Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(-18) There is scarcely any passion without struggle. (Jake)

avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5547
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte & Rachel.
() message posté Mer 8 Nov - 22:27 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps all romance is like that, not a contract between equal parties but an explosion of dreams and desires that can find no outlet in everyday life. Only a drama will do and while the fireworks last the sky is a different colour. ✻✻✻ Si c’est excitant d’avoir pu l’observer se déshabiller, ça en devient frustrant de ne pas pouvoir le toucher. D’autant plus maintenant qu’il est juste au-dessus de moi. Mais apparemment il semble vouloir en rajouter, prendre plus de temps comme si ça n’avait pas encore été assez long. Le seul obstacle c’est que je suis encore habillée, alors autant encore en profiter un peu, surtout demandé ainsi. Je ne pensais pas que cela pouvait aussi plaisant de demander, surtout de cette façon. « Avec plaisir. » Me voilà de nouveau à avoir envie que les choses aillent plus vite, pour abréger tout cela. Je ne sais pas si je pourrais attendre encore longtemps, pas avec cette impression que tout devient beaucoup plus intense au fur et à mesure que le temps passe. Un baiser beaucoup trop rapide à mon goût ne fait que me rendre encore plus impatiente. « Tu n’as pas le droit de bouger alors. » Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve cela terriblement excitant. En revanche je ne suis pas sûre de pouvoir y parvenir, ça me semble réellement difficile vu mon état, et l’effet qu’il me fait. D’autant plus quand je le regarde se redresser pour commencer de me déshabiller. D’abord mon haut, lentement, trop lentement, mais cela ne fait qu’augmenter la tension, l’envie. Je ne peux m’empêcher de frissonner en sentant ses mains sur ma peau, c’est définitivement bien trop sensuel. Je suis surprise, et peut-être un peu frustrée quand ses doigts passent simplement sur mon soutien-gorge sans l’enlever. J’ai l’impression qu’il cherche à me rendre folle, ce qui marche réellement bien. J’ai bien du mal à rester concentrée, et à ne pas me laisser totalement allée, étant désireuse de le regarder en même temps. Je ne peux cependant pas m’empêcher de bouger légèrement quand ses mains passent sur mon ventre, pour aller vers mon jean. Encore moins quand il commence à l’enlever, faisant exprès de me toucher là où il est impossible de rester de marbre. Mes hanches se soulèvent instinctivement, par réflexe, et trop rapide il s’éloigne de nouveau. Je vais finir par ne plus savoir où donner de la tête. Mes chaussures retrouvent le sol, et lorsque nos regards se croisent c’est un frisson qui vient de nouveau parcourir mon corps. Frisson de plaisir, d’impatience, d’envie, qui se retrouve intensifiait quand ses mains se posent sur mes hanches. Sans avoir le temps de réaliser me voilà près du bord de mon lit. J’ai l’impression que ça fait des heures qu’il s’amuse à jouer avec mes nerfs, et je ferme les yeux un instant en sentant mon jean glisser le long de mes jambes, tandis que ses mains effleurent ma peau par moment. C’est une délicieuse torture. Je rouvre les yeux, trouvant cela tellement érotique de le regarder alors que sa main glisse le long de ma jambe. Je ne peux retenir un soupire quand ses lèvres se posent à leurs tour sur ma jambe. Je ne peux cesser d’en vouloir plus, sentant mon cœur s’accélérer au fur et à mesure que ses lèvres remontent. Je suis incapable de savoir ce qu’il en tête pour continuer de me torturer ainsi. Nos regards se croisent de nouveau, et je sens bien que tout cela l’amuse terriblement. J’aimerais pouvoir dire que je serais capable d’attendre aussi, mais c’est totalement faux. Finalement il ne me reste plus que mon soutien-gorge, ce qui nous rapproche de la fin. Je l’observe revenir sur le lit, impatiente de finalement me retrouve aussi nue, ce qui ne  tarde heureusement pas à être le cas. Je ne sais pas combien de temps à durer cela, mais j’ai l’impression que ça fait des heures qu’il joue ainsi avec mes nerfs. Son sourire me fait fondre encore un peu plus, et quand enfin ses lèvres se posent de nouveau sur les miennes j’ai l’impression de ne plus pouvoir attendre une seconde de plus. Sentir de nouveau son corps contre le mien me fait un tel effet, qu’il me faut une énorme volonté pour me ressaisir. « Attend... » Je me retrouve de nouveau à devoir m’éloigner légèrement, mais impossible de faire quoique ce soit sans un préservatif, ce qui n’est pas le plus pratique là tout de suite. Heureusement, je n’ai presque qu’à tendre le bras pour finalement en attraper un avant de le regarder un immense sourire aux lèvres. J’aimerais avoir la patiente de le torturer à mon tour, mais non. Et rapidement mes lèvres retrouvent les siennes, alors que d’un mouvement nous finissons enfin par ne faire plus qu’un. Je ne m’empêcher de gémir, ayant attendu cela avec impatiente. « Surtout ne t’arrêtes pas... » Je ne peux plus attendre, pas maintenant. Et s’il est tout aussi bon de prendre son temps, ce n’est pas du tout ce que j’ai en tête là tout de suite.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14189
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Jeu 9 Nov - 7:46 par Jake O. Cavendish
Love and life are like riding a bike, you should enjoy the ride and if you fall off, simply get back up and get back on. For there will always be the occasional fall and bump in the road, but the fun to be had on the journey is not one to be missed ✻✻✻ Entre eux, il y a une connexion indéniable. Le genre de connexion qu’on n’a pas avec n’importe qui, et surtout pas aussi rapidement. Ils sont déjà intimes, très intimes. Peut-être est-ce parce qu’ils l’ont déjà fait, qu’ils savent à quel point ça peut être bon. Ou peut-être y a-t-il autre chose. Une connexion autre que simplement physique. Mais, à mesure que le désir grimpe, toujours plus puissant, le reste s’efface. S’occuper de déshabiller Jamie, en la tentant délicieusement, en observant les réactions de son corps, ça a un effet tellement grisant sur lui que résister si longtemps n’est pas chose aisée. Mais le plaisir qu’il en tire est si grand, qu’il parvient à tenir, le plus longtemps possible. Ce soir, Jamie lui appartient, et il compte bien en profiter. Et ce, même si ça ne sera sûrement pas la dernière fois. Il savoure chaque caresse, chaque vision du corps de plus en plus dévêtu de Jamie, sentant le désir grimper toujours plus. Jusqu’à ne plus tenir.
Les derniers vêtements tombent plus vite que les premiers et, quand elle est enfin nue, il revient se coller à elle. Aucun espace entre leurs deux corps, et leurs lèvres se retrouvent. Jake ne voit pas comment il pourrait encore résister. Il en a bien trop besoin à cet instant précis. « Attend... » Pendant une seconde, il a peur qu’elle en profite pour le torturer à son tour. Mais rapidement, il voit ce vers quoi elle tend le bras, et ne peut retenir un sourire. Elle lui met rapidement le préservatif, en quelques gestes. Heureusement, elle semble aussi impatiente que lui, ce qui l’arrange bien. Elle revient l’embrasser, et il ne faut pas longtemps pour qu’il écarte une de ses jambes, et se fraye un chemin entre ses cuisses, venant unir leurs deux corps. Le plaisir de se sentir en elle fait échapper un grognement des lèvres de Jake, avant qu’il n’entame de longs et puissants mouvements. « Surtout ne t’arrêtes pas... » Même s’il le voulait, il en serait parfaitement incapable. Tout comme il est incapable de formuler une réponse. A la place, il revient l’embrasser, toujours plus intensément. A nouveau, c’est cette passion sauvage qui prend possession de lui, et il perd tout contrôle. Appuyé sur son coude, son autre main glisse sur la poitrine de Jamie, l’attrapant sans ménagement. Et ses coups de reins sont toujours plus puissants, sans qu’il ne puisse retenir tous les gémissements et autre soupirs qui sortent de sa bouche, entre deux baisers. Parfois pendant qu’il l’embrasse. Et il sent le bassin de Jamie s’agiter, intensifiant encore plus cette union entre eux. Il sent ses mains dans son dos. Il sent son souffle chaud contre ses lèvres. Tout le rend fou, absolument tout. Et il est parfaitement incapable de se contenir, de résister au plaisir qui l’envahit, toujours plus puissant. Le rythme s’accélère encore et, sentant l’orgasme venir, il est obligé de cesser d’embrasser Jamie. Son front se colle au sien, un dernier coup de rein, et ç’en est fini de lui. La vague de plaisir l’envahit, annihilant tout le reste. Inconsciemment, sa prise autour du sein de Jamie se fait plus forte, alors qu’un long gémissement, absolument non contrôlé, s’échappe de ses lèvres. Et quand le silence retombe enfin, il se retire doucement, et se laisse tomber à côté de Jamie, sur la couette qui recouvre son lit. « Oh my… » Il passe une main dans ses cheveux, pas surpris de sentir des gouttes de sueur sur son front. Il a toujours du mal à comprendre comment elle peut lui faire un tel effet. Il peine à récupérer son souffle, mais tourne quand même la tête vers Jamie, un sourire ravi aux lèvres. « Ça te va bien de donner des ordres. » Souffle-t-il dans un rire léger. Ça semble tellement naturel entre eux, tellement logique. Ça pourrait vraiment donner quelque chose. Quelque chose de bien, de fort, d’intense. Quelque chose qui n’a rien à voir avec ce que Jake a déjà connu. Non, ce qu’ils ont là, c’est véritablement spécial.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5547
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte & Rachel.
() message posté Jeu 9 Nov - 16:37 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps all romance is like that, not a contract between equal parties but an explosion of dreams and desires that can find no outlet in everyday life. Only a drama will do and while the fireworks last the sky is a different colour. ✻✻✻ Après une attente interminable, mais tout aussi délicieuse, je suis quand même ravis de pouvoir enfin sentir son corps contre le mien. J’aurais aimé avoir la patiente de faire durer encore les choses, de le torturer à mon tour, mais j’en suis totalement incapable. Non, je n’ai plus envie que d’une chose, et tant pis pour le reste. La nuit n’est pas encore terminée, et je suis presque sûre que j’aurais l’occasion de pouvoir en profiter à mon tour. Mais pour le moment j’ai besoin de pouvoir le toucher, de l’embrasser et d’enfin le sentir en moi. Heureusement je n’ai pas à attendre longtemps, et c’est absolument divin. Encore meilleur que dans mes souvenirs. Terminé l’attente, ainsi que de prendre son temps, je crois que j’en aurais été incapable de toute façon. Comme s’il nous était impossible d’encore le faire. Sûrement qu’après avoir attendu si longtemps, après n’avoir cessé de faire augmenter le désir à chaque seconde il devient impossible de pouvoir se contrôler ensuite. C’est exactement l’impression que j’ai, et je sens bien que je ne suis pas la seule. Chaque mouvement, chaque baiser, ne font qu’en rajouter, me laissant à bout de souffle. Et pourtant il n’y a rien de mieux. Sa main sur ma poitrine, me fait frissonner, tout en augmentant mon plaisir. Chose qui devient pourtant difficile à ce stade. Mes mains s’accrochent à Jake me permettant aussi de bouger plus facilement, tout en sentant sa peau sous mes doigts. Ses gémissements se mêlent au mien, et mes mains se resserrent légèrement dans son dos, comme pour l’approcher encore plus de moi. Tout est véritablement incroyable, et chaque mouvement, chaque coup de rein ne fait qu’augmenter encore plus toutes ses sensations. Voir l’effet que je lui fais, ne fait qu’en rajouter, et je ne cesse d’en vouloir plus. Mes gémissements se font plus bruyants, mon corps ne cesse de bouger avec le sien, et je parviens tout juste à encore m’accrocher à lui. La seule chose qui occupe mon esprit, c’est le plaisir qui ne cesse d’augmenter. Encore, et encore jusqu’à finalement ne plus en pouvoir. Et c’est quand sa main se resserre sur mon sein que je finis à mon tour par atteindre l’orgasme. C’est exceptionnel, complètement fou. Je peine à retrouver mon souffle, mais je suis complètement comblée. J’ai vaguement conscience de le sentir se poser à côté de moi. Un large sourire sur mon visage, et je parviens à peine à rouvrir les yeux. Complètement incroyable. « Oh my… » De savoir qu’il est dans le même état que moi, ne fait que rendre tout ça encore meilleur. Ce n’est pas que moi, c’est nous. Je n’ose plus bouger, je ne suis pas sûre d’en avoir encore la force pour le moment tellement je suis encore terrassée par tout ça. « Ça te va bien de donner des ordres. » Mon sourire se fait plus grand, et je finis par tourner la tête vers lui pour l’observer. Je ne pensais pas que ça pouvait être aussi intéressant de le faire. Cela ne m’aurait sûrement même pas traversé l’esprit sans ce jeu. Et peut-être que si ça a été aussi plaisant, c’est aussi parce que c’était lui. J’ai vraiment l’impression que je peux totalement lui faire confiance, ce qui est totalement excitant. « Je crois que je pourrais y prendre goût. » Pourquoi mentir, ça a été autant agréable pour moi que pour lui de ce que j’ai pu constater. Retrouvant un souffle plus régulier, et un rythme cardiaque moins élevé, je me rapproche de lui. Pas assez pour le toucher complètement, mais suffisamment pour l’effleurer par moment, parfaitement calculé. J’en profite pour avancer ma main, non sans cesser de le regarder, ni de sourire. D’abord innocemment, son épaule, son bras, et puis son torse, non sans parfois passer le bout de mes ongles, juste pour le plaisir de le voir réagir. Et cela me plaît à moi aussi, d’autant plus quand je stoppe ma main sur son bas ventre, avant de remonter et de m’amuser ainsi plusieurs fois. Finalement, je finis par m’installer à califourchon au-dessus. « À ton tour de ne pas bouger. » Je n’ai pas de vêtements à lui enlever, mais cela ne veut pas dire que je ne peux pas en profiter. Mes lèvres se posent dans son cou, et descendent sur son torse, lentement non sans aussi en profiter pour promener mes mains sur son corps. Mais je m’arrête une fois encore au même endroit. Juste pour lui donner envie de recommencer, sans pour autant véritablement le toucher. Un peu cruelle dans le fond, mais terriblement excitant. Je remonte, tout en recommençant à l’embrasser, avant de m’arrêter à quelques centimètres de ses lèvres, un large sourire sur mon visage. « Tu sais de quoi j’ai envie maintenant… » De lui sans aucun doute, mais ce jeu me plaît bien plus pour le moment. Et sans lui laisser le temps de répondre, je finis par descendre ma main plus bas, jusqu’à son entrejambe.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14189
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Sam 11 Nov - 15:51 par Jake O. Cavendish
Love and life are like riding a bike, you should enjoy the ride and if you fall off, simply get back up and get back on. For there will always be the occasional fall and bump in the road, but the fun to be had on the journey is not one to be missed ✻✻✻ Avec Jamie, Jake se sent bien, à l’aise. C’est presque perturbant de voir à quel point c’est arrivé vite. Il sait qu’il peut lui faire confiance, et inversement, et c’est sans doute ça qui fait que le sexe est si phénoménal. Peut-être que ça vient du fait qu’ils se connaissent déjà très bien, qu’avant tout ça, ils avaient commencé par être amis. Et peut-être que c’est justement grâce à ça qu’ils pourraient construire quelque chose de solide, et qui puisse durer. Oui, Jake a envie d’y croire. Et c’est ce à quoi il pense, alors qu’il se remet de son orgasme, qu’il reprend son souffle. Pensées entrecoupées par les souvenirs du plaisir qu’il vient de ressentir. Jamie lui fait un tel effet, c’est fou. Et il a l’impression que cette fois avait été encore meilleure que la dernière fois. Peut-être parce qu’ils avaient pris leur temps. Ou peut-être parce qu’il garde en tête ce futur possible, et que cette perspective le rend réellement heureux. Peu importe les raisons, le sourire ne quitte pas ses lèvres.
Sa respiration toujours difficile, il prend tout de même le temps de retirer le préservatif. Loin d’exclure l’idée de recommencer, il a repéré la boîte posée sur la table de nuit de Jamie. « Je crois que je pourrais y prendre goût. » Jake n’a aucune honte à admettre avoir aimé que ça soit Jamie qui donne des ordres, et décide comment les choses allaient se passer. Ça a un côté terriblement érotique que de suivre les directives de sa partenaire. Et Jake ne s’était pas privé pour profiter de sa demande pour la torturer en prenant tout son temps pour la déshabiller. Alors il est loin d’être perdant dans l’histoire. Il sent Jamie se rapprocher de lui, et leurs corps se frôler. Même s’il n’est pas encore complètement remis, il sent déjà son corps réagir à ce nouveau contact. Il laisse Jamie glisser ses doigts sur son corps, sur son bras d’abord, puis sur son torse. S’aventurer plus bas, puis remonter. Il ne peut retenir certains frissons, quand ses ongles s’enfoncent un peu plus. Tantôt, il observe ses doigts élégants, tantôt il la regarde dans les yeux. Elle semble bien décidée à le torturer à son tour, et ça lui plaît. Après cette effusion de plaisir, il a bien besoin de repartir plus doucement. Même s’il serait sans doute capable de recommencer très bientôt. Quand Jamie s’installe à califourchon au-dessus de lui, il sent le désir au fond de son ventre. « À ton tour de ne pas bouger. » Il veut bien se contenter de la regarder. La vision du corps nu de la jeune femme est toujours aussi exquise. Et puis l’idée qu’elle s’occupe de lui, ça lui plaît forcément. « D’accord. » Et, pour s’installer plus confortablement, il croise ses mains sous sa tête. Ne pas bouger ne sera pas facile, mais il ne doute pas qu’il réussira à en tirer du plaisir. Cette fois, ce sont les lèvres de Jamie qui se promènent sur sa peau, embrassant son torse, descendant dangereusement. Il sent son bassin se tendre à mesure qu’elle s’en approche, et il soulève un peu la tête, pour la regarder. Le spectacle qu’elle lui offre est tellement sexy que son bassin se soulève un peu, instinctivement. Mais elle interrompt sa descente juste avant, et ce ne sont que ses cheveux détachés qui viennent effleurer la partie la plus sensible de son corps. Et ses lèvres remontent, le torturant d’autant plus. « Tu sais de quoi j’ai envie maintenant… » Dit-elle quand elle arrive au-dessus de son visage. Il a une idée générale de ce qu’elle veut, mais à cet instant précis, il ne sait pas ce qu’elle compte faire, et il trouve ça véritablement excitant. Surtout qu’il ne doute pas que la surprise sera bonne, quoiqu’elle décide. Et puis il sent sa main sur son entrejambe. Sa main forcément froide en comparaison. Un soupir s’échappe de ses lèvres, alors qu’il ferme les yeux un instant. Puis son regard croise celui de Jamie, et impossible de ne pas voir à quel point elle s’amuse. « On sait de quoi lui, il a envie. » Du menton, il désigne le bas de son corps, avant de lâcher un nouveau soupir quand les doigts de Jamie resserrent leur emprise sur sa peau. Elle ne fait encore rien de spécial et pourtant, ça suffit à le rendre fou.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5547
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte & Rachel.
() message posté Sam 11 Nov - 18:34 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps all romance is like that, not a contract between equal parties but an explosion of dreams and desires that can find no outlet in everyday life. Only a drama will do and while the fireworks last the sky is a different colour. ✻✻✻ Une fois que mon souffle se fait de nouveau plus régulier, et que la vague de plaisir semble avoir disparu, me voilà à avoir envie de pouvoir profiter de la situation. Non pour le plaisir de le torturer à mon tour, mais bien parce que j’en ai envie aussi. C’est d’ailleurs incroyable d’avoir autant envie de lui, surtout aussi rapidement après la première fois. Parce que j’espère bien que ce n’était pas la seule fois de cette nuit. Pourquoi s’en priver après tout, quand c’est aussi bon. Et je sais exactement comment je peux m’amuser à mon tour. Je n’ai d’ailleurs aucun doute sur le fait que ça ne sera pas plaisant uniquement pour moi. Avec Jake, je n’ai aucune honte, ni gêne ce qui est étrange, mais véritablement libérateur. Sûrement parce que nous nous connaissons bien, et depuis longtemps. C’est peut-être un point essentiel pour le reste. Ou bien parce que c’est tellement bon, qu’il serait dommage d’en être gêné. Sûrement un mélange des deux. Alors, je décide d’en profiter. D’abord doucement, laissant simplement ma main se promener sur son torse. J’aimerais prendre mon temps si possible, pour qu’il puisse voir l’effet que ça fait, mais aussi pour en profiter plus longtemps. Mais rapidement ce n’est plus suffisant. Une fois installée au-dessus de lui, je ne peux m’empêcher de sourire. C’est terriblement plaisant d’être celle qui décide pour le moment. « D’accord. » Il ne semble pas se plaindre de la situation, ce qui m’aurait été étonnée. Je la regarde avec amusement s’installer, comme s’il me donnait carte blanche, ce qui me donne encore plus en de m’amuser. Je laisse mes lèvres parcourir son torse, m’amusant à en rajouter avec mes mains parfois, juste pour le plaisir. Mais jamais trop bas, non pas encore. D’abord, j’ai envie de le torturer un peu. Je suis ravie de voir que ce n’est pas si facile de ne pas bouger, ce qui ne fait que m’amuser davantage. Avant de finalement revenir vers lui pour le chercher un peu plus. C’est sans aucun doute terriblement excitant. Difficile de ne pas vouloir recommencer pour pouvoir en profiter pleinement moi aussi. Mais pas encore. Ma main finie par se poser sur son entrejambe et l’effet est presque instantané. De savoir que c’est moi qui le met dans cet état, c’est encore plus excitant. « On sait de quoi lui, il a envie. » Difficile effectivement de ne pas le savoir, surtout maintenant. Je me penche légèrement pour embrasser Jake, tout en bougeant ma main. Avant de recommencer à l’embrasser dans le cou, et puis sur le haut de son torse. J’ai bien l’intention de le rendre fou. Et je constate que cela marche plutôt bien rien qu’à l’observer. Jamais je ne me suis sentie aussi en confiance, ce qui explique sans aucun doute que cela ne me dérange pas d’oser ce genre de chose. Pas en voyant que cela lui plaît. Ce qui me plaît à moi aussi. Mes mouvements se font plus rapides, et mes lèvres se posent dans son cou en même temps. Je me retiens de l’embrasser ou de plus le toucher, histoire de ne pas être trop cruelle. Mes cheveux détachés ne doivent pas non plus aider, quand ils frôlent son corps. Si j’aimerais vraiment terminer de le rendre fou, c’est un peu plus délicat pour un homme. Mais pas impossible. Cela me demande un effort de concentration et de souplesse, mais je parviens à attraper la boîte de mouchoir posée près de mon lit. Je dois avouer, que j’ai véritablement envie de lui faire plaisir, autant que cela me plaît. Cette fois, je me concentre uniquement sur cette partie de son corps, mes mouvements se faisant encore plus rapide pour parvenir à mes fins. Et cela ne tarde pas. Le voir ainsi, est particulièrement plaisant, d’autant plus que c’est moi qui l’ai rendu ainsi. Je suis plutôt satisfaite de moi, bien qu’un peu frustrée aussi. « Difficile de ne pas bouger… » Bien évidemment, c’est impossible dans ce genre de condition, mais je ne peux m’empêcher de m’amuser encore un peu.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14189
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Dim 12 Nov - 9:40 par Jake O. Cavendish
Love and life are like riding a bike, you should enjoy the ride and if you fall off, simply get back up and get back on. For there will always be the occasional fall and bump in the road, but the fun to be had on the journey is not one to be missed ✻✻✻ Rester parfaitement immobile s’avère beaucoup plus compliqué que prévu. Les réactions de son corps sont inévitables, et celui-ci cherche à être toujours plus proche de celui de Jamie. A sentir toujours plus ses mains et ses lèvres. Pourtant, ce sont les seuls mouvements qu’il fait. Dans une telle situation, être passif ne le dérange absolument pas. Jamie s’occupe de lui, et le fait à merveille. Aucune raison de se plaindre, ou de vouloir renverser la situation. Alors qu’elle entame des mouvements sur son entrejambe de ses doigts habiles, elle l’embrasse, dans le cou, sur le torse. Ses cheveux effleurent sa peau, et Jake relève parfois la tête pour la regarder faire. C’est un tout qui lui fait un effet complètement fou, mais par-dessus tout, c’est sur le contact de ses mains avec son entrejambe sur lequel il se focalise. Il ne cherche même pas à cacher à quel point ça lui plaît, son corps le trahit. Et il ne retient aucun gémissement qui s’échappe de ses lèvres, laissant retomber sa tête sur l’oreiller, perdu dans tout ce plaisir qu’il ressent.
Surpris de la sentir bouger, il rouvre les yeux, et sourit en découvrant la boîte de mouchoirs dans ses mains. Il sait ce qu’elle veut maintenant. Elle veut le faire aller jusqu’au bout, jusqu’à l’orgasme, et Jake sait qu’elle n’aura aucun mal à y parvenir. Et finalement, elle cesse de l’embrasser pour ne toucher que cette partie si sensible de son corps, allant plus vite, plus fort. Même s’il essaye de tenir le plus longtemps possible, pour ressentir ce plaisir plus longtemps, Jake sent bien qu’il va finir par céder. Son bassin s’agite toujours plus, jusqu’à l’explosion. Des spasmes secouent son corps tout entier, alors qu’il enfonce sa tête dans l’oreiller, les yeux fermés, des bruits incontrôlables s’échappant de sa bouche. C’est son second orgasme ce soir, et c’est toujours aussi bon. Pas de doute, Jamie sait y faire. « Difficile de ne pas bouger… » Et le sourire fier qui s’affiche sur son visage fait plaisir à Jake. Elle semble véritablement heureuse. Elle sait l’effet qu’elle lui fait, et il n’est pas mécontent qu’elle en ait profité. Même si tout ça est encore récent, tout semble tellement naturel. Il est rare de parvenir à une telle intimité après si peu de temps. Doucement, Jake reprend son souffle alors que Jamie jette les mouchoirs salis. Ses mains quittent l’arrière de sa tête, pour venir se poser sur les cuisses de Jamie. Leurs regards se croisent et il sourit, alors que ses doigts effleurent sa peau. « Je voudrais bien t’y voir, toi. » Et, sans prévenir, ses mains agrippent sa peau, et il la fait basculer sur le lit, se retrouvant au-dessus d’elle. L’excitation qui s’empare à nouveau de son corps lui fait oublier son essoufflement, et il vient prendre possession de ses lèvres. Et ses doigts glissent sur sa jambe, entre ses cuisses. Il s’écarte doucement de son visage, alors qu’il titille cette partie si douce de son corps. Lui faire plaisir à lui, ça a aussi réveillé son désir à elle visiblement. Et Jake serait bien égoïste de ne pas la récompenser après ça. Alors doucement, il glisse ses doigts en elle, savourant l’expression sur son visage. Mais ses doigts s’écartent rapidement, alors qu’il lui sourit. « Même si tu étais attachée, tu n’arriverais pas à ne pas bouger. » Dit-il, faisant référence à son bassin qui s’est soulevé légèrement, réclamant un nouveau contact. Mais cette fois, ce sont ses lèvres qui glissent dans le cou de Jamie, puis dans le creux de ses épaules, qui viennent ensuite s’occuper de sa poitrine, mordillant par moments. Et ses doigts recommencent leur danse, alors qu’il descend doucement, dangereusement. Il embrasse son nombril, et suit la ligne invisible jusqu’à l’intérieur de ses cuisses. Il plonge son regard dans le sien, alors qu’il embrasse et mordille sa peau, sans cesser de lui faire plaisir avec ses doigts. Et puis il accélère doucement le rythme, sentant le corps de Jamie se cambrer, réclamer plus, alors que ses lèvres embrassent, mordillent, laissant même quelques traces de son passage. Chaque geste est fait pour lui donner du plaisir, pour lui permettre d’atteindre le septième ciel. Comme elle lui a offert, il y a à peine quelques minutes.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5547
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte & Rachel.
() message posté Dim 12 Nov - 17:19 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps all romance is like that, not a contract between equal parties but an explosion of dreams and desires that can find no outlet in everyday life. Only a drama will do and while the fireworks last the sky is a different colour. ✻✻✻ Cela serait mentir de dire que je n’en n’ai pas profité non plus, certes beaucoup moins que Jake. Mais le but était de lui faire plaisir, ce qui a effectivement été le cas. Et je ne peux pas m’empêcher d’en être fière, parce que c’est très plaisant de voir l’effet que je peux lui faire. Même si c’est aussi un peu frustrant, je dois bien le reconnaître. Cela ne m’empêche pas d’en profiter quand même, ne serait-ce que par la vision de son corps nu. Je ne peux m’arrêter de sourire, ce qui doit être un peu ridicule à force, mais c’est plus fort que moi. Tout est absolument parfait, et tellement bon qu’il est difficile de ne pas le montrer. Une fois débarrassée des mouchoirs, je suis tentée l’espace d’un instant de le torturer encore un peu, mais je me retiens. Pour lui laisser le temps de se remettre notamment. Un frisson m’envahit quand ses mains se posent sur mes jambes. Même le moindre petit contact entre nous, me fait un effet fou. C’est absolument incroyable, et ça ne fait que rendre les choses meilleures. « Je voudrais bien t’y voir, toi. » Mon sourire s’agrandit, avant que Jake ne me renverse sur le lit, me retrouvant cette fois-ci sous lui. Je ne sais pas ce qu’il a exactement en tête, mais je doute que ce soit désagréable. Son baiser est d’ailleurs très évocateur, mais ce n’est rien comparé à ses doigts qui effleurent ma jambe, pour finalement finir entre mes cuisses. Je ne peux retenir un soupir, pas plus que je ne peux rester sans bouger. Si c’est sa façon de vouloir se venger, je suis totalement preneuse. C’est tellement bon, qu’il en devient difficile de me concentrer sur autre chose. Encore plus quand ses doigts se font plus aventureux, me faisant pousser un gémissement. Seulement c’est bien trop rapide, et son expression confirme ma pensée. Lui aussi a envie de s’amuser. Tout mon corps ne semble attendre qu’une seule chose, qu’il recommence. « Même si tu étais attachée, tu n’arriverais pas à ne pas bouger. » Il a parfaitement raison. J’en serais totalement incapable, même si cela demanderait peut-être à être vérifier un jour. Je suis bien incapable de lui répondre, étant bien trop impatiente, frustrée et terriblement excitée par tout cela. C’est une torture délicieuse. Et quand ses lèvres se posent sur mon corps, j’espère simplement qu’il ne va pas s’arrêter à nouveau. Cela serait vraiment cruel, mais visiblement, ça ne semble pas prévu. Et chaque nouveau baiser sur mon corps ne fait que me donner envie de plus, tout en faisant augmenter mon plaisir. Je ne peux retenir mes soupirs, et autre gémissement, pas le moins du monde gênée par les bruits que je peux faire. Après tout cela, il serait vraiment stupide d‘être gênée maintenant, d’autant plus que tout ceci est de sa faute. Quand ses lèvres arrivent sur ma poitrine, je suis incapable de rester sans bouger, et je sens mon bassin se soulever légèrement. D’autant plus quand ses doigts recommencent à bouger. Toutes ses sensations en même temps, sont tellement délicieuses. Chaque mouvement, chaque baiser, ne fait qu’augmenter tout cela. Et il m’est impossible de ne pas réagir. Ses lèvres continuent de se déplacer sur mon ventre, de plus en plus bas, et c’est encore plus excitant. J’ai parfaitement conscience, qu’il ne me faudra pas longtemps avant de ne plus en pouvoir. Le regarder faire en même temps, ne fait que rajouter à tous ses effets. Il semble heureux, même si ça ne fait aucun doute que de nous deux, c’est moi la plus heureusement en ce moment. Les mouvements de ses doigts se font plus rapides, et mes hanches bougent parfois en même temps, comme pour l’encourager à continuer. Ses doigts, ses lèvres, parfois ses dents sur ma peau, sont en train de me rendre totalement folle. Et il ne faut plus longtemps avant qu’un nouvel orgasme arrive. Je ne suis incapable d’avoir le moindre contrôle sur quoique ce soit, et mes gémissements parlent pour moi. Totalement incroyable, divin, exceptionnel. Mon cœur bat plus fort, mon souffle est très irrégulier, mais un immense sourire vient se poser sur mes lèvres. Parvenir à un tel résultat à chaque fois, c’est vraiment fou. « Effectivement, c’est très difficile de ne pas bouger. » Je suis épuisée après tout cela, mais tellement satisfaite. Plus calme aussi, parce que je ne suis pas encore remise de cet orgasme complètement fou. Après quelques minutes mon corps semble commencer à se remettre d’autant de plaisir, et je finis par me tourner vers Jake. « Et si pour changer, on s’autorisé à bouger ? » Je ne sais pas si c’est normal de penser déjà à remettre ça, mais définitivement l’idée est présente. Et d’après ce que je peux constater, je ne suis pas la seule à en avoir de nouveau envie.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14189
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Dim 19 Nov - 12:30 par Jake O. Cavendish
Love and life are like riding a bike, you should enjoy the ride and if you fall off, simply get back up and get back on. For there will always be the occasional fall and bump in the road, but the fun to be had on the journey is not one to be missed ✻✻✻ Sentir le corps de Jamie réagir, entendre les gémissements qui rompent le silence dans l’appartement, goûter à sa peau délicieuse… Tout ça, c’est inégalable. Il voit bien l’effet qu’il lui fait, et il aime lui donner ce plaisir, tout en découvrant son corps. Ce corps dont il ne pense pas pouvoir se lasser. Ses doigts continuent leur danse, toujours plus rapide, toujours plus puissante, alors qu’il couvre son corps de baisers, s’arrêtant entre ses jambes. Il s’amuse de ses réactions, alors qu’il mordille sa peau par endroits, glisse sa langue à d’autres, sans cesser les mouvements de ses doigts. Et forcément, même si le plaisir de Jamie prime à cet instant, il lui est physiquement impossible de ne pas réagir. Son désir grandit, il peut le sentir contre la couette, mais il ne se concentre pas là-dessus. Toute son attention se porte sur l’entrejambe de Jamie, surtout quand il sent qu’elle se rapproche de l’orgasme. Et quel plaisir que d’être capable de lui en offrir, même plusieurs en un seul soir. Entre eux, il est clair que le sexe n’est pas un problème.
Les gémissements de Jamie se font de plus en plus fort, et les mouvements de ses doigts se font encore plus intenses, et ses lèvres viennent se rajouter, pour que le plaisir soit au maximum pour elle. Jusqu’à l’explosion. Il relève la tête, observant l’expression sur son visage. Savourant l’effet qu’il arrive à lui faire. « Effectivement, c’est très difficile de ne pas bouger. » Impossible même. On ne peut empêcher son corps de réagir face au plaisir, c’est plus fort que nous. Doucement, Jake retire ses doigts, qui glissent doucement sur sa peau. Il se couche sur le flanc, à côté d’elle, observant sa poitrine se soulever très rapidement. C’est lui qui a fait ça, lui et lui seul, et ça a quelque chose de très satisfaisant. Ses doigts humides se promènent lascivement sur sa poitrine, alors qu’il la regarde récupérer son souffle, complètement sous le charme. C’est qu’elle est belle Jamie. Il l’a toujours pensé mais là, c’est comme s’il la découvrait pour la première fois, sous un tout autre jour. Au bout de quelques minutes, elle se tourne vers lui, et ils échangent un sourire. Le genre de sourire un peu béat, qu’on a quand on est heureux, tout simplement. « Et si pour changer, on s’autorisé à bouger ? » Autant se faire plaisir l’un à l’autre est plus que plaisant, autant ressentir ça tous les deux à la fois, c’est encore meilleur. Jake glisse sa main le long du corps de Jamie, jusqu’à ses fesses, qu’il caresse doucement. « Tu es sûre d’être prête pour ça ? » Un sourire taquin éclaire son visage, alors que sa prise se fait un peu plus forte. Il la fait basculer pour se retrouver au-dessus d’elle, et il vient retrouver ses lèvres, qui lui auraient presque manquées.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5547
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte & Rachel.
() message posté Dim 19 Nov - 17:24 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps all romance is like that, not a contract between equal parties but an explosion of dreams and desires that can find no outlet in everyday life. Only a drama will do and while the fireworks last the sky is a different colour. ✻✻✻ C’est complètement dingue. À chaque fois j’ai l’impression que c’est meilleur que la dernière fois, qui elle-même, était déjà incroyable. Je ne sais pas comment c’est possible, mais je ne vais pas m’en plaindre. J’essaie de retrouver un rythme cardiaque, et un souffle plus régulier, encore totalement sous le coup de ce nouvel orgasme. Ce n’est clairement pas la soirée que j’avais prévue, mais c’est mieux, bien mieux, beaucoup mieux. Mes doutes, mes questions et autres angoisses sont désormais bien loin. Pour le moment, j’essaie simplement de me remettre de toutes ses émotions. Je ne sais pas comment cela peut-être aussi incroyable, mais c’est pourtant bien le cas. La main de Jake sur mon corps ne m’aide pas vraiment à récupérer non plus, mais c’est bien loin de me déranger. Je suis incapable de bouger pour le moment, préférant essayer de récupérer avant de recommencer. L’envie est encore présente, comme s’il m’était impossible de ne pas vouloir remettre cela, encore et encore. Je finis par enfin bouger, me tournant vers lui pour lui faire part de mon idée. Difficile de ne pas constater que je ne suis pas la seule à en avoir envie, ce qui est plutôt bon signe. Sa main le long de mon corps me fait une nouvelle fois frissonner, alors que mon sourire s’agrandit. C’est véritablement plaisant d’être sur la même longueur d’onde pour ce genre de chose. Je sens mon corps réagir quand sa main s’arrête sur mes fesses, c’est presque ridicule à quel point il peut me faire de l’effet. « Tu es sûre d’être prête pour ça ? » Son sourire me fait fondre, et je sens mon cœur s’accélérer stupidement. Je n’ai pas le temps de répondre, qu’il est de nouveau au-dessus de moi. Et instinctivement mon corps vient se coller au sien, comme si cela faisait longtemps, alors nos lèvres se retrouvent de nouveau. Mes mains viennent enlacer son cou, n’étant jamais assez proche de lui. Rien que cela suffit à me mettre dans tous mes états, ce qui est complètement fou. C’est toujours aussi intense, comme si c’était la première ou la dernière fois, ce que je n’espère vraiment pas. Terminé de faire durer les choses, ou mon envie de le torturer à mon tour. Non cette fois il n’est plus question d’attendre. Bien évidemment il me faut me décoller de Jake un instant, le temps d’attraper de nouveau un préservatif avant de revenir l’embrasser avec toujours autant de passion. Si je m’écoutais je n’attendrais pas, et il me faut réellement faire preuve de volonté pour attendre encore quelques instants, le temps de se protéger. Rapidement c’est chose faite, et mes lèvres viennent se poser dans son cou pour l’embrasser, alors que d’un mouvement de bassin nos deux corps viennent de nouveau s’entremêler. Je ne peux retenir un soupir, mes lèvres toujours dans son cou, alors que mon corps commence à bouger avec le sien. Je pourrais volontiers faire cela jusqu’à être complètement épuisée. Mes mains glissent dans son dos, alors que mes lèvres retrouvent parfois les siennes, ou son cou. Et il en est de même pour les siennes, ce qui me fait parfois frissonner, ou soupirer. C’est toujours aussi bon. Mon bassin bouge comme pour en réclamer toujours plus, mes mains ne peuvent arrêter de le toucher et tout devient plus intense, au fur et à mesure. Nos mouvements se font plus rapides, mes gémissements plus fort, mon souffle plus rapide, et c’est la même chose pour lui. Cela ne fait qu’intensifier les choses, encore et encore, ce qui semble difficile. Mon plaisir se fait de plus en plus fort, et je sais très bien que cela ne tient qu’à quelques secondes avant que n’arrive le meilleur. Encore un coup de rein, un baiser et mes mains s’accrochent un peu plus dans son dos, tandis que je suis de nouveau secouée par un nouvel orgasme. Je suis bien contente de ne pas avoir encore de nouvelle colocataire, étant incapable de contrôler les bruits que je peux faire grâce à Jake. Rapidement je ne suis pas la seule dans cet état, et je pose un baiser sur son épaule, avant d’être complètement lessivée. Je suis totalement incapable de faire quoique ce soit désormais. J'ai vaguement conscience de le sentir bouger, avant de finalement m’endormir.

Je finis par me réveiller au son d’une sonnerie que je ne connais pas. Je ne sais absolument pas quelle heure il peut être, mais j’ai l’impression de ne pas avoir assez dormit après cette soirée plus que mouvementée. Pourtant, je ne peux m’empêcher de sourire, en constatant qu’il est toujours là. Je dois reconnaître qu’une petite part de moi a eu peur qu’il me fasse le même coup. Mais non. Et cela me plaît sûrement beaucoup trop que de me réveiller à ses côtés.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14189
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Dim 19 Nov - 18:31 par Jake O. Cavendish
Love and life are like riding a bike, you should enjoy the ride and if you fall off, simply get back up and get back on. For there will always be the occasional fall and bump in the road, but the fun to be had on the journey is not one to be missed ✻✻✻ Il ne faut pas longtemps pour que leur corps ne fassent plus qu’un à nouveau. Et toutes ces sensations sont là à nouveau, toujours plus intenses. Tout se mélange, et Jake se perd là-dedans. Il embrasse ses lèvres, son cou, ses doigts glissent sur son corps, sous ses fesses pour accompagner encore plus ses mouvements de bassin. C’est une vague de sensations, qui ne peuvent être comparées à rien d’autre. C’est tellement bon qu’il a du mal à se dire que c’est possible. Son corps montre des signes de fatigue, mais la passion qui l’anime le transcende. L’adrénaline agite ses veines, et il est parfaitement incapable de se contrôler. Mais il parvient quand même à sentir que le moment tant attendu va arriver. Pour lui comme pour Jamie. C’est comme une véritable communion entre leurs deux corps. Peut-être même plus que ça. Et Jake, il explose, dans un orgasme magnifique, pour la troisième fois de cette magnifique soirée. C’est délicieux. Tellement bon. Toujours aussi bon. Et une fois l’orgasme passé, il sent la fatigue prendre possession de son corps. Il est seulement capable de se dégager pour s’allonger sur le lit, et de retirer le préservatif, avant de sombrer dans le sommeil.
C’est une sonnerie bien connue qui le réveille. La même que tous les matins. Mais il n’a même pas besoin d’ouvrir les yeux pour savoir que ce matin n’est pas comme tous les autres. Non, il a les souvenirs de la nuit dernière qui lui trottent dans la tête, et une respiration qu’il entend près de lui. Un sourire étire ses lèvres avant même que ses yeux ne s’ouvrent. « Bonjour. » Dit-il dans un soupir, avant de se frotter un œil, puis l’autre, les ouvrant doucement. Face au visage souriant de Jamie juste devant lui, il ne peut que sourire. Il a vraiment de la chance. « Comment est-ce que tu fais pour être si belle dès le réveil ? » Il bouge une main pour caresser sa joue d’un geste tendre. Peut-être pour lui faire comprendre qu’hier soir, ce n’était pas que du sexe. Même si ç’avait été génial, ce n’est pas tout ce qu’il retient. Même si son corps pourrait indiquer qu’il a déjà envie de recommencer. Ce qui est assez habituel le matin, mais se réveiller à côté d’une telle femme n’aide en rien son entrejambe à rester tranquille. « Je pourrais m’y habituer. » Et il dépose un doux baiser sur ses lèvres, sans parvenir à ne pas sourire. Il se voit déjà faire ça, longtemps dans le futur. Avec Jamie, ça paraît si simple, si normal. Il y a une étincelle certaine, vraiment forte, qui fait qu’il y croit réellement. Bien sûr, il ne veut pas s’emballer trop vite, et préfère prendre son temps pour ne pas effrayer Jamie. Mais pour une fois, il a envie d’être optimiste. Et ce, même s’il n’a pas fini d’entendre sa mère dit qu’elle avait raison depuis tout ce temps, puisque c’était elle qui les avait présentés, il y a quelques années déjà. La sonnerie du téléphone le ramène à la réalité. Son réveil programmé lui rappelle de se lever, et il est bien obligé de le faire, pour sortir son téléphone de sa poche et le faire taire. Depuis l’autre bout de la petite chambre, il observe Jamie, enveloppée dans un drap, et s’étire doucement. « Je prendrais bien une douche. » Et, même s’il sait où se trouve la salle de bain pour avoir souvent traîné ici, il préfère attendre que Jamie lui montre le chemin, et l’accompagne par la même occasion.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
(-18) There is scarcely any passion without struggle. (Jake)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Brixton
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
» (-18) There is scarcely any passion without struggle. (Jake)
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-