Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Avant-première  : Freddy 4D

membre de la version
En ligne
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 29/01/2017
» Messages : 6023
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « ansel elgort. »
» Âge : « vingt deux ans (07 mai 1995). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, tancredi a. de conti, constance a. love-baert. »
() message posté Ven 1 Déc - 23:09 par Levi G. Woodhull-Barnett

@lola barnett Il est plutôt séries t.v. que films. Il suit un nombre de séries incalculables. Il jongle dans le visionnage de toutes ces séries t.v. dès qu'il a du temps libre. Si bien qu'il passe plus de temps - ou en tout cas, autant. - a regarder moins de cinq minutes de plusieurs épisodes afin de trouver celui où il en est qu'a le voir. Il préfère regarder des séries t.v. qui comprennent un nombre incalculable de saisons et d'épisodes plutôt que des films dont certains ont une ou plusieurs suites mais qui prennent fin au bout de deux heures trente maximum. Et il préfère les séries t.v. de tous les gens plutôt que les films dits, classiques. Et Lola c'est tout le contraire de lui.  « Ce ne sont pas seulement mes classiques, y a beaucoup de gens qui les aiment. C’est toi qui manque d’éducation niveau cinématographie. Pis, tu ne fais pas réellement d’effort, pas comme Alex. » Il le sait qu'il n'a pas de connaissances dans ce domaine là. Si bien qu'il n'a pas vu les 1ers films de la saga Freddy de Wes C. Il est là seulement parce qu'une personne avec un masque, une perruque et un costume de .. vampires, sorcières, squelettes ou momies  - il ne sait plus, vraiment. - lui a donné un de ces tickets d'entrée pour l'avant 1ère. « Ça fait un moment que j’ai arrêté de compter sur toi Levi, tu n’as pas à t’inquiéter pour ce détail. » Il stoppe net la main qui amène un pop corn a sa bouche. En même temps qu'un « Oh, ok. Très bien. » il remet tous les pop corn qu'il tenait dans le pot de Lola, un pincement au coeur. « Plus d'un mois sans qu'on se voit ou qu'on se parle et t'arrives a me faire des reproches et a être blessante en aussi peu de temps. » Ce n'est pas parce qu'il n'a rien dit, que la comparaison avec Alex' est passée inaperçue. « Je ne sais pas comment tu fais, Lola. Mais, bravo. » Il détourne son regard de Lola, en soupirant. Il a voulu être le plus naturel possible face a Lola laissant le temps d'un film leurs problèmes en dehors de ces quatre murs. Mais Lola, non. « Bon film. » Il se renferme comme une huître, sortant même son portable de sa poche afin de .. Il ne sait même pas, parce qu'il n'a pas envie de se prendre la tête avec Lola. Il n'a pas envie de faire bonne figure devant ses reproches même s'il en est la cause a la base.  
 

Revenir en haut Aller en bas
Guyliner.
En ligne
avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 2902
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
() message posté Sam 2 Déc - 1:25 par Ethan I. Hemsworth

« Je ne devrais même pas m'étonnée d'une telle réplique. » Je suis donc si prévisible ? Sûrement. Pourtant je n'ai fait que dire la pure vérité. Mais ça n’a aucune importance, je souris, je suis bien, content et soulagé qu’elle ne trouve pas ce genre de répartie déplacé. C’est juste une vieille rengaine et, au fond, voilà exactement ce que je veux : retrouver cette vieille rengaine. Avec elle. En plein débat sur ce que peut bien nous réserver la soirée, je me rends compte que mon imagination l’a un peu inquiétée, alors j’essaie de plaisanter. Ce qui marche apparemment. « Une vrai pirate ! » Comme son père ! Je ne le dis pas à voix haute, inutile, Amanda peut sans nul doute le lire dans mes yeux, certain que je le pense tellement fort qu’elle peut l’entendre. Ça et mon sourire fier que je sens s'étirer jusqu'à mes oreilles. J’y avais bien pensé en employant le terme ‘butin’, butin dont nous ne verrons pas la couleur soit dit en passant. Là-dessus, l’australienne et moi-même sommes parfaitement d’accord. « Tu crois qu’on a loupé quelque chose dans son éducation ? On aurait dû être plus sévère sur les valeurs du partage. » J’essaie de prendre un air plus sérieux, entre deux boutades, alors son expression devient un reflet de la mienne, faisant mine de considérer le problème. Je la trouve bien plus crédible que moi. Peut-être parce que j’ai toujours été celui qui lui passe tout. « Eh bien… Il me semble qu'elle partage parfois... Lorsqu'elle n'est pas du tout intéressée par l'objet en question. » Ok, je ne tiens plus. Un léger éclat de rire s’échappe de mes lèvres. « Ou lorsqu'on lui force un peu la main… Et encore. » C’est tellement vrai, je suis bien forcé de le reconnaitre. « Je ne suis pas sûr que la première option compte, on va rester sur la seconde. Ce n'est pas glorieux mais c’est déjà mieux. » En vérité j’ai plusieurs fois vu Ava partager sans avoir à lui forcer la main, avec le petit Nolan notamment, sûrement parce qu’il est plus petit. Mais notre fille ne partage pas avec n’importe qui ! Puis j’ajoute, frappé par l’évidence. « Ça prouve qu'elle a conscience de la valeur des choses. C’est une grande qualité ça aussi. » Attention, le papa gaga est de sortie ! Difficile de savoir qui d’Amanda ou moi-même j’essaye réellement de convaincre. Au moins, toute ces digressions retiennent son attention loin du grand écran. Continuant sur notre lancée, j’essaye de me montrer optimiste. Il y a bien quelques sucreries dans le lot qui ne l’intéresseront pas du tout, pour reprendre les propos de sa maman. « C'est dommage, j'aurais bien mangé quelques uns de ces petits bonbons moue en forme de fruits. » Je reste muet quand elle arrange ses cheveux. « Une fois n'est pas coutume après tout. » Là c’est elle qui essaie de se convaincre, comme le laisse entendre mon "hm hm" en unique réponse. Ce n’est certainement pas moi qui vais la contredire, mon ventre va vraiment finir par gronder à force de parler de bonbons. « Par contre, je pense que je devrais en effet me résoudre à mener un dur combat demain en allant la récupérer. Elle me laissera pas mettre son panier citrouille de coté aussi facilement. » Je ricane un peu. Je peux facilement visualiser la scène. Ava serait capable de négocier serré pour emmener le panier à l’école. Ouais, un dur combat s’annonce pour demain. « Bon c’est décidé, l’année prochaine on aura notre propre panier citrouille pour la chasse aux friandises ! » Je suis sûr qu’avec nos costumes on pourrait en tromper plus d'un ! Ou prétendre qu’on est simplement très impliqué dans la chasse aux bonbons et que tout reviendra aux enfants. Une bonne technique de pirate ! Mais ma compagne n’approuverait sûrement pas. Comme elle n’approuve généralement pas les fast-food. Je fais l’innocent à sa proposition, mais elle n’est pas dupe. En réalité, ce n’est qu’un moyen de gagner un peu de temps. Faire l’idiot pour trouver quoi répondre derrière car elle m’a pris par surprise en m’invitant. « C'est comme tu veux sincèrement. » A-t-elle vraiment crû que je pouvais hésiter pour de vrai ? Mes sourcils partent en vrille. Un doit être relevé à la hauteur de mon étonnement. Et bordel, je n’ai pas fini d’être étonné. « L'idée est avant tout de prolonger ce moment tous les deux. Sauf si tu n'y tiens pas. » Moi qui pensais avoir été tout sauf subtile avec ma jalousie et mes allusions... « Je change de sujet, mais... tu crois que le film va bientôt commencer ? » Merde, j’ai pas eu le temps de lui répondre. Et j’ai franchement pas envie de passer pour un abruti, ou un type gauche. Mais bordel je m'attendais pas à ce qu'elle me dise ça... Comme ça... waw. « Si tu tiens vraiment à savoir ce que je veux, je veux juste saisir toute les occasions possibles de passer du temps avec toi et, idéalement, ailleurs que dans un fast-food. » Ça y est, ça revient, cette trouille monstrueuse d’en avoir trop dit, de la faire fuir à nouveau. Moi qui râlais tout à l’heure de la fermeture des portes, je suis bien content maintenant. Même si elle le voulait elle ne pourrait pas s’échapper. D’un coup tout est silencieux. Difficile d’être sûr que ce ne soit pas juste une impression. Quand la salle plonge dans le noir, là je sais, ce n’est pas un silence entre nous que j’aurais causé, c’est bien le film qui démarre. « Et on dirait bien... » Je chuchote, allongeant mon bras sur son accoudoir. « Je t’offre mon bras en sacrifice. Tu peux l’écraser si tu as peur. » Une taquinerie qui devrait lui rappeler l’accouchement de notre fille durant lequel ma main avait été littéralement broyée. Je fais le malin, mais je ne suis pas très rassuré pour autant. Mes yeux se baladent d’un point à l’autre de la salle, essayant de guetter toute mauvaise surprise potentiellement tapie dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
En ligne
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 11558
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « crystal reed. »
» Âge : « trente et un ans (13 novembre 1986. »
» Schizophrénie : « levi g. woodhull barnett, tancredi a. de conti, constance a. love-baert. »
() message posté Sam 2 Déc - 16:58 par Lou-Ann M. Busby

@samael g. pellegrino Il lui sourit. Il fait un mouvement d'épaules de haut en bas. Après un « Comme ça, juste, bah pour savoir. » il enchaîne avec « Ca m'intriguait. Je suis assez curieux de connaître la façon dont tu me perçois, ce que tu pense de moi .. tout ça tout ça. » après une pause d'un court instant. Elle entrouvre légèrement la bouche d'où un « Oh, euh .. Je vois. » en sort alors que Lou' détourne son regard de Samael, le posant sur le foule de londoniens qui se trouve dans la queue. A son « Je .. Je pensais que tu savais déjà tout ça, moi. » Lou Ann a  une pointe d'hésitation dans la voix alors que sa tête se tourne a nouveau vers lui suivit d'un  « Mais si ce n'est pas le cas tant pis. Je ne t'en dirais pas plus ce soir ! » avec un brin d'amusement dans la voix. Et ce n'est pas parce que Lou' a froid que son nez s'enfouit dans son écharpe en laine grise. Mais bien parce que la journaliste sportive qui ne contrôle pas tous les frissons qui parcourent son corps a cause a cause de la brise vent d'automne, ne sait pas quels sont ses sentiments envers Samael depuis quelques temps. Quoiqu'une fois entre les 4 murs de la salle de projection, la jeune femme lui fait comprendre que le partage de son Chevalier servant n'est pas concevable. Du coup a son « Ca me va. Mais du coup c'est valable pour toi aussi. » un sourire apparaît sur ses lèvres suivit d'un « C'est d'accord. » Mais en fait, Lou Ann n'a pas envie qu'il soit le Chevalier servant d'une autre femme d'une manière générale. Et pas que le temps de ce film en 4D. Même si cela, il ne le sait pas. Et c'est parce qu'il est toujours dans un coin de sa tête et que le besoin d'être avec lui est aussi toujours dans un coin de sa tête, que Lou' est là alors que les films d'horreurs ne lui plaisent pas du tout. Il rit. Après un « Donc en fait, on était tellement concentrés tous les deux sur l'idée d'être l'un avec l'autre, qu'on a même pensé au reste. Hahahaha. » il secoue la tête, enchaînant avec un « Je crois qu'on est aussi mignons, que désespérants. » après une courte pause. Elle rit. « C'est vrai, t'as raison. » Mais la prochaine fois, ils devraient faire en sorte d'être ensembles le temps de quelques heures dans un lieu .. en faisant quelque chose qui ne risque pas de provoquer des cauchemars chez l'un d'eux. Quoique là, grâce au visionnage de ce film, ils vont être ensembles le reste de la nuit. Il hoche la tête. A son « Je pense que j'aurais bien besoin d'une bonne dose de café ou de quelque chose de fort pour me maintenir éveillé en effet. » Lou Ann acquiesce d'un signe de la tête de haut en bas. A son « T'auras tout le café qu'il te faut ou .. » la jeune femme se mord la lèvre suivit d'un « Tu peux dormir si tu .. euh .. si tu restes près de moi. » avec un timide sourire inscrit sur les lèvres. Il passe son bras autour de ses épaules. A son « Alors prête pour voir le film ? » Lou' secoue la tête de droite a gauche alors que les lumières s'éteignent ce qui signifie en autre que les portes sont définitivement closes.  En même temps qu'un « Je vais fermer les yeux en espérant m'endormir jusqu'à la fin du film. » avec un brin d'amusement dans la voix, Lou Ann pose sa tête contre lui.


 



Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 14394
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty
» Schizophrénie : Peter & Diana & Alexander
() message posté Mer 6 Déc - 17:22 par Jake O. Cavendish
Spoiler:
 
Forcément, Jake était très impatient pour cette soirée, et l’excitation parcourt toujours ses veines alors qu’ils entrent dans la salle de cinéma avec Jamie. Au-delà de son plaisir de revoir un classique du film d’horreur, encore réinventé, c’est surtout le fait d’avoir ce rendez-vous avec Jamie qui le rend presque euphorique. Tout ça est tout nouveau, tout excitant, et il adore cette sensation qu’il a quand il est avec elle. « Tu te feras pardonner auprès d’elle plus tard. » Après tout, si elle doit lui faire mal à la main, autant qu’elle le soigne après. Et puis il ne résiste pas à faire des allusions quand il est avec elle. Difficile de penser à autre chose, surtout quand elle est si proche. Mais ils ne sont pas seuls, et il y a même beaucoup de monde autour d’eux. Il va devoir attendre jusqu’à la fin de la soirée, mais ça sera sans doute encore meilleur ainsi. Les explications concernant la séance à venir n’expliquent pas grand-chose, mais rendent Jake d’autant plus curieux. Il sent bien que Jamie est nerveuse, mais ils ne risquent rien ici, même si les portes sont fermées. Ça reste de la fiction, et rien d’autre. « C’est juste pour le show, c’est rien. » En vérité, les portes pourront sans doute s’ouvrir, ça ne respecterait pas les normes de sécurité sinon. Mais ils veulent faire peur au public, ce qui semble bien fonctionner avec Jamie. Jake se redresse pour retirer son manteau, et est surpris par quelque chose sur son visage. « Urgh, c’est quoi ça ?! » S’exclame-t-il en dégageant ce qui semble être une toile d’araignée de son visage. « Ils sont collants leurs décors. » Il grommelle en se rasseyant. Il doit en avoir plein les cheveux, c’est malin. Enfin ce sont des fausses, il ne devrait pas y avoir de petite araignée qui se promène, heureusement.

Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.
En ligne
avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 5846
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte , Rachel & Poppy.
() message posté Mer 6 Déc - 18:44 par Jamie E. Jones-Collins
À l’instant où nous entrons dans la salle je ne suis plus très sûre que cette soirée soit une bonne idée. Il n’est pas difficile de savoir pourquoi j’ai accepté de venir, alors que je déteste les films d’horreur. Si encore il n’y avait que le film, peut-être que cela pourrait passer, mais ils ont poussés plus loin, peut-être un peu trop à mon goût. Je suis loin d’être réellement rassurée, mais la présence de Jake, sa main dans la mienne, parvient à me faire penser à autre chose. « Tu te feras pardonner auprès d’elle plus tard. » Cette pensée me fait sourire, même s’il faut encore supporter le film avant. « J’aurais encore sûrement trop peur pour ça. » C’est trop tentant d’en rajouter un peu, que je ne peux m’empêcher de le faire. Mais cela ne dure pas quand les portes se ferment, alors que l’on nous annonce qu’elles le resteront. « C’est juste pour le show, c’est rien. » Je me retiens de répondre, n’ayant pas vraiment envie de passer pour une folle, mais il est évident que ce n’est pas mon élément du tout. J’essaie pourtant de rester calme, mais je sers sans aucun doute sa main un peu trop fort. Ce qui me rassure, ce que je ne suis pas la seule à ne pas être totalement à l’aise. « Urgh, c’est quoi ça ?! Ils sont collants leurs décors. » Je redresse la tête pour l’observer ce débattre avec ce qui semble être une toile d’araignée. Vraiment de mieux en mieux. Les choses n’ont vraiment pas été faites à moitié, ce qui me donnerait presque envie de partir. Il n’est pas très difficile de voir correctement dans le noir, mais j’essaie de l’aider de mon possible. Une fois le film commencé, je ne serais plus bonne à rien, hormis essayer de ne pas avoir trop peur. « C’est beaucoup mieux comme ça. » Après quoi, je m’installe au fond de mon siège espérant que le film ne soit pas trop terrifiant. « J’espère pour toi qu’on va survivre à cette soirée. » Bon d’accord, j’en rajoute un peu, voir beaucoup, mais c’est plus fort que moi. Et le film n’a même pas encore commencé.

Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4107
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : twenty-two years old.
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Ven 8 Déc - 15:51 par Lola Barnett
« Oh, ok. Très bien. » Une mine de dégoût s’affichait sur son visage lorsqu’elle le voit remettre tous les popcorns dans le sac. « Plus d’un mois sans qu’on se voit ou qu’on se parle et t’arrives à me faire des reproches et à être blessante en aussi peu de temps. » Lola inspirait profondément pour soupirer longuement. Lola pourrait lui reprocher bien des choses en retour, mais elle préférait se taire parce que ce n’était pas du tout l’endroit pour se prendre la tête avec son frère jumeau. Au contraire, ils étaient dans un lieu public où il y avait trop de gens pour qu’une dispute explose. Puis, Lola voulait profiter du film, pas se prendre la tête avec Levi même s’ils avaient bien commencé. « Je ne sais pas comment tu fais, Lola. Mais, bravo… Bon film. » Elle roulait des yeux pour secouer la tête. Du coin de l’œil, Lola le voit sortir son portable pour ne rien faire dessus. « Arrête de te comporter comme un enfant Levi et grandit. » Après quelques semaines, Lola avait accepté que son propre frère quitte leur appartement sans donner plus d’explications. « T’es celui qui est parti en donnant une explication par un sms. Mais ce n’est pas grave parce que ta meilleure amie était en peine, mais lorsque c’est ta propre sœur tu n’en as rien à faire. » Murmurait-elle froidement et rapidement. À la fin, elle dût reprendre son souffle. « Mais ce n’est pas grave, Tessa doit être plus importante. Alors, ne vient pas me faire des reproches quand j’ai essayé et toi, t’as rien foutu. » Elle était encore plus froide qu’il y a une minute.

@Levi G. Woodhull-Barnett
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
En ligne
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 29/01/2017
» Messages : 6023
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « ansel elgort. »
» Âge : « vingt deux ans (07 mai 1995). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, tancredi a. de conti, constance a. love-baert. »
() message posté Dim 10 Déc - 15:04 par Levi G. Woodhull-Barnett

@lola barnett Levi sort son portable de la poche de son jeans. Il parcourt son menu, sans que son pouce n'appuie sur l'une de ses applications. Mais, il s'en fiche. Tout ce qu'il veut là tout de suite c'est que les lumières s'éteignent afin que les images de ce film défilent sur le grand écran blanc, empêchant que des mots sortent de la bouche de l'un et de l'autre parce qu'apparemment même après tous ces mois sans aucuns contacts, ils ne sont pas prêts a .. faire un pas l'un vers l'autre afin qu'ils avancent plus vers une réconciliation qu'une autre dispute. A son « Arrête de te comporter comme un enfant Levi et grandit. » il lève les yeux au ciel, ne détachant pas son regard de son portable sur lequel son pouce vient d'appuyer sur l'application d'un réseau social. A son « T’es celui qui est parti en donnant une explication par un sms. Mais ce n’est pas grave parce que ta meilleure amie était en peine, mais lorsque c’est ta propre sœur tu n’en as rien à faire. » un « Je vois qu'il y en a qui n'a pas tenu sa langue. » sort de sa bouche a voix basse, en défilant le fil des actualités. Bien entendu, il parle d'Alex puisque Lola n'a pas eu de messages de sa part concernant la raison de son départ. Mais au fond ce n'est pas vraiment un reproche puisqu'il s'en doutait. Ce n'est qu'a son « Mais ce n’est pas grave, Tessa doit être plus importante. Alors, ne vient pas me faire des reproches quand j’ai essayé et toi, t’as rien foutu. » qu'il tourne la tête vers Lola suivit d'un « Tu t'en fous que je sois parti, en fait. Ce qui t'embêtes c'est juste le fait que je l'ai fait parce que Tessa avait besoin de moi. » alors qu'il rangeait enfin son portable. Après tout, ils se parlaient plus, ils ne se voyaient plus encore plus depuis qu'ils faisaient en sorte de ne pas se croiser depuis qu'ils se sont vus ce matin là a une table d'un café près de chez eux alors il aurait pu partir a un autre moment. Mais non, il l'avait fait lorsque Tessa l'a enfin mit au courant de sa rupture. « Toi, t'as attendu que je sais pas qui t'envoie une preuve pour te rendre compte que j'avais peut être des soucis d'alcool et de drogues alors que ça fait des mois et des mois que ça durait déjà. Et tu t'y es intéressée genre cinq minutes. Alors, tu crois que t'es mieux peut être ?! » Il ne cherche même pas a se défendre sur ses actions. Peut être qu'au moment de sa rupture, Lola n'a pas pu compter sur son soutien. En tout cas, assez. Mais, il l'a su des mois après qu'ils étaient ensembles et il a apprit après tout le monde qu'ils ne l'étaient plus. Et puis, lorsqu'il avait voulu savoir ce qu'il y avait avec Alex, Lola n'avait rien dit. Alors, c'est bon. « Redescends un peu Lola. Je n'ai pas tous les tords et toi, t'es pas blanche comme neige ! Alors, fiche moi la paix avec tes grands discours. » Il soupire en détournant son regard de Lola.



 

Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 13/04/2015
» Messages : 1738
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Tyler Posey
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott ,Milo K. Wendling et Amanda E. Hemsworth
() message posté Hier à 18:26 par Samael G. Pellegrino
« Oh, euh .. Je vois. » répondit-elle l'air gênée avant de détourner le regard pour s'intéresser à la foule.  « Je .. Je pensais que tu savais déjà tout ça, moi. »Il s'apprêtait à lui répondre, songeant que parfois il hésitait et se posait des questions. Parce qu'il était vraiment désireux de plaire à sa son compagne. Son avis, semblait de fait très important. Et puis, on ne sait jamais assez comment les autres nous perçoivent, pensa-t-il. Parfois, on se fourvoie beaucoup. Cependant, il n'eut pas le temps de faire part de ses propos :  « Mais si ce n'est pas le cas tant pis. Je ne t'en dirais pas plus ce soir ! » déclara-t-elle visiblement amusée. "Quoi ?...Mais...Mais..." commença-t-il. "Ce n'est pas très juste tout ça." Croisant brièvement les bras, il annonça donc : "Puisque c'est comme ça, tu ne sauras pas ce que je pense de toi non plus" dit-il à mi-chemin entre la menace et la plaisanterie. La jeune femme avoua ensuite ne pas le vouloir le partager avec d'autres et il acquiesça, précisant toutefois que ça valait dans les deux sens. « C'est d'accord. » "Tant mieux" répondit-il aussitôt. "De toute façon, tu n'avais pas vraiment le choix" s'amusa-t-il tout seul. Une fois installés dans la salle, ils continuèrent de discuter pour patienter, en attendant le début du film. Ils se rendirent alors compte, que chacun s'était concentré avec force sur l'idée de la compagnie de l'autre, au détriment du reste. Ce qui s'avérait plutôt drôle. La demoiselle rit alors à son tour : « C'est vrai, t'as raison. » "Toujours" ne put-il s'empêcher de commenter. Envisageant la perspective des cauchemars à venir, le soigneur précisa être prêt à veiller sa camarade une partie de la nuit, ainsi que ne pas être à l'abri de mauvais rêves, bien que de son coté il apprécia particulièrement les films d'horreur. Il confirma également qu'une bonne dose de café lui serait fortement nécessaire pour ne pas piquer du nez. « T'auras tout le café qu'il te faut ou .. » dit-elle avant de se mordre légèrement la lèvre :  « Tu peux dormir si tu .. euh .. si tu restes près de moi. » Souriant, il étendit le bras, pour le passer par dessus les épaules de la jolie brune. "Je n'avais pas l'intention de m'éloigner.  Alors prête pour voir le film ? " demanda-t-il ensuite. Ce qui apparemment n'était pas le cas, car Lou-Ann secoua la tête de droite a gauche, alors que les lumières s'éteignaient au même moment. Ce qui signifiait, entre autre chose, que les portes étaient définitivement closes, et qu'ils se trouvaient coincés là, jusqu'à la fin de la séance. « Je vais fermer les yeux en espérant m'endormir jusqu'à la fin du film. » Affichant une petite moue, qu'elle ne du pas voir, ayant poser sa tête contre lui, il déclara : "Peut-être que ce ne sera pas si horrible que ça après tout. Il y a pas de type de films d'horreur que tu préfère ? Ou...au moins que tu supporte ?" Sam marqua une pause, avant de poursuivre en chuchotant : "Moi par exemple, j'adore tout ce qui relève du cliché presque comique. Du genre, la nana qui au lieu d'appeler la police, va évidemment courir se cacher dans sa chambre. C'est tellement...ridicule. Après, j'ai plus de mal avec les films de ce genre qui bascule dans quelque chose de plus psychologique..." Se penchant vers sa compagne, il parla tellement bas qu'il fut à peine audible :" Sinon la prochaine fois, on peut aussi aller voir un dessin animé."Ce qui serait sans doute fort sympa et bien moins traumatisant pour la journaliste.

@Lou-Ann M. Busby
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Avant-première  : Freddy 4D
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: Leicester Square
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» DBZ le film en avant première !
» Théâtre en avant-première à Brasparts, vendredi 25 octobre à 20h30
» Diffusion TV et Internet
» Extraits des livrets (avant-première)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-