Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(-18) (FB) I'll be your savior, mate !

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Dim 15 Oct 2017 - 22:31 par Reid D. Lloyd


I'll be your savior, mate !

ft. Ethan & Reid



Vendredi, 22 Avril 2016





Installé à la table d'une boîte de nuit, l'homme d'affaires tenait entre ses doigts un verre de cognac, installé confortable dans un fauteuil moelleux en attendant l'arrivée de son meilleur ami. Après plusieurs semaines de travail intense pour l'un comme pour l'autre, ils n'avaient pas réellement eu l'occasion de passer du temps ensemble et simplement se vider la tête, s'étant simplement vu rapidement pour un déjeuner la semaine précédente. Ce soir était donc l'occasion parfaite pour qu'enfin ils puissent s'accorder ce temps et il avait été défini quelques jours avant que oui, ils feraient au mieux pour terminer à temps leurs dossiers respectifs afin de se retrouver le soir. Et l'Américain ne pouvait nier que s'il était tout de même du genre assez solitaire, il appréciait ces moments passés avec l'homme de loi qui était en relativement peu de temps devenu un ami aux yeux du blond qui avait trouvé en lui une attache considérable en Angleterre. Bien sûr, Ethan était depuis le temps devenu bien plus qu'un simple ''ami'', il était plus comme un frère aux yeux de Reid et sans doute était-ce pour cette raison qu'il appréciait tant ces moments, notamment aussi parce-qu'il n'avait pas à se soucier de l'image qu'il dégageait ou de ses propos ; rien ne choquait Ethan.

Reid avait donc fait au maximum pour boucler son travail suffisamment tôt fin de pouvoir passer chez lui, prendre une douche et se changer avant de rejoindre la boîte de nuit où ils s'étaient donné rendez-vous. Lorsqu'il y était arrivé, il était aux alentours de vingt-et-une heure et Ethan n'était pas encore là. Sans réfléchir, le PDG avait pris place à une table, commandant dans la foulée un verre de cognac, afin d'attendre son ami dans les meilleures conditions. Il appréciait l'ambiance de l'endroit, la soirée commençant toujours avec des musiques rocks avant de s'orienter vers un répertoire plus électro, tout ce qu'il aimait donc ; ça et le classique mais il se voyait franchement mal sortir en boîte pour écouter du Chopin.

Tapotant du pied sur le sol en lançant des regards à tout ce qui l'entourait, l'Américain ne se privait pas pour laisser courir ses deux orbes sur les beaux spécimens qu'il remarquait. Sans doute qu'il ne rentrerait avec personne ce soir, ou peut-être que si, il ne pouvait jamais prévoir à l'avance s'il allait tomber sur quelqu'un d'intéressant ou pas mais ce qui était sûr c'était qu'il n'irait pas s'approcher de quelqu'un tant que son meilleur ami ne serait pas arrivé et qu'il ne lui aurait pas consacré du temps à lui.

Quand enfin le brun pointa le bout de son nez, l'expression de Reid se fit un peu moins fermée et un sourire étira les coins de ses lèvres. « Salut » avait-il lancé à son ami une fois qu'il fut installé en face de lui, parlant plus fort que la normale pour qu'il l'entende par dessus la musique. « Tu m'excuseras, je n'ai pas pu attendre. » Ses mots avaient été accompagnés d'un léger haussement de son verre, preuve que oui, il s'était servi en attendant l'avocat, mais il savait aussi que ce dernier ne lui en voudrait pas. Après tout, il en fallait bien plus que cela pour que le blond finisse raide et, comme souvent lors de leurs soirées, il savait pertinemment que bon nombre de verres suivraient. « Comment s'est passée ta semaine ? » avait alors demandé l'aîné pour s'enquérir de l'état de son cadet.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 76
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
() message posté Dim 15 Oct 2017 - 23:13 par Ethan Crownwell
Ethan était au tribunal, il lui était rare de venir plaider une cause mais parfois ça lui arrivait de devoir s'afficher à la barre pour défendre un dossier litigieux. Dans un spectacle élégant son plaidoyer avait été d'une extrême efficacité et meme si aucun verdict n'était encore tombé il avait su faire une prestation très ferme en argumentation. En poussant la lourde porte du tribunal, une seule pensée lui trottait dans la tête. Celle qu'il allait bientôt retrouver son meilleur ami pour s'amuser en boite de nuit. Meme s'il ne raffolait pas de ce genre de milieu préférant un vernissage, pour les rencontres c'était plus efficace et à deux l'exercice en devenait plaisant. L'humeur grisée par sa petite démonstration juridique il était repassé au bureau pour traiter quelques affaires, préparer sa journee du lendemain et donner quelques directives. Une fois sa tâche finie il était repassé chez lui pour s'apprêter d'une belle chemise bleue nuit et d'un jean un soupçon trop serré mais mettant ses atouts physiques en valeur. La nuit tardait à tomber, la brume printanière avait emprisonné Londres dans son écrin grisâtre. D'une démarche assurée il serpentait dans les rues à la découverte de cette nouvelle boite de nuit . Sourire aux lèvres il était enchanté de retrouver cet ami. Sans aucune réticence le videur le laissa passer, la queue s'étiolait de plus en plus sur la voierie. Reid était déjà installé un peu plus loin à une table il ne c'était pas mêlé à la populace s'activant sur un Dance Floor encombré. Les lumières s'entre croisaient dans un bal désordonné au rythme de tempo accélère et de musiques électroniques. Pour la musique il rejoignait bien plus Reid, le calme et la serenite des notes de Mozart était bien plus apaisante. De loin il vit son verre ambre de son habituel cognac. Il de stationna au bar malgré son retard pour se commander une boisson. Un bon scotch vigoureux pour commencer la soirée. Meme si dans ce genre d'endroit la qualité de l'alcool laissait à désirer. Accoudé dans un positionnement détendu, un homme assez trapus et baraque, plutôt attirant vint à sa rencontre. Ils échangèrent quelques mots et très rapidement à son haleine et son attitude qu'ils n'étaient pas sur la meme longueur d'ondes. Les quelques flatteries douteuses dont avait usé ce bellâtre lui avait déplu grandement . Il préférait largement le jeu de la séduction meme si c'était un coureur de caleçon. Le rentre dedans pouvait être plaisant dans certaines circonstances mais un peu de forme comme introduction était préférable. Avec politesse il s'excusa, il voulait rejoindre le PDG pour enfin lever son verre à ce début de soirée. Le verre dans sa main il eut comme un soulagement de quitter la présence de ce type. Suivis par ce prétendant trop insistant il se disait qu'une fois attablée la tranquillité serait de mise. Son ami le salua chaleureusement et il en fit de meme. "Apres midi au tribunal pour clause abusive et contrat illicite ... plaider ça faisait tellement longtemps parfois je me demande si je n'ai pas loupé la vocation d'avocat au civil ou au pénal et sinon..:" Le son de sa voix avait diminué ne prenant pas le temps de terminer. Les deux saphirs ornant ses prunelles dévièrent du grand blond pour se poser sur l'acolyte de tout à l'heure. Son odeur d'aftershave était prenante et malgré son apparence virile il ne voulait pas donner suite. Jamais il n'aurait imaginé cet homme le poursuivre à sa table. "Lache ton pote et viens danser avec moi..." Le manque de subtilité et la gouardise de cet homme défiait la bienséance. Il pensait que cet homme avait saisi le message au bar. " Non ça ira merci je suis déjà..." Une nouvelle fois il fut interrompu par cet homme se donnant en spectacle. Il était bien plus grand et massif que lui. Cet inconnu l'avait saisis au bras pour le mettre debout se croyant intéressant. Ethan avait abandonné la violence il y a bien des années de promettant de ne jamais retomber dans ses travers et il ne faisait pas le poids. Ne voulant pas créer de scandale il avait été happé par la foule aspire par le flot de gens qui dansaient se débattant malgré lui voulant éviter le scandale. Meme si il assumait qui il était aimerait éviter les gros titres de bagarre dans une boite gay dans les journaux locaux. Ses clients apprécieraient guère ce genre de publicité. Il cherchait des yeux Reid, son meilleur ami avait peut être ete chercher les videurs pour mettre cet individu à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 16 Oct 2017 - 19:15 par Reid D. Lloyd


I'll be your savior, mate !

ft. Ethan & Reid



Un sourire plaqué sur les lèvres, l'aîné écoutait les propos de son ami qui était arrivé lui aussi avec un verre dans la main. Boire lors de leurs soirées était une habitude qui était arrivée bien vite, mais l'homme d'affaires prenait toujours soin de ne pas dépasser les limites qu'il s'était fixé et les fois où vraiment il avait été complètement à la ramasse était relativement rares comparées à toutes ces fois où il buvait avec ''modération''. Sa sœur lui avait déjà dit à de nombreuses reprises qu'il avait la descente d'alcool trop facile, que ça ne devait pas devenir une habitude, mais ces mots avaient tendance à lui passer au dessus ; il était suffisamment grand pour savoir ce qu'il faisait et reconnaître les signes de ras-le-bol que lui envoyait son corps. C'était pour cette raison qu'il n'en n'abusait pas non plus, même s'il n'était pas rare qu'il se prenne un verre chez lui après une journée de travail, ne serait-ce qu'un simple verre de vin au repas.

Ayant hoché la tête d'un air amusé quand l'avocat lui affirma que plaider lui avait vraiment manqué, il avait repris une gorgée de son cognac. En un sens il le comprenait, c'était assurément le point le plus intéressant de la profession, même s'il était en effet bien trop rare. L'air amusé de l'Américain s'estompa cependant quand un inconnu vint s'inviter tout juste à côté de leur table, s'adressant à Ethan en lui intimant de tout laisser pour aller danser avec lui. Il se prenait pour qui ce type au juste ? Un air mauvais se dessinant peu à peu sur son visage, son sang n'avait fait qu'un tour quand l'homme agrippa son ami par le bras pour le lever et le tirer sans ménagement dans la foule.

Ni une ni deux, Reid abandonna son verre sur la table et se leva, cherchant son meilleur ami dans la masse de personne qui se déhanchait sur la piste. Marmonnant des jurons, inquiet de ne pas le trouver, il ne se formalisait pas des quelques personnes qu'il bousculait sur son chemin. Et enfin il remarqua dans la foule Ethan, l'inconnu le tenant toujours fermement contre lui. Il s'en approcha, ne se formalisant pas du fait qu'il avait sensiblement la même taille que lui. Lui agrippant l'épaule il profita de sa surprise pour le retourner sans ménagement et planter son regard lourd de colère dans le sien avant de resserrer ses doigts sur son col. Les effluves de l'alcool qui se dégageaient du type prouvait bien qu'il avait bu, beaucoup trop pour être en état de comprendre l'ampleur de ce qu'il avait osé faire. « A quel moment t'as cru que c'était une bonne idée de l'emmener comme ça ? » Malgré son ton courtois, il était évident qu'une colère sourde grondait, aisément visible dans ses deux orbes clairs.

Relâchant l'homme en le repoussant en arrière, Reid se rapprocha de son meilleur ami. « Tu poses encore une main sur lui, une seule, tu t'en sortiras nettement moins bien. J'espère que je me suis bien fait comprendre. » Son ton était lourd de rage, agressif, et son expression mauvaise témoignait parfaitement qu'il ne mentait pas. Reid avait toujours été ainsi, préférant les menaces à la violence physique, mais si les choses débordaient trop, il n'hésiterait pas à remettre ce connard à sa place. « T'es son mec c'est ça ? » Haussant un sourcil, le blond le toisait d'un air excédé. Qu'est-ce que ça pouvait bien foutre qu'il réponde ? Il aurait pu se taire, mais jugea plus adéquat de simplement marquer son territoire. L'homme d'affaires passa alors un bras autour de la hanche de son meilleur ami, l'attirant contre lui. « C'est ça, maintenant dégage » avait-il simplement répondu sans quitter de son regard noir l'inconnu qui disparut finalement dans la foule, affirmant au brun qu'il ne serait pas loin si l'envie lui prenait. Soupirant d'agacement, le visage toujours empreint de cette colère qu'il tentait de contenir, il n'avait toujours pas lâché son cadet, s'assurant que le type s'éloigne suffisamment. Finalement il tourna son visage vers Ethan. « Ca va ? » avait-il simplement demandé sur un ton toujours un peu tendu.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 76
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
() message posté Lun 16 Oct 2017 - 20:56 par Ethan Crownwell
Ethan fut quelque peu surpris d’être ainsi extirpé de sa conversation sans même qu’on lui laisse le choix. Un peu déboussolé à la fois par son inaction et de la façon dont les événements se déroulaient, il essayait de se dégager de cette situation délicate. Jamais auparavant aucun homme n’avait été aussi entreprenant avec lui. Il était un peu gêné de devoir danser ainsi, où se croyait-il ? Son physique plutôt développé l’intimidait et malgré la musique forte, il tentait de convaincre qu’il était avec quelqu’un pour la soirée et l’abandon n’était pas son style, ses mots se perdaient dans la musique au son beaucoup trop élevé. Soudainement de l’air, son odeur semblait avoir imprégné ses habilles, et il se sentit libéré. Les deux mètres de Reid étaient venus à la rescousse pour faire partir ce nuisible. Très énervé, lui n’eut pas de mal à se faire entendre et encore moins à imposer le respect. Pourtant Ethan était avocat et ne se laissait pas déstabilisé pour si peu. La colère était sourde, froide et non équivoque. L’homme n’en menait pas large, le PDG venait de le menacer sans aucun sermon, aucun tremblement dans la voix, un visage fermé et ne laissant place à aucune négociation. L’homme se mit à réagir, posant cette question quelque peu étrange. Jamais il n’avait eut l’audace de s’imaginer en couple avec son ami. Lui le confirma pour mettre fin une fois pour toute à toute conversation. L’inconnu semblait battre en retraite, il lui avait dit son prénom au bar, il ne l’avait même pas imprimé.

Le bras de Reid vint l’enlacer au niveau de la taille pour appuyer ses propos et peu à peu l’homme sembla s’évaporer au milieu des silhouettes, des formes et des couleurs de vêtement. Il y avait encore sa main posée sur sa hanche et il ne pu s’empêcher de rire, même si Reid semblait encore pourpré de sa colère divine. Il vint à penser qu’il n’y avait que ce genre de mec qui pouvait lui tomber dessus. « Oui je crois, il ne me voulait pas vraiment de mal, je crois ! » C’était juste un mec un peu bourré à qui il plaisait, il se tourna vers son meilleur ami pour le regarder droit dans les yeux, il n’avait pas envie de gâcher sa soirée avec lui. Ca n’était qu’une petite incartade, une erreur de parcours, maintenant tout irait mieux vu qu’il avait son sauveur avec lui. « Ainsi on est ensemble ? Je dois t’appeler, mon ange, chéri ou mon cœur ? » Il se remit à rire, se restreignant ne voulant surtout pas vexer le trentenaire par sa réaction, la pression était redescendue et il avait besoin d’en rire en cet instant.

Il le prit par la main, le plus naturellement du monde, les doigts entrecroisés comme un petit couple pour le ramener à leur table. « En attendant je te remercie, ces mecs peuvent devenir violent et j’avais pas envie d’un scandale en boite de nuit ! » Ils avaient retrouvés tous deux l’atmosphère détendue de leur table. Prenant son verre il le bu cul sec, en commandant un second, il se laissait tenter par un peu d’alcool afin de se détendre et laisser derrière lui les ondes négatives de son prétendant un peu trop insistant. Lorsque le second verre arriva, il le leva, le premier faisant déjà effet. « Je lève mon verre à notre relation ! » Il lui fit un clin d’œil amusé, se jouant du contexte afin de le dédramatiser totalement, ça ne servait à rien d’en faire un drame. Ses yeux clairs ne s’étaient pas détachés de ceux de Reid, il fallait admettre que son ami était très bel homme, à une la constitution parfaite, aux cheveux dorés et deux orbes tout à fait captivante comme regard. Avoir un mec comme lui ne devait pas être déplaisant, or ils avaient une vie débridée et même si leur amitié était forte, elle ne laissait pas place à un soupçon de sentiments amoureux. Il se demandait quand même pourquoi il n’avait jamais rien tenté avec lui.

Il trinqua avec Reid et le second verre de scotch avait disparu aussi rapidement que le second.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Mer 18 Oct 2017 - 10:59 par Reid D. Lloyd


I'll be your savior, mate !

ft. Ethan & Reid



La colère assombrissant toujours un peu son regard, l'Américain fixait toujours son cadet, ne l'ayant pas lâché autant pour ne pas le reperdre dans la foule que parce-que la nervosité planait toujours. Les sourcils toujours froncés, il attendait une réponse d'Ethan, savoir s'il allait bien, si l'autre ne lui avait pas fait mal ; bien sûr, ça n'avait pas été grand chose d'autre qu'un peu de brutalité, mais ça ne passait pas, pas quand c'était envers une personne qui comptait à ses yeux. Aux mots du brun l'homme d'affaires avait hoché la tête, la mâchoire toujours assez crispée. Lloyd avait toujours été ainsi, très calme, trop calme, jusqu'à ce que la rage ne s'immisce dans son regard, rage qui mettait plus ou moins longtemps à redescendre dégageant une aura franchement négative mais qu'importait, imposer le respect par la peur avait toujours été son mode de fonctionnement, dans la plupart des cas du moins. Aux nouveaux mots de son ami, Reid n'avait pu s'empêcher de secouer la tête en souriant tout de même légèrement. « Imbécile » avait-il murmuré à l'adresse de son cadet, sachant pertinemment qu'il ne le prendrait pas mal.

Laissant l'avocat le prendre par la main sans broncher, il l'avait suivi jusqu'à leur table, se contentant d'un simple « pas de quoi » à son remerciement. Il n'y avait en effet pas de quoi le remercier pour si peu, le blond n'avait même pas réfléchi en y pensant bien, il avait simplement vu rouge en voyant ce type agripper son meilleur ami de la sorte et avait réagi. Terminant également son cognac d'une traite, il en avait aussi commandé un deuxième lorsque le serveur était arrivé.

Doucement la pression retombait, trop lentement à son goût mais il n'avait pas envie de gâcher la soirée à cause d'un con qui s'était cru tout permis. Récupérant entre ses doigts le second verre, l'homme d'affaires avait froncé les sourcils en voyant Ethan se lever, se demandant un court instant où est-ce qu'il comptait aller. Mais ses mots lui arrachèrent un nouveau petit sourire amusé ; dédramatiser la situation oui, ce n'était pas si mal et c'était ce dont il avait besoin pour laisser sa colère de côté. En y pensant bien, c'était vraiment totalement décalé de se dire qu'ils auraient en effet pu être ensemble. Bien sûr, Ethan était un très bel homme, il avait tout pour lui et il était évident que de nombreux hommes tombaient dans ses filets, mais jamais le blond n'avait vu autre en lui que l'ami précieux qu'il représentait à ses yeux. L'idée cependant ne pouvait l'empêché d'être amusé.

Se redressant un peu dans son siège pour trinquer avec le brun sans quitter son regard clair, il descendit son second verre tout aussi vite que lui. Il lui en fallait plus pour ressentir les effets de l'alcool mais il savait pertinemment qu'il ne s'arrêterait pas là et, en ce fait, il avait prévu le coup, venant en taxi plutôt qu'avec son propre véhicule. Il lui arrivait souvent de prendre la route alors que la dose légale d'alcool dans son sang était dépassée mais il y avait de ces fois où il savait être raisonnable et anticiper le fait qu'il allait en ingurgiter bien trop ; jamais au point de ne plus être maître de ses actes cependant, ou du moins à de très rares reprises. « Allez, un troisième pour fêter ça comme il se doit ! » avait-il alors lancé à l'adresse de son ami, faisant signe au serveur par la même occasion.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 76
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
() message posté Mer 18 Oct 2017 - 22:19 par Ethan Crownwell
En l’entendant le qualifier d’imbécile, un grand éclat de rire alla se perdre dans la mélodie rythmée de la boîte. Il ne pouvait s’empêcher de s’amuser de la situation afin de dédramatiser la situation et de détendre quelque peu l’atmosphère devenue tendue. Il ne voulait pas voir un Reid en colère mais heureux en sa compagnie. Cet homme avait un peu abusé d’alcool et c’était cru sans gêne, ça arrive, il avait réussis à sauver la situation, il n’y avait plus besoin de polémiquer sur la situation. Il avait pris soins de le remercier, et il sentait que peu à peu le calme revenait, ça n’avait été que les prémices d’une tempête. De retour à leur table ils trinquèrent, mettant fin à ce petit anathème de courte durée. Il jeta quelques regards aux alentours si quelques mecs étaient potables mais rien à l’horizon qui ne l’attirait vraiment. Après le second verre vint le troisième, le son assourdissant devenait supportable et il en était à son troisième scotch, se laissait débrider par l’alcool ne faisait pas de mal de temps à autre.

Après le troisième vint le quatrième, désormais le rire était de bon cœur entre eux, leur complicité était revenue entre eux. C’est en tournant la tête de nouveau, qu’il vit son prétendant refoulé au bar le fixant, c’était un véritable psychopathe. L’alcool avait commencé à monter, et il se demandait s’il n’allait pas demander à Reid de le raccompagner chez lui ce soir par précaution. Il ne désirait nullement qu’une photo de son cadavre ne fasse la première page du journal demain matin. Il n’avait pas compté les verres, il savait qu’il allait devoir bientôt s’arrêter. « Je sens que le réveil demain matin va être difficile ! » Sortir en semaine était une excellente idée, ils n’étaient qu’à moitié de semaine, et il lui restait certainement un tube d’aspirine dans un fond de tiroir, au pire il pourrait toujours demander à l’une de ses sœurs. Pour le moment l’homme n’était pas revenu à la charge. Pourtant il y avait ce regard braqué dans son dos comme une arme prête à tirer. Pourtant il y avait la présence de nombreux hommes dans la boite de nuit ce soir, pourquoi lui en particularité ? « Tu sais qu’il me regarde toujours, j’ai peut-être une chance de pouvoir me marier ce soir ! » Ca n’était pas d’un mariage que cet homme voulait, il s’amusait à faire tanguer l’alcool dans son verre.

L’homme semblait comme vérifier ou constater qu’ils étaient vraiment ensemble. Un peu pompette, il ne pu s’empêcher d’aller le voir, prenant sur lui pour régler la situation. « Ecoute, mon mec est vraiment jaloux, je vais avoir des problèmes si tu restes là à me regarder, j’ai pas envie de me prendre la tête avec lui ce soir ! » Ethan marchait encore droit, il avait réussis à guider ses pas jusque cet homme et finalement il n’avait pas encore d’étourdissement, malgré un léger manque de contrôle, ses neurones semblaient vouloir rester en état de marche. Il était un peu agacé d’être ainsi fixé du regard depuis vingt minutes. « C’est pas ton mec ! Allez, laisse moi une chance… » Les yeux clairs écarquillés devant une telle naïveté, cet homme était ingénu et avait le comportement d’un gamin totalement capricieux. « Je t’assure que c’est le cas ! On n’est juste pas très démonstratif l’un envers l’autre en publique! Mais s’il te plaît lâche moi, je ne suis vraiment pas intéressé ! Je suis certain que tu peux te trouver quelqu’un de très bien ! » Il voulait faire dans l’art de la diplomatie. L’avocat jeta un petit regard vers Reid, il n’avait pas envie qu’il joue son sauveur et que lui soit la princesse toujours en détresse.

Il ne savait pas si c’était les bons mots. « C’est toi dont j’ai envie ce soir ! » Il leva les yeux au ciel, reculant d’un pas, il faisait vraiment une fixette, à force il allait devoir appeler les flics. Il ne savait plus quoi faire pour cet homme. « Moi j’ai juste envie d’éviter une crise de jalousie, il nous regarde, allez bonne soirée je suis certain que tu te trouveras quelqu'un de bien! » Prêt à repartir, c’est à ce moment que l’homme encercla son poignée pour le plaquer contre lui et tenter de l’embrasser, par chance, il le repoussa vivement, il avait été bête d’avoir tenté la manière douce. Espérons que Reid n’allait pas rentrer dans une rage folle, sinon la soirée était définitivement à l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Dim 22 Oct 2017 - 20:43 par Reid D. Lloyd


I'll be your savior, mate !

ft. Ethan & Reid



Au fur et à mesure, l'ambiance s'était à nouveau détendue, l'alcool et l'environnement aidant tout autant que la présence de son meilleur ami. Reid sirotait tranquillement ses cognacs, se laissant porter par cette musique qu'il appréciait franchement ; il n'y avait assurément rien de mieux après une grosse semaine de boulot que de s'abrutir l'esprit avec de l'électro. Machinalement, son pied avait commencé à taper légèrement sur le sol au rythme de la musique. Le blond n'avait pu s'empêcher de rire quand son cadet parla du réveil difficile qu'ils auraient le lendemain ; il serait difficile, sans doute, et le mal de crâne serait au rendez-vous, mais l'homme d'affaires n'avait pas l'intention de se lever, ayant déjà rangé dans un coin de son esprit l'optique d'aller à la salle de sport le matin. Oh il se sermonnerait certainement d'avoir abusé de l'alcool mais qu'importait, il y avait de ces fois où il fallait au moins ça pour évacuer un peu la pression quotidienne.

Ne comptant plus vraiment le nombre de verres qu'il avait commandé tout en essayant de ne pas dépasser ses propres limites, il avait froncé les sourcils aux mots de son cadet. Ce type était en effet toujours entrain de regarder dans leur direction, attendant sans doute le bon moment pour revenir à la charge. Secouant le tête, l'homme d'affaires prit une nouvelle gorgée du liquide ambré qui flottait dans son verre. « Si t'en ramènes un comme ça, ne compte pas sur moi pour être ton témoin » avait-il simplement répondu, essayant au maximum de ne pas se lever pour aller dégager cet inconnu un peu trop insistant. Bien sûr, Ethan faisait ce qu'il voulait, il était assez grand et indépendant pour prendre ses propres décisions, mais là les choses étaient différentes, il ne voulait pas de ce type donc non, Reid n'allait pas laisser passer si un autre problème se pointait.

Quelques minutes à peine plus tard cependant, le blond avait regardé d'un air outré son ami se lever et se diriger vers le bar. À quoi jouait-il au juste ? « Ethan... » mais c'était trop tard. Il était déjà parti trop loin et le blond se contenta de soupirer d'agacement. Il aurait tout aussi bien pu simplement aller leur recommander à boire mais non, il y était bien allé pour discuter avec ce type. Ne pouvait-il pas simplement rester là à l'ignorer plutôt que chercher la petite bête ? Au regard que lui lança son meilleur ami, l'aîné se contenta de secouer la tête lui signifiant qu'il ferait bien mieux de laisser tomber. Mais il ne semblait pas décidé. Qu'il fasse ce qu'il voulait, il était assez grand pour se débrouiller après tout.

Malgré cela, l'Américain ne quittait pas du regard les deux hommes, surveillant les moindres de leurs gestes afin d'essayer de compenser le fait de ne pas les entendre d'aussi loin. L'inconnu eut cependant un geste de trop. Lorsqu'il avait agrippé le poignet d'Ethan pour l'attirer contre lui et essayer de l'embrasser, la rage du blond était revenue à la surface et, cette fois-ci, il n'allait en effet pas laisser passer cet acte.

Il se leva de son fauteuil après avoir déposé rapidement le verre sur la table, se dirigeant d'un pas décidé vers les deux hommes malgré l'alcool qui commençait déjà à imbiber son esprit, son regard clair s'étant légèrement assombri sous la colère. À leur hauteur, il repoussa vivement le type vers l'arrière, son expression témoignant clairement de la rage qui l'habitait. « [color=#800517Qu'est-ce que t'as pas compris dans ce que je t'ai dis ?[/color] » Malgré son ton sec et acerbe, il ne criait pas. « T'es pas son mec, je te crois pas. » Soupirant une nouvelle fois, Reid ne pu que se rendre à l'évidence que le perturbateur n'allait pas lâcher l'affaire ; il doutait ? Soit, il allait passer à l'étape supérieure. Passant à nouveau son bras autour de la taille du brun pour l'attirer contre lui, il déposa sa main libre sur sa joue et déposa ses lèvres sur les siennes, approfondissant rapidement cet échange avant de se reculer et refixer le type au bar. « Ça va là c'est assez clair ? » Son ton était toujours aussi sec et son regard absolument pas avenant. L'autre n'avait pas intérêt à rebroncher, pas du tout.

Mais il semblait qu'il aimait le risque, en témoignait son petit rire. « Ok, admettons, mais dans ce cas on dirait pas que tu sais t'en occuper comme il faut alors que si tu me le laissais... » Son petit sourire lubrique, ses mots, tout, eurent raison de la patience déjà maigre de l'homme d'affaires. Et ce pas que le type avait fait vers eux, accentuant ses propos, fut le mouvement de trop. En moins d'une seconde Reid avait pris un verre sur un plateau qui passait, le claquant avec force sur le crâne de l'inconnu qui ne retint pas un cri de douleur. S'approchant de lui sans se formaliser des gens autour, il l'agrippa par le col et planta son regard dans le sien ; sûr que s'il avait eu des armes à feu à la place des yeux, il serait mort. « J'espère que le message est bien passé, pries seulement pour que je ne te recroise pas. » Et sur ces mots il l'avait à nouveau repoussé en arrière, ne se formalisant pas le moins du monde du fait que l'homme dont un filet de sang coulait sur sa tempe n'ait pas pu se retenir au bar. Des gens s'étaient déjà agglutinés autour et l'un des employés du bar se pointa également, observant la scène d'un air un peu sceptique. « Appelez une ambulance, ou la police, qu'importe » avait lancé le blond d'un air relativement détaché malgré la colère toujours perceptible dans son regard. Ils le connaissaient, il était déjà venu ici à plusieurs reprises, alors oui, il savait qu'il n'y aurait aucune retombée sur sa personne. Agrippant alors le bras de son meilleur ami, il s'était détourné pour prendre la direction de la sortie ; inutile de rester ici, l'ambiance ne s'arrangerait pas, autant rentrer et finir la soirée au calme.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 76
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
() message posté Dim 22 Oct 2017 - 22:55 par Ethan Crownwell
Ethan s’esclaffa à sa remarque, la certitude de ne jamais se marier ne l’avait jamais quitté. Ethan se disait qu’il était grand temps qu’il prenne la situation en main et qu’il montre enfin qu’il est capable de gérer la situation. Malgré la sommation de son ami, il avait été jusqu’à son malheureux prétendant pour lui certifier de le laisser tranquille, il n’a pas besoin de se justifier mais cependant ses mots n’avaient pas tournés à son avantage et de nouveau tout dérapa. A quoi bon ? Il allait se détourner et suivre les conseils de son meilleur ami, ignorer totalement ce malheureux être. Or tout ne se passa pas comme prévu, il tenta de l’embrasser. Et avant même de faire quoique ce soit, le PDG avait surgit, de nouveau en colère, de nouveau hors de lui et à sa grande surprise, il fut de nouveau enlacé par Reid. Ses lèvres se posèrent sur les siennes, ses paupières se fermèrent malgré lui, le baiser n’avait rien de doux, même s’il prolongea un peu, l’intensifiant sur la fin. Tout ceci n’était que comédie, une piètre démonstration. Cet homme ne se laissait pas démonter, son argumentation était tout aussi fébrile que son attitude. A quoi bon lui prêter attention?  Les paroles qui suivirent le laissèrent dans l’expectatif le plus complet et ce fut horrifié qu’il vit le géant prendre un verre et lui fracasser sur la tête. Le sang, se mit à couler, il resta totalement figé. Il connaissait les extrêmes de son ami et jusqu'à ce soir il n'avait jamais assisté jusqu'où il pouvait aller. Et il eut même cette sensation qu'il pourrait tuer pour lui, c'était à la fois attachant et effrayant .. Il entendit le mot police et ambulance, ce qui le sorti de sa torpeur, avant même de réaliser ce qui venait de se passer Reid l’entrainait vers la porte de sortie.

_______
Ethan avait trouvé le voyage en taxi silencieux et ce ne fut que lorsqu’il referma la porte du bel appartement de son ami, qu’il se remit à penser à tout ce qui venait d’arriver. Une soirée bien étrange, ils avaient bu et pourtant cet élément perturbateur, avait métamorphosé leurs retrouvailles en un véritable fiasco. L’image de Reid lui écraser le verre sur la tête se répétait encore. Et à ce moment il ne s’était jamais senti autant protéger par quelqu’un, aussi compris et autant considéré. Le goût de son baiser bien trop rapide, était encore sur ses lèvres. Il avait apprécié l’effet râpeux de sa barbe naissante tout comme sa main sur sa joue. Un long frisson le parcouru, l’alcool devait pas mal jouer sur leur attitude. « Je suis désolé si mon joli petit cul fait des ravages ! » Il avait su le mettre particulièrement en valeur ce soir dans ce pantalon. Ca n’était pas la première fois qu’il venait ici, la décoration était un peu aseptisée malgré la dimension luxueuse de la maison de son ami. Il s’approcha du bar pour se servir un verre et en faire de même pour Reid.

Il était troublé, réellement troublé car la vision de Reid avait changé ce soir. Il ne lui tenait pas rancune d’avoir été violent avec cet homme. Il avait été en quelque sorte son héro d’infortune. Il s’approcha de lui pour lui mettre son verre dans la main. Ethan ne savait pas quoi penser de tous ces événements. Le regard bleuté de Reid était si beau ce soir, cette chemise lui allait à merveille, et ses yeux se mirent à trainer sur son corps robuste, les vêtements en cachait bien trop. Ou c’était lui qui avait bien trop bu, la boisson lui avait altéré la raison. Secouant quelque peu la tête pour se reprendre il s’approcha de Reid. « Alors comme ça on est ensemble ? Et si on trinquait à notre rupture ? » Il avait besoin d'autodérision.

Il n’était pas saoul au point d’en perdre la raison. Il déposa une main sur son torse, encore un peu hébété. Ses pectoraux étaient durs et fermes, un long frisson parcouru son échine. « On aura été ensemble quelques heures et on aura même pas eut le temps de consommer ! » Il bu une gorgée pour honorer son verre et sans même réfléchir, ses paupières se fermèrent tout en cherchant ses lèvres avec les siennes pour enfin les atteindre, afin de lui donner un véritable baiser, pas cet acte dénaturé afin de prouver ce simulacre pour se débarrasser de cet inconnu qui allait terminer sa nuit au fond d’une cellule de dégrisement.  

La chaleur se répandit dans ses muscles, quelque peu intrépide. Il ne savait pas du tout ce qu’il était en train de faire. Il embrassait son meilleur ami, sûrement pour terminer comme il se doit cette fausse histoire de relation. Quelque peu éméché, il ne pouvait admettre que ça ne lui déplaisait pas, le PDG était très prisé. Il recula son visage pour analyser l’expression de Reid, se demandant s’il allait trop loin dans la limite de leur relation ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 23 Oct 2017 - 21:52 par Reid D. Lloyd


I'll be your savior, mate !

ft. Ethan & Reid



Les deux hommes avaient quitté la boîte de nuit et, sans plus attendre, s'étaient engouffrés dans un taxi qui allait les ramener au domicile du blond. Sans doute aurait-il pu faire un détour au logement d'Ethan pour qu'il soit rentré d'abord mais il imaginait bien qu'ils avaient encore des choses à dire après ce qu'il venait de se passer et, à voir le regard à la fois intrigué et outré de son ami, il était évident qu'il devrait essayer de désamorcer un peu le tout. Reid n'était que rarement violent, la plupart du temps il se contenait, ne laissant planer que ce calme avant la tempête, mais il y avait de ces fois où les limites étaient dépassées et, dans ces cas là, il n'en n'avait royalement rien à foutre de faire des vagues. Au moins il n'avait pas tué ce type, il allait s'en sortir, même si l'inverse ne l'aurait pas plus culpabilisé que cela. Toujours tendu et sur les nerfs, il n'avait pu s'empêcher de secouer la tête aux mots de son ami, se déridant légèrement. « Si un jour ton joli petit cul te coûte la vie, tu riras moins » avait-il lancé comme si c'était une plaisanterie alors qu'en un sens, il était parfaitement sérieux. Bien sûr qu'il comprenait que le brun avait besoin de tourner un peu la situation en dérision, mais il ne fallait pas oublier que les choses auraient pu se passer d'une manière bien pire que celle-ci.

Laissant son cadet évoluer dans son chez-lui comme il l'avait déjà fait à de nombreuses reprises, le PDG déposa ses affaires sur le meuble à l'entrée, accrochant sa veste au porte-manteau et ôtant ses chaussures. Il avait ensuite rejoint l'avocat dans le salon, lui adressant un faible sourire toujours un peu crispé par les plusieurs accès de rage qui l'avaient animé en trop peu de temps. Et malgré la quantité d'alcool déjà ingurgitée, il prit entre ses doigts le verre que lui tendait son meilleur ami, percevant sans réellement s'en formaliser le fait que son regard avait quelque peu changé ; l'alcool sans doute avait trop imbibé son cerveau et il était un peu à la ramasse.

Haussant un sourcil lorsqu'il s'approcha de lui, il sourit légèrement alors que le plus jeune remettait sur le tapis cette histoire d'être ensemble ; il voulait en rire, soit, c'était sans doute la meilleure solution pour oublier. « Trinquons à notre deuxième rupture en une heure » avait répondu l'aîné en faisant tinter son verre avec le sien. La suite cependant le laissa quelque peu sceptique ; cette main sur son torse, le brun qui se rapprochait toujours, cette lueur étrange au fond de ses yeux. Penchant légèrement la tête sur le côté, les sourcils toujours haussés comme s'il cherchait à comprendre, un fin sourire étirant ses lèvres, ce dernier devint un peu plus franc quand l'homme de loi parla de consommer leur relation de couple. Ça n'avait aucun sens, c'était complètement décalé, mais l'alcool permettait sans doute d'en rire plutôt que de s'en outrer. Il ne s'était cependant pas attendu à ce que le brun en vienne à poser ses lèvres sur les siennes, lui accordant un baiser bien moins agressif que celui auquel il avait eu droit mais tout aussi appronfondi.

Lorsqu'il se recula, ne quittant pas son regard du sien, le blond ne put nier que oui, cette situation avait quelque chose de franchement grisant. Bien sûr, Ethan était son meilleur ami, et il ne serait jamais rien de plus qu'un frère, mais ce baiser qui n'avait rien eu de chaste et l'alcool qui coulait dans ses veines n'aidait en rien à réfléchir convenablement. Sans mot dire, il avait à son tour pris une gorgée de son verre, avant de replanter son regard dans celui de son vis-à-vis. Doucement il remonta sa main le long de son torse, la glissant sur sa nuque pour prendre à nouveau ses lèvres ; oh il ne restait pas indifférent, il aurait fallu être fou pour rester de marbre, mais il avait bien conscience que tout ceci n'était qu'un petit jeu. Se reculant toutefois après un instant il jugea qu'il ne valait mieux pas aller trop loin, leur amitié était bien trop précieuse pour qu'ils s'encombrent de quelque chose de plus. Son regard toujours dans le sien, il lâcha néanmoins un « à notre rupture » en souriant légèrement avant de rompre tout contact avec son cadet et de s'affaler sur le canapé en cuir blanc. « La prochaine fois, tâche de ne pas aller accoster n'importe-qui » avait lancé l'aîné sur un ton mi-amusé mi-sérieux.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 76
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
() message posté Mar 24 Oct 2017 - 22:59 par Ethan Crownwell
Une fois dans la maison de son ami l’atmosphère fut beaucoup moins pesante, il se permit un petit sarcasme. Le PDG n’avait pas tort, il ne fallait pas non plus qu’il aille trop loin, or ceci était totalement exogène, cela relevait de l’extraordinaire, un événement isolé et il devra faire beaucoup plus attention la prochaine fois. Dans le salon cossu de son ami, il alla sans gêne servir deux verres d’alcool, tous deux différent, tel qu’ils étaient dans la vie. A la fois robuste, mais de caractère un peu opposé. Ethan était plus doux plus calme mais savait montrer les dents lorsqu’il le fallait. Tout en voulant trinquer il c’était quelque peu rapproché de Reid, son comportement avait quelque peu changé, il ne voyait plus Reid tel qu’il le devait, tel cet ami, ce roc toujours là. Il ne savait pas vraiment ce qu’il se passait en cet instant. Sa main sur son torse se faufilant aventurière, ils rigolaient à cette seconde rupture et lui vint l’embrasser. Il s’était mit sur la pointe des pieds pour atteindre la bonne hauteur et Reid se laissa totalement faire. Appréhendant quelque peu sa réaction lorsqu’il retira ses lèvres, le PDG bu une gorgée de son verre totalement impassible. Il fut totalement surpris quand ce fut sa main à lui, qui longea son torse, emprisonnant sa nuque pour lui retourner son baiser. Ce fut délicieux, une petite pointe poivrée dans cette soirée. Ne cherchant pas à comprendre ce qui se passait, il lui rendit son baiser, tout en délaissant toute pensée qui pourrait entraver le cours du destin. Et lorsque leurs bouches se séparèrent à nouveau. Ils s’observèrent un instant, et de leur sourire complice avait naquis ce petit jeu étrange, il le contempla un instant. Et ils burent à leur rupture, un honneur à celle-ci, qui n’avait aucun impact sur eux. « Je le promets » Ce fut la seule réponse à son petit sermon nocturne. Ses yeux se baissèrent sur l’alcool qu’il faisait tourner dans son verre inlassablement pour le réchauffer.
Ethan redressa la tête, le décor avait quelque peu changé, un montant de cheminée, l’âtre n’était pas allumé car les premiers degrés du printemps se faisaient sentir. La nuit était tombée et le cadavre d’une bouteille de vin était sur la table basse de la maison de campagne, perdu au milieu de leur repas terminé. Une bouteille de lait faisait acte de présence aussi qu’il n’avait pas encore touché. Sa chemise était entrouverte et tous deux rigolaient à la situation navrante de la dernière fois. Cette maison était emprunt à l’enchantement, cette fois plus de prétendant, seulement eux deux. Reid trônait dans son fauteuil comme à l’accoutumé et lui était sur son canapé. Ils avaient été se promener durant leur samedi après midi, une petite randonnée dans les bois avait mit leur appétit à rude épreuve. Le fameux soir, Ethan avait dormis sur le canapé de Reid et il était reparti au petit matin pour faire un brin de toilette chez lui. Or demain ils avaient ce droit incontestable à la grasse matinée. « Je n’en reviens toujours pas de la façon dont tu as cassé ce verre sur la tête ! » Il se remit à s’esclaffer bruyamment.

Et de nouveau dans sa tête l’image de ce baiser qu’ils s’étaient échangés, il se redressa sur le canapé. Un peu euphorique de l’alcool qu’il avait consommé, il se rapprocha un peu de son ami tout en gardant une distance raisonnable. Depuis ce soir là il avait été troublé par leurs gestes interdits, ce respect qu’ils avaient eut, juste un baiser laissant place à un travail totalement inachevé. Relevant ses deux yeux clairs vers Reid, sans aucun détour, il ne pu s’empêcher de lui poser la question. « Pourquoi tu m’as aussi embrassé ? Je me suis laissé allé mais toi….pourquoi ? » Son sérieux avait reprit, son corps n’était plus secoué par ses fous rires incessants. Juste cette délicieuse connivence entre eux. « C’était très bien et je dois dire que tu embrasses vraiment très bien ! » Ca n’était pas un simple baiser entre eux, ça avait été tellement plus que ça.

Peut-être que Reid ne percevait pas le même trouble dans sa vie, et ce soir après quelques verres, il ressentait les mêmes effets de chaleur. Ce corps d’albâtre lui plaisait, il avait envie de le toucher, de le découvrir, de l’embrasser et de le caresser. Il voulait comprendre cette attirance inédite entre eux. Ca ne devait être qu’un frère, un ami, et c’était tellement plus soudain. Non un coup de foudre, ni des sentiments amoureux, juste cette fracassante envie d’être contre lui sans réfléchir, ne rien penser. Devait-il admettre avoir eut un rêve érotique ? C’était sot de sa part. Est-ce cet endroit qui leur offrait ce petit cocon bien plus idyllique. Il espérait que Reid ne le renvois et lui dise que tout ceci n’était que connerie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
(-18) (FB) I'll be your savior, mate !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
» Petite descente des Alpes
» Que faire à la plage quand il fait chaud? Mater evidemment!
» Chess mate: Le fou et la reine
» Matte une dernière fois mon derrière, il est à côté de mes valises (a) Joshua.
» [Chambre 5] Happy New Year My New Room-Mate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-