Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Bonne année 2018 !
On vous souhaite une excellente année 2018 !
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


meet me halfway (alba)

Made with love. From Hell.
avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 837
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Jeu 14 Déc - 18:26 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Alba N. Teller
⚜️ MEET ME HALFWAY ⚜️

Tout avait foutu le camp. Depuis quelques mois, j'errais seul. Sans chercher le réconfort de quelqu'un, sans chercher à briser cette routine interminable dans laquelle je m'étais aventuré. Vince n'avait pas eu le temps de voir tomber les feuilles cette année. Il était mort avant, sous le soleil, le sang empoisonné et l'âme déchirée. Je n'en avais pas voulu à Romy d'être partie. Elle avait perdu sa moitié, celui qui l'aidait à respirer. Elle étouffait ici, et ma présence ne l'aidait pas à oublier le manque qu'il avait laissé. Quelques semaines, elle avait tenté de tenir bon, de faire comme si rien ne s'était passé pour recommencer à vivre. Mais il y avait toujours eu Vince dans la bande. Désormais qu'il nous avait quitté, les piliers de notre amitié s'était effondrés. L'attachement était toujours réel et présent, mais notre insouciance s'était envolée. Nous ne pouvions plus rire défoncés devant des films stupides, car nos deux rires sonnaient bien creux dans nos appartements désormais que la grosse voix de Vince n'était plus là pour nous couvrir. J'avais dans le projet de déménager, de trouver un endroit qui ne me rappellerait pas tous les moments passés avec mes amis. Avec Alexandra. Avec Alba. Je voulais rester à Brixton. Je quittais mon passé, non pas Bowie. J'avais déjà visité quelques appartements mais aucun ne m'avait convenu à cause de l'accessibilité. Il me fallait un appartement en rez-de-chaussée, ou au premier étage en cas de panne d’ascenseur, pour m'éviter les efforts dans les escaliers. De plus, les propriétaires avaient tendance à sous estimer la distance entre l'immeuble et la première bouche de métro. Je devenais exigeant, car je ne voulais pas finir comme Vince et Alexandra. Je ne voulais pas mourir avant d'avoir vécu. Depuis quelques semaines, je suivais correctement mon traitement. J'étais même parvenu à diminuer ma consommation de cannabis, mais j'avais compensé ce manque en jouant de la batterie. J'étais fatigué, physiquement. Le traitement me shootait et rendait mes membres lourds et mous. Mais j'y étais obligé, si je souhaitais vivre le plus longtemps possible. Je m'étais essoufflé, ces derniers temps. Alors j'avais rompu tout contact avec le monde extérieur. Cela faisait des mois que je n'avais pas revu Alba. Nous nous étions embrassés lors de cette soirée sur la péniche. Mais j'avais repris mes distances, par peur de perdre Romy. Je n'avais pas rappelé Alba, je n'avais pas tenté de reprendre contact quand bien même j'en avais envie. Et même si aujourd'hui Romy n'était plus là pour s'opposer à mes choix, je n'avais pas eu le cœur à la revoir. Car elle aussi me rappelait des moments passés avec Vince. Elle restait une Teller et me reliait à Romy que je le veuille ou non. Mais peu à peu, j'avais repris goût à sortir. La possibilité de la croiser par hasard était minime, mais je ne faisais pas confiance en ma chance. J'avais toujours tendance à m'empêtrer dans mes soucis et à empirer les choses à chaque fois. Ce soir, en sortant pour assister à cette soirée organisée dans Hyde Park, je n'aurai jamais pensé la revoir. Des lumières colorées éclairaient la piste de danse. Tout en buvant ma bière, j'observai amusé les gens danser, boire, et tenter de parler par dessus la musique. J'étais venu seul, mais j'espérai bien rentrer accompagné. Alors, les yeux plissés je scrutais autour de moi à la recherche d'une jolie fille à draguer. Une jolie rousse se trouvait près du bar. En continuant de la regarder j'avançais vers elle sans me préoccuper des personnes se trouvant autour de moi. Il aurait suffit de quelques secondes, seulement quelques secondes, pour que je ne tombe pas nez à nez avec Alba. « Wow ! » Lançais-je en levant ma bière pour ne pas la faire tomber. Je baissais les yeux, et mon cœur s'arrêta. Elle était là, aussi surprise que moi. Silencieux, tétanisé, je la regardais. Elle en faisait de même. Les secondes passaient lentement et je ne trouvais toujours rien à dire, trop déstabilisé pour ajouter quoique ce soit. Elle était là, devant moi. Putain, elle était là. Et ses longs cheveux bruns avaient disparus pour un carré blond platine. Pendant un instant, j'espérai être tombé sur son sosie. Lentement je me mis à sourire et fis volte face pour m'éloigner le plus vite possible d'elle. Je voulais lui faire croire que je ne l'avais pas reconnu. Utiliser cette révolution capillaire à mon avantage. Je n'étais pas prêt. Je n'étais toujours pas prêt à lui parler. A affronter cette histoire là.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 08/12/2017
» Messages : 21
» Avatar : Selena Gomez
» Âge : vingt-trois ans
() message posté Sam 23 Déc - 22:40 par Alba N. Teller
— Solal & Alba —

Bien que Alba pouvait se comporter telle une vraie petite garce de première, ces derniers mois avaient été très difficile et très douloureux pour elle, probablement un peu trop et bon sang, elle ne s'y attendait tellement pas. Elle qui ne parvenait pas à bien gérer ses émotions, elle avait été servi pour le coup. Elle essayait, tant bien que mal, de ne pas y penser, d'éviter tout ce bordel qui semblait vouloir régner dans sa tête, mais parfois, c'était impossible et tout refaisait surface, lui rappelant à quel point la vie pouvait être merdique, en particulier la sienne. Elle qui pensait, au fond d'elle-même, qu'elle finirait par se réconcilier avec Romy, cet espoir était parti en fumée lorsqu'elle était, tout simplement, partie. Cependant, son départ ne l'avait pas surprise, elle avait compris clairement, que sans lui, sans Vince, elle n'y arrivait pas. Alors, elle ne l'avait pas blâmée, elle était déçue, certes, mais elle ne pouvait pas se montrer égoïste, pas cette fois. Alors, elle avait fini par s'isoler, entre autre, à sa manière, elle sortait fréquemment, elle continuait de danser parce que c'était toujours sa passion, qu'elle aimait toujours autant et qu'elle ne pouvait pas la mettre de côté. Depuis plusieurs mois, elle n'avait plus vu Solal, elle n'avait pas réellement cherché à le joindre tout simplement parce qu'elle ne savait plus à quoi s'en tenir et quoi faire, c'était étrange mais elle n'était plus à l'aise à l'idée de le voir, plus maintenant que Vince et Romy n'étaient plus présents, peu importe de quelle manière c'était. Pourtant, ce serait tellement plus simple pour eux deux, ils pouvaient faire ce qu'ils souhaitaient, Romy ne pouvait plus s'y opposer, étant absente. Malheureusement, aucun daignait ne faire le premier pas, sans doute parce qu'ils n'étaient pas prêts, elle était loin de l'être, même si elle se montrait surtout comme étant joyeuse et pleine de vie, cette joie de vivre s'éteignait peu à peu après ce “drame.”
Alba avait besoin de changement, elle aurait aimé tout changer chez elle, mais bien des choses semblaient ne pas vouloir partir, on ne pouvait pas changer qui on était, c'était évident. Alors, finalement, mis à part sa coiffure, rien n'avait changé chez elle, toujours fidèle à elle-même, elle n'était plus brune, ressemblant donc moins à ses origines brésiliennes, elle avait opté pour le blond, elle était à peu près certaine que ce changement n'était que temporaire, elle ne pouvait pas renier qui elle était et ce n'était pas une couleur de cheveux qui allait la définir. Ses proches savaient à quel point elle était complexe et parfois même incompréhensible, mais c'est sans doute ce qui la définissait et qui “faisait son charme”. Ce soir, comme beaucoup d'autres soirs, elle avait besoin de sortir, de s'amuser, pas forcément de boire, puisqu'elle n'en avait absolument pas besoin pour savoir s'amuser, mais c'était vraiment un besoin. Elle traînait avec toute sorte de gens, elle n'les considérait pas forcément comme ses amis, ni comme sa nouvelle “bande”, plutôt comme des gens qui n'étaient présents que lorsqu'elle avait besoin de se vider la tête, rien de bien sérieux ne les liait, encore moins une quelconque amitié. Ces “connaissances” lui avaient parlé de cette soirée dans Hyde Park, alors ils s'étaient tous dit que ce serait une bonne idée de s'y rendre. Une fois là-bas, après avoir été plusieurs minutes au bar le temps de commander, elle se rendit sur la piste de danse, généralement, elle se faisait beaucoup remarquer dans ce genre d'endroit, parce que la danse était une très grande partie de sa vie alors les personnes autour étaient parfois assez surpris de voir ce qu'elle savait faire. Cette fois, elle souhaitait se fondre dans la masse, ce qui était surprenant et assez rare venant d'elle. Pour le moment, aucun visage familier, et surtout pas celui de Solal, ne lui était apparu. Après tout, elle était venue “accompagnée” alors elle ne faisait pas trop attention aux autres personnes présentes ici. Enfin, jusqu'à ce qu'elle décide de retourner au bar, elle y arriva facilement, toutefois, c'est en avançant qu'il y eut un problème, sans même s'en rendre compte, elle se retrouva nez à nez avec Solal. Ce fut terrible et elle fut paralysée, elle n'arrivait plus à bouger et elle n'eut même pas le courage de parler. Il était là, merde, juste devant elle, elle avait l'impression qu'ils ne s'étaient pas vu depuis une éternité et, sans même le prévoir, il se retrouva en face d'elle. Qu'était-elle supposée faire ? Elle n'en savait rien. Son changement capillaire était le dernier de ses soucis à cet instant, mais lui devait l'avoir remarqué. Surprise qu'il fasse volte-face, qu'il fuit, elle ne lui laissa pas le temps de beaucoup avancer puisqu'elle l'attrapa par le bras.

On s'est pas vu depuis des mois et toi, tout ce que tu fais, c'est partir ? Dites-moi que je rêve.

C'est le seul geste qu'elle ait pu faire, ce sont les seuls mots qu'elle ait pu dire avec une légère amertume dans le son de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.
avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 837
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Sam 6 Jan - 17:37 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Alba N. Teller
⚜️ MEET ME HALFWAY ⚜️

Je voulais oublier. Je voulais oublier tout ce que j'avais perdu en chemin et je voulais avancer. Je voulais reprendre ma vie où elle s'était arrêtée. C'est à dire au début. Mes vingt-six ans arrivaient à grand pas et la mort se rapprochait. Pourtant, par chance, elle ne m'avait toujours pas emporté. Désormais que tout le monde m'avait laissé j'avais enfin la chance de commencer une nouvelle vie. Changer d'appartement était une premier étape, et j'y songeais sérieusement. Mais ce n'était pas facile de reprendre à zéro, au même endroit, alors qu'autrefois je sillonais ces rues en compagnie de mes amis. Aujourd'hui ailleurs. Décédés ou disparus. Je voulais me trouver et cesser d'avoir peur d'exister. Mais tout était si frais et je ne parvenais pas à faire la part des choses. Ils me manquaient tant, et tout ce que j'avais craint s'était produit. Quoique nous fassions, nous nous étions perdus. Je ne voulais plus donner mon coeur et souffrir encore. Mais il n'y avait pas de bonheur sans amour, sans amitié, sans partage. Mes plus beaux moments, je les avais passé avec ces fantômes du passé. Avec Vince, Romy, Camille, Julian. Alba. Et ce soir, cette dernière se trouvait devant moi. J'avais oublié Elsa, j'avais cessé de penser à Alexandra. Mais Alba était toujours là, dans mon coeur. Devant moi, changée mais identique. Mon premier réflexe fut de fuir, comme je l'avais toujours fait. Mais Alba ne n'avait jamais permis de fuir. Elle m'attrapa le bras et me forca à lui faire face. Même si j'avais espéré que ce ne soit pas le cas, c'était bien elle. Je la regardais et regardais derrière elle, pour ne pas avoir à poser mon regard sur elle. « J'étais pas sûre que ce soit toi. La prochaine fois envoies un sms pour prévenir de ton changement capilaire. La prochaine fois je fuierai les blondes, pas les brunes. » D'un air indifférent, j'apportais mon verre à mes lèvres, et me rendant compte qu'il était vide, je soupirais et me dirigeais vers le bar. Alba sur mes talons. Je ne voulais pas qu'elle me suive. J'avais perdu mes meilleurs amis, elle m'avait abandonné. J'allais me resservir et lui lançais par dessus mon épaule : « J'ai attendu ton appel. » Elle avait fini par apprendre la mort de Vince, et pourtant, à aucun moment elle n'était venu me voir, me parler, me consoler. Et c'était à moi de m'excuser de l'avoir évité ? Je m'adossais à un arbre et recommençais à boire, tout en ignorant Alba. J'avais voulu passer une bonne soirée, changer d'air, et encore une fois, le passé refesait surface.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 08/12/2017
» Messages : 21
» Avatar : Selena Gomez
» Âge : vingt-trois ans
() message posté Sam 13 Jan - 19:28 par Alba N. Teller
— Solal & Alba —

Normalement, Alba n'était pas du genre à fuir, c'est, visiblement, ce qu'elle souhaitait montrer en ne le laissant pas s'échapper. Pourtant, c'est bien ce qu'elle avait fait durant tout ce temps, elle n'avait pas eu le courage de revenir vers lui, de lui parler à nouveau, après tout ce qui s'était passé, c'était tellement douloureux qu'elle n'y était pas parvenue. Elle comprenait parfaitement le fait que lui aussi ait souffert, qu'il n'ait pas eu la force de revenir lui parler, mais lui aussi aurait très bien pu revenir vers elle, lui dire à quel point il n'allait pas bien, elle aurait été présente pour lui. Malgré tout, elle avait souhaité se protéger contre cette tristesse, elle avait espéré pendant longtemps qu'il sorte de sa tête, elle avait besoin de se faire de nouveaux amis, de changer ses habitudes, c'était inévitable. Malheureusement, rien ne fonctionnait, elle avait l'impression de foncer droit dans le mur, comme si la vie se fichait bien d'elle en lui rappelant sans cesse qu'ils avaient existé, que certains existaient encore. Ce soir, elle tentait de gérer ses émotions face à lui, mais qui parvenait réellement à le faire ? Elle voulait se montrer forte et faire comme elle l'avait toujours fait, mais jouer la peste n'était clairement pas une bonne chose et c'était encore moins le bon moment, elle avait un cœur malgré tout, et il était bien trop serré pour le moment pour envisager autre chose que de se montrer compréhensive. Il y a un moment déjà qu'elle n'envisageait plus de le croiser juste par hasard et bien qu'elle avait longtemps envisagé de l'appeler, elle n'avait pas pu. Certes, sa couleur de cheveux avait changée mais elle restait la même puisque ce n'était que temporaire, en effet, c'était une folie qu'elle s'était accordée mais elle aimait beaucoup trop être brune même si le blond ne lui allait pas trop mal. Alors qu'elle le forçait à lui faire face, elle voyait qu'il évitait son regard, elle essayait de ne pas montrer que cette rencontre l'affectait, pourtant c'était bien le cas. Alba ne put s'empêcher de se mordiller la lèvre en l'entendant, elle se le permettait afin de ne pas craquer, ce qui semblait complexe tout à coup. “ Je savais pas qu'une couleur de cheveux ça pouvait autant changer une personne, mais je n'y manquerai pas, même si la prochaine fois, je serai probablement redevenue brune. ” Elle ne pouvait pas le laisser partir, alors elle le suivit, jusqu'au bar, peu importe où il irait, maintenant qu'il était là, il était hors de question qu'elle le laisse s'échapper. La jeune femme n'arrivait pas à se dire qu'elle l'avait abandonné, si elle l'admettait, elle fonderait sans doute en larmes parce qu'elle avait été si égoïste, elle n'avait pensé qu'à elle, alors en l'entendant, son cœur manqua un battement et sans pouvoir contrôler quoique ce soit, elle lança, à son tour : “ Je suis désolée. ” Pour tout, absolument pour tout, elle l'était, elle se rendit rapidement compte de ce qu'elle venait de dire et elle ne pouvait pas l'effacer, elle était désolée de l'avoir abandonné, de ne pas lui avoir donné de nouvelles pendant ces mois qui semblaient interminables. “ Je te demande pardon... ” Sa voix s'était quelque peu brisée mais elle s'en fichait, elle se mit face à lui, empêchant ses larmes de brouiller sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
meet me halfway (alba)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster :: Hyde Park
» « Meet me halfway » 11.12.10 - 15h21
» Alaïs ♦ Meet me halfway
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-