Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Chinese New Year !
Venez célébrer le Nouvel an Chinois, avec le Magic Lantern Festival, par ici.
Instaparty n°6 : #ChineseNewYear.
Rendez-vous par ici pour la nouvel Instaparty. Faites-nous partager vos plus belles photos.
LC awards 2017 : les résultats !
Les résultats sont tombés, rendez-vous par ici pour découvrir le palmarès complet.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


(Helga & Nevada) my knight in shining armor.

 :: Zone 1-2-3 :: North London :: Barfly
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 217
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
() message posté Mer 14 Fév - 22:30 par Destiny Tynged
my knight in shining armor.



Vous (Helga) êtes au bar, vous attendez votre rendez-vous et pour ne pas paraître désespéré(e) vous avez commandé un verre. Manque de chance, vous venez de recevoir un sms de votre ami(e) qui vous préviens que finalement il/elle ne pourra pas être là. Comme votre verre n'était pas gratuit, vous décidez de rester pour le terminer. C'est à ce moment-là que s'installer une personne à côté de vous, pour vous draguer. Et malheureusement pour vous, ce n'est pas un petit(e) joueur/joueuse. Cela fait bien cinq minutes que vous essayez de le faire partir ou de vous esquiver, en vain, mais subitement vous sentez une main sur votre épaule. Subitement un(e) inconnu(e) vous embrasse, en vous demandant comment s'est passé votre journée. Subitement, votre dragueur compulsive se fait la malle. Mais vous demandez à votre sauveur/sauveuse de rester au cas où.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
hello darkness, my old friend, i've come to talk with you again.

» Date d'inscription : 20/02/2017
» Messages : 841
» Pseudo : expectopatronum (alizée)
» Avatar : eva green la divine.
» Âge : trente-trois ans.
» Schizophrénie : daley & benedict.
() message posté Jeu 15 Fév - 12:50 par Helga S. Lindholm
My knight in shining armor

J'ai relevé mes cheveux de jais dans un chignon sophistiqué. J'ai maquillé mes yeux d'une ombre à paupières aux nuances de gris et de noir. J'ai fais mon teint, ce qui est d'ordinaire plutôt rare. Une couleur coquelicot dessine mes lèvres charnues. J'ai enfilé une petite robe noire simple, avec des détails en velours sur les coutures. Mes oreilles sont décorées par une paire de boucle d'oreille en or blanc qui chatouille la naissance de mes épaules par leur longueur. Et mes pieds sont habillés par des escarpins noires avec d'épais talons. Un doux parfum, mélange de mirabilis, de rose et de prune, reste dans mon sillage lorsque je passe l'entrée du Barfly, l'air confiante. Je défais rapidement l'épaisse cape en fausse fourrure noire qui se tient sur mes épaules et la porte entre mes bras dénudés. J'observe les personnes autour de moi ; il est difficile de discerner un visage d'un autre. La lumière est tamisée, presque absente de l'immense pièce, mais envoutante dans un sens. Elle baigne le bar dans une chaleur réconfortante, presqu'intime. Je jette un œil furtif à mon vieux téléphone : pas de messages. Ethan ne devrait pas tarder à arriver. J'étais pourtant persuadée que de nous deux, j'aurais été la dernière à arriver sur les lieux, tant j'ai pris du retard pour me préparer. Je ne sais pas quelle lubie étrange m'a prise, alors qu'au détour d'un miroir dans mon grand appartement, j'ai voulu me faire belle pour ce rendez-vous ; ce n'est pourtant pas un rencard, ce n'est pas un dîner important. Je vais juste boire un verre avec l'un de mes plus fidèles amis. Ce n'est pas dans mes habitudes d'aller à ce genre d'endroit. Je suis d'ordinaire plutôt adepte des soirées confortablement installée dans mon canapé, à bouquiner ou regarder de vieux films sur des chaînes obscures, oubliés de tous à la télévision. Mais Ethan a insisté pour que je sorte, il a dit que ça me ferait du bien. Je sais pas si c'est l'ami ou le psychologue qui parlait à ce moment-là, mais je me suis laissée séduire par l'idée. Depuis combien de temps n'ai-je pas bu un peu d'alcool ? Ça doit bien faire des mois, peut-être même des années. Ma vie est bien remplie ces derniers temps, surtout depuis que je suis professeur d'histoire de l'art à l'université en parallèle avec mon métier de conservatrice au musée. Il ne me reste que très peu de temps pour moi, et je dois dire que dans un sens, ce n'est pas plus mal ; je n'ai plus le temps pour penser, pour ressasser les mauvais souvenirs. Il m'arrive de me surprendre à ne pas y penser durant des heures entières, culpabiliser, puis devoir me replonger dans mon travail, et oublier à nouveau durant ce laps de temps.

Je m'assois dans un coin du bar, où les banquettes ressemblent à de vieux canapés capitonnés. Je pose mon manteau, mon sac en bandoulière à côté de moi. Et puis les minutes passent lentement. Je n'ai pas grand chose à faire à part attendre, et observer l'environnement qui m'entoure. Certaines personnes semblent déjà bien éméchées, tandis que la soirée est encore jeune. Beaucoup de décorations sont accrochés sur les murs de briques. Une ambiance très rétro règne dans ce bar qui me plait beaucoup. J'imagine que c'est dans ce genre de moment que je devrais regretter de ne pas avoir de smartphone à porté de main pour m'occuper, le temps que mon ami n'arrive. Mon vieux téléphone comme on en faisait il y a une dizaine d'année encore, ne va même pas sur internet, lui. Je finis par me décider à aller commander un premier verre, histoire d'avoir quelque chose sur lequel je puisse porter mon attention. Je me lève, laissant volontairement mon manteau dans le coin où je me trouve pour signifier que la place est réservée. Je prends avec moi mon sac pour régler ma consommation tout de suite. Une fois attablée au comptoir, j'offre un sourire poli au barman, qui me demande ce que je souhaite boire. « Un whisky, s'il-vous-plait. » Ai-je répondu d'un ton affirmé et suffisemment fort pour que ma voix porte jusqu'aux oreilles de mon interlocuteur. Ce dernier hoche la tête, et me sert mon verre en moins de temps qu'il faut pour le dire. Je lui donne l'argent en échange, puis retourne m'assoir là où se trouve mes affaires. Je commence à siroter l'alcool contenu dans mon verre. Et puis finalement, je sens mon portable vibrer dans la poche de mon manteau; mon cœur rate un battement. J'attrape le cellulaire d'un geste de main habile et ouvre le message d'Ethan. « Désolé d'annuler à la dernière minute, mais Ava ne se sent pas bien, sûrement un virus qu'elle a dû chopper à l'école. Je vais devoir rester à la maison pour m'occuper d'elle. » Je soupire, légèrement agacée et surtout désemparée. Je me sens tout à coup ridicule là, seule avec mon verre dans ce bar. Je pourrais partir tout de suite, m’éclipser telle une ombre pour ne pas à avoir subir le regard et le jugement des autres. Et en même temps, leur avis ne m'importe guère, et mon whisky m'a coûté suffisamment cher pour je ne me résigne finalement pas à partir immédiatement. Je décide de prendre le temps de le terminer avant de quitter l'établissement. Un groupe de rock alternatif sort de nulle part et s'approche de la scène. Après quelques minutes d'installation des instruments et de réglages dont j'ignore totalement le sens, ils se mettent à jouer. La musique ne m'est pas désagréable, quoi que totalement étrangère aux oreilles. Je les regarde avec assiduité, observant chacun de leur mouvement. Inconsciemment, je me mets à me dandiner sur la banquette au gré de la musique, l'alcool faisant également son effet dans mes veines. Je me sens un peu plus légère qu'auparavant, sentant des bouffées de chaleur s'emparer de moi, et mon cœur s'accélérer. Il ne me reste finalement que quelques gorgées de whisky dans mon verre, et je prends le temps de les apprécier.

Et puis, je sens une masse s'assoir juste à côté de moi. « Salut, beauté. » Ai-je cru entendre très distinctement. Un bras se pose sur l'étendu de mes épaules, et une odeur, mélange de transpiration et d'eau de Cologne se met à chatouiller mes narines. Je repousse instinctivement le bras qui s'est posé sur moi sans vergogne, et observe l'intrus en m'éloignant de plusieurs centimètres de lui. Un homme bien plus grand que moi, qui doit cependant être dans la même tranche d'âge que la mienne, aux cheveux blonds et aux yeux clairs, me regarde d'un air totalement vaseux. « Je ne crois pas vous avoir invité à me rejoindre, Monsieur. » Ai-je répondu sans me démonter, le regard soutenu et défiant le sien. Je suis probablement naïve de penser que j'aurais pu m'en débarrasser comme ça. L'homme s'approche une fois de plus vers moi, s'étendant presque de tout son long sur la banquette pour arriver à hauteur de mon visage, me soufflant une haleine alcoolisé à la figure. « Ohh mais non, faut pas l'prendre comme ça. J'ai vu que t'étais toute seule dans ton coin, alors j'ai accouru vers toi tel un chevalier en armure sur son cheval blanc pour te sauver de ta solitude. Tu devrais me remercier plutôt, avec un petit bisous peut-être ? » Les lèvres de l'homme blond se retrousse vers l'extérieur pour illustrer ses propos. Une fois de plus, je le repousse allègrement et me décale, le regardant avec mépris et consternation. « Adorable. Mais je n'avais pas besoin d'être secouru. » Le ton que j'emploi est beaucoup plus froid, voir même cynique qu'il y a encore quelques instants, trahissant mon agacement. Décidément, je crois que tous les éléments tendent à me signifier que je ne devrais pas m'éterniser ici. Le trentenaire tente une fois de plus une approche, ses yeux vaseux me regardant avec avidité de haut en bas. Il s'élance vers moi pour la troisième fois, posant cette fois une main sur mon sein gauche. « Allez ma mignonne, fais pas ta timide ! » Je repousse sa main avec violence cette fois, fronçant les sourcils. Je tente d'accéder à l'autre bout de la banquette pour récupérer mon manteau et m'enfuir de cet endroit. Si seulement cet andouille ne me tenait pas cette fois l'un des bras pour m'empêcher de bouger. Lorsque je regarde par dessus mon épaule ; personne ne semble conscient de la situation qui m’accapare. L'homme est saoul, et par conséquent je ne pense pas qu'il soit réellement dangereux. En fait, ça ne m'étonnerait pas qu'il finisse par s'évanouir dans quelques minutes. Mais d'ici là il a bien l'intention de ne pas me lâcher. « Bon, ça suffit maintenant ! » Me suis-je exclamée en me décalant pour la énième fois. Si seulement quelqu'un me pouvait me venir en aide. Les paroles de l'homme dites quelques instants auparavant me reviennent en mémoire. Un chevalier en armure sur son cheval blanc qui vienne me secourir. Je crois que c'est bien ce qu'il me faudrait, là tout de suite pour me sortir de ce pétrin.


☆☆☆ Beerus
@NEVADA F. ARTEMIEVA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
(Helga & Nevada) my knight in shining armor.
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Barfly
» be my knight in shining armor. [/w. marius]
» Not your knight in shining armor
» Screen armures 165 Knight
» AGE OF ARMOR
» 155-157(rogue)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-