Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Teething is the nightmare of every new mom - Ft Mohan

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1199
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Teething is the nightmare of every new mom - Ft Mohan
message posté Sam 7 Oct 2017 - 11:44 par Rhiannon O'Connor
Teething is the nightmare of every new mom

feat. Mohan & Rhiannon

6 octobre 2017

J’ouvrais un œil espérant avoir rêvé le son de pleures que je venais d’entendre, mais je devais me rendre à l’évidence, Camille était à nouveau réveillée, pour la troisième fois depuis que j’avais réussi à l’endormir aux alentours de vingt heures trente. Je jetais un coup d’œil à mon téléphone pour voir quelle heure il était, et constatait qu’il n’était qu’une heure du matin. Je laissais un soupire franchir mes lèvres avant de me relever et de prendre Camille dans mes bras et la placer à mon sein, espérant qu’un repas nocturne lui permette de se rendormir plus facilement et que je puisse me rendormir encore quelques heures. Cela faisait plusieurs nuits qu’elle se réveillait bien trop souvent et avait du mal à se rendormir grâce à sa première dent qui avait décidé de transformer mon petit ange en monstre et venait déranger notre sommeil à toutes les deux. Je savais que ce moment allait arriver un jour ou l’autre et que ce n’allait pas être une rivière tranquille, mais je ne m’attendais pas à ce que ça change ma princesse autant. Elle qui était toujours souriante et calme, qui pouvait passer de longs moments allongés sur le dos à jouer avec les jouets que je lui avais achetés, passait maintenant ses journées à chouiner, à faire des siestes plus courtes, et à se réveiller à nouveau toutes les deux heures, voir toutes les heures, sous la douleur de cette dent qui prenait tout son temps à sortir. J’avais tout essayé pour la calmer, alternant paracétamol et ibuprofène suivant les recommandations de mon meilleur ami, lui donnant des jouets à mâchouiller que je passais au congélateur un moment espérant que le froid aide, la laissant téter plus souvent qu’habituellement et la prenant dans mes bras en la berçant la plus grande partie du temps où elle était réveillée. Je lui avais acheté des gels spécialement fait pour les gencives, mais rien n’avait l’air de fonctionner et si cela faisait effet ça ne durait jamais longtemps.

Nous nous retrouvions toutes les deux exténuées, ce qui n’aidait pas la situation. Breena avait offert de m’aider, mais Camille n’avait pas l’air de vouloir faire de câlins à sa marraine, tout ce qu’elle voulait était de rester dans mes bras autant que possible et je ne pouvais pas le lui refuser même si cela voulait dire que je ne pouvais pas travailler. Je n’étais pas vraiment en état de me concentrer sur mes traductions dans tous les cas, et avait contacté la maison d’édition avec laquelle j’avais un contrat pour avoir un délai qui m’avait été gentiment accordé. Mais malgré tout, je ne pouvais pas repousser ce délai une autre fois et je ne savais pas combien de temps il allait falloir avant que cette dent fasse son apparition et que nous puissions avoir quelques nuits de sommeil pour récupérer et se préparer à la suivante. J’appréhendais déjà le moment où une nouvelle dent allait décider de sortir et je croisais les doigts pour qu’elle ne décide pas d’embêter Camille dès que la première arrêtait de la faire souffrir. J’étais à bout et je ne savais pas comment j’arriverais à revivre la même chose à chaque fois qu’une nouvelle dent sortait, surtout si elles se suivaient l’une après l’autre. J’avais considéré la laisser une nuit à mes parents pour pouvoir récupérer et reprendre des forces, mais ce n’était pas juste pour eux d’avoir à se réveiller plusieurs fois dans la nuit et je ne voulais pas perturber ma princesse en la laissant à quelqu’un, même si il s’agissait de ses grands-parents, pour plus d’un instant. Je devais simplement essayer de dormir quand elle dormait mais ce n’était pas toujours facile, j’avais souvent du mal à me rendormir dès qu’elle était endormie.

Après quelques minutes elle avait enfin fini de téter, mais ça n’avait pas l’air de l’avoir calmé car à peine je la relevais qu’elle pleurait à nouveau. Je décidais de me lever pour la bercer en marchant doucement dans ma chambre, espérant ne pas réveiller mes colocataires avec ses pleure et mes pas. Je chantonnais doucement sa berceuse préférée tout en bougeant doucement, tentant de la faire se rendormir.  Si elle se calmait par moment, dès que je ralentissais le rythme de ma marche pensant qu’elle s’endormait finalement, elle reprenait de plus belle. Au point que Breena, dont la chambre se trouvait juste à côté de la mienne, avait fini par se lever pour venir voir ce qui n’allait pas et si je voulais qu’elle prenne la relève. Je la remerciais et m’excusais de l’avoir réveillée, avant de refuser son offre sachant qu’elle devait se lever pour aller travailler au matin et qu’elle avait besoin de dormir, même si ça ne pouvait pas être facile quand on entendait un bébé pleurer dans la pièce d’à côté.

Une fois ma meilleure amie repartie se coucher, je faisais une dernière tentative pour que Camille se rendorme enfin. J’arrivais à bout de patience et la fatigue n’arrangeait pas les choses. J’étais prête à la poser dans son lit, la laissant pleurer pour se rendormir par elle-même même si je savais que ce n’était pas la solution au problème. Je me forçais à prendre une grande inspiration pour calmer ma frustration et prenait mon téléphone avant de descendre dans les pièces communes espérant que cela allait permettre à ma meilleure amie de se rendormir plus calmement, sans pour autant réveiller mes deux autres colocataires qui avaient leurs chambres au rez-de-chaussée. Une fois installée dans le fauteuil je continuais de bercer la petite fille tout en essayant de contrôler ma voix pour appeler mon meilleur ami.

« Mo’, je suis désolée de t’appeler à cette heure-ci. Mais j’arrive pas à calmer Camille. Je sais plus quoi faire, tu peux venir, s’il-te-plait ? »

Il avait mis un moment pour répondre, probablement tiré de son sommeil, et dès que j’entendais sa voix je ne pouvais m’empêcher de tout débiter d’un trait, après quoi je respirais finalement attendant sa réponse. J’espérais qu’il n’avait pas été appelé à l’hôpital pour remplacer un collègue, et qu’il allait pouvoir se déplacer. Je m’en voulais de le réveiller en pleine nuit alors qu’il travaillait de longues heures à l’hôpital, mais je commençais à paniquer à l’idée que ce soit autre chose que les dents qui empêchaient ma princesse de se rendormir. J’attendais d’avoir raccroché pour laisser s’échapper un soupir de soulagement quand il annonçait qu’il arrivait aussi vite que possible. Je descendais rapidement pour déverrouiller la porte d’entrée et lui envoyait un message pour lui dire qu’il pouvait juste entrer quand il arrivait. Je retournais finalement m’installer dans le canapé où je continuais d’essayer de calmer Camille. J’avais l’impression d’avoir été assise dans ce fauteuil pendant des heures quand j’entendais enfin la porte s’ouvrir, suivie par des pas discrets dans l’escalier. Je me retournais pouvoir le jeune homme que j’avais appelé arriver dans la pièce et lui adressait un sourire reconnaissant.

« Merci d’être venu. Ca fait presque deux heures qu’elle pleure, j’arrive pas à la calmer. Je sais plus quoi faire. »

J’essayais de garder mon calme, mais je pouvais entendre ma voix se briser et les larmes commencer à couler sur mes joues. Ce n’était pas vraiment l’état dans lequel je voulais me retrouver devant mon meilleur ami qui venait à peine d’arriver, mais j’étais trop fatiguée pour me contenir plus longtemps.


made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Teething is the nightmare of every new mom - Ft Mohan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster
Page 1 sur 1
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]
» American Nightmare [PV Hugo Strange / Romulus / Katana]
» Nightmare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-