sa décision quant à l'avenir de ce pauvre typé avait été prise à la minute où il avait merdé ; s'il voulait le faire changer d'avis désormais, il avait intérêt à avoir une explication en béton armé. « Je... je ne sais pas ce qu'il s'est passé Monsieur Lloyd... » Raté. Et le PDG allait devoir payer les pots cassés. Mais il ne serait pas le seul à en subir les conséquences. « Mauvaise réponse, Porter. Videz votre bureau et rentrez chez vous, vous avez cinq minutes. » L'homme d'une quarantaine d'années devint livide, ses yeux s'écarquillant sous le choc. « Monsieur Lloyd je vous en prie... j'ai une femme et des enfants, je ne peux pas perdre cet em... » « Vous me faites perdre mon temps, Porter. Lisa vous enverra votre lettre de licenciement. » Et sur ces mots, le blond avait désigné la porte de sa main, ne sourcillant pas quand celui qui était désormais son ex-employé lui lança un regard complètement désemparé. Tous savaient comment fonctionnait le trentenaire, à quel point il pouvait être un tyran pour mener sa barque, mais il n'y avait pas de résultats sans sacrifices, et une erreur était difficilement pardonnable.

Le reste de l'après-midi, Reid avait tenté d'arranger le coup, mettant d'autres de ses sbires sur l'affaire qui leur était passée sous le nez afin de récupérer des fonds pour la regagner. Si la nervosité était déjà grande, son agacement s'accentua encore quand il reçu un message de Cole lui intimant de venir rapidement au club, affirmant qu'ils avaient un problème. Soupirant bruyamment, il lui avait simplement répondu qu'il passerait dans la soirée. Dieu que cette semaine le mettait déjà en rogne, sûr que le prochain qui oserait broncher se prendrait toutes ses représailles à la tête. Toutes les ondes positives qu'il avait encaissé durant son week-end s'étaient définitivement envolée, ne laissant qu'un Reid franchement à fleur de peau, et il aurait encore trois longues journées à tirer avant d'espérer pouvoir se déconnecter un peu de ce quotidien.

En fin de journée, il avait quitté son bureau, laissant le soin aux quelques employés faisant des heures supplémentaires de corriger les erreurs de Porter. Installé au volant de son véhicule s'être grillé une cigarette dans une tentative vaine de calmer ses nerfs en pelote, il prit immédiatement la direction du club de Cole. Même pour un mardi soir, le lieu était relativement animé, preuve de la notoriété de l'endroit. À peine entré, Reid s'arrêta au bar afin d'obtenir un verre de cognac et espérer, une nouvelle fois, se détendre un peu. Son verre récupérer, il chercha du regard son associé. Ce dernier ne sembla cependant pas être dans la pièce principale, peut-être était-il dans les bureaux à gérer ce soi-disant problème qu'il avait à peine abordé dans son message. Sans même demander une quelconque permission, l'Américain partit à sa recherche, son verre bien en main, ne se formalisant qu'à moitié de tout ce qui se jouait autour de lui. Sûr qu'il aurait préféré rentrer chez lui, mais il connaissait suffisamment Leary pour savoir qu'il ne lui demandait pas de venir pour rien, ou en tous cas qu'il ne parlait pas de ''problème'' si le soucis en question n'était qu'une broutille.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 12/10/2016
» Messages : 8842
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : harvey newton-haydon
» Âge : trente-deux ans
» Schizophrénie : brahms de bury (p. niney) + jin hyun kwon (lee sh)
# Re: "Houston, we have a problem."
message posté Dim 1 Oct - 12:33 par Cole Leary
Houston, we have a problem. ✻✻✻ Cole avait horreur des imprévus, il n'avait pas le temps de les gérer. Habituellement il se contentait de balayer l'affaire d'un signe las de la main, de demander à quelques uns de ses hommes de s'occuper de cela parce qu'il ne voulait pas avoir du sang sur les mains et il passait à autre chose. Son club dévorait son temps et son énergie, il s'acharnait à diminuer la pile de dossiers qui s'entassaient sur son bureau, il soupirait lorsque l'un de ses danseuses glissait son visage par la porte pour lui demander d'une voix suave si tout ce passait comme il le souhaitait. Sauf que cette fois-là tout ne se passait pas comme il l'entendait, non. Il pianotait sur les touches de son portable à vitesse grand v, soufflant et glissant nerveusement sa main derrière sa nuque. L'appel qu'il avait reçu quelques minutes auparavant avait eu l'effet d'une bombe, comme un coup de massue ; il avait l'habitude de tout contrôler Cole, d'être maître de ses actions et en tant qu'héritier de la famille Leary de posséder suffisamment d'argent pour faire chanter et corrompre des personnes haut placées. Mais visiblement leurs méthodes, à son associé et lui-même, ne semblaient pas au goût de tout le monde. Et cet abruti. Il passa sa main sur son visage, il se retenait de ne pas prendre ses affaires et de lui envoyer son poing dans sa figure, tout était de sa faute. Il s'était fait pirater son ordinateur et maintenant le hackeur risquait de remonter jusqu'aux deux associés. Et ce n'était ni bon pour l'un, ni pour l'autre. Il fit claquer sa langue et s'extirpa de son fauteuil alors qu'un de ses videurs le prévenait par message de l'arrivée de Reid, se dernier errait dans le club visiblement à sa rechercher. « Reid, par ici. » il lui serra la main et d'un signe de tête indiqua la porte de son bureau qu'il avait laissé ouverte « On est dans la merde. » il lui indiqua un fauteuil avant de reprendre place dans le sien. Cette situation désastreuse lui collait la boule au ventre. En plus de ça il devait faire attention à ne pas décevoir le chef de la mafia et accessoirement meilleur ami. Il tapota le bureau du bout de ses doigts avant de relever le visage vers son interlocuteur. « Quelqu'un a piraté l'ordinateur d'un des nôtres. »


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 96
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
# Re: "Houston, we have a problem."
message posté Mer 4 Oct - 1:55 par Reid D. Lloyd


"Houston, we have a problem."

ft. Cole & Reid



Se baladant toujours dans le club à la recherche de Cole, son verre bien tenu dans sa main gauche, le blond ne tarda pas à tomber sur le concerné, serrant à son tour sa main avant de le suivre jusqu'à son bureau. Arrivé là il fronça les sourcils, reportant immédiatement son attention sur son cadet. Ils étaient dans la merde ? À ce point ? Au fond, il osait espérer que le brun en rajoutait, qu'il dramatisait une situation qui était relativement bénigne, mais au vu de son air plus que sérieux, quelque chose lui disait que non, il n'était absolument pas d'humeur à blaguer. S'installant dans un fauteuil suite au signe de Cole, il prit une gorgée du liquide ambré qui flottait dans son verre ; il se serait de toute façon installé à son aise, avec ou sans son accord, parce-que Reid était comme ça. Il s'imposait, prenait de la place et ses aises, et qu'importait si ça gênait.

Devant le silence du brun, Reid s'impatienta légèrement, ne retenant pas un soupire. « Quel est le problème, Cole ? » Sans doute que son ton avait à nouveau été aussi sec et hautain que d'habitude, y flottait également une légère lassitude, mais cela aussi il n'en n'avait pas grand chose à faire ; le semi-silence qu'avait laissé flotter le mafieux le rendait nerveux et oui, après la journée hautement agaçante qu'il avait eu, il n'avait aucune envie de prendre de pincettes. Finalement, la réponse tomba, lui faisant comprendre la raison pour laquelle sa présence avait été requise. Fronçant un peu plus les sourcils, il resserra légèrement les doigts autour de son verre. L'un des leurs avait été piraté ? Rien que ça ? En effet. Ils étaient dans la merde.

Inspirant profondément, le blond garda le silence quelques longues secondes, faisant au mieux pour analyser l'information qu'il venait de recevoir et ce qu'elle impliquerait. S'ils remontaient jusqu'à eux... ils seraient foutus. Et sûr que même Ethan n'aurait pas le bagage suffisant pour le défendre aux yeux de la loi. Son regard clair s'assombrissant d'un air relativement mauvais dardé sur le brun, il prit enfin la parole. « Qui a été suffisamment con pour se laisser avoir ? Et par qui ? Tu as des sources ? » Celui qui avait été piraté avait forcément dû faire une erreur quelque part, une toute petite erreur qui mettait tout leur équilibre en péril. Reid gardait néanmoins son calme, le calme avant la tempête déjà partiellement visible dans ses deux orbes, mais il valait mieux cela s'il voulait pouvoir réfléchir. Le concerné, celui qui les avait foutu dans la merde, n'avait cependant pas intérêt à se pointer s'il tenait à la vie, pas tant que les menaces ne seraient pas éloignées.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
"Houston, we have a problem."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
Page 1 sur 1
» [FB] Houston, we have a problem !
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» Houston ? Ici la terre !
» (N°9) Allô Houston, vous me recevez ? [Libre] {Alejo & Vinny first}
» La vie à Houston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-