Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Points doublés !
À l'occasion du Royal Wedding tous les points sont doublés pour le weekend (lundi y compris). C'est le moment d'en profiter !
Résultats de la Guerre des groupes !
Après presque un mois de lutte acharnée, il est temps de découvrir les résultats. Rendez-vous par ici.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Spice up your life

 :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho

avatar
MEMBRE
?
» Date d'inscription : 21/12/2017
» Messages : 766
» Avatar : Davis Heppenstall (Naomi Smalls)
» Âge : 22 ans
» Schizophrénie : Jack Thatcher
() message posté Ven 29 Déc - 0:04 par Kennedy Harris

Spice up your life

@Aidan M. Stewart   & Kennedy Harris

Les clubs de la ville étaient bien occupés le vendredi soir et ce vendredi ne faisait pas exception au cabaret The Family Fierce. Le propriétaire avait signé avec Lana Divine un contrat d'un an qui lui donnait, avec les autres filles du clan, la responsabilité de l'animation des soirées du cabaret. Elle était donc fidèlement au menu à chaque vendredis et elle plaisait à presque tout le monde. L'univers des drag queen étant un peu vache, elle avait aussi des ennemis contre lesquels elle était fière de concourir lors de lipsync battles ou d'autres épreuves semblables. Certains clients prenaient aussi parti dans leurs petites rivalités. C'est ce qui rendait le club vivant.

Au final, Lana Divine était une de ces figures auxquelles on pensait quand on avait en tête "The Family Fierce", ayant rapidement su prendre le rythme de la boîte. Et ce soir, c'était la soirée Spice Girls Extravaganza. Si la salle avait été décorée simplement de quelques drapeaux britanniques, les drags étaient hautes en couleur, chacune d'entre elle portant un des différents costumes iconiques du groupe. De sporty spice à scary spice, même les clients avaient décidé de se costumer partiellement ou complètement. L'alcool coulait à flot, certains groupes qui avaient envisagés passer leur temps dans un autre club en venaient qu'à faire le détour tellement l'ambiance y était endiablée. 

Aujourd'hui, Lana Divine était posh spice. Elle donnait des jambes à qui en voulait, sa robe dorée s'arrêtant suffisamment haut pour les dévoiler entières, elles étaient à peine couvertes des lacets de ses sandales à talons hauts. Ses ongles et son maquillage étaient parfaits et il avait choisi une longue perruque noire aux cheveux plats qui lui descendait jusqu'aux fesses.  

La soirée avait démarré fort : un lipsync des cinq drag queen chouchous de "Spice up your life", une chorégraphie féroce, un peu de chaque jeunes hommes tour à tour en solo, une baby spice indécente avec son énorme suçon arc-en-ciel en forme de pénis, une ginger aguicheuse vêtue de l'Union Jack, il y avait de tout pour tous les goûts. Le numéro d'ouverture ayant été acclamé haut et fort, le party continua avec la même rage. Chaque numéro de l'extravaganza arracha des rires, des soupires à ceux qui fantasmaient sur l'homme derrière la poupée, puis davantage de rires. La troupe avec qui Lana performait avait vraiment appris à mettre tous leurs atouts ensemble merveilleusement. Chacun d'entre eux étaient fiers de leurs accomplissements, semaines après semaines.

Une autre personne aussi qui était très fier d'elles : le propriétaire du cabaret. Il laissait ses filles animer la soirée et aimait les regarder de loin. Les mots d'encouragement n'étaient pas rares de sa part vu l'argent qu'il faisait à chaque semaines grâce à elles et quand un numéro était particulièrement bon comme ce soir, il n'était pas gêné de leurs remettre à chacun une enveloppe avec un petit supplément en guise de félicitations.

Avec le temps, Lana avait appris à le connaître et bien l'apprécier. De temps en temps aussi, de ses amis venaient le visiter, même sa mère était déjà venu assister à une soirée Céline Dion. Il arrivait aussi à Lana d'aller parler aux proches de son patron quand ceux-ci passaient. 

Entre deux numéros, alors que les filles étaient parti danser, Lana Divine aperçu justement au fond du bar près de la porte du personnel un visage qu'il connaissait bien, un superbe spécimen qui jouait pour l'équipe adverse, mais qu'il avait appris à bien aimer au fur et à mesure qu'il avait la chance d'échanger avec lui. 

Heureux de le voir, Kennedy nagea entre les gens pour l'atteindre et aussitôt rendu, il se mit dos au bar et d'un petit élan s'y assit à côté d'Aidan, y balançant les jambes un bref moment avant de les croiser. Précieux, il laissa sa chevelure cascader sur le bar, prenant bien soin d'éviter le verre de l'homme. 

"Tiens, Aiden, je ne savais pas que tu aimais les Spice Girls! Je suis surpris de te voir ici ce soir! "

Il fit signe à la barmaid, une belle grande fille cisgenre et butch à souhait et aussitôt, elle lui concocta un pina colada sans alcool. 

Kennedy se pencha vers lui afin qu'il entende ce qu'il voulait lui dire sans avoir à le crier.

" Comment ça va toi, sinon? "

Sans malice ni motivations impures, il captura son regard dans le siens et se contenta de lui sourire, la tête un peu penchée sur le côté. Il pouvait lire sur ses traits et même subtilement dans la texture de sa peau son expérience dans cette vie, les presque quinze ans qui les séparaient et même si ça n'avait jamais été énoncé ni même réalisé, c'était en quelque sorte une des raisons pour lesquels avec lui, Kennedy se sentait en confiance.

.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/11/2017
» Messages : 109
» Avatar : Ian Sexy Somerhalder
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Callie M. Dos Santos
() message posté Mar 30 Jan - 17:48 par Aidan M. Stewart

 
SPICE UP YOUR LIFE
Ne regrette pas les rencontres que tu fais dans ta vie. Les bonnes personnes te donneront du bonheur ; les mauvaises personnes te donneront de l'expérience; les pires personnes te donneront des leçons et les meilleures seront à tout jamais dans tes souvenirs.
Il arrivait à Aidan de s'aventurer dans certains bars de la ville après son travail. Il n'était pas l'un de ces ivrognes, mais avec sa situation familiale ainsi que son boulot, le neurochirurgien s'abandonnait parfois dans ces endroits où là-bas il n'était ni monsieur Stewart marié et père d'une petite fille de six ans, ni Docteur Stewart neurochirurgien respecté et probablement le meilleur de son service. Sans doute était-ce la raison pour laquelle l'hôpital avait été jusqu'à aller le chercher en Amérique alors qu'il avait la réputation, au moins pour son travail. Aidan venait d'une famille aisée, les Stewart avait une certaine renommée et pourtant, jamais il n'avait accepté ni apprécié qu'on l'associe à son paternel. Il était différent, il était hors de question que lui, sa fille ou encore sa femme soient mêlés aux affaires de son père. Encore qu'il y avait des chances pour que bientôt, sa femme ne soit plus sienne étant donné la situation qu'ils traversaient. A ses yeux, c'était même pire que ce qu'il avait pu imaginer, du genre irréparable au point d'être incapable de discuter calmement. Victoria avait un tempérament de feu et lui, il était reconnu pour avoir cette capacité à jouer avec les nerfs des gens et ainsi, leur faire péter un câble. Evidemment, il n'épargnait pas ceux de sa femme, il ne la prenait pas en pitié et s'il continuait à penser qu'elle était la femme de sa vie, il ne voulait surtout pas qu'elle pense que son emprise pouvait avoir une quelconque répercussion sur la décision qu'ils prendraient à propos de leur mariage.

Ce jour-là, Aidan avait pris le temps pour sortir l'hôpital de sa tête et tout ce qui y avait trait sous les jets de la douche alors qu'il venait de terminer son service. Dans les vestiaires, il avait pris le temps d'enfiler ses vêtements de ville et de laisser ses blouses à nettoyer. Il ne voulait plus penser à cette opération qui lui avait pris une partie de la journée et pourtant, avant de rejoindre son véhicule, il avait pris le temps pour rendre visite à son patient. Un petit garçon qui avait eu besoin d'une opération relativement lourde et pourtant, Aidan avait l'impression d'avoir fait un miracle. Tout s'était bien déroulé sans trop de complication. Il n'y avait plus qu'à espérer que tout rentre dans l'ordre et pour ça, il était exigeant sur les traitements et sur les suivis. Il avait fait de ce petit garçon une priorité sur d'autres patients et avait choisi ceux qu'il considérait comme les meilleurs de l'hôpital pour l'assister. Il avait été soulagé d'annoncer aux parents que leur garçon était hors de danger, mais que les jours prochains allaient être difficile. Après, il y avait toujours un risque avec le cerveau humain. C'était un organe bien complexe et rien ne garantissait qu'un nerf ou une partie du cerveau de l'enfant n'ait pas été touché. Normalement non, mais la première chose qu'il devrait faire lorsque l'enfant reprendrait connaissance dans les quarante-huit heures à venir était de tester tous ses réflexes, mais aussi ses capacités.  

En sortant de l'hôpital, Aidan avait balancé sa veste et le reste de ses affaires à l'arrière de sa Camaro et lunette de soleil sur le nez avait filé jusqu'à l'école de sa fille afin de la récupérer. Si sur le chemin, Marylou lui racontait un peu tout ce qu'elle avait fait à l'école, Aidan se concentrait plutôt sur la route. Il en avait profité pour rejoindre le travail de Victoria afin de lui déposer Marylou. Elles pourraient ainsi revenir ensemble et lui, pouvait ainsi se rendre à son entrainement de foot US. Un sport qui était sa passion depuis qu'il était môme et que jamais il n'avait voulu mettre de côté. Ca lui permettait de se défouler, mais aussi de garder sa condition physique et après un boulot comme le sien, il était conscient qu'il avait besoin de se dépenser, c'était vital.

Dans ce bar, Aidan s'était accoudé au bar en voyant que le patron dont il était relativement proche était présent. Sans ça, autant dire qu'il ne s'agissait pas vraiment du genre d'endroit qu'il fréquentait et pourtant, ce dernier l'avait prévenu de la soirée qu'ils organisaient au sein du dit cabaret. Pas franchement fan des Spice Girls, il avait accepté de venir dans le but de faire plaisir à son ami. Ce dernier était fier de ce qu'il avait fait de cet endroit et surtout de ses employé(e)s. Il était vrai que les filles savaient mettre l'ambiance et qu'elles étaient appréciées du public et si le neurochirurgien ne se laissait pas entrainer par l'ambiance, il pouvait admettre que cet endroit semblait apprécié et surtout, que le public en redemandait. De temps en temps, il tournait la tête vers la scène, puis échangea avec le gérant de l'endroit non sans plonger le nez dans son verre par la suite. A l'évocation de son prénom, le neurochirurgien porta son regard sur la demoiselle assise à ses côtés. Il reconnut la jeune femme. Autant dire que Lana était probablement la seule drag queen qu'il connaissait dans cet endroit, et peut-être aussi la seule qui avait attiré son attention. " -J'adore, j'ai fait tous leurs concerts, je ne pouvais pas manquer ça ". Autant dire que la soirée était à la plaisanterie, parce que jamais de sa vie il n'avait porté un quelconque intérêt pour ce girls band qu'étaient les spice girls, et jamais il n'avait cherché à acheter les disques ni même à les voir en concert. Cependant, leur musique pouvait être entrainante en fonction des évènements pour lesquels elles étaient utilisées. Et puis n'était-ce pas l'un des icônes de l'Angleterre ? Rien que la clôture des jeux Olympiques de Londres s'était focalisée sur la présence de ces jeunes femmes. " - Je vis toujours, donc je suppose que ça va " il croulait sous le travail, mais il le provoquait aussi afin d'éviter sa femme au maximum. Aidan n'était pas ce genre d'homme à se plaindre et assumait pleinement la situation dans laquelle il avait plongé leur couple en allant voir ailleurs " - Et toi beauté ? C'est sympa votre soirée. " Ou en tout cas, il y avait de l'ambiance et ça, avec toute l'amitié qu'il éprouvait pour le gérant, ce n'était surement pas grâce à lui. Aidan planta son regard dans celui de la demoiselle aux longues jambes à ses côté. Le chirurgien pinça ses le bord d'une bretelle de la robe dorée que portait la jolie Lana, et reprit " - C'est joli cette robe dis-moi " il lâcha le bout de tissus, non sans adresser un clin d'œil à sa voisine et porta son verre à ses lèvres non sans lui adresser un léger sourire en coin.

©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
?
» Date d'inscription : 21/12/2017
» Messages : 766
» Avatar : Davis Heppenstall (Naomi Smalls)
» Âge : 22 ans
» Schizophrénie : Jack Thatcher
() message posté Dim 4 Fév - 19:34 par Kennedy Harris

Spice up your life

@Aidan M. Stewart   & Kennedy Harris

Une des multiples choses que Lana Divine aimait d'Aidan était la façon dont il fallait écouter ce qu'il disait pour saisir réellement où se trouvait sa pensée. Surtout, il ne fallait rien prendre au premier degré. Combiné ensemble sinon, ce qu'il venait de lui dire avec son sourire et son clin d'oeil pouvait ressembler à rien qui ne soit vraiment réaliste venant d'un homme comme lui. Il ne fallait non pas seulement pouvoir lire les mots quand ils avaient un second degré, mais aussi connaître l'homme.  

Une autre des choses qu'elle aimait de lui était cet sorte d'interdit qui planait autour de l'ami du proprio du cabaret. "Des anges vont te sortir du cul avant que tu sois capable d'approcher de cet homme-là", lui avait dit nulle autre qu'Iron Snatch (sans l'emprunter à un grand succès Hollywoodien...), la doyenne du Family Fierce quand il lui avait demandé pourquoi il ne voyait aucune queen s'approcher de la beauté qui était entré et s'était installé à cet endroit reclus du cabaret, comme s'il désirait ne pas participer aux effervescence des jeunes gens qui y venaient. Pas un homme, pas une mouche semblait s'approcher d'Aidan Stewart. De Monsieur Aidan Stewart. De Docteur Aidan Stewart... Rien ni personne. Quand des choses comme ça se produisaient, c'est qu'il devait y avoir une explication logique autour de ça. Cela assumé, tous mystères planant autour d'un client ou d'une décoration au Family Fierce était susceptible d'être compris dans son entièreté par Iron Snatch. Dans ce cas-ci, le propriétaire lui-même s'était assuré avec leur ainée qu'aucune des filles, surtout les petites nouvelles à la tête folle et aux sens aveuglés par la testostérone puisse s'imaginer avoir une once d'espoir de toucher à un seul des cheveux du neurochirurgien aux yeux bleus.

Les premières fois que Lana Divine avait vu Aidan entrer au cabaret, elle s'était tournée vers Iron Snatch, piteuse, tellement désireuse d'avoir la permission d'approcher ses lèvres du nectar céleste des Dieux. Telle une mère de famille qui veille sur ses filles un peu trop frivoles, elle l'en avait interdit fermement d'un simple regard. Lana eut beau chouiner, taper du pied et supplier, rien ne fit déroger la doyenne de la mission qu'on lui avait remis.

Toutefois, aussi indomptable qu'un animal sauvage que l'Homme aurait confiné à quelques mètres carrés, la biche s'échappa un jour de l'enclos. Tant bien même qu'Iron Snatch aurait voulu l'en empêcher, quand Kennedy eut prit la décision de foncer directement sur Aidan, rien n'aurait pu le retenir plus longtemps. Comme ce soir, la glamazon s'était simplement assise à côté de lui et lui avait parlé. L'entente fut facile entre eux, surtout avec le gérant qui était venu voir si on dérangeait son ami. Par contre, quand il constata que c'était Lana et pas une autre fille, celle-là même qui avait fait rire sa mère aux éclats quelques semaines plus tôt, il avait rapidement baissé ses gardes et les avait laissé ensemble sans se tracasser.

Kennedy aimait faire rire les gens et gagner leur confiance. Il voyait une sorte de victoire à chaque fois qu'il pouvait atteindre d'une façon ou d'une autre la réalité d'une autre personne, surtout si celle-ci lui était d'abord interdite ou "impossible" à apprivoiser. Quelqu'un qui croyait en astrologie pouvait facilement reconnaître en lui le lion qu'il était juste à ce petit travers qui le définissait.

La lionne rigola et roula les yeux quand elle entendit le faux enthousiasme d'Aidan concernant le show de ce soir. Bien sur qu'il n'était pas fan. Un homme comme lui tolère les Spice Girls quand sa nouvelle petite amie en met dans sa voiture de luxe parce qu'elle est nostalgique des fins 90, pas parce qu'il a envie de les entendre. Oh, bien sur, il y a aussi cette exception où un homme comme lui en tolère quand il est ami avec un propriétaire de cabaret de drag. Ça devenait un peu inévitable qu'il doive se retapper les Spices, à ce moment-là.

Ensuite, le docteur lui sortit cette fameuse phrase qui avait dans toute sa douceur le don de dissuader l'interloctueur d'en demander plus. "Je vis toujours, donc je suppose que ça va." La grande drag n'avait jamais, du moins, envie de demander pourquoi à ce moment-là et sûrement que c'est pour ça que les gens finissaient par le lui dire d'eux-même si ça leur tentait. Son regard se fit doux sur Aidan. Se sachant malgré lui très expressif, il laissa planer sur ses traits un "j'ai compris", une ouverture à en savoir plus sans non plus le lui quémander. Juste un "je suis là pour toi." sans hocher la tête.

Son sourire se tira toutefois, précieux qu'il était, quand Aidan lui donna ce surnom que toute les filles du cabaret avait rêvé entendre de ses lèvres à leur égard, surtout Iron...

Beauté.

Ken ne put retenir ce sourire de tirer ses lèvres non pas à la pensée d'être en quelque sorte exclusif, mais juste parce qu'il se sentait précieux et Aidan ironique. Ces mots, tel qu'il les avait dit, il s’imaginait bien le neurochirurgien les redire avec le même ton à sa petite qui essaie des vêtements de grande fille, par exemple. Si en quelque sorte ils lui faisaient rêver à ceux qu'il dirait à une femme qu'il désire, il se réjouissait suffisamment de l'attention qui lui était déjà porté.

Ladite beauté rit quand Aidan lui parla de sa robe ô combien légère. Là s'en était trop. Il adorait quand il se foutait de sa gueule comme ça, gentiment. Le peu de ses doigt qu'il sentit sur sa peau lui parurent bien chauds. Son clin d'oeil, that bloody smile...

Kennedy soutint son regard, essayant de ne pas y céder, mais ses yeux pétillaient de mille feux.

Précieux, un hairflip plus tard, il approcha sa tête de la sienne, les yeux toujours rivés à ceux du neurochirurgien.

"C'est parce que j'ai senti ta venue ici que je me suis faite toute belle, tu sais bien."
dit-il en papillonnant des cils.

Comme Aidan avait pincé sa bretelle, Lana se permit de laisser promener le bout de son doigt sur son épaule, puis sur son bras, traçant une ligne imaginaire là où il pensait pouvoir en tirer le meilleur. Il apprécia particulièrement cette parcelle passée à la limite de son deltoïde bien défini. Il ne pu s'empêcher d'en garder un peu de rêve.

Toujours aussi souriante, la drag queen le lâcha.

"Non mais plus sérieusement, je suis heureux que tout ait si bien décollé. On a un public en or aujourd'hui, Regarde-moi tout ce monde, ils s'amusent, on s'amuse aussi, quand on se maquillait tantôt les filles se racontaient comment elles étaient excitées d'être l'une ou l'autre des Spices ce soir, le suçon de Baby Spice a fait le tour, certaines sont allées voir leur concert aussi. On a eu du bon temps. J'adore les soirées comme ça! "


Il reçu sa consommation sans alcool. Une fois de plus, Josie n'avait pas manqué de lui rajouter de la crème fouettée comme il aimait et une cerise sur le dessus. Ken aimait juste les cerises quand elles avaient une queue. Ce soir, comme celles qu'elle avait choisi en avaient, il en avait donc une. Même si Meluzine lui manquait, il appréciait fortement ce soucis du détail qui définissait Josie.

Il tira une petite gorgée de sa paille rouge et blanche avant de se retourner vers Aidan une fois de plus, sentant l'excitation revenir en lui alors qu'il repensait à la bonne nouvelle qu'il avait reçu la veille. Son expression s'égaya aussitôt. Les papillons s'agitèrent dans son estomac. Lui qui avait déjà parlé de son parcours scolaire au neurochirurgien, il avait eu envie de lui en parler aussitôt que ses pensées s'étaient calmées.

" Oh! Et puis... "

Il passa un bras autour des épaules d'Aiden afin de s'en rapprocher, comme s'il avait une confidence à lui faire. Son coeur aurait pu sortir de sa poitrine tellement il était heureux et qu'il avait hâte de voir sa réaction. Il prit un instant, comme s'il avait besoin de respirer avant, puis rapprocha son visage de son oreille alors que son pouce alla caresser l'épaule du docteur. C'était cette fois-ci le pouce de Kennedy qui la lui caressait, pas le doigt aguicheur de Lana. Kennedy ferma les yeux, comme pour ne partager l'instant avec personne d'autre qu'Aidan.

"J'ai été admis à la maîtrise en astrophysique. "


.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Spice up your life
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-