Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah

En ligne
avatar
MEMBRE
Mmmh mhhh
» Date d'inscription : 08/10/2017
» Messages : 99
» Pseudo : AntéK
» Avatar : Patrick J. Adams
» Âge : 36 ans
# A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah
message posté Mer 11 Oct - 16:49 par Elijah E. Emerson
    D'ici quelques mois, cela ferait bientôt un an qu'Elijah était installé à Londres. Au début il faisait pas mal d'aller-retour à Cleveland mais au plus le temps passait au moins il y allait. Son associé se débrouillait très bien et c'était tant mieux, car même s'il ne bossait pas à son cabinet, il avait la majorité des parts et donc, un bénéfice conséquent. Cumulé à ça, son travail à Londres lui rapport aussi une jolie somme. Clairement, il n'avait jamais gagné autant d'argent qu'en ce moment. Mais ce n'était pas une raison pour se laisser aller.
    Bon, ok, il s'était fait tout de même plaisir. Il avait acheté un superbe appartement de 150m² au dernier étage dans le centre ville, à Soho, prés du Leicester Square. Il avait à sa disposition un chauffeur, généreusement payé par son patron, il mangeait dans les meilleurs adresses de la ville, bar, restaurant et le casino était superbe.

    Ah côté de ça, il ne connaissait pas grand chose de Londres, depuis qu'il était arrivé il bossait. Sept jours sur sept, vingt-quatre heure sur vingt-quatre. Son téléphone était continuellement en train de sonner. La nuit, il n'était pas rare que ses clients de Cleveland l'appel à n'importe quel heure et avec le décalage horaire, ça sonnait la nuit. Il n'était pas débordé pour autant, il gérait. Occupé oui, mais jamais débordé. Ça ne lui laissait guère de temps pour lui. Et ça lui allait très bien. Car il n'était pas sportif, il connaissait du monde sur Londres mais c'était soi des clients, soi des collègues de boulot... Bref, pas d'activité, pas d'ami avec qui partager un moment du coup, il préférait bosser.
    A côté de chez lui, il y avait le centre cinématographique et le casino, c'était là les endroits qu'il fréquentait quand il avait du temps à tuer.
    Il s'était promis de prendre le temps de visiter un peu plus Londres, mais sans trop y croire.

    C'était du gâchis, n'est-ce pas ? Une des plus belles capitales du monde et il n'en profitait pas.Jusqu'à aujourd'hui.
    Aujourd'hui était un grand jour ! Il avait prit son dimanche après-midi. Son employeur s'en foutait, parce que oui, Elijah passait son temps à bosser, sauf qu'il n'était tenu à aucune obligation horaire. Il bossait chez lui et se déplacer sur différents lieux, mais son boulot ce n'était pas de rester derrière un bureau. Il gérait des finances et des projets, de chez lu, depuis son ordi ça se faisait très bien. Un ordi, un portable, c'était tout ce qui lui fallait. Tant que les résultats étaient là, son employeur était satisfait.

    En ce mois d'octobre, particulièrement agréable, Elijah marchait dans Notting Hill. Mains dans les poches, décontracter, pas presser pour changer, mais toujours en costume cintré. Chaussure ciré, cheveux impeccable. Il se devait d'être toujours présentable. De plus, il se sentait confiant dans ses costumes. Et il aurait aussi besoin de confiance dans le rendez-vous à venir, face à Charlotte.

    Après treize ans sans échanger un seul mot, ils se retrouvaient dans une soirée, par le plus grand des hasards. Une soirée qui avait lieu au Hilton et ou il avait été invité par un de ses clients. Une belle réception et c'était important qu'il y aille, pour se faire connaître.
    Et sur qui était-il tombé ? Charlotte. Un choc. Ils avaient parlés, raconter leur vies, mais sans trop rentrer dans les détails. Elijah ne lui avait pas dit qu'il était papa d'une petite fille, parce que de toute façon, il ne l'avait jamais vue. Il avait essayé d'aborder le sujet de la fausse-couche, mais aussitôt Charlotte s'était renfermer comme une huître et elle avait fuit. Elijah avait vite quitter la soirée et depuis il repensait à ce soir-là. Revoir Charlotte après tant d'années c'était déroutant. Et des remords ressurgissaient. Il avait fuit l'Australie. Un an après leur rupture, il avait regretté son geste. Il n'avait jamais eu le courage de retourner voir Charlotte pour s'excuser. Et le temps était passé.

    Treize ans après, ses remords ressurgissaient.
    Ils avaient échangés leur numéro, c'étaient envoyés quelques messages mais la situation était bizarre. Aucun des deux n'avait fait le premier pas, jusqu'à aujourd'hui.
    Elijah avait invité Charlotte à boire un thé dans un des meilleurs salon de thé de la ville en plein après-midi.
    Il arriva en avance et s'aperçut que le décor était assez kitsch. Très british. Mais tant pis, il allait pas changer maintenant.

    Il prit place en terrasse et commanda un café pour patienter. Il avait un peu d'avance. C'était rare de lui, mais il était un peu nerveux. Qu'est-ce qu'ils allaient pouvoir se dire ? Charlotte devait bien savoir qu'ils allaient aborder un sujet brûlant, mais il était sûrement temps de le faire.
    Il jouait avec la touillette de son café quand son téléphone sonna. Boulot. Forcément, il décrocha au même moment ou Charlotte arrivait.
    Il lui fit signe et s'écarta un peu de la table.

    « Bonjour Mr. Jefferson ! Comment all.... Oui, oui, d'accord. Ecoutez, je comprends, mais je ne peux pa... Oui... D'accord. Ecoutez Mr. Jefferson je suis actuellement indisponible, je vous rappel un peu plus tard, ça vous va ? … Je comprends bien l'importance de la situation mais … De toute manière, les transactions ne vont pas ce faire dans les prochaines vingt-quatre heure, il y a une loi en vigueur qui protège les deux parties en instaurant une latence de soixante douze heure. Donc, rien ne vas se passer avant mercredi, nous avons encore du temps pour se rétracter. Je vous rappel plus tard. Oui Mr. Jefferson. Pas de problème, vous ne m'avez pas déranger. Passez une bonne journée, oui, merci, au revoir ! » 

    Il rangea son téléphone et s'approcha de Charlotte.

    « Désolé ... Heu... Comment vas-tu ??  »

    Ça commençait bien.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 44280
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Sloan.
# Re: A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah
message posté Jeu 12 Oct - 16:33 par Charlotte R. P. Adams
I may regret the way we ended, but I will never regret what we had. ✻✻✻ À chaque fois que je pense à ce rendez-vous, je me dis que c’est une mauvaise idée. Qu’est-ce que l’on pourrait bien avoir à se dire après toutes ses années ? Est-ce qu’il est réellement nécessaire de se revoir, et de raviver le passé ? Je ne pense pas, pas maintenant. Mais est-ce que je ne serais jamais prête à repenser à tout cela ? Sans aucun doute pas. Ces derniers mois ont été difficiles, réellement. Presque qu’autant qu’à l’époque, et tout cela parce que nous avons eu le malheur de nous croiser il y a presque un an maintenant. Tous ses souvenirs ont ramenés trop de mauvaises choses, trop de douleur, que je pensais avoir dépassé. Mais visiblement non. Je ne peux pas m’empêcher de repenser avec amertume à la dernière fois que nous nous sommes vus. Je n’aurais peut-être pas dû me mettre en colère, pas après lui du moins. Seulement, après des années à mettre de côté mes émotions à ce sujet, je n’ai pas réussi à me contenir face à lui. La surprise de le revoir par hasard, ne m’a pas aidé non plus. Peut-être que les choses auraient pu se passer différemment dans d’autres circonstances. Ou peut-être pas. Il est aussi fort possible que les choses se seraient déroulées exactement de la même manière. Je ne sais pas, et je ne le saurais jamais de toute façon. La seule chose dont je suis sûre ce que nous avons encore une chance de pouvoir arranger les choses, si j’arrive à dépasser le stade de la douleur. J’ai pourtant envie d’essayer, ce qui explique pourquoi j’ai accepté son rendez-vous. Je suis presque sûre que c’est une mauvaise idée, mais j’aurais au moins essayé. Je refuse de croire que nous ne pouvons pas essayer d’être amis après tout ce que nous avons vécu. De plus nous avons à peine pu discuter la dernière fois, et je suis curieuse d’en savoir plus sur sa vie actuelle. Bien évidemment, je pense aussi qu’évoquer le passé est aussi obligatoire, ce qui ne me réjouit pas vraiment. Je n’ai pas envie de lui parler de ce que j’ai vécu, ni de savoir comment lui a vécu les choses. C’est beaucoup trop difficile à supporter. Je ne cesse de changer d’avis, ayant envie d’annuler pour ne pas avoir à affronter tout cela. Mais ma curiosité est plus forte, tout comme mon envie de le revoir. Cependant le fait de ne pas savoir ce qui m’attend, ce qui nous attend, me terrifie légèrement. J’écoute d’une oreille distraite ce que me disent Amanda, et Ava fini par m’appeler pour me ramener sur Terre. Je ne suis pas de très bonne compagnie aujourd’hui, alors que je suis venue chez ma sœur pour ne pas avoir à me retrouver seule. J’essaie de faire un peu plus d’efforts, mais cela ne fonctionne pas vraiment. Je finis par quitter la chaleur de la maison de ma jumelle, pour rejoindre le métro tout en essayant de ne pas trop penser à ce rendez-vous. Malheureusement, je ne parviens pas à penser à autre chose, comme si je n’avais aucune autre pensée. Je ne sais pas si Elijah m’en veut pour l’autre fois, ou bien pour toute la situation. Le peu de fois que nous avons parlé, nous n’avons pas échangé grand-chose, les grandes lignes. Nous ne savons plus rien désormais de la vie l’un de l’autre. Le trajet se passe plus vite que je ne l’aurais voulu, et me voilà assez rapidement en train de remonter les marches pour regagner l’air frais. Je sais très bien ou se situe le salon de thé, lieu de notre rendez-vous, pour y être venue plusieurs fois. D’ordinaire, je serais plus qu’heureuse d’être ici, mais pas aujourd’hui. Je suis plutôt nerveuse.  Est-ce que j’ai vraiment envie de m’infliger cela de nouveau ? J’ai cette sensation qui ne me quitte pas, que ce n’est pas une bonne idée, mais je fini par avancer de nouveau. De loin d’aperçoit Elijah, et j’essaie de me convaincre que cela peut bien se passer. Au moment où j’arrive je le vois me faire signe, tout en décrochant son téléphone. Mauvais présage ou simple coïncidence ? Il est trop tôt pour pouvoir le dire. J’ai envie de partir en sens inverse, mais maintenant que je suis ici, je m’installe en face de sa chaise vide, en espérant que les choses se passent mieux que la dernière fois. Je le vois raccrocher, pour finalement nous retrouver tous les deux. « Désolé ... Heu... Comment vas-tu ?? » Quelle question piège. Néanmoins je ne peux pas lui dire réellement comment ça va, ni tout ce qui ne va pas. « Ça peut aller, merci. Et toi ? » C’est ridicule. J’ai l’impression que nous n’avons rien à nous dire, alors que pourtant il y aurait tellement à discuter. « Très bon choix, pour le lieu. » C’est un peu léger, mais il faut bien commencer avec quelque-chose.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE
Mmmh mhhh
» Date d'inscription : 08/10/2017
» Messages : 99
» Pseudo : AntéK
» Avatar : Patrick J. Adams
» Âge : 36 ans
# Re: A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah
message posté Sam 14 Oct - 15:31 par Elijah E. Emerson
    Prendre les jambes à son cou et partir. Voilà ce qu'il devait faire ! S'il n'avait pas déjà raccrocher son téléphone, il aurait pût inventer une excuse urgente pour se barrer, mais c'était trop tard pour les fausses excuses. Elle était là, assis à la table et lui, assis à la même table.
    Pourquoi ? Franchement ? Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien se raconter ? Des trucs basiques, sans intérêt, histoire de faire genre on a oublié le passer. Connerie. Ils n'avaient rien oubliés. Mais cela faisait treize ans qu'ils ruminaient cette histoire. Lui du moins. Elijah ne savait pas comment Charlotte avait géré sur l'ensemble de ces treize années, mais il était sûr d'une chose, elle aussi, elle y repensait. C'était une fille sensible, douce, aimante. Il l'avait aimé pour ça et c'est en état de cause qu'il se doute que même après treize ans, ce souvenir doit lui être douloureux.
    Bien-sûr le temps avait fait le job et avait minimiser la blessure, mais elle était bien présente, refoulé mais pas aussi loin qu'Elijah l'espérait. Donc, après 13 ans de souvenirs refoulés, est-ce qu'une conversation pourrait mettre les choses au point ? Il ne pensait pas. Il y a encore une demi-heure, il aurait dit oui, mais maintenant ? Certainement pas !

    La jambe d'Elijah battait la mesure, il avait envie de se ronger les ongles, lui qui avait perdu cette sale manie depuis pas mal de temps maintenant. Il était légèrement stresser.

    « Je vais bien merci. »

    Je vais bien merci. Mais, tellement naze mon gars ! Ok, lui qui était devenu un bon orateur, nageait dans la semoule. Non, il se noyait dedans. Heureusement que Charlotte rajouta un petit commentaire, sinon, il n'aurait pas pût enchaîner sur autre chose !

    « Tu trouves ? C'est la première fois que je viens là pour tout te dire. Je découvre un peu plus Londres chaque jour, mais c'est grand. C'est une chouette ville en tout cas. Depuis combien de temps es-tu ici maintenant ? »

    Bon, voilà, ça débloquait un peu les silence gênants et les phrases de trois mois. Il se doutait qu'ils allaient devoir parler un peu avant d'entamer le sujet brûlant et c'était pas plus mal. Après treize ans, ils devaient réapprendre à se connaître. Pour sa part, il avait beaucoup changé. Physiquement déjà. A part pour ses stages, il ne mettait jamais un costard. Jean, basket, tee-shirt, casquette ou bonnet, Décontract' quoi ! A l'époque il n'était pas du genre à s'acheter des montres de luxe. Il se rappelait ses discours idéologique sur l'argent, le matérialisme... Qu'on est con quand on est jeune ! Tout ça, s'était loin derrière maintenant.
    Moralement aussi, il a changé, le garçon enjoué, rêveur, optimiste avait laissé place à un homme cynique, prétentieux et cupide. La seule chose qu'ils avaient encore en commun, c'était la détermination et l'ambition. 4
    Qu'allait en penser Charlotte ? Curieusement, ça l'intéressait. L'avis des autres ne comptaient pas vraiment pour lui. Déjà car il avait très peu d'ami et parce qu'il n'avait pas grand chose à se reprocher. Selon lui.

    « Et sinon, comment vont tes parents ? Au fait, j'ai rencontré Lilly y a quelques temps, après la soirée au Hilton. Elle était à la galerie où elle fait son stage. Je l'ai pas reconnu, elle a bien grandit. »

    Il préférait qu'elle l'apprenne par lui que par un autre. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'il essayait de s'immiscer dans sa vie de famille ou autre.
    Mais c'est vrai que ça l'intéressait, qu'il se devait de prendre des nouvelles. Il s'étaient bien entendus avec les parents de Charlotte, avec sa sœur jumelle, son frère... C'était la moindre des choses.
    Une serveuse s'approcha de leur table pour prendre la commande. C'était pas trop tôt...

    Une fois la commande passé, Elijah en profita pour observer Charlotte plus en détails. Treize ans plus tard, elle avait toujours se charme qu'il avait tant aimé. Et elle n'était pas marié, étrange. En même temps, c'était son cas aussi, donc pas si étrange que ça. Il savait que c'était une blogueuse. Après leur rencontre, il était allé sur internet faire des recherches, pour en savoir plus. S'il l'avait souhaité, il aurait eu toutes les informations souhaités. Ce n'était pas un crack en informatique, mais il savait à qui s'adresser pour avoir des informations. Des gens plus doués que lui qu'il payait grassement pour des services - à l'heure d'aujourd'hui, internet était une véritable mine d'or, c'est pour ça qu'il s'en tenait le plus loin possible. Pas de facebook, pas de twitter, il évitait d'attirer l'attention – mais il n'était pas allé aussi loin. Il se refusait à ça. Il n'entendrait que ce qu'elle voulait bien lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 44280
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Sloan.
# Re: A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah
message posté Sam 14 Oct - 23:19 par Charlotte R. P. Adams
I may regret the way we ended, but I will never regret what we had. ✻✻✻ Ça me semble ridicule d'être ici tous les deux, comme si de rien n'était. Je ne peux pas oublier ce qu'il représente, et je suppose que c'est la même chose pour lui. Même si les années ont passé, je n'arrive toujours pas à le dissocier de ma fausse-couche, et de tout ce qui en a suivi. Rien que le fait de le revoir me ramène en arrière, ce que j’aimerais éviter. Les années ont passé, et je ne suis plus la même personne. Pourtant être ici avec lui, me donne l’impression d’avoir de nouveau vingt ans. Je savais que ce rendez-vous était une mauvaise idée, et à peine arrivée j'ai déjà envie de partir. Bien évidemment je n'en fais rien, et m'installe plutôt en attendant qu'il revienne. Je suis nerveuse, tendue, et je ne sais pas à quoi m'attendre. Aujourd'hui on ne se connaît plus, et je ne suis pas sûre que la conversation puisse venir naturellement, du moins pas tout de suite. Peut-être avec le temps, si l’on s’en laisse l’occasion. « Je vais bien merci. » J'ai l'impression de m'entendre. De toute façon qu'est-ce qu’il aurait pu répondre d’autre. Impossible d’avouer nos problèmes, ou de l’informer que non, ça ne va pas, parce que sa présence me rend nerveuse. Alors à la place je m’efforce d’essayer de mettre du calme dans mes pensées. « Tu trouves ? C'est la première fois que je viens là pour tout te dire. Je découvre un peu plus Londres chaque jour, mais c'est grand. C'est une chouette ville en tout cas. Depuis combien de temps es-tu ici maintenant ? » En tant que grande fan de thé, je ne peux qu'approuver le choix du lieu. L'endroit est vraiment sublime, et le thé est délicieux. Cependant n'importe quel endroit aurait fait l'affaire du moment qu’il n’était pas prévu que nous nous retrouvions seuls. Je n’aurais pas pu supporter d’être seule avec lui, pas encore. Je suis néanmoins surprise qu’il semble encore découvrir la ville, alors que nous nous sommes croisés il y a bientôt un an. Peut-être qu’il n’habite pas réellement ici, mais qu’il est obligé de venir pour son travail, ou pour une autre raison. « Ça va bientôt faire dix ans. » Déjà dix ans, le temps passe trop vite. C’est incroyable, le dire à voix haute me fait prendre conscience que le temps passe réellement vite. Je ne fume plus depuis des années, et pourtant j’allumerais volontiers une cigarette maintenant, n’importe quoi pour m’occuper. Je me sens stupide assise ainsi en face de lui sans savoir de quoi parler, ni quoi faire. On ne se connait plus, ce qui n’arrange pas les choses. « La ville est magnifique, tu devrais prendre le temps de la découvrir. » Peut-être qu’il n’en a pas envie non plus, mais cela serait dommage. Il y a vraiment beaucoup de choses à voir, et après toutes ses années je ne suis toujours pas lassée. Bien sûr, cela ne vaut pas Sydney. « Et sinon, comment vont tes parents ? Au fait, j'ai rencontré Lilly y a quelques temps, après la soirée au Hilton. Elle était à la galerie où elle fait son stage. Je l'ai pas reconnu, elle a bien grandit. » Je suis surprise de savoir qu’il est pu voir ma nièce. Je le suis d’autant plus que Lilly n’était qu’une enfant à l’époque, et que je doute qu’il ait pu la reconnaître, ou inversement. Mais est-ce vraiment important de savoir comment il a pu savoir que c’était elle ? Oui peut-être un peu. « Comment tu as su que s’était-elle ? » Je n’ai pas pu m’en empêcher, étant curieuse de savoir. Ce n’est qu’un détail, et cela n’est pas réellement important, mais il est toujours plus facile de parler des détails que du sujet sensible. Le serveur choisi ce moment-là pour apparaître, laissant mes questions en suspens pour le moment. Je ne commande qu’un thé, n’étant pas d’humeur pour autre chose. Si je ne commande rien à manger, c’est que vraiment il y a quelque-chose qui ne va pas. Et en l’occurrence la présence d’Elijah ne me met pas à l’aise. Ce n’est pas de sa faute, je suis même plutôt heureuse de le revoir, c’est plutôt tout ce qu’il représente. Je me souviens maintenant, qu’il a mentionné mes parents, information qui a été mise de côté à cause du reste. « Mes parents vont bien, tout le monde va bien. » Inutile de passer en revue Samuel et Amanda. D’ailleurs je serais bien plus rassurée si ma jumelle se trouvait avec moi en ce moment. Un léger silence s’installe, et je ne sais pas vraiment comment le briser. Qu’est-ce que je pourrais bien dire ? Ou lui demander ? J’ai des tonnes de questions, mais je ne peux pas les poser comme cela, d’autant plus que je ne suis pas sûre d’avoir envie qu’il en fasse de même avec moi. « C’est très déroutant d’être ici avec toi. » Je lui adresse un léger sourire, parce que je ne sais pas quoi dire. Il est bien trop délicat de parler de notre vie privé.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
A Cup Of Tea ?? | Charlotte & Elijah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Notting Hill
Page 1 sur 1
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» CYBÈLE O-BLEUZENN MOON ❣ Charlotte Free
» Ninon rend visite à Charlotte (PV Charlotte)
» ELIJAH ■ Il fut un jour où 69 était un simple chiffre et il fut un temps où tu pouvais manger une banane tranquillement…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-