Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Bonne année 2018 !
On vous souhaite une excellente année 2018 !
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Our lives are defined by opportunities, even the ones we miss. (Peter)

Our lives are defined by opportunities, even the ones we miss.
avatar
Our lives are defined by opportunities, even the ones we miss.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 48093
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Ven 8 Déc - 22:23 par Charlotte R. P. Adams
We are all a people in need. We are not perfect. We are not machines. We make mistakes. We need grace. We need compassion. We need help at times. We need other people. And that’s okay. ✻✻✻ Je n’ai qu’une hâte, rentrer chez moi, me poser et ne plus rien faire de la soirée. Cette idée me séduit fortement, et je presse le pas pour arriver plus rapidement, mais aussi pour échapper au froid. L’hiver n’est pas encore officiellement là, mais il est impossible de mettre le nez dehors sans être gelée. Tout comme il est impossible d’échapper au monde, avec l’approche des fêtes de fin d’années. C’est pourquoi j’aimerais vraiment rentrer pour me retrouver seule, après avoir passé toute la journée dans la foule. Entre la course aux cadeaux de Noël, la préparation du voyage avec Amanda, le travail, j’ai l’impression de ne pas avoir eu une minute à moi aujourd’hui. Et si je ne suis pas encore totalement habituée à cette idée de prendre du temps pour moi, je dois avouer que cela me plaît bien. Seulement, il faut encore que je fasse quelques courses avant de pouvoir rentrer à la maison. La prochaine fois, il faudrait que je m’en occupe avant de ne plus rien avoir, et à un autre moment de la journée. À cette heure-ci, les gens semblent faire la même chose que moi, et il est impossible de faire un pas sans devoir faire attention aux autres. Je finis par entrer dans le premier magasin que je trouve sur ma route, trop heureuse de pouvoir profiter un peu de la chaleur pour chercher plus loin. Je ne sais même pas exactement ce dont j’ai besoin, hormis des croquettes pour Kit-Kat. Comme toujours, je ne suis pas organisée, et cela se ressent. Je reste bien trop longtemps dans les rayons, et rapidement mon panier fini par ressembler à celui de quelqu’un qui s’apprête à faire une fête, et non une adulte qui va passer la soirée seule chez elle. Ce n’est pas un secret, je ne suis pas vraiment très douée pour cuisiner, et je n’en vois pas l’intérêt pour une seule personne de toute façon. Bien souvent, je finis par commander, acheter des plats cuisinés, ou bien je me rends chez Amanda. Et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer cela. J’hésite entre deux tablettes de chocolat, ce qui est un indispensable, et finis par prendre les deux. De toute façon, il n’y a personne que cela intéresse de savoir ce que je peux bien acheter, ou même si je fini par trop en manger. Ce n’est pas comme si j’avais quelqu’un dans ma vie. Et cela ne semble pas près de changer de toute façon, alors pourquoi faire attention. Cette pensée me donnerait presque envie d’en prendre plus, mais je finis par m’éloigner du rayon avant de le dévaliser. Seulement, une fois arrivée au rayon des glaces, je me demande si cela vaut vraiment la peine d’être raisonnable. Après tout quel est l’intérêt ? Je suis réellement bien partie pour finir seule avec mon chat, et ce n’est certainement pas lui qui va me faire une remarque. Du moment que je m’occupe un minimum de lui, il n’en demandera pas plus. Peut-être qu’il est trop tard pour cela désormais. Et jusqu’ici cela ne me posait vraiment pas de problèmes. Je savais que je n’aurais pas dû accepter ce stupide rendez-vous la semaine dernière, et pourtant. La prochaine fois, je m’écouterais. Plus jamais je ne recommencerais cela, c’est bien trop déprimant. Sur cette pensée, je finis par prendre deux pots de glace. Fut une époque où la tentation d’acheter une bouteille aurait été présente, mais pas ce soir. C’est bien une des seules choses dont je n’ai pas à m’inquiéter pour le moment. Mon expérience plus tôt dans l’année, semble m’avoir fait passer l’envie de recommencer. Du moins pour le moment. Seulement à la place, je compense par la nourriture, ce qui au final n’est peut-être pas vraiment une bonne idée non plus. Mais j’ai bien besoin de cela pour me remonter le moral. Avant de prendre de nouveau n’importe quoi, je me décide enfin à terminer mes achats, quand j’aperçois Peter. Il serait facile de l’éviter, ce qui semble être assez récurent en ce moment, mais je ne sais pas pourquoi aujourd’hui je décide de faire le contraire. Peut-être parce qu’il serait temps d’arrêter de l’éviter réellement, même si j’ai encore honte de ce qui s’est passé. Même si cela remonte à plusieurs mois maintenant, et que j’ai pu lui présenter mes excuses, impossible de ne pas avoir envie de me cacher rien que d’y repenser. Je pourrais prétexter devoir partir si les choses sont encore étranges. Seulement, il sera assez difficile de le savoir, si je n’essaie pas. Prenant mon courage, je m’approche de lui. « Salut. » Je ne sais pas si je suis plus gênée à cause de ce qui s’est passé, ou bien parce que je fais mon possible pour que l’on ne soit pas souvent. Sans aucun doute un peu des deux. « Comment tu-vas ? » Cela ne fait pourtant pas si longtemps que nous ne nous sommes pas vus, et pourtant j’ai l’impression que cela fait très longtemps que nous n’avons pas réellement parlés. Inutiles de se demander à qui la faute.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
I can't drown my demonsthey know how to swim
avatar
I can't drown my demons
they know how to swim

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 6738
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : Michiel Huisman
» Âge : trente-cinq ans
» Schizophrénie : Jake & Diana & Alexander
() message posté Sam 20 Jan - 11:24 par Peter Montgomery
✻✻✻ Sans grâce aucune, Peter laisse échapper un bâillement. Avec le mauvais temps, les courses pour les fêtes, et tout le reste, les journées sont longues, trop longues. Forcément, Peter attend avec impatience le moment où il pourra rentrer chez lui. Mais, malgré son manque de courage assez évident, il sait qu’il a des courses à faire avant de pouvoir le faire. Le frigo est presque vide, et c’est presque un comble pour un chef cuisinier. Tant que ce n’est pas au restaurant, rien de dramatique, mais il aime toujours préparer des petits plats pour lui-même et pour Beth. Après tout, autant pouvoir goûter à ce qu’il prépare. Derrière chaque cuisinier se cache une personne gourmande. Les seuls plats qu’il ne goûte jamais, ce sont ceux préparés avec de l’alcool, pour des raisons évidentes. Et même en général, il évite de les cuisiner, préférant déléguer à ses apprentis. Et même ainsi, les odeurs peuvent être terriblement tentantes parfois.
Pour l’instant, c’est devant le rayon des sauces tomates qu’il hésite, un panier à la main. Il analyse les ingrédients listés pour deux marques différentes, laissant aussi ses pensées vagabonder. Cette année, ses parents ont loué un chalet à la montagne pour les fêtes de fin d’année, donc il n’a à s’occuper de rien, si ce n’est des cadeaux et du menu. Ce qui est quand même conséquent finalement. Mais s’il parvient à s’y prendre assez à l’avance, ça devrait le faire. Tant qu’il n’y a pas trop d’imprévus au restaurant. Et pour ça, il ne peut que croiser les doigts. Sortant de ses pensées, il finit par prendre un pot de chaque marque, se disant qu’il en aurait en réserve comme ça. Alors qu’il se retourne pour continuer ses achats, il est interrompu par une voix derrière lui.  « Salut. » Il se retourne, et constate avec surprise qu’il s’agit de Charlotte. Une bonne surprise, sachant qu’ils ne se sont pas vus depuis un moment. Ils ont beau avoir discuté depuis cette fameuse soirée, ils ne se voient plus aussi régulièrement qu’avant celle-ci. « Comment tu-vas ? » Il remonte le panier sur son bras, et sourit. « Je vais bien et toi ? » Peut-être qu’il reste une certaine gêne entre eux, ce qui est dommage. Ils s’entendaient bien avant. Peter avait vraiment l’impression que Charlotte pouvait le comprendre et il se sentait bien en sa compagnie. « Ça faisait longtemps. » Commente-t-il, sans que ça soit un reproche pour autant. Avec tout ce qu’il a à penser en ce moment, il n’a pas non plus pensé à la contacter. Mais d’habitude, elle passait régulièrement au restaurant, leur donnant ainsi une chance de discuter, même juste un court moment. « Qu’est-ce que tu achètes alors ? » Qu’il demande en se penchant pour voir le contenu de son panier, espérant briser un peu la glace.  

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Our lives are defined by opportunities, even the ones we miss. (Peter)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
» Pistols do not win wars, but they save the lives of the men who do
» —This is the dawning of the rest of our lives on holiday ♪
» Born to kill all lives...
» Barack Obama's brother lives on less than $1 a month
» 03. The bus stops at the crossroad of our lives.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-