Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


It's over.

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 224
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Ven 9 Fév - 2:05 par Reid D. Lloyd


It's over.

ft. Keith, Meluzine, Raven & Reid



Bien sûr que la rouquine n'était pas dupe, il avait remarqué dès ses premiers mots qu'elle avait remarqué que quelque chose n'allait pas. Et il n'avait aucune envie de s'étendre sur le sujet, même s'il savait pertinemment qu'elle ne lâcherait pas l'affaire tant qu'il ne lui aurait pas dit ce qu'il se passait et pourquoi il s'était mis dans cet état pitoyable. Oh il lui arrivait de boire trop pour fêter quelque chose, ou parce-qu'il passait une soirée avec Ethan, mais lorsqu'il se mettait à boire de la sorte, seul, c'était qu'il tentait de masquer un autre problème. Ridicule à souhait quand on pensait que c'était lui et lui seul qui s'infligeait cette situation, et l'infligeait par la même occasion à Keith. Le blond s'en tiendrait à sa décision et l'assumait, à moitié du moins, mais au fond il ne pouvait nier cette pointe de colère qui était venue du fait qu'il se sente peiné d'avoir sorti le plus jeune de sa vie. C'était pitoyable, il n'y avait pas d'autres mots. Comment avait-il seulement pu s'attacher à lui ? Ridicule.

Lorsque Raven se leva cependant pour s'approcher de lui, l'observant de cet air inquiet, il su qu'il allait devoir se mettre à table. Soupirant lorsqu'elle posa sa main sur sa joue, il planta dans le sien son regard clair et bien plus vide qu'à l'accoutumée, presque triste. S'il y avait bien une personne à qui il ne parvenait pas à masquer tout ce qu'il ressentait, c'était elle ; les liens du sang sans doute. N'ayant pas pris la peine de répondre à sa première affirmation, il avait simplement crispé sa mâchoire en inspirant profondément, s'attendant déjà à la suite.

Et la suite tomba rapidement. Ne devait-il pas passer la soirée avec Keith ? Y avait-il eu un problème ? Se reculant légèrement pour se diriger vers la véranda, il avait simplement secoué la tête. « Keith et moi n'allons plus nous voir » avait-il simplement répondu en tirant de sa poche la boîte contenant ses barrettes de nicotine avant d'en glisser une entre ses lèvres et l'allumer une fois arrivé dans la pièce vitrée où la jeune femme l'avait suivie. Il avait bien remarqué en reportant son attention sur elle son expression pleine d'incompréhension et inspira une nouvelle fois. Parler était difficile, mais il devrait sans doute le faire. Et appeler son meilleur ami pour lui parler de cela alors que ce dernier n'arrivait pas à supporter le suicide de son amour... c'était royalement déplacé. Raven serait la seule à qui il pourrait en parler, alors il le ferait.

« J'ai pris moi-même cette décision parce-que c'est mieux comme ça. » Mieux pour lui, mais aussi pour Keith. Mais surtout pour lui, sans doute. Tirant fébrilement sur sa cigarette, il s'était assis sur une chaise en soupirant bruyamment avant de poursuivre. « Ça devenait bien trop sérieux » avait-il ajouté avant de tomber dans un silence lourd. L'Américain avait déjà abordé avec sa cadette le fait qu'il se refusait à construire une relation de peur de revivre la même chose que la seule fois où il avait été réellement amoureux. Ils en avaient déjà parlé, il y avait des années de cela, si loin qu'il ne savait même plus quand, mais elle n'était pas ignorante du fait que cette histoire l'avait vraiment durcit. Ferait-elle le rapprochement avec ses propos ? Décèlerait-elle la peur qui était la réelle motivation à cette ''rupture'' ? Peut-être, peut-être pas. La seconde option serait assurément plus simple pour lui, au moins il n'aurait pas à justifier quoi que ce soit.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/11/2017
» Messages : 108
» Avatar : Kate Mara
» Âge : 35 ans
() message posté Ven 9 Fév - 16:05 par Raven S. Lloyd




It's Over

Ft. Reid - Keith - Meluzine


Inquiète, c'était bien ce mot là qui se lisait sur son visage d'ordinaire si enjoué.
Elle était encore plus inquiète quand il s'agissait de son frère. Elle avait beau être la cadette parfois elle se disait qu'elle prenait la place de l'aîné. Mais ça elle ne lui en voulait aucunement.
Raven resta à l'observer en silence, ne détachant pas son regard du sien, elle patientait une réaction, une réponse, même s'il l'envoyait se faire voir elle resterait et lui tiendrait tête jusqu'à ce qu'il dise tout. Mais il le savait et il savait encore mieux ce qu'il devait faire pour se débarrasser d'elle : tout raconter. Elle ferma légèrement les yeux à son contact avant de les ouvrir
pour continuer de le regarder droit dans les yeux. Enfin il parla. sa première phrase était dite avec un certain détachement et pourtant elle en lisait tout le contraire dans son regard clair.

Quand il se tourna pour gagner la véranda elle le suivit, faisant clignoter ses chaussons licornes à chacun de ses pas. Par habitude elle avait fait glisser le cendrier près de sa place habituelle,
mais elle restait quelque peu secouée par ses mots. La rousse ne dit rien, patientant la suite qui ne tarda pas à suivre. C'était mieux !? Pardon !? Ca la dépassait, tout semblait bien se passer,
ils avaient l'air de si bien s'entendre. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait bien pu prendre une telle décision. Keith avait fait quelque chose de grave dont il ne lui en avait pas touché un mot !?
Rave' restait stupéfaite, et ce qui l'abattu d'autant plus fut cette raison qu'il mit en avant;
Ça devenait bien trop sérieux. Trop sérieux !? Mais justement ! Elle n'avait pas vu Reid aussi bien depuis des années !
Il fallut un léger temps d'assimilation à la cadette pour prendre bien tout en compte avant de venir se placer face au blond et le fixer avec intensité. Elle chercha ses mots pour ne pas lui balancer des insultes à la figure. Alors, elle inspira profondément avant de prendre la parole.
"Mais t'es vraiment con quand tu t'y mets ! Le fait que ça devienne justement sérieux est une bonne chose pour toi ! Pour vous ."
Elle marqua une pause et inspira tout en le cherchant du regard puis elle s'approcha de lui, le regard empreint d'inquiétude, de colère et d'incompréhension. Elle ne comprenait pas pourquoi ça le dérangeait tant de s'attacher à quelqu'un. Certes par le passé on avait brisé ses rêves d'amour, mais Reid avait grandit,
mûrit, il était devenu adulte, alors pourquoi se blesser ainsi !? "Faut vraiment être con pour rompre sur cette simple raison qui n'en est pas une. Rompre parce que ça devient trop sérieux..
Nan mais t'as pas 6 ans Reid ! T'es censé être plus mature et réfléchit que ça. Keith doit être dévasté par ta faute. Bordel Reid grandit un peu ! Utilise ton coeur putain ! Qu'est-ce qu'il te dit ton coeur !? Moi je l'ai bien vu que Keith était important pour toi, je l'ai vu dès que je l'ai rencontré.
Et toi tu romps et tu vas picoler parc que je pense qu'au fond de toi tu sais que tu as merdé."
La cadette soupira d'exaspération et se recula pour s'asseoir sur le fauteuil de la véranda sans le quitter des yeux. "Alors il te dit quoi ton coeur ?" Elle arqua un sourcil attendant sa réponse, elle ne lâcherait pas tant qu'il n'aura pas répondu avec sincérité à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 325
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 32 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Ven 9 Fév - 20:57 par Keith Bradley
It's over.
ft. Meluzine, Raven, Reid and Keith

Autant dire que la journée qu'avait vécue Keith n'avait pas été meilleure que la veille, bien au contraire en fait. Il avait essayé de se revêtir d'un faux sourire toute la journée devant ses collègues, parce qu'il n'aimait pas spécialement que l'on voie que quelque chose n'allait pas. Il avait essayé de se réconforter toute la nuit en se disant que ce n'était pas grave, qu'il en parlerait avec Mel' et que tout irait bien. Pourtant il y avait ce truc en lui qui ne disparaissait pas, ce poids. Ce truc qui lui indiquait clairement qu'il était plus triste que ce qu'il n'aurait pu croire. Il n'était pas à l'aise en se disant qu'il ne verrait plus jamais Reid, pas à l'aise en se disant que tout s'était fini comme ça et il était surtout triste de la façon dont cela avait été dit. Il s'en voulait, de s'être attaché trop vite probablement ? D'avoir pleuré pour un type qu'il ne connaissait que depuis peu mais avec lequel tout avait l'air de bien fonctionner, sans même qu'il ne soit ensemble. Tout s'était fini avec Julian parce qu'il avait bien fait comprendre à son ex qu'il s'en fichait complètement de lui à un moment, à cause de Reid, en un sens. Bien sûr que les choses ne se passaient déjà plus bien depuis un moment avec son ex, mais c'était du passé maintenant. Il y avait eu Reid et maintenant c'était fini de nouveau. Et il ne comprenait pas pourquoi, parce que le blond ne lui avait donné que peu d'explication. Il avait juste souligné le fait que tout cela devenait bien trop sérieux. Et Keith avait l'impression que c'était sa faute désormais, parce qu'il était comme ça, toujours à se rejeter la faute que ça n'allait pas spécialement. Stupide qu'il était. Il s'insultait d'abruti mentalement pendant le reste de la journée.

Il avait bien senti avoir besoin d'être un peu en dehors, d'avoir besoin de quelqu'un pour tout dire, sinon il s'enfermerait probablement dans sa tristesse et ce n'était pas bon. Le pire dans tout ça c'était que quand il s'était mis à pleurer il avait eu l'impression que c'était stupide, parce que c'était Reid et que celui-ci ne lui avait jamais rien promis. Voilà ce qui le poussait encore plus à se rejeter la faute. Il s'était fait des films. Alors il avait prévenu Mel' qu'il viendrait passer quelques jours chez elle, il en avait besoin. Il s'était organisé pour Whisky. Et en rentrant du boulot il avait donc sorti son chien avant de préparer ses affaires, l'air toujours aussi triste sur le visage probablement. Sans doute était-il trop émotif. C'était son problème. Il assumait. Ses collègues avaient bien compris qu'il avait menti en prétendant que tout allait bien, parce que Keith Bradley ne savait clairement pas mentir.
Après avoir préparé ses affaires il avait offert une dernière caresse à son chien avant de quitter l'appartement, une musique bien rythmée dans les oreilles pour ne pas s'apitoyer sur son sort pendant le trajet, même s'il était d'ores et déjà certain qu'il n'arriverait pas à contenir ses larmes une fois chez Meluzine. Parce qu'il devrait en parler et que pour le moment il ne lui avait strictement rien dit. Il ne voulait pas parler de ça par message, c'était stupide, il voulait le dire à haute voix.

Le bus s'arrêta non loin de chez Meluzine. Non loin de chez Reid également, puisque celui-ci habitait dans le même quartier. Il ne lui enverrait pas de message, ce qu'il lui avait dit était bien claire. Rien qu'en y pensant il avait juste envie d'oublier et se mettre sous une couverture avec une série qui ne parlerait en aucun cas d'un couple heureux. Il monta jusque chez Mel', arriva en haut avec son sac sur le dos et ne cacha clairement pas son air attristé lorsqu'elle ouvrit la porte. Lui rendant à peine son étreinte, il avait retiré son manteau et poser son sac, connaissant assez bien l'appart pour faire comme chez lui. Il avait haussé les épaules. «Bof.» avait-il répondu avec une petite voix. Il avait légèrement souri à la proposition de Mel' pour manger ou boire, mais non, il n'en avait pas envie, pour l'instant il pensait surtout à raconter ce qui s'était passé. «Non merci, mais c'est gentil d'avoir proposé..» avait-il dit toujours avec une petite voix. Se retournant vers Mel', il prit une petite inspiration, effaçant la larme qui s'échappait au coin de son œil. «Reid a tout stoppé. Il veut plus me voir.» avait dit Keith d'un coup. Il ne voulait pas faire tourner le truc trois heures, autant le dire directement. Mais après sa phrase il n'avait pas pu s'empêcher de laisser quelques larmes coulées le long de ses joues.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 224
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Sam 10 Fév - 10:54 par Reid D. Lloyd


It's over.

ft. Keith, Meluzine, Raven & Reid



Le blond s'était évidemment attendu à ce que Raven soit dans une certaine incompréhension mais, surtout, qu'elle se mette à le sermonner comme un gosse. Il l'avait su dès l'instant où l'expression et le regard de sa cadette avait changé, dès qu'il avait dit ses derniers mots, et pourtant il ne s'était pas démonté, lui disant les choses qu'il pensait sans chercher d'autres raisons parce-que, malgré tous les facteurs qui gravitaient autour, la raison principale qui l'avait poussé stopper cette relation avec le Gallois était bien parce-que ça devenait trop sérieux. Mais l'influenceuse ne semblait clairement pas de cet avis, et elle lui fit bien comprendre en le traitant de ''con''. Appellation qu'il ne releva pas, s'étant contenté de soupirer une nouvelle fois en lui lançant un regard plus blasé que coléreux même si ladite colère n'était pas bien loin. S'il n'avait rien dit c'était principalement parce-qu'il savait que sa sœur réagirait ainsi, comment aurait-il pu en être autrement ? Elle appréciait Keith, forcément qu'elle voulait prendre sa défense et tenter de les rabibocher. Ç'avait été là la première erreur du trentenaire : prendre le risque de faire de ses rencontrer ses deux cadets. Si le Gallois était resté une conquête lambda aux yeux de la jeune femme, il n'aurait pas eu à avoir cette discussion avec elle. Mais c'était trop tard maintenant.

Et la rouquine reprit, appuyant une nouvelle fois le fait qu'il ait agi comme un con. Rompre ? N'y avait-il pas erreur sur l’appellation ? Sans doute pas, l'homme d'affaires essayait simplement de minimiser ce qu'avait été cette courte relation avec l'assistant de production, la minimiser pour se protéger et ne pas laisser une chance à une potentielle culpabilité de pointer le bout de son nez. Mais les mots de Raven n'aidaient en rien. Keith doit être dévasté. Inspirant d'un air mauvais il avait secoué la tête, tirant à nouveau sur sa barrette de nicotine en récupérant le cendrier entre ses doigts pour le tenir fermement. Il devait grandir ? Il l'avait fait. En choisissant de ne pas développer une quelconque dépendance à qui que ce soit, en vivant pour sa propre gueule en se fermant à toute possibilité d'atteinte réelle à son cœur. Une manière de se protéger pour ne pas souffrir, quitte à passer à côté de quelque chose de positif. Plus elle parlait et plus il s'agaçait, pour la simple raison qu'elle soulevait des points vrais, comme le fait que le brun était important pour lui, mais ç'avait également été une erreur de sa part ; il aurait dû tuer cette possibilité dans l’œuf, dès le début, et ne pas se laisser le temps de s'attacher. Ne pas laisser le temps au concerné non plus de le faire.

Replantant son regard clair dans le sien lorsqu'enfin elle eu terminé, il soupira bruyamment, secouant à nouveau la tête. Son regard était dur, froid, malgré la pointe de peine qui y était perceptible. « Pour parler de rupture il faut déjà qu'il y ait une relation établie, Raven, et ce n'était pas le cas » avait-il commencé, bien décidé à nier en bloc ce qu'avait représenté ce lien bref avec son cadet. Inspirant à nouveau sur sa cigarette, il avait expiré lentement avant de reprendre. « Et se fier à ce que dit son cœur c'est surfait. Ce n'est pas ça qui fait avancer, pas ça qui aide à garder la tête hors de l'eau ni qui permet de s'endurcir. » Soutenant toujours son regard, Reid avait bien perçu l'air à la fois dépité et coléreux de sa sœur ; bien, ils étaient deux. Alors il poursuivit, d'un air toujours aussi froid. « J'ai peut-être merdé, mais faut pas se leurrer, Rave, cette histoire aurait fini comme la première : mal. Et quand ce serait arrivé... » Ne terminant pas sa phrase, l'aîné avait crispé sa mâchoire en soupirant, faisant au mieux pour faire fi de cette boule dans sa gorge. Peut-être avait-il agit comme un con, assurément même, mais il était terrifié, terrifié à l'idée de s'attacher encore plus et qu'au final l'autre le laisse simplement derrière lui. Alors il prenait le rôle du connard, pour ne pas avoir à en vouloir au concerné lorsque ce dernier se déciderait à le briser.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/11/2017
» Messages : 108
» Avatar : Kate Mara
» Âge : 35 ans
() message posté Sam 10 Fév - 14:19 par Raven S. Lloyd




It's Over

Ft. Reid - Keith - Meluzine


Raven le savait, elle touchait les cordes sensibles chez son frère. Elle pouvait être une personne adorable, gentille, douce, aimante, mais elle savait aussi pointer le doigt sur chaque choses qui n'allait pas. Elle savait que Reid en était touché et c'en était justement le but.
Il savait être diablement agaçant quand il était ainsi, aussi renfermé, borné, et où il devait se sentir tout péteux au fond de lui. La trentenaire inspira une nouvelle fois tachant de calmer ses nerfs,ce n'était pas en étant agressive, ni en colère qu'elle parviendrait à débloquer quoique ce soit chez lui.
Et elle se savait grâce à de nombreuses années d'expériences. Raven savait qu'elle prenait la défense de Keith, qu'elle enfonçait son propre frère, peut-être devrait-elle aussi enfoncer Keith,
mais de ce qu'elle connaissait de son cadet il ne pouvait pas faire de mal à une mouche.
Alors elle se leva, décroisant ses jambes et avança vers Reid qui continuait de cloper tranquillement, de la regarder avec cette même colère digne des Lloyd. Une colère intérieure,
une colère froide, sans cris. Lorsqu'elle lui fit face de plus près, la cadette arqua un sourcil désabusé et lui pris sa clope d'entre ses lèvres pour l'écraser dans le cendrier qu'il tenait.
Ce n'était pas non plus en fumant comme un pompier que ses nerfs allait passer et qu'il allait parvenir à réfléchir convenablement.

L'américaine regarda son aîné avant de soupirer légèrement et lui prendre ce cendrier des mains pour le poser sur la table. "Reid, je sais très bien ce qu'on fait nos parents, j'étais là. Mais tu n'as plus quinze ans aujourd'hui." Elle marqua une pause pour faire le tour du siège et venir dans son dos, se pencher et l'enlacer avec tendresse. Sa colère s'atténuait,
elle l'écoutait et l'entendait, décelant alors sa peur la plus profonde, celle que leurs géniteurs avaient infligé à leur fils. Elle pouvait le comprendre, mais elle qui était toujours optimiste ne voulait pas laisser le blond se morfondre encore et toujours sur cette peur si ancrée en lui. Tout en posant son menton sur son épaule, elle caressait du bout des doigts le haut de ses bras musclés.
"Tu utilises trop ta tête Reid. Et suivre son cœur, c'est aussi suivre son instinct et pas sa peur. Tu sais, ils sont loin de nous maintenant nos parents. Ici tu peux t'attacher aux gens, tu peux te laisser aller. Et de ce que je connais de Keith, il ne te ferait pas de mal, mais c'est toi qui lui fait du mal et tu t'en fais à toi par la même occasion." Raven parlait avec ton doux,
quelque chose de tendre dans la voix, dans ses gestes. Une manière de le protéger tout en lui expliquant les choses qu'elle savait, qu'elle voyait. Keith l'avait rendu plus ouvert au monde,
plus détendu en apparence. Elle finit par déposer une bise sur sa joue , puis sur sa tempe avec tendresse avant de souffler. "Tu as le droit d'aimer avec ton cœur..."
Elle tentait de le secouer un peu, et le relâchait doucement pour se redresser et lui coller une tape sur l'arrière de la tête au final avant d'ajouter : "Bouge pas, on en a pas fini, je vais te chercher un grand verre d'eau." L'américaine quitta la véranda pour se rendre dans la cuisine et y prendre une verre et venir l'appuyer contre la fontaine à eau du frigo, tout en se disant que leurs parents avaient causé bien des dégâts sur son aîné et ça la peinait. Elle appellerait Keith dans la semaine pour prendre de ses nouvelles et essayer de discuter avec lui. Rave' revint près de son frangin et lui tendit le verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 23/07/2017
» Messages : 295
» Pseudo : Kim
» Avatar : Barbara sexy Palvin
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : Lilly, la princesse qui a besoin de son père & Othilia, la suédoise maladroite mais heureuse
() message posté Sam 10 Fév - 19:58 par Meluzine S. Coolidge
It's over


Lorsque Keith avait demandé à Meluzine pour venir passer quelques jours chez elle 'parce que ça n'allait pas trop', comme il le lui avait dit, elle s'était fait plusieurs scénarios. Une dispute avec son frangin, bien qu'elle en doutait ; contrairement à elle et Joleen, Keith s'entendait plutôt bien avec son frère. Meluzine avait souvent envier leur relation fraternelle alors qu'elle, elle avait deux grands frères et une grande sœur et qu'elle n'était proche d'aucun des trois. Elle s'était même imaginé le retour de Julian, ou un scandale qu'il aurait pu faire, et puis finalement, elle avait pensé à ce grand blond. La première fois qu'elle avait rencontré Reid, elle avait été relativement sceptique. Certes, elle avait fait part de sa première impression auprès de son meilleur ami, mais avait quand même voulu émettre quelques réserves : il faut dire que l'endroit et la situation ne s'était pas tellement prêtée à une rencontre cordiale et donc, l'américaine était prête à retenter l'expérience. Chose qu'ils avait fait chez elle au cours d'un repas. Autant dire que sa première impression n'avait pas véritablement changé et que si elle avait essayé tant bien que mal de faire parler le PDG, il était resté plutôt froid et distant, de quoi la laisser perplexe, vraiment perplexe.

Elle n'avait cependant pas découragé Keith. Lorsque ce dernier lui parlait de son homme d'affaire, elle avait été soulagée de voir qu'il le faisait avec le sourire et beaucoup d'intérêt. Elle aurait sans doute même pu le laisser parler de lui pendant des heures et des heures et rien qu'à la façon dont il lui avait déjà touché un mot sur Reid, Meluzine avait bien compris que si elle n'avait pas vraiment accroché avec ce dernier, que Keith y tenait plus qu'un simple ami, ou encore une simple connaissance. La brunette avait tenté d'en savoir un peu plus grâce à Sevan, qui lui avait bien gentiment rappelé qu'ils ne faisaient que travailler ensemble et qu'à part ses qualité professionnelle, il ne le connaissait pour autant dire pas. Chose que la brunette se fichait pas mal au fond. Lorsqu'elle se trouva face à son meilleur ami et sa mine déconfite, elle aurait aimé avoir des supers pouvoirs pour lui rendre le sourire. Sa question sur l'état de Keith n'avait pas vraiment été très maligne, parce qu'il ne lui avait suffi que de le regarder pour avoir la réponse. Mais quand même, elle avait voulu prendre le temps de lui poser la question, pour voir dans quel réel état d'esprit il se trouvait. Meluzine avait entrainé son meilleur ami dans le salon afin de pouvoir être plus tranquille, mais aussi plus à l'aise pour discuter. Elle lui avait proposé de quoi boire ou manger, puis s'était concentré sur ce qui pouvait bien ôter l'éternel sourire qu'elle aimait voir afficher sur son visage en temps normal.

Bizarrement, elle n'était pas plus étonnée que ça lorsqu'il lui parla de Reid, et pourtant, Mel ne comptait pas lui balancer un éternel 'je t'avais prévenu !' ou encore 'T'avais qu'à m'écouter !'. Elle ne le pensait même pas au fond d'elle, c'était bien trop condescendant, et puis ce n'était tout simplement pas son style. En quoi ça aidait de balancer une telle chose, surtout qu'au fond, elle connaissait quoi de ce Reid ? Pas grand-chose puisqu'il n'était pas le mec le plus loquace qu'elle ait rencontré. " Pourquoi il a fait ça lui ? Enfin, il t'a donné quoi comme raison ? " Oui, parce que pour balancer une telle bombe, il fallait bien avoir une raison, est pour le coup, Mel espérait vraiment qu'il en ait eu une bonne " Vous avez essayé d'en discuter ? ". La brunette se leva du fauteuil pour s'asseoir juste à côté de son meilleur ami, réduisant la distance afin de lui apporter un peu de réconfort.


©️ nightgaunt
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 224
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Dim 11 Fév - 13:54 par Reid D. Lloyd


It's over.

ft. Keith, Meluzine, Raven & Reid



Tirant une nouvelle fois sur sa barrette de nicotine, le PDG avait regardé sa cadette s'approcher, cet air agacé sur son visage n'était que le reflet du sien. Elle le cuisinait, et lui gardait cette distance habituelle vis à vis de ses propres sentiments. Si elle savait lire en lui sans trop de mal, il avait toujours été rare qu'il ne s'épanche verbalement en sentiments et il était évident qu'il ne changerait jamais vraiment. Ses gestes comme ses regards pouvaient être suffisamment expressifs lorsqu'il le voulait, mettre des mots sur ses ressentis lorsqu'ils touchaient réellement au cœur était quelque chose de bien plus compliqué, comme s'avouer vaincu et laisser entrevoir une certaine faiblesse. Faiblesse qu'il ressentait déjà vis à vis de son attachement envers l'assistant ce production, attachement qui l'avait poussé à le sortir de sa vie. Masquer ses faiblesses, les enfouir et les oublier pour ne pas en pâtir et s'en retrouver complètement démuni. En ce sens, Reid était tout le contraire de sa sœur, bien plus expressive et entière que lui.

Lorsqu'elle lui prit sa cigarette des mains pour l'écraser dans le cendrier, il resta une seconde interdit avant de soupirer bruyamment, lui adressant un regard des plus blasé. Et les mots qui suivirent n'arrangèrent rien. Leurs parents ? Oui, sans doute qu'ils avait été les précurseur de son caractère fermé et de son être difficilement atteignable. Ils avaient commencé par briser le principe même des liens familiaux qui devaient pourtant être si forts, des piliers dans toute vie, mais ils avaient tout bafoué sous le simple prétexte qu'il ne pourrait pas leur donner d'héritier et qu'il entachait l'image de sa famille. Leur mère était encore dans un certain déni, persuadée qu'un jour il ''reviendrait sur le droit chemin'', foutaises. Complètement désabusé et endurci, il n'avait ouvert son cœur qu'une seule fois pour se retrouvé bafoué à nouveau par le premier homme qu'il avait réellement aimé et qui était allé voir ailleurs. Et à ce moment là il n'avait eu que Raven. Parce-que leurs géniteurs ne pouvaient ni comprendre ni accepter, qu'ils n'en n'avaient simplement rien à faire, que c'était ce qu'on obtenait lorsque l'on commettait de telles ''aberrations''. Et il s'était encore plus fermé, se refusant à éprouver un quelconque sentiment qui frôlait de trop prêt l'essence même de l'amour, bloquant toutes ces émotions en mettant des distances entre lui et le monde pour éviter que cela puisse arriver. Jusqu'à aujourd'hui. Il n'avait certes plus quinze ans, mais au fond, il restait ce gosse que l'on avait brisé et pour qui le simple fait d'aimer était synonyme de peine et de souffrance, des risques à éviter.

Soupirant une nouvelle fois lorsque la jeune femme se plaça derrière lui pour l'enlacer, partagé entre ce besoin d'affection, de compréhension, et celui de simplement avoir besoin d'air pour contrôler cette peine qui se muait en rage ; la colère avait toujours été plus facilement acceptable et gérable pour lui. Fermant les yeux le blond avait inspiré profondément en posant une main sur celle de sa cadette. Depuis toujours, elle avait su être là, le soutenir même sans avoir rien à dire, et pourtant il y en avait des choses à dire en cet instant, et Raven semblait bien décidée à lui dire le fond de sa pensée. Soit, il l'écouterait, même s'il risquait de grincer des dents. Et en effet ses paroles ne furent pas les plus simples à entendre. Peut-être était-il celui qui faisait du mal en cet instant, et sans doute s'en faisait-il aussi, probablement que Keith ne lui ferait pas de mal mais rien ne lui garantissait que ce ne serait pas le cas plus tard, dans six mois, un an, ou plus. Malgré tout, le ton doux de sa sœur lui permettait de garder un semblant de calme et ne pas simplement exploser et lui balancer de lui foutre la paix avec ces conneries sentimentales, lui balancer que oui, il avait mal, mais qu'il n'avait pas d'autre choix pour se protéger.

Elle conclut son explication en affirmant qu'il avait le droit d'aimer avec son cœur, une sorte de parole toute faite qui aurait pu le faire rire amèrement s'il n'était pas aussi dépité. Les joies de l'alcool qui exacerbait ses émotions et, en cet instant, elles étaient bien trop négatives pour qu'il ait envie de rire de quoi que ce soit. La tape que lui adressa la rouquine le fit grogner de mécontentement alors qu'il soupirait une nouvelle fois, lui lançant un regard noir qu'elle ne vit sans doute pas. L'Américain profita alors de ces quelques minutes seul pour se demander pourquoi il se mettait dans cet état pour une histoire qui n'avait même pas réellement commencé... ou plutôt si, elle avait débuté dès l'instant où le Gallois lui était rentré dedans au parc, s'était concrétisée quand l'aîné avait décidé de lui mettre le grappin dessus. Il y avait eu quelque chose, et il avait fuit, par peur. Lui qui ne craignait pourtant pas grand chose, voilà qu'il fuyait devant de telles futilités. Mais au fond était-ce réellement des futilités ? Pas quand on considérait qu'elles pouvaient avoir un gros impact sur sa vie.

Raven revint finalement avec le fameux grand verre d'eau dont il n'avait aucunement envie. Mais il ne fallait pas se leurrer : un verre d'alcool supplémentaire ne serait pas bien venu. Prenant le contenant en affichant un air toujours aussi fermé, il en avait bu une gorgée sans broncher avant se secouer la tête. « Je ne sais pas si je changerai d'avis, Rave, je ne peux décemment pas revenir vers lui comme si de rien n'était, pas après ce que je lui ai dit, et j'ai besoin de réfléchir. Et de penser à autre chose » avait-il lancé en coulant vers elle un regard qui signifiant bien qu'il avait besoin d'elle pour ce faire ; il n'irait pas jusqu'à dire qu'il supporterait de regarder un film kitsch et bidon mais tant qu'il pouvait se changer un peu les idées. Quoi qu'il en soit, le blond avait réellement besoin de temps pour réfléchir à tout cela, les points positifs, les négatifs, mais avant tout cela, il devait se rendre à cette évidence que le Gallois avait une certaine importance dans sa vie, et surtout il devait l'accepter. Mais il y avait encore du boulot.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 325
» Avatar : Chris Wood
» Âge : 32 ans et toutes ses dents.
» Schizophrénie : Euuh.. non ?
() message posté Lun 12 Fév - 20:37 par Keith Bradley
It's over.
ft. Meluzine, Raven, Reid and Keith

En réalité il se doutait bien de ce que Mel' pensait de Reid. Ils avaient pour habitude de ne rien se cacher, ils se connaissaient depuis assez longtemps pour se dire tout et n'importe quoi, sans tabou. Il savait qu'elle n'était pas fan du blond, mais en soi il ne lui avait jamais demandé de l'apprécier, tout comme elle n'avait jamais vraiment demandé d'aimer Sevan. Mais là, il se sentait bien con de sortir ça alors que Meluzine devait probablement penser que Reid ferait ça un jour. Et même Keith aurait dû s'en douter. Dès le début, le blond avait fixé les limites de leur relation et il avait été assez con pour se dire que peut-être cela changerait avec le temps. Reid était ce genre de type qui s'en tenait à ses principes, qui était têtu, pire que ça même. Et c'était aussi pour ça qu'il n'avait pas voulu parler lorsqu'il lui avait dit tout ça la veille, parce que ça n'aurait probablement servi à rien. Il serait resté sur ses positions. Déjà qu'il était fermé de base, pour sûr qu'une discussion n'aurait rien arrangé. Et il se sentait mal désormais. Mal parce que Mel' avait vu juste. Ce genre de type, trop casanier, qui sort à droite à gauche, ce n'était pas pour lui. Était-il tous comme ça ? Entre Sevan et Reid il avait du mal à savoir qui était le mieux. Et en plus de sa peine il avait une colère profonde en lui. Envers lui-même mais aussi envers Reid, parce qu'il ne comprenait pas spécialement. Il repassait la discussion en boucle. Il espérait avoir du réconfort avec Meluzine, peut-être qu'elle lui change les idées aussi ? Ce qui s'était passé, c'était quelque chose dont il allait se rappeler. Fini les relations, à l'instant il ne voulait rien, personne, juste son entourage proche. Ils étaient tous cons de toute façon.

Alors malgré tous les aprioris qu'avait pu avoir Mel' sur Reid, quand bien même Keith avait essayé de lui faire découvrir un autre aspect avec le dîner organisé, il se doutait bien que cette soirée n'allait pas être en faveur de son aîné qui l'avait clairement laissé tomber la veille. Et ce n'était pas plus mal. Sûrement que c'était ce dont il avait besoin, ce genre de conversation entre meilleurs amis qu'il connaissait parfaitement.
Il s'était donc laissé tomber sur le canapé après avoir posé ses affaires dans la pièce à vivre. Essuyant rapidement les quelques larmes qui avaient pu se former au coin de ses yeux. Pour sûr que Mel' ne le jugerait pas même s'il pleurait, mais ça l'énervait. Pleurer pour une histoire aussi courte, qui aurait pu être différente.. ou pas. Il ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Et surtout il s'en voulait de pleurer pour une "rupture" aussi stupide et rapide. Sans raison valable surtout. Donc quand Meluzine lui avait demandé pourquoi Reid avait ça, Keith avait simplement haussé les épaules, tournant ses yeux vers elle, probablement empli de tristesse, quand bien même il essayait de tout contenir. Il ne voulait pas craquer pour ce type ! Ça c'était hors de question. Alors le brun renifla, frotta de nouveau ses yeux et fixa sa meilleure amie. «Il-il m'a juste donné rendez-vous dans un café. J'y suis allé et il m'a dit qu'il.. voulait plus me voir, j'sais pas. Qu'il s'était trompé en disant qu'il était attaché..» avait alors expliqué Keith, un peu perdu lui-même. Il haussa de nouveau les épaules, détournant son regard de Meluzine. «Il était hyper froid. Pas comme d'habitude..»

Keith chopa un mouchoir sur la table basse, s'enfonçant dans le canapé. Il se moucha. Parce qu'en plus de sa tristesse il y avait aussi les classiques petits rhumes d'hiver qui venait le faire chier. Ces sortes d'allergies qu'il avait tous les ans. Il secoua la tête à la nouvelle question de Meluzine. «Je veux pas en parler. Je veux pas lui parler surtout. T'aurais vu comment il m'a dit ça.. j'avais plus l'impression que ça le faisait chier d'être là plus qu'autre chose..» autre chose qui avait fait réfléchir Keith. Reid avait eu l'air d'être sacrément honnête lorsqu'il lui avait balancé qu'il s'était attaché à lui. Et là il lui disait d'une façon totalement fermée qu'il s'était trompé. C'était bizarre et probablement que le brun se faisait des films, ce qui était souvent le cas, mais en un sens, quand bien même il était déçu, il avait envie d'espérer que cette "rupture" aussi ait été une erreur. Ce dont il doutait fort. Et même si Reid revenait, ce qui n'arriverait jamais aux yeux du trentenaire, il l'enverrait probablement bouler. S'il avait pu l'insulter là, à l'instant, probablement qu'il l'aurait fait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/11/2017
» Messages : 108
» Avatar : Kate Mara
» Âge : 35 ans
() message posté Lun 12 Fév - 22:56 par Raven S. Lloyd




It's Over

Ft. Reid - Keith - Meluzine


Les Lloyd étaient ainsi, des gens réfléchis, qui pensent trop, qui utilisent plus leurs cerveaux que ce que leurs disent les sentiments, sauf Raven peut-être. Elle savait se fier à son ressenti, certes elle n'avait pas vécu les mêmes choses que son aîné, mais elle pouvait aussi le comprendre. Le frère et la soeur se comprenaient, c'était l'essentiel. Elle resta cependant silencieuse tandis que Reid prenait le verre pour le porter à ses lèvres. Elle savait que boire un grand verre d'eau après avoir trop bu était bon, et diminuait la gueule de bois du lendemain.
Avant de se coucher elle regarderait s'il y avait de l'aspirine ainsi elle pourrait le lui préparer ça pour le lendemain.

Reid lui faisait de la peine, le blond qu'elle adorait plus que tout était peiné, triste sûrement,
et elle savait qu'il ne voulait pas le montrer. La cdette hélas, le connaissait bien trop pour savoir lire entre les lignes, et dans son regard froid et dur. Reid était bien trop dur envers lui-même,
comme s'il ne se faisait pas confiance, comme si aimer un autre était voué à l'échec...
Certes Rome ne s'est pas faite en un jour, des échecs il y en a, mais il y a toujours l'arrivée et le but à tout cela qui en vaut la chandelle. D'ailleurs elle se souvint qu'on lui avait dit un jour "l'amour c'est comme une randonnée. On ne part jamais avec la première paire de godasses essayer".
Réduire Keith à une première paires de pompes n'était pas son intention, Reid devait être la énième paires de godillots. Puis de ce qu'elle avait vu de lui, de ce qu'elle savait, elle se disait que Keith était LA bonne paire.

Raven s'installa sur l'accoudoir du fauteuil et posa ses jambes sur ses genoux et soupira. Elle l'écoutait attentivement, comprenant bien que dans l'instant il n'était pas prêt à faire marche arrière, ou a discuter avec le brun. Ca se comprenait, mais ce n'était pas non plus ce qu'elle lui avait demandé, elle n'avait pas dit de le faire dans l’immédiat. Alors elle s'approcha et passa son bras autour de ses épaules larges pour se poser contre lui et caler sa joue sur le haut de sa tête.
"Je n'ai pas dit que tu devais lui parler tout de suite. Je sais bien qu'il va falloir que tu utilises ton cerveau d'handicapé des sentiments. Que tu te dises que tu ce n'est pas une faiblesse... Je te connais par coeur Reid, mais j'aimerai que tu me fasses confiance cette fois-ci." Elle lui sourit et déposa un baiser sur le haut de son crâne avant de replier son bras pour caresser sa nuque du bout de ses doigts. Reid avait beau vouloir être un homme mûr,
dur, froid, insensible, elle le revoyait sans cesse gamin quand il était là à vouloir attirer l'attention sur lui, et à montrer qu'il était meilleur qu'elle. Rave' le revoyait en train de jouer à la plage à détruire les châteaux de sable. Pour Raven, Reid resterait toujours ce gosse prétentieux,
puis blessé qu'il fallait protéger, choyer et aimer. Et c'est bien ce qu'elle allait faire. Le protéger,
le choyer, l'aimer, et surtout l'aider à comprendre ses sentiments sérieux envers le cadet,
pour leurs bien aux deux hommes
Elle finit par se lever et le regarder en souriant légèrement, et posa une main sur sa joue.
"Va te doucher et mets toi au lit Reid. Dormir te fera plus de bien que l'alcool que t'as ingurgité." A sa phrase elle le laissa dans la véranda et retourna dans le salon pour se caler dans le canapé et remettre la fin de son épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
It's over.
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-