Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Guerre des groupes.
La guerre des groupes est déclarée ! Venez faire gagner votre équipe ! Plus d'infos.
Joyeux Anniversaire LC !
Le forum vient de souffler sa quatrième bougies. N'hésitez pas à lui laisser un petit mot d'amour, par ici.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


(-18) kiss me on this cold december night / jamie

i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Ven 9 Mar - 16:57 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ Peu importe le temps qui passe, le nombre grandissant de moments partagés, de baisers échangés, la passion reste la même. Cette impatience qui le prend aux tripes, comme ça ne devrait pas être permis. Et c’est dans ces moments-là qu’il se dit qu’il a vraiment de la chance. La chance d’avoir trouvé Jamie. La chance que ça soit réciproque. Si ça n’était pas le cas, il ne sait pas comment il ferait. Et maintenant, le simple fait d’être de simples amis paraît ridicule. C’est même à se demander comment ils ont pu tenir si longtemps. Comment la passion ne s’était pas réveillée avant ça. Mais les choses se sont passées ainsi, et Jake préfère se dire que c’est mieux. Que c’est ce qui fait qu’il tient autant à Jamie, que tout paraît si simple et parfait avec elle.
Mais pour l’instant, dans ce taxi qui semble mettre une éternité à traverser quelques rues, ce ne sont pas des pensées chastes qui l’envahissent lorsque son regard se pose sur Jamie. Du tout. Il ne peut que penser à tout ce qu’il a envie de lui faire, et ce qu’il compte faire, dès lors qu’ils seront arrivés à destination. « Il faut que tu arrêtes de me regarder comme ça… » Dit-elle alors qu’elle repousse sa main posée sur sa cuisse. Pour ça, mieux vaut attendre qu’ils soient seuls. Jake a beau être rempli de désir pour Jamie, il y a quand même des limites. Et ne pas se sauter dessus devant un chauffeur de taxi en fait partie. « Je ne sais pas si j’en suis capable. » Aujourd’hui ou un jour prochain. Cette étincelle entre eux, elle semble intarissable. Et puis après avoir vu et revu ce qui se cache sous ses vêtements, il ne peut que la déshabiller du regard. Mais pour l’instant, il doit faire preuve de patience, juste le temps du trajet. Alors il finit par arrêter de la regarder, caressant quand même la paume de sa main, doucement. Il n’a pas le temps de sortir son portefeuille que Jamie paye dès que la voiture est arrêtée en bas de son immeuble, et l’entraîne dehors. Ce qui l’arrange bien. Ils ne tardent pas à être devant sa porte. Sa main dans sa poche pour en sortir la clé, il est surpris par un baiser de Jamie. Auquel il ne peut que répondre, avec tout autant de passion. Elle va finir par le rendre fou, il en est certain. « Tu l’ouvres cette porte ? » Contre ses lèvres, il sourit alors qu’il rouvre les yeux. Maintenant que Jamie s’est un peu écartée, c’est beaucoup plus facile. La porte de son appartement est vite ouverte, et Jamie à nouveau contre lui. La porte se ferme derrière eux, alors que leurs lèvres se retrouvent, toujours plus avides. « Tu les enlèves ces vêtements ? » Qu’il dit entre deux baisers, lui-même ayant déjà retiré ses chaussures sans arrêter de l’embrasser. Ce soir, ils ne prendront pas leur temps, c’est certain. Comme bien souvent.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Sam 17 Mar - 16:02 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ Peut-être qu’un jour Jamie arrivera à être raisonnable quand elle est avec Jake, mais ce n’est certainement pas aujourd’hui. Leur rendez-vous était pourtant bien parti. Mais comme souvent, trop souvent, difficile pour elle de ne pas avoir envie de se retrouver seule avec lui. Réduire ce qui se passe entre eux à seulement cela serait pourtant faux. Jamie se contenterait volontiers de simplement être avec lui, sans ne rien faire de particulier. Juste être ensemble. Plus ils se voient, et plus elle a envie que cela continue. Et plus celui l’effraie. Parce que justement, entre eux, ce n’est pas seulement qu’une simple attraction physique. Même s’il est évident que celle-ci est forte. À chaque fois qu’ils se voient cela se termine presque toujours de la même façon. Et après tout, pourquoi s’en priver quand c’est aussi bon ? Alors forcément, Jamie est impatiente d’arriver chez lui. D’autant plus après tous leurs sous-entendus, leurs allusions, leurs regards, ainsi que leurs gestes, difficile de résister. Et tant pis pour le reste. Le trajet en taxi lui paraît très long, et la proximité avec Jake ne l’aide vraiment pas à penser à autre chose. Elle en est même obligée d’enlever sa main, parce qu’ils ne sont pas seuls et qu’un simple contact, aussi petit soit-il la met dans tous ses états. « Je ne sais pas si j’en suis capable. » Forcément, elle ne peut s’empêcher de sourire. Elle pense exactement la même chose à son égard, et ne s’imagine pas ne plus avoir envie de lui un jour. Mais pour le moment elle est obligée d’essayer de se concentrer sur autre chose, comme les rues qui défilent devant elle, tout en ne pouvant s’empêcher de glisser sa main dans celle de Jake. C’est plus fort qu’elle, elle a besoin de ce contact. Ils finissent, enfin, par arriver à destination après ce qui lui a semblait être un trajet interminable. Et il ne lui faut pas longtemps pour entraîner Jake hors du taxi pour rejoindre son appartement. Même attendre qu’il ouvre la porte, lui semble être encore trop long. Elle ne comprend pas toujours comment il peut lui faire un tel effet, mais pour le moment elle a bien d’autres choses en tête pour essayer de comprendre. La porte est finalement ouverte, et rapidement les voilà de nouveau à s’embrasser. Elle est totalement incapable de décoller son corps du sien. Ils sont enfin seuls, et c’est exactement ce qu’elle attendait. Il n’y a plus aucune raison de devoir se retenir. C’est donc avec empressement qu’elle laisse tomber son sac et son manteau sans cesser de l’embrasser. « Tu les enlèves ces vêtements ? » Savoir qu’il est aussi impatient qu’elle, la fait frissonner. Rapidement son pull se retrouve lui aussi sur le sol, et ses lèvres retrouvent celle de Jake à peine quelques secondes plus tard. Cette impatience qui l’envahit, cette envie qui traverse son corps, sont des sentiments plus que familier ces derniers temps. Ils ont beau se voir régulièrement, Jamie a toujours cette impression de ne pas assez profiter de lui. Ce qui est pourtant loin d’être le cas. Bouger, se  déshabiller, l’embrasser, ce n’est pas forcément toujours compatible, et elle est bien obligée de s’éloigner de lui un instant pour pouvoir enlever ses chaussures. Une fois fait, au lieu d’aller le retrouver, elle préfère enlever son tee-shirt tout en le regardant, histoire de le tenter un peu plus. Après quoi, elle finit par reculer encore peu dans la direction de sa chambre, une pièce qu’elle connait plutôt bien désormais, tout en commençant de débouter son jean. C’est à se demander comment elle parvient à rester si loin de lui, alors qu’elle ne demande que cela. Mais cette façon qu’il a de la regarder, lui fait tout autant d’effet. Alors sans le quitter des yeux elle continue, et après quelques secondes, son jean se retrouve à son tour sur le sol, laissant Jamie désormais en sous-vêtements. « Tu ne voudrais pas m’aider pour le reste ? » Parce qu’il faut bien reconnaître qu’elle n’attend que de sentir ses mains sur son corps, de pouvoir l’embrasser de nouveau, ainsi que bien d’autres choses.

✻✻✻
CODES ©️️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.

avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 15944
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Sam 7 Avr - 10:48 par Jake O. Cavendish
So please just fall in love with me this Christmas there's nothing else that you will need this Christmas won't be wrapped under a tree I want something that lasts forever so kiss me on this cold December night. ✻✻✻ C’est électrisant, vraiment. Une sensation tellement délicieuse qui parcourt ses veines et agite tout son corps. Qui rend son cerveau incapable de se concentrer sur autre chose. Parfois, Jake se demande s’il a déjà ressenti les choses avec une telle intensité. Sans doute, mais la sensation finit par s’estomper, et il n’y a rien de mieux que de la vivre en direct. S’en souvenir, cela n’a pas la même saveur. Alors Jake fait de son mieux pour profiter de chaque contact, de chaque baiser, qui électrise son corps entier. Même s’il a l’impression que ça ne cessera jamais, il ne veut pas prendre le risque de regretter. Même s’il sait ce dont il a envie, il ignore combien de temps durera cette passion qu’ils ont l’un pour l’autre avec Jamie, ou même leur relation à vrai dire. Ils prennent la même direction, ça paraît évident, et la qualifier de petite amie pour la première fois était un premier pas vers cette direction, mais ils n’en ont jamais discuté directement. Sans doute serait-il temps. Mais ça attendra au moins qu’ils aient éteint ce feu qui brûle en eux.
Son appartement ne lui a jamais paru aussi loin, la clé n’a jamais tourné aussi lentement dans la serrure alors même qu’il essaye d’aller le plus vite possible. Dès lors qu’il est avec Jamie, sa patience est mise à rude épreuve. Et rapidement, leurs vêtements sont de trop. Après tout, ça fait déjà un moment que l’envie est présente, et il sait d’avance qu’ils ne prendront pas leur temps. Jamie s’éloigne de quelques pas pour retirer ses chaussures. Il l’observe, à la fois hypnotisé par la façon dont elle retire ses vêtements, et frustré de ne plus pouvoir la toucher ou l’embrasser. Son haut d’abord, la laissant en soutien-gorge. Lingerie fine, comme à son habitude. Puis son jean, qui tombe au sol. Culotte assortie. Mais elle pourrait porter n’importe quoi qu’il la désirerait toujours autant. « Tu ne voudrais pas m’aider pour le reste ? » Bien sûr qu’il veut. Elle a beau être magnifique en sous-vêtements, elle le sera encore plus sans. Enlevant à son tour son manteau, puis son pull, il se rapproche d’elle. Et aussitôt, ses mains sont à nouveau posées sur son corps. Ses lèvres contre celles de Jamie. Et ses pieds les guident vers sa chambre, un chemin qu’ils connaissent bien désormais. Ses doigts détachent le soutien-gorge de Jamie, qui finit par tomber à leurs pieds, à force de bouger, et son torse se colle à sa poitrine. Leur corps s’emboîtent comme toujours. Les lèvres de Jake oscillent entre son cou et sa bouche, mêlant parfois leur langue. Le tout avec une passion qui les définit. Ses doigts glissent le long de son dos, puis sous son dernier sous-vêtement. Il empoigne ses fesses, souriant à la réaction de Jamie, avant de faire descendre sa culotte sur ses cuisses, jusqu’à ce qu’elle tombe toute seule. Sentant le lit contre l’arrière de ses jambes, il arrête de reculer, glisse une main dans les cheveux de Jamie et entame un baiser passionné. Tellement qu’il ne s’arrête qu’une fois à bout de souffle, se laissant tomber sur le matelas. Jamie, entraînée dans sa chute, se retrouve au-dessus de lui, et il pose à nouveau ses mains sur son corps, incapable de s’en passer bien longtemps. « Je crois que c’est à toi de m’aider. » Il lui reste encore trop de vêtements à son goût, surtout que les derniers recouvrent le bas de son corps, emprisonnant son entrejambe, qui ne demande qu’à être prisonnière autre part.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.

avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 9698
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Rebecca, Gabrielle & Will.
() message posté Dim 15 Avr - 1:10 par Jamie E. Jones-Collins
Perhaps, after all, romance did not come into one’s life with pomp and blare, like a knight riding down. Perhaps it crept to one’s side like an old friend through quiet ways. Perhaps it revealed itself in seeming prose, until some sudden shaft of illumination flung athwart its pages betrayed the rhythm and the music, perhaps . . . Perhaps . . . Love unfolded naturally out of a beautiful friendship, as a golden-hearted rose slipping from its green sheath. ✻✻✻ C’est terrible l’effet que Jake peut lui faire. Dès qu’elle est avec lui, Jamie semble incapable de se tenir. Il lui devient difficile de ne pas avoir envie de l’embrasser, de le toucher, ou d’avoir envie de sentir son corps contre le sien. Difficile aussi de rester trop longtemps éloignée de lui. Elle n’a jamais été autant attirée par un homme de toute sa vie. Elle n’aurait d’ailleurs jamais pensé que cela puisse être le cas avec Jake. Pas à ce point. Et pourtant, dès qu’ils sont seuls c’est comme s’ils ne pouvaient pas se retenir. Et parfois quand Jamie y pense trop longtemps, elle panique complètement. Parce qu’elle n’avait pas pensé à tout cela. Parce qu’elle n’a vu que le côté physique en premier. Cet aspect qui marche si bien entre eux, comme c’est le cas actuellement. À peine sont-ils arrivés chez lui qu’ils sont de nouveau incapables de se décoller l’un de l’autre. Elle n’en a pas envie, c’est plutôt tout le contraire. Seulement elle finit par le faire, à peine quelques minutes, pour pouvoir enlever une partie de ses vêtements. Profitant du moment pour le tenter encore plus. Le regard qu’il a pour elle ne fait que l’encourager, mais elle est bien trop impatiente pour pouvoir tout faire elle-même. C’est tout aussi délicieux quand il la déshabille. De toute façon elle est incapable d’attendre plus longtemps pour pouvoir sentir ses mains sur son corps. Tout comme elle est impatiente de le toucher et de l’embrasser de nouveau. Elle le regarde enlever son manteau et son pull, avant de retrouver ses lèvres. Les mains de Jake sur sa peau lui provoquent un frisson. Comme trop souvent avec lui, il ne suffit de pas grand-chose pour que son corps réagisse. Comme s’ils étaient faits pour ça. Ils avancent en direction de la chambre de Jake, qui semble encore bien trop loin pour Jamie, sans cesser de s’embrasser. Ses mains touchent son corps comme si c’était la première fois, alors qu’elle commence à le connaitre plutôt bien. Elle ne peut s’empêcher de sourire en sentant ses mains dans son dos, devinant très bien la suite. Rapidement son soutien-gorge rejoint le sol à son tour, alors qu’elle presse son corps encore un peu plus contre celui de Jake. Elle est déjà bien trop impatiente, bien trop électrisée par tout cela. À chaque fois c’est la même chose, et elle doute que cela puisse passer avec le temps. Elle le désire bien trop pour que cela puisse être le cas. Elle sent les mains de Jake descendre le long de son dos, et elle ne peut retenir un léger cri de surprise, mais surtout d’excitation quand celles-ci finissent par attraper ses fesses. Il semble fière de lui, et si possible elle se sent encore plus attirée par lui. Elle sourit à son tour, quand enfin, il finit par lui ôter son dernier vêtement. Jamie n’a cependant pas le temps d’essayer de lui rendre la pareille qu’il l’embrasse avec une telle passion qu’elle peut simplement qu’en demander plus. C’est d’un tel érotisme, qu’elle finit avec le souffle couper. Ils finissent par basculer sur son lit, et c’est elle qui se retrouve au-dessus de lui. Cette pensée la fait sourire, voulant aussi pouvoir en profiter. Sans aucun doute pas autant qu’elle le voudrait, n’ayant qu’une envie en tête. « Je crois que c’est à toi de m’aider. » Effectivement, si elle se trouve entièrement nue c’est loin d’être son cas. Et pour la suite des événements cela ne fait aucun doute qu’il va falloir arranger ça. En guise de réponse, elle se penche pour l’embrasser, ne pouvant s’empêcher de faire glisser ses doigts le long de son torse en même temps. Elle voudrait en profiter, le faire languir un peu juste pour le plaisir, mais elle en est incapable. Pas maintenant. Pas quand elle a tellement envie de lui que cela lui coupe le souffle. Avant d’entreprendre de terminer de le déshabiller, elle pose un baiser sur le bas de son ventre, juste au-dessus de son jean. Et puis enfin elle défait le bouton de son jean, fait glisser la fermeture éclair de sa braguette, avant de tirer sur son jean pour l’en débarrasser avec un peu d’aide. C’est déjà beaucoup mieux, même si ce n’est pas encore assez. Jamie ne peut s’empêcher de lui adresser un regard qui en dit long, quand ses mains se placent enfin sur le dernier vêtement qu’il porte encore. En quelques secondes le voilà au même niveau qu’elle, et comme toujours la vue de son corps nu lui un effet complètement fou. Avant de ne plus avoir de contrôle du tout, elle se penche pour prendre un préservatif connaissant plus que bien leurs places, avant de revenir vers lui. Vers ses lèvres, pour l’embrasser de nouveau. Il ne faut pas longtemps pour qu’elle ouvre l’emballage, lui mette le préservatif pour pouvoir enfin assouvir cette envie. Cela fait maintenant bien trop longtemps qu’elle attend. Et quand enfin ils ne font plus qu’un, elle est totalement incapable de retenir un gémissement. Elle ne comprend toujours pas comment ça peut aussi bon, aussi fort, aussi intense entre eux deux.

✻✻✻
CODES ©️️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
(-18) kiss me on this cold december night / jamie
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
» even when the night is cold i got that fire in my soul (holly)
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-