Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


We stopped checking for monsters under the bed when we realised they were inside us ◇ ???

avatar
MEMBRE
Difficult roads lead to beautiful destinations.
» Date d'inscription : 29/11/2017
» Messages : 308
» Pseudo : Sweety
» Avatar : Jack O'Connell
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : //
() message posté Jeu 8 Fév - 8:58 par Zola Monroe

We stopped checking for monsters under the bed when we realised they were inside us
??? & Zola Monroe


Bien qu'appartenir à un gang m'obligeait souvent à traîner dans les mêmes quartiers, Londres n'avait plus de secret pour moi: j'en connaissais chaque recoin et d'ailleurs, je mettais au défi quiconque de trouver un guide touristique capable de me surpasser dans ce domaine. Dans mon esprit, de nombreux lieux étaient gorgés de souvenirs trépidants et rares étaient les endroits qui me filaient le bourdon: pourtant aujourd'hui, j'allais justement devoir faire face à mon pire cauchemar.

Un peu plus tôt dans l'après midi, Jay m'avait appelé me tirant par la même occasion d'une sieste que je m'étais accordé. Depuis qu'il s'était éclipsé en douce pour des raisons mystérieuses, j'avais le gang à ma charge mais très souvent, je l'avais au téléphone et il n'hésitait pas à me donner quelques consignes à suivre: si il y a une chose que personne ne pouvait lui retirer, c'est que même dans la difficulté, il restait un chef exemplaire. Ainsi, il m'avait donc ordonné de faire passer un test à notre dernière recrue en date: le suivi de son évolution semblait énormément lui tenir à cœur puisqu'il était rare que son prénom ne soit pas émis durant nos discussions. Comme toujours, Jay s'était montré très perspicace et je lui avais promis de respecter à la lettre chacune de ses instructions. Dans la foulée, je m'étais alors empressé d'envoyer un message à la jeune fille pour la prévenir que je viendrais la chercher à la fin de ses cours. Rien de particulier à première vue sauf qu'à mes yeux, imaginer le simple fait de me retrouver devant cette université de malheur était comme une torture mentale difficile à supporter pour la simple et bonne raison que cet établissement me rappelait des souvenirs douloureux...

C'est donc les nerfs à vifs que j'avais pris ma voiture et dans ces conditions, même la musique provenant de ma radio n'avait eu aucun effet bénéfique sur moi. En moins d'une vingtaine de minutes, j'étais arrivé à destination et je m'étais posé sur le capot de ma voiture pour scruter la sortie de ma protégée. Surplombé par cet établissement, je hochais la tête l'air dégoûté: il me filait la nausée mais pour comprendre mon ressentiment, il fallait s'attarder sur mon passé: c'était un sujet tabou qui demeurait dans l'ombre dans la mesure où j'avais tiré un trait sur ce parcours désastreux depuis belle lurette. Par chance, mon attente fut de courte durée puisque j'aperçus assez rapidement la silhouette de la jeune fille qui se dirigeait vers moi. Son accueil fut chaleureux mais de mon côté, je m'appliquais à ne laisser transparaître aucune émotion me contentant du strict minimum pour la saluer. Etre aussi froid et distant ne me plaisait guère car cela n'était pas dans ma nature mais je me pliais à ma fonction sans broncher. Depuis le premier jour, j'avais posé mon empreinte sur notre relation pour qu'elle comprenne que je ne lui ferai aucun cadeau. Mon but n'était pas de la haïr ou de la détester mais mon rôle m'obligeait à rester intransigeant à son égard: c'était essentiel pour son propre bien. Pour autant, je ne l'avais jamais maltraité car je n'étais pas son ennemi loin s'en faut: elle devait simplement imprimer dans sa tête que la moindre faiblesse dans ce monde de brutes lui serait fatale et je n'avais donc d'autre choix que de la pousser dans ses derniers retranchements.

Nous roulions depuis quelques minutes et le silence était pesant dans la voiture. D'un coin de l'oeil, j'observais la jeune fille et je la sentais plus ou moins stressée: sachant que je la conduisais vers une destination inconnue, je ne pouvais que comprendre son appréhension. Même si je me gardais bien de l'admettre, j'appréciais sa compagnie et contre toute attente, elle m'avait surpris à mainte reprises. La première fois que je l'avais rencontrée, je m'étais dit qu'elle échouerait dès le premier test que je lui imposerais: comme quoi, les apparences sont souvent trompeuses. Il faut dire qu'avec son physique pour le moins attrayant, il était facile d'être induit en erreur: je m'attendais à observer une demoiselle fragile et incompétente mais au lieu de ça, j'avais vu à l'oeuvre une boule d'énergie dont la volonté sans faille m'avait électrisé. Bref, j'étais sous le charme de sa personnalité et je l'estimais d'autant plus qu'elle était très proche de Cole, un membre du gang pour qui j'avais le respect le plus profond. Au moins, cela m'aidait à ne pas dévier de ma trajectoire car dans d'autres conditions, elle aurait été une divine proie à pourchasser...

Généralement, je ne parlais à ma recrue que pour lui dicter mes ordres ou bien encore la féliciter pour ses performances mais aujourd'hui, je voulais établir un contact un peu plus amical avec la jeune fille. Une question me titillait l'esprit depuis bien longtemps et je décidais donc de la lui poser

- Dis moi, qu'est ce qui t'a poussé à vouloir intégrer notre gang?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
We stopped checking for monsters under the bed when we realised they were inside us ◇ ???
London Calling. :: Moving along :: Présents alternatifs
» World of Pocket Monsters (WOPM)
» Detroit Monsters
» Et si on devenait amis? ► Of monsters and men & You ain't born typical
» Every Lonely Monsters
» drop sur les boss monsters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-