Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Ice & Skate. What a joke...

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 173
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Ven 8 Déc - 1:57 par Reid D. Lloyd


Ice & Skate. What a joke...

ft. Raven, Keith & Reid




Mardi, 12 Décembre 2017




Avachi dans le fauteuil de son bureau, Reid s'agaçait d'être encore en ligne avec un de ces types qui, comme un con, avait misé sur le mauvais cours et venait désormais s'en plaindre. L'un de ses sbires avait bien essayé de calmer le jeu mais c'était sans compter sur la volonté de fer du type et de son manque de respect qui frôlait franchement l'indécence. Alors Lloyd n'avait eu d'autre choix que de prendre le relais et la méthode était simple : il voulait jouer au plus con ? Soit, le blond le prendrait comme tel jusqu'à lui rabattre son caquet. Et c'était précisément ce qu'il était enfin parvenu à faire après une bonne demie-heure de dialogue de sourd où il avait eu l'impression de parler à un crétin de base qui se croyait plus intelligent que le reste du monde mais ne comprenait pas un traître mot de ce qu'il avançait. L'affaire était réglée, mais l'employé du PDG en entendrait parler dès le lendemain. Oh, il n'allait pas le sanctionner pour si peu, mais il avait bien l'intention de lui faire prendre conscience que pour évoluer dans ce monde de vipères il fallait être pire, bien pire, pas juste conciliant, loin de là, plutôt le prédateur qui gagne le peuple à ses bottes. C'était ça, le monde de Reid, et autant dire qu'il se portait plus que bien à avoir le rôle du plus grand que celui du faiblard qui se la fermait et se confondait en excuses.

Soupirant bruyamment, le trentenaire avait envoyé un mail à la fameuse fourmi, conviant son employé dans son bureau au lendemain matin neuf heures tapantes. Et mieux valait qu'il soit à l'heure. Bien sûr il aurait pu retourner ciel et terre pour l'avoir en face de lui immédiatement mais il était déjà tard et aujourd'hui n'était pas n'importe quel jour : c'était son anniversaire. Il avait déjà eu Ethan en ligne qui lui avait dit ne pas être disponible pour le soir et avait proposé à ce qu'ils passent le week-end qui arrivait au chalet, proposition que Reid avait accepté, sachant l'état pitoyable dans lequel était son meilleur ami depuis que son stagiaire et amant -ou plutôt amour- s'était suicidé. Il se devrait d'être là pour lui, même si cette situation le mettait franchement mal à l'aise et le replongeait dans de nombreux doutes et craintes. Voir l'homme de loi aussi bas ne faisait que lui rappeler que lui aussi s'attachait dangereusement à une personne : Keith. Il ne pouvait pas parler d'amour, mais il ne pouvait nier que oui, le Gallois avait pris une certaine place dans sa vie et qu'il l'appréciait sans doute plus qu'il ne l'aurait dû. Il s'en était rendu compte près de trois semaines plus tôt, à son grand désarroi, et s'il savait qu'il était sans doute trop tard pour simplement le sortir de sa vie, le fait qu'Ethan soit aussi mal justement à cause de foutus sentiments ne le rassurait pas le moins du monde. En somme, l'Américain n'était pas dans l'optique de fêter son anniversaire, pas ce soir du moins. Mais il le savait : Raven devait être enthousiaste à marquer le coup avec lui et s'il rentrait à pas d'heure ça ne passerait pas. Alors quoi qu'elle voulait faire il suivrait, sachant au fond que passer une soirée avec sa cadette lui permettrait de penser un peu à autre chose et lui ferait le plus grand bien.

Éteignant son ordinateur, l'homme d'affaires avait enfilé son manteau puis récupéré ses affaires, s'apprêtant à quitter le bureau avant de tomber sur sa secrétaire. « Monsieur Lloyd ! J'espérais vous voir avant de partir. » « Que se passe-t-il ? » Il s'attendait déjà au pire, à une nouvelle chose à gérer qui lui ferait perdre du temps et l'agacerait, mais il n'en fut rien. La petite femme lui tendit une boîte ornée d'un petit nœud qui le fit froncer les sourcils. « Petits gâteaux maison, garantis sans lactose ! Joyeux anniversaire patron ! » Son expression se fit immédiatement moins dure alors qu'il récupérait la fameuse boîte, adressant un sourire à sa secrétaire. « Merci beaucoup, Lisa. » Ce n'était pas grand chose, certes, mais chaque année la brune avait une petite attention à son égard. Sans doute que si ce geste était venu d'un employé lambda il aurait eu une impression de cirage de pompe mais elle n'était pas de ce type et leur relation, bien que dans un respect certain, avait quelque chose de plus privilégier que le reste de ses sbires. Après lui avoir intimé de ne pas rentrer trop tard, il s'était dirigé vers la sortie, rejoignant sa voiture.

Une bonne quinzaine de minutes plus tard, vers dix-neuf heures, le blond arrivait enfin chez lui. Comme d'habitude, il accrochait sa veste au porte manteau et ôtait ses chaussures, déposant ses clés sur le meuble de l'entrée avant d'aller dans la cuisine se prendre un verre de vin. Le contenant rempli, il était parti à la recherche de sa cadette, si toutefois elle était là ; étonnant d'ailleurs qu'elle n'ait pas fait un comité d'accueil à elle toute seule avec des ballons et tout le tintouin.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/11/2017
» Messages : 38
» Avatar : Kate Mara
» Âge : 35 ans
() message posté Mer 13 Déc - 17:51 par Raven S. Lloyd




Ice & Skate. What a joke...

Ft. Reid & Keith<3


Le grand jour était enfin arrivée ! Raven avait bien fait attention à ne rien publier concernant ce qu'elle préparait pour l'anniversaire de son aîné. Et pourtant elle était pressée et surexcitée. C'était toujours compliqué pour elle de garder un secret à ses followers, mais elle savit que Reid lisait par moment ses articles sur son blog. D'ailleurs le dernier article que la rouquine avait posté était concernant son arrivée à Londres et son installation chez Reid. Entre temps elle avait aussi ses cartons venant de Chicago. Reid avait pâli et manqué de s'énerver, elle le connaissait par cœur, mais il s'était contenté de soupirer, de lever les yeux au ciel, de l'observer avec dédain, tandis qu'elle lui disait que ce qu'elle avait dans ces cartons n'était pas l'entièreté de ce que contenait son appartement en Amérique. Elle avait en réalité transféré le reste dans son ancienne chambre chez leurs parents, ainsi elle n'aurait qu'à leur demandé de leur envoyer par avion. Mais au moins, là elle avait pu s'installer au mieux, et il valait mieux pour le cœur de Reid qu'il ne mette pas les pieds dans la chambre d'amis. A coup sûr il ferait une syncope... Raven essayait tant bien que mal de ne pas être trop bordélique. La rencontre avec Keith l'avait un peu échaudé mais cela n'empêchait pas qu'elle laisse toujours traîner des affaires à elle par-ci par-là.

En attendant pour calmer ses pulsions à tout vouloir raconter, elle avait mis le grapin sur Keith. Elle l'avait chopé un jour et avait convenu d'un rendez-vous avec lui pour lui expliquer son projet : Emmener Reid fêter son anniversaire à la patinoire. Et pour ça elle avait invité Keith à venir avec le frère et la sœur. Raven, s'entendait plutôt bien avec lui. Ils avaient rapidement sympathisé, se trouvant nombre d'intérêts en commun. Même si l'homme paraissait toujours un peu timide avec elle, Rave savait le mettre en confiance et les deux savaient profiter de la vie et s'amuser ensemble.
Keith avait donc accepté sa requête et elle en avait été ravie. La trentenaire avait donc conclut que Keith la rejoigne dans l'après-midi chez Reid et que tous deux fassent les préparatifs, c'est à dire, décorer la véranda avec des ballons et des tas d'autres trucs sympa qu'elle avait dégoté à droite_à gauche.
Elle avait aussi été cherché avec le châtain le gâteau style wedding cake pour l’événement. Elle avait fait faire un énorme fraisier rien que pour l'occasion. Et ce dernier trônait sur le centre de la table de la pièce où ils se trouvaient.
Tout en patientant dans la véranda elle bricolait encore le décor, demandant de l'aide à Keith pour qu'il accroche les derniers ballons. « J'aimerai bien le faire mais je suis trop petite ! » Elle rit légèrement et regarda l'homme avant d'entendre la porte d'entrer s'ouvrir et se refermer. Soudainement son visage s'illumina et elle adressa un large sourire de gamine surexcitée au crush de son frangin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Ice & Skate. What a joke...
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Skate à Somerset House
» haiti: an international joke getting more and more so!!!
» - Skate et Jogging - PV
» Stu une criss de joke ???????
» Tit joke plate
» joke d'oiseau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-