Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Avant-première  : Freddy 4D

membre de la version
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 13/04/2015
» Messages : 1738
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Tyler Posey
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott ,Milo K. Wendling et Amanda E. Hemsworth
() message posté Sam 18 Nov - 16:12 par Samael G. Pellegrino
Tout en faisant la queue, Sam s'interrogeait sur le goût de sa camarade. De nombreuses femmes appréciaient les yeux de couleurs clairs, pas elle visiblement. Ce qui l'intriguait assez. « Je ne sais pas. C'est comme ça. »  "Mais...tu as une préférence pour les couleurs foncées ou seulement pour moi ? " osa-t-il demander. "Non parce que j'ai besoin de savoir." La jeune femme lui fit ensuite un compliment, auquel il ne pu s'empêcher de répondre : « Oui, je sais on me le dis souvent. » Ce qui ne manqua pas de l'a faire réagir.   « Qu .. Quoi ?! Je pensais que tu n'étais que le mien, moi. Pff.»   Il l'a regarda croiser les bras, souriant de plus en plus. "Ah carrément, je t'appartiens." Il aimait bien taquiner la demoiselle. C'était toujours distrayant. Approchant  des doigts son visage, il lui chatouilla brièvement le bout du nez. "Je plaisantais bien entendu." précisa-t-il. Une fois entrés, ils s'installèrent rapidement. Le soigneur était ravi de l'ambiance, d'être là avec sa camarade et de la perspective d'un bon film d'horreur. Toutefois, il commença un peu à s’inquiéter à son tour, lorsqu'il eu discuter avec la jolie brune sur la perspective de la 4d. Chose à laquelle il n'avait pas songeait jusque là. Et comme la demoiselle l'accusa de se défilait, l'américain fut obligé de prouver le contraire. Il lui expliqua donc qu'il ne craignait que les dentistes. Squelettes, revenants, vampires, sorcières, chats noirs,citrouilles et monstruosités en tout genre pouvait passer par là sans souci, tant qu'il ne s'agissait pas de venir inspecter ses dents.  « Je crois que t'as rien a craindre, alors. » déclara-t-elle, ce à quoi il réfléchit. "En effet..." Il n'était cependant pas complètement convaincu. « Moi, c'est les démons, les squelettes, les fantômes, les sorcières, les vampires et les momies. Et tu m'as quand même invité ici alors que tu le savais ! C'est pas gentil. »  Une nouvelle fois, devant sa moue, il ne pu que craquer. "Oh mais non voyons ! En vérité, j'ai surtout pensé à l'idée d'être avec toi. C'est un peu niais je sais, mais j'ai envie qu'on partage pleins de choses, bonnes ou un peu moins. Mais j'avoue que j'étais tellement obnubilé par le fait qu'on se retrouve tous les deux et qu'on aille voir ce film, que j'ai pas pensé au fait que ce serait peut-être pas forcément un truc qui te plairait énormément." Il se mordit la lèvre. D'un autre coté, commenta sa conscience. Elle n'a pas traînée pour accepter. Donc elle n'a pas du penser non plus à ce qu'allait réellement être la soirée ou du moins à ses menus détails. "Dans tous les cas, j'étais sérieux en disant vouloir te protéger. S'il le faut je te veillerais toute la nuit." Il se tut et prit une énième fois le temps de l'a regarder.

@Lou-Ann M. Busby
Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 541
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Sam 18 Nov - 16:20 par Amanda E. Hemsworth
Une soirée à déambuler dans les rues entre les feuilles mortes et les citrouilles pour se gaver de friandises, quel gosse voudrait rater ça ?  En effet, leur fille y tenait particulièrement. Et quelle n'était pas sa joie, de savoir qu'elle passerait ce moment avec ses deux parents. Une chose que l'australienne s'avérait heureuse de pouvoir lui offrir. Les derniers mois c'étaient montrés peu évident, malgré les efforts de la blonde pour faire au mieux, la présence de son père manquait à la fillette et elle ne pouvait décemment le remplacer, même avec toute la meilleure volonté du monde. Cette soirée comptait donc beaucoup. Et elle se déroulait plutôt bien, chacun ayant faire un effort apréciable de costume et l'ambiance aidant, Amanda se souvenait que passer du temps en compagnie de son mari faisait partie des choses agréables qui lui avaient manquées. Toutefois, l'intervention d'un de ses client venant parler un peu avec elle après l'avoir reconnue, semblait avoir cassé leur élan. Le comportement de l'irlandais moyennement courtois n'avait pas échappé à la jeune femme conservant  quasiment le silence jusqu'à leur entrée au cinéma. Ils trouvèrent rapidement une place et s'y installèrent, l'assistante prenant soin de ne pas salir ou déchirer sa robe au passage. Les contraintes de se la jouer princesse d'une autre époque, songea-t-elle. Son compagnon décidant d'aller se procurer à manger et revenant bredouille, vraisemblablement mécontent, elle voulue d'arrondir les angles. « C'est pas grave… » Aucune urgence quant à la nourriture, ils se rattraperaient plus tard. Et puis, un nouveau début de scandale ne l'a tentait pas trop. Il allait donc se rassoir lorsqu'un nouveau phénomène vint le perturber : Une ombre. Elle de son coté n'avait rien vu. « Euh... Non. Mais... tu es sur ? » Au vu du début de soirée, elle s’inquiétait un peu. Souffrait-il de surmenage ? Ce n'était pas complètement impossible, non ? « Je ne sais pas… » Elle haussa les épaules en réponse. "Aller, viens t'asseoir. " dit-elle gentiment en tapotant le siège à sa droite. « Tu es sur que ça va ? » s'informa-t-elle par la suite.« Non parce que... je me pose des questions. » « Promis, ton mari ne va pas devenir fou. » Elle sourit et hocha la tête. "J'y compte bien. Mais dans le doute, rassure moi. Je ne serais pas la cause de cette folie, si ?"plaisanta-t-elle. Elle ne pensait pas que le brun eu particulièrement envie de revenir sur la scène précédente pendant la chasse aux bonbons, aussi se garda-t-elle d'insister. Et puisque le climat paraissait se radoucir, autant en profiter. « Oui ça va, je suis content de passer la soirée avec toi. Même le ventre vide. » Il sourit et elle ne chercha pas plus loin, même si elle n'était pas dupe. Tandis qu'elle méditait sur le potentiel repas qu'elle serait en mesure d'organiser à la va vite , il l'a sortit de ses pensées :  « Tu crois que Freddy va sortir de l’écran ? »  « J'avoue ne pas y avoir vraiment pensé. Mais maintenant que tu le dis, ça m'inquiète. » L'ancienne avocate n'était pas contre le films d'horreurs, mais complètement pour non plus. « Ne t'inquiète pas, à mon avis il y a autant de chance que ça arrive qu'il y en a qu'Ava nous ait gardé une part du butin. » Cette remarque qui survenait à point l'a fit éclater de rire. « D'ailleurs si t'entends des bruits inquiétants, n'aies pas peur, ce n'est que mon ventre. » Elle secoua la tête, presque les larmes aux yeux. "En effet, je ne crois pas qu'elle ai ne serait-ce que plus petit bout d'intention de partager quoi que ce soit. Peut-être en négociant serré pourrions-nous obtenir un bonbon pour deux, en considérant ce qu'elle aime le moins. Mais il n'y a rien de sur." Elle marqua une pause et ajouta   : "Pour le reste, je pourrais peut-être nous préparer quelque chose rapidement en rentrant, si ça te dis. Sauf si tu préfère t'arrêter dans un fastfood. " Les joies de la mal bouffe !! Elle luttait contre ça au quotidien et ceux depuis des années...Sauf avec sa soeur, ayant définitivement abandonnée la question. Elle partagée même avec elle régulièrement ce genre de repas, ce qu'elle oubliait volontairement de mentionner en présence de sa famille, de son frère ou en l’occurrence d'Ethan.

@Ethan I. Hemsworth
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
En ligne
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 11558
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « crystal reed. »
» Âge : « trente et un ans (13 novembre 1986. »
» Schizophrénie : « levi g. woodhull barnett, tancredi a. de conti, constance a. love-baert. »
() message posté Dim 19 Nov - 13:10 par Lou-Ann M. Busby

@samael g. pellegrino Elle n'aime pas les yeux bleus plus que les yeux d'autres couleurs. Elle n'aime pas les yeux verts plus que les yeux d'autres couleurs. Elle n'aime pas les yeux marrons plus que les yeux d'autres couleurs. Etc. Elle n'a pas eu de relations sentimentales avec des hommes qui ont toujours la même couleur des yeux. Elle ne se retourne pas dans la rue - ou autre part - sur des hommes qui ont toujours la même couleur des yeux. Etc. Alors au « Mais .. Tu as une préférence pour les couleurs foncées ou seulement pour moi ? » de son - plus qu' - ami, seulement un « Pour toi. » a demi mots en se mordant la lèvre est possible de la part de Lou Ann. Puis a son « Non parce que j'ai besoin de savoir. » la jeune femme fronce les sourcils. « Et pourquoi, t'as besoin de savoir ça ? » Samael n'a pas le droit de faire comme dans les séries t.v. - genre, Charmed - où les anges gardiens - qui est l'équivalent des chevaliers servant - ont plusieurs sorcières - qui est l'équivalent des mortels - a protéger des créatures diaboliques qu'il est possible de voir dans les rues londoniennes - et du Monde - a l'époque d'Halloween. Du coup, a son « Ah carrément, je t'appartiens. » la jeune femme fait un mouvement de la tête de haut en bas alors qu'il approche son doigt de son visage - enfin, de son nez - avant un « Je plaisantais bien entendu. » qui fait apparaître un sourire sur les lèvres de Lou Ann. « Ah tant mieux parce que je n'veux pas te partager ! » Elle l'enlace brièvement. Si Samael n'a la phobie que des dentistes, il n'a rien a craindre. Et a en croire son « En effet .. » il semble être du même avis. Par contre, Lou Ann qui n'aime pas ce type de films a plus de soucis a se faire. Et c'est de la faute de Samael parce qu'en l'invitant, il le savait ! Après son « Oh mais non voyons ! En vérité, j'ai surtout pensé à l'idée d'être avec toi. C'est un peu niais je sais, mais j'ai envie qu'on partage pleins de choses, bonnes ou un peu moins. Mais j'avoue que j'étais tellement obnubilé par le fait qu'on se retrouve tous les deux et qu'on aille voir ce film, que j'ai pas pensé au fait que ce serait peut-être pas forcément un truc qui te plairait énormément. » il se mordit la lèvre alors que Lou' dépose les siennes sur l'une des joues de son ami. « J'aurais peut être dû te le rappeler aussi. Mais, je ne voulais pas prendre le risque de rater une soirée avec toi. »  Elle se mordit a son tour la lèvre. Et a son « Dans tous les cas, j'étais sérieux en disant vouloir te protéger. S'il le faut je te veillerais toute la nuit. » un sourire apparaît sur ses lèvres, ne le lâchant pas du regard. « Et si tu fais ça, t'auras le droit a un petit déjeuner au lit. Enfin, au pied du canapé. Comme la dernière fois. » Elle grimace légèrement.

 



Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4107
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : twenty-two years old.
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Mar 21 Nov - 2:38 par Lola Barnett
À sa grande surprise, Lola venait de croiser son frère jumeau. De tous les endroits à Londres, il fallait que ce soit sur son lieu de travail, lui qui avait toujours détesté l'accompagné pour regarder ce que Lola considérait comme étant ses classiques. Non, il avait fallu une représentation d'un film d'horreur en 4D pour qu'il vienne. Maintenant qu'il était là, Lola s'imaginait mal le renvoyer ou même lui dire d'aller s'asseoir ailleurs. Après tout, il était son jumeau et peu importe les problèmes, Lola était toujours heureuse de le voir même s'il agissait comme un véritable enfant. Sans même le regarder, Lola l'entendait prendre place sur le siège à sa droite. « T'as pris le plus grand format pour être sure d'en avoir jusqu'à la fin du film en sursautant tout le long ? » À deux doigts de répliquer, Lola se fit interrompre par les hauts-parleurs annonçant qu'ils ne pourront plus sortir dès les premières secondes du film. Ce qui résultait à un froncement de sourcils de la part de Lola; ce n'était pas habituel. « Tu sais c'qui va s'passer ? » Ils tournèrent tous les deux la tête au même moment. « Non, je ne sais pas. C'est peut-être juste une blague pour aller avec Halloween. Ils ne sont pas sérieux, j'en suis certaine. » répondait-elle en prenant un popcorn pour le mettre dans sa bouche. « Je ne savais pas que les films d'horreurs t'intéressait. » commentait-elle en se le permettant. Toutes les fois, elle découvrait un détail de plus chez son frère.

@Levi G. Woodhull-Barnett
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.
En ligne
avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5846
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte , Rachel & Poppy.
() message posté Mar 21 Nov - 18:48 par Jamie E. Jones-Collins
En temps normal, jamais je ne me serais rendue à cette projection. Seulement il ne m’a pas fallu longtemps pour finalement accepter, et ceux pour des raisons qui n’ont absolument rien à voir avec le film, ou la soirée organisée. Et tant pis, si je déteste les films d’horreurs. Je n’arrive même pas à me dire que je finirais par regretter d’avoir accepté, parce que je doute que ce soit le cas. Peut-être qu’une fois sur place les choses seront différentes, mais pour l’instant la perspective de retrouver Jake m’empêche de penser aux restes. Les rues sont pleines de monde, et je ne compte plus le nombre de personnes que j’ai pu croiser en costumes de sorcières, fantômes, vampires ou encore super-héros. Forcément, ce soir est l’occasion parfaite pour ce genre de chose, tout comme pour s’amuser à se faire peur. Je conçois totalement le côté déguisement, qui est plutôt amusant, ainsi que faire la tournée des maisons pour des friandises, mais aimer se faire peur est quelque-chose qui me dépasse totalement. Ce qui bien évidemment est totalement contradictoire avec l’endroit où je me rends. Mais bien évidemment cela n’a rien à voir avec Halloween, ou le film. J’accélère le pas pour arriver à l’heure, n’étant pour une fois pas en avance. Il ne me faut pas longtemps pour arriver devant le cinéma, et encore moins pour repérer Jake. Bien évidemment, je ne peux m’empêcher de sourire comme toujours. « Pardon pour le retard. » Seulement quelques minutes, mais ce n’est pas vraiment dans mes habitudes. Je ne sais pas vraiment comment le saluer, et sans trop réfléchir je l’embrasse sur la joue. Pas trop éloigné de ses lèvres non plus, un mélange entre les deux, ce qui est sans aucun doute beaucoup plus prudent me connaissant. « Sache que si j’ai trop peur, j’ai prévu de t’utiliser pour y remédier. » Après tout je suis ici uniquement parce que c’est lui. Maintenant ils ne nous restent plus qu’à entrer, ce qui tout de suite me donne beaucoup moins envie. Et pour me donner du courage, je glisse ma main dans la sienne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
() message posté Mer 22 Nov - 10:28 par Invité
Tout était flou, tout faisait mal, elle souffrait de cette gêne entre eux, ou lorsqu'il se comportait de manière aussi détachée. Elle nageait dans une sorte de pression constante – s'interdisant certains gestes amoureux, de tendresse, ou simplement des mots d'amour qui mourraient alors au fond de sa gorge – qui lui appuyait sur la poitrine, jusqu'à bloquer sa respiration et se pressait sur son ventre douloureux. Elle essayait vainement de chasser l'image de son meilleur ami qui s'était imprimée sur sa rétine, qui ne cessait de revenir chaque fois qu'elle fermait les paupières ou qu'elle se disait, qu'il était temps de passer à autre chose. Vivre dans un souvenir était douloureux. « Tu peux arrêter de paniquer ? J'ai seulement attrapé froid, ça arrive à tout le monde. Ça va déjà beaucoup mieux. » Elle esquissa un demi-sourire, sentant ses barrières s'effondrer, les unes après les autres, à mesure que les doigts de Jin Hyun se promenaient sur la peau de ses joues. Son regard passait de ses yeux à sa bouche, oubliant momentanément les publicités qui commençaient à apparaître à l'écran ou cette nausée dérangeante. Seul Jin Hyun comptait. Il était là, partout dans sa tête, dans son cœur qui se déchaînait comme pour s'extraire de sa poitrine. Elle avait profiter de ce baiser, de la volupté de ses lèvres, comme si ça avait été leur premier, unique et dernier baiser, qu'elle n'en aurait plus jamais le droit. Ses doigts glissèrent sur ses propres lèvres, comme si, avec toute sa volonté, elle parviendrait à conserver la sensation de sa bouche sur la sienne en l'imprimant dans ses doigts. Elle cherchait son regard fuyant, le fixait sans doute trop amoureusement. « peut-être » Sa nausée, ses doutes, cette potentielle grossesse que Jin Hyun lui diagnostiquait, semblaient subitement disparaître de ses pensées. Elle ne voyait plus que lui, n'attendait plus que ses lèvres sur les siennes, sans se préoccuper de Freddy ou des rats, ni même des gens qui les entouraient, discutaient, mangeaient des pop-corns. « pourquoi, tu veux que je recommence ? » Elle hocha la tête, simplement. Plus facile de l'avouer ainsi que de le dire à voix haute. Elle ne savait pas trop quoi dire, quoi faire exactement. Il y aurait pourtant mille choses qu'elle aurait aimé lui avouer. Ses doigts glissèrent sur la joue de Jin Hyun, rapidement remplacés par ses lèvres, elle se pencha légèrement pour déposer un léger baiser, puis un second, sur l'autre joue, effleurant délibérément le coin de sa bouche. « Peut-être que j'en ai envie. » Elle se décala avec lenteur, peut-être qu'il ne ressentait pas la même chose, peut-être que c'était seulement son imagination. Une fois sortie de la salle, elle pourrait toujours faire comme si rien ne s'était passé ici. « Mais je voudrais pas t'empêcher de voir Freddy. Et j'ai envie de voir le film aussi. » Sa main attrapa la sienne avec douceur, un sourire étira lentement ses lèvres. Elle jeta un rapide coup d'œil à l'écran, puis à JH, seulement éclairé par la faible lumière projetée par l'écran.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
() message posté Mer 22 Nov - 12:21 par Invité
Venus n'était pas certaine que la perspective d'un combat soit une idée enchanteresse, elle n'était pas vraiment pour la violence et savait à peine se défendre elle-même, elle n'avait pas les muscles à la dwayne johnson - et heureusement pour elle - et ne maîtrisait pas l'art du combat comme mike tyson. Finalement l'idée d'être une archéologue sorcière qui pouvait à loisir lancer un sortilège sur une armée de squelettes lui paraissait réjouissante bien que totalement irréaliste.  Elle secoua la tête, chassant cette pensée de son esprit pour se concentrer à nouveau sur la discussion.  « Ils ne savent pas ce qu'ils perdent. Et du coup, tu as un bureau ? Je veux dire est-ce que tu travail dans un endroit fixe la plupart du temps ou...est-ce qu'au contraire tu te déplace sans arrêt ? » elle était bien d'accord avec elle mais le peu de professeurs d'universités qui enseignaient la théologie - et qu'elle connaissait - se plaignaient tous de ne pas avoir des classes bien remplis - mais, à défaut, d'avoir au moins des élèves assidus pour le peu qu'ils étaient. Un léger sourire flotta sur les lèvres de la blonde « j'ai effectivement un bureau d'archéologie dans le centre de londres, pour le reste je me déplace partout dans le monde pour faire des fouilles et je travaille également sur la restauration des œuvres d'art au musée. » ce n'était pas de tout repos mais ce mode de vie lui convenait parfaitement, elle ne s'en plaignait pas. Au moins elle avait toujours l'esprit occupé et ne pensait que rarement à ses malheurs. « Faut me dire si j'en demande trop. Ma curiosité peut parfois m'entraîner malgré moi et...assez loin. » son rire s'échappa de sa gorge, elle balaya sa remarque d'un geste de la main « pas de chichis avec moi, vous savez j'ai un enfant de dix ans à la maison alors j'ai l'habitude des moulins à paroles. » elle appuya sa remarque d'un clin d'oeil amical, la compagnie de Maya était tout à fait agréable et elle préférait de loin entendre le son de sa voix, la voir s'intéresser à ce qu'elle faisait dans sa vie, plutôt qu'être assise auprès d'une personne morose et froide. « Pas vraiment...Je m'interesse beaucoup aux cas particulier, type addictions,   problèmes nutritifs...De base je suis surtout concentrée aux urgences, mais comme je suis polyvalente, ça m'arrive de me balader dans d'autres services. Manque de personnel oblige. » elle plissa les yeux, se demandant si elle avait été l'une des infirmières ayant tenté de sauver sa sœur mais elle ne comptait pas aborder le sujet. « Oh alors vous devez côtoyer des patients sur le long terme en addictions, non ? Vous ne vous attachez pas, à force ? » elle ne voyait pas métier plus humain que celui d'infirmière - et dans le corps médical de manière générale - et elle supposait que pour traiter des addictions en milieu hospitalier il fallait un suivi sur le long terme. Un frisson remonta le long de son dos alors que le rire résonnait encore à ses oreilles, vestige de ses souvenirs ou véritable intervention. Elle ferma les paupières quelques instants, puis jeta un rapide regard vers la lime à ongle. « Je sens que je vais faire des cauchemars ce soir, peuplés de démons et de vampires. » elle glissa sa main dans ses cheveux et adressa à nouveau un sourire à son interlocutrice en secouant la tête négativement, non ça ne la dérangeait pas être tutoyée par la jeune femme « ne t'inquiètes pas, je ne suis pas du genre à manger les personnes sociables, même les nuits de pleine lune. »



Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14394
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Mer 22 Nov - 15:10 par Jake O. Cavendish
« Si tu as trop peur, n’hésite pas à écraser ma main. J’suis pas sûr qu’elle soit remise du train fantôme la dernière fois, mais après tout, c’est qu’une main. » Il hausse les épaules, comme si ça n’était rien. Après tout, c’est lui qui avait insisté pour que Jamie l’accompagne à cette soirée. Depuis qu’il en avait entendu parler, il avait eu envie d’y aller. Forcément, Jake adore Halloween et tout ce qui va avec. L’ambiance si spéciale qui s’empare de la ville, avec tous les costumes et chasses aux bonbons partout dans les rues. Mais ce soir, pas de déguisement. A la place, c’est une soirée cinéma, avec un des plus grands films d’horreur de ces dernières années, revisité encore une fois. Jake ne pouvait pas rater ça. Et inviter Jamie à l’accompagner, ç’avait paru tellement logique qu’il n’avait pas hésité une seule seconde. Il avait fallu la convaincre un peu, puisque ce n’est pas son genre de films habituel, mais Jake est ravi qu’elle ait fini par accepter. Ce soir marque leur second rendez-vous, et la soirée s’annonce excellente. Tout comme cette perspective d’un futur, qui lui plaît toujours autant. Jake tend sa main pour prendre celle de Jamie et, ensemble, ils entrent dans la salle de cinéma. Entre les décorations de squelettes et autres toiles d’araignée, ils y sont vraiment allé à fond. On se croirait presque dans une maison hantée. Et c’est tant mieux. Rapidement, ils trouvent leurs places attribuées, sur le côté de la salle, et s’y installent. « Ça m’intrigue cette histoire de 4D, je ne sais pas du tout ce que ça peut vouloir dire. » On leur a annoncé une soirée comme ils n’en ont jamais vues, Jake espère ne pas être déçu. Alors qu’il allait interroger Jamie sur sa journée, les lumières s’éteignent et des intervenants prennent la parole pour expliquer un peu la soirée. Ce que retient surtout Jake, c’est que les portes sont verrouillées, et qu’il ne sait toujours pas à quoi s’attendre. « J’suis là pour te protéger hein. » Et, dans le noir, il vient prendre la main de Jamie. Un peu pour la rassurer. Surtout pour la toucher.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
() message posté Mer 22 Nov - 16:21 par Invité
Il n'était pas à l'aise dans la salle de cinéma, il releva le visage vers les toiles d'araignées qui pendaient du plafond en guise de décoration, qui s'entouraient autour des rampes pour les sorties ; un frisson remontant le long de son dos, il se mordilla l'intérieur de la joue alors qu'il prenait pleinement conscience de ses paroles. Danny ne pouvait définitivement pas être enceinte, il ne savait même pas comment il pourrait encaisser la nouvelle si sa plaisanterie était avérée. Soudainement la perspective de voir des personnes dans des costumes lui paraissait presque apaisante, que c'était enfantin de craindre les vampires et les sorcières alors qu'à côté de lui sa meilleure amie était potentiellement (mais ce n'était qu'une de ses nombreuses farces due à son incapacité à se montrer sérieux) enceinte. « Tu peux arrêter de paniquer ? J'ai seulement attrapé froid, ça arrive à tout le monde. Ça va déjà beaucoup mieux. » il poussa un soupir (de soulagement) en jetant un regard en biais vers le visage de sa meilleure amie, il devait lui faire confiance et de toute manière elle n'avait aucune raison de lui mentir. Malgré tout cette peur grandissante qu'il tentait de faire taire n'était pas un motif suffisant pour regretter ce qu'ils avaient fait, la seule chose qu'il craignait était d'avoir gâché leur amitié en témoignait le froid qui régnait au dessus de leur tête. « Tu t'es surtout enfilé le paquet entier de friandises. » il croisa les bras sur son torse, l'air boudeur, alors qu'il dévisageait sa meilleure amie du regard comme si il l'accusait de ne pas lui avoir laissé de bonbons. De nouveau un frisson parcourut son corps mais ce n'était en aucun cas la cause des décorations ou des rats de sous son siège mais bien celle des doigts de la jeune femme qui glissait sur sa joue. « Peut-être que j'en ai envie. » il voulu rire mais la gêne bloqua le son au fond de sa gorge, ses joues semblaient rougir sous l'effet de cette déclaration, il battit des cils quelques instants comme pour s'échapper d'un sortilège qu'elle venait de lui lancer, celui de l'amour, son cœur battait la chamade. « Mais je voudrais pas t'empêcher de voir Freddy. Et j'ai envie de voir le film aussi. » il posa son regard sur leurs mains maintenant liées, poussa un soupir. Ses doigts glissèrent entre ceux de Danny pour se libérer de son étreinte, glisser sur le visage de la jeune femme afin de l'obliger à le rapprocher du sien pour coller ses lèvres contre les siennes, de manière plus appuyée que la première fois. La sensation était toujours plaisante même si elle accélérait dangereusement son rythme cardiaque, en mettant fin au baiser il posa deux doigts sur le visage de la jeune femme pour la contraindre à tourner la tête vers l'écran. « Le film commence, sois sage. »

Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.
En ligne
avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5846
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte , Rachel & Poppy.
() message posté Mer 22 Nov - 16:32 par Jamie E. Jones-Collins
« Si tu as trop peur, n’hésite pas à écraser ma main. J’suis pas sûr qu’elle soit remise du train fantôme la dernière fois, mais après tout, c’est qu’une main. » En me proposant de venir, il savait très bien que ce genre de choses pouvaient finir par arriver. Je suis loin d’être fan des films d’horreurs et autres choses dans ce genre, alors oui je risque d‘avoir besoin de soutient. « Tu en auras toujours une deuxième. » Je lui adresse un sourire, me moquant légèrement de lui. Si ce n’était pas pour lui justement, je ne serais sans aucun doute pas ici ce soir, alors il peut bien sacrifier sa main en échange. Je redoute un peu de devoir supporter ce film, mais puisque je suis ici, autant le rester. Sentir sa main dans la mienne, me ferait presque oublier le reste, mais les décorations d’Halloween me le rappel malheureusement bien vite. Je dois reconnaître que les choses ont été bien faite, même si cela ne m’aide pas. Finalement, je ne suis pas sûre que ce soit une si bonne idée. Malgré la salle déjà pas mal remplie, cela ne prend pas trop de temps pour nous installer. Je ne peux m’empêcher d’observer les détails, des toiles d’araignées, quelques squelettes, et autres détails qui ne laissent aucun doute quant à la projection du film à venir. « Ça m’intrigue cette histoire de 4D, je ne sais pas du tout ce que ça peut vouloir dire. » Moi non plus, mais je n’ai pas réellement envie de m’attarder dessus. J’ai la mauvaise impression que cela ne va faire qu’empirer, ce qui est loin de me rassurer. « Aucune idée, mais je crois que ta main va souffrir. » Je plaisante à moitié, essayant de ne pas commencer à paniquer dès maintenant. Seulement, difficile de rester calme quand on nous annonce qu’il est désormais impossible de sortir de la salle. Je ne sais pas dans que je me suis laissée embarquer, mais la prochaine fois c’est moi qui décidera. « J’suis là pour te protéger hein. » Un frisson m’envahit quand sa main prend la mienne, et cela n’a rien à voir avec la peur. « Tu risques d’avoir beaucoup à faire. » Mais malgré tout, je ne peux m’empêcher de sourire, heureuse d’être ici avec lui tout simplement. « Pourquoi est-ce qu’on a enfermés ? » Je me parles plus à moi-même, essayant de deviner ce qui peut bien nous attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Avant-première  : Freddy 4D
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: Leicester Square
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» DBZ le film en avant première !
» Théâtre en avant-première à Brasparts, vendredi 25 octobre à 20h30
» Diffusion TV et Internet
» Extraits des livrets (avant-première)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-