Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Rendez moi ma fille ( Lucian)

membre de la version
avatar
membre de la version
Ma vie, ma vie <3
» Date d'inscription : 16/10/2017
» Messages : 592
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 32 ans
() message posté Mar 6 Fév - 13:13 par Lexie Cole
Rendez moi ma fille

 Lucian et Lexie  





Cela faisait maintenant quelques mois que Lucian était venu à la maison, une soirée que je n'oublierais jamais. C'était la première fois que je présentais Lucian à Lana sa fille et surtout que j'avouais à ma fille que Lucian était son père. J'avais tellement eu peur de sa réaction, mais elle avait été tellement adorable, elle était venu vers lui, lui avait fait pleine de câlins et surtout avait été très curieuse avec lui. Au fond de moi j'étais tellement heureuse qu'elle soit comme ça avec lui. Car je sais très bien comment est Lucian, plus renfermé comme un ours, mais Lana elle, c'était un amour et elle venait vers lui exciter comme jamais. Puis j'avais revu Lucian, cette fois on avait réussi à avoir une discussion posée sans se hurler dessus même si c'est vrai qu'on était mal à l'aise dans notre situation ce qui était normal quand même. Lui avait fini en prison avant notre mariage et moi j'étais partis et j'avais découvert que j'étais enceinte et pendant quelques années j'avais gardé ça pour moi. C'était tellement dur, on s'en voulait l'un à l'autre et parfois on s'envoyait des pics ce qui était normal, on était tous les deux rancuniers et on gardait toute cette souffrance en nous. Je l'aimais, je ne pouvais pas me le cacher, mon coeur ne battait à nouveau pour rien que ses petits gestes qu'il avait eu envers moi pendant cette soirée, me prendre dans ses bras, être si proche de moi et surtout ce baiser à la fin de cette soirée. J'avoue que rien d'y penser je sentais que je frissonnais encore. Alors que la soirée était terminée et alors que je le raccompagnais à la porte, il avait attrapé mon visage pour m'embrasser tendrement, un baiser que j'avais attendu depuis que je l'avais attendu. J'avais répondu à son baiser sans rien dire d'autre jusqu'à ce qu'il parte.

Depuis ce jour je n'arrêtais pas de penser à lui, qu'est-ce que voulait dire ce baiser. Est-ce qu'il voulait que ça redevienne sérieux entre nous ? Je ne sais pas du tout et j'étais perdu. En tout cas aujourd'hui j'avais pris ma journée pour profiter de ma fille. Depuis qu'elle avait vu son père elle ne souhaitait qu'une seule chose, le revoir. C'est pour ça que depuis cette soirée elle revoyait son père quelques heures par si par là au plus grand bonheur de Lana qui était folle de son père. Elle était tellement mignonne, j'allais devoir prendre mon courage à deux mains pour le rappeler. On avait passé toute la journée au parc rien que toutes les deux, je me sentais tellement bien auprès d'elle. La fin d'après-midi arrivait et je faisais tout pour convaincre ma fille de rentrait et je commençais à comprendre son petit manège. Elle se rappelait qu'elle avait vu Lucian ici pour la première fois. Je faisais un petit sourire en coin, elle voulait le revoir. Alors qu'elle était encore à la balançoire j'attrapais mon téléphone pour appeler Lucian, j'avais envie qu'il revienne voir sa fille puis j'avoue, j'avais envie de le voir aussi. J'attendais qu'il décroche mais au moment où il décrocha un homme m'attrapait par-derrière ce qui me faisait faire un cri de peur et je lâchais mon téléphone. Cet homme commençait à me frapper et une fois au sol sous les coups il attrapait ma fille et partait en courant avec . Je voulais la rattraper mais j'avais mal partout. Je hurlais alors que j'avais besoin d'aide, mais je me retrouvais seule en bas de chez moi sans ma fille. Je restais assise par terre alors que la police arrivait. Je tremblais de partout alors que j'étais blessé au sol . La police avait beau essayer de me parler, je demandais juste qu'on me rend ma fille. J'étais totalement hystérique et je ne voulais surtout pas qu'on me touche. Même les pompiers étaient là pour tenter de me soigner, mais je ne voulais, je voulais partir à la recherche de Lana.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/02/2016
» Messages : 765
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jason Momoa
» Âge : 36 yo (3/4/81)
» Schizophrénie : Indianna M.(n.dormer) + Samuel A. (j.gyllenhaal) + Victoria S (o.wilde)
() message posté Ven 9 Fév - 15:23 par Lucian M. Torres

 
« Deux petites souris tombent dans un seau de crème. La première souris abandonne très vite et se noie, la deuxième se débat tellement fort qu’elle change la crème en beurre. À partir de maintenant je suis cette deuxième souris..» Catch me if you can.
 

 
Lexie & Lucian - chapter 3

 
Lucian était réveillé depuis un moment mais il n'était toujours pas sortit du lit. Ce qui était assez étonnant venant de lui. Les bras croisés sous sa nuque, il fixait le plafond depuis de longues minutes à présent. Le silence aurait pu envahir l'appartement si les deux molosses n'étaient pas venus renifler bruyamment près de leur maître. Ils étaient habitué à être déjà dehors à cette heure-ci, aussi, ils commençaient à s'impatienter mais sans oser aboyer pour autant. Lucian se décida enfin à se lever, laissant ses pensées au repos pour le moment. Il passa un jean et un pull, attrapa les laisses des chiens et sortit prendre l'air. Ce n'est qu'au bout de deux heures de balade qu'il se décida enfin à rentrer. La faim l'avait aussitôt rattrapé. Il n'était pas sûr d'avoir avalé quelque chose hier soir... Il était rentré tard après le travail et il avait la tête un peu trop remplit. Tandis qu'il faisait réchauffer de vieux restes, il partit prendre une douche. L'odeur de la viande envahit l'appartement et Lucian apprécia de se remplir le ventre. Il ne prenait son service qu'à dix-huit heure, il avait donc pas mal de temps devant lui pour aller faire de l'exercice. Lucian n'aimait pas être inactif. Et puis il aimait cultiver son corps ainsi que ses muscles et cela ne fonctionnerait pas s'il restait enfermé. Il partit donc se changer afin de passer un tee-shirt de sport et un jogging noir, ainsi qu'une paire de basket. Il releva ses cheveux en un chignon afin de ne pas être gêné. Lucian était donc sur le point de sortir, ses deux chiens à ses côtés, quand son portable sonna. Il vit le nom de Lexie s'afficher sur son écran et s'empressa de décrocher. « Salut Lucian, j'suis au parc et... », commença-t-elle puis il y eut un bruit étouffé, comme si le téléphone était tombé. Lucian tandis l'oreille et entendit distinctement un  cri, ou plutôt un hurlement, celui de Lexie. « Lex ? Lex ?! ». Lucian avait haussé la voix, tentant de comprendre ce qu'il se passait. Mais la communication fut aussitôt rompu. Son sang ne fit qu'un tour et il fut en bas de l'immeuble en un temps record.

Lucian s'était mit à courir comme un fou. Malgré son endurance et ses entraînements quotidien, ce n'était pas sa condition physique qui le faisait accélérer de la sorte, mais plutôt l'inquiétude. Il ne voulait pas admettre que c'était de la peur, pas encore, seulement il sentait que quelque chose de grave s'était passé. Le portable de Lexie semblait cassé ou alors elle ne pouvait pas répondre. Du coup, il se dirigea vers le parc, le seul qui lui était venu à l'esprit quant elle en avait parlé. Il espérait sincèrement que c'était bien celui-là, parce qu'il n'avait aucune autre piste. Il refusait d'imaginer des choses, il se concentrait surtout sur ses jambes, sur son cœur qui tambourinait dans sa poitrine. Finalement, il arriva devant les grilles du parc et il se figea. Il ne pouvait ignorer les voitures de police, mais aussi l'ambulance. Autour, les gens interagissaient comme des abeilles dans une ruche. Il reprit sa respiration et fonça dans la foule à la recherche de Lexie ou de Lana. Il n'avait pas pensé à la fillette jusque là, trop concentré sur le cri d’effroi de son ex fiancée. Mais maintenant qu'il se rapprochait inévitablement du drame, il chercha des yeux la petite ou n'importe qui qu'il pouvait reconnaître. « Vous ne pouvez pas rester là Monsieur... », commença un type, un flic au vu de son informe, en arrivant à sa hauteur. Lucian le toisa durement, sans pour autant freiner sa course. Le gars allait lui faire barrage, ou plutôt essayer, quand Lucian la repéra, enfin. « Bougez de là ! », dit-il sèchement à l'attention du gars en franchissant les quelques mètres les séparant de Lexie. Elle était debout face à un inspecteur. Lucian le reconnu aussitôt pour en avoir souvent croisé au court de sa vie. Malheureusement, jamais dans des circonstances qui le mettait dans une position de victime. La blonde avait les bras croisé sur la poitrine, elle tremblait, elle était visiblement en colère ou alors paniqué ? Lucian n'aurait sut le dire mais il savait déjà que la suite n'allait pas lui plaire. « Lexie... Que ce qui se passe ? », intervint-il en se mêlant à leur conversation. Il devait tombé de nul part car le gars l'inspecta des pieds à la tête, visiblement soucieux de savoir à qui il avait à faire. Lucian imagina que son allure de joggeur à la carrure de bœuf ne devait pas beaucoup jouer en sa faveur. Mais il s'en moquait. Totalement. Il regarda Lexie et vit son visage tuméfié, ainsi qu'un peu de sang séché. Bordel, que c'était-il passé ?! Il la scruta droit dans les yeux, attendant qu'elle lui explique. Il savait déjà que cela allait le mettre hors de lui. Il n'y avait qu'à voir la horde qui s'affairait autour d'eux. Lucian n'était pas trop con pour deviner que si la police s'était déplacé, accompagné d'une ambulance, c'est que quelque chose de grave s'était déroulé. Il avait à peine remarqué toutes les personnes isolées un peu partout, toutes répondant par petit groupe à des policiers. C'était un interrogatoire géant qui s'opérait devant lui. Des témoins. Ou alors des coupables ? Puis soudain il comprit. C'était un parc réputé pour recevoir des familles, surtout en fin de journée, après l'école. Des enfants... « Où est Lana ? », demanda-t-il alors d'une voix forte, s'adressant à la fois à Lexie mais aussi à l'inspecteur qui lui faisait face.

 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
avatar
membre de la version
Ma vie, ma vie <3
» Date d'inscription : 16/10/2017
» Messages : 592
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 32 ans
() message posté Ven 9 Fév - 18:29 par Lexie Cole
Rendez moi ma fille

 Lucian et Lexie  





Les enfants étaient ce qui rendait le plus heureux. La vie était faite ainsi non, on arrive au monde, on grandit on rencontre l'amour et ensuite on fonde une famille avec des enfants. Bon mois j'avais rencontré l'amour mais entre-temps il y avait eu un souci dans notre vie, je m'étais retrouvé toute seule avec ma fille. Au début j'avais peur, une peur qui c'est très vite évanoui dans la nature quand mon regard à croiser le sien. Elle a su me rassurer et depuis qu'elle est venu au monde ma vie tourne autour de ma fille. Quand je pars au travail c'est pour gâter ma fille, j'aime ma fille et je ne me vois pas capable de faire ma vie sans elle. À l'heure d'aujourd'hui si on me demandait de choisir entre revenir en arrière et vivre heureuse avec Lucian mais sans forcément avoir d'enfants ou rester dans ma vie telle quelle, je ne voudrais pas changer, car ma fille me faisait aller de l'avant. Puis depuis mon retour dans cette ville, Lucian revenait petit à petit dans nos vies. Enfin c'était surtout pour connaitre sa fille. Je ne pouvais pas jouer l'égoïste même si parfois je voudrais vivre quelque part seule avec ma fille pour que personne ne lui fasse de mal. Mais je ne pouvais pas faire ça, elle avait le droit de connaitre son père et Lucian avait le droit de connaitre sa fille. Et en voyant la réaction qu'il avait eue, je m'en voulais de lui avoir caché sa fille. Mais maintenant je voulais rattraper le temps perdu puis Lana n'était pas une fille sauvage, bien au contraire, elle avait accepté très vite son père et elle voulait apprendre à le connaitre de plus en plus, une vision magnifique pour moi. Rien ne pourrait me rendre plus heureuse, le retour de Lucian dans ma vie. Même s'il faut avouer que j'étais un peu perdu en ce qui nous concernait. Mais je ne voulais pas aller trop vite et je voyais bien que lui aussi il ne savait pas trop quoi faire en ce qui nous concernait.

Aujourd'hui en me levant ce matin je ne savais pas encore que ma journée allait se transformer en un vrai cauchemar. J'avais plutôt profité de cette journée pour sortir avec ma fille et passer un très bon moment avec elle. Comme souvent je prenais beaucoup de photo, les meilleurs souvenirs étaient dans la tête, mais moi j'aimais faire des albums photos, une petite passion pour moi. Et au bout d'un moment je voulais que Lucian aussi soit là pour que Lana soit encore plus heureuse, je voulais lui faire une petite surprise. Mais la surprise était plutôt pour moi, en quelques minutes ma vie venait de prendre un tout autre tourment. Le cauchemar venait de commencer, je pensais avoir assez souffert en voyant Lucian derrière les barreaux, mais là voir ma fille disparaitre dans les bras d'un homme sans savoir quoi faite, c'était juste horrible. Je ne sais pas combien de temps je suis resté à courir dans le parc en cherchant ma fille, j'étais tellement perdu que c'est une voisine qui avait fini par m'attraper en appelant les secours. Et quelques secondes après j'avais un nombre incalculable de personnes autour de moi qui parlaient tous en même temps. En tout cas c'était ce que je pensais, mon esprit était ailleurs et je ne voulais qu'une seule chose, retrouver ma fille. Je m'en prenais aux agents en leur demandant d'aller chercher ma fille au lieu de se préoccuper de moi. Je tremblais de partout alors qu'un pompier avait essayé de me toucher, mais pas peur j'avais reculé, je ne voulais pas qu'on me touche. Je revoyais encore cet homme sur moi en train de frapper encore et encore. Je faisais tout pour répondre à leurs questions même si j'avais des moments absence alors que je n'arrêtais pas de penser à ma fille.« Lexie... Que ce qui se passe ? » Je sursautais en entendant la voix de Lucian, il était bien la face à moi. Tout de suite je sentais les larmes couler sur mon visage. Comment j'allais pouvoir lui dire que par ma faute notre fille venait de se faire enlever. "Lucian... Je n'ai rien pu faire... Il sait jeter sur moi..." Je tremblais encore plus alors que les larmes coulaient de plus belles. Je le connaissais dans ce genre de moment, mais là j'avais peur de sa réaction et tout de suite je venais faire comprendre à l'inspecteur que Lucian pouvait rester. Je ne voulais surtout pas qu'il parte, j'avais peur de me retrouver toute seule. « Où est Lana ? » Lana, ma fille, comment lui dire que sa fille qu'il venait de retrouver avait disparu. Je baissais les yeux en venant lui dire doucement. " Il l'a ... Il l'a enlevé... Lana... A a été enlevé." Je m'effondrais sur plus en pleure, je voulais retrouver ma fille et je n'en pouvais plus de me retrouver face à toutes ces personnes qui me regardais. Puis un pompier et l'inspecteur essayaient de revenir vers moi le pompier voulait regarder mes blessures, mais encore une fois je reculais en tremblant de partout. Le seul qui pouvait m'approcher c'était Lucian, le seul en qui j'avais confiance. "Je suis... Désolé Lucian..."

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/02/2016
» Messages : 765
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jason Momoa
» Âge : 36 yo (3/4/81)
» Schizophrénie : Indianna M.(n.dormer) + Samuel A. (j.gyllenhaal) + Victoria S (o.wilde)
() message posté Hier à 16:20 par Lucian M. Torres

 
« Deux petites souris tombent dans un seau de crème. La première souris abandonne très vite et se noie, la deuxième se débat tellement fort qu’elle change la crème en beurre. À partir de maintenant je suis cette deuxième souris..» Catch me if you can.
 

 
Lexie & Lucian - chapter 3

 
Lucian devait attirer les ennuis. Il ne voyait que ça. Sinon comment expliquer que ce genre de situation lui arrive à lui, alors qu'avant de retrouver son ex, elle était à l'abri. A l'abri de lui. De son aimant à embrouille. Mauvais karma. Enfin c'est ce qu'aurait pensé Gloria Torres, la mère de Lucian, si elle était encore vivante pour voir ça. Sa mère était une catholique qui avait toujours prié un Dieu que Lucian maudissait. Comment croire en l'existence d'un type qui laissait faire de pareils horreurs ? Même enfant, Lucian n'avait jamais adhéré aux principes religieux de sa mère. Mais Gloria avait sans doute besoin de ça pour tenir, pour faire vivre sa famille malgré une pauvreté évidente. Comme Dieu avait dû entendre parler de lui, de Lucian son fils aîné... Comme il avait dû entendre Gloria se plaindre des mauvaises fréquentations de son garçon, de tous les soucis qu'elle lui causait... Ouais, heureusement pour eux, Lucian n'était pas comme sa mère. Il ne croyait pas au karma, sinon celui-ci l'aurait déjà rattrapé, non ? Il n'était plus très sur à présent...

Lucian avait traversé la barrière des personnes amassées devant lui avait aisance. Il faut dire que sa carrure laissait peu de place à la négociation. Et puis quand il avait décidé quelque chose, il était impossible de le faire changer d'avis. Sauf Lexie. Elle était l'une des rares personnes à réussir ce pari. Et en cet instant, c'est vers elle qu'il accourait. L'ambiance du parc était tendue, il ne fallait pas être Einstein pour s'en rendre compte. La police grouillait, les officiers fourmillant un peu partout en quête... En quête de quoi d'ailleurs ? Plus Lucian se rapprochait de Lexie plus il sentait que la journée n'allait faire qu’empirer. Sa première réaction fut de questionner son ex sur la situation. « Lucian... Je n'ai rien pu faire... Il s'est jeté sur moi... ». Son visage ruisselait de larmes mais il cachait bien plus que ça. Lucian connaissait Lexie par cœur, il avait apprit à la déchiffrer et il y avaient peu d’expressions qu'il ne serait expliqué. Il comprit à la seconde où elle parla qu'elle était dévastée, mais surtout effrayé. « Qui ça ? ». Son ton était tendu, on devait sentir l'urgence dans sa voix. Même s'il voulait se montrer le plus calme possible, il savait que cela ne leurrait personne. L'officier en face de lui se raidit mais Lucian l'ignora. Alors il s'enquérit de Lana, de sa...fille. C'est étrange, mais en cet instant, il se sentait vraiment en lien avec la gamine. Comme un foutu instinct paternel. En d'autres circonstances, ce genre de réflexion l'aurait bien fait rire, lui qui n'y croyait pas. « Il l'a ... Il l'a enlevé... Lana... A a été enlevé ». En cet instant, Lucian retenu deux mots : Lana et enlevé. Si son cœur refusait d'associer ces deux images, sa raison, elle, bien plus pragmatique que tout le reste, le fit quand même. Lana avait été enlevé. Comment cela était-il possible ? Bien sûr, il savait. Il avait vécu dans les quartiers chaud du Brésil, puis il avait traîné sa bosse dans les bas-fond de New-York, mais ici... C'était une chose de voir les évenements derrière un écran de télévision ou même à quelques blocs de chez soit, mais là, il s'agissait de Lexie, de Lana... Il s'agissait de sa famille. « Je comprend pas... », dit-il d'une voix incroyablement neutre. Il se sentait vide. Il avait du mal a expliquer ce qu'il ressentait en cette seconde. Comment pouvait-on enlever une enfant en pleine journée devant une foule pareille ? C'était incompréhensible, même pour un gars comme Lucian qui avait connu pas mal de trucs moches. Le policier allait lui parler quand un pompier se rapprocha d'eux. Aussitôt, Lexie se réfugia contre lui, posant son visage contre son torse. Dans un geste protecteur, Lucian l'enserra de ses bras. « Je voudrais juste l'examiner... », commença l'infirmier. Lucian le toisa, méfiant. Il n'avait rien à craindre de cet homme mais il sentait que l'urgence n'était pas là. « Laissez lui une minute », trancha-t-il, sans relâcher son étreinte. « Je suis... Désolé Lucian... ». La voix plaintive de Lexie arriva jusqu'à ses oreilles. Il la sentait trembler contre lui et devinait qu'elle pleurait, déversant à la fois son angoisse mais aussi sa colère. Lui, tentait de se maîtriser, mais il sentait déjà la bête gronder en lui. Doucement, il releva son visage vers le sien, l'obligeant à le regarder. « Tu n'y est pour rien Lex, ok ? Calme toi, il faut que tu te calme ». Il savait que c'était facile à dire, mais ils n'arriveraient à rien si elle perdait ses moyens. Lucian n'était pas réputé pour être un homme doux et prévenant. Et en cet instant, il savait qu'il devait tenir pour deux. A son visage, il devinait qu'elle avait prit des coups, qu'elle s'était sûrement défendu. Lexie était une lionne en ce qui concernait Lana et il était très fière d'elle à cet instant. Seulement lui, il n'était pas là. Cette colère envers lui même sembla remonter le long de sa gorge. Non, il devait garder la tête froide, pas maintenant. « Vous êtes le père de l'enfant ? », demanda alors l'officier, le regardant froidement. De l'enfant... Lucian trouva l'appellation totalement déplacée. N'avait-elle pas un nom ? Et puis pour qui se prenait il à le regarder de haut. « Oui, Lana est ma fille ». C'était la première fois qu'il le disait à haute voix et cette réalité le percuta de plein fouet. Il avait insisté sur son prénom, comme pour signifier à l’inspecteur que ce n'était pas juste une enfant, mais avant tout un être vivant qui devait être morte de peur, quelque part. « Vous allez faire quelque chose ?! Je vois vos hommes posés des questions mais vous devriez pas fouiller le quartier ? Faire un barrage ou je ne sais quoi ? Bref, vous pouvez pas faire votre boulot bordel ! ». Ok, pour le calme et la retenue, c'était raté.

 
(c) black pumpkin

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Rendez moi ma fille ( Lucian)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Brixton
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-