Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Points doublés !
À l'occasion du Royal Wedding tous les points sont doublés pour le weekend (lundi y compris). C'est le moment d'en profiter !
Résultats de la Guerre des groupes !
Après presque un mois de lutte acharnée, il est temps de découvrir les résultats. Rendez-vous par ici.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Hey ! It's just dramatic day, no more. (Rebecca)


avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 14/10/2015
» Messages : 1406
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Hazel J. Chase , Samael G. Pellegrino et Amanda E. Hemsworth
() message posté Mer 14 Fév - 14:04 par Noah J. McKenzie


Hey, it's just dramatic day.

And it's crazy but really real and fun
...Avachi dans le canapé, à moitié endormi, Noah sursauta lorsqu'un bruit soudain retentit...

Ce message s'auto-détruira dans...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maybe the princess could save herself. That sounds like a pretty good story too.

avatar
Maybe the princess could save herself. That sounds like a pretty good story too.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 52650
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Elizabeth Olsen.
» Âge : 29yo.
» Schizophrénie : Jamie, Gabrielle & Will.
() message posté Sam 24 Fév - 15:01 par Rebecca Samuels
I never realized what a big deal that was. How amazing it is to find someone who wants to hear about all the things that go on in your head. ✻✻✻ Il y a des jours, où l’on sait d’avance qu’ils vont être longs, très longs. Aujourd’hui fait partie de ces jours. Depuis que les jumeaux se sont réveillés, ils n'ont pas eu une minute à eux. Rebecca ne sait plus depuis combien de temps elle est debout, Adam dans ses bras. Et elle n'ose pas regarder l'heure, de peur de le savoir. Des jumeaux, deux fois plus de travail. En temps normal, ils arrivent à s’en sortir sans trop de problèmes, mais parfois c’est compliqué. Beaucoup plus compliqué. Rebecca est heureuse que ce ne soit pas un jour où elle se retrouve seule. Certes elle ne s’en sort pas vraiment alors que Noah est avec elle, mais au moins ils sont deux. « Bon...Est-ce que j'ai un autre tee-shirt de rechange qui traîne quelque part ? » Elle n’en a aucune idée. Il y a tellement d’affaires partout, sans compter qu’il est plus difficile de trouver des vêtements propres que sales, qu’elle ne saurait pas vraiment lui répondre. « Ari m'a encore vomi dessus... » Elle lève les yeux au ciel, ne supportant pas ce diminutif. Elle n’aime pas pour elle, et elle n’aime pas plus pour sa fille. Elle ne supporte pas cette façon de réduire, voire  de totalement changer les prénoms de la sorte. Leur fille s’appelle Ariane, et non Ari. « Ariane. Et je ne sais pas s’il reste encore quelque-chose de propre dans cet appartement... » C’est pourtant le sien, mais elle a l’impression qu’une véritable tornade est passé par ici. Contrairement à sa sœur, Adam ne semble pas vouloir arrêter de pleurer, ce qui commence sérieusement à lui taper sur le système. Elle les aime ses enfants, très forts. Mais des jours comme aujourd’hui, elle aurait envie de les confier à Noah et de partir. Bien évidemment elle n’en fait rien. Voyant Ariane commencer à somnoler, elle sort de la pièce pour retourner dans le salon. Ce n’est pas plus brillant par ici, d’autant que Barney a largement profité de tout cela pour faire n’importe quoi. Poussant un soupire, Rebecca fini par s’asseoir dans un fauteuil, Adam toujours dans ses bras. Il semble commencer de se calmer, mais dans le doute, elle voudrait éviter qu’il réveille sa sœur. Un sur deux endormit, c’est déjà un miracle. Finalement, elle retourne le plus silencieusement possible dans la chambre, pour poser son fils avant de sortir de la pièce. Elle ne sait pas bien par où commencer maintenant, voyant l’état de son appartement.
« Alors ? Tu t'en ai sortie ? » Visiblement, elle ne semble être la seule qui a besoin d’une pause. Ou encore mieux, d’une grande tasse de café. Elle ramasse un torchon qui traîne dans le couloir, sans savoir comment il est arrivé ici, avant de se tourner vers lui. « Ils sont tous les deux encore en vie… Alors je pense que oui. » Elle lui adresse un sourire, absolument pas sérieuse. Au moins elle sait qu’avec lui elle peut plaisanter sans problème. Noah l’a comprend toujours, et c’est ce qui fait que ça marche aussi bien. « Je vais profiter de ce court moment de calme pour ranger un peu. » C’est une excellente idée. Seulement pour le moment, elle n’a pas le courage de faire de même. Elle ramasse quand même une ou deux choses pour la forme, avant de se diriger vers la cuisine, laissant son meilleur ami au rangement. Mais la cuisine n’est pas vraiment en meilleur état, et Rebecca est bien obligée de constater qu’elle va elle aussi devoir faire un effort. Elle ramasse un biberon qui est encore sur la table à moitié plein, un bavoir couvert de l’autre moitié du biberon, une tasse, et deux verres. Elle ne se souvient même plus de la dernière fois qu’elle a bue ou mangée quelque-chose. Tout comme de la dernière fois qu’elle a dormit. La journée lui paraît interminable aujourd’hui, et il n’est même pas encore deux heures. Elle range ce qu’elle peut, lave le reste, et s’assoie un instant. Elle ne sait pas combien de temps les jumeaux vont dormir, et estime bien mériter cette petite pause. Et puis finalement, elle se lève pour se faire un café, décidant qu’elle serait mieux installée dans le salon. Noah pourra lui tenir compagnie, après tout ils sont deux dans cette galère. Seulement quand elle revient, elle trébuche sur un jouet de Barney et laisse tomber sa tasse qui se brise immédiatement, renversant du café partout, y compris ses propres pieds. « Non ! » Elle s’en veut immédiatement d’avoir crié de peur de réveiller les enfants. « Qu'est-ce qui se passe ? » Elle tourne la tête surprise qu’il n’ait pas vu ça, mais constate qu’il a l’air de quelqu’un qui vient de se réveiller. « J’ai renversé ma tasse. » Ce n’est pas bien difficile à comprendre, il y a des morceaux de verres partout, ainsi que du café. Et au milieu de tout cela, Rebecca, qui ne sait pas si elle doit rire ou pleurer. La journée a été éprouvante, et visiblement cela ne va pas en s’arrangeant.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 14/10/2015
» Messages : 1406
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Hazel J. Chase , Samael G. Pellegrino et Amanda E. Hemsworth
() message posté Mar 10 Avr - 19:21 par Noah J. McKenzie


Hey, it's just dramatic day.

And it's crazy but really real and fun
Il y avait des jours comme ça...Où tout semblait aller de travers. C'était dans ces cas là, que Noah se félicitait de ne pas être père célibataire. S'occuper d'un enfant était une belle aventure bien sur, mais cela demandait beaucoup de temps et de patience, d'autant plus lorsqu'il s'agissait de jumeaux. Tandis qu'il essayait de calmer la petite, sa compagne prenait en charge leur fils de son coté. « Bon...Est-ce que j'ai un autre tee-shirt de rechange qui traîne quelque part ? » demanda-t-il, avant de préciser que leur charmante demoiselle lui avait encore vomi dessus. Car évidemment, ce n'était pas la première fois que cela ce produisait aujourd'hui. « Ariane. Et je ne sais pas s’il reste encore quelque-chose de propre dans cet appartement... » le reprit presque automatiquement Rebecca. Elle n'appréciait pas particulièrement que le chef cuisinier utilise cet adorable surnom pour parler de leur fille. Haussant vaguement les épaules quant à l'état de l'appartement, il se hâta de retirer son tee-shirt une fois le bébé posé dans son lit, l'air calme et endormi. Pour combien de temps ? Songea-t-il. Le jeune homme se dirigea ensuite jusqu'à la salle de bain, ajoutant un peu plus de linge sale dans la panière déjà débordante. Il en profita également pour se rafraîchir. Il commençait sérieusement à fatiguer. Prenant son mal en patience, il retourna voir comment l'italienne tenait le coup. « Alors ? Tu t'en ai sortie ? » « Ils sont tous les deux encore en vie… Alors je pense que oui. » Elle sourit et il fit autant en retour. "Heureusement qu'on est deux. J'aurais clairement pas survécu sinon." L'irlandais décida ensuite de rassembler le peu de courage qui lui restait et annonça profiter de leur court moment de répit pour tenter de ranger un peu. Ce qui n'était vraiment pas du luxe au vu du désordre ambiant. Même en faisant preuve de bonne volonté, il finit par aller s'asseoir dans le canapé, s'accordant une légère pause. Et puis, soudainement, sans qu'il comprit de quoi il s'agissait, Noah sursauta violemment du sofa lorsqu'un bruit de casse retentit.  « Qu'est-ce qui se passe ? » « J’ai renversé ma tasse. » En effet, en y regardant de plus près, il constata que des débris de verre et un liquide teinté marron jonchés le sol. Il resta interdit plusieurs secondes en prenant conscience de ce que tout ce remue ménage impliquait. Et en effet, cela ne manqua pas, les bébés se réveillèrent pour se remettre à pleurer. Fermant un instant les yeux, il se résigna : "Bon ba, il faut y retourner." Cette fois ci, ils inversèrent et il prit en charge Adam, qui lui sembla mieux luné que sa soeur. "Ca c'est mon fils" commenta-t-il avec un sourire amusé, lorsque l'enfant cessa enfin de crier. Après plusieurs longues minutes, il parvint à le reposer tranquillement dans son lit. "On devrait peut-être songer à les faire garder pour se prévoir un week end de repos, tous les deux, quelque part à l’hôtel...Piscine, massage, silence et dodo. Non ?" dit-il avec une lueur d'espoir. "Et on en profiterait pour aller me racheter quelques tee-shirts au passage." Cette perspective le laissait déjà rêveur.  
Revenir en haut Aller en bas
Maybe the princess could save herself. That sounds like a pretty good story too.

avatar
Maybe the princess could save herself. That sounds like a pretty good story too.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 52650
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Elizabeth Olsen.
» Âge : 29yo.
» Schizophrénie : Jamie, Gabrielle & Will.
() message posté Ven 11 Mai - 15:59 par Rebecca Samuels
I never realized what a big deal that was. How amazing it is to find someone who wants to hear about all the things that go on in your head. ✻✻✻ Deux enfants, deux fois plus de problèmes. C’est exactement ainsi que Rebecca voit les choses aujourd’hui. Depuis que les jumeaux sont réveillés elle n’a pas eu une minute à elle, et ceux même si Noah est avec elle. Chacun un bébé pour tenter de facilité les choses. Du moins en théorie. En pratique, c’est beaucoup plus compliqué. Impossible de pouvoir aider l’autre, ce qui oblige Rebecca à se débrouiller toute seule avec Adam. De plus, elle est la seule qui peut les allaiter, ce qui encore une fois, n’est pas des plus évidents. Finalement, après ce qui laisse être une éternité son fils fini par s’endormir dans ses bras. Bien évidemment, il y a une chance sur deux qu’elle finisse par le réveiller en essayant de le poser dans son lit, mais elle est prête à prendre ce risque. Tout simplement parce qu’elle ne se voit pas rester ainsi, il y a encore des tonnes de choses à faire dans l’appartement. Sans compter qu’elle aimerait bien pouvoir souffler un instant. Elle ne sait pas où est passé Noah, mais vu la grandeur de l’appartement il ne peut pas être bien loin. Avec une extrême précaution elle pose Adam dans la chambre, priant mentalement pour que ça sœur ne se réveille, et quitte la chambre sans faire le moins de bruit possible. Elle retrouve son meilleur ami dans le couloir, un nouveau tee-shirt sur le dos. Apparemment il reste encore des affaires propres par ici, ce qui relève presque du miracle. Quand il lui demande si elle s’en est sortie, Rebecca ne peut s’empêcher de plaisanter. Si elle commence à tout prendre au sérieux, la journée risque de paraitre encore plus longue. Elle sait aussi qu’elle peut le faire sans problème avec lui, ce qui facilite les choses. Et inversement. « Heureusement qu'on est deux. J'aurais clairement pas survécu sinon. » Comme elle le comprend. Ils peinent parfois à s’en sortir ensemble, alors seuls. Surtout aujourd’hui, alors que tout semble aller de travers. « Il faut bien qu’on s’entraide. » Elle plaisante à moitié. Parfois elle a vraiment cette impression que sans lui, elle n’y arriverait pas. Et c’est sans doute le cas. Elle laisse Noah partir vers le salon, après avoir annoncé vouloir faire un peu de rangement, pour se diriger elle-même dans la cuisine. Elle n’a plus envie de rien faire, mais est bien obligée de s’y mettre. Son appartement ressemble plus à un champ de bataille qu’autre chose. Elle note mentalement de s’occuper des jumeaux chez lui la prochaine fois pour ne pas avoir à tout ranger. Une fois que la cuisine ressemble un peu plus à quelque-chose, elle prend le temps de se faire un café, avant de tenter de rejoindre son ami. Seulement, elle n’y parvient pas. Non, à la place, elle se prend les pieds dans un jouet de Barney renversant sa tasse, et son café sur le sol. Elle réveille Noah au passage, et n’a pas le temps de lui faire une remarque à ce propos que les jumeaux semblent repartis dans les cris et les pleurs. Elle s’en veut. Bien sûr, ce n’est que le hasard, mais le silence est de nouveau rompu. Il lui faut quelques secondes pour réaliser, et se mettre à bouger. Impossible de laisser les morceaux de verre partout, sans parler du café qui semble s’éteindre à vue d’œil. « Bon ba, il faut y retourner. » Elle pourrait presque s’en vouloir, s’il n’avait pas fait une micro sieste pendant qu’elle rangeait la cuisine. « J’arrive. » Avant, elle a besoin d’enlever les éclaboussures de café sur le bas de son corps. Elle ne rêve plus que de prendre une douche. Une fois nettoyée du mieux possible, elle pousse un soupir avant de le rejoindre dans la chambre. Elle prend Ariane cette fois-ci, et tente de la calmer sans trop de succès. Des deux, c’est elle la plus difficile. Elle sort dans le couloir pour éviter les pleurs des deux à la fois, tout en continuant d’essayer de la calmer. Tout y passe, chanson, bercement, et même quelques menaces. Adam se calme plus facilement, et elle est à deux doigts de mettre Ariane dans les bras de Noha quand celle-ci commence à baisser de volume. Continuant de la bercer, elle attend de la voir se rendormir pour la remettre dans son lit. La crise est évitée, pour le moment. Après quoi, il lui encore nettoyer son massacre. De passage dans la cuisine elle prend ce qu’il lui faut avant de retourner nettoyer. Après quelques minutes, elle n’aperçoit plus de bouts de verre, ni de café. Satisfaite, elle jette le tout dans la poubelle avant d’aller s’écrouler sur le canapé. Tant pis pour son café. Elle n’ose plus rien faire de peur de réveiller les jumeaux. « On devrait peut-être songer à les faire garder pour se prévoir un week end de repos, tous les deux, quelque part à l’hôtel...Piscine, massage, silence et dodo. Non ? » Elle tourne la tête vers Noah presque avec reconnaissance. La réponse semble évidente. « Tu oses me demander ? » Bien sûr que cela lui plairait. Pas d’enfants pendant un weekend, du silence, et surtout du repos, voilà qui s’annonce plus que prometteur. Elle ne se souvient même pas de la dernière fois qu’ils ont fait quelque-chose rien que tous les deux. « Et on en profiterait pour aller me racheter quelques tee-shirts au passage. » Beaucoup moins intéressant. Mais si elle peut avoir le reste, elle ne s’en plaindra pas. « La question est, à qui peut-on les laisser ? » Généralement ils comptent l’un sur l’autre, ce qui explique qu’ils n’ont rien fait seuls ensemble depuis un moment. Même si elle adore débarquer chez Ethan, elle ne se verrait pas lui demander de les garder tout un weekend. Il reste la famille de Noah, mais elle n’est pas très fan de sa tante.

✻✻✻
CODES ©️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 14/10/2015
» Messages : 1406
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : Hazel J. Chase , Samael G. Pellegrino et Amanda E. Hemsworth
() message posté Lun 14 Mai - 16:46 par Noah J. McKenzie


Hey, it's just dramatic day.

And it's crazy but really real and fun
Lorsqu'ils avaient annoncé qu'il deviendrait bientôt papa de jumeaux, en plus des félicitations coutumières, le jeune homme c'était entendu dire, que deux enfants voulaient dire deux fois plus de boulot. En parfaite osmose avec Rebecca depuis des années, il avait écarté cette idée d'un revers de main. Deux parents super soudés contre deux bébés. A l'époque, l'irlandais ne doutait nullement du résultat. Aujourd'hui en revanche...Il repensait à son attitude insouciante avec nostalgie. J'étais jeune et ignorant, songea-t-il. Et maintenant, il savait. En règle général, le cuisinier trouvait qu'il s'en sortait bien avec sa compagne à ses cotés pour s'occuper des petits. Néanmoins, depuis ce matin, rien ne semblait aller comme convenu. Les bébés criaient, pleuraient, vomissaient à tours de rôles, si bien que l'appartement avait finit par ressembler à une ville en ruines, fraîchement assiégée. « Heureusement qu'on est deux. J'aurais clairement pas survécu sinon. »  avait-il d'ailleurs confié à la blonde. En effet, cela apportait un certain réconfort de ne pas se savoir seul dans cette galère. Sans elle, il aurait probablement déjà mit la tête dans le four depuis un moment.  « Il faut bien qu’on s’entraide. »  Il hocha la tête en réponse et sourit. Puis, rassemblant le reste du courage qui lui restait, décida de faire un peu de rangement. Autant en profiter tant qu'ils dorment, se dit-il. Noah n'eu cependant pas le temps d'effectuer un très grand ménage, littéralement absorbait en quelques minutes par le canapé et le sommeil. Il ne dormit pas longtemps non plus, en revint à la réalité dans un violent sursaut, tandis que son amie expliquait avoir malencontreusement jetée sa tasse par terre. Figés, ils attendirent plusieurs secondes en croisant très fort les doigts que les enfants soient toujours aux pays des rêves. Mais non...« Bon ba, il faut y retourner. » « J’arrive. » répondit-elle, ayant entreprit de nettoyer tout ça. "Il faudrait penser à changer tes mains en mousse pour quelque chose de plus solide un de ces jours", s'amusa-t-il. Pourquoi ne pas en plaisanter ? C'était ça ou sombre dans la détresse la plus noire et pleurer toutes les larmes de son corps pour cause de fatigue et d'usure. Cette fois-ci, le jeune homme s'occupa d'Adam, laissant sa fille, plus difficile à contenter à sa mère. A force d'acharnement et de bons soins, les deux finirent par s'endormir à nouveau. Ouf ! Et lorsque les deux adultes se retrouvèrent de nouveau dans la même pièce, l'ancien étudiant s'emballa en imaginant faire garder les enfants et prendre un peu de bon temps. "On devrait peut-être songer à les faire garder pour se prévoir un week-end de repos, tous les deux, quelque part à l’hôtel...Piscine, massage, silence et dodo. Non ? "« Tu oses me demander ? » Il haussa légèrement les épaules. " J'aime généralement mieux avoir ton avis. Mais si tu veux la prochaine fois que j'ai quelque chose en tête, je t'impose mon choix sans t'en parler." Il sourit, ne pouvant s'empêcher de dire des bêtises. « Et on en profiterait pour aller me racheter quelques tee-shirts au passage. » glissa-t-il ensuite, l'air de rien. Contrairement à la plupart des hommes, les ateliers shopping, ne le dérangeait absolument pas. Il appréciait même pouvoir faire quelques achats à l'occasion. Et en l’occurrence, il en avait plutôt besoin. « La question est, à qui peut-on les laisser ? » Se pinçant les lèvres, il réfléchit activement. Faire des projets s'avérait plutôt facile, les mettre à l'oeuvre était vaguement plus compliqué. "On va procéder par éliminations" commença-t-il. "Je nous vois pas embêter Ethan avec ça pour le moment, il a déjà sa fille et sa femme...Mes soeurs...sont pas vraiment dispos, ma tante...leur apprendrait à parler grec en moins d'une demie journée donc non." Il marqua une pause, se creusant la tête. "Et ta cousine ? Ca ne lui dirait de pouponner un peu le temps d'un week-end." s'informa-t-il. Après tout, ça paraissait actuellement le meilleur compromis.
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Hey ! It's just dramatic day, no more. (Rebecca)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» [AVATAR] Actrices - Mannequins
» [Rebecca] Un mail et une Visite
» " Je vais prier Dieu, afin qu'il t'illumine ou pour qu'il t'élimine ! " {Eléonore & Rebecca : Rp à réponse unique}
» Marionnettiste, je veux des ficelles à mon destin ! | Rebecca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-