Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

The simple life we have expected (sloan)

avatar
A flower had killed, once.
A flower had killed, once.

» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1437
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-six ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz m. monroe (t. oman) , solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & bodevan h. andrews (r. pattinson)
# The simple life we have expected (sloan)
message posté Mar 10 Oct - 21:59 par Kenzo A. Armanskij
Kenzo A. Armanskij & Sloan A. Cassidy
⚜️ THE SIMPLE LIFE WE HAVE EXPECTED ⚜️

La rentrée avait enfin eut lieu. C'était devenu un réel plaisir de me lever chaque matin un peu plus tôt pour m'occuper de Louis. J'aimais lui préparer son petit-déjeuner, l'aider à choisir ses vêtements et partir en vitesse pour avoir le prochain bus. Comme promis, Briar était parvenue à m'obtenir une place dans son école pour que j'y inscrive Louis. Et c'était un véritable bonheur de le voir rentrer tous les soirs, ravis. Les choses se passaient relativement bien à la maison. Zola et moi avions enterrés la hache de guerre. Je n'avais plus la force de me disputer depuis que j'avais appris le décès d'Alexandra. Nous étions fatigués, mais heureux. Dans notre vie, dans notre nouveau rôle. Même lorsque les choses n'allaient pas, il parvenait toujours à nous arracher un sourire, à rendre notre journée plus belle, moins banale. Aujourd'hui, après une longue journée de travail au Times, je devais aller le récupérer aux alentours de dix-sept heures. Ca me laissait peu de temps pour être à l'heure, mais je m'en fichais. Julian était parti, et j'avais donné ma lettre de démission. D'autres horizons m'attendaient, et le monde du journalisme, bien qu'enrichissant, n'était pas fait pour moi. Alors, je partais dix minutes en avance, pour être certaine d'avoir quelques minutes d'avance sur la sortie des enfants. Tout en écoutant ma musique, je me faufilais à travers les gens pressés dans les rues de Londres. Le temps me semblait toujours incroyablement long lorsque je savais que j'allais retrouver Louis à l'école. J'avais "vécu" sans lui pendant des années, mais désormais que je l'avais récupéré, il m'était impossible de m'en séparer plus d'une journée. J'étais accro. Après quelques minutes, j'arrivais devant l'école. Je regardais ma montre. J'avais en réalité, cinq minutes d'avance. Je soufflais, et m'éloignant un peu, j'allumais une cigarette. Je tenais à ne pas fumer devant Louis, afin de ne pas lui donner les mauvais automatismes. J'étais consciente que mes agissements n'auraient pas une énorme conséquences sur ses choix futurs, mais pour moi, un parent n'était pas sensé fumer devant son enfant. Lorsque ma cigarette fut terminée et jetée à la poubelle, je levais les yeux vers les portes de l'école, et m'avançais. Les enseignantes ne tardèrent pas à arriver et les enfants joyeux se mêlèrent parmi les parents impatients. Je cherchais alors mon fils du regard, lorsque je le vis arriver aux côtés d'une petite fille. Je souris, surprise, et les suivais du regard jusqu'à ce qu'ils arrivent jusqu'à moi. J'embrassais mon fils et levais la tête vers la mère de la petite fille. Je me figeais et la regardais, surprise. Sloan. Une personne de plus que j'avais laissé derrière moi après mon histoire de bébé mort né. Je m'approchais d'elle et sans réfléchir la pris dans mes bras. « Sloan! Ca fait tellement longtemps! » Je baissais les yeux vers la petite fille à côté d'elle et lui souris. Puis, tout en attrapant la main de Louis dans la mienne, je relevais les yeux vers cette femme, qui autrefois m'avait bien aidé.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You’re never too broken to recover.
You’re never too broken to recover.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 11041
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Gal Gadot.
» Âge : 34yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie & Rachel.
# Re: The simple life we have expected (sloan)
message posté Mer 11 Oct - 17:45 par Sloan A. Cassidy
Supermom wasn't a bad job description. The pay was lousy if you were talking about real money. But the payoff was priceless in so many other ways. ✻✻✻Parfois j’ai l’impression d’être le pire mère du monde. Lorsque j’oublie de mettre le doudou de Jackson dans ces affaires quand il part chez son père. Quand j’oublie les prénoms des amis de Mia, quand je ne sais plus lequel des deux n’aiment pas certains aliments, ou encore quand il m’arrive parfois d’avoir du mal avec mon fils. Forcément, il me manque les quatre premières années de sa vie, ce qui complique grandement les choses. Je fais pourtant de mon mieux, vraiment, mais j’ai toujours l’impression que ce n’est pas assez. J’ai toujours la sensation que Jude me juge quand il récupère les enfants, ou quand il les dépose chez moi. J’ai cette horrible impression d’être jugée en permanence par rapport aux enfants, et je déteste cela. Je ne suis pas parfaite, et je ne pourrais jamais rattraper ses quatre années perdues avec eux, mais je fais réellement de mon mieux. Pourtant, avec ma formation qui a commencé depuis quelques semaines, mon sentiment d’être une mauvaise mère c’est aggravé. Je suis moins présente pour eux, et je ne peux m’empêcher de culpabiliser. Seulement, je ne peux pas non plus rester à la maison sans rien faire, j’ai besoin de m’occuper, de reprendre ma vie en main, même si cela implique de passer moins de temps avec mes enfants. Alors pourquoi est-ce que je ne peux m’empêcher de me sentir coupable ? C’est sans aucun doute un cercle vicieux, quelque-chose que vivent tous les parents. Il faudrait que je demande, même si je ne vois pas réellement à qui je pourrais expliquer mes problèmes, et il est hors de question que je retourne voir un psychologue. Je peux très bien me débrouiller toute seule, comme je l’ai toujours fait. Aujourd’hui les enfants sont chez moi, et il est bientôt l’heure de la sortie des classes. Je me dépêche donc de marcher pour ne pas arriver en retard, comme cela m’arrive souvent. Inutile de rajouter des éléments à mon sentiment de ne pas être à la hauteur. Au moins les enfants sont heureux, et bien élevés ce qui est le plus important au final. Le reste, je peux gérer toute seule, comme je le fais pour tout. J’ai appris à vivre avec mes problèmes, et mes doutes depuis mon accident, comme j’ai dû apprendre à vivre avec mes souvenirs disparus. J’arrive en avance pour récupérer Jackson ce qui me laisse le temps de souffler un peu. Étant plus petit il sort avant sa sœur, ce qui nous laisse le temps d’aller attendre Mia à côté. Quand je le vois sortir, un sourire vient s’afficher sur mon visage, avant de le prendre dans mes bras. Je ne suis peut-être pas la maman parfaite, mais cela ne semble pas le gêner. Après un câlin et un bisou, je prends sa main pour marcher jusqu’aux portes pour attendre Mia, tout en écoutant sa journée. Apparemment sa journée a été bonne, ce qui est toujours mieux. Sa sœur ne tarde pas à sortir non plus, accompagné d’un enfant de son âge dont je ne crois pas me souvenir. Avec la rentrée, et la nouvelle classe, je ne suis pas encore au point. Une fois arrivée vers nous, je me penche pour l’embrasser. J’ai à peine le temps de me relever, et certainement pas de faire attention aux personnes autour de nous, qu’une jeune femme me prend dans ses bras. J’espère réellement que ce n’est pas encore quelqu’un dont je ne me souviens pas. Je déteste ces moments-là, parce que je me sens mal à l’aise et la personne ne tarde généralement pas à l’être aussi. Il y a encore des personnes qui ne sont pas au courant de mon amnésie. « Sloan ! Ça fait tellement longtemps ! » Ce n’est qu’une fois relâchée que je peux enfin regarder la personne en face de moi. Le visage ne m’est pas inconnu, ce qui me rassure. Il me faut néanmoins quelques secondes pour remettre un prénom dessus. Kenzo. Je suis totalement surprise, ne pensant pas à la revoir un jour, et encore moins ici. « Ça alors pour une surprise… » Ça en est totalement une. Je suis un peu confuse, ayant du mal à comprendre. Tout cela remonte à une dizaine d’années maintenant, et visiblement nous avons fait du chemin toutes les deux. Pour autant, cela n’explique rien. « Qu’est-ce que… Qu’est-ce que tu deviens ? » Qu’est-ce que je pourrais bien lui dire d’autres après toutes ses années de toute façon ?

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
The simple life we have expected (sloan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
Page 1 sur 1
» Simple life. [Magellan]
» take me back to the basics and the simple life
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-