Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Guerre des groupes.
La guerre des groupes est déclarée ! Venez faire gagner votre équipe ! Plus d'infos.
Joyeux Anniversaire LC !
Le forum vient de souffler sa quatrième bougies. N'hésitez pas à lui laisser un petit mot d'amour, par ici.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


(-18) kiss me on this cold december night / jamie

i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Dim 17 Déc - 10:16 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ Doucement, le froid de l’hiver approchant et la magie des fêtes envahit la capitale anglaise. Habituellement, Jake préfère le soleil et la chaleur mais cette année, il se prête au jeu. Certes, il est loin d’avoir tous ses cadeaux pour Noël – en fait, le seul qu’il ait, c’est un premier pour Timéo – mais ça, il en a l’habitude. Le pire, c’est qu’il n’a pas vraiment d’idées, mais il ne fait que repousser cette galère à plus tard. Comme souvent, il fera ses achats au dernier moment, et y passera beaucoup trop de temps. Mais pour l’instant, il n’y pense même pas. Non, aujourd’hui, il voit Jamie et ne pense donc à rien d’autre qu’à ce moment qu’il va passer avec elle. Les rendez-vous et soirées passées ensemble se succèdent, sans aucun accroc, ni problème. Au contraire, tout va vraiment bien, et Jake ne pourrait pas en être plus heureux.
Et c’est sans doute la raison pour laquelle il est en avance au point de rendez-vous fixé aujourd’hui. Malgré son manteau épais et ses gants, il frissonne régulièrement, et il est soulagé de voir Jamie arriver, elle aussi en avance. Son sourire s’élargit alors qu’elle arrive à sa hauteur, les joues rosies par le froid. Peu importe le temps qui passe, et la petite routine qui s’installe entre eux, Jake a toujours l’impression que Jamie est plus belle chaque fois qu’il pose son regard sur elle. Peut-être que c’est parce qu’elle agite toujours plus son cœur. Peut-être est-ce parce qu’il n’y avait définitivement pas que de l’amitié entre eux. Mais, même s’il pourrait en avoir envie, Jake ne presse pas les choses. Mais pour être honnête, il serait bien incapable de faire marche arrière maintenant. « Tu es superbe. » Dit-il en posant une main dans son dos pour l’embrasser doucement. Maintenant, tout se fait naturellement entre eux. Jake ne se pose plus de questions, il se laisse simplement porter par ses désirs. Et Jamie est au centre de ceux-ci depuis quelques mois déjà. « Comment est-ce que tu vas ? » Demande-t-il alors qu’il glisse sa main dans celle de Jamie pour commencer à avancer vers leur objectif. Encore hier soir, ils ont échangé des messages jusque tard dans la nuit, mais ils trouvent toujours de quoi discuter. Et même quand le silence s’installe entre eux, ça n’est pas parce qu’ils n’ont plus rien à se dire, mais simplement parce qu’ils communiquent autrement. Chaque regard en dit long, chaque caresse. Jake a toujours ce sourire béat quand il est avec elle, ou même quand il pense simplement à elle. C’est-à-dire souvent. Oui, il sourit souvent en ce moment. « Tu es sûre de vouloir aller patiner alors ? Non, enfin je me débrouille, j’arrive à ne pas tomber en général mais je suis loin d’être doué. Je risque de faire tâche à côté de toi. » Jamie, qui sait parfaitement danser, doit être experte sur les patins. Jake, c’est loin d’être son truc, mais tant que ça fait plaisir à la belle brune, il accepterait à peu près n’importe quoi.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Ven 22 Déc - 0:56 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ Comme tous les ans à cette période de l’année, j’ai du mal à tenir en place. Et même si l’été reste ma saison préféré, les fêtes de fin d’années, et plus particulièrement Noël arrivent juste après. Et comme toujours, il m’est presque impossible de tenir en place. Depuis toujours, cette période me met dans un état d’euphorie, et parfois j’en deviens rapidement insupportable involontairement. J’essaie pourtant de me freiner, afin de ne pas finir par exaspérer mes proches, mais c’est complètement impossible. Cette année encore, mes cadeaux sont faits et emballés depuis longtemps. L’appartement est décoré depuis plusieurs semaines, même si je trouve encore des à rajouter, si bien que l’on va finir par habiter dans un magasin de décorations. Les musiques de Noël passent en boucles, ainsi que les films. Parfois je me demande comment ma colocataire arrive encore à me supporter. Mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas que grâce à la magie de Noël, que je suis de si bonne humeur, et heureuse. Non, il y a aussi Jake bien évidemment. Parfois je me dis que c’est complètement ridicule de sourire autant bêtement, mais ça semble plus fort que moi. C’est d’ailleurs aussi terrifiant de voir à quel point je peux penser à lui, ou avoir envie de passer du temps avec lui, ou tout simplement avoir envie de lui parler. Sans parler du reste. C’est sans aucun doute trop, mais là encore, difficile de me calmer. Pour le moment, je n’ai pas envie de penser à tout ce qui pourrait mal se passer, même si parfois cela me fait paniquer. Mais pas aujourd’hui, non. J’accélère légèrement le pas pour échapper au froid, mais surtout pour arriver plus vite où l’on doit se retrouver. Cette fois-ci, c’est moi qui ai décidé, et organisé et cela me rend encore plus impatiente, si c’est possible. Je ne peux m’empêcher d’admirer les décorations de Noël sur mon chemin, me faisant sourire, avant de constater que je suis presque arrivée. Je suis en avance, je le sais, mais cela ne me dérange pas. Je suis en revanche surprise, mais agréablement surprise d’apercevoir Jake déjà sur place. Immédiatement, et sans pouvoir m’en empêcher mon sourire s’agrandit. Je n’aurais jamais cru qu’il était possible de sourire autant. Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule. « Tu es superbe. » Je sens mes joues rougir légèrement, très rapidement oublié par son baiser. Tout semble tellement naturel, que parfois je me demande comment cela est possible. Et combien de temps cela peut durer. Mais ce n’est absolument pas le moment, ni le lieu pour cela. « Tu es pas mal non plus. » Même plus que pas mal en réalité. Mais encore une fois ce n’est pas l’endroit pour ce genre de pensées. Sa main se glisse dans la mienne, naturellement, sans avoir besoin de se poser de question, ou que je sois gênée de ne pas savoir quoi faire. C’est étrange, mais plus le temps passe, et plus tout semble réellement simple entre nous. « Comment est-ce que tu vas ? » Très bien, plus que bien en réalité. L’ambiance des fêtes, combinée avec la situation actuelle font qu’il me semble impossible que quoique ce soit puisse mal se passer. De plus c’est agréable de ne pas se poser milles et une question, ou de devoir faire attention à ce que je dis ou fait en sa présence. « Je manque un peu de sommeil, on se demande bien à cause de qui… » Forcément à échanger des messages pendant des heures, il était déjà tard quand j’ai réussi à m’endormir, et beaucoup trop tôt quand j’ai été réveillée. « Mais j’ai pu terminer mon dessin ce matin, alors au final c’est le plus important. » Et avant la date limite, ce qui est encore mieux. « Et toi ? » Nous avons discutés hier, et pourtant je suis réellement curieuse, et intéressée par ce qui a pu lui arriver entre temps. Le temps de parler, nous arrivons maintenant devant la patinoire, qui est déjà rempli de monde. « Tu es sûre de vouloir aller patiner alors ? Non, enfin je me débrouille, j’arrive à ne pas tomber en général mais je suis loin d’être doué. Je risque de faire tâche à côté de toi. » Le plus important et de passer du temps ensemble, alors qu’il ne soit pas très doué n’est qu’un détail. Et peu importe si l’un de nous deux fini par tomber. « Je pourrais toujours t’aider. » Je ne suis pas experte, mais je viens en général tous les ans pendant la période de Noël. C’est assez rare de pouvoir patiner ainsi, que j’en profite pour pouvoir le faire quand il est possible. « Et puis si tu as peur tu pourras toujours serrer ma main. » Je me moque légèrement, parce qu’en réalité c’est plutôt moi qui ai besoin d’être rassurée. Je lui adresse un sourire, avant de sortir les tickets de mon sac. Après quoi nous finissons par récupérer des patins, avant que je ne pose mon sac dans un vestiaire, non sans mettre mon téléphone dans la poche de mon manteau. Il ne nous reste désormais plus qu’à mettre les patins pour pouvoir rejoindre la glace.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Dim 31 Déc - 17:57 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ Le cadre se prête parfaitement à un rendez-vous, Jake doit bien l’avouer. Même s’il n’aurait pas personnellement choisi un tel programme, tout simplement parce que le patinage, ce n’est pas vraiment son truc. Mais les lumières, la musique douce et le décor, tout se prête à un rendez-vous parfaitement adapté à la saison. Mais de toute façon, Jake ne prête pas tellement attention à tout ça, tant que le rendez-vous se fait en compagnie de Jamie. Avec qui d’autre de toute façon ? Il n’a d’yeux que pour elle. Quand il regarde quelques mois en arrière, il se demande comment ça en est arrivé là. Tout s’est fait si rapidement, sans qu’il ait vraiment son mot à dire là-dessus. Tout semble tellement naturel, comme si c’était écrit depuis le début. Et peut-être que ça l’était. Cette pensée ne dérange absolument pas Jake. Il est trop heureux pour que quoique ce soit puisse venir le déranger.
« Je manque un peu de sommeil, on se demande bien à cause de qui… » Il sourit, ne se sentant absolument pas coupable. Elle aussi, l’a tenu éveillé tard hier soir, comme bien souvent. Difficile de décrocher. Certains disent qu’on refuse d’aller dormir quand la réalité devient meilleure que les rêves. Jake a toujours trouvé ça ridicule, et parfaitement niais. Mais peut-être qu’aujourd’hui, il y voit une part de vérité. « Mais j’ai pu terminer mon dessin ce matin, alors au final c’est le plus important. » Elle a toujours été plus efficace que lui ce matin, sachant qu’il s’est levé trop tard pour faire quoi que ce soit. Il n’avait rien de spécial de prévu, heureusement. Dans un coin de son esprit, il s’était peut-être dit que ça serait bien d’entamer ses achats pour Noël mais au fond, il savait qu’il ne le ferait pas. La dernière minute, c’est plus son truc. « Et toi ? » Marcher ainsi, côte à côte, la main dans la main, en discutant de leurs vies, c’est peut-être simple mais il suffit de peu. C’est peut-être à ça qu’on reconnaît une relation qui peut fonctionner. Quand il n’y a pas besoin de faire d’efforts pour être heureux l’un avec l’autre. « Tant mieux alors, il t’en reste encore beaucoup pour ce livre ? Moi, j’ai surtout dormi, je me suis dit que je risquais d’avoir besoin de toutes mes forces avec toi. » Sur la glace, et peut-être pour la suite s’ils vont chez elle ou chez lui. Maintenant, ce n’est même plus être présomptueux puisque ça finit systématiquement ainsi. Alors forcément, Jake espère qu’aujourd’hui ne fera pas exception.
Plus pour se plaindre qu’autre chose, Jake évoque quand même le fait que le patinage ne soit pas son activité favorite. De toute façon, il sait déjà qu’il va faire l’effort, parce que c’est ce que veut Jamie. « Je pourrais toujours t’aider. » Ça a un certain côté cliché, même si en théorie, ça serait plutôt le rôle de l’homme d’aider. Enfin ce n’est pas ainsi que Jake raisonne et, étrangement, ça ne le dérange pas d’être ridicule face à Jamie. Avec elle, il a confiance. Sans doute parce qu’ils ont été amis avant. « Et puis si tu as peur tu pourras toujours serrer ma main. » Une référence très claire aux deux fois où Jamie l’a accompagnée dans des spectacles d’horreur. Cette fois, la situation est retournée, et c’est la danseuse qui est plus à l’aise. « Je risquerais de te faire tomber. » Lui, il peut tomber, mais ça serait dommage d’entraîner Jamie avec lui. Enfin c’est le risque après tout, surtout que Jake compte bien garder la main de Jamie dans la sienne. Non pas pour éviter de tomber, mais simplement parce que c’est ce dont il a envie. Ils arrivent rapidement à l’accueil de la patinoire, et récupèrent leurs patins grâce à des tickets que Jamie avait déjà achetés visiblement. Ils s’installent sur un banc pour les attacher à leurs pieds. Les lacets bien faits, les gants enfilés, tout est bon. « Prête ? Si tu veux changer d’avis, c’est ta dernière chance. » Quel gentleman il fait. On y croirait presque. Il tend la main vers Jamie pour l’aider à se relever, encore à l’aise sur les patins tant qu’ils ne sont pas sur la glace. « Enfin tu es prévenue : si je me casse quelque chose, je compte sur toi pour être mon infirmière attitrée. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Mer 3 Jan - 15:44 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ En temps normal, je me poserais sûrement une tonne de questions, voir même j’aurais tout arrêté depuis longtemps. Mais avec l’approche de Noël, il m’est totalement impossible d’être négative, tout comme il m’est impossible d’arrêter de sourire stupidement. J’ai parfaitement conscience que cela ne pourra pas durer, parce qu’un moment ou un autre les choses finiront forcément par se gâter. C’est toujours ainsi que cela se passe, et je ne vois pas pourquoi cette fois-ci serait différente. Mais pour le moment, tout cela semble être loin, très loin de mes pensées actuelles. Non, actuellement la seule chose à laquelle je suis capable de penser, et à ce nouveau rendez-vous avec Jake. La patinoire est d’ailleurs l’endroit parfait, même si ce n’est peut-être pas le plus pratique. Mais qu’importe, ce n’est pas vraiment le lieu le plus important, mais de passer du temps ensemble. Ce qui est déjà énormément le cas ces derniers temps. Et quand on ne se voit pas, il ne passe pas un jour sans que l’on se parle, comme hier soir. « Tant mieux alors, il t’en reste encore beaucoup pour ce livre ? Moi, j’ai surtout dormi, je me suis dit que je risquais d’avoir besoin de toutes mes forces avec toi. » L’espace d’un instant j’en oublie sa première question, ne pouvant m’empêcher de sourire, encore plus si cela est possible. Il faut bien avouer que pour le moment il n’y a que des bons côtés à tout cela. Parfois je me demande comment il était possible de n’être qu’amis auparavant, alors que tout semble si naturel. Mais c’est sûrement cela qui fait que les choses sont ce qu’elles sont désormais. « Très bonne initiative. » Patiner n’est sans aucun doute pas l’activité la plus reposante qui soit, c’est évident. Mais étant donné la façon dont les choses se terminent à chaque fois, ce n’est pas vraiment reposant non plus. Et il n’y a pas de raisons pour qu’aujourd’hui les choses soient différentes. Pour ma part, j’ai travaillé ce matin, même si parfois je ne vois pas vraiment cela comme tel. Dessiner a toujours été une passion, et c’est vraiment extraordinaire de pouvoir en vivre, alors la plupart du temps je me trouve plutôt chanceuse de pouvoir faire cela. « Non, j’ai bientôt terminé. Normalement cela devrait être le cas avant Noël. » Si je ne me laisse pas trop distraire. Ce qui, je dois bien le reconnaître n’est pas le plus évident en ce moment.
Sans avoir vraiment eu le temps de m’en rendre compte, nous sommes devant la patinoire. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer d’ici peu. Ce qui visiblement m’emballe un peu plus que lui. Sûrement parce que je suis habituée à venir, et que sans être totalement à l’aise, cela ne me dérange pas. Et pour une fois, c’est peut-être Jake qui aura besoin de prendre ma main, et non l’inverse. « Je risquerais de te faire tomber. » C’est une possibilité bien évidemment, mais c’est un risque que je suis prête à prendre. Je suis aussi tout à fait capable de tomber toute seule, ou de nous faire tomber tous les deux. C’est un des risques du patinage, comme celui d’avoir des courbatures les jours suivants. Même si j’espère que cela ne sera pas le cas. « Je prends le risque. » Les patins sont rapidement mit, tout comme les gants qui sont obligatoires. Il ne reste plus qu’à nous lancer. « Prête ? Si tu veux changer d’avis, c’est ta dernière chance. » Aucun risque pour cela, je n’ai pas arrêté d’être impatiente depuis que j’ai proposé l’idée, ce n’est pas pour changer d’avis maintenant. Je prends la main qu’il me tend pour me relever à mon tour, avant de l’embrasser rapidement. « Non, ça devrait aller. » Bien évidemment, il ne fait aucun doute qu’il propose pour me préserver, et en aucun cas, pour y échapper. « Enfin tu es prévenue : si je me casse quelque chose, je compte sur toi pour être mon infirmière attitrée. » Pour une fois que ce n’est pas moi qui pense au pire. Je ne peux cependant m’empêcher de rigoler. « Si c’est le cas, je prendrais grand soin de toi, c’est promis. » Mais cela serait vraiment manquer de chance. En quelques pas, nous voici enfin sur la glace, et je dois bien reconnaître que cela est un peu plus glissant que dans mes souvenirs. Mais je suppose qu’il faut seulement que cela revienne. « Si tu as peur, n’oublie pas que je suis là. » Bien évidemment, impossible de ne pas en rajouter une couche, et ceux même si je ne suis pas encore parfaitement à l’aise. De toute façon, le but n’est pas de devenir des professionnels du patinage, mais d’être ensemble. Ma main est toujours dans la sienne, ce qui n’est peut-être pas le plus pratique, mais en toute honnêteté, je n’ai pas envie qu’il en soit autrement. Un pied après l’autre, j’ai l’impression que cela commence à revenir.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Jeu 4 Jan - 11:17 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ « Très bonne initiative. » Jake ne peut s’empêcher de répondre à son sourire, certain qu’elle a pensé à la même chose que lui. L’effort que peut représenter le patinage n’est pas la première chose qui lui est venue à l’esprit, ni ce pourquoi il s’est reposé, quand il prévoit un rendez-vous avec Jamie. De toute façon, ils sont tellement à l’aise l’un avec l’autre qu’il n’y a aucune gêne à aborder ainsi leur vie sexuelle. Jake aurait bien du mal à cacher son attirance pour Jamie, s’il le devait. Mais chaque chose en son temps. « Non, j’ai bientôt terminé. Normalement cela devrait être le cas avant Noël. » Il hoche la tête, vraiment intéressé. A partir du moment où c’est Jamie qui raconte, tout l’intéresse. « Super alors ! Il faudra que tu me montres, pour que je te donne mon avis d’expert. » Dit-il en riant, n’ayant pas la moindre âme artistique. Mais il sait reconnaître quelque chose de beau, tout de même. Et il est sûr que les dessins de Jamie le seront.
« Je prends le risque. » Jake, ça lui convient parfaitement si Jamie veut lui tenir la main. Après tout, c’est un rendez-vous, autant jouer le jeu à fond. Et puis il a du mal à ne pas la toucher pendant longtemps, comme s’il était irrémédiablement attiré vers elle. Pas simplement sexuellement. Non, quelque chose de plus fort que ça. Qui le rend complètement fou. « Tu ne sais pas ce qui t'attend ! » Jake essaye quand même d’échapper au patinage, ce qui est loin d’être son fort, espérant un peu que Jamie change d’avis. Mais autant dire que ses espoirs ne sont pas très grands. « Non, ça devrait aller. » Répond-t-elle après l’avoir embrassé. Tant pis, il peut bien faire un effort, si c’est pour faire plaisir à la belle brune. « Si c’est le cas, je prendrais grand soin de toi, c’est promis. » Certes, l’idée que Jamie s’occupe personnellement de lui, ça lui plaît, mais il ne voudrait pas se porter la poisse. Autant éviter de se casser quelque chose, si possible. « Tu as plutôt intérêt. » Après tout, ça serait sa faute, et il ne manquerait pas de le lui rappeler, toujours en plaisantant bien sûr. Et les voilà qui arrivent sur la glace, sol bien moins stable. Jake essaye de trouver ses marques, encore accroché au bord d’une main, et à Jamie de l’autre. « Si tu as peur, n’oublie pas que je suis là. » Et elle en profite, en plus. Enfin, après que Jake l’ait entraînée voir un film d’horreur alors qu’elle déteste ça, il le mérite bien. Une petite vengeance de la part de Jamie, sans doute. Il bouge doucement les pieds, trouvant progressivement son équilibre en glissant un pied après l’autre. Jusqu’à oser lâcher le bord. Et continuer de patiner, main dans la main avec Jamie.
« Je m’en suis pas trop mal sorti finalement ! » Lâche-t-il, ravi de revenir sur la terre ferme, après qu’ils aient décidé d’arrêter, au bout d’une petite heure. « T’étais pas trop mal non plus. » Et il l’embrasse doucement, un sourire aux lèvres. Il est tout de suite un peu moins stressé, ce qui lui fait du bien. Il a réussi à ne pas tomber, mais tout son corps était tendu tout le temps. Autant dire qu’il risque d’avoir de sacrées courbatures. Mais pour les beaux yeux de Jamie, ça en valait la peine. De là à dire qu’il serait prêt à recommencer, il ne faut peut-être pas trop lui en demander. « On va boire quelque chose pour se réchauffer ? » Demande-t-il, tout en défaisant les lacets de ses patins. Autour de la patinoire, il y a quelques stands, ou bien ils pourraient aller dans un café, pour être au chaud. Aujourd’hui, c’est Jamie qui organise, alors il la laisse choisir. Pour l’instant, ça leur réussit bien.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Jeu 4 Jan - 19:31 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ « Super alors ! Il faudra que tu me montres, pour que je te donne mon avis d’expert. » Si je n’oublie pas, je n’y manquerait pas. Même après toutes ses années je dois avouer toujours autant aimer montrer ceux sur quoi je travaille. Tout comme cela me rend toujours autant nerveuse. Ce n’est jamais certain que cela plaise, ou que ce soit ce que les gens attendaient. Même si cela devient plus facile avec l’expérience. La discussion vient naturellement, comme tout le reste, et cela me surprend encore. C’est presque trop beau pour que cela puisse être vrai. Pourtant, ce n’est rien d’extraordinaire d’être ici tous les deux. C’est quelque-chose qui aurait très bien pu se passer si nous étions encore simplement amis. Sauf que bien évidemment, ma main ne serait pas dans la sienne, et tout un tas d’autres choses. Ce qui serait vraiment dommage. « Tu ne sais pas ce qui t'attend ! » Peut-être quelques chutes, voir quelques bleus dans les jours à venir. Mais honnêtement, ce n’est pas ça qui va me déranger. Je suis habituée à avoir des courbatures ou autres blessures avec la danse. « Si on tombe, je t’utiliserais comme amortisseur. » Si cela se trouve, il n’y aura aucune chute, et tout se passera bien. Et sinon, il faudra juste espérer ne pas nous faire mal. Au moins, on se souviendra de ce rendez-vous pendant un moment. Il ne faut pas très longtemps, pour que tout soit bon pour rejoindre réellement la patinoire. Juste assez longtemps, pour essayer de me faire changer d’avis, ce qui n’arrivera pas. Si je dois supporter des films d’horreurs, il n’est pas question de reculer maintenant. « Tu as plutôt intérêt. » Je lui adresse un sourire, me demandant un instant ce que cela pourrait donner. Seulement, mes pensées dérapent assez vite, et ce n’est vraiment pas le moment, ni le lieu idéal pour cela. Non, j’ai plutôt besoin de me concentrer pour ne pas tomber maintenant que nous sommes sur la glace. D’abord timidement, et puis cela revient plus facilement. Même Jake s’en sort plutôt bien, ce qui ne fait que me faire sourire encore plus. C’est fou comme je peux passer mon temps à sourire en ce moment.
« Je m’en suis pas trop mal sorti finalement ! » Aucune blessure, aucune chute, ça n’aurait pas pu être plus parfait. Dans mes souvenirs, c’était quand même moins éprouvant, mais il est vrai que d’habitude je n’avais pas à faire attention de ne pas tomber avec quelqu’un. « T’étais pas trop mal non plus. » Je n’ai pas le temps d’essayer de répondre, qu’il m’embrasse, coupant ainsi toute tentative de répartie. C’est incroyable que cela puisse me faire un tel effet à chaque fois. « Seulement "pas trop mal" ? » Si je ne souriais pas autant, cela pourrait presque être pris au sérieux. « J’ai totalement assurée tu veux plutôt dire. » Pas exactement, j’ai bien failli tomber une ou deux fois aussi. Et il est d’ailleurs fort possible que mon corps me le fasse payer demain, mais qu’importe. De toute façon le plus important, est d’avoir passé un bon moment. « On va boire quelque chose pour se réchauffer ? » C’est une excellente idée. D’autant plus que je ne sens plus mon visage à cause du froid. Il y aussi d’autres moyens de se réchauffer, mais je me retiens de faire la remarquer. Il serait dommage de ne pas en profiter un peu plus. « Je crois qu’on l’a bien mérité. » Après cette heure d’exercice, il ne serait pas du luxe de faire quelque chose de plus calme. Une fois les patins enlevés, je dois reconnaître que je ne suis pas mécontente de pouvoir remettre mes chaussures, et de ne pas risquer de tomber à chaque pas. Une fois les affaires récupérées, et les patins rendus, nous pouvons enfin nous éloigner de la patinoire. « J’ai repéré un café pas très loin en arrivant qui avait l’air sympa. » Cela serait peut-être plus tranquille que les stands et autres cafés improvisés ici. Il y a beaucoup de monde, et de brut, et si ce n’était pas dérangeant sur la glace, je ne sais pas si c’est supportable pendant plusieurs heures. Enfin, au final du moment que l’on soit ensemble, l’endroit n’est vraiment pas le plus important. Peu importe ce que l’on fait, je suis toujours heureuse. Même quand je dois supporter de regarder des films d’horreur, ce qui est quand même extraordinaire pour moi. Mais c’est l’effet que Jake a sur moi.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Ven 5 Jan - 18:06 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ « Seulement "pas trop mal" ? » Et Jake acquiesce, riant intérieurement. Jamie se débrouille mieux que lui, indubitablement, mais c’est plus drôle de ne pas l’admettre. C’était certain qu’elle se débrouillerait mieux que Jake, étant plus gracieuse et élégante. En plus de ça, c’est une danseuse, il était foutu d’avance. « J’ai totalement assurée tu veux plutôt dire. » Jake sourit, amusé de la voir chercher des compliments alors qu’elle n’en a absolument pas besoin pour savoir qu’elle est douée. Jake, il est juste satisfait de ne pas être tombé, ce qui est déjà un exploit en soi. « Désolé, mais tu ne fais pas le poids à côté de moi ! » Et il rit, amusé de l’air boudeur qu’affiche Jamie. Il ébouriffe doucement ses cheveux, avant de venir l’embrasser, complètement sous le charme.
Comme c’est Jamie qui organisait aujourd’hui, Jake ne sait pas ce qui est prévu pour la suite de leur rendez-vous, mais ça ne l’empêche pas de faire une suggestion. Après tout, il va avoir des courbatures demain, et ça, c’était juste pour faire plaisir à Jamie. Même s’il aurait préféré obtenir les courbatures autrement. Enfin il n’est pas encore trop tard pour ça. Leur rendez-vous n’en est encore qu’à ses débuts. Et même si l’envie est présente, Jake veut aussi continuer d’en profiter. D’autant que Jamie semblait impatiente de pouvoir organiser elle-même un de leur rendez-vous. Et pour l’instant, elle se débrouille plutôt bien. Jake doit admettre qu’il s’est bien amusé sur la glace, finalement. « Je crois qu’on l’a bien mérité. » C’est vrai ça, d’autant qu’il ne fait pas bien chaud aujourd’hui. Et sur la glace, c’est encore pire. Une boisson chaude sera forcément la bienvenue. « J’ai repéré un café pas très loin en arrivant qui avait l’air sympa. » Il sourit, ravi de voir que c’était aussi ce que Jamie avait prévu. Après la patinoire, c’est presque obligatoire. Non pas que Jake s’y rende souvent, mais ça semble logique, de trouver un moyen de se réchauffer rapidement. Un café, ça lui convient mieux qu’un stand, puisqu’ils pourront s’assoir, et être au chaud. Tout ce dont il a besoin. Ses doigts gelés ont du mal à défaire les lacets de ses patins, mais il finit par réussir à les enlever. Bien plus à l’aise dans ses chaussures, il est ravi de retrouver tout son équilibre. « Je te suis alors. » Leurs affaires récupérées, ils quittent finalement les lieux, ce qui n’est pas pour déplaire à Jake. Certes, ça ne l’a pas autant dérangé qu’il l’aurait pensé initialement, mais ça ne signifie pas qu’il aurait voulu continuer encore longtemps. Il aurait sans doute fini par se blesser, à force d’être si tendu. Il glisse sa main dans celle de Jamie alors qu’ils rejoignent la rue, un sourire aux lèvres. « Je suis pressé de découvrir la suite du programme. » Qu’il y en ait vraiment un, ou pas d’ailleurs. Mais qu’ils rentrent bientôt ou non, ça importe peu à Jake finalement. Tant qu’il peut passer du temps avec Jamie.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Sam 6 Jan - 14:25 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ Aucun de nous n’est tombé, ce qui est presque un exploit, voir une victoire à célébrer. Il y a cependant de fortes chances pour que cette séance de patinage se fasse sentir dans les prochains jours, ce qui sera sans aucun doute beaucoup moins agréable. Mais pour le moment, c’est sans importance. Non, pour le moment ce qui compte c’est que tout se soit bien passé, et que cela lui ai plu. Ou du moins, qu’il n’est pas trop détesté, ce qui semble être le cas. Parce que si tout se passe bien, ce n’est pas pour autant que nous avons forcément les mêmes centres d’intérêts. Je n’ai pas une passion pour les films d’horreurs, et pourtant j’ai fait l’effort plusieurs fois, rien que pour lui faire plaisir. Tout comme patiner ne semble pas lui avoir trop déplu, ce qui est rassurant. Il aurait été dommage qu’un de nous deux ne passe pas un bon moment. « Désolé, mais tu ne fais pas le poids à côté de moi ! » Ce qui est bien évidemment complètement faux, et aussi sans réelle importance. Simplement par principe, et pour le plaisir, je ne suis pas prête à l’admettre. Un pas trop mal est quand même loin de la réalité. Mais visiblement cela semble l’amuser, ce qui me fait sourire aussi, perdant ainsi tout crédibilité face à ma tentative de lui en vouloir. Ce qui est d’ailleurs totalement injuste de céder si rapidement. Mais difficile de résister, d’autant plus après qu’il m’est embrassé.
Maintenant il est temps de penser à la suite, et la première chose à faire et d’enlever ses patins. Même si c’était marrant, je ne suis pas mécontente de retrouver un équilibre plus stable. Tout comme l’idée d’aller ailleurs est tentante. Se mettre au chaud dans un café, semble être une bonne idée. C’est une bonne façon de pouvoir un peu se réchauffer après avoir été dans le froid pendant plus d’une heure. « Je te suis alors. » De toute façon, il n’avait pas vraiment le choix. Il est quand même plus agréable de se retrouver sur la Terre ferme, et de ne pas craindre de tomber à chaque pas. Sa main se glisse de nouveau la mienne, ce qui ne fait qu’agrandir mon sourire, encore une fois. La moindre petite chose me fait sourire de toute façon en sa présence. Parfois je me dis que ce n’est pas possible d’autant tout apprécier à ce point. Et que forcément quand les choses commenceront à se dégrader la chute serait bien plus dur. Malgré tout, je ne parviens pas à complètement m’enlever cette idée de la tête. Ce qui n’est pas du tout le bon moment pour cela, pas quand les choses se passent aussi bien. Pas quand j’ai simplement envie de profiter de lui. « Je suis pressé de découvrir la suite du programme. » Je n’ai pas réellement réfléchi plus loin que la patinoire, même si je sais très bien ce dont j’ai envie pour la suite. Mais attendre encore un peu peut aussi très bien. D’autant plus que le café n’est plus très loin à présent. « Je suis sûre que ça va te plaire… » Pour ce que j’ai en tête, aucun doute là-dessus. Je lui adresse un sourire qui en dit long sur mes intentions. Mais pas tout de suite. Non, il est beaucoup plus amusant d’en profiter un peu, juste pour le plaisir. Même s’il y a de fortes chances que cela finisse par se retourner contre moi. Tant pis, c’est un risque. Nous arrivons devant le café, et je dois reconnaître que l’envie est grande, très grande, de zapper cette partie. Seulement, je finis par ouvrir la porte avant de changer d’avis. Je m’en voudrais presque de n’avoir que si peu de self-control. S’il y a un peu de monde à l’intérieur, le choix pour s’installer reste assez large, ce qui nous permet de nous installer dans un coin. Rapidement manteau, et autre affaires d’hiver sont posés, avant de m’installer en face de Jake. « Tu sais ce que tu veux ? » La question pourrait être innocente, et totalement banale étant donné le contexte, mais ce n’est pas le cas. Le sous-entendu est assez peu discret, surtout avec cette façon de le regarder. Seulement, c’est plus fort que moi. Je ne contrôle plus vraiment grand-chose quand je suis avec lui.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Dim 7 Jan - 11:45 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ Parfois, ça surprend vraiment Jake de voir à quel point il peut être heureux avec Jamie. De voir à quel point tout s’est passé rapidement, sans qu’il ne puisse rien y faire. Elle ne quitte jamais longtemps ses pensées, et il est toujours impatient de passer du temps avec elle. Et le pire, dans tout ça, c’est que, pour l’instant, ils y vont doucement, sans se poser de questions. Mais c’est plus fort que lui. Et il est tellement heureux qu’il ne peut pas s’en vouloir. Simplement, il garde ça pour lui pour l’instant, et se contente de profiter. De passer le plus de temps possible avec Jamie, et d’apprécier ces moments. Ce qui le rassure, c’est qu’il a l’impression qu’elle pourrait ressentir la même chose. Elle aussi, demande à le voir régulièrement, lui envoie des messages et photos pour tout et pour rien. Et elle aussi, a ce sourire sur le visage, en non-stop dès qu’ils sont ensemble.
Alors peu importe le programme, Jake ne peut qu’être heureux de passer du temps avec Jamie. La patinoire ne s’est pas si mal passée, par rapport à ce qu’il avait anticipé, et tout annonce que la suite lui plaira aussi. Pas de blessure pour venir remettre en question la fin pour laquelle il est forcément impatient. Certes, il n’y a pas que ça entre eux, mais le sexe est toujours dans un coin de son esprit, surtout quand Jamie y fait de clairs sous-entendus. Et sachant que c’est toujours aussi bon, comment pourrait-il ne pas y penser ? Ne pas l’attendre impatiemment, à chaque fois ? « Je suis sûre que ça va te plaire… » Il n’en doute absolument pas. Surtout qu’il n’est pas difficile de comprendre de quoi elle parle, surtout sachant qu’il avait la même chose en tête. Ils entrent dans le café, et la chaleur lui fait du bien. Après une heure sur la glace, il leur fallait bien ça. Même s’ils auraient pu trouver d’autres façons de se réchauffer. Mais rien ne presse pour ça. Jake retire son manteau et ses gants, pour poser le tout sur le dossier de sa chaise, avant de s’assoir. Il regarde la carte d’un œil distrait, souriant à Jamie en même temps. « Tu sais ce que tu veux ? » Avec ce regard, elle va finir par le rendre fou. Et résister à l’idée d’aller dans un endroit privé va être nettement plus compliqué. « J’en ai une petite idée. » Tout en parlant, il décale sa chaise pour être à côté de Jamie. Une main dans son cou, et il se penche pour l’embrasser doucement. Ce simple contact est toujours aussi électrisant. Toujours aussi délicieux. « Je vais prendre un café je pense. Et leur gâteau aux pommes me tente pas mal. » Mieux vaut changer de sujet s’il ne veut pas être trop tenté pour l’instant. Ce qui sera difficile dans tous les cas. « Et toi alors ? » Il pose une main sur sa cuisse, avant de pousser la carte vers elle, et de la regarder choisir. Il pourrait rester des heures ainsi, à l’observer tout simplement. Chaque petit mouvement de ses lèvres, clignement de ses yeux, froncement de son nez. Tout la rend toujours plus belle. C’est complètement fou. « Jake, il me semblait bien que c’était toi ! » Surpris, il détourne le regard, et reconnaît un ancien collègue, sourire aux lèvres. « Rob, ça alors ! Ça fait combien de temps ? » Jake se lève pour serrer la main de son vieil ami, heureux de le revoir. « Trop longtemps, c’est sûr ! » Forcément, il remarque le regard de Rob vers Jamie, et s’empresse de rattraper ça. « Je te présente Jamie… » Il pose un regard sur elle, un peu hésitant. Mais la suite paraît tellement logique. « Ma petite amie. » Et le dire à voix haute, ça lui fait plaisir, plus qu’il ne l’aurait imaginé.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Dim 7 Jan - 17:09 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ Le programme, le lieu, tout ça est sans réelle importance. On pourrait même ne rien faire, que je suis sûre que cela me plairait tout autant. La seule chose qui est vraiment importante est d’être avec Jake. Et tout se passe tellement bien, tout est si naturel, que je ne peux m’empêcher de penser que ça ne dura pas. Tout est forcément beau au début. Tout se passe bien, jusqu’au jour où ça n’est plus le cas. Et j’aimerais autant ne pas voir ça, je ne suis pas sûre de pouvoir le supporter. J’essaie vraiment de ne pas y penser, et de simplement profiter de ces moments, mais cela fini toujours pas revenir dans un coin de ma tête. Pourtant encore aujourd’hui, tout se passe à merveille. Et c’est plaisant, vraiment. Pas besoin de réfléchir à quoi dire, comment agir. Pas besoin de prévoir quoique ce soit, mais simplement de laisser les choses se passer d’elles-mêmes. Après la patinoire, se rendre dans un café pour se réchauffer semble être logique. Pas besoin de réfléchir pendant longtemps à la suite du programme. Et ceux même si j’ai bien d’autres choses en tête. Comme souvent. Il serait mentir que de dire que je n’ai pas toujours la même chose en tête. Mais il est difficile de ne pas en avoir envie, quand c’est aussi bon. Seulement attendre, pour en profiter plus tard, et aussi une bonne idée. Même si cela ne m’empêche pas de m’amuser un peu. Glisser, quelques sous-entendus qui n’en sont pas vraiment. « J’en ai une petite idée. » Je sais que je suis celle qui a commencé, et que c’est qu’un juste retour des choses, mais difficile de ne pas avoir envie de partir tout de suite. Et le sentir se rapprocher de moi, ne m’aide vraiment pas. Encore moi quand sa main se pose dans mon cou, et qu’il vient m’embrasser. Un frisson traverse tout mon corps, comme souvent. Le moindre petit contact me fait toujours de l’effet, ce qui semble presque impossible. « Je vais prendre un café je pense. Et leur gâteau aux pommes me tente pas mal. » Le changement de sujet est le bienvenue, le temps de réussir à me calmer un instant. Il ne me suffit vraiment de pas grand-chose, ce qui est injuste. « Et toi alors ? » Ce n’est pas vraiment d’un café, ou autre boisson dont j’ai envie, mais je prends néanmoins la carte. « Rien qui n’est sur la carte. » Je lui adresse un sourire, avant de jeter un œil sur ce qu’ils proposent. Impossible de ne pas le chercher une nouvelle fois. Difficile de paraître concentrer sur cette carte, tout en sachant qu’il se trouve juste à côté de moi.
J’en suis toujours à savoir quoi choisir, quand nous sommes interrompus. « Jake, il me semblait bien que c’était toi ! » Voilà quelque-chose que je n’avais pas prévu. Difficile de toute façon de savoir que l’on va tomber sur une connaissance. Ou plutôt sur une connaissance de Jake  « Rob, ça alors ! Ça fait combien de temps ? » Je le regarde se lever, ayant soudainement la sensation de ne plus savoir quoi faire. Ce qui est parfaitement ridicule. Ce n’est pas la première fois que je rencontre quelqu’un dans ma vie. Seulement, les circonstances sont particulières. « Trop longtemps, c’est sûr ! » Est-ce que je suis supposée me lever aussi, ou bien attendre qu’il parte ? Je n’ai pas le temps de réfléchir plus longtemps, que Jake se lance dans les présentations. « Je te présente Jamie… Ma petite amie. » Ça non plus je ne l’avais pas vu venir. Jusqu’ici la question ne s’était pas posée. Pas besoin de le faire, tellement tout semblait se passer sans avoir besoin de réfléchir. Pas besoin d’étiquettes, de mettre forcément un mot sur tout ça. La définition est sans aucun doute ce qui correspond le mieux, mais il est évident que je n’étais pas préparée pour ça. Ça sonne beaucoup trop officiel. Beaucoup trop sérieux. Beaucoup trop... J’ai toujours mis un point d’honneur à faire en sorte que rien ne devienne trop sérieux, par peur de finir par souffrir. Et je sais déjà que cette fois-ci, il est trop tard. Parce que sans vouloir l’admettre, Jake compte déjà beaucoup trop. Et quand les choses commenceront à se gâter, la chute risque d’être brutale. Je finis néanmoins par adresse un signe de main, à ce dénommé Rob. « Comment vous vous connaissez ? » J’essaie de paraître normale, comme si tout était parfaitement normal. Alors que je suis encore concentrée sur ses trois mots "ma petite amie". Et quelque part, ça me plaît beaucoup trop. Ce qui au fond, et sans doute ce qui est le plus effrayant.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
(-18) kiss me on this cold december night / jamie
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
» even when the night is cold i got that fire in my soul (holly)
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-