Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(-18) Like there is something more

avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 231
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Dim 29 Oct - 0:53 par Keith Bradley
Like there is something more
ft. Reid and Keith

Depuis sa dernière sortie avec Reid, les choses avaient pas mal changé. Apparemment son compagnon avait compris qu'il était en train de lui échapper, pas trop tôt après des mois et des mois de contact quasi inexistant entre eux. Et si Keith avait voulu lui dire que c'était fini entre eux, il n'avait pas pu s'empêcher non plus en voyant Julian prêt à tout pour relancer leur relation. Sauf que le brun ne pouvait pas faire semblant, il savait très bien que quelque chose s'était cassé, qu'il n'y avait plus ce qu'il y avait avant et depuis un moment maintenant. Mais il laissait le bénéfice du doute à Julian. Du coup, fidèle comme il était, il avait arrêté d'envoyer des textos à Reid. Oh bien sûr il n'était pas très bavard mais il prenait de ses nouvelles. Mais depuis quelques jours maintenant il n'avait envoyé aucun message, il ne l'avait pas vu non plus et il se sentait coupable, presque plus que lorsqu'il avait embrassé le blond alors qu'il était censé être en couple. Et s'il s'était dit que Reid n'était qu'une attirance passagère l'ayant aidé à prendre conscience de certaines choses, notamment vis-à-vis de sa relation foireuse, il ne pouvait pas nier qu'il pensait à lui, trop souvent. L'attirance était là, encore, elle persistait, il avait toujours ce désir de l'appeler, de lui dire qu'il voulait le voir et de finalement l'embrasser ou qu'il passe une soirée ensemble tout simplement. En un sens ça le gavait, parce qu'avec les efforts que faisait son copain c'était un manque total de respect, mais il ne pouvait pas faire autrement.

Il n'en avait parlé à personne, rapidement à Mel' pour lui faire comprendre qu'il était dans de beaux draps avec tout ça, mais sinon rien, il gardait tout pour lui en se disant que ça passerait à un moment donné. Il avait l'impression d'avoir reculé dans le temps, plaçant ses espoirs dans son couple avec un satané PDG qui lui faisait de l'œil. Sauf que certaines choses s'étaient passées et désormais il pensait au blond et il se retenait vraiment pour ne pas lui envoyer de message et s'excuser pour ne pas avoir donné de nouvelles. Mais avec les efforts de son copain, son vrai petit ami, c'était difficile. Pour sûr que si on lui donnait un choix à faire il n'hésiterait pas une seule seconde, et même s'il voyait parfois ça comme un choix, il se disait aussi qu'il devait avant tout avoir du respect pour sa relation, surtout si c'était son compagnon qui faisait des efforts, ce qui était extrêmement rare.
Dans tous les cas, il était actuellement dans son canapé à faire des trucs pour le boulot. Au moins une chose qui ne le tracassait pas trop, tout se déroulait merveilleusement bien pour lui de ce côté-là. Il était épanoui dans son travail et on lui avait qu'enfin il pourrait avoir le droit à une promotion s'il continuait sur cette lancée. Enfin, oui. Et cette nouvelle l'avait ravie, alors il ne lâchait rien et se plonger dans ses plannings quand il le devait pour oublier un peu le monde extérieur et ses problèmes de coeur digne d'un adolescent de 15 ans. Il en avait 31 en plus de ça, c'était déplorable.

Julian venait tout juste de rentrer, il avait été sortir le chien. Venant s'assoir à côté de Keith, posant sa tête sur son épaule, le brun fronça les sourcils. Il n'aimait pas spécialement être dérangé quand il était concentré sur quelque chose. Dans tous les cas, il ne pouvait pas nier que son petit ami était devenu bien plus collant, cependant Keith n'y arrivait juste pas. Si lui revenait vers lui, le trentenaire s'éloignait, sans vraiment le faire exprès en plus de ça. Il se disait qu'il aurait dû se réveiller avant et quand bien même il acceptait et respectait les efforts qu'il faisait, il allait devoir ramer s'il voulait le voir aussi investi qu'avant dans leur relation, parce que pour l'instant il n'avait qu'un foutu PDG en tête. Après ça Julian lui avait proposé qu'ils sortent tous les deux, boire un café là où Keith le voulait. Il avait dit oui, histoire de s'éloigner un peu de son boulot. C'était dimanche et lui était quand même plongé dans le travail, ce qui était un peu stupide. Il s'était habillé, n'avait pas pensé à retirer ses lunettes et était sorti avec son copain, pas main dans la main et en direction du Hard Rock Café. Oui, pas très originale mais Keith aimait bien cet endroit alors pourquoi faire compliqué quand on pouvait faire simple.

Arrivant au café, ils s'étaient posé à une table en extérieur. Il faisait frais mais assez bon pour pouvoir se mettre en terrasse, ce qui était rare ces derniers temps alors il fallait en profiter. Cependant il faisait gris et le brun était quasiment sûr qu'il y aurait de la pluie à un moment donné. Commandant un thé, il regarda son téléphone, venant de recevoir un message de son frère. Ils ne parlaient pas et c'était incroyablement gênant. Mais le plus gênant ce fut quand Keith releva les yeux et qu'il tomba sur Reid arrivant au café. Écarquillant les yeux alors que son coeur avait loupé un battement, il s'était levé automatiquement pour signaler au blond qu'il était là. «Eh... Monsieur Lloyd. Enfin Reid..» Keith fit semblant de rire, totalement gêné qu'il soit là alors qu'il était en présence de son petit ami. La matinée s'annonçait très bien...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Dim 29 Oct - 12:36 par Reid D. Lloyd


Like there is something more

ft. Keith & Reid



Plus de deux semaines étaient passées depuis que Keith avait passé la soirée avec Reid, ils n'avaient pas été beaucoup plus loin que les fois précédentes et pourtant, depuis, le PDG n'avait plus eu énormément de nouvelles de son cadet. Il avait bien eu l'un ou l'autre message mais ça s'était arrêté là, de simples messages de courtoisie pour prendre des nouvelles. Foutrement agaçants en somme. Le blond y avait répondu mais depuis quelques jours il n'avait simplement plus rien eu du tout. Et il s'était simplement résigné à laisser tomber. Il n'allait pas lui courir après éternellement, si le brun n'était pas décidé, qu'il tenait à son couple et voulait sauver ce qu'il y avait encore à sauver -si toutefois il y avait encore quelque chose- soit, Reid n'allait certainement pas être celui qui s'accrocherait à l'autre, autant par fierté que par manque d'envie de mettre autant d'énergie pour si peu. Il en avait bien parlé à Ethan quand ils s'étaient vus le week-end passé mais il n'avait clairement pas l'intention de harceler son cadet. Après tout, ça n'avait été qu'une lubie, une envie de l'avoir rien qu'à lui, si ce ne serait pas lui, ce serait quelqu'un d'autre.

Après une nouvelle semaine de travail chargé, il avait eu ce besoin de sortir en boîte et c'était ce qu'il avait fait la veille au soir, se rendant dans un lieu qu'il affectionnait autant pour la musique que pour le cognac de qualité qui y était servi. Il y avait bien repéré quelques proies potentielles et avait profité de la piste de danse avec certains beaux spécimens mais il n'y avait rien eu de plus et il avait pu se vider un peu la tête de toute la pression accumulée. L'alcool ingurgitée cependant lui avait laissé un mal de crâne qui l'avait mis de mauvaise humeur et, en se réveillant ce matin-là, il n'avait eu qu'une envie en tête : aller courir pour s'oxygéner un peu et évacuer toutes les conneries qu'avait encaissé son corps.

Il s'était donc à nouveau rendu au Hyde Park, vêtu d'un short de sport noir qui lui arrivait jusqu'aux genoux et d'un tee-shirt sans manches, sweat toujours noué autour de la taille, afin de courir. Il était plus tard que d'habitude, le blond ayant pour une fois dormi plus qu'à l'accoutumée sans doute pour récupérer de la fatigue accumulée, à savoir sept heures au lieu de cinq. Ne perdant pas ses petites habitudes, il avait fait son footing accompagné d'une musique entraînante pendant plus d'une bonne heure, avant de ralentir et s'étirer. Et comme souvent, il avait pris la direction du Hard Rock Café, ayant enfilé son sweat pour éviter de tomber malade. Les températures s'étaient nettement rafraîchies et, si le blond ne ressentait pas vraiment le froid, mieux valait qu'il soit raisonnable ; au vu de la masse de travail qui l'attendait encore, le moment serait franchement mal choisi pour attraper une grippe ou un autre virus du même type.

Après une dizaine de minutes de marche, il arrivait au café, s'apprêtant à y entrer en entendant quelqu'un l'appeler. Une voix familière, bien trop familière. Et il ne mit pas longtemps à apercevoir Keith, accompagné. Monsieur Lloyd ? Sérieusement ? Bien, au moins il était fixé. Il comprenait le silence de son cadet, il était passé de ''quelqu'un de proche'' à ''monsieur Lloyd'', c'était suffisamment clair. Un sourcil haussé d'un air plus que condescendant, il s'était approché de la table des deux hommes, dardant sur eux un regard indifférent, toujours empreint cependant de cet air supérieur. « Bonjour, Keith » avait-il simplement lancé sur un ton froid, avant de darder ses orbes sur le type juste à côté. Son mec, sans doute, et autant dire qu'il n'avait aucune classe, aucune prestance, il était juste banal. « Tu ne nous présentes pas ? » avait-il adressé à l'employé de la BBC avant que ce ne fut l'autre qui réponde. « Julian, le compagnon de Keith. » Bingo. Il avait vu juste, et l'agacement pointa le bout de son nez. Possessivité maladive, sans doute, accentuée par cette distance qu'avait mis Keith entre eux ; une fois encore, il passait secondaire et non, ça ne passait pas. Ajouter cela à son humeur de chien dû au mal de crâne, il n'avait aucunement l'intention de prendre des pincettes, et tant pis si ça ne plaisait pas, un Reid vexé n'était de toute façon pas plaisant.

« Quel cachottier ce Keith, malgré toutes les fois où nous nous sommes vus, il ne m'avait même pas dit avoir quelqu'un dans sa vie » avait-il répondu de ce ton faussement innocent plein de condescendance, avant de sourire d'un air tout aussi faux. « Ravi de vous rencontrer, Julian. Vous m'excuserez cependant, j'ai à faire. » Foutaises, mais qu'importait, il n'avait aucunement envie de rester là et de toute façon, il se doutait bien que ses mots allumerait sans doute des alarmes dans l'esprit du ''petit-ami'' de l'employé de la BBC. Keith lui en voudrait sans doute, mais il s'en fichait royalement, on ne se jouait pas de lui de la sorte, pas sans conséquences. « Bon dimanche à tous les deux. Keith. » Il avait prononcé son prénom en perdant son sourire, reprenant cet air dur, avant de s'éloigner avec la ferme intention de rentrer chez lui.

En colère, il l'était. Que le brun ait un petit-ami était une chose, qu'il soit dans le flou vis à vis de cela en était une aussi, mais le ''Monsieur Lloyd'' et cette distanciation ne passait assurément pas, encore moins quand il était mis devant le fait accompli de la sorte. Le brun avait voulu jouer, soit. Mais Reid en avait terminé de ce petit jeu.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 231
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Dim 29 Oct - 13:41 par Keith Bradley
Like there is something more
ft. Reid and Keith

Non il n'avait clairement pas envie que Julian apprenne tout ce qui s'était passé entre lui et le blond. Parce qu'il se sentirait fautif, ce qui était le cas, mais il se sentait déjà assez coupable maintenant que son copain faisait des efforts pour qu'il sache tout ça. Là, ce serait un manque de respect total. Mais en même temps voir Reid lui faisait se souvenir qu'il n'avait pas envoyé de message, qu'il ne l'avait pas vu depuis un moment et qu'il ne l'avait pas non plus embrassé depuis un moment, autant dire qu'en le voyant comme ça il aurait eu envie de lui sauter dessus, en public ou pas. Sauf que non, il ne pouvait pas. Sauf qu'à un moment il ne fallait pas se leurrer, il avait une plus forte attirance pour le blond que pour son copain, que Julian fasse des efforts ou pas Keith ne se sentait pas bien dans sa vie actuelle, pas avec lui, pas avec tout ça. Être perdu dans sa tête ça ne lui réussissait pas, alors oui, il avait un choix à faire, il s'en rendait compte en voyant son compagnon et le type avec lequel il l'avait plus ou moins trompé en face l'un de l'autre. Merde, il était carrément dans la merde là. Il avait l'impression de se retrouver dans une série américaine, ce genre de série à l'eau de rose qu'il aimait bien regarder et où il s'amusait à commenter et à dire que le type qui trompait était un vrai connard. C'était lui le vrai connard là et il avait envie de disparaître tant la situation était gênante et inattendu. Encore un coup du destin et il n'avait pas été tendre cette fois-ci parce qu'il n'avait été aussi gêné de toute sa vie.

Regardant Julian, puis Reid, il fut sur le point de répondre à la question de l'aîné avant que Julian ne prenne lui-même la parole. Merde. Keith pouvait très bien voir que le sourire que sortit le blond juste après était complètement faux. Il aurait au moins dû le présenter comme un ami plutôt que comme "monsieur Lloyd", nan mais sérieusement il était complètement con pour avoir fait ça. D'autant qu'il était un peu plus qu'un ami aux yeux du brun. Mais merde, pourquoi la vie était-elle aussi cruelle ? Pourquoi il avait fallu que Reid soit là, maintenant, au même endroit que lui et Julian. Il aurait dû aller dans un autre café que celui où il avait rencontré le PDG. En un sens, il pouvait comprendre ce sourire hypocrite. Il se rendait vraiment compte que la situation ne lui convenait vraiment pas, malgré les efforts de son petit ami, il n'aimait pas ça. Tromper, c'était horrible, mentir également et ce n'était tout simplement pas lui. Et il fallait qu'il fasse un choix. Vraiment. Mais mentir c'était précisément ce que faisait Reid en répondant à Julian. Entrouvrant la bouche, le trentenaire n'en revenait pas de ce qu'il venait de dire en face de son copain. Enfin copain, plus ou moins, mais en face du type avec lequel il avait passé deux ans de sa vie et maintenant il trouvait vraiment que ça avait été un très mauvais choix. M'enfin il ne pouvait pas revenir dessus et de toute façon il n'allait pas regretter, Julian était quand même quelqu'un qui comptait beaucoup.

Tournant les yeux vers Julian qui le regardait aussi avec une mine d'incompréhension, Keith secoua la tête avant de reporter son attention sur Reid. Il n'était pas con au point de se dire que ce qu'il venait de dire était vrai. Il n'était pas ravi de l'avoir rencontré, clairement et ça se voyait. Merde. Il fixa le vide, voyant très clairement la silhouette de Reid s'éloigner. Entendant son prénom de la bouche de son copain qui venait tout juste de l'appeler, il sortit de ses pensées et partit à la poursuite du PDG, courant légèrement. «Reid !» appela-t-il en le voyant un peu plus loin. Il le rattrapa rapidement, attrapant son poignet pour qu'il se stoppe. En voyant le blond se retourner, il le lâcha immédiatement, baissant les yeux. «Désolé de pas avoir envoyé de message, vraiment... c'était juste un peu compliqué dernièrement et je te jure que je regrette.» avait commencé à expliquer le brun en se doutant très bien que c'était complètement stupide de dire tout ça, pour sûr qu'il s'en foutait royalement. Il reprit avant le blond. «J'avais vraiment envie de te voir, c'est juste que... enfin c'est compliqué.» et c'était vrai, il était perdu, même s'il était parti à sa poursuite et qu'il n'était pas resté avec Julian, ce qui prouvait bien qu'il avait plus envie d'être avec le PDG qu'avec son vrai petit ami.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 30 Oct - 2:20 par Reid D. Lloyd


Like there is something more

ft. Keith & Reid



Sur les nerfs, le blond l'était. C'était une évidence qu'il ne prenait même pas la peine de cacher et ses mots à l'adresse du brun avaient dû être suffisamment clairs, tant pis s'il foutait la merde dans son petit couple. La culpabilité ? Connaissait pas. Et tant pis s'il devrait de par ce fait tirer un trait définitif sur Keith, il n'allait pas s'entêter à faire des efforts s'ils étaient vains et qu'il se retrouvait placé au rang d'inconnu à la moindre occasion. Sa fierté en avait pris un coup, sans doute plus qu'elle ne l'aurait dû au vu de la relation insignifiante qui le liait au plus jeune mais qu'importait. Sûr que c'était de la fierté mal placée, les sentiments n'avaient rien à voir là-dedans, mais c'était une fierté qui faisait bien trop de vagues.

Marchant toujours avec la ferme intention de rentrer chez lui, il leva les yeux au ciel en entendant son prénom. Non. Il ne s'arrêterait pas, ne ferait pas demi-tour, n'en n'aurait rien à faire de ses potentielles justifications, ni même du potentiel sermon qu'il risquait de se prendre en pleine tronche. Que Keith s'y essaye seulement, il se prendrait des remarques toutes aussi acerbes. Quand une main se referma sur son poignet l'Américain n'eut d'autre choix que de s'arrêter et se retourner, plantant son regard sans émotion dans celui du plus jeune. Et son excuse n'arrangea rien à la situation, faisant même froncer les sourcils à l'homme d'affaires qui avait à son soulagement récupéré son bras sans avoir à dégager la main du brun. S'apprêtant à répondre, il s'était abstenu quand le plus jeune repris. Compliqué, compliqué, compliqué. Stop.

Secouant la tête, le trentenaire avait gardé cet air dur et dédaigneux que le Gallois ne percevrait sans doute que dans sa voix tant il fuyait son regard. « Tu me passes au rang d'inconnu et tu t'excuse pour une histoire de messages ? Sérieusement ? » Son ton avait été sec alors qu'il secouait à nouveau la tête en soupirant, tentant de garder son calme. « Si la situation est si compliquée règle les choses mais ne m'implique pas dans ton conflit intérieur, Keith. Et garde tes excuses pour ton mec, il aura sans doute plus à te reprocher que moi » avait-il ajouté sur le même ton. Oh bien sûr qu'il était un pur connard de balancer ça alors que c'était à cause de lui qu'ils en étaient là actuellement, parce-qu'il n'avait pas su la fermer, mais qu'importait, il n'avait pas l'intention de juste se la fermer et faire comme si de rien n'était. Lui pardonner ? Non, pas cette fois.

Amorçant un mouvement pour s'éloigner à nouveau, il se résigna à la dernière seconde, reposant son regard sur le Gallois. « Tes mots ont bien prouvé ce que nous sommes: des inconnus. Le message est parfaitement passé ne t'en fais pas alors arrêtons les complications : va retrouver Julian et complais toi dans ta situation. » Et sur ces mots il s'était détourné pour de bon, glissant ses mains dans ses poches sans se retourner vers le plus jeune. Probablement qu'il avait une réaction excessive, assurément même, mais qu'importait, un Reid vexé n'était pas gérable et, dans ces cas-là, l'indifférence et la condescendance étaient ses meilleures armes, tant pis si cela blessait le plus jeune. Sur le retour il s'était bien demandé ce qui l'avait poussé à réagir de la sorte alors que le brun n'était rien pour lui, rien d'autre qu'une sorte de ''crush'' qu'il avait bien eut l'intention d'avoir pour lui à un moment, mais ce n'était rien de plus, et désormais ce n'était plus rien. Il n'avait pas cherché longtemps de réponse à sa question cependant, ayant depuis longtemps lâché l'affaire de justifier sa possessivité.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 231
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Lun 30 Oct - 12:50 par Keith Bradley
Like there is something more
ft. Reid and Keith

Autant dire que les réponses de Reid avaient fait froncer les sourcils de Keith. Il n'était pas un inconnu, loin de là, mais il ne pouvait pas le forcer à le présenter comme autre chose qu'un ami devant Julian. Certes, la situation ne pouvait plus durer, mais il n'allait pas non plus dire à son petit ami que le PDG était le type avait lequel il l'avait trompé et avec lequel il préférait être en ce moment, même si c'était assez facile à deviner vu que le brun était parti directement à la poursuite de Reid au lieu de rester avec son compagnon. Il était perdu. Il ne savait pas quoi faire. Continuer de suivre l'aîné en sachant qu'il était énervé et que ça ne servirait probablement à rien à l'heure actuelle de forcer, retourner voir Julian et tout lui dire ou juste rentrer avec Julian et oublier. Non, clairement il ne voulait pas faire une croix sur Reid, pas maintenant. Qu'il le veuille ou non il s'était tout de même pris d'attachement pour lui et maintenant il n'arriverait pas à se dire qu'il devait juste l'oublier comme si de rien n'était. Mais c'était clairement méchant envers Julian avec lequel il avait passé deux années de sa vie, pourtant il n'avait pas hésité à le laisser seul au café et il se sentait très con maintenant que le blond s'était éloigné. Déjà parce qu'il n'avait pas eu le cran de le suivre encore une fois et en plus parce que son petit ami était probablement en train de se poser des questions, Keith l'avait bien vu dans son regard au moment où Reid avait parler. Et maintenant il était dans une merde noire parce qu'il avait l'impression d'être un vrai connard de penser à Reid alors que son compagnon essayait de tout arranger. Mais qu'est-ce qu'il foutait là aussi ?! Ok, il courrait pas loin, mais sérieusement le destin ou le karma ou n'importe quoi n'aurait pas pu être plus clément avec lui pour une fois ?

Poussant un soupir, il baissa la tête, se disant qu'une conversation avec Julian s'imposait vraiment. Retournant vers le Hard Rock Café, il remarqua que son copain attendait devant. Keith fronça les sourcils, ne comprenant pas, son petit ami lui dit avoir payé l'addition. Ils quittèrent l'endroit, reprenant le bus pour rentrer à l'appart. Julian ne parlait pas, Keith non plus et il hésitait à envoyer un message à Reid. Plus ambigüe que ça ce n'était pas possible, Julian devait probablement se douter de quelque chose, et encore "probablement" était bien faible. S'il aurait été presque collé à lui avec les efforts qu'il essayait de faire, là ce n'était pas le cas, il ne le regardait même pas. Et Keith pensait plus à sa situation avec Reid qu'à celle avec Julian. C'était un manque de respect et pourtant cette gêne et cette distance qu'avait instaurée son copain persista toute l'après-midi. Keith s'était mis sur son boulot pour essayer de passer outre, mais l'ambiance était clairement tendue. Ça pouvait pas durer éternellement. En début de soirée, après avoir sorti Whisky, Keith avait trouvé Julian assis sur le canapé, l'attendant apparemment. Retirant sa veste mouillée par la pluie, Keith mis de l'eau dans la gamelle de son chien et lui donna une friandise avant de prendre place sur le canapé. Il le sentait mal, très mal.

Regardant Julian une seconde, il baissa les yeux quand il sentit son regard lourd de reproche et de tristesse. «Ça va plus vraiment entre nous ces derniers temps.» avait-il commencé. C'était une blague ? Oui clairement. "Ces derniers temps", ça faisait bien plus longtemps que ça n'allait plus entre eux. Keith ne répondit rien, se contentant de garder la tête baissée vers le sol. «Je fais des efforts et tu t'en fous j'ai l'impression.» il fronça les sourcils. «Les efforts c'était avant que tu devais les faire.» il releva ses yeux vers Julian qui fronçait également les sourcils. Il acquiesçait, son visage montrant une profonde déception. «Si ça va que dans un sens, ça sert à rien.» et c'était la blague du siècle, lui avait tout fait au départ pour sauver sa relation mais Julian n'avait jamais rien fait. Les seuls efforts qu'il avait faits datés seulement d'une semaine et c'était bien maigre comparé aux mois d'attente de Keith pour que son compagnon se réveille enfin. «Ne retourne pas la situation à ton avantage.» avait soufflé le brun en secouant la tête, ce que ça pouvait l'exaspérer ce genre de comportement. «Oh donc ce serait ma faute ? C'est pas moi qui allait voir un type dont mon copain ignorer totalement l'existence !», le trentenaire acquiesça, il faisait ce qu'il voulait. Oui, il avait aussi sa part de responsabilité mais c'était lui qui s'était éloigné en premier lieu. Julian était arrivé trop tard, il avait voulu sauver une relation qui s'était éteinte depuis un moment et Keith se sentait incroyablement con maintenant. Il avait perdu deux années de sa vie avec ce type pour que tout s'arrête maintenant, comme ça. «C'est toi qui t'aies éloigné Keith !», et en plus il se foutait complètement de lui. Keith secoua la tête, assez dégoûté de son interlocuteur. Il se rendait compte maintenant que les sentiments avaient disparu depuis un moment et qu'il s'était leurré tout du long, à se prendre la tête pour une relation où il ne restait rien de plus que des miettes.

Julian se leva, le pointant du doigt. «Tu veux jouer à ça ? Parfait. Mais ne revient pas vers moi quand t'en auras besoin parce que je serais plus là. Ça fait déjà des semaines que j'hésite tu vois. Tu t'en fous de tout ça de toute façon alors c'est très bien, on verra qui reviendra vers l'autre.», Keith avait remarqué que Whisky avait levé les oreilles, il avait compris que la situation dégénérait légèrement. Si quelqu'un devrait revenir, ce ne serait sûrement pas Keith, sinon il aurait fait plus d'efforts ces derniers jours. Plus gavé qu'autre chose, il laissa Julian quitter l'appartement. «Tu gâches deux ans de relation Keith ! Dis-toi ça !». C'était un enfoiré, il essayait de le faire culpabiliser. Il quitta l'appartement. C'était lui qui avait gâché deux ans de relation, pas Keith. Merde. Poussant un long soupir, il essaya de se calmer. Ce type était un vrai con. Et il n'était clairement pas triste de le voir partir, il était triste d'avoir passé deux ans comme ça, deux ans de sa vie perdue. Deux ans pendant lesquels il avait pensé vivre un conte de fée, il n'en était rien. Et pire que ça, il était déçu que ça se finisse comme ça, aussi rapidement et pour des conneries pareilles, mais tant mieux comme l'avait dit Julian. Ça faisait longtemps qu'il considérait tout ça comme terminait et il se sentait bien con de ne pas avoir quitté Julian avant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 30 Oct - 14:24 par Reid D. Lloyd


Like there is something more

ft. Keith & Reid



Bien sûr que le blond s'était rendu compte de la dureté de ses paroles, il n'avait pas pesé ses mots mais il s'en fichait royalement. Tout comme il se fichait de lui avoir balancé de but en blanc de rester bloqué dans son malheur et sa situation au point mort avec son petit-ami. Certes, c'était lui qui avait poussé le tout vers le gouffre mais qu'importait, il n'avait aucun compte à rendre au brun et aucune raison de prendre de pincettes. Cette situation compliquée le mettait mal ? Soit, l'homme d'affaires réglait le problème pour lui en lui ôtant une épine du pied : il s'évinçait lui-même et le laissait avec son bordel. Il n'aurait qu'à faire ce qu'il voulait ça n'avait pas la moindre foutue importance, la vie de l'Américain n'en ressentirait aucun remous, d'ici quelques jours il aurait oublié et serait passé à autre chose, comme à chaque fois.

Cela ne l'empêcha cependant pas d'être d'une humeur de chien durant tout le dimanche. Une fois rentré il avait pris une douche rapide, l'eau chaude n'aidant pas vraiment à détendre ses muscles crispés. Ayant rapidement enfilé un tee-shirt à manches longues et un jean noir, il avait rapidement grignoté avant de se rendre au stand de tir. Au moins là, il pourrait penser un peu à autre chose et se concentrer sur autre chose que sa propre rage. Rage qui lui permis sans doute de ne rater aucune cible et, peu à peu, il avait repris son sang froid, son impassibilité habituelle reprenant sa place au fond de ses orbes clairs.

Lorsqu'il en sortit, l'air toujours un peu renfrogné et peu enclin à discuter avec qui que ce soit, il s'était arrêté quelques secondes devant une pâtisserie, faisant un peu la moue. Il lui fallait au moins ça. À peine une réflexion plus tard le blond ressortait de la boutique, une part de fraisier dans un petit carton. Quand enfin il arriva chez lui, l'après-midi était déjà quasiment terminée. Son téléphone bipa, l'informant que Raven lui avait envoyé un message sur Skype. Sa cadette demandait à ce qu'ils s'appellent, comme souvent le week-end et il n'avait pas tardé à s'installer au salon, déposant sur la table basse son plateau contenant un café noir et la part de fraisier qu'il avait acheté. S'asseyant sur un petit coussin à même le sol afin d'être à hauteur de la table, il avait allumé son ordinateur portable pour lancer une visio avec sa cadette. De toutes les personnes de la terre, la blonde devait être celle qui le connaissait le mieux et, évidemment, elle ne se laissa pas berner par son sourire. « J'ai pas envie d'en parler, Rave » avait été sa seule résistance avant qu'il ne cède devant l'insistance de sa sœur.

Ils avaient parlé pendant près de deux heures, de cette histoire avec l'employé de la BBC, du reste, de broutilles. Évidemment, Raven ne s'était pas privée pour lui balancer en pleine face qu'il n'était qu'un connard, propos auquel il répondit par un simple regard blasé faisant échos aux sourcils froncés de la jeune femme. Bien sûr qu'il le savait, mais il n'en ressentait aucun scrupule, il n'avait rien à perdre dans toute cette affaire. Lorsqu'ils eurent raccroché, Reid avait emporté son bordel à la cuisine, prenant dans la foulée un comprimé au lactase avant de retourner dans le salon, s'affalant cette fois sur le canapé pour mettre une série dont il n'avait toujours pas compris le but réel.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 231
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Lun 30 Oct - 15:09 par Keith Bradley
Like there is something more
ft. Reid and Keith

Assis sur son canapé, les yeux rivés vers le vide, les deux mains jointent et l'envie de frapper quelque chose devenant quasiment incontrôlable. Il l'avait voulu, il l'avait cherché et maintenant il était plus qu'en colère contre Julian qui avait tout bonnement rejeté la faute sur lui. Il était énervé maintenant qu'il avait pu réfléchir convenablement, enfin plus ou moins. Lui qui était habituellement un minimum joyeux, blagueur, il n'en avait aucune envie à l'instant. Il ne savait même pas de quoi il avait vraiment envie. Partir faire un tour et juste s'aérer l'esprit ? Ou juste aller voir quelqu'un et en parler, voir même oublier ? Il savait qui il voulait voir et il ne ressentirait probablement aucune culpabilité par rapport à celui qui était devenu son ancien compagnon à l'instant même, il n'avait plus de compte à rendre à personne. Il était célibataire maintenant. Il avait bien compris qu'il n'avait plus de sentiments pour Julian depuis un moment, la rupture n'était que l'officialisation de la fin de leur histoire. Mais il était énervé quand même. Il avait l'impression d'être le fautif à cause de ce con, Julian l'était tout autant. Et pourtant il ne voulait plus réfléchir. Son compagnon ne reviendrait plus. Il ne voulait de toute façon pas qu'il revienne, pas maintenant et pas pour revenir sur sa décision, parce que Keith n'avait aucune envie qu'il revienne sur sa décision. Pour lui c'était fini et depuis un moment maintenant. Sauf qu'affronter les choses en face rendait la situation bien plus réelle.

Regardant Whisky, il ne voulait plus réfléchir comme il l'avait fait, il était libre, depuis un moment même, mais là il s'en rendait vraiment compte et ça faisait du bien. Il n'avait aucune raison de pleurer. Déglutissant difficilement, il se leva, jeta un œil vers l'extérieur où il pleuvait averse. Tant pis. Il prit un verre d'eau, caressa son chien, prit sa veste et ses clés puis sortit sans même penser à éteindre la lumière de son appartement. Il descendait à toute vitesse les marches, sortant dehors, capuche sur la tête ce qui ne le protégeait pas énormément de la pluie. Les rues étaient quasiment vides, pas étonnant avec un temps pareil, surtout qu'il commençait à faire nuit. Il chopa un bus qui se trouvait là, heureusement qu'il connaissait bien le chemin et qu'il l'avait mémorisé. Il ne voulait plus réfléchir et se prendre la tête pour rien, la dispute qu'il avait eue ce soir avec son ex lui avait fait prendre conscience que ça ne servait plus à rien de perdre du temps. Pourquoi l'avait-il fait pendant tous ces longs mois à se torturer l'esprit pour Julian ? Il ne l'aimait plus ! Pourtant il s'en était persuadé, croyant à ses propres mensonges, croyant qu'il restait encore quelque chose à sauver. Des conneries, voilà tout. Et heureusement qu'il s'était réveillé ces derniers jours, sinon il aurait pu lui courir après comme un con, alors qu'il préférait largement courir après quelqu'un d'autre.

Le bus le déposa à cinq minutes de marche de sa destination. Essayant de se repérer tant bien que mal, crever, il continuait pourtant sous la pluie battante, probablement trempé. Il avait l'impression d'être passé sous la douche. Il aimait bien la pluie, mais quand il était chez lui, là il était directement en dessous et autant dire que ses vêtements qui lui collaient à la peau ne lui faisaient pas plus plaisir que ça. Pourtant il était décidé. Arrivant dans la propriété il avança jusqu'à la porte d'entrée de la maison de Reid, retirant sa capuche, trempé. Il sonna, espérant que le blond soit chez lui, histoire qu'il ne reste pas comme un con dehors sous la pluie. Et heureusement, la porte ne tarda pas à s'ouvrir sur l'homme d'affaires. Keith leva les yeux vers lui. «Désolé de te déranger, vraiment. J'avais besoin de te voir.» avait directement dit le brun en fixant les yeux clairs du blond. Son coeur battait un peu plus vite et sans laisser le temps au PDG de répondre, sans réfléchir, il s'était approché de lui pour venir prendre son visage entre ses mains et poser ses lèvres contre les siennes. Un baiser intense qu'il prolongea pendant de longues secondes, ayant complètement collé son corps à celui de Reid. Tant pis s'il finissait mouillé aussi, ce n'était pas le moment de s'en inquiéter. Il avait toujours peur de tout ça parce qu'il ne savait même pas ce que voulait vraiment l'aîné mais il aurait le temps d'en parler avec lui, probablement.

Reculant son visage, il était resté collé au blond avant de passer ses mains dans son dos, déposant sa tête contre son épaule pour l'étreindre. Il en oubliait presque qu'il était trempé et que c'était affreusement gênant de débarquer comme ça sans prévenir et d'en plus ne même pas se sécher avant, mais il n'avait pas d'autre solution et il ne voulait que l'homme d'affaires lui échappe. Il avait réfléchi à ses mots toute la journée et ils ne voulaient pas être un inconnu pour Reid, il ne voulait pas faire une croix sur ce qui s'était passé. Il verrait bien où tout ça le mènerait, peut-être que le blond allait le repousser mais tant pis, il aurait au moins essayé. «Je sais que j'ai pas mal merdé.» avait-il soufflé en espérant qu'il ne le repousse pas. Il aurait pu aller retrouver Julian, il savait que son ex serait revenu, mais il ne voulait plus de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 30 Oct - 16:36 par Reid D. Lloyd


Like there is something more

ft. Keith & Reid



Après une pause cigarette dans la véranda, le trentenaire avait à nouveau rejoint son canapé, allongé de tout son long dessus en regardant sans vraiment s'y intéresser la série qui tournait toujours sur l'écran plat. Ce que c'était barbant, mais il n'avait pas envie de faire grand chose d'autre en l'instant alors autant rester là jusqu'à ce que l'heure soit venue d'aller se coucher. Son esprit se vidant peu à peu de l'agacement accumulé, il avait fini par somnoler sur le sofa, un bras replié sous sa tête, les yeux à moitié clos. Il se reposait plus qu'il ne dormait réellement mais au moins ça lui évitait de tourner en rond. Autant dire que la discussion avec sa sœur l'avait à nouveau mis sur les nerfs alors oui, il avait juste envie de faire taire ses pensées et juste passer à autre chose. Keith ne le rappellerait de toute façon pas, pas après le coup qu'il lui avait fait, et ce serait tant pis. Ayant rapidement abaissé les yeux vers son cellulaire déposé sur la table, il l'avait jugé trop loin pour pouvoir le prendre et effacer simplement le numéro de l'employé de la BBC, la flemme jouant pour beaucoup, mais ça n'avait pas d'importance, il n'était pas à une journée près. Reportant à nouveau son attention sur la série, il soupira légèrement, fermant les yeux en écoutant simplement ce qu'il se disait.

Quelques minutes à peine avant que la sonnette ne tinte, lui faisant immédiatement froncer les sourcils alors qu'il ouvrait les yeux. Quelle heure était-il ? Tard. Trop tard en tous cas pour qu'on vienne le déranger. Sans doute la vieille voisine d'à côté qui avait un problème électrique auquel il ne saurait rien faire, ou son chat qui s'était coincé sur un arbre. Rien qu'y penser l'agaça mais il se leva tout de même, se dirigeant d'un pas traînant jusqu'à la porte d'entrée. N'ouvrant pas immédiatement, il regarda sur le visio pour apercevoir Keith. Le visage reprenant cet air dur, il soupira une nouvelle fois et se décida à ouvrir la porte. « Qu'est-ce que tu fais là ? » avait-il lancé au même temps que le plus jeune prenait la parole. Vraiment besoin de le voir hein ? Tant mieux pour lui, mais il n'avait pas de temps à perdre avec ces conneries. Secouant la tête dans le but de lui dire de retourner d'où il venait, il fut coupé par les mains du brun sur ses joues puis ses lèvres sur les siennes. Son baiser avait presque un côté sauvage qui laissa le blond pantois quelques instant avant qu'il ne réagisse, répondant à cet échange sans toutefois bouger plus que cela. Il sentait déjà son pull s’humidifier à cause des fringues trempées du plus jeune et ses doigts glacés et tout aussi mouillés sur son visage l'agaçaient également mais il ne dit rien, se contentant de le laisser faire en profitant de cet échange inattendu. Sûr qu'il l'avait pris de court mais, en cet instant, le trentenaire était encore bien trop sur les nerfs à cause de cette histoire.

Lorsque Keith s'éloigna, l'Américain ne put apercevoir son regard que quelques secondes avant que le plus jeune ne vienne l'enlacer, cachant son visage tout contre son épaule. C'était quoi ça ? Il laissait sous-entendre qu'ils n'étaient que de simples connaissances, était à la limite de le vouvoyer pour bien passer devant son mec, et d'un coup il débarquait comme si de rien n'était et l'embrassait avant de l'enlacer ? Ça n'avait aucun foutu sens. À ses mots le blond ne retint pas une expiration lourde de dédain. « En effet » avait-il simplement répondu pour appuyer ses propos. Il s'attendait à quoi au juste ? Qu'il lui dise que ce n'était rien ? Il pouvait attendre longtemps. Ne retenant cependant pas un soupir en sentant les bras du Gallois l'enserrer encore un peu plus, comme s'il avait besoin de cette étreinte, il passa à son tour ses bras autour de ses épaules. Après quelques secondes cependant il se recula légèrement, repoussant son cadet pour fermer la porte et le toiser de haut en bas, tendant une main pour prendre entre ses doigts une de ses mèches de cheveux trempée. « Enlève tes chaussures et monte, je vais te donner des vêtements secs. » Et ils y étaient à nouveau, au même point que la première fois où il était venu ici, une fois encore il finirait avec les habits légèrement trop grands de l'homme d'affaires.

Bien sûr, il aurait pu juste le mettre dehors et refermer définitivement cette porte entre eux, mais il ne l'avait pas fait pour des raisons qu'il ne s'expliquait pas lui même. Reid était alors monté, veillant à ce que son cadet suive, avant d'entrer dans sa chambre pour récupérer des habits dans le dressing ; jogging, tee-shirt et sweat, comme la fois d'avant, prenant également un sweat pour lui. Ressortant de la pièce, il avait dardé un regard assez indifférent sur le plus jeune avant de se décrisper un peu en voyant son air complètement dépité. Soupirant une nouvelle fois, il lui tendit le tas de vêtements. « Tu connais la maison » avait-il lancé en allant à son tour vers la salle de bain, ôtant son tee-shirt à manches longues désormais mouillé pour le mettre dans le bac à linge avant d'enfiler le sweat, ne fermant la tirette qu'à moitié. Se retournant pour sortir, il s'arrêta néanmoins devant son cadet, prenant son visage entre ses mains pour le forcer à le regarder dans les yeux. « Change toi et on parlera. » Malgré son ton toujours un peu directif, il avait rapidement déposé un baiser sur les lèvres du Gallois, quittant finalement la pièce pour rejoindre la véranda et s'allumer une nouvelle cigarette. Sûr qu'il avait été perturbé par le baiser que lui avait accordé Keith, bien différent des précédents, et pourtant il ne parvenait pas à définir ce qui avait réellement changé. Il avait foutu la merde dans son couple, sans doute, et le concerné revenait comme si de rien n'était... ça n'avait pas de sens.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 231
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Lun 30 Oct - 17:17 par Keith Bradley
Like there is something more
ft. Reid and Keith

Il n'était pas venu pour demander au blond de le réconforter. Bien sûr que le sentir contre lui, sentir également ses bras l'entourer avait quelque chose d'apaisant, mais ce n'était pas pour ça qu'il était là. Il était là parce qu'il le voulait, tout simplement. Plus de Julian, plus de prise de tête, pas de choix à faire, rien de tout ça. Il s'était comporté comme un con avec Reid le matin même, même s'il ne voyait pas comment il aurait pu réagir autrement que le présenter seulement comme un ami. Mais oui, il en avait marre de se dire qu'il devait se limiter à cause de Julian. Maintenant il n'y avait plus rien avec, c'était officiel, probablement, il espérait et si ça ne l'était pas de toute façon Keith ne se considérait plus en couple. Et il n'avait aucun mal à embrasser le blond parce que ça faisait un moment qu'il n'avait plus l'impression d'être en couple. En soi il avait juste suffi que son ex lui dise clairement les choses et qu'il officialise cette rupture pour que le brun n'ait plus à se poser de questions. C'était un peu con, il aurait pu le faire depuis un moment, mais non. Alors même si la rencontre avec Reid le matin avait un peu foutu le bordel, au moins ça avait eu le don d'en finir une bonne fois pour toute avec toutes ces prises de têtes et ses questions que se poser le trentenaire depuis plus d'un mois maintenant. Il n'avait plus à se sentir coupable en embrassant Reid, ou du moins en pensant qu'il l'avait embrassé. Il n'avait plus à avoir honte de penser que l'aîné était beau, qu'il avait des yeux sublimes et qu'il embrassait superbement bien. Toutes ces choses qu'il avait auparavant du mal à penser parce qu'il avait peur d'être trop coupable par rapport à Julian, il pouvait maintenant se les dire sans se sentir mal ou sans être rongé par la culpabilité.

La réplique de Reid lui fit louper un battement, merde, il confirmait. Tant pis, ils auraient de toute façon une explication à propos de tout ça, sûrement, il l'espérait. N'ayant pas du tout envie de se détacher de Reid mais sachant pertinemment qu'ils ne pourraient pas éternellement rester dans cette position, il baissa les yeux pour regarder ses vêtements mouillés. Il était entré sans même le demandé, ça ne lui ressemblait pas, il n'aimait pas s'imposer, mais soit, il était là maintenant et au moins il avait foncé comme il l'avait voulu. Et il était soulagé de savoir que Reid ne le repoussait pas pour le moment puisqu'il venait de fermer la porte et que Keith était toujours à l'intérieur de la maison. Heureusement, il se sentait déjà un peu plus au chaud. Il n'oubliait pas qu'il bossait le lendemain et pourtant il était chez Reid. Tant pis, il partirait un peu plus tôt ou s'arrangerait comme il le pourrait. Relevant les yeux vers l'aîné quand il attrapa une mèche de ses cheveux. Il se sentait vraiment con d'avoir débarqué comme ça, trempé de la tête aux pieds, en plus il l'avait mouillé aussi, super. Il se demandait encore pourquoi le blond le garder chez lui. Retirant ses baskets, il suivit le plus grand. C'était amusant de voir qu'il revivait exactement la même situation que la première fois qu'il était venu chez Reid.

Montant les escaliers tout en retirant sa veste, il avait les yeux rivés vers le sol, comme un enfant qu'on aurait grondé. Il avait peur d'être de trop, de s'être imposé sans que Reid le veuille vraiment. Attendant dans le couloir qu'il lui file des vêtements, il avait fixé le PDG quelques secondes avec ce regard un peu perdu. Il l'était, parce qu'il ne savait pas encore ce que pensait Reid de tout ça. Il prit les vêtements et acquiesça à ses propos avant d'attendre devant la salle de bain qu'il se change lui. Il sortit son téléphone qui se trouvant dans la poche arrière de son jean et regarda l'écran qui indiquait qu'il avait un nouveau message. Évidemment il était en provenance de Julian, il lui disait simplement qu'il n'avait pas compris sa réaction et qu'il préférait réfléchir ce soir. Mais Keith ne voulait pas qu'il réfléchisse, il ne voulait plus rien avec lui tout simplement. Il tapa rapidement la réponse en lui disant clairement que c'était fini depuis un bon moment et que ce n'était pas la peine de réfléchir. C'était clair, net et précis. Plus de retour en arrière possible, le brun voulait avancer et pas stagner pendant encore des jours et des jours. Reid sortit, il était sur le point de rentrer dans la salle de bain avant que le blond n'attrape son visage, surprenant légèrement le trentenaire. Il acquiesça à ses propos, se laisse embrasser et fonça dans la salle de bain.

Il se fixa une seconde dans le miroir puis se changea rapidement, ne fermant pas son sweat, de toute façon il avait un t-shirt en dessous. Il garda ses chaussettes, plia ses vêtements et les posa sur un meuble. Il les récupérerait une fois qu'il partirait, même s'il n'en avait clairement pas envie. Son téléphone en main, il descendit pour rejoindre Reid. Julian lui avait répondu un truc comme quoi il était déçu, le brun n'y porta pas plus d'intérêt, il déposa son téléphone sur le plan de travail de la cuisine et chercha le blond avant de le voir dans la véranda. Les bras croisés, il se tenait maintenant à côté de lui. Il pinça ses lèvres, regardant le sol. «Désolé d'avoir débarqué comme ça... T'avais peut-être pas forcément envie de me voir. Mais merci, pour les vêtements et tout le reste.» avait dit Keith avec une petite voix. Il appréhendait ce moment, cette discussion qui allait suivre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 148
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 37 ans (12/12/1979)
() message posté Mar 31 Oct - 0:45 par Reid D. Lloyd


Like there is something more

ft. Keith & Reid



A peine fut-il arrivé dans la véranda qu'il en était ressorti pour se servir un verre de cognac et revenir dans la pièce ; oui, il était tard, mais ça n'avait pas d'importance, il en avait envie alors il n'allait pas s'en priver. Déposant son verre sur la table, Reid s'était installé sur une chaise, glissant une cigarette entre ses lèvres avant de tirer longuement sur la première bouffée. Cette situation n'aidait vraiment en rien à le calmer, son agacement était revenu en flèche tout comme sa fierté mal placée, mais il ne pouvait cependant se résigner à mettre le Gallois dehors au vu de l'état de détresse dans lequel il semblait être. Sûr qu'il se sentait coupable et sans doute perdu au vu de son regard fuyant, et même s'il n'en ressentait aucune compassion, il se doutait bien que son état découlait directement de sa propre attitude et du pic qu'il avait lancé le matin même en le croisant au café avec son petit-ami. Il ferait encore un effort, avant de tirer un trait sur toute cette histoire. Quoi qu'il l'écouterait d'abord et aviserait ensuite.

Percevant le son des pas traînant de son cadet qui venait dans le salon, il tourna la tête vers lui quand il fut juste à côté, les bras croisés et l'air fermé. Les vêtements toujours un peu trop grands qu'il portait désormais firent remonter les souvenirs dans l'esprit du PDG. Il se rappelait de cette soirée qu'ils avaient passé chez lui, celle où ils s'étaient vraiment rapprochés ; quoi que, il n'était même plus certain de ce que représentait vraiment ce rapprochement, pas grand chose comme il l'avait toujours considéré et pourtant Keith était encore plus mal et lui agacé par cette distanciation qu'avait imposé son cadet. S'en était pitoyable. Ils discuteraient, et demain chacun retournerait à leur vie, fin de l'histoire. À ses mots, l'aîné inspira légèrement tapotant distraitement sa cigarette au dessus du cendrier. « Pas de quoi » avait-il simplement répondu avant de prendre une gorgée de cognac.

L'ambiance était tendue, c'était un fait. Le silence s'était instauré entre eux, pesant, entrecoupé simplement par le clapotis de la pluie sur le toit de la véranda. Reprenant une gorgée de son cognac, le blond soupira avant d'écraser sa cigarette dans le cendrier et de se lever en récupérant ses affaires. « Tu vas à attraper froid à rester là avec les cheveux mouillés » avait-il lancé avant de rentrer, veillant à ce que son cadet suive bien pour refermer la porte fenêtre derrière lui. Allant s'asseoir sur le canapé en se passant une main lasse sur le visage, il avait déposé son verre sur la table basse, plantant finalement son regard sur le brun. « Je t'écoute, Keith. Pourquoi tu as ''débarqué comme ça'', comme tu dis ? » Un premier pas vers une discussion, mais sans doute qu'avant de l'entamer, il devait lui même aborder ce qui était arrivé plus tôt dans la journée. Il reprit alors après un nouveau soupir. « Avec ce que j'ai balancé ce matin, je m'attendais juste à ne plus te voir. » Réaliste était le mot adéquat. Lui-même ne serait jamais revenu vers lui si le brun ne l'avait pas fait.

Secouant la tête, il reprit rapidement. « Je ne dis pas que c'est ce dont j'ai envie, au contraire, j'essaye simplement de comprendre. » Malgré son ton relativement indifférent et condescendant, il était parfaitement calme, bien plus qu'au matin même, son regard n'étant plus empreint de cette colère bidon qu'il avait ressenti. Mais la discussion ne serait sans doute pas des plus agréables, tout dépendant des mots choisis par le brun, de son explication. En un sens Reid ne voulait pas le laisser filer, pas pour une telle conneries, mais d'un autre côté... il craignait franchement de devenir plus proche de lui que nécessaire.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
(-18) Like there is something more
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London
Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-