Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Ten years is long | Sydni

avatar
MEMBRE
tumblr
» Date d'inscription : 04/09/2017
» Messages : 16
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Jensen Ackles
» Âge : underco
» Schizophrénie : Maon
() message posté Sam 14 Oct 2017 - 17:33 par Elijah Owens
ten years is long.
Sydni & Elijah
LUCKYRED
Quand son meilleur ami lui a demandé de lui rendre un service, Elijah avait accepté sans poser la moindre condition. Depuis qu’ils se connaissent les services donnés l’un envers l’autre ont été nombreux et jamais l’un des deux n’a abusé. Aujourd’hui Eli’ ne s’attendait juste pas à le voir débarquer chez lui tôt le matin avec ses enfants à charge. Son ami Camel a des trucs à régler alors forcément il faut que quelqu’un s’occupe des enfants. Elijah n’aurait pas imaginé être le bon choix mais de toute évidence son ami lui fait confiance. Il lui avait laissé une chance de refuser mais Elijah n’avait pas pu le faire. Non seulement Camel lui a déjà rendu de plus grands services, Elijah n’avait rien de prévu ou du moins d’importants qu’il ne puisse reporter ou faire de chez lui mais surtout, parce qu’Eli’ adore ces gosses. Il en est même gaga quand il se retrouve seul avec eux mais ne le montre pas quand il est accompagné. Est-ce l’image qu’il donne de lui qui doit rester intact ou bien il n’aime pas montrer ses faiblesses ? De toute évidence ce sont de vraies faiblesses chez lui car c’est limite s’il ne se fait pas marcher sur les pieds. Heureusement que ce ne sont pas des terreurs. Enfin on en reparlera surement lorsque le petit dernier sera en âge de le faire courir partout. Mis à part refuser de manger, il n’est pas très difficile. Mais bon il sent bien que ces deux-là, quand ils seront tous les deux en âge de faire des bêtises ils vont bien s’amuser. Ca le fait limite rire d’imaginer ça à vrai dire. Bon, ça sera surement moins le cas quand son ami lui demandera de jouer au tonton. La journée s’est passée sans encombre. Du moins si on oublie le fait que l’ainée a insisté pour lui faire boire le thé en regardant les aristochats. Il a fini par jouer le jeu, une couronne sur la tête que la petite avait trouvée dans le sac laissé par son père et Elijah remercie secrètement le fait qu’elle soit trop petite pour avoir un téléphone et être dans sa période selfie. Il s’était laissé faire, en tonton qui se respecte mais avait repris son rôle d’adulte en la voyant insister pour remettre le dvd une fois le Disney terminé. Il ne fallait pas trop non plus lui en demander. Camel avait fini par lui envoyer un message pour lui dire qu’il ne pourrait pas venir les chercher comme convenu. Il aurait pu le parier qu’il recevrait ce message, il aurait pu y mettre sa main à couper et il maudit son ami de lui faire ce coup. C’est pas la première fois, c’est quasiment tout le temps le cas quand Camel sait qu’il n’a rien de prévu pour sa soirée. Il n’avait rien de prévu de concret mais il aurait quand même bien voulu sortir durant la soirée. Camel lui fit promettre d’essayer de trouver une solution, promesse qu’Elijah n’y croyait même pas. Il ne lui en veut pas à proprement parler, les garder n’est pas une grosse charge de travail mais il aurait pu le prévenir en avance quand même, il aurait cherché des activités à proposer à la petite. Finalement, après maintes propositions de jeux alors que le petit dormait, Elijah lui proposa de jouer à cache-cache. Les premières parties furent tellement simples qu’il finit par la laisser se cacher et mit du temps à s’y mettre, jusqu’à ce que la sonnette retentisse. « Je viens bientôt te chercher princesse » dit-il assez fort pour qu’elle l’entende sans pour autant réveiller le petit et sans doute que la personne dernière la porte l’a aussi entendu. Il vint finalement ouvrir la porte et l’étonnement se lit sur son visage. « Mademoiselle McCoy, quel plaisir ! » dit-il avec un petit sourire au coin. Dix ans qu’il ne l’avait pas vu mais il la reconnu immédiatement. Il ouvrit grand la porte pour la laisser passer. Sa présence ici ne doit pas être un hasard quant à la présence des petits. « C’est Camel qui t’envoie ? » Dit-il avec un sourire. Si Camel savait pour leurs histoires passaient, Eli’ ne serait sans doute plus de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 06/10/2017
» Messages : 41
» Pseudo : lkd
» Avatar : gina sublimate rodriguez
» Âge : 34 ans. (12 juin)
» Schizophrénie : joleen & djawny
() message posté Jeu 19 Oct 2017 - 23:33 par Sydni B. McCoy
ten years is long.
Sydni & Elijah
LUCKYRED

Je sortais de plateau quand mon téléphone mit à sonner. Je fus assez étonnée. Car c’était mon frère, il savait que j’étais souvent à l’antenne à ce moment précis de la journée, il attendait souvent une bonne heure avant de me joindre. Mais je n’avais pas pu répondre à cet appel et à tous les autres apparemment. J’avais été juste étonnée. Alors une fois seule dans ma loge, je finissais par prendre un kit kat tout en composant le numéro de Camel. J’attendais, les sonneries passaient, mais ce fût rapide pour me répondre. Je le laissais parler. En même temps, il ne tourna pas trop autour du pot pour me dire ce qu’il attendait de moi. Camel est débordé depuis plus de six mois. La mort de sa femme remonté à presque un an, il a dû reprendre son boulot et compagnie. La vie n’est pas facile pour lui, il n’est pas non plus du style à quémander de l’aide facilement. Alors, je sais que quand il le demande il faut dire oui, sauf quand je ne peux vraiment pas. Il le sait je ne veux pas mettre ma carrière de côté, c’est très important pour moi, tout comme ma famille, mais voilà. Bref. J’accepte, sans même hésiter. Je n’ai qu’à couper cours à un futur repas partagé avec mon manager, alors tout va pour le mieux, autant le dire. « Oui, je vais passer chez ton ami ! » Il va m’envoyer l’adresse, mais ne m’a même pas dit son nom. J’espère que je connais le gars, qu’il ne pense pas que je sois une barge voulant voler les gosses de son pote. Oui, la ressemblance avec Camel n’a jamais été flagrante, en même temps, il a été adopté, donc c’est compliqué dans ces cas-là de se ressembler, mais si nous avons énormément de mimique en commun, quelque chose que beaucoup aime nous dire pour nous faire enrager. Hors de question que je lui ressemble, bon maintenant ça me va mieux, que quand j’étais jeune, à dix-sept ans on ne veut pas ressembler à son frère, même si les relations avec ce dernier ont toujours été parfaite. Alors, une fois des papiers signés je quitte les studios pour rejoindre l’adresse que Camel s’est rapidement occupé à m’envoyer. J’avais donné l’adresse à mn chauffeur ce qui me laissait du temps pour continuer de préparer le fil rouge de l’émission de demain, un fil qu’on ne suit pas toujours, parfois on change des trucs trois secondes avant le direct. Mais c’est comme ça qu’on fait et c’est pour ça que l’émission fonctionne. Je n’ai rien vu de la route, du chemin emprunté pour me rendre à cet endroit. Mais, quand mon conducteur m’indique que je suis arrivée, je range mes affaires. Le laissant repartir le temps que je le rappelle si jamais, car je ne sais pas comment ça va se passer. Je monte quelques étages et je cogne à la porte. Attendant qu’on m’ouvre, j’entends une voix, je la connais, mais à travers la porte, j’ai énormément de mal à saisir la personne la possédant, mais je vais vite le savoir. Je le sais. La porte est ouverte sur Elijah. Pourquoi je me mords à cet instant même la lèvre ? Aucune idée. Mais je le fais. Je le regarde dans les yeux, souriant et finissant par répondre. « Ah oui quel plaisir ? » Hâte de se débarrasser des enfants de son meilleur ami ? Je souris intérieurement restant assez souriant extérieurement. « Non … pourquoi ça ? » Je fais la fille surprise par sa question. « J’avais envie de te voir … après tout ça fait longtemps ! » Je laisse un petit moment passer, avant de vouloir parler, sauf que la petite vient me saute dans les bras. « Comment tu vas ma belle ? » Que je lui demande venant embrasser ses petites joues et la serrant contre moi. « Papa m’a dit que tu avais besoin de tata pour quitter cet affreux tonton ! » Je rigole un peu en regardant Elijah qui maintenant sait qu’il a totalement raison, du pourquoi et du comment de ma présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ten years is long | Sydni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
Page 1 sur 1
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-