Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

In memory of another life... (Lucian)

avatar
You’re never too broken to recover.
You’re never too broken to recover.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 11041
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Gal Gadot.
» Âge : 34yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie & Rachel.
# In memory of another life... (Lucian)
message posté Dim 1 Oct - 18:12 par Sloan A. Cassidy
We're not the same people we were then. We've changed, we've grown. ✻✻✻ Je ne cesse de me dire qu’il faut que je me concentre sur le présent, et non penser sans cesse au passé, et aux années que j’ai perdues. Pourtant depuis ce coup de fil, je ne cesse de me poser des questions. À chaque fois que j’essaie vraiment d’aller de l’avant il y a quelque-chose pour me ramener en arrière. Cela fait plus d’un an maintenant, et je ne parviens toujours pas à réellement me faire à l’idée que je ne retrouverais pas ces quatre années. J’essaie, vraiment, mais cela ne cesse de me mettre en colère d’avoir perdu toutes ses années. Je ne me souviens plus de la fin de ma deuxième grossesse, de la naissance de mon fils, de la demande en mariage de Jude, de comment j’ai tout gâché. Tout est parti, et rien ne semble vouloir revenir. Je dois vivre avec ce trou constant dans mes souvenirs. Si je commence à m’habituer à la situation, parfois, comme aujourd’hui, je ne supporte pas d’avoir perdu tout ça. Malheureusement il n’y a pas de remède miracle, sinon cela fait longtemps que ma mémoire serait revenue. Me retrouver seule dans l’appartement ne m’aide pas non plus. Les enfants sont chez Jude, et moi je suis seule, sans rien avoir à faire. Je n’arrive pas à me concentrer, parce que je ne peux m’empêcher de repenser à l’appel de Lucian. Je ne le connais pas, je ne le connais plus. Je me souviens vaguement l’avoir vue lorsque j’étais à l’hôpital l’année dernière, mais rien de plus. Et pourtant, je sais que nous sommes sortis ensemble. Je n’en sais pas vraiment plus, encore une fois. Comme si personne ne savait, ou ne voulait répondre à mes questions. Peut-être qu’ils pensent bien faire, me protéger, mais au final c’est plus agaçant qu’autre chose. Je mérite de savoir, il s’agit quand même de morceau de ma vie. Je ne me souviens pas, mais il n’en reste pas moins que j’ai besoin de savoir. Je déteste être dans l’ignorance, encore plus quand il s’agit de ma propre vie. Je pourrais l’appeler pour en savoir plus, mais ce n’est pas le genre de conversation que j’ai envie d’avoir au téléphone. Je réfléchis à plusieurs possibilités depuis hier, tout en me demandant s’il est bien sage de vouloir une fois de plus remuer le passé. Seulement, je n’aime pas ne pas savoir, et tant pis si je n’aime pas ce que je découvre. Je préfère encore cela que de ne cesser de me poser des questions. Il y a pourtant certaines choses que j’aurais préféré ne pas savoir, comme mon adultère, mais je ne peux malheureusement pas changer le passé. Je prends mon téléphone, pour écrire un message, avant de finalement tout effacer. Je ne sais pas s’il viendrait si je lui proposait de se voir, je ne sais rien de lui. Non, le mieux est sans aucun doute de me rendre chez lui, ce qui bien sûr poser problèmes puisque je ne sais pas où sait. Soudainement, il me semble me souvenir avoir ses coordonnées quelques part. Je crois avoir eu cela après sa visite à l’hôpital, ce qui m’arrangeait vraiment. Je me mets à fouiller dans l’appartement, avant de retrouver ce bout de papier dans une boîte avec d’autres choses dont je ne me souviens pas. Je pousse un soupir, avant de refermer la boîte ne gardant que ce dont j’ai besoin pour le moment. Je jette mon short sur le lit, avant d’enfiler un jean et un pull. Je suis décidée à essayer d’en savoir plus sur Lucian, et sur nous. Cela sonne tellement étrange, nous. J’ai encore du mal à croire qu’il y ait pu avoir quelqu’un d‘autre dans ma vie que Jude. Cela me semble presque impossible, et pourtant tout le monde s’est accordé pour le confirmer. J’ai l’impression que c’est une autre qui a vécu ma vie. Je suis dépassée par tout cela, mais déterminée. Ne conduisant plus, je mets plus de temps que nécessaire, avant de me rendre à la bonne adresse. Je ne reconnais pas du tout les lieux, alors que je suppose que j’ai déjà dû venir ici, plusieurs fois. Je n’ai pas de nom de famille, ce qui pose encore un problème. Finalement, je me décide à appuyer sur plusieurs noms afin de trouver le bon. Je n’ai pas vraiment d’autre choix, je ne peux pas le deviner. Je finis par reconnaître la voix que j’ai eue au téléphone il y a quelques jours. « Lucian ? C’est Sloan. Est-ce qu’il serait possible de parler ? » S’il ne veut pas, je peux toujours attendre que quelqu’un entre ou sorte et demander des informations, mais cela serait perdre du temps pour rien. Finalement j’entends la porte s’ouvrir, alors qu’il me donne l’étage. J’empreinte les escaliers appréhendant un peu cette rencontre, avant d’arriver devant chez lui. Enfin, je suppose qu’il s’agit de lui, ma mémoire me fait défaut. « Salut. » Il est toujours délicat de saluer quelqu’un dont on ne se souvient pas, alors que lui nous connait.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/02/2016
» Messages : 670
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jason Momoa
» Âge : 36 yo (3/4/81)
» Schizophrénie : Indianna M.(n.dormer) + Samuel A. (j.gyllenhaal)
# Re: In memory of another life... (Lucian)
message posté Lun 9 Oct - 15:47 par Lucian M. Torres

Toi tu m’as pas vu comme ça, j’avais jamais rencontré quelqu’un qui pensait sincèrement que j’étais pas si méchant. Jusqu’à ce que je te rencontre, t’as réussi à me convaincre aussi, alors malheureusement, j’ai besoin de toi, et t’as besoin de moi. Love et autres drogues.

Sloan & Lucian


Il regarda son reflet dans le miroir. Sa barbe faisait vraiment peur, ainsi que ses cernes plutôt impressionnantes. Pourtant, il avait toujours eu l'habitude de ne pas beaucoup dormir, mais depuis qu'il avait revu Lexie, c'était pire. Il observa sa tignasse. D'ordinaire plutôt bien entretenue, là, elle ressemblait plus à une paillasse qu'autre chose. Lucian avait toujours adoré ses cheveux long, sans doute parce que sa mère lui avait toujours dit adoré son style. Adolescent, il l'avait envoyé paître en préférant s'en occuper seul et il revoyait encore son regard vexé. Avec amertume, il se dit que c'était à partir de là qu'il avait commencé à la décevoir et qu'elle était morte avec cette même idée. Il ne l'avait jamais rendu fière et c'était toujours aussi dur de vivre avec ça. Elle était partie depuis trois ans, emportée par une saleté de cancer, mais pour lui, la douleur de son absence était toujours aussi vivace. C'était dingue de se dire qu'a plus de 35 ans, il était encore à se point attaché à l'image de sa mère, alors qu'il n'avait fait que lui faire du mal. Lucian soupira avant de relever ses cheveux en un chignon grossier. Il passa un tee-shirt et embarqua avec lui ses deux chiens pour une petite balade. Il n'attaquait son service qu'en début de soirée, comme presque tous les jours. Il supportait mal de rester inactif toute une journée car le silence et l'ennui ne faisaient que lui rappeler sa vie actuelle. Finalement, il était seul et il le serait probablement toujours. Le souvenir de Lexie s'imposa de nouveau à lui et il le chassa d'un geste de la main, sous les yeux surprit de ses chiens. Ses différents boulots étaient presque exclusivement de soirée et de nuit, si bien qu'il lui restait la journée pour s'occuper de ses deux molosses et pratiquer tous un tas d'activités sportives. Ça aussi, ça l’empêchait de trop penser à sa vie merdique.

Une fois au parc, il lâcha ses chiens en liberté. Les deux molosses partir comme des balles se rouler dans l'herbe, effrayant quelques gens au passage. Lucian ignora superbement les regards outrés des passants et se posa sur un banc. Il n'avait aucune crainte quant à l'éducation qu'il avait donné à ses chiens. Ils avaient beau être imposants, ils étaient totalement inoffensifs, sauf s'il leur demandait expressément d'attaquer. Mais en général, il suffisait qu'ils montrent les crocs pour être dissuader les concernés. C'est là, assis dans le parc où ils avaient l'habitude de se rendre, qu'il pensa à Sloan. Depuis son accident, leur relation s'était entaché. Lucian avait prit ses distances, ne s'y retrouvant plus étant donné que Sloan l'avait totalement oublié, au sens propre du terme. Seulement lui, il lui arrivait de penser à elle, de se souvenir de leurs moments ensemble, du temps de leur histoire. Il n'y pensait pas avec chagrin, non, c'était plus une forme de nostalgie d'un temps où il était bien, où il se sentait mieux, grâce à elle. Il tira son portable de son poche et pianota un petit texte à son attention. Il savait qu'elle ne remettrait probablement pas son visage ni son nom, mais cela lui fit du bien de le faire.

Finalement, le temps de la balade prit fin et il reprit le chemin de son appartement, après avoir prit soin de remettre en laisse Ragnar et Rango. Bon,  par contre, il avait fait exprès de trouver des prénoms à consonance assez agressives, ça le faisait bien rire. En rentrant, il fila sous la douche et commença à démêler ses cheveux. Il avait eu les cheveux court une fois, du temps où il vivait aux USA, mais il était revenu à ses origines, sûrement un hommage inconscient à sa mère. Alors qu'il était torse nu, seulement vêtu d'un jean, il entendit l'interphone sonner. Il décrocha et entendit une voix lointaine, mais qu'il remettait sans mal : « Lucian ? C’est Sloan. Est-ce qu’il serait possible de parler ? ». Une fois la surprise passée, Lucian lui donne l'étage, parce qu'il se souvient après coup qu'elle ne devait pas se souvenir de ce genre de détail. Il se demanda même comment elle se souvenait de son adresse mais finit par se rappeler qu'il lui avait donné lors de sa venue à l'hôpital. Alors elle l'avait gardé... Il est encore un peu surprit quand il l'entend frapper à sa porte. Il prend conscience qu'il est encore torse nu et que ses cheveux sont humide quand il lui ouvre la porte de chez lui. « Salut. » Cela lui fait bizarre de la revoir ici mais il ne lui montre pas et s'efface pour qu'elle entre. « Salut. Met toi à l'aise, je vais juste passer un truc », dit-il avant de l'abandonner là. Il attrape un tee-shirt propre dans son placard et la rejoint au milieu du salon. En même temps, son appartement n'est pas très grand car peu de propriétaires sont ouvert à louer leur bien à un ancien détenu, qui plus est avec un physique pareil. « Ça fait plaisir de te voir », commence-t-il, sincère, mais légèrement étonné de sa venue tout de même. « Tu veux boire un truc ? », demande-t-il alors. Il se demande encore ce qu'elle fait ici, mais ne veut pas la brusquer.


(c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
You’re never too broken to recover.
You’re never too broken to recover.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 11041
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Gal Gadot.
» Âge : 34yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie & Rachel.
# Re: In memory of another life... (Lucian)
message posté Mar 10 Oct - 15:28 par Sloan A. Cassidy
We're not the same people we were then. We've changed, we've grown. ✻✻✻ J’ai beau vouloir arrêter d’essayer de comprendre, vouloir avancer, et ne plus vivre dans le passé, je ne peux m’empêcher de chercher quand même des réponses. Une partie de moi aimerait vraiment passer à autre chose, et ne plus me torturer l’esprit avec tout cela, mais c’est impossible. Après tout ce temps, je ne me fais encore pas à l’idée d’avoir une partie manquante de ma vie. Je doute désormais retrouver la mémoire un jour, mais cela ne m’empêche pas d’essayer de savoir quand même. Je pensais vraiment en avoir terminé avec tout cela, mais visiblement ça ne sera jamais le cas. Je ne pourrais jamais cesser de vouloir des réponses auprès des personnes qui pourraient m’en donner. Comme c’est le cas avec Lucian. J’avais presque oublié toute cette histoire depuis le temps, mais cela m’est revenu sans avertissement quand il a voulu prendre de mes nouvelles. Ça ne pouvait pas mieux tomber avec tout ce qui se passe en ce moment. J’aurais peut-être dû ne pas répondre, et en rester là, mais ce n’est pas mon genre. J’aime aller au bout des choses, et j’ai vraiment envie d’en savoir plus. C’est étrange de ne pas savoir, de ne pas le connaître alors que nous sommes sortis ensemble. Je ne sais pas exactement combien de temps, ni comment cela s’est passé, mais j’ai cru comprendre que ce n’était pas qu’une affaire de quelques jours. Et le seul qui pourrait m’en dire plus, et la deuxième personne concernée dans toute cette histoire. Je pourrais me sentir mal de débarquer ainsi chez lui pour en savoir plus, mais j’estime être en droit de savoir ce que j’ai vécu. S’il ne voulait pas me voir, il ne fallait pas me contacter. Peut-être que lui aussi préférait que je n’essaie pas d’en savoir plus, comme tant d’autres personnes. Impossible de savoir comment il va réagir, puisque je ne le connais pas, enfin plus. Je ne devrais pas tarder à le savoir, étant désormais devant chez lui, si l’adresse est la bonne. Je ne sais pas si c’est une bonne idée de raviver le passé ainsi, une nouvelle fois, mais j’ai besoin de savoir. Peut-être que cela sera bénéfique pour ma mémoire, et dans le cas contraire, et bien, je devrais croire ce qu’il me dira. Je déteste cela, devoir faire confiance aux gens pour me parler de ma vie, mais je n’ai aucun moyen de savoir si c’est la vérité ou non. Bien sûr, il y a des personnes dont je ne doute pas un seul instant comme ma famille, mes enfants, ou encore Samuel, mais ce sont bien les seuls. Je n’arrive plus à comprendre Jude, ce qui est sans aucun doute ce qui est le plus douloureux dans toute cette histoire. Je frappe à sa porte, essayant de me souvenir à quoi il ressemble, mais c’est assez flou dans mon esprit. Je n’ai pas à attendre longtemps pour le découvrir, et la première pensée qui me vient à l’esprit ce qu’au moins j’ai toujours eu bon goût. C’est très étrange de savoir que lui me connaît, alors que pour moi c’est un total inconnu. J’entre, un peu tendue ne sachant pas vraiment comment procéder. J’ai déjà eu à faire cela, mais les deux seules personnes à qui j’ai eu besoin de demander des réponses, je me souvenais d’elles. Cette fois c’est une situation totalement inédite. « Salut. Met toi à l'aise, je vais juste passer un truc. » C’est peut-être mieux ainsi, il aurai été difficile de ne pas l’observer dans le cas contraire. Je jette un coup d’œil autour de moi, espérant raviver un souvenir, une impression de déjà-vu, quelque-chose, mais rien. C’est agaçant. « Ça fait plaisir de te voir. » Je lui adresse un sourire, ne pouvant m’empêcher d’essayer de deviner ce qu’il a pu se passer entre nous. Je déteste ne pas savoir. Je déteste découvrir des éléments de ma vie après les autres. Je déteste toute cette situation. « Tu veux boire un truc ? » Ce n’est peut-être pas une mauvaise idée, même s’il est peut-être un peu tôt pour boire de l’alcool. Encore que, après tout ce qui m’arrive je peux bien en profiter un peu. « Ça dépend de ce que tu as à proposer. » J’ai l’impression que cela ne pourrait pas me faire de mal, ça serait sans aucun doute plus facile sans être sobre. Même s’il n’y aucune bonne façon de faire les choses, ça reste sans aucun doute gênant, voir embarrassant parfois. « Désolée de débarquer comme ça. C’est juste que j’aie une tonne de question, et aucune réponse. » C’est l’histoire de ma vie en ce moment.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/02/2016
» Messages : 670
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jason Momoa
» Âge : 36 yo (3/4/81)
» Schizophrénie : Indianna M.(n.dormer) + Samuel A. (j.gyllenhaal)
# Re: In memory of another life... (Lucian)
message posté Mar 17 Oct - 18:16 par Lucian M. Torres

Toi tu m’as pas vu comme ça, j’avais jamais rencontré quelqu’un qui pensait sincèrement que j’étais pas si méchant. Jusqu’à ce que je te rencontre, t’as réussi à me convaincre aussi, alors malheureusement, j’ai besoin de toi, et t’as besoin de moi. Love et autres drogues.

Sloan & Lucian


Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle vienne ici. En fait, il pensait ne pas avoir de réponse de sa part, même un petit texto. Sloan l'avait oublié, rayé de sa mémoire, elle ne gardait aucun souvenir d'eux deux. Au départ, Lucian avait pensé que cela le vexerait avant de se rendre compte qu'elle avait tout oublié de ces dernières années, jusqu'à son fils. C'était ça le plus cruel à son sens, oublier sa famille, ses racines, oublier ceux qui comptaient le plus. Et Lucian n'avait jamais fait partit de ceux là, ce qui était tout naturel. Il avait rencontré Sloan alors qu'elle avait un passé, un ex-fiancé, deux enfants, en soit pas vraiment de place pour lui. Il n'avait pas cherché à en avoir une non plus, car il ne sentait pas vraiment de s’immiscer ainsi dans une famille. Pourtant, il les avaient rencontré, il avait commencé à espérer autre chose qu'une simple amourette. Il était bien avec Sloan, il se sentait presque en paix, ce qu'il n'avait pas ressentit depuis Lexie. Mais avec l'accident, Lucian s'était simplement effacé. Il n'avait fait qu'entrer dans le sens de Sloan. C'était plus simple ainsi, bien plus simple. Il n'avait aucune envie de s'accrocher à une ébauche du passé, à un vague souvenir, il n'était pas prêt pour ça. Et c'était sans doute mieux ainsi. Sauf qu'il lui avait envoyé un message, qu'il avait reprit contact après tout ce temps. Inconsciemment, ses retrouvailles avec Lexie avaient ravivé de vieux souvenirs et pas forcement ceux qu'il avait partagé avec son ex-fiancée. En se souvenant de celle qu'il avait voulu épouser, il se souvint de celle qui avait pansé, sans le savoir, une partie de ses blessures. Seulement il n'avait pas imaginé qu'elle pourrait se pointer chez lui dans la foulée. Lucian était heureux de la voir mais un brin fébrile également. Peut être parce qu'il s'était préparé à ce qu'elle ne lui réponde jamais, à ce qu'ils se recroisent plus. Après tout, Sloan avait une famille qui l'attendait et elle avait certainement besoin de temps pour retrouver ses repères.

Si lui était heureux de la voir, Sloan pouvait difficilement lui retourner le compliment. Après tout, elle ne se souvenait pas de lui, alors comment imaginer ce qu'elle devait ressentir à son contact ? Pourtant, des souvenirs, Lucian en avait des tas, mais aucune idée de comment les lui rendre. S'il avait bien tout comprit, elle avait peu de chance de se souvenir de ces dernières années, donc de lui, de leur histoire. Du coup, pour la mettre à l'aise, il lui propose de boire quelque chose.  « Ça dépend de ce que tu as à proposer. » Il lui fait un clin d’œil et l'invite à le suivre dans la cuisine, enfin d'avancer de quelques pas quoi. Lucian n'était pas un homme qui aimait recevoir. Il passait plus de temps dehors que chez lui, aussi, sa cuisine n'était pas vraiment fournie, ni équipée. Son appartement recevait surtout des filles pour la nuit, mais elles ne restaient pas pour le petit-déjeuner, seule Sloan, en fait, avait eu ce droit depuis qu'il vivait ici. « Désolée de débarquer comme ça. C’est juste que j’aie une tonne de question, et aucune réponse. », dit-elle finalement alors qu'ils prenaient place autour de la table. Oui, ça, il pouvait l'imaginer. Il s'étonnait tout de même qu'elle est mit autant de temps à venir le voir, alors que le jour de l'accident, ils étaient en couple. A ce moment-là, Lucian était son copain, celui sensé prendre soin d'elle, l'épauler. Mais à son arrivée à l'hôpital, Sloan ne l'avait pas reconnu, pire, elle l'avait totalement effacé de sa mémoire. « Pas de problème. Tu es toujours la bienvenue ici ». Sloan avait une place toute particulière dans son cœur. Elle avait été la seule à être plus d'une histoire sans lendemain depuis Lexie. Et il avait de la tendresse pour elle depuis, même après ce qu'il c'était passé. Il sortit deux bières, aromatisées à la tequila, du frigo. Il en fit glisser une en direction de la belle. « Désolé, j'ai pas grand chose. Je sais que tu préfère un bon rouge ou rosé, mais comme tu viens plus ici... », lâcha-t-il tranquillement. Elle ne se souvenait probablement pas, mais Lucian mettait toujours une bouteille au frais pour elle autrefois. Ils avaient passé pas mal de temps dans cet appartement, étant donné que Sloan vivait avec ses enfants, son appartement était plus pratique. Aussi, Lucian avait pas mal de souvenir d'eux dans cette pièce et dans la chambre. Surtout dans la chambre. Ils furent soudain dérangé par le débarquement de deux chiens. Ils venaient de comprendre qui était venu leur rendre visite. Lucian voulu intervenir avant mais les deux molosses furent plus rapide. Ils se jetèrent sur Sloan avec empressement, trop heureux de la revoir. Il vu à sa tête qu'elle était surprise, forcément, elle avait oublié que son ex cohabitait avec deux énormes bêtes à poil. « Stop ! », dit-il fermement et les animaux s’écartèrent légèrement, mais tournèrent leurs tête tour à tour entre leur maître et Sloan. « Ils sont content de te revoir. Lui c'est Ragnar et lui Rango. Tu avais une préférence pour Ragnar. » Il ne savait pas si lui donner tous ces détails lui était vraiment utile, mais ça lui permettait de lui parler sans qu'un malaise s'installe entre eux. « Alors je t'écoute... Tu avais des questions ? ».


(c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
You’re never too broken to recover.
You’re never too broken to recover.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 11041
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Gal Gadot.
» Âge : 34yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie & Rachel.
# Re: In memory of another life... (Lucian)
message posté Mer 18 Oct - 16:06 par Sloan A. Cassidy
We're not the same people we were then. We've changed, we've grown. ✻✻✻ Je ne sais pas si c’était une bonne idée de débarquer ainsi sans le prévenir, mais il est désormais trop tard pour changer d’avis. Je n’ai pas voulu me laisser le temps de changer d’avis non plus. Même si j’ai besoin de réponses à certaines questions, c’est toujours délicat de demander aux gens. Le plus souvent cela m’agace de devoir demander à mon entourage, ou ici à un inconnu des morceaux de ma propre vie. Je me souviens à peine de sa visite à l’hôpital, alors que lui doit me connaître beaucoup plus. C’est injuste, et toujours aussi bizarre de faire ce constat. Rien dans son appartement ne me rappel quoique ce soit, le contraire aurait été étonnant de toute façon. Je ne sais pas comment procéder, ni quoi demander exactement non plus. Peut-être commencer par le début. Mais avant ça j’accepte sa proposition de boire quelque-chose. N’importe quoi d’alcoolisé fera l’affaire, j’ai l’impression que j’en aurais bien besoin. Étrangement je ne suis pas totalement mal à l’aise, peut-être que ça tient de Lucian qui ne semble pas trop dérangé par mon arrivée imprévue. Je le suis jusque dans sa cuisine, non sans prendre soin de tout observer. « Pas de problème. Tu es toujours la bienvenue ici » Si cela part d’un bon sentiment, c’est étrange de l’entendre le dire. Il y a encore peu j’avais oublié toute cette histoire me concentrant sur les enfants principalement, et toute cette histoire avec Jude. Mais désormais il semblerait qu’il ait envie de refaire sa vie avec quelqu’un d’autre, loin de moi. Je finis par poser mon sac où je peux, cela fait beaucoup trop formel de le garder sur l’épaule. « Désolé, j'ai pas grand-chose. Je sais que tu préfères un bon rouge ou rosé, mais comme tu viens plus ici... » Je souris légèrement, voilà qui me ressemble plus. Je me sens un peu coupable, mais au final ce n’est pas de ma faute. Enfin j’aurais peut-être dû venir plutôt, ou prendre de ses nouvelles, mais lé vérité c’est que j’ai eu énormément à faire. Ce n’est pas de tout repos de perdre la mémoire et de devoir réapprendre à vivre. « C’est très bien ne t’en fais pas. » Ça se boira aussi bien. En réalité n’importe quoi ferait l’affaire là tout de suite. « Merci. » J’essaie de m’imaginer être ici, sortir avec lui, mais je n’y parviens pas. Je n’arrive pas à m’imaginer avec autre homme que Jude. Je devrais dire ou faire quelque chose avant que cela ne devient gênant, mais je n’ai pas le temps que deux chiens arrivent en courant. Voilà quelque-chose à laquelle je ne m’attendais pas. Je n’ai rien contre les animaux, mais je suis tellement surprise que je n’ai pas le temps de réellement réaliser. « Stop ! » Immédiatement les deux chiens cessent, et je dois avouer que je suis un peu soulagée. Visiblement je suis réellement la seule à ne me souvenir de rien. « Ils sont content de te revoir. Lui c'est Ragnar et lui Rango. Tu avais une préférence pour Ragnar. » Maintenant qu’ils sont un peu plus calmes, je peux prendre plus le temps de les regarder. Je n’ose pourtant pas m’approcher pour les caresser. À la place je préfère prendre la bière qu’il m’a donné, avant de l’ouvrir et d’en boire une gorgée. C’est parfaitement ce qu’il me fallait. « Alors je t'écoute... Tu avais des questions ? » Beaucoup. Sûrement trop, mais il s’agit aussi de ma vie. Je prends quand même la peine de réfléchir à quoi lui demander en premier. Rien de trop indiscret pour commencer, inutile de mettre tout le monde mal à l’aise parce que je ne me souviens plus. « Tu n’es pas obligé de répondre à tout. » Parce que ça peut durer longtemps, qu’il a peut-être autre chose à faire, ou qu’il n’a pas envie de subir un interrogatoire. Je bois une nouvelle gorgée avant de décider de me jeter à l’eau. « Comment on s’est rencontrés ? » Question facile, et légitime. Autant savoir cela, peut-être que cela pourrait ramener certains souvenirs. Au fond j’ai toujours un peu d’espoir, mais jusqu’ici cela n’a rien donné. « Et quand ? » Je ne sais pas non plus exactement, et tout le monde est restés assez flou là-dessus. Autant demander au principal concerné, il est le mieux placé pour pouvoir me renseigner.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
In memory of another life... (Lucian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Brixton
Page 1 sur 1
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-