Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Résultats de la Guerre des groupes !
Après presque un mois de lutte acharnée, il est temps de découvrir les résultats. Rendez-vous par ici.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Besoin de changer d'air | Libre


avatar
MEMBRE
Merci Tumblr
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 184
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
() message posté Ven 9 Fév - 22:45 par Maon Carter
Un nouveau jour se lève sur la ville de Londres. Le réveil de Maon est censé sonner dans pas moins de quatre heures puisqu’il travaille tard aujourd’hui et qu’il a donc reculé son réveil, au cas où, et pourtant, il est déjà les yeux grands ouverts. Comme tous les soirs, il a laissé le rideau de sa fenêtre ouvert, il n’aime pas dormir totalement dans le noir. Ça lui fait penser à ses semaines cloué dans un hôpital après des mois de comas où la mémoire lui faisait défaut. Ca durait tellement longtemps selon lui. Il n’avait qu’une hâte, sortir, voir de la lumière, la lumière du soleil et non celle du néon de son plafond. Un passage de sa vie qu’il regrette au plus haut point car les semaines qui ont passé n’ont été que mensonge puisque sa femme enceinte attendait un enfant qui se trouvait être en réalité même pas le sien. Si l’ancien Maon le savait, celui se réveillant du coma après un accident de la route ne s’en souvenait pas. Enfin qu’importe, il fixe son plafond, n’arrivant plus à trouver le sommeil. Ça ne lui arrive pas souvent mais quand il se lève tôt de lui-même il a le même rituel : partir courir une bonne demie heure voire plus. Il ne court pas tous les matins, il ne pense pas avoir forcément le temps mais là c’est l’occasion idéale. Allant sous les jets de la douche rapidement, il ressort aussi vite, enfile un jogging puis sort avec uniquement un jeu de clé et sa musique dans les oreilles. Il ne peut pas courir en silence, s’il n’écoute pas de la musique il réfléchit trop alors que sa musique lui permet de se vider totalement la tête et qu’on se le dise… ça lui fait un bien fou. Alors il part, sans trop se poser de question pour savoir où il va. Pourtant, lui qui veut se vider la tête a des tas de pensées en tête lorsqu’il passe devant la porte d’entrée de Joleen, sa voisine, son amie et plus si affinité, il ne sait comment la définir. Finalement il sort de l’immeuble. Il est tôt, il croise les personnes qui vont au boulot, au moins il peut courir sans faire attention aux gamins qui courent de partout. En effet, à cette heure-là ils doivent être soit dans leurs lits soit devant une chaine de télévision pour enfant. Il court, sans savoir l’heure, juste le rythme de sa musique qui l’inspire. Il a l’impression de perdre l’air, il a un coup de chaud malgré la basse température de la ville. Il est essoufflé, regarde autour de lui mais ne trouve aucun point d’eau, aucun magasin à proximité alors il s’asseoir sue le banc le plus proche, pour reprendre son souffle. « Excusez-moi, vous n’avez pas une bouteille d’eau s’il vous plait ? » Demande-t-il à la première personne qui passe. C’est bien la première fois qu’il se met dans un état comme ça surtout qu’il est sportif en général, avec son métier il n’a pas vraiment le choix de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
cause I'm a painter and I want to paint you a lovely world.

» Date d'inscription : 06/08/2014
» Messages : 741
» Pseudo : Cookie
» Avatar : Samuel Larsen
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && Sha(ton)
() message posté Sam 7 Avr - 0:50 par Rika Alvarez
J'ai pas encore fermé l'oeil pour cette nuit. Ca fait quelques temps que c'est régulier, et je sais très bien que certains états de fait me gardent loin des bras de Morphée, pourtant c'est pas faute de tenter des trucs pour y remédier. Je limite le café, m'en tiens à deux tasses le matin, et m'impose des breuvages autres le reste de la journée. La tisane du soir n'a pas l'effet escompté non plus. Faut arrêter les écrans, qu'on m'a sorti. Mais je suis loin de passer ma vie derrière un ordinateur, et la peinture ou la lecture m'ont pas davantage ouvert les portes du monde des rêves. Je me suis retrouvé avec une liste d'aliments à éviter, aussi, donnée par je ne sais plus trop quel pote de pote préconisant une "alimentation plus saine" pour soigner tous les maux de la terre. Je voudrais juste qu'on m'oublie, à ce sujet, je crois. Je dors pas bien, je sais. On va pas en faire tout un plat. Je m'endormirai tout à l'heure, pour quelques heures, en décalé, et je reprendrai mes pinceaux. En essayant d'éviter de coucher sur une énième toile mes frustrations à l'idée de ne - peut-être - jamais avoir la chance de fonder une famille.

J'en ai eu marre de lire, j'ai pas voulu réinstaller tout mon matériel de peinture, encore moins d'allumer l'ordinateur. Il est trop tard (ou trop tôt) pour monter chez Mat', j'aurais trop peur de réveiller Lucia de toute façon. Alors j'ai fini par attraper mon blouson, mon portable, mon portefeuille et mes clefs, et par aller marcher. Longtemps. C'est vers le nord que mes pas m'ont dirigé sans que j'y réfléchisse, et je réalise que je me rapproche de la galerie puis du bar où je me suis retrouvé avec Lucy pour la première fois. Soudain je me sens la gorge extrêmement sèche. Je m'arrête dans une de ces boutiques ouvertes à n'importe quelle heure, aux tarifs exorbitants cependant, et acquiers une bouteille d'eau - au tarif d'un pack ailleurs à un autre moment de la journée. Et après une longue rasade, je rebrousse chemin, contourne une rue, puis une autre, pour éviter le Barfly, descends encore quelques voies désertées dans l'optique de regagner mon loft.

Je me suis pas rendu compte que j'ai accéléré le pas. Pourtant c'est le cas. Je me suis pas complètement rendu compte, non plus, que les larmes me sont montées aux yeux, et c'est quand une voix retentit près de moi, m'interpelle, manifestement que je m'arrête d'un coup, bloqué, piquée au vif.

« Excusez-moi, vous n’avez pas une bouteille d’eau s’il vous plait ?
- Hein ? »

Du plus bel effet. Mais mon cerveau a du mal à tout intégrer, et à sortir, surtout, des souvenirs de mon attachée de presse auxquels il était en train de s'accrocher. La bouteille dans ma main pèse son poids et je la regarde comme si je découvrais à l'instant son existence.

« Pardon... Oui bien sûr ! Mais j'ai déjà bu dedans... »

Moi je m'en tape, mais tout le monde n'apprécierait pas forcément, je suppose...

@Maon Carter je suppose que ce sujet était un peu oublié, mais si jamais... on peut toujours voir ce que ça donne =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Besoin de changer d'air | Libre
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-