Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Avant-première  : Freddy 4D

avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Dim 12 Nov - 12:54 par Jin Hyun Kwon
Tout avait changé après ce qui c'était passé à l'appartement, pourtant il tentait tant bien que mal de faire taire les papillons qui virevoltaient au creux de son estomac parce qu'il ne connaissait pas les sentiments de la jeune femme, son ressenti depuis qu'ils avaient couchés ensemble, ils n'en avaient pas parlé, reprenant simplement leur ancienne amitié avec une pointe d'hésitation parce que malgré tout ils avaient conscience que quelque chose avait changé. Pour JinHyun il lui avait montré une autre facette de sa personnalité, il lui avait même ouvert son cœur, offert son corps, et il ne savait pas si les sentiments qu'il éprouvait pour la jolie brune étaient réciproques ou si ce n'était qu'un vulgaire amour à sens unique. Dès que son regard se perdait dans celui de son interlocutrice il mourrait d'envie de se pencher vers elle pour déposer ses lèvres sur les siennes dans un tendre, un amoureux baiser mais il se retenait chaque fois, fermant les yeux, soupirant pour faire disparaître cette envie qui le consumait. « T'as des envie de pouponner ou quoi ? Tu commences à m'inquiéter à force de vouloir me voir enceinte. » il n'était pas certain de faire un bon père alors qu'il était lui même atteint du syndrome de peter pan, qu'à vingt-neuf ans il connaissait enfin l'amour et qu'il lui arrivait de faire des mimiques enfantines à longueur de journée quand l'envie lui prenait, il n'était pas l'homme le plus sérieux du monde pire encore une situation beaucoup trop sérieuse l'assommait, le mettait mal à l'aise. « Sans façon, puis de qui voudrais-tu être enceinte de toute façon ? Tu n'as ramené aucun homme à l'appartement et je ne t'ai pas vu découcher. » il se pinça les lèvres et haussa simplement les épaules, vraiment il ne voyait pas comment elle pouvait être enceinte et par contre il était assez grand pour savoir que les enfants ne naissaient pas dans les fleurs, ni n'étaient déposés devant la cheminée par une cigogne. Il la laissa reposer sa joue contre son épaule, bien loin était sa peur des microbes maintenant, il était plutôt concentré sur les différents hurlements qui se faisaient entendre dans la salle de cinéma. Il baissa son bras pour glisser ses doigts entre ceux de Danny, un sourire idiot flottait sur ses lèvres. « Tu disais pas la même chose face aux rats. Ne t'inquiète pas, moi je vais te protéger. » il fronça les sourcils, pour une fois qu'il voulait jouer à l'homme fort elle venait briser tous ses espoirs, il soupira, dégagea son épaule et l'obligea à relever son visage vers lui « tais toi, ou je vais devoir te réduire au silence moi-même. » il ne savait pas trop comment en réalité, peut-être qu'il essayait simplement de la convaincre qu'il pouvait se montrer menaçant alors qu'en réalité il était bien incapable de faire du mal à quelqu'un physiquement, ses pectoraux en silicones ne l'aidaient vraiment pas à gagner de la force. Il essaya de se concentrer sur l'écran noir, mais la voix de sa meilleure amie chatouilla son ouïe à nouveau, lui arrachant un énième soupir. « Pourquoi tu m'as proposé de venir ici si t'aimes pas les films d'horreur ? On parie combien que c'est toi qui va nous faire un malaise à la première apparition de Freddy à l'écran. » il leva les yeux au ciel, glissa ses mains sur les joues de Danny « j'ai dis quoi ? » sans trop savoir ce qui se passait dans sa tête il colla ses lèvres contre les siennes pour la forcer à retourner au silence, appuyant légèrement pour prolonger le baiser avant de se rendre brusquement compte de ce qu'il était en train de faire. Il se recula précipitamment, les joues en feu.  « Je ... heu ... mh. Le film va commencer. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2015
» Messages : 1720
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Tyler Posey
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott ,Milo K. Wendling et Amanda E. Hemsworth
() message posté Dim 12 Nov - 19:05 par Samael G. Pellegrino
La jeune femme pouvait être fière d'elle, il était presque incapable de lui résister. Ils se connaissaient depuis un moment maintenant. Et plus le temps passait, plus il se sentait proche elle, comme attiré par une force invisible. Voyant qu'elle faisait une grimace, il comprit que ces lentilles ne lui inspiraient un effet éblouissant, comme pouvaient l'inspirer les vampires de la saga Twilight.  « Et si j'avais eu les yeux bleus ou verts alors ? » demanda-t-il alors. Les mecs aux yeux clairs étaient généralement réputés pour avoir plus de succès auprès des femmes. Mais Lou-Ann haussa les épaules.  « Non, c'est pareil. » "Ah oui ?Et pourquoi donc ?"l'interrogea-t-il curieux. Les portes se refermant sur eux, une fois annonça qu'il n'y aurait bientôt plus de demi-tour possible. Ce qui n'eu pas l'air de rassurer sa compagne. Il promit alors de la protéger.   « C'est bien de savoir qu'on a un chevalier servant. » Il sourit à son tour, avant d'annoncer : "Oui, je sais on me le dis souvent." Content de l'ambiance, il se questionna ensuite sur la 4D qui était de mise. Qu'est ce que ça voulait dire ? La demoiselle affirma que ce serait propice à de nombreux et incessants cauchemars pendant la nuit. Ce dont il était peu convaincu. Cependant, la perspective de réellement être surprit et de rester en alerte ne l'enthousiasmait pas plus que ça. Après avoir servit quelques paroles rassurantes à la brune, il émit l'espoir de ne pas se montrer trop surprit. « J'ai l'impression que tu te défiles, d'un coup. T'as pas le droit, hein. » dit-elle alors qu'il observait les alentours, juste au cas où. Tournant brusquement la tête vers elle, il se défendit : "Quoi ?! Moi me défilait ? Certainement pas." « Si même toi tu le sens pas, on peut regarder un film d'horreur chez moi ou chez toi. Mais, on s'en va. » Posant sa main sur la sienne, il annonça : "C'est gentil de t'inquiéter pour moi. Mais ca va aller et c'est moi qui suis censé te porter assistance, tu as oubliée ? Chacun son rôle ma petite dame. Faut pas empiété sur mon terrain. Et du moment qu'une horrible momie dentiste ne vient pas me jeter une malédiction à base de soupe de crapaud, aux feuilles mortes pour venir me coller des frissons du feu de dieu et me faire pleurer, ça devrait bien se passer." Il se tut un instant, une fois sa tirade terminé. Puis, jugea bon de préciser : "Oui...je tolère les démons, les squelettes, les fantômes, et autres petits monstres, mais les dentistes m'angoisse beaucoup..." L'air de rien il passa la main dans ses cheveux pour se redonner une contenance.

@Lou-Ann M. Busby
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6692
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino,Milo K. Wendling et Amanda E. Hemsworth
() message posté Dim 12 Nov - 19:16 par Maya M. Scott
Même si au fond d'elle, l'américaine en doutait un peu, l'espoir d'être à l'image de la femme indépendante et courageuse capable de faire ce que bon lui semblait toute seule, restait bien présent. Ce dont elle fit par à sa camarade.  « Après tout, nous n'allons pas croiser freddy à la sortie du cinéma, n'est-ce-pas ? » Elle y réfléchit l'espace de deux ou trois secondes, avant de répondre : "J'espère. Mais dans le cas contraire, je tenterais bien de lui botter les fesses...Avant de me mettre à courir en hurlant ou d'être assassinée" plaisanta-t-elle. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas sympathisé et discutée aussi librement avec quelqu'un, aussi comptait-elle en profiter un maximum. La conversation se poursuivant, la brune se permis d'interroger son interlocutrice quant à son pieds et évoqua rapidement le sien. « Je suis archéologue, théologienne. Vous devez en voir des gens grognons alors si vous êtes infirmière. »  Maya l'a regarda à la fois sérieuse et impressionée. "Waohh, ça l'air...Très compliqué. Pardon" commença-t-elle en levant légèrement en signe d'excuses. Elle ne souhaitait pas se montrer impolie. "Le terme d'archéologue me parait clair et j'imagine que c'est un beau métier. Mais théologicienne ? En quoi cela consiste ? Si bien sur ça ne t'ennuis pas de parler de ça. Tu écrit des ouvrages en rapports avec tes découvertes ?" Marquant une légère pause, elle reprit : "Eh oui, on voit un peu de tout dans ce genre de milieu. Après, ça arrive que certains patients soient sympas, voir même carrément adorable. Mais c'est plus rare."Tandis qu'elles discutaient toutes deux avec animations, il se passa quelque chose. Un bruit étrange, comme un chuchotement, un rire peut-être ? L'infirmière n'avait pu identifier avec précision ce que c'était, mais il y avait un truc. Dans un sursaut, elle avait instantanément placée ses mains devant sa bouche pour retenir un cri, avant d'annoncer : « Oui...Qu'est ce que c'était ?....On aurait dit que quelqu'un riait...enfin je crois... » Tout d'un coup, des doutes se formaient dans son esprit quand à ce qui venait d'avoir lieu. « J'espère ... mais alors si ça commence avant le début du film, qu'est-ce que ça va être pendant le visionnage. » L'ancienne pompom-girl avala difficilement sa salive et secoua la tête. "Ah non non, ça va pas être possible". Entreprenant de fouiller frénétiquement dans son sac à main, elle en ressortit victorieuse, une lime à ongle. Sa conscience morte de rire, s'en roula littéralement par terre. Tu crois faire quoi avec ça ? "Bon...c'est mieux que rien. Le premier qui s'approche, je le griffe" résolue-t-elle. Elle se tenait prête à en découdre avec le premier agresseur venu. "oh mince !" s'exclama-t-elle à peine quelques minutes après, le visage grave. "Je suis désolée, je viens de me rendre compte que je vous tutoyez depuis tout à l'heure..."Elle se mordit la lèvre un peu honteuse.

@Venus Strudwick
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 11258
» Pseudo : MOO'
» Avatar : CRYSTAL REED.
» Âge : TRENTE ET UN ANS (TREIZE NOVEMBRE MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT SIX).
» Schizophrénie : LEVI G. WOODHULL-BARNETT + TANCREDI A. DE CONTI.
() message posté Lun 13 Nov - 12:56 par Lou-Ann M. Busby

@samael g. pellegrino Au lieu d'enfiler un costume, une perruque et de mettre en masque en lien avec des créatures d'Halloween, Samael a simplement mit cet accessoire qui lui fait le regard de la même couleur que les feuilles mortes que le vent balaye sur les trottoirs. Soit, jaune. Résultats, Lou Ann n'aime pas beaucoup. Même s'il avait mit cet accessoire qui lui aurait fait le regard de couleurs plus classiques - bleus ou verts - les résultats seraient le même : Lou Ann n'aimerait pas beaucoup. Ceci simplement parce que la jeune femme aime son regard naturel.  Sans raisons particulières. Alors a son « Ah oui ? Et pourquoi donc ?  » Lou' fit un mouvement d'épaules de haut en bas suivit d'un « Je ne sais pas. C'est comme ça. » avec un sourire inscrit sur les lèvres. Puis au « Oui, je sais on me le dis souvent. » de Samael, la journaliste sportive entrouvre légèrement la bouche suivit d'un  « Qu .. Quoi ?! Je pensais que tu n'étais que le mien, moi. Pff. » en croisant les bras sur sa poitrine, boudant. Alors qu'il observe les alentours, il tourne brusquement la tête vers Lou Ann suivit d'un « Quoi ?! Moi me défilait ? Certainement pas. » ce qui faitapparaître un mélange de sourire et de grimace sur les lèvres de la jeune femme. Il pose sa main sur la sienne. A son « C'est gentil de t'inquiéter pour moi. Mais ca va aller et c'est moi qui suis censé te porter assistance, tu as oubliée ? Chacun son rôle ma petite dame. Faut pas empiété sur mon terrain. » Lou' secoua la tête de droite a gauche. Tant mieux s'il compte toujours être son Chevalier Servant une fois le début du film parce qu'ils ne seront plus en mesure de sortir de là. Puis a son « Et du moment qu'une horrible momie dentiste ne vient pas me jeter une malédiction à base de soupe de crapaud, aux feuilles mortes pour venir me coller des frissons du feu de dieu et me faire pleurer, ça devrait bien se passer. » les sourcils de Lou Ann se froncent. Enfin, a son « Oui .. Je tolère les démons, les squelettes, les fantômes, et autres petits monstres, mais les dentistes m'angoisse beaucoup .. » Lou' rit légèrement. « Je crois que t'as rien a craindre, alors. » Il y a moins de risques qu'un dentiste lui lance un sortilège ou une malédiction que toutes les autres créatures. « Moi, c'est les démons, les squelettes, les fantômes, les sorcières, les vampires et les momies. Et tu m'as quand même invité ici alors que tu le savais ! C'est pas gentil. » Elle fait une triste moue en se disant que les personnages plus réels comme ceux qui risquent d'avoir dans ce film l'effraient encore plus alors, les cauchemars risquent d'être de la partie cette nuit.


 



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Lun 13 Nov - 22:41 par Danny Callaghan
Elle avait les yeux rivés sur ses doigts tremblants, comptant rapidement dessus le nombre de semaines qui s'étaient écoulées entre cette soirée et celle où ils avaient couché ensemble. Fin septembre. Cinq semaines. Elle n'avait pas réellement eu besoin de se souvenir de quelque chose de plus, ce moment d'amour était parfaitement gravé dans sa mémoire. Il était là, dans la chaleur de son esprit et de son cœur, sans rature, sans le moindre défaut, elle y pensait souvent, les joues rougies et le regard brillant, un sourire béat dessiné au coin de ses lèvres. Ses cheveux légèrement ondulés retombaient devant ses yeux et lui brouillaient toujours la vue, l'obligeant à les repousser d'un geste de sa main derrière son épaule. Elle ferma les paupières quelques secondes, inspira, expira, se concentra sur les bruits de la salle, essayant de calmer le tumulte de son cœur. Cinq semaines. Elle avait du retard. Elle était bien incapable de comprendre comment elle avait pu ne pas remarquer avant, elle qui avait toujours pris soin d'y faire attention, cela lui paraissait insensé à présent. Les mots de Jin Hyun heurtèrent violemment ses oreilles, elle vrilla son regard dans sa direction, un mélange de déception et de surprise brillant dans ses iris. Elle se demanda s'il cherchait volontairement à la blesser ou si il ne se souvenait réellement plus de ce qui s'était passé entre eux. Elle ignorait ce qui était le pire, le plus humiliant, plus encore, elle refusait de lui mettre en tête que lui, il pouvait l'avoir mise enceinte. « Tu le fais exprès. » souffla-t-elle, boudeuse. Anéantie par la simple pensée que, ce qu'elle conservait comme un magnifique souvenir, ait pu le dégoûter, lui. Elle continuait de parler, pour l'ennuyer, pour cacher son trouble et la déception qu'il venait de provoquer dans son cœur. Elle aurait pu parler de la météo, de la dernière comédie romantique vue à la télé, de n'importe quoi, tant qu'elle parvenait à ennuyer Jin Hyun alors qu'il réclamait le silence. « j'ai dis quoi ? » Un large sourire glissa sur ses lèvres au contact de ses mains sur ses joues. Elle était si douce à cet instant, si désireuse de l'aimer, comment pouvait-il ne pas remarquer, ne pas sentir l'air se charger de son amour pour lui. « Blabla. » Elle ferma brusquement les paupières lorsqu'il l'embrassa enfin, ses lèvres chaudes cherchant ardemment les siennes, elle sentit ses muscles se détendre, son cœur fondre au milieu de sa poitrine. Puis, tout s'arrêta. Brutalement. Il s'était éloigné si vite, comme si il avait été brûlé. « Je ... heu ... mh. Le film va commencer. » Elle poussa un soupir, fronça les sourcils, se blottit dans le coin de son siège, son coude contre l'accoudoir, son menton reposant dans la paume de sa main. « M'en fous. » Son visage se tourna vers Jin Hyun, puis vers l'écran pour voir apparaître les premières images du film. Là, à cet instant, elle aurait voulu lui dire qu'elle l'aimait. « Si je continue de parler, tu vas recommencer ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Mar 14 Nov - 12:39 par Jin Hyun Kwon
« Tu le fais exprès. » il cligna plusieurs fois ses yeux, l'air parfaitement idiot avant de comprendre l'impact de ses paroles, avant de comprendre la remarque de la jeune femme alors il écarquilla les yeux, plaqua sa main sur ses lèvres et se retourna vers Danny, l'air un peu effrayé. Si elle devait être enceinte alors elle l'était certainement de lui, mais ils s'étaient protégés non ? Leur petite aventure commençait à remonter, peut-être quatre ou cinq semaines, il avait tant tenté de l'oublier pour faire taire ses sentiments envers la jeune femme qu'il ne se souvenait pas vraiment bien de quand ils avaient couchés ensemble, et il tentait tant bien que mal de se souvenir si il avait mit un préservatif ce jour-là. Un frisson lui parcourut l'échine, il commença à triturer nerveusement un pan de sa chemise, sa respiration s'était accélérée comme si il était soudainement en proie à une crise d'angoisse, il était simplement incapable de se souvenir de si il s'était protégé ce jour-là, seuls ses souvenirs de l'amour qu'il portait à Danny lui revenait en mémoire. Une grimace déforma son visage quelques secondes à peine, il soupira, avant de parler, dans un murmure à peine audible « mais tu prends la pilule, hein ? » elle la prenait certainement et lui faisait juste une vilaine farce pour le taquiner, se venger de s'être décalé d'un siège ou peut-être même le faire paniquer encore plus qu'il ne l'était. Mais soudainement Freddy ne lui faisait plus aussi peur, les vampires lui apparaissaient comme des gentils chatons, le bruit du fantôme ne venait pas chatouiller ses oreilles tant il était perdu dans ses pensées. Il soupira, secoua la tête pour se sortir de sa torpeur, non il n'y avait rien à craindre, il devait maintenant se concentrer sur le film. Mais la tentation était bien présente, celle de coller ses lèvres sur celles de sa meilleure amie. Il se comportait comme un idiot, un parfait imbécile alors qu'il s'était penché sur le visage de la jeune femme pour lui voler un baiser avant de déclarer que le film allait bientôt commencer. Il se préoccupait plus de Freddy que de l'amour de sa vie tranquillement assise à ses côtés. « Si je continue de parler, tu vas recommencer ? » il haussa les épaules, faisant mine de ne s'intéresser qu'à l'écran noir qui allait bientôt laisser voir les premières pubs et bande annonces, mais à nouveau sa voix brisa le silence dans un murmure « peut-être » il tourna lentement son visage vers la jeune femme, promenant son regard sur sa peau, ses traits « pourquoi, tu veux que je recommence ? » et la salle maintenant plongée dans l'obscurité la plus totale laissait place à l'écran sur lequel se formait les premières images.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 12/10/2016
» Messages : 10060
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : emma roberts.
» Âge : vingt-neuf ans.
» Schizophrénie : brahms de bury (p. niney) + jin hyun kwon (lee sh)
() message posté Mar 14 Nov - 13:13 par Venus Strudwick
Le film n'allait certainement plus tarder à commencer et à nouveau le stress se faisait sentir au creux de son estomac, son rythme cardiaque s'était également considérablement accéléré et elle ne pouvait s'empêcher de se trouver idiote d'avoir un tel comportement ; elle était la jeune femme qui avait survécu à la mort de sa mère, qui avait grandit en compagnie de sa religieuse de grand-mère, elle s'était envolée pour les états-unis à dix-huit ans afin d'être scolarisée à harvard, depuis peu elle devait faire face au décès de sa sœur alors elle ne pouvait définitivement pas être morte de trouille devant un simple film d'horreur. Heureusement la présence de son interlocutrice était à la fois apaisante et agréable et leur conversation la tirait peu à peu de ses sombres pensées. « J'espère. Mais dans le cas contraire, je tenterais bien de lui botter les fesses... Avant de me mettre à courir en hurlant ou d'être assassinée. » elle laissa son rire s'échapper de sa gorge, visualisant qu'à moitié la scène - seulement Maya botter les fesses de son assaillant en réalité, le reste était beaucoup moins plaisant à imaginer - qui semblait très drôle au fur et à mesure qu'elle se formait dans son esprit. « On tentera de lui botter les fesses ensemble, si vous le voulez bien ! » certainement en lui arrachant son costume et sa perruque parce que même si son métier consistait à faire des fouilles et parfois tomber sur des os, malheureusement elle n'avait pas une armée de squelettes à sa botte pour lui porter secours. Le froid lui arracha un frisson, elle resserra un pan de son manteau contre elle avant de pousser un soupir, est-ce que le vent qui s'engouffrait parfois par les portes lorsqu'elles s'ouvraient faisait aussi parti de la 4d ? La voix de son interlocutrice la tira de ses pensées, l'empêchant de se poser plus de questions à ce sujet. « Le terme d'archéologue me parait clair et j'imagine que c'est un beau métier. Mais théologicienne ? En quoi cela consiste ? Si bien sur ça ne t'ennuis pas de parler de ça. Tu écrit des ouvrages en rapports avec tes découvertes ? » un sourire éclaira les lèvres de la jeune maman, elle ne rencontrait que très peu de personne qui s'intéressait à son métier, surtout celui de théologienne jugé beaucoup trop barbant par la plupart de ses connaissances, aussi elle se faisait un plaisir d'en parler mais sans jamais trop rentrer dans les détails pour ne pas être confondue avec une bonne sœur ou quelque chose de ce genre. « J'étudie les textes sacrés, la foi. Ce n'est pas mon métier principal, je reste avant tout archéologue et je n'ai qu'une licence en théologie mais je suis toujours présente pour aider les prêtres. » elle haussa les épaules, son sourire s'était atténué sur ses lèvres « c'est pas le travail qui fait le plus rêver la jeunesse. » bien au contraire, et depuis elle était devenue superstitieuse, croyant aux dires du chat noir ou de l'échelle, réfléchissant de près à la question des démons et des fantômes. Mais le film d'horreur n'allait pas tarder à commencer et il était hors de question d'effrayer la jeune femme qui lui tenait compagnie. « Eh oui, on voit un peu de tout dans ce genre de milieu. Après, ça arrive que certains patients soient sympas, voir même carrément adorable. Mais c'est plus rare. » nouveau sourire sur ses lèvres, elle avait envie de se montrer curieuse envers le métier de Maya, il était vraiment intéressant et utile pour la communauté, elle devait sauver de nombreuses vies en compagnie des médecins  « vous êtes spécialisées dans un domaine particulier ? » La discussion allait bon train jusqu'à ce qu'un rire vienne chatouiller l'oreille de la blonde, lui arrachant un sursaut. Elle fit une légère grimace de mécontentement avant de tourner son visage vers la jeune femme qui farfouillait énergiquement dans son sac pour en sortir une lime à ongles. « Bon...c'est mieux que rien. Le premier qui s'approche, je le griffe », Venus haussa les sourcils, ne sachant pas vraiment si la brune plaisantait ou non mais visiblement elle était vraiment sérieuse, elle pouffa presque silencieusement avant de secouer la tête « essayez de ne pas lui crever un œil, par contre. » si tant était qu'une lime à ongle pouvait réellement y parvenir mais il valait mieux prévenir que guérir. Son sourire s'agrandit lorsque Maya s'excusa de la tutoyer, elle balaya sa remarque d'un geste de la main « non non, vous ... tu as raison, je vais faire de même si ça ne te dérange pas ? »



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 2252
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
() message posté Mar 14 Nov - 21:11 par Ethan I. Hemsworth

La traditionnelle nuit d’halloween. Hors de question de manquer ça. Pas question pour Ava non plus. Une soirée à déambuler dans les rues entre les feuilles mortes et les citrouilles pour se gaver de friandises, quel gosse voudrait rater ça ? Plus qu’une histoire de sucreries, c’est surtout le fait de nous avoir tous les deux avec elle qui lui plait tant. Amanda, Ava et moi comme au bon vieux temps. Sûrement pour ça que ma bonne humeur m’a lâché quand l’autre type s'est pointé comme une fleur. La magie de l'instant envolée. La façon dont Ava nous a regardé en entrant chez ses grands-parents ne laisse aucun doute possible : elle aussi compte sur un soupçon de magie. Elle aurait dû tenter quelque chose pour prolonger la chasse aux bonbons : nous sortir des noms de rues géniales pas encore faites, supplier qu’on reste, même soudoyer sa grand-mère, et rien, pas cette fois. Elle est restée sur le perron le sourire aux lèvres à nous regarder partir parce qu’elle sait bien que sa mère et moi passons la soirée ensemble. Quelque part, ça me brise le coeur. Me dire que je suis là à tirer la tronche et me prendre la tête comme un idiot à cause d’un type que je ne connais même pas. Je suis en train de balayer les espoirs de ma fille. Mais c’est plus fort que moi. A voir comme Amanda est restée silencieuse dans la file d'attente, ma soupe à la grimace n’est pas passée inaperçue… De la même façon que je l’entraine dans la salle obscure, je m’apprête à m’installer quand elle me stoppe. « Attends. J'essaye d'éviter d'être sale et de tomber. » Je la regarde soulever la traine de sa robe blanche, acquiesçant de la tête. La blancheur et la délicatesse du tissu contrastent incroyablement avec mon costume de cuir complètement noir ; elle une sorte d’ange et moi une saleté de démon. Parti en quête de quelque chose à manger de meilleure humeur, je reviens aussi dépité qu’avant de partir, parce que je reviens bredouille. « C'est pas grave… » Je suis déjà ailleurs. Un frisson me hérisse tous les poils en voyant quelque chose passer. Une ombre, j’ai dit. Mais ça n’a pas vraiment de sens. Peut-être que ma femme aura vu autre chose ? « Euh... Non. Mais... tu es sur ? » Non… A voir son air perplexe malgré ses efforts en regardant autour d’elle, tout ce que je réussis à faire c'est passer pour un fou. « Je ne sais pas… » Si je dis oui, je passe vraiment pour un dingue non ? Vaut mieux passer à autre chose. M’asseyant, prenant bien soin de ne pas marcher sur sa robe avec mes bottes épaisses, je change de sujet, plaisantant sur le fait que cette soirée à la chéri fais-moi peur n’est peut-être pas la meilleure idée que j’ai eue. Plaisanterie qu’Amanda ignore totalement. « Tu es sur que ça va ? » Je la regarde avec intérêt, cherchant où elle veut en venir. « Non parce que... je me pose des questions. » Ah. Ça… C’est si évident que ça alors ? « Promis, ton mari ne va pas devenir fou. » Je sais bien qu’elle ne parle pas de cette petite frayeur. Mais je n’ai pas envie de parler de ça maintenant, dans un cinema, plein de gens autour de nous. « Oui ça va, je suis content de passer la soirée avec toi. Même le ventre vide. » Le sourire apaisé sur mon visage devrait la convaincre. Je ne veux pas qu’elle s’imagine que je ça m’embête d’être ici avec elle ou que je passe une mauvaise soirée. C'est faux. Aussi jaloux - soyons honnête, je n’ai pas placé ce ton mari par hasard - et pénible que je puisse me montrer parfois, je n'ai pas envie que la soirée se termine. « Tu crois que Freddy va sortir de l’écran ? » Avec plus de toiles d'araignée dans le décor qu'un balais pourrait en nettoyer, je m'attendrais plutôt à voir surgir un fantôme ou une sorcière qu'un jardinier sanguinaire ! Mais cette histoire de 4D me travaille. « J'avoue ne pas y avoir vraiment pensé. » Elle se mord la lèvre et je crois que je fais de même à force de les fixer. « Mais maintenant que tu le dis, ça m'inquiète. » Avec mes bêtises je vais finir par lui flanquer la trouille avant même que la séance commence. « Ne t'inquiète pas, à mon avis il y a autant de chance que ça arrive qu'il y en a qu'Ava nous ait gardé une part du butin. » Comme j'aimerais réciter un sortilège pour le faire apparaitre ! Un abracadabra et le sac rempli de bonbons apparaîtrait sur mes genoux ! « D'ailleurs si t'entends des bruits inquiétants, n'aies pas peur, ce n'est que mon ventre. » Pas sûr qu'il survive aux publicités s'il y en a.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 23/07/2017
» Messages : 181
» Pseudo : Kim
» Avatar : Barbara sexy Palvin
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : Lilly, la princesse qui a besoin de son père & Othilia, la suédoise maladroite mais heureuse
() message posté Mer 15 Nov - 14:23 par Meluzine S. Coolidge


Lorsqu’elles avaient décidé de se rendre à cette séance de cinéma pour Halloween, Meluzine était partie sereine. Les films d’horreur n’étant pas sa tasse de thé, elle arrivait cependant à se contenir, en gardant en tête que tout ça n’était que du maquillage et effets spéciaux. C’était du moins ce dont l’américaine était certaine étant donné qu’elle n’avait jamais vraiment testé son degré de self-control dans cette situation. Elle en avait donc conclu qu’elle arriverait à garder la tête sur les épaules et surtout les pieds sur terre en mettant des barrières à son imagination. Confortablement installée auprès de Keith et Willow, Méluzine écoutait d’une oreille distraite les commentaires de ces derniers mettant en avant ô combien ils étaient prêts à tout défoncer pour pouvoir sortir de ce cinéma. Une situation que la jeune femme trouvait amusante rien qu’en essayant de les imaginer totalement hystériques face à cette image.

Grignotant ses sucreries, tout en suivant la conversation en proposant à Keith de venir passer le weekend avec les deux jeunes femmes, Meluzine ne s’était pas attendue à sentir quelque chose lui frôler les chevilles. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle s’était retrouvée sur son siège, accroupie en refusant catégoriquement de faire ne serait-ce que passer ses pieds au-delà de son fauteuil. Bien trop effrayée à l’idée qu’une bête quelconque vienne lui mordre les chevilles, elle ne quittait pas le sol du regard après avoir brisé les tympans des personnes présentes. Mel’ n’avait pas non plus fait attention à Keith, jusqu’à ce que lui aussi se mette à crier en lui attrapant son bras. Machinalement, il l’entraina dans ses cris et la brunette porta son regard vers les doigts rouges de Keith. Elle se recula un peu plus du côté de Willow avant de lever les yeux au plafond En l’entendant la prévenir qu’il comptait s’enfuir aux toilettes pour nettoyer les traces rouges, Meluzine le fixa « Hé mais tu peux pas nous laisser là comme ça hein ! » avait-elle lancé sur un ton inquiet à la limite de l'agressivité, alors qu’à nouveau, elle leva les yeux au-dessus d'elle, comme si d’une seconde à l’autre, elle allait elle aussi se faire goutter dessus. L’idée que ce soit du sang la débectait au plus haut point, tout comme cette chose dont elle était certaine d’avoir senti entre ses jambes.

Enfin, Mel hurla une troisième fois en sentant une prise à hauteur de ses épaules. Dans sa poitrine son cœur battait la chamade, et aussitôt elle se retourna, soulagée et agréablement surprise de voir qu’il ne s’agissait pas d’un zombie ou, pourquoi pas, du Freddy en question mais plutôt de Sevan. « T'es malade, j'ai eu peur ! » commença-t-elle, puis reprit « Tu devrais repartir tant qu'il est encore temps, il y a trop de trucs bizarres ici » et sans doute que s'il décidait de repartir, qu'elle en profiterait pour repartir avec lui elle aussi. Elle s’installa à nouveau sur son siège, en prenant soin de poser ses pieds sur le dossier du fauteuil de la rangée devant eux. Il était hors de question qu’elle prenne encore le risque de laisser ses pieds à la merci de la première bête venue. Lorsque Keith revint, Meluzine opta pour les présentations, brèves mais au moins tout le monde savait qui était qui « Alors, Willow ma nouvelle Coloc et Reid qui est le… » Le quoi en fait ? Keith lui avait bien parlé de cet homme, mais ne sachant pas trop comment le présenter, elle coula un regard vers son meilleur ami et reprit « Reid qui accompagne Keith et Sevan, mon copain » ‘Mon’ Officiellement, oui, mais la brunette savait ô combien il n’y avait pas qu’elle dans la danse. A nouveau, elle adressa un regard à son meilleur ami, probablement qu’il relèverait aussi, connaissant la situation, mais depuis plusieurs mois déjà, elle assumait et surtout, elle vivait avec. Ou essayait.

En entendant Keith proposer à Willow de sortir, la brunette le regardait, hésitante « Moi aussi je veux sortir » avait-elle déclarer avec un regard suppliant son entourage. Si elle se moquait de ses deux autres compagnons avant la séance, désormais elle se joignait à eux pour prendre la poudre d’escampette. Enfin, elle se concentra sur sa respiration et attendit patiemment que le film ne commence lorsque Keith s’exprima à nouveau « De quoi ? Il se passe quoi ? » lui demanda-t-elle, pas certaine d’avoir tout suivi. Pour le coup, elle avait hâte que la séance commence, car plus vite commencée, plus vite terminée. Elle pourrait retourner chez elle et s’enfuir sous sa couette jusqu’au lendemain. Encore fallait-il qu’elle parvienne à s’endormir. « Vous entendez ? » Elle était certaine qu’à l’instant précis, elle pouvait entendre des bruits, plus précisément des bruits de rats « Putain y’a des rats dans la salle ! » commença-t-elle, paniquée « C’est mort, je reste pas ici. J’étais certaine que j’avais senti un truc. Vous voyez j’avais raison ! » La brunette se tourna vers Sevan « Je supporte pas les rats, on bouge ? J’veux pas rester ici, s’il te plait » supplia-t-elle alors que dans sa poitrine son cœur battait la chamade rien qu’à l’idée qu’elle pouvait se trouver dans une salle où grouillaient une armée de rats.

@Willow E. Hopkins + @Sevan D. Hoffman + @Reid D. Lloyd + @Keith Bradley
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6692
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino,Milo K. Wendling et Amanda E. Hemsworth
() message posté Sam 18 Nov - 16:03 par Maya M. Scott
« On tentera de lui botter les fesses ensemble, si vous le voulez bien ! »  L'américaine sourit et acquiesça, heureuse d'être soutenue dans sa perspective de combat. Parce que, quoi qu'il pu lui arriver à présent, ce dans n'importe quel domaine, elle ne comptait plus se laisser faire. C'était une promesse récente qu'elle c'était fait. Aller de l'avant et luttez pour elle-même et ce en quoi elle croyait. Et même si dans la pratique, les choses ne s'avéraient ni faciles, ni évidentes et peut-être un brin idéalistes, la jeune femme était bien décidée à s'accrocher à ses objectifs. Evoquant leurs travails, Maya posa quelques questions concernant celui de sa camarade, car il ne lui semblait pas avoir tout saisie correctement. Curieuse et plutôt sociable par nature, elle montrait aisément de l’intérêt pour divers domaines. Ce qui apparemment n'était pas le cas de tout le monde.  « J'étudie les textes sacrés, la foi. Ce n'est pas mon métier principal, je reste avant tout archéologue et je n'ai qu'une licence en théologie mais je suis toujours présente pour aider les prêtres. » Ma blonde haussa les épaules, son sourire s'était atténué sur ses lèvres « c'est pas le travail qui fait le plus rêver la jeunesse.»  L'ancienne pompom-girl soupira tout en esquissant un petit geste de la main, l'air de dire :" peu importe" et annonça : "Ils ne savent pas ce qu'ils perdent. Et du coup, tu as un bureau ? Je veux dire est-ce que tu travail dans un endroit fixe la plupart du temps ou...est-ce qu'au contraire tu te déplace sans arrêt ?" Elle marqua une pause et ajouta : " Faut me dire si j'en demande trop. Ma curiosité peut parfois m'entraîner malgré moi et...assez loin". Quelques mauvais souvenirs lui revinrent en tête et la jeune femme s'efforça de les chasser d'un revers mental. Par la suite, elle confirma voir un peu de tout dans son boulot, du gamin insupportable, en passant par la mamie hargneuse, jusqu'à la mère célibataire pour qui elle compatissait sincèrement.  « Vous êtes spécialisées dans un domaine particulier ? » L'infirmière afficha une petite moue, mi-figue, mi-raisin. "Pas vraiment...Je m'interesse beaucoup aux cas particulier, type addictions,   problèmes nutritifs...De base je suis surtout concentrée aux urgences, mais comme je suis polyvalente, ça m'arrive de me balader dans d'autres services. Manque de personnel oblige." Elles discutaient amicalement et avec entrain, jusqu'à l'intervention de ce drôle de bruit, ce rire, qui les effraya toutes les deux. Farfouillant dans son sac, elle rechercha activement de quoi se défendre en cas de potentielle nouvelle attaque. Elle ne trouva -heureusement ou malheureusement – qu'une lime à ongle. « Bon...c'est mieux que rien. Le premier qui s'approche, je le griffe » « Essayez de ne pas lui crever un œil, par contre. »  L'américaine se mit aussitôt à rire. "Oui, je sais que je suis ridicule mais j'ai pas trouvée mieux." Soudainement, arme toujours en main, la brune réalisa qu'elle tutoyait allègrement sa compagne depuis le début, ce de sa propre initiative et s'excusa.  « Non non, vous ... tu as raison, je vais faire de même si ça ne te dérange pas ? »  "Ah super ? C'est vraiment pas gênant ? Non parce que, je suis pas comme ça d'habitude, mais comme on a commencée à bien parler...et tout eh ba, je m'en suis pas rendue compte." Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille et ajouta : "Je crois que j'ai réellement perdue l'habitude des interactions sociales plutôt sympathique. Je ne pensais pas que c'était à ce point".

@Venus Strudwick
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Avant-première  : Freddy 4D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: Leicester Square
Page 6 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» DBZ le film en avant première !
» Théâtre en avant-première à Brasparts, vendredi 25 octobre à 20h30
» Diffusion TV et Internet
» Extraits des livrets (avant-première)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-