Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


There is something more than pride behind this jealousy

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 224
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Dim 31 Déc - 13:09 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Attendant que le plus jeune récupère les clés qu'il lui tendait, Reid peinait à se sortir de cette colère qui était encore bien perceptible dans son regard. Le coup que lui avait porté Julian avait été le geste de trop, celui qui ne passait pas, on ne levait pas la main sur Lloyd, sous aucun prétexte. Et pourtant il ne lui avait pas rendu la pareille. Pas que ce n'était pas dans son caractère, simplement qu'il jugeait que de telles attaques physiques découlaient directement des faibles. Bien sûr, il lui arrivait de cogner également, mais pas avant d'avoir joué de la menace et de ses iris glacées. Avec Keith à côté de toute façon, il se serait mal vu mettre K.O. celui qui était son ex mais il avait été parfaitement sérieux : mieux valait qu'il ne recroise pas sa route ou au moins qu'il fasse profil bas car la prochaine fois -si prochaine fois il y avait- il ne le louperait pas. Ne quittant toujours pas le regard du plus petit, il avait simplement hoché brièvement la tête à son remerciement avant d'écouter la suite ; des excuses, encore, à croire que le Gallois n'avait que ces mots à la bouche mais, pour une fois, c'était amplement justifié. Secouant la tête, il avait soupiré légèrement. « Si je n'étais pas intervenu il aurait encore tes clés et aurait encore causé des soucis, au moins maintenant l'affaire est réglée » avait-il répondu sur un ton sans doute un peu trop froid, témoignant encore de la tension qui l'animait. Oui, il sous-entendait clairement que l'employé de la BBC n'aurait pas su se dépatouiller de cette affaire, et peut-être qu'elle n'était pas réellement terminée, que Julian reviendrait, mais il l'attendrait de pied ferme.

Laissant le brun s'approcher il le toisait toujours de cet air relativement fermé, secouant à nouveau la tête en répondant un simple « non ». Sa mâchoire le lançait encore un peu mais il n'avait pas ''mal'', il rageait simplement en sachant qu'il aurait une marque pendant plusieurs jours mais sa barbe naissante saurait la masquer un minimum. Aux nouveaux propos de Keith il s'apprêta à répondre une nouvelle fois que ça allait mais ce dernier avait déjà filé vers la cuisine, le laissant planté dans le salon où s'éleva un nouveau soupir. Sûr que cette soirée avait été plus que pourrie, pas du tout l'ambiance détente dont il aurait pourtant bien eu besoin après une journée de travail. Et si l'énervement quant à cet affrontement avec Julian était encore trop présent, l'homme d'affaires n'oubliait pas la ''discussion'' mouvementée qu'il avait tenu avec le plus jeune à son propre domicile. Sans doute qu'après cela, le Gallois avait définitivement rayé son ex de la liste ; si ça n'avait pas déjà été le cas. Peut-être que si, mais la possessivité maladive du blond lui faisait bien souvent penser au pire, amenant des réactions sans doute trop excessives.

Après quelques secondes, Reid avait à son tour quitté le salon pour rejoindre son cadet dans la cuisine, occupé à mettre de la glace dans un sachet. L'air inquiet visible sur son visage était presque attendrissant, à croire qu'il n'en voulait pas le moins du monde à l'aîné pour son attitude un peu trop borderline. Malgré la colère encore bien présente, le PDG s'était approché de Keith, lui prenant des mains le sachet pour le déposer sur le plan de travail avant de porter sa main libre à sa joue pour le forcer à le regarder. « Je t'ai dis que ça allait » avait-il répété avant de déposer brièvement ses lèvres sur les siennes. Au fond, l'Américain était vexé que l'autre ait osé lui porter un coup, vexé en enragé, mais il n'allait pas le reprocher à Keith, ça n'aurait pas la moindre légitimité. Se détachant de lui pour s'adosser contre le plan de travail, il avait légèrement penché la tête sur le côté. « Par contre, je veux bien un verre, quelque chose de fort, si tu as... » Il faudrait au moins ça, restait plus qu'à espérer que le plus jeune ait quelque chose qui corresponde à ses attentes et, dans le pire des cas, il se contenterait d'attendre d'être de retour chez lui.

Laissant planer un court silence, l'aîné ne doutait pas que maintenant que le gros du problème était réglé, ils allaient devoir remettre sur le tapis les mots qu'ils s'étaient échangés un peu plus tôt. Il devrait sans doute justifier ses propos même s'il se bouffait déjà les doigts d'avoir exprimé ainsi à voix haute le fait qu'il avait fini par s'attacher au brun. Inspirant légèrement, il ajouta néanmoins : « S'il te pose à nouveau un quelconque problème, je compte sur toi pour m'en parler. » Son regard témoignait bien qu'il ne plaisantait pas, même si oui, les choses risquaient à nouveau de s'envenimer si tel était le cas. Besoin de ''protéger'' son cadet ou à nouveau cette possessivité qui le poussait à vouloir être au courant de tout ? Qu'importait.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 325
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 32 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Jeu 4 Jan - 19:36 par Keith Bradley
There is something more than pride behind this jealousy
ft. Reid and Keith

Keith avait bien remarqué ce ton légèrement froid de son ainé. En soi ça ne l'étonnait pas vraiment, il avait gâché la soirée en l'amenant ici, il en avait eu besoin c'était une certitude mais ça avait été sacrément égoïste de sa part. Sauf que se noyait dans les excuses ne serviraient à rien, il avait déjà tenté le coup avec Reid, il essayait de se limiter même si parfois il ne trouvait rien d'autre à dire que "désolé", c'était souvent plus fort que lui. Là il avait sacrément foutu la merde, déjà parce qu'il avait invité le blond chez lui, ensuite parce qu'il avait accepté que Julian vienne. Mais bizarrement, malgré la tension encore palpable dans l'appartement il se sentait bien plus léger. Julian n'était plus un problème et c'était la première fois qu'il le ressentait comme ça, comme si c'était véritablement fini avec son ex. Il reviendrait peut-être le faire chier pour récupérer les quelques trucs, les babioles même, qui pouvaient encore être dans l'appart mais c'était bien fini. Il n'avait plus les clés, il ne pouvait plus venir à l'improviste, ni prendre Whisky pour l'emmener chez ses parents et il se doutait même qu'il allait partir chez eux, raison pour laquelle il voulait prendre le chien. Donc oui, il était enfin libéré de son ex, son véritable ex, c'était fini, totalement. Il pouvait enfin tourner la page définitivement, oublier tout ça, se rappeler que ces deux années auront été bonnes à certains moments et d'autres fois bien moins supportables mais qu'au final il pouvait vraiment être détendu par rapport à Julian. Il était content et c'était en arrivant dans la cuisine, ouvrant le frigo pour prendre qu'il poussa un soupir de satisfaction, heureux que Reid soit venu malgré le fait qu'il est totalement gâché leur soirée, peut-être que cela en valait la peine au final ? Parce qu'il était enfin débarrassé de ce type qui ne l'avait pas rendu heureux, c'était un fait.

La glace en main, Reid se pointa enfin dans la cuisine, lui retirant le sachet des mains. Il était sérieux ? Non, il avait reçu un coup, par sa faute, par son ex, c'était la moindre des choses de lui donner de la glace. Mais au final il s'était laissé faire, il ne savait pas vraiment pourquoi, ayant d'abord baissé les yeux avant qu'il ne soit plus ou moins obligé de regarder Reid par la main qu'il avait portée à sa joue. Et puis ce léger baiser qui avait  fait sourire le brun sur le coup. Le regardant finalement dans les yeux quand il s'était détaché il avait commencé à chercher dans les placards. «Hum... Habituellement c'est Mel' qui ramène l'alcool donc je ne crois pas en avoir, désolé.» et effectivement ce n'était pas le cas. «T'aurais le droit qu'à un verre d'eau froide. Sauf si tu veux qu'on retourne chez toi.» avait-il dit timidement.
Laissant également planer un certain silence il avait hésité à s'approcher de Reid. En soi il se doutait que ça n'aurait pas vraiment dérangé le blond, mais il se sentait encore légèrement coupable de l'avoir amené. Oui, il s'était dit que c'était bien, qu'il en avait besoin et voilà qu'il se retrouvait avec un blessé sur les bras et un ex complètement taré lâcher dans la nature. Une soirée de rêve en somme. Heureusement que Julian ne lui en avait pas donné une deuxième, pour sûr que Keith ne l'aurait pas laissé passer. Ayant baissé les yeux pendant ce silence, il avait finalement relevé sa tête vers le plus grand à ses mots. Il avait ensuite acquiescé. «Ça devrait aller, je pense que tu l'as fait assez flippé. Enfin... disons que t'étais pas vraiment rassurant.» avait soufflé le trentenaire. Parce que oui, quand Reid faisait les gros yeux c'était bien plus flippant qu'il ne l'aurait pensé.

Poussant un léger soupir, il s'était finalement approché de Reid lentement, encore peu sûr de lui. Ils avaient déjà couché ensemble, il avait bien le droit de s'approcher de lui ? Il se disait que oui, il en avait parfois marre de réagir comme ça, mais ce qui c'était passé avait bien gâché la soirée et il avait presque peur que le blond lui en veuille. Se positionnant finalement à côté de lui, adossé également au plan de travail. «Désolé si j'ai gâché la soirée... c'était pas mon intention. Au moins maintenant je suis débarrassé mais toi qui voulais être tranquille je t'ai embarqué là-dedans et j'aurais pas dû, tu me l'avais dit et je suis vraiment désolé pour ça. Julian est juste con quand il s'y met...» avait-il expliqué avant de pousser un nouveau soupir. Au final, il avait approché sa main de celle de Reid pour la lui prendre, se rapprochant instinctivement jusqu'à ce qu'il dépose sa tête sur l'épaule de l'homme d'affaires. «Je me suis attaché aussi, tu le sais ?». Mais il se doutait également que revenir sur ça ne ferait pas spécialement plaisir à Reid, il n'avait pas envie qu'il se bloque ou quoi que ce soit d'autre, il sentait juste qu'il avait besoin de le dire, parce qu'il n'y avait pas de raison que le blond lui en fasse part sans qu'il ne le fasse également. «Mais bon... au moins tu repars avec une blessure de guerre.», il avait essayé de détendre l'atmosphère, histoire de ne pas s'attarder sur le sujet "attachement". Ce n'était peut-être pas le moment d'en rire mais rester muré dans un long silence ce n'était pas son truc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 224
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Ven 5 Jan - 1:33 par Reid D. Lloyd


There is something more than pride behind this jealousy

ft. Keith & Reid



Une nouvelle fois, Keith semblait intimidé par l'homme d'affaires. Fait dont il ne se formalisait pas vraiment, même s'il trouvait cela ''amusant'' en un sens. Il avait l'habitude de ces regards fuyants, mais il trouvait comique le fait qu'ils viennent encore du brun alors qu'ils étaient devenus bien plus intimes qu'au début. Quoi qu'avec la manière dont la colère l'avait prise quelques instants plus tôt, le plus jeune avait peut-être des raisons d'être intimidé. C'était bien la première fois que l'Américain faisait preuve d'une telle réaction, mais c'était là une partie de son caractère qu'il n'avait jusqu'alors pas laissé voir au brun, cette colère froide et tranchante qui était la sienne et le rendait relativement dangereux. Mêlée à cela sa possessivité maladive et il devenait redoutable. Alors oui, il pouvait en un sens comprendre que son cadet ne soit pas entièrement rassuré. Il répondit néanmoins au faible sourire qu'il avait reçu à la suite de son baiser, se mettant ensuite à attendre, contre le plan de travail, une réponse à sa question.

Et la réponse qui tomba fit naître une moue contrariée sur le visage du PDG. Au moins la meilleure amie du brun avait un point positif : elle ramenait l'alcool. Mais ça n'empêchait pas le fait qu'il n'y en avait pas à cet instant. Et un verre d'eau froide... Soupirant légèrement, il avait secoué la tête. « Ca ira. Si tu veux qu'on reste ici cette nuit on peut » avait-il répondu sur un ton un peu las. Au fond il aurait préféré rentrer chez lui, il s'y sentait mieux et au moins il aurait de quoi boire et du chauffage, mais si le plus jeune avait envie de passer la nuit ici, au cas où l'autre crétin reviendrait défoncer la porte, ils resteraient. Aux nouveaux mots de son amant, Reid s'était contenté d'une petite expiration du nez amusée, balançant un simple « tant mieux » qu'il pensait pour le coup vraiment. Oh il n'était pas content que son cadet l'air trouvé peu rassurant, mais si en effet ça avait permis à ce que Julian lui foute la paix, il n'avait pas de raison de regretter.

L'observant approcher de lui, le blond n'avait rien ajouté, percevant cependant son soupir. Lui qui voulait une soirée calme et reposante, c'était clairement foutu, et l'ambiance encore assez tendue qui régnait n'arrangeait rien. Pourquoi au juste se donnait-il tant de mal pour ce type ? Il ne le savait pas lui-même. En temps normal il aurait déjà laissé tomber depuis longtemps, l'aurait laissé dans sa merde sans même prendre la peine de lui accorder une attention supplémentaire. Mais il y avait ce quelque chose chez son cadet qui lui faisait complètement oublier sa résolution de ne pas s'attacher à qui que ce soit ; résolution qu'il avait tenu pendant près de vingt ans avant qu'il ne lui rentre dedans au parc. C'était ridicule. Et à nouveau Keith s'était remis à s'excuser. Y avait-il seulement un seul moment, une seule situation, où il ne trouvait pas matière à se confondre en excuses ? Apparemment pas, ou du moins pas beaucoup. Sur ce point là ils étaient totalement opposés, c'était un fait. Reid ne s'excusait réellement que dans de rares cas, que quand il admettait qu'il avait vraiment merdé ce qui arrivait assez rarement. Tout comme il n'avait pas l'intention de s'excuser pour la crise de jalousie qui avait éclaté à son propre domicile. Secouant à nouveau la tête, il avait alors passé une main lasse sur son visage, rétorquant un simple « ce n'est rien » qui, il le savait, ne suffirait pas à apaiser le Gallois mais il n'avait aucune envie de lui répéter encore et encore que le sujet était clos et qu'il n'allait pas le blâmer pour ce qui était arrivé. Les choses étaient arrangées, c'était tout ce qui comptait.

Ayant reporté son attention sur le mur en face, il n'avait pu s'empêcher de jeter un œil à la main du plus jeune qui venait de prendre la sienne, sentant ensuite sa tête sur son épaule. Une proximité qui était encore plus étrange que les précédentes, parce-qu'elle portait une marque d'affection qu'il n'avait jusqu'alors pas eu à l'égard du brun, et vice versa. Serrant la mâchoire lorsque le concerné lui avoua qu'il s'était lui aussi attaché, comme si de rien n'était, comme si leur ''discussion'' n'avait pas été coupée par un événement fâcheux, Reid avait fermé les yeux une seconde, inspirant profondément. Pourquoi s'était-il senti obligé de dire ces mots ? Le plus naturellement du monde en plus de ça, contrairement à l'homme d'affaires qui ne tolérait que trop mal cet attachement. Alors partagé entre un sentiment de joie et d'appréhension confondues, il avait ri légèrement lorsqu'il fut question de blessure de guerre. « Tu peux t'estimer heureux que j'étais dans un de mes bons jours quand tu m'es rentré dedans... » avait-il lancé en coulant vers lui un regard amusé se décollant alors du plan de travail en lâchant sa main pour se mettre face à lui. Doucement il avait déposé ses mains sur les joues de son cadet, le forçant à relever la tête vers lui pour se noyer dans ses orbes clairs. « Et oui, je le sais » avait-il répondu à sa précédente question, l'air relativement insondable, avant d'approcher à nouveau son visage pour chercher ses lèvres, lui accordant un baiser un peu plus poussé que le précédent. Bien sûr qu'il le savait, qu'il avait remarqué certains regards, certains gestes, et pourtant il ne pouvait s'empêcher de craindre cet attachement, de douter en un sens des mots du brun qui, il en avait la certitude, finirait par juste passer à autre chose. Mais il n'avait pas envie d'y penser pour l'instant, pas tout de suite. Glissant une main jusqu'à sa nuque pour approfondir leur baiser, il avait à nouveau reculé son visage, restant tout de même tout proche. « Si tu veux qu'on passe la nuit dans ce frigo, j'espère que tu as suffisamment de couvertures » avait-il lancé sur un ton un peu plus calme, peu envieux de rester planté dans cette cuisine pendant des heures encore. Il ne remettrait pas sur le tapis ce sujet de l'attachement, autant pour ne pas faire espérer quoi que ce soit à Keith que pour ne pas se rendre lui-même à l'évidence que c'était déjà trop tard : il avait failli à la promesse qu'il s'était faite.





-FIN-

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
There is something more than pride behind this jealousy
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
» Pride Of nation
» Soirée 2 ♣ Gay Pride
» soirée quatre ∞ gay pride
» Banderole Thiercelieux
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-