Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


There is something more than pride behind this jealousy

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Mer 22 Nov - 13:24 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Cela faisait environ deux mois que le quotidien de l'homme d'affaires s'était retrouvé plus ou moins chamboulé. Depuis le moment où Keith lui était rentré dedans lors de leurs footings respectifs. S'il avait su à ce moment là tout ce qu'allait engendrer cette collision, sans doute aurait-il tout arrêté immédiatement, n'aurait pas essayé de le revoir et aurait encore moins persévéré pour l'avoir dans son lit. Il s'en serait simplement désintéressé et aurait poursuivi le cours tranquille de sa vie. Mais il ne l'avait pas fait et maintenant il était trop tard pour faire marche arrière. Quoi que non, il n'était pas réellement ''trop tard'' à proprement parler, Reid restait maître de sa vie, il pouvait bien décider du jour au lendemain de sortir le Gallois de sa vie, mais une part de lui n'en n'avait aucune envie, se complaisant dans cette situation qui le perturbait franchement. Lorsqu'il n'y pensait pas il était le même qu'avant, mais quand il avait le malheur d'y penser trop, l'agacement se pointait vite, agacement qui n'était rien d'autre que l'image de sa nervosité quant au risque de perdre le contrôle. Parce-que c'était précisément ce qui était entrain de se passer, ne pensant à rien d'autre lorsqu'il était avec lui, et pensant à lui lorsqu'il ne le voyait pas. C'était ridicule, réellement. Et malgré cette évidence qui s'immisçait doucement dans son esprit, le PDG avait accepté de le voir le soir-même encore, contrant cette pensée par celle selon laquelle le plus jeune avait simplement un petit quelque chose en plus qui ne le laissait pas indifférent, rien de plus.

Au matin, le blond avait prévenu Raven qu'il ne passerait sans doute pas la soirée à la maison et elle avait annoncé qu'elle aussi sortirait. Il avait quitté le bureau un peu plus tard que prévu, fait qui lui permis d'éviter la grosse vague de circulation de Londres. Keith devait déjà être chez lui à l'attendre. Ils n'avaient rien prévu de spécial pour cette soirée, hormis cette habituelle ''soirée film'' qu'ils avaient instauré sans vraiment se poser de question. À bien y penser, tout ceci était vraiment trop étrange, trop intime, trop tout. Le brun ne devait être qu'un coup comme ça, une passade, comme toutes les autres que l'aîné avait eu auparavant, et pourtant il y avait ce truc en plus qu'il n'identifiait pas et sur lequel il préférait ne pas s'attarder ; le déni était bien mieux qu'une prise de conscience idiote.

Après une dizaine de minute de route, Reid avait garé sa Camaro en bas de l'immeuble de son cadet. Il lui avait affirmé que Julian ne se pointerait pas et en effet, il ne valait mieux pas. Pas que Reid se sentirait gêné par la situation, simplement qu'il n'avait pas envie de se retrouver au milieu d'une crise qui le concernerait sans doute un peu trop. Coupant le moteur, il n'avait pu s'empêcher de frissonner légèrement en sentant le froid de l'extérieur ; l'hiver approchait à grand pas et peut-être devrait-il envisager de s'habiller un peu plus chaudement s'il ne voulait pas risquer de tomber malade ; quoi qu'il ne ressentait que le froid dans des situations très extrêmes mais il n'empêchait qu'il valait mieux être prudent.

Ayant sonné à l'interphone, il avait gravi les marches le menant à l'étage où logeait Keith qu'il n'avait pas vu depuis le dimanche d'avant, souriant légèrement en le voyant dans l'encadrement de la porte avant de froncer ces sourcils. « C'est quoi cet accoutrement ? » avait-il lancé en voyant son cadet, gros pull, écharpe, bonnet et gants. Un premier constat qui fut rapidement suivi d'un deuxième : il faisait presque aussi froid dans l'appartement du Gallois que dehors. Dardant sur lui un regard inquisiteur, le blond doutait fort qu'il ait baissé le chauffage pour lui donner un prétexte d'être plus proche de lui, il devait forcément y avoir autre chose derrière.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 264
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Dim 26 Nov - 12:26 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

L'hiver approchait à grands pas. Keith le ressentait bien, il était du genre frileux et il s'habillait déjà chaudement pour l'hiver histoire de ne pas tomber malade. C'était raté bien sûr, ses allergies pointaient déjà le bout de leur nez, sans parler de son horrible rhume de la veille. Ça l'agaçait mais il vivait avec tout ça depuis 31 ans alors il s'y faisait. Encore un hiver de plus à souffrir à cause de froid, ce froid qu'il appréciait énormément d'ailleurs. Il aimait particulièrement l'hiver, probablement à cause de l'ambiance de Noël. Les décorations dans les rues, les boutiques remplies de monde, les enfants qui croyaient encore dur comme fer que le père Noël existait, bref, Keith retombait clairement en enfance dans ce genre de moment. Même s'il avait froid et qu'il aimait s'en plaindre. Depuis quelque temps déjà il n'arrêtait pas de penser à Noël, ce qu'il allait faire cette année. Probablement la même chose que d'habitude, une soirée tranquille avec son père et son frère, peut-être même Meluzine si celle-ci n'avait rien d'autre de prévu. Ce serait classique, familial et digne d'un bon Noël. Et s'il pensait à tout ça c'était avant tout pour ne pas être stressé vis-à-vis de tout ce qui pouvait se passer actuellement dans sa vie. Il y avait eu la rupture, qui était bien une rupture vu la froideur avec laquelle répondait Julian aux textos, puis Reid. Il ne savait clairement pas comment qualifié ça alors il faisait avec, il essayait de faire avec, ils n'étaient pas en couple mais il y avait tous ces petits trucs qui lui donnaient l'impression qu'ils l'étaient. C'était bizarre et il essayait de ne pas se prendre la tête avec ça, ce qui était bien sûr mission impossible.

Regardant son téléphone, il avait reçu un message de Julian.  Ce dernier était venu chercher quelques affaires le week-end précédent et ils n'avaient pas beaucoup parlé, cependant l'ex du trentenaire n'arrêtait pas de lui faire pression concernant Whisky, son chien. Oui, parce que c'était le chien à Keith et à personne d'autre. Certes, Julian s'était attaché à l'animal mais c'était Keith qui l'avait vu grandir et avec lequel il passait tous ses moments de solitude. Mais Julian voulait venir le voir et limite le prendre avec lui. Tout ça rendait le brun carrément nerveux, comme un abruti le brun avait laissé le double de clé de l'appart à Julian, il n'avait pas vraiment eu le choix puisque celui-ci était parti avec et les avait gardé. Même si c'était carrément impossible, il avait peur que son ex vienne en pleine nuit et kidnappe son chien. Ça l'amusait en y pensant et en se disant que Julian ne serait pas capable de faire ça, mais en même temps il y avait ce petit doute qui ne faisait que le rendre plus stressé par rapport à cette situation. C'était énervant. Le message de Julian était simple, il voulait venir chercher la deuxième parti de ses affaires dans les jours suivants. Keith répondit en disant qu'ils s'arrangeraient quand il voudrait passer. Poussant un soupir, il retira son écharpe en entrant dans le hall puis ouvrit sa boîte aux lettres.

Remontant, il entra dans son appartement, jetant les lettres sur la commode avant de retirer ses chaussures, son manteau, son bonnet, ses gants, tout ce qui pourrait lui tenir trop chaud à l'intérieur. Il devait voir Reid ce soir et après une journée de travail il se sentait clairement sale. Fonçant dans la salle de bain après avoir nourri Whisky, il passa probablement la pire douche de toute sa vie, remarquant qu'il faisait anormalement froid dans son appartement. Enfilant un gros pull et son bonnet, il posa sa main sur les différents radiateurs de son chez lui. Ils étaient tous froids. Surpris, il frissonna, il détestait ça. Et vu qu'il aimait se plaindre, il prit son téléphone pour appeler le propriétaire. Ce dernier décrocha directement et après quelques banalités, Keith lui exposa le problème. «Oui, il y a une panne du chauffage. Vous n'êtes pas le premier à nous appeler.», sérieusement ? Keith passa une main dans ses cheveux, abasourdi. Une panne de chauffage alors qu'il faisait aussi froid et que l'hiver était à leurs portes ? Ils étaient complètement abrutis ou bien.. ? Il se doutait bien que ce n'était pas totalement leur faute mais il devait bien se plaindre à quelqu'un. «Mais.. sérieux ? Attendez.. l'immeuble n'a pas de chauffage alors qu'il fait -10 dehors ?» il entendit le proprio rire de l'autre côté du combinait. Mais lui n'avait pas du tout envie de rire ! «Désolé monsieur Bradley, je vous rappelle dès que c'est réglé, je ne peux rien faire pour le moment mais on règle ça le plus rapidement possible.» et s'il avait clairement envie de crier contre son proprio, il ne pouvait pas nier que celui-ci était gentil alors ce serait complètement abusé. Raccrochant, il checka l'heure, Reid n'allait pas tarder à arriver.

Reprenant ses gants et son écharpe, il mit un énorme plaid sur le panier de Whisky et sur le canapé pour que celui-ci puisse y dormir et ne pas mourir de froid en faisant une sieste. Mettant ses chaussures, Reid sonna, surprenant le brun. Il ouvrit la porte, l'air un peu dépité et voyant le regard du blond se poser sur lui et se demander pourquoi il était vêtu comme ça. «Ça ? C'est à cause de cet immeuble complètement nul qui a une coupure de chauffage alors qu'on est pratiquement en hiver.» répondit le brun avec un air un peu blasé. Récupérant son portefeuille, ses clés et son téléphone il sortit de l'appartement, fermant la porte derrière lui après avoir dit au revoir à Whisky. «Hors de question que je reste une seconde de plus dans ce congelo. On va ailleurs. N'importe où du moment qu'il y a du chauffage.»

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Mer 29 Nov - 10:42 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Toisant toujours son cadet d'un air intrigué, le trentenaire ne pouvait s'empêcher de se dire qu'au fond, cette situation était vraiment étrange. Jamais il ne s'était encombré d'une quelconque relation de plus de quelques nuits et là, ça faisait déjà deux mois qu'il fréquentait l'employé de la BBC. Ç'aurait pu être ''normal'' pour lui, un type qui lui plaisait plus que la normale et dont il avait envie de faire son ''plan cul régulier'', mais ça l'était nettement moins quand on considérait le fait qu'en ces deux mois, Reid n'était pas allé voir ailleurs une seule fois. Lui qui ne se contentait d'habitude pas que d'un seul partenaire, surtout pas aussi longtemps, se retrouvait bien con à se faire un topos mental de la situation. L'air dépité du brun fut rapidement justifié par ses mots : une coupure de chauffage dans l'immeuble. C'était une blague ? Apparemment pas. En témoignait la vague de froid qui provenait de la porte ouverte de l'appartement. Les sourcils froncés, l'Américain s'était replacé sur le pallier laissant le plus jeune fermer la porte avant de secouer la tête. « Tu vas aller ailleurs oui. Chez moi, le temps que le problème soit réglé » avait-il lancé en sachant bien que pour le moment ''chez lui'' c'était aussi ''chez Raven'' mais qu'importait, sa sœur n'y verrait sans doute pas d'inconvénient, appréciant d'être entourée.

« Retourne à l'intérieur et prépare quelques affaires. » Non, il ne lui laissait pas le choix, et tant pis si Keith râlait, il était hors de question de le laisser dans un tel ''congelo'' comme il disait. S'il faisait sa tête de mule et n'acceptait pas, il comprendrait bien vite que l'aîné savait être tout aussi borné : il ferait lui-même le paquetage du Gallois si tel était le cas et tant pis s'il emportait des vêtements qui ne lui convenaient pas. Évidemment, il y avait le problème du chien, mais Keith l'avait déjà laissé quelques fois seul au début, il n'avait qu'à le refaire ; et les animaux avaient une résistance au froid bien plus correcte que les Hommes. Attendant, un sourcil haussé, que le brun capitule et rouvre la porte de son chez lui, Reid s'y était engouffré sans la moindre gêne, gardant toutefois sa veste en rejoignant le salon. Le plaid dans le panier du chien le fit presque rire, se doutant que son cadet avait souhaité pouponner son animal, mais il ne dit rien, se contentant de s'asseoir sur le canapé. Et le canidé ne tarda pas à se pointer et grimper sur ledit canapé devant l'air outré du blond. C'était quoi ça, un chien qui monte sur le canapé ? Ça n'avait aucun sens. Secouant la tête sans prendre la peine d'accorder une quelconque caresse à l'animal, l'homme d'affaires avait pris entre ses doigts le magasine télé déposé sur la table de basse, se mettant à le feuilleter en attendant le retour de Keith.

Et une nouvelle fois, il repenser à cette situation. C'était quoi cette proposition de s'installer chez lui quelques jours ? Quoi que ''proposition'' n'était pas vraiment le terme, ''ordre'' aurait été plus adéquat. Mais il n'empêchait que ça le laissait complètement pantois, leur lien semblant d'un seul coup bien trop présent. Keith avait des amis, un père, il aurait tout aussi bien pu aller là-bas le temps que le chauffage soit rétabli, et pourtant le PDG avait immédiatement suggéré son propre domicile, comme si c'était normal alors qu'en réalité c'était loin de l'être. Mais maintenant qu'il avait proposé l'idée, hors de question de revenir sur ses mots : Keith viendrait et c'était non négociable. Pour avoir déjà eu le plus jeune quelques jours chez lui Reid savait qu'il n'était pas du genre envahissant et avait même tendance à se faire tout petit pour ne pas déranger, mais là n'était pas le problème. Le problème était précisément que cette situation donnerait tout l'air d'une situation de couple, et ce n'était pas vraiment acceptable. Autant parce-que le blond ne voulait pas que le Gallois se fasse des films, que parce-qu'il ne voulait pas lui-même risquer de trop s'habituer à sa présence. Après tout, s'il était parvenu à ne nouer aucun lien affectif -du moins pas amoureux- depuis toutes ces années, c'était bien parce-qu'il ne se donnait pas l'occasion de s'attacher en expédiant ses conquêtes aussi vite qu'il les avait attirées dans sa vie. Ç'avait toujours été un système qui fonctionnait à la perfection, et pourtant il se retrouvait à côtoyer Keith depuis deux foutus mois. C'était déjà trop.

Lorsque le concerné revint, un sac à la main et l'air toujours aussi déconfit, Reid soupira légèrement et se leva du canapé, prenant des mains du plus jeune son sac. « Ne fais pas cette tête, ça ne va pas durer des mois » avait-il lancé sur un ton nonchalant avant de se diriger vers la porte. Et heureusement que ça ne durerait pas des mois, entre l'inviter quelques jours chez lui et le voir y rester des mois... il y avait une différence considérable dont il ne voulait pas.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 264
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Mer 29 Nov - 13:57 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

Il était énervé parce que sa journée, qui avait été parfaitement planifié dans sa tête lorsqu'il s'était levé, était en train de tourner au cauchemar. Il aimait l'hiver, le froid, tout ça, sauf qu'il y avait des limites et la coupure de chauffage était une limite à ne pas dépasser. S'il avait pu il serait parti voir son proprio pour râler, mais ça ne servait à rien, d'autant que celui-ci avait été plus que correct au téléphone. Keith s'entendait bien avec lui, ils avaient toujours eu des liens cordiaux, contrairement à Julian. Il se souvenait que son ex s'était plusieurs fois pris la tête avec le propriétaire. Mais il n'était plus là et de toute façon il n'allait pas venir vivre ici de nouveau, Keith ne voulait plus de lui, ça faisait un moment déjà. Pour lui, maintenant que quelques jours, voir semaines, étaient passés, il était complètement débarrassé de Julian, sauf pour les affaires. Il fallait encore qu'il en prenne mais en tout cas il était débarrassé de sa présence et il n'avait plus à se prendre la tête pour tout et rien. S'il avait envie d'embrasser un autre type il pouvait le faire sans mauvaise conscience, sans se sentir coupable, il était plus ou moins libre. Oh il n'avait pas du tout envie d'aller vadrouiller n'importe où, sa "relation" étrange avec Reid semblait convenir, quand bien même ça lui faisait se poser des questions à tout va. Ce n'était même pas une relation, il ne savait pas comment qualifier ça de toute façon alors il décidait de laisser les choses se faire. C'était ce qu'il y avait de mieux. Et puis il n'avait pas envie de se prendre la tête alors que ça avait été le cas avec Julian ces derniers mois.

Remettant correctement son bonnet sur sa tête après s'être plaint, il n'en avait de toute façon pas fini, pour sûr qu'il allait en parler encore une bonne demi-heure tant cette situation le gavait. La "proposition" qui n'avait clairement pas l'air d'en être une fit froncer les sourcils à Keith. Il ne voulait pas s'imposer, pas encore. Il aimait être chez Reid, mais il y avait son chien chez lui, seul, puis il avait peur de déranger, de prendre trop de place, d'être de trop tout simplement. Quand bien même c'était la proposition de Reid, il le sentait comme ça, parce qu'il était quelqu'un de chiant et qu'il ne pouvait pas juste apprécier ou profiter. De toute façon il n'avait même pas l'impression d'avoir le choix vu la façon avec laquelle Reid lui avait dit. Fixant droit dans les yeux le plus grand, il se mit à réfléchir. Au moins il aurait du chauffage. Bien sûr il pouvait aller chez son père, chez son frère ou même chez Mel'. Il pouvait aller n'importe où, il avait des amis. Même en passant un coup de fil à Djawny il serait accepté, il en était quasiment certain. Il se rendait vraiment compte qu'il avait des gens sur lesquels il pouvait compter et c'était très agréable, se dire qu'il n'était pas seul.  «Je vais encore m'imposer.. ça m'énerve.» avait-il soufflé avec un ton un peu plus bas avant de se retourner pour ouvrir la porte de chez lui. Ce n'était pas contre Reid qu'il disait ça, il lui était reconnaissant de faire ça, mais c'était contre lui. Il acceptait, comme ça. Il avait presque l'impression d'être un profiteur. Il y avait plein d'autres endroits où il pouvait aller mais non, il acceptait d'aller chez Reid. Probablement que c'était ses yeux un peu trop hypnotisant qui l'avaient convaincu, encore une fois.

Whisky lui faisant la fête alors qu'il avait quitté l'appart deux minutes avant à peine, il fonça dans sa chambre. Il avait envie de se plaindre du chauffage coupé mais ça n'arrangerait rien à la situation de toute façon alors il se contenta de sortir un sac de sport qu'il utilisait pour aller à la salle. En voyant ce sac il pensa d'ailleurs que ça faisait un moment qu'il n'y était pas allé, à cause du boulot. Il finissait assez tard ces derniers temps, les périodes de Noël étaient toujours un peu plus chargées, pour tout le monde probablement. Lui qui était bien trop travailleur parfois restait tard et il n'avait plus vraiment le temps d'aller faire son sport, ce qui l'agaçait un peu. Il en avait besoin, il était trop habitué à y aller mais à chaque fois qu'il se disait qu'il irait le week-end, il avait finalement la flemme. Il était incroyablement chiant sur certains points. Il irait, quand il le pourrait. Avant Noël, parce qu'il mangerait beaucoup, sûrement. Mettant quelques affaires qu'il plia soigneusement, il s'inquiétait pour Whisky, il ne voulait pas le laisser seul encore une fois. Le pauvre s'était déjà retrouvé seul pendant un bon petit moment et ça l'énervait de se dire qu'il allait encore être tous seul. Préparant toutes ses affaires, il sortit finalement de sa chambre, regardant son chien avec un air dépité puis Reid avec le même visage. Le blond prenant le sac, Keith s'agenouilla devant son animal. «C'est pas le souci que ça dure des mois, mais il va encore rester tous seul.» avait-il dit en caressant le chien, faisant une petite moue. Il prit un bol qu'il remplit d'eau histoire qu'il ait tout ce qu'il fallait puis fit de même avec des croquettes avant de rejoindre Reid, faisant une dernière caresse à son chien.

Il sortit de son appartement, le verrouilla en poussant un soupir. «T'es sûr que ça te gêne pas ? Sinon je vais chez mon père.» avait-il dit avec un air légèrement inquiet, descendant les escaliers jusqu'à se retrouver dans le hall de l'immeuble, où il faisait probablement aussi froid que dans son appartement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Ven 1 Déc - 1:06 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Le blond pouvait bien comprendre que Keith avait l'impression de s'imposer en acceptant sa ''proposition'', mais il n'allait pas s'amuser à lui répéter à chaque fois que le brun avait cette impression que s'il proposait c'était qu'il n'y voyait pas d'inconvénient, ça l'agaçait et il aurait l'impression de radoter. Il n'avait donc pas relevé ce fait, s'étant contenté de suivre le Gallois dans l'appartement pour prendre place sur le canapé comme s'il était chez lui ; dire que le trentenaire était sans gêne était un fait. Il était respectueux, certes, mais relativement sans gêne et pas vraiment perturbé de se trouver dans un environnement différent du sien. Quoi que, l'appartement était vraiment trop petit, mais ce n'était pas lui qui y vivait alors il pouvait bien s'y accommoder l'espace de quelques minutes ou quelques heures.

Lorsque Keith revint dans la pièce, l'air toujours relativement contrarié, l'Américain s'était attendu à ce qu'il vire son chien du canapé mais il n'en fut rien, ce fait semblait parfaitement normal et habituel. Il n'allait cependant pas s'immiscer dans l'éducation du canidé car, une nouvelle fois : ce n'était pas lui qui vivait ici, le plus jeune pouvait bien faire ce qu'il voulait. S'étant reculé dans l'optique d'aller vers la porte de sortie, le blond s'était arrêté aux mots de son cadet, se tournant vers lui pour l'apercevoir accroupis face à son animal d'un air un peu triste. Il était presque mignon comme ça, mais jamais l'aîné ne se serait accroché à cette évidence, se contentant de se focaliser sur les mots qu'il avait entendu. Pas le soucis que ça dure des mois, si, justement. Si Keith restait trop longtemps chez lui cela rendrait leur situation bien trop... trop. Trop ambiguë, trop officielle, trop intime, tout ce que Reid souhaitait éviter afin de ne pas risquer un quelconque attachement bien qu'il était sans doute déjà trop tard : il appréciait déjà l'employé de la BBC c'était un fait, mais il y avait un net écart entre ''apprécier'' et ''être vraiment attaché''.

L'ayant laissé mettre en place des réserves pour le chien, ils étaient finalement tous deux sortis de l'appartement. Et une nouvelle fois, le brun s'inquiétait de déranger. Secouant la tête, Reid se contenta d'un « sûr » qui ne laissait pas de place au doute. Il aurait pu aller chez son père, c'était un fait, et il le pouvait, mais non, ça ne gênait pas qu'il vienne chez lui. L'air se rafraîchissait au fur et à mesure qu'ils descendaient et Reid n'avait qu'une hâte : aller dans sa voiture où il ferait plus chaud puis chez lui. Maintenant que Raven s'était installée à la maison, la température ambiante était plus élevée que lorsque le PDG y vivait seul, supportant mieux le froid que sa cadette ; sûr que ça conviendrait à Keith comparé au frigo qu'était devenu son appartement. Rangeant le sac du brun dans le coffre de son véhicule, l'aîné se plaça au volant, allumant le contact avant de jeter un regard au plus jeune et de lui sourire légèrement.

Une bonne quinzaine de minutes plus tard, ils étaient arrivés au domicile de Reid qui avait immédiatement rejoint la cuisine après avoir ôté son manteau et ses chaussures. Là, il s'était retourné vers le brun et s'était enfin approché, déposant une main sur sa joue pour prendre doucement ses lèvres avant de reculer son visage, se perdant quelques secondes dans son regard clair. « Raven n'est pas là ce soir. Tu veux manger quoi ? » avait-il lancé avant de s'éloigner pour récupérer dans un placard deux verres, remplissant le premier de vin rouge et le second d'eau avant de déposer ce second sur l'îlot central de la pièce, vers Keith. À bien y penser, c'était toujours aussi étrange cette proximité rapide qui s'était instaurée entre eux, mais l'homme d'affaires préférait ne pas se poser trop de question et analyser les faits, souhaitant simplement profiter de la présence de son cadet.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 264
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Mar 5 Déc - 11:38 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

Le ton qu'avait pris l'aîné pour lui dire qu'il était sûr de lui avait bien fait comprendre à Keith qui ça ne servait à rien de se poser trente-six mille questions. Il allait chez Reid, point barre, le blond lui avait proposé et il avait accepté et même si ça le faisait chier de laisser Whisky seul, au moins il n'aurait pas froid de la nuit. Il aimait bien l'hiver mais il aimait encore plus bien dormir pour être en forme le lendemain et clairement il n'appréciait pas avoir froid pendant une nuit entière. Là il serait au chaud, même s'il pensait déjà que les choses allaient probablement dégénérer, il avait un peu peur de tout ça, cette proximité entre lui et le blond sans que ce ne soit pas plus sérieux que ça. Il en avait marre de se prendre la tête par rapport à cette situation et c'était bien plus fort que lui, il devait y penser, il ne faisait juste pas part de ses interrogations au plus âgé, bien conscient que ça le gonflerait plus qu'autre chose. Au fur et à mesure des semaines durant lesquelles il avait plus ou moins appris à connaître Reid, il avait bien compris qu'il n'aimait pas se prendre la tête, encore moins sur les relations. Il lui avait plusieurs fois demandé de lâcher prise et c'était ce qu'avait fait Keith mais il se connaissait bien trop bien pour savoir qu'il reviendrait sur tout ça à un moment donné. Ce qui l'inquiétait le plus, c'était qu'il ne savait pas comment finirait toute cette situation. Il ne serait pas en couple avec Reid puisque celui-ci ne voulait pas, Keith y avait réfléchi et l'optique d'être dans une relation avec Reid ne lui déplaisait pas, mais il avait peur que ce soit trop tôt par rapport à Julian. Mais il faisait ce qu'il voulait également, c'était à lui de décider si c'était trop tôt ou non, il ne devait pas réfléchir comme ça juste pour avoir bonne conscience.

Et puis il y avait la deuxième option quant à savoir comment finirait cette situation entre lui et le blond : il en discuterait avec lui et Reid romprait tout contact par sa faute, parce qu'il était trop prise de tête ou quelque chose comme ça. Il avait beau essayer de ne pas s'en préoccuper, il avait vraiment l'impression que tout se finirait de la sorte. Et il y pensait encore plus quand il était en compagnie du PDG. C'était donc sur le trajet pour aller chez l'homme d'affaires qu'il réfléchissait à tout ça. Pour le moment il fallait qu'il profite, un minimum au moins, tout aller bien se passer normalement alors il n'avait pas à être inquiet. Pour le moment du moins. Sortant de la voiture de Reid, le suivant tout en retirant toutes ces couches de vêtements qu'il avait mises pour sortir, il se retrouva bien plus léger avec son pull en laine et pas son gros manteau, son bonnet et tout le reste de l'attirail qu'il ressortait à chaque hiver. Il songea d'ailleurs à aller faire des boutiques, cela faisait un moment qu'il ne l'avait pas fait. Il proposerait à Mel, histoire qu'il passe un moment tous les deux.
Rejoignant la cuisine avec Reid, il s'était laissé surprendre quand le plus grand s'était approché de lui pour l'embrasser. Ça ne lui déplaisait pas, loin de là, mais avec toutes ces interrogations il était à chaque fois plus ou moins surpris de tout ça. Il y avait véritablement cette sorte de proximité que pouvait avoir un couple, tout en restant plus exclusif que s'ils étaient vraiment ensemble. Et de toute façon l'aîné ne voulait pas, alors Keith essayait de s'adapter comme il le pouvait.

S'adossant contre le plan de travail, il prit son verre. Raven n'était pas là, au moins ils ne seraient que tous les deux, il ne savait pas si c'était plus rassurant ou pas. Raven pouvait être assez intrusive alors oui, être seul avec Reid tombait plutôt bien. Le brun avait besoin de tranquillité, ces derniers jours n'avaient pas été de tout repos. Prenant son verre d'eau, il en but une petite gorgée avant de le reposer, il faisait déjà froid dehors alors il avait surtout envie de manger et même boire quelque chose de chaud. «Du moment que c'est chaud, tout me va. Puis vu que tu cuisines bien tu devrais pouvoir trouver quelque chose à faire qui me plaise.» avait lancé le brun avec un petit sourire en coin. «Au fait, Julian est venu chercher quelques affaires, donc je suis plus au calme chez moi. Bon, certes il y a pas de chauffage pour l'instant mais si parfois il y a Raven et que tu veux être tranquille, t'es le bienvenu. C'est raté pour ce soir mais une autre fois, si tu veux...» avait expliqué Keith avec une petite voix, un peu gêné. Oui, c'était gênant d'inviter carrément quelqu'un chez soi, surtout en connaissant leur situation plus qu'ambigüe. Mais au moins il l'avait fait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Mar 5 Déc - 23:58 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Prenant à son tour une gorgée de vin, le blond avait tiré son cellulaire de la poche de son jean pour le déposer sur le plan de travail, une manière de couper du boulot pour la soirée même s'il se connaissait par cœur : il y rejetterait un œil par moments, ne serait-ce que pour s'assurer qu'il n'y avait pas ''d'urgence''. Mais pour l'instant il n'y en n'avait pas et le PDG n'avait surtout pas envie de se prendre la tête sur quoi que ce soit, souhaitant simplement profiter de cette soirée avec son cadet sans omettre le fait qu'il y en aurait d'autres. Il avait déjà dû s'habituer à ne pas vivre seul mais avec Raven qui, s'il l'aimait énormément, mettait parfois ses nerfs à rude épreuve, là il devrait s'habituer à ce qu'ils soient trois. Peut-être devrait-il aussi prévenir sa cadette de la présence du Gallois... Y pensant, il récupéra rapidement le smartphone et lui envoya un message simplement pour qu'elle ne s'étonne pas de sa présence avant de reposer l'objet sur le plan de travail et de reporter son attention sur le brun, attendant toujours une réponse à sa question.

Et la réponse arriva, lui arrachant également un petit sourire. Reid n'était pas certain de trouver à coup sûr quelque chose qui plaise à son cadet, après tout, peut-être que ce dernier était difficile mais ne le lui avait simplement pas dit, mais il cuisinait bien, c'était un fait. Et cette remarque lui rappela cette première fois où ils avaient mangé ici et où Keith avait soulevé le fait qu'il était ''parfait'', souvenir qui valu un sourire un peu plus franc alors qu'il se retournait pour ouvrir le placard derrière lui. Son sourire s'effaça cependant à l'entente du prénom de l'ex à l'employé de la BBC, ne laissant qu'une expression neutre sur son visage. Hochant la tête pour montrer qu'il avait entendu les mots du plus jeune, il s'était à nouveau tourné vers lui avant de se détendre devant son air un peu gêné, et à nouveau, ses lèvres s'étirèrent en un léger sourire mi-amusé mi-intéressé. « J'y penserai » avait-il répondu en déposant sur le plan de travail un sachet de nouilles chinoises. Il y penserait en effet et, même s'il se sentait mieux dans le confort que lui apportait son domicile que dans le petit appartement du brun, il ne pouvait nier qu'ils seraient plus tranquilles là-bas s'il voulait être certain que Raven ne rentre pas. Quoi que de toute façon, il ne se cachait pas à sa sœur, mais mieux valait éviter de mettre Keith dans une situation gênante. Une chose était certaine cependant : le brun semblait définitivement fixé quant à sa relation avec ce Julian qui était plus proche du néant que quoi que ce soit d'autre. Un bon point en un sens, le blond n'aurait de toute façon pas continué à voir Keith s'il avait dû le partager, mais d'un autre côté, le fait que toute cette situation soit directement liée à lui le mettait légèrement mal à l'aise, comme s'il devait quelque chose au Gallois alors qu'au fond, il n'en n'était rien.

Quelques minutes plus tard, Reid était afféré à préparer un plat à base de nouilles, poulet, lait de coco et légumes, le tout agrémenté de sauces sésame, soja, et autres joyeusetés asiatiques. Le Gallois n'avait pas fait de remarque négative, il osait donc espérer que ce repas lui conviendrait. Et au pire il aurait d'autres choses à grignoter, Keith n'avait qu'a demandé mais au moins il n'aurait pas froid à passer la nuit ici, ce serait déjà ça. Le fait que le chien du concerné soit d'ailleurs resté seul dans l'appartement glacé ne perturbait pas tant que cela l'aîné, les animaux résistaient bien mieux qu'eux et, en toute honnêteté, il n'avait pas envie d'avoir le canidé ici, pas après l'avoir vu grimper sur le canapé sans que ça pose le moindre problème. Pendant la préparation du repas les deux hommes avaient discuté de banalités et, comme souvent, l'Américain avait écouté Keith parler de sa journée. Ça aussi c'était devenu une sorte d'habitude et s'il ne se sentait pas vraiment concerné, il avait fini par s'habituer à ces récits. Le repas prêt, Reid avait déposé deux assiettes sur la table de la salle à manger, prêt à attaquer le plat qui avait sérieusement éveillé son appétit.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 264
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Mer 6 Déc - 14:00 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

Le sourire de Reid quand il s'était retourné vers lui l'avait fait sourire également, toujours un peu gêné néanmoins. Keith avait ensuite regardé le plat de nouilles avec attention, il adorait ça, vraiment, tout ce qui provenait du côté asiatique du monde il aimait, surtout la nourriture en fait. Il voulait d'ailleurs y aller au moins une fois dans sa vie, histoire de voir à quoi ça ressemblait en vrai, il voulait voyager, il n'en avait pas eu beaucoup l'occasion pendant sa vie pour le moment mais il mettait de l'argent de côté tous les mois, il essayait, les fêtes de Noël allaient probablement être dévastatrices pour ces économies, il était du genre à faire des beaux cadeaux, il aimait faire plaisir aux gens et Noël étant sa fête préférée il aimait que celle-ci soit réussi. Malgré tout, il n'oubliait pas son rêve de faire le tour du monde, peut-être aurait-il l'occasion de le faire maintenant qu'il était libéré de la présence de Julian, son ex avait tendance à être "bien chez lui" et avoir du mal à bouger, ce qui avait souvent agacé le brun qui, malgré le fait qu'il aimait aussi être tranquille parfois, aimer sortir, se balader, voir des endroits. Il se sentait tellement plus léger maintenant que c'était officiellement fini avec son ex, il avait l'impression de pouvoir faire beaucoup plus de chose. Il s'était fixé une condition, ne pas se laisser bouffer par son couple comme il avait pu le faire avec Julian. Il s'était trop pris la tête avec tout ça et avait au final foutu deux années de sa vie en l'air, c'était l'impression qu'il en avait maintenant. Il voulait surtout ne plus être aussi prise de tête avec son futur copain. Il avait, pendant deux ans, fait surtout ce que Julian aimait, c'était fini, il voulait s'écouter avant tout et faire ce qu'il lui plaisait à lui.

En voyant le plat que préparer Reid, son appétit devint plus important encore, déjà qu'il avait faim en partant de chez lui plus tôt, là c'était pire. Ça avait l'air beaucoup trop bon. Tout en regardant les aliments cuire, il commençait à raconter sa vie, comme d'habitude, parlant de sa semaine quand bien même ça n'intéressait probablement pas le blond, peut-être faisait-il juste exprès d'être intéressé mais tant pis, ça faisait du bien à Keith de pouvoir parler de tout ça a quelqu'un. Il avait du mal à parler plus de cinq minutes à Mel' ces derniers temps, ses autres amis étaient tout aussi occupés, les périodes de fêtes se rapprochant ce n'était pas vraiment étonnant, lui aussi était un peu plus pris que d'habitude, il avait hâte d'avoir ses vacances. Elles étaient assez courtes mais elle lui permettait de décompresser un peu au moins, surtout pendant Noël, ce n'était pas le moment le plus reposant de l'année mais lui appréciait toute cette ambiance de toute façon. Pendant leur conversation, il avait plus ou moins surpris Reid à être légèrement plus causant que d'habitude et ça lui faisait plaisir, ça rendait aussi la conversation plus vivante. Bien sûr que Keith avait un débit de parole bien plus important et qu'il causait largement plus mais il avait toujours plus parlé qu'il n'était nécessaire, Reid avait l'air d'être l'opposé. Du moins c'était l'image qu'il se faisait de lui.
Les yeux pétillants, il regardait le plat devant lui encore en train de cuire. «Ça a l'air tellement bon !» s'était-il exclamé tel un gamin qu'on emmènerait dans un bon restau'. Il se sentait toujours un peu plus gamin à l'approche de Noël, parce qu'il avait toujours vu ça comme une fête enfantine, pas dans le mauvais sens. Au moins il oubliait un peu tous les trucs d'adultes autour auxquels il devait faire face la quasi-totalité de son temps.

S'installant enfin à table, le brun était content de pouvoir manger alors que tout était calme, excepté lorsqu'ils parlaient tous les deux mais Keith avait surtout envie de profiter du plat délicieux qu'avait préparé Reid. Un homme qui cuisine le rendait tout de suite beaucoup plus heureux bizarrement, il trouvait ça tellement appréciable. Profitant donc de ce repas tout en essayant de détendre l'atmosphère avec son ton plus léger que d'habitude, ne pensant pas spécialement à la coupure de chauffage chez lui qui, il l'espérait, n'aller pas durer une éternité. Il imaginait la suite de la soirée avec un thé devant un film avant d'aller dormir tranquillement dans le lit beaucoup plus confortable que le sien que possédait Reid. Oui, sa maison était bien plus confortable que son appartement, même si au début il ne l'aurait pas cru, trouvant l'endroit bien grand pour une seule personne. Mais il s'y était habitué.
Le repas terminé, il aida l'aîné à débarrasser la table avant de se resservir de l'eau, se faisant surprendre par le vibreur de son téléphone encore dans sa poche. Regardant le message, il poussa un long soupir. Il provenait de Julian, lui disant qu'il allait passer pour récupérer ses dernières affaires. Était-ce vraiment le moment ? Keith lui répondit, lui disant qu'il n'y avait pas de chauffage chez lui et qu'il n'était de toute façon pas là. Essayant de se changer les idées, il avait laissé le blond allait fumer une cigarette alors qu'il s'était installé dans le canapé, regardant les réseaux sociaux. Julian lui avait répondu : "Pas besoin de toi, j'ai les clés." et le brun avait commencé à paniquer.

Il s'était relevé, se dirigeant vers Reid. Arrivant dans la véranda, son portable toujours en main, c'était assez facile de voir qu'il était un peu inquiet. «Euuh... Y a Julian chez moi, faut que j'y retourne, il va prendre ses affaires et je n'ai clairement pas envie qu'il soit seul là-bas. J'ai un peu peur qu'il prenne Whisky, il voulait le garder donc bon.. Faut vraiment que j'y retourne.», il avait baissé les yeux, un peu gêné. «J'y vais maintenant, je reviens après.» Et il s'était retourné pour prendre la direction de ses affaires.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Mer 6 Déc - 15:20 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Installé à la table, le blond avait commencé à manger aussi calmement que d'habitude, amusé de voir son cadet excité comme un gosse devant son plat. Ce n'était pourtant rien de fou, mais sans doute que la bonne humeur du brun faisait le plus grand bien à l'aîné qui était tout l'opposé ; assez morose la plupart du temps, son air hautain n'arrangeant en rien son côté indifférent. La venue de Raven avait aussi bien sûr chamboulé son quotidien et, même s'il râlait souvent à cause de sa présence trop ''envahissante'', il ne pouvait nier qu'il se sentait mieux de l'avoir ainsi à ses côtés. Deux personnes pleines de joie de vivre l'entouraient donc constamment, quoi qu'il était toujours relativement sur la réserve vis à vis de Keith. Mais ce soir là cependant, il avait fait l'effort de discuter un peu plus, lui poser plus de questions auxquelles le concerné avait eu l'air ravi de répondre. Si le PDG mettait de côté le fait que cette situation n'avait absolument rien d'un simple lien de coucherie qui lui semblait pourtant bien plus confortable que quelque chose de plus sérieux, il parvenait à apprécier ces moments bien plus banaux en compagnie du Gallois.

Le repas terminé et la table débarrassée, l'Américain avait rejoint la véranda, cigarette dans une main et verre de vin encore à moitié plein dans l'autre. Ayant récupéré son smartphone dans la cuisine, il avait répondu à un message d'Ethan afin de programmer un déjeuner dans la semaine avant de se mettre à traîner sur les sites d'actualité, qu'à moitié intéressé par ce qu'il s'y disait. Sans doute que Keith était déjà entrain de choisir un film pour leur soirée, aussi, il n'avait pas l'intention de rester des heures dans la véranda. Tirant longuement sur sa barrette de nicotine, il en expira la fumée tout aussi lentement avant d'être tiré de ses réflexions par l'arrivée du Gallois. S'il avait perçu son ton paniqué, ce furent ses mots qui firent froncer les sourcils du plus âgé.

Il était alors resté pantois quelques secondes, enregistrant les informations dans son esprit, avant de se lever rapidement et de prendre la suite du brun qui venait de partir en direction de ses affaires. « C'est une blague ? » avait-il lancé sur un ton sans doute plus acerbe qu'il ne l'aurait souhaité. Une fois encore, il avait ce sentiment désagréable de passer au second plan et, une fois encore, ça ne passait pas. Ç'avait déjà été le cas lors de le séance de cinéma plein air, puis lorsqu'il lui avait balancé un ''Monsieur Lloyd'', et également lors de l'avant-première à Halloween, là s'en était simplement trop. Lorsqu'enfin il recapta le regard du plus jeune, il reprit sans même lui laisser le temps d'aligner un mot. « Tu me dis d'abord qu'il a récupéré ses affaires et là soi-disant qu'il y en a d'autres ? Et qu'en plus tu dois y être pour chaperonner ? T'as pas d'autres excuses encore plus bancales ? » Sans doute qu'encore une fois, son ton s'était fait bien trop sec, il n'était agressif mais la condescendance avec laquelle il fixait désormais son cadet était encore plus prononcée qu'à l'accoutumée.

Secouant alors la tête, Reid avait soupiré bruyamment, sentant son énervant devenir de plus en plus présent, mais aussi une certaine pointe de déception qu'il tenta tant bien que mal de laisser de côté, déception qui était sans doute l'origine directe de sa colère ; se protéger par la rage pour ne pas laisser entrevoir ses faiblesses, encore et toujours. « Tu sais, Keith, si t'es toujours aussi perdu vis à vis de lui inutile de chercher des excuses, il aurait simplement suffit de me le dire dès le départ et ç'aurait été réglé, parce-que j'en ai sérieusement ma claque de toujours me retrouver au second plan dès qu'il pointe le bout de son nez. » Son ton était légèrement monté à la fin de sa phrase alors qu'il dardait toujours sur le brun un regard froid. Sans doute allait-il trop loin, autant dans ses propos que dans sa réaction, mais c'était du Reid tout craché : dès qu'une personne prenait un tant soi peu d'importance à ses yeux, il devenait cet être possessif qui avait tendance à étouffer ceux qui l'entourait. Et cette possessivité le rendait d'autant plus agressif.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 264
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 31 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Lun 11 Déc - 19:40 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

Ce que ça pouvait le gonfler de devoir repartir alors qu'il venait à peine de finir de manger et que pour une fois il avait une soirée qui se présageait bonne après une journée de merde. Bon, en fait ça lui était arrivé plusieurs fois mais il aimait se plaindre intérieurement alors il ne cesserait certainement pas. Il avait eu une journée complètement pourri et il pouvait décompresser tranquillement maintenant, mais non, il y avait encore quelque chose, il y avait toujours quelque chose de toute façon. Sauf que là c'était un peu plus important que normalement, parce qu'il s'agissait de Whisky. Il ne voulait pas que son ex lui prenne son chien comme ça alors qu'il aurait été en train de regarder tranquillement un film tout en buvant son thé. S'il avait pu avoir confiance en Julian avant ça, il avait toujours eu ce petit doute, qui s'était clairement intensifié maintenant qu'ils avaient rompu et il stressait de le laisser seul dans son appart. SON appart, plus celui qu'il partageait avec son ex, non, le sien, normal qu'il y aille donc. Il savait de toute façon qu'il reviendrait auprès de Reid avant que celui-ci ne dorme, du moins il l'espérait. Tout en se dirigeant vers ses affaires, il se demandait ce qui prenait à Julian de vouloir reprendre le reste de ses affaires comme ça, un soir de semaine en plus. Peut-être pour le faire chier ? Non, là il devenait parano. Il espérait surtout que ce serait pour le meilleur et qu'il ne l'emmerderait plus, même s'il exagérait clairement en pensant que Julian l'emmerdait depuis leur rupture, c'était faux, mais il se plaignait. Non, puis il y avait Whisky de toute façon. Son chien avant tout, du moins avant beaucoup d'autres choses.

Il fut coupé dans ses pensées par la voix de Reid, analysant ce qu'il avait dit car très peu concentré sur la réaction qu'avait pu avoir le blond quand il lui avait dit qu'il partait. C'était rare de sa part, il s'intéressait très souvent à la réaction des gens quand il disait quelque chose, histoire de savoir s'il pouvait être gêné ou non. Il réfléchit. Il n'avait pas bien compris, enfin si, mais il lui fallait quelques secondes pour comprendre. Une blague ? Non, pourquoi est-ce que ce serait une blague ? Keith avait beau être "blagueur" quand il le voulait, il n'allait jamais trop loin, quoique. M'enfin il n'irait pas dire qu'il partait pour de faux, ce serait complètement stupide. En plus d'avoir pris du temps à analysé ce qu'avait dit l'homme d'affaires il n'avait pas analyser son ton, qu'il avait cependant trouvé assez froid sur le coup, du moins c'était ce qu'il pensait. Il n'y prêta pas plus attention. De toute façon il reviendrait un peu plus tard dans la soirée. «Non, pourquoi est-ce que ça en serait une ?» avait demandé Keith sans reporter son attention sur Reid, ne réfléchissant pas vraiment avant de parler. Voilà qu'il prenait un peu trop ses aises et qu'il commençait à ne plus vraiment réfléchir en parlant avec Reid, enfin il l'avait déjà fait avant mais dans d'autres circonstances, quand il connaissait les gens il avait tendance à dire ce qui lui passait par la tête sans réfléchir. Il avait donc dit ça comme si tout semblait normal, à la limite de prendre le blond pour un abruti.

Un peu intrigué par tout ça mine de rien, Keith, les sourcils légèrement froncés, s'était retourné vers son hôte. Celui-ci avait parlé avant même qu'il ne puisse caser un mot. Tombant complètement dénue devant la réaction de Reid, il avait légèrement ouvert la bouche, prêt à répondre mais ne trouvant rien de spécial à dire. C'était sérieux ? C'était vraiment en train d'arriver ? Il avait l'impression qu'en deux minutes de temps quelque chose s'était produit sans qu'il ne soit présent. Il n'arrivait juste pas à mettre de mot sur la réaction du plus grand. En fait il n'arrivait surtout pas à réfléchir devant lui, parce qu'il était dans l'incompréhension totale justement. Mais le soupir de l'aîné commença finalement à le faire réagir, jusqu'aux paroles du blond. Là il comprenait un peu mieux. Et il avait plutôt l'impression que c'était Reid qui était perdu. Lui, tout était clair, Julian ne faisait plus partie de sa vie, sinon il ne serait probablement pas là et il n'aurait peut-être même pas supporter de coucher avec Reid ! Il était complètement à côté de la plaque et Keith commençait à voir un certain agacement pointait le bout de son nez. Il avait surtout l'impression que c'était de la jalousie mal placée ou quelque chose comme ça, parce qu'il avait bien fait comprendre à Reid qu'il n'y avait plus rien du tout avec Julian. «Attends, attends... quoi ?» avait-il finalement dit en fronçant vraiment les sourcils après tout le discours de Reid. «Des excuses plus bancales ? Mais.. tu veux que je te montre le texto ou bien ?.. Je t'ai dit tout à l'heure qu'il avait récupéré quelques affaires, quel-ques affaires Reid. Tu crois qu'il allait tout prendre en une fois ? Ce mec est plus fainéant que moi quand j'avais 15 ans !» avait lancé Keith en haussant un peu le ton à son tour. Mais le fait que Reid ait dit qu'il passait "au second plan à chaque fois" avait bien mis Keith sur la théorie de la jalousie.

«En quoi est-ce que tu passes au second plan ? En quoi est-ce que je suis perdu vis-à-vis de ma situation avec lui ? Si j'y avais pour "chaperonner" comme tu dis c'est parce que je sais qu'il serait capable d'embarquer mon chien et tout un tas d'autres trucs avec lui.» avait continué le brun en fixant Reid droit dans les yeux. Pour une fois qu'il osait. Il avait cette habitude de prendre confiance, quand il connaissait un peu mieux, et surtout quand il s'"énervait". Il était bizarre, il le savait. Et s'il aurait voulu rassurer le PDG sur le fait qu'il ne passait pas au second plan, le fait qu'il dise qu'il était encore perdu avait pris le dessus sur le reste. «Et ne t'avises même pas de dire que je suis perdu alors que la première chose que j'ai faite après la rupture c'est d'être venue te voir. Et je serais encore avec ce gars si j'étais encore perdu. Sérieux, c'est quoi cette réaction ? Avec qui je vais dormir ce soir à ton avis ? Si tu penses passer autant au second plan viens donc avec moi tient.» et il regrettait déjà d'avoir dit ça.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
There is something more than pride behind this jealousy
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London
» Pride Of nation
» Soirée 2 ♣ Gay Pride
» soirée quatre ∞ gay pride
» Banderole Thiercelieux
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-