Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Ava&Mack ►Seulement, dans l’utérus, déjà le sentiment de taper l’incruste.

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/11/2017
» Messages : 10
» Pseudo : Crossfire
» Avatar : Ryan Gosling
» Âge : 34 ans.
» Schizophrénie : Non.
() message posté Lun 20 Nov 2017 - 18:42 par Mack L. Carpenter

Ava&Mack —• J'ai peur de me réveiller et de me rendre compte que j'ai déjà soixante-trois ans. J'ai peur de ne pas avoir assez le temps de profiter de toutes ces personnes que j'aime. J'ai peur de me retrouver dans un hôpital, sur un putain de lit de mort, relié à des dizaines de perfusions et de machine surveillant mon cœur. J'ai peur de tout ça, j'ai pas envie de regretter quelque chose, de me dire que j'aurais pu changer mon futur, que j'aurais pu faire mieux. J'sais pas vraiment ce que l'avenir nous réserve, vous savez, tout ça, la vie, c'est juste une étape, à notre plus grand regret, nous ne sommes pas éternel, et, ça m'fait flipper. C'est peut-être pour ça que je suis incontrôlable, que je passe mon temps à m'amuser, à faire des conneries plus grosses les unes que les autres. C'est peut-être pour ça que je veux défier la mort, pour le plaisir de me sentir en vie. Étrange pulsion. Je devrais penser à autre chose, je devrais faire en sorte de sauver mon mariage plutôt que de le laisser sombrer dans l'oublie. Mais je n'en fais rien. Je reste au point mort, dans mon coin, errant dans cette maison qui est notre comme si je n'étais qu'un inconnu, un fantôme du passé. Est-ce qu'un jour je vais me réveiller ? Je ne sais pas. Aujourd'hui, c'est une journée comme une autre, ou plutôt, un week end comme un autre. Je ne travail pas, alors je me lève du canapé. Une fois de plus, je n'ai pas dormi avec Ava, je suis rentré tard, et j'ai pas eu envie de la réveiller, elle avait l'air apaisé, elle avait l'air d'être bien et d'avoir aucun problème, alors avec tout le mal que je lui fais à longueur de journée, je peux bien lui laisser ces nuits. Me levant, reflex moteur, je vais me faire un café, une drogue comme une autre, je ne parle pas, tout le monde à l'air de dormir, alors autant les laisser profiter du peu de calme que je leur offre. Laissant mon café refroidir, je vais rapidement sous la douche, attrapant des vêtements dans le dressing, je me presse. Pourquoi ? Aucune idée, j'ai jamais aimé passer des heures et des heures sous la douche, j'me dis que j'ai d'autres choses bien plus importante à faire. Alors je termine, et je me dirige dans la cuisine, m'accoudant au plan de travail, je porte ce café à mes lèvres, et là, je me réveil vraiment. •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/10/2017
» Messages : 66
» Pseudo : nothing personal, marie.
» Avatar : elizabeth olsen.
» Âge : trente ans (21.10).
() message posté Sam 25 Nov 2017 - 11:30 par Ava Carpenter

Seulement, dans l’utérus, déjà le sentiment de taper l’incruste. ✻✻✻ En se réveillant ce matin, Ava ne pensait pas être aussi reposée. Elle avait l'impression de ne pas avoir dormi aussi bien depuis des années. Et ce n'est même pas qu'une impression d'ailleurs. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu un sommeil aussi profond et réparateur. Même le plus violent des tremblements de terre n'aurait pas réussi à la sortir de son sommeil. C'est peut-être exagéré mais c'est l'idée. Elle jette un œil à la place vide à côté d'elle et elle soupire. Elle le sent, le voit que Mack n'a pas dormi là cette nuit. Ça lui fend un peu le cœur et la ramène brutalement à la réalité. Elle a horreur de cette situation et a envie, besoin que ça change. Elle veut retrouver son mari et leur relation d'avant, du début. C'était si beau, si parfait, si idyllique. Depuis, quelque chose s'est brisé et elle n'arrive même pas à mettre le doigt sur le pourquoi et le comment. Ce n'est pas pour autant, qu'Ava va rester là à regarder leur relation s'éteindre encore plus. Non ! Elle a envie de faire bouger les choses et lui montrer qu'elle l'aime toujours autant, voir même plus qu'avant. Ouais, elle l'aime Mack. C'est son premier amour et elle espère le dernier. Ouais, elle a fait des bêtises avec un garçon durant son mariage. Elle lui a été infidèle mais... Elle ne se sent plus aimée par son mari, ni même désirée. Elle ne reçoit plus d'affection de sa part, plus rien. Elle se sent totalement délaissée. Mais aujourd'hui, elle a prévu quelque chose pour Mack et elle. Un week-end en amoureux sans les enfants. Juste eux. D'ailleurs, elle a emmené les enfants chez ses parents hier soir, alors qu'il n'était toujours pas rentré. Ils ont besoin de se retrouver tous les deux et peut-être discuter de leur relation. Et Ava s'est dit qu'un week-end à deux petites heures de Londres pouvaient leur faire un bien fou. Elle a réservé dans une sorte de château qui fait aussi thalasso et grand espace de détente. Tout le nécessaire pour se détendre, prendre soin de soi et oublier le quotidien l'espace de plusieurs heures, voir jours. La jeune trentenaire se lève et enfile son peignoir avant de descendre au rez-de-chaussé et de prendre la direction de la cuisine. Un café, elle a besoin d'un café. Elle entre et tombe sur son mari qui a déjà une tasse à la main. Oh, bonjour. Qu'elle dit en se dirigeant jusqu'à la cafetière en prenant une tasse sur son chemin avant de verser le liquide dedans. Tu es rentré tard, je me trompe ? Elle ne l'avait pas entendu rentrer, pourtant, elle avait essayé de veiller assez tard mais la fatigue avait pris le dessus et elle s'était endormie sans qu'elle ne puisse dire ou faire quoi que ce soit. Elle passe ses mains de chaque côté de la tasse pour réchauffer ses mains. C'est une frileuse Ava, elle ne supporte pas vraiment le froid et pourtant, l'hiver est sa saison préférée. Quelle ironie. J'ai... prévu quelque chose pour ce week-end, ne te défiles pas. J'ai laissé les enfants à mes parents et j'ai réservé dans un hôtel à une heure ou deux d'ici. Ava n'était pas du genre prévisible. Le programme de ce week-end, elle l'a prévu hier durant la journée, après avoir vérifié qu'ils étaient tous les deux libres pour les deux jours à venir. La jeune maman aime bien vivre au jour le jour et surprendre les personnes qui l'entourent. Là, elle ne cherche pas à surprendre Mack, ni même à lui en mettre plein les yeux. Juste à les aider. Sois prêt d'ici une heure. Elle ne rajoute rien de plus et prend le temps de boire son café, comme chaque matin. Son sac est presque prêt à elle.

✻✻✻
CODES BY LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/11/2017
» Messages : 10
» Pseudo : Crossfire
» Avatar : Ryan Gosling
» Âge : 34 ans.
» Schizophrénie : Non.
() message posté Sam 25 Nov 2017 - 16:47 par Mack L. Carpenter

Ava&Mack —• Loin d’être le propre maître de mon destin, j’avais choisi d’assumer tous les choix que je faisais, et même les plus dangereux. J’étais loin d’être un saint, d’être le petit blond parfait que tout le monde aime, être ce putain de fils de pute que l’on va idolâtrer, que ça soit pour son putain de style vestimentaire digne d’un bon mec de la gay pride, mais aussi sa petite vie parfait que tout le monde envie. J’ai pas toujours eu une vie parfaite, en réalité, j’ai toujours été un vrai connard. Vous savez, celui qui fait chier, celui que les filles vont vouloir dans leur lit, celui qui va se foutre de ta gueule autant de fois qu’il le pourrait. J’suis ce genre de fils de pute là moi. J’ai longtemps chercher ce que j’allais bien pouvoir faire, me posant une multitude de questions sur mon avenir, ayant toujours pour même objectif ce rêve, ce but que je m’étais fixé depuis tout gosse… Réussir, devenir quelqu'un d'important, sans pour autant devoir le faire de la mauvaise façon. Pourquoi ne pas fixer un putain d’objectif, un truc de fou, genre patron d’entreprise, chef de je ne sais quelle connerie qui pourrait me rapporter des millions et des millions en un rien de temps ? Parce que honnêtement, j’m’en branle, j’en ai totalement rien à foutre de l’argent tant que je fais ce qu'il me plaît. Et là, c'était le cas, j'avais trouvé un métier que j'aimais, cardiologue. J'avais réussi, professionnellement parlant j'étais l'exemple même de la réussite, mais... Est-ce qu'à côté, est-ce que ma vie privé était une réussite. Oh putain non, loin de là même. En regardant comme ça on pourrait croire, marié à une magnifique femme, deux enfants, une petite maison, de l'argent, on avait tout pour être heureux, mais vous savez, tout est bien différent. Mon mariage part en fumée petit à petit, et je ne fais rien pour que ça s'arrange. J'essaie pourtant, je vous jure que j'essaie, par moment j'ai des pulsions, des envies de tout réparer, de sourire, de prendre ma femme et mes enfants dans mes bras, leurs dire que je les aimes et que je suis désolé. Mais putain, c'est difficile, difficile d'admettre ces torts. Alors je laisse le temps faire les choses, me disant que ça finira par s'arranger, un jour ou l'autre... Je sors de mes pensées quand sa voix vient résonner dans mes oreilles, elle, celle qui porte mon nom depuis des années. Mais bien trop occupé à regarder l'intérieur de ma tasse, je me contente d'un simple signe de main. Connard. Elle aussi, elle a besoin d'un café pour commencer la journée... "J'ai pas fait gaffe à l'heure, désolé." Je m'excuse tout de même, j'ai beau être un enculé et être le pire mari qu'elle aurait pu avoir, j'ai un minimum de respect. Mais là, elle me fait lever le regard, regard que je pose sur elle, en peignoir, sortant à peine du lit, sortant de ces rêves, surement les rêves d'une vie meilleure. "Hein ?" Que je sors, sans trop réfléchir. Je n'ai même pas vu que les enfants n'étaient pas là en rentrant cette nuit, putain... "J'ai pas trop le choix je crois..." Soupirant et levant les bras au ciel, je vais la suivre, j'peux pas la laisser faire des efforts seule, je dois aussi en faire si je veux que notre mariage ne tombe pas à l'eau, et sans les enfants, on passera du temps seul, juste elle et moi, comme au bon vieux temps. "J'suis déjà prêt moi j'te signale, regarde." Me levant pour lui montrer que j'avais déjà pris ma douche et que mes vêtements étaient propre. "Toi, soit prête." Un léger sourire sur les lèvres, j'suis quand même assez frustré qu'elle m'en ai pas parlé, qu'elle ai pris la décision d'envoyer nos enfants chez ces parents sans que je puisse leurs dire au revoir. •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Ava&Mack ►Seulement, dans l’utérus, déjà le sentiment de taper l’incruste.
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Autres Régions
» Aiyana ~ «Si cet amour existe seulement dans mes rêves, ne me réveille pas»
» On se fait chier n'est ce pas? [Max & sa future femme, mais seulement dans les rêves de celle ci]
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-