Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.

 :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 20/01/2018
» Messages : 49
» Avatar : Torrance Coombs
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Aucune
() message posté Mer 31 Jan - 21:15 par Xander M. Winchester

Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.
Aël & Xander

« Il parait que les amis sont là pour ça... »
Une seule lampe. Une lumière vacillante. Ce n'est pourtant pas celle d'une flamme. A la fenêtre, un homme. Xander, un verre à la main, le regard tourné vers le ciel. Comme s'il espérait voir quelque chose, ou quelqu'un en descendre. Mais rien. Il le sait dans le font. Jamais rien ne descendra de là. Et ce n'est pas l'aspirine qui tourne dans son verre qui lui fera voir autre chose.

La bise légère qui entre dans la petite pièce fait danser le plafonnier, donnant l'illusion qu'une cheminée est allumée dans la pièce et que ses flammes dansent sur les murs. Ça non plus ce ne sera pas pour tout de suite. Depuis la disparition d'Amber, Xander avait mit un point d'honneur à s'éloigner de toute source de chaleur. Au propre comme au figuré à priori. Mais l'ensemble n'était pas voulu.

De sa main libre, il avait sorti son téléphone de sa poche. Plusieurs message d'Aël s'y trouvaient. Il n'avait répondu à aucun d'eux. Il s'en voulait. Après tout, il ne pouvait pas rester ainsi indéfiniment. Méluzine lui en avait déjà parlé. Elle avait raison. Il était ridicule. Après tout, combien d'homme et de femme dans sa situation n'avaient aucune main tendues. Il en avait. Il avait la chance d'en avoir, alors pourquoi les ignorer?

C'est dans un soupire exaspéré qu'il rangea son smartphone, avalant d'un trait le contenu effervescent de son verre qu'il posa ensuite sur la table basse derrière lui, au côté des autre. Son regard clair balaya les cadavres. Il se fit alors la promesse de remettre un peu d'ordre dans tout ça dès le lendemain. Pour l'heure, il avait à faire.

En oubliant même de prendre son manteau, il quitta son appartement, prenant juste le temps de le verrouiller. En un instant, il s'était retrouvé dans la rue de Camden Town. Il était bien minuit déjà. Et c'est avec hâte qu'il pris la direction de l'arrêt de bus le plus proche. Il y avait encore de l'animation dans les rues en ce Vendredi soir, même si la nuit était déjà avancée. Londres ne dors jamais vraiment. Quoi qu'il en soit, Xander ne savait pas réellement combien de temps s'était écoulé depuis son départ de chez lui. Mais alors qu'il sortait du bus qui le menait vers Soho, il fût glacé par le vent qui se levait. C'est seulement à cet instant qu'il réalisa qu'il n'avait pas pris de veste. Son petit pull en coton noir ne suffisait clairement pas à combattre les assaut du vent. Il pesta contre sa propre bêtise, hâtant le pas.

Bientôt, il parvint devant la porte d'une résidence. Un nom sur l'interphone capta immédiatement son regard: Aël James. Son doigt resta en suspend un instant, hésitant, avant qu'il ne daigne enfin sonner.       
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
bouh
» Date d'inscription : 23/01/2018
» Messages : 47
» Pseudo : Bee
» Avatar : Daniel Bederov
» Âge : 30 ans
() message posté Jeu 1 Fév - 12:19 par Aël James


Quand une porte se ferm

Une autre s'ouvre

Un vendredi soir tranquille que celui là. C'était pourtant rare, en général c'est bien ce soir là où il y avait le plus d'accident que ça soit de la route ou bien des bagarres, ou de l'alcool plus globalement.  Il est de notoriété publique que les anglais sont forts au jeux d'alcool. Ou plutôt, ils sont prompts à perdre. Cependant moins d'accident en tout genre était pour Aël le signe de rentrer plus tôt à la maison. La journée qui avait commencé tôt allait donc se finir et il ne se plaindrait pas de ça. Peut être même serait il de retour chez lui avant minuit et par conséquent il rejoindrait peut être certains de ses amis qui étaient en vadrouilles dans Londres. Il faisait souvent ça quand son service ne se terminait pas trop tard, de toute façon il n'arrivait jamais à dormir juste après le travail, il avait trop d'images en tête et elles n'avaient rien de plaisantes bien au contraire même.

Comme prévu l'ambulance se gara tôt dans le parking de l'hôpital. Il salua ses collègues, et passa au vestiaire pour déposer certaines de ses affaires.
Il pris la direction du métro pour rentrer chez lui en civil cette fois. A cette heure ci il n'y avait que des joyeux fêtards. Certains avec leur chanson limite paillarde lui arrachèrent un sourire. Il envoya des SMS à ses potes pour savoir où ils étaient et ce qu'ils faisaient. Certains avaient prévu de sortir mais lui disait qu'il était encore tôt. Allons bon.
Quelques minutes plus tard le métro faisait arrêt à Soho, et il en sorti pour se diriger vers son appartement. Il faisait un froid de loup cette nuit là. L'hiver à Londres était rude tout de même bien que ça n'avait rien à voir avec son Canada natal. Cependant on finit par s'habituer au climat qu'on a sous le nez, et il fut bien content de passer la porte de l'immeuble et d'arriver chez lui.

Ne sachant trop quoi faire il en entreprit de prendre une douche, et enfin de passer des vêtements pour sortir. Rien d'extravagant en soit : jean chemise. Quelque chose de basique. En même temps il n'allait pas sortir les collants et talons hauts. Blagues mises à part, il n'était pas très à cheval sur ce genre de choses, mais savait comment s'y prendre pour ne pas ressembler à un pouilleux malgré tout. Maintenant il avait faim et il se dirigea vers le frigo pour faire fringale nocturne.

Quand la sonnette retentit dans l'appartement il eut un moment d'arrêt. Il était tard pour une visite, mais peut être qu'un de ses amis voulaient passer par chez lui avant de sortir. Il ouvrit avec l'interphone sans demander à la personne de décliner son identité. On finit par taper à la porte, et il s'y dirigea. Cependant il ne s'attendait pas à la personne qu'il avait sous les yeux. "Xander? " Il avait beau être son meilleur ami, ses visites ces derniers temps étaient plus que rares.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 20/01/2018
» Messages : 49
» Avatar : Torrance Coombs
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Aucune
() message posté Jeu 1 Fév - 14:10 par Xander M. Winchester

Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.
Aël & Xander

« Il parait que les amis sont là pour ça... »
Aël n'avait même pas demandé à qui il avait à faire. Ca ne surpris pas Xander plus que ça. D'ailleurs, il n'y prêta pas grande attention. Gravissant les quelques escaliers qui le menait devant la porte de son plus fidèle ami, il hésita encore. Il s'en voulait pour ça d'ailleurs. Qui hésite à rendre visite à un ami? Ça n'avait pas le moindre sens. Il inspira profondément avant de frapper à la porte.

Cette dernière s'ouvrit presque immédiatement sur un Aël visiblement surpris. Xander n'était pas étonné de sa réaction. Il passait rarement de lui même. En fait, depuis la disprition d'Amber cet appel qu'Aël lui avait passé pour le lui annoncé, il n'était plus jamais venu. Les entrevues qu'ils avaient eues avaient toujours été de l'initiative de son ami. Il fallait qu'il arrive à changer ça s'il ne voulait pas craindre de tout perdre pour de bon. C'est donc avec une gêne non dissimulée qu'il posa son regard clair sur le visage de son hôte, esquissant un sourire vague. "Bonsoir Aël. Je ne te dérange pas?" Avait-il alors prononcé d'une voix presque chuchotée. Il était un peu tard, Xander craignait de déranger les voisins. C'était sûrement un peu bête, personne ne se couche tôt le Vendredi soir.

Glissant ses mains dans les poches de son jean, il resta là, un peu penaud. Il commençait à ressentir l'absence de manteau. "Je peux entrer? J'ai oublié mon manteau...Et ça caille sur ton pallier". Précisa t-il en ricanant brièvement, un peu cynique vis à vis de sa propre bêtise. Il semblait presque désolé de se pointer à l'improviste. Personne n'est désolé de ça face à un ami, mais Xander n'était plus tellement certain de leur lien. Après tout, il lui avait tourné le dos, il comprendrait s'il lui en voulait.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
bouh
» Date d'inscription : 23/01/2018
» Messages : 47
» Pseudo : Bee
» Avatar : Daniel Bederov
» Âge : 30 ans
() message posté Jeu 1 Fév - 19:03 par Aël James


Quand une porte se ferme

Une autre s'ouvre

Si il y avait bien une chose qui tenait à coeur à Aël c'était ses amis. Il en avait beaucoup sur le papier mais comme tout le monde il savait que ceux sur lesquels il pouvait vraiment compter en cas de coups durs ne pouvaient se compter que sur les doigts d'une main. Il n'était pas dupe, mais il était sûr de certaines personnes. Peut être parce que ces personnes là avaient toujours été présentes, un peu comme les membres de sa famille. Eux aussi il savait qu'il pouvait compter sur eux dans n'importe quelle situation.
Cependant il espérait pouvoir lui aussi être un appui pour ceux de ces amis qui en avait besoin. Il faisait de son mieux. Parmi ces amis là que l'on a évoqué, il y a Xander.

Son histoire, celle de la plus vieille amitié qu'il a crée en posant le pied sur le sol Européen, est assez triste. Il avait tout, et du jour au lendemain il a tout perdu. Aël a été le premier témoin de cette chute. Il a vu le feu, il a vu le corps de sa femme calciné. Prenant sur lui de prévenir son ami, il l'avait appelé pour lui apprendre la triste nouvelle. Il savait qu'il valait mieux que ça soit lui qu'un inconnu. Depuis ça les choses avaient déraillé, mais il comprenait. Il essayait de comprendre, lui il n'avait pas perdu de proche, il ne pouvait sans doute pas imaginer l'enfer, mais il voyait ce genre de chose tous les jours. Alors il comprenait aussi que Xander ne soit plus le joyeux bonhomme qu'il était avant ça. Il gardait des nouvelles, tentait de le faire bouger mais sans le brusquer, là aussi il faisait de son mieux.

Cependant il ne s'attendait pas à le voir devant sa porte aussi tard un samedi soir. Automatiquement il se fit quelques films en le voyant. Lui était il arrivé quelque chose ? Il savait qu'il avait quelques problèmes bien qu'il n'ait jamais réellement voulu en parlé. Il avait l'air en parfait été pourtant, même presque capable de lui sourire. "Non, je viens de rentrer ne t'en fais pas !" Il était tellement perturbé en fait qu'il ne lui avait pas encore proposé d'entrer chez lui. Avec un rire un peu maladroit il se poussa pour laisser son ami entrer. Il n'avait pas de manteau, pas étonnant qu'il ait froid. "Désolé c'est un peu le bordel je m'attendais pas à avoir de la visite." Par ailleurs c'était vrai, il n'était pas vraiment une fée du logis, mais ça n'était pas sale pour autant, juste en désordre. "Tu veux boire quelque chose ?" A voir ce qu'il avait dans le frigo mais ils trouveraient sûrement. "Qu'est qui t'amènes ici ?" Il voulait pas se montrer impoli mais il était tout de même assez étonné de le voir là, pas choqué, mais c'était perturbant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 20/01/2018
» Messages : 49
» Avatar : Torrance Coombs
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Aucune
() message posté Jeu 1 Fév - 21:25 par Xander M. Winchester

Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.
Aël & Xander

« Il parait que les amis sont là pour ça... »
Xander ne savait pas bien pourquoi il s'était rendu chez Aël ce soir là. De toute façon, plus personne ne comprenait grand chose de ses faits et geste depuis un moment. Alors à quoi bon se poser ce genre de question? Il était simplement venu frappé à une porte qu'il espérait se voir ouvrir. Son ami ne semblait pas lui en vouloir. Ce n'était sûrement pas si simple, mais maintenant qu'il pénétrait dans l'appartement, Xander était heureux d'être venu. D'avoir fait le premier pas pour une fois.

Rien ne pourrait jamais effacer cette nuit. Le coup de fil qu'il avait reçu. Il n'avait encore jamais pris la peine de remercier Aël pour ça, mais Xander lui avait toujours été reconnaissant d'avoir pris les devants. En tant que pompier volontaire et ambulancier, ce n'était pas à lui qu'il incombait de prévenir qui que ce soit. Mais il l'avait fait. Et ce n'était pas quelque chose qu'il oublierait de si tôt.

Quoi qu'il en soit, Xander entra et apprécia la chaleur du lieu. Un frisson lui parcouru l'échine alors que le froid quittait presque instantanément son corps. Il esquissa un rictus amusé à la remarque d'Aël. "Oh tu sais...Tu n'as pas vu l'état de mon appartement, le tiens est tout droit sorti d'une pub Ikea à côté". Lança t-il sur le ton de la plaisanterie, quoi qu'un peu amer sans doute. S'il n'était pas très ordonné, il l'était bien plus que ça en temps normal. Mais il n'était pas venu pour se plaindre. IL l'avait bien assez fait. "Un café ira très bien, tu sais comme moi que l'alcool ne me réussi pas". Répondit alors Xander sans se départir de son humour. Il l'exerçait peu à présent, il fallait bien qu'il s'y remette. Sans parler du fait que tous deux savaient qu'il disait vrai. Son tempérament été très changeant sous l'emprise de l'alcool et puis il avait été ivre bien assez souvent.

Il butta néanmoins un peu sur la question que lui posait alors le jeune homme. C'est vrai ça? Qu'est ce qui l'amenait ici? Il n'en savait pas grand chose lui même. Il entrouvrit d'ailleurs les lèvres pour formuler une réponse mais se ravisa. Il se repris et fini par planter son regard clair dans celui de son vis à vis. "Le temps". Souffla t-il finalement, d'un timbre étonnamment apaisé. Le temps. Oui. C'était sûrement la seule réponse. Le temps était passé. Les douleurs avec. Une partie du moins. Il n'est jamais trop tard pour se relever d'un coup dur. "Ça faisait un moment que je n'avais pas pris le temps de prendre de tes nouvelles et..Je n'ai pas répondu à tes nombreux messages. Je suis désolé. Comment vas-tu?" Acheva finalement Xander tout en s'avançant dans la pièce sans prêter attention au désordre.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
bouh
» Date d'inscription : 23/01/2018
» Messages : 47
» Pseudo : Bee
» Avatar : Daniel Bederov
» Âge : 30 ans
() message posté Lun 5 Fév - 15:29 par Aël James


Quand une porte se ferme

Une autre s'ouvre

Une pub IKEA ? Aël n'en était pas sûr du tout bien au contraire même, mais bon il n'avait pas tout à fait tord étant donné que la plus part des meubles qu'il possédait venaient tout droit de la grande enseigne suédoise. Pour le reste c'était plutôt un champ de bataille Viking. Quoi que pour sa défense, ce jour là ce n'était pas si terrible. Disons que l'appartement avait déjà vu plus de bazar. Aël n'était finalement que rarement chez lui, la plus part du temps ça n'était que pour dormir, il prenait ses repas au travail, et son temps se partageait entre l'ambulance, l'hôpital, la caserne de pompier et bien entendu le stade où il s'entraînait. Non, clairement ce n'était pas quelqu'un de casanier, il avait besoin de toujours être en mouvement. " En tout cas, fais comme chez toi !"

Quand Xander fit sa remarque sur l'alcool Aël se mit un coup mental. Il n'avait pas oublié que son ami avait eu des déboires avec la boisson, mais c'était par habitude. "Désolé oui. Je te fais ça." En général il proposait une bière, surtout à cette heure là de la soirée. Mais si il voulait un café, un café il ferait. Il se mit donc en quête de dosette à mettre dans sa machine. C'était peut être l'outil d'électroménager qu'il utilisait le plus. C'était sa mère qui lui avait offert pour le dernier Noël connaissait les talents de son fils aîné pour la cuisine. Du fait il continuait à se demander ce qui avait amené Xander jusqu'ici. Ils ne s'étaient pas vu depuis quelques temps. Ca ne voulait pas dire que Aël ne pensait pas à son ami, mais puisque jusqu'ici il ne répondait plus à ses messages, il avait décidé de prendre un peu de recul pour ne pas devenir trop oppressant. Le deuil est quelque chose de compliqué, dans son esprit il espérait que Xander savait qu'il serait là le jour où il aurait besoin de lui. Peut être que ce jour était arrivé ? Aël se devait quand même de demander.

Il récupère le café et le donne à Xander alors que celui ci répond. Il le laisse parler, attendant qu'il ait fini, enregistrant le sens de ses mots. Aël n'était déjà pas d'un tempérament rancunier, et il comprenait son ami, alors il était bien loin de lui en vouloir. "Tu n'as pas a t'excuser tu sais. Je peux comprendre que tu n'avais pas envie de parler... Je voulais juste que tu saches que tu pouvais le faire." Il s'assit sur le canapé. Il n'était pas forcément doué pour parler sentiments etc. Il était dans l'action lui, il n'était pas du genre à se prendre la tête pour un mot plus haut que l'autre, ou sur des promesses que les gens faisaient et qu'ils ne tenaient jamais. Voulant sans doute changer de sujet, Xander lui demande comment lui il va. "Et moi ça va. J'ai pas le temps, comme toujours, je cumule le boulot, et les entraînements. Je sais pas si tu sais j'ai décidé d'entraîner des gosses au football américains." Il était en fait assez fier de cette décision qui finalement cumulent deux activités qu'il aime : le sport, et s'occuper de gosse. Peut être que si il avait fait des études il aurait bien aimé être prof. Apprendre aux enfants pour lui c'est ce qui fait évoluer les choses. "Puis j'ai la chance d'avoir un métier qui ne craint pas la crise alors je suppose que je n'ai pas à me plaindre !" Apprendre à ce contenter de ce qu'on a c'est quelque chose que ses parents lui avait appris jeune et que finalement il trouvait très utile. Il hésita un moment, ne voulant pas mettre Xander mal à l'aise, mais il finit par demander. "Tu deviens quoi toi ?" Il savait que les sujets sur sa vie seraient sensibles, mais il pouvait difficilement se résoudre à ne parler que de la pluie et du mauvais temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 20/01/2018
» Messages : 49
» Avatar : Torrance Coombs
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Aucune
() message posté Sam 10 Fév - 9:45 par Xander M. Winchester

Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.
Aël & Xander

« Il parait que les amis sont là pour ça... »
Xander n'était pas mal à l'aise à proprement parler. Mais disons que ce n'était plus aussi naturel qu'avant. Qu'Aël ne se méprenne pas, il ne s'était pas forcé à venir. Il tenait sincèrement à lui. Mais les choses avaient changées avec le temps, le tout était de faire en sorte que ce changement ne soit pas permanent. Xander y était déterminé et à priori, son ami ne semblait pas lui tenir rigueur de son éloignement. Ce n'était pas son genre, la rancune. Mais sait on jamais.

Quoi qu'il en soit, il s'avança dans l'appartement, s'asseyant sur le canapé, il posa ses coudes sur ses genoux alors qu'Aël s'affairait à lui faire un café. Remarque, vu le froid dehors, c'était sûrement le meilleurs des choix. Il esquissa un sourire lorsqu'Aël lui fit part du fait qu'il pouvait lui parler. Xander le savait bien. "Je sais bien Aël, mais je ne suis pas venu là pour ça. J'ai pas mal de temps à rattraper avec toi". Avait précisé Xander simplement en prenant le café qu'il lui tendait. C'est en le portant à ses lèvres qu'il écouta ce que son vis à vis lui racontait le concernant. "Non je ne savait pas. C'est sympa ça. Mais dis moi, tu dors quand?" Avait lancé Xander en riant, reposant sa tasse sur la table, tournant distraitement sa cuillère dedans. "Oh moi...J'ai trouvé un petit boulot comme serveur dans un bar du coin. Les gens sont sympa. C'est pas le meilleur job, mais ça dépanne". Précisa simplement Xander. Tout cela semblait bien pâle contrairement aux nombreuses activités de son amis, mais il ne s'autorisait pas de comparaison. Il était déjà conscient du fait qu'il avait fait un pas, il lui fallait encore un peu de temps.

"Il faudrait que je me remette à faire du sport aussi, je me ramolli" Lança t-il sur le ton de la plaisanterie. Mais c'était vrai. Ce n'était pas en restant cloitré chez lui avec un verre à la main qu'il allait se maintenir. S'il avait eue la chance de ne pas prendre de poids, il avait néanmoins clairement perdu en musculature. "D'ailleurs, on pourrait en faire ensemble si ça te dis. Bon évidemment, chacun son rythme hein" Acheva t-il alors en riant, portant de nouveau son café à ses lèvres. Il allait mieux. Ce n'était pas une façade.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre.
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
» Un chapitre se ferme et un autre s'ouvre. [solo]
» ✿ Maddy Bow/ L'histoire d'une vie
» « Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison. » Victor Hugo FT Mélody
» quand un voleur en vole un autre [pv Robin des Bois]
» La porte se ferme pour les uns, elle s'ouvre pour d'autres..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-