Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Résultats de la Guerre des groupes !
Après presque un mois de lutte acharnée, il est temps de découvrir les résultats. Rendez-vous par ici.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Elijah | A distress call or a mariage proposal ?


avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 06/10/2017
» Messages : 82
» Pseudo : lkd
» Avatar : gina sublimate rodriguez
» Âge : 34 ans. (12 juin)
» Schizophrénie : joleen & djawny
() message posté Ven 2 Mar - 11:15 par Sydni B. McCoy
A distress call or a mariage proposal ? .
Elijah & Sydni..
LUCKYRED
Je venais de sortir de l’émission, autant dire que c’est du boulot une émission diffusé dans le pays, mais aussi outre Atlantique, quand mon assistante m’a dit avoir parlé à un homme au téléphone. J’ai réfléchis plusieurs minutes avant de déterminer qui cela pouvait être. Célian, mon frère ? Non, lui elle le connait et limite si elle ne lui demande pas si tout va bien et tout. Alors, je prends le téléphone et je vois le nom d’Elijah sur mon écran. Surprise en premier lieu, je me demande bien ce qu’il peut me vouloir. Depuis que je l’ai vu la dernière fois, j’avoue que je me suis remémorée la fois où on a couché ensemble. J’ai bien compris qu’on avait longtemps parlé cette fameuse fois, mais je n’arrivais pas à remettre la main sur ce qu’on avait bien pu dire. J’avoue que ça m’intriguait, mais je finirais bien par le savoir, car j’avais décidé d’essayer de le corrompre et de l’interroger sans qu’il ne le sache. Mais il était quand même très fort pour garder le silence.

Finalement je m’éloigne de mon assistante et je vais téléphoner à Elijah. Ce dernier m’explique rapidement sa situation. Il est coincé avec Leila dans un petit bled près de Londres, car il est tombé en panne. Autant dire que je m’énerve un peu, je n’ai pas envie que ma filleule ne tombe malade avec le froid et surtout enfermée dans une voiture. Il a réussi à se mettre sur le parking d’une petite chapelle à ce que j’ai compris. Je vais donc les libérer de cette situation. J’aurais pu appeler quelqu’un pour le faire mais non. C’est rare les fois où je conduis, j’aime plutôt me faire conduire pour avoir le temps de prévoir la nouvelle émission répondre à des appels, à des messages. Enfin je gaspille le moins possible mon temps, j’ai un tas de chose à gérer et j’aime bien avoir une coupure vie privée et vie professionnelle, même si parfois la vie pro parviens à prendre du temps à mes proches. Mais je suis du style à ne pas faire que ça, j’aime voir mes proches, j’en connais d’autre comme mon meilleur ami que j’ai rencontré à New-York adore m’oublier, je m’effraie pas, car je me doute que je ne suis pas la seule à être oublié, mais il a plutôt intérêt à penser à moi plus qu’à d’autre. Je peux être relativement jalouse, même si je suis simple à vivre malgré tout.

J’arrive à Epsom, une heure de route et encore j’ai eu de la chance il n’y avait pas grand monde sur la route pour ce début d’après-midi. La neige et le grand froid aidant, beaucoup sont restés au chaud chez eux. Je cherche la petite chapelle que m’a décrite Elijah. J’ai bien du mal à la trouver, mais finalement, j’y arrive très rapidement. Une fois garé je cherche la voiture de ce cher Elijah. Je le vois planté sur le capot de cette dernière. « Alors, tu ne sais plus regarder tes jauges pour tomber en panne ou bien c’est une roue ? » Je me doute que si c’était une roue, il l’aurait changé, non car sinon je vais le gifler. « Ma puce, tu viens ? » Je commence à me demander si Leila ne s’est pas endormi dans la voiture. Quand je ne vois personne dans la voiture je me retourne sur Elijah. « Elle est où ? Tu l’as perdu ? » Je commence à paniquer. Je ne laisse pas une seule seconde à Elijah pour réagir ou agir. « Putain, réagis merde. Où elle est Leila ? » Je prends mon téléphone et le regard complétement inquiète. « J’appelle la police commence à chercher ! » Quand je compose le numéro, il me prend le téléphone des mains. « Mais … » Il raccroche avant que quelqu’un ne réponde. Sa main détenant toujours la mienne. « T’es fou où quoi ? » J’attends une réponse et mon regard ne cesse de dériver autour de nous avec l’espoir de voir la petite arrivée de nulle part et quand je pose mon regard sur lui, je le vois presque trop zen ce qui m’énerve un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
tumblr
» Date d'inscription : 04/09/2017
» Messages : 29
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Jensen Ackles
» Âge : underco
» Schizophrénie : Maon
() message posté Sam 10 Mar - 23:54 par Elijah Owens
A distress call or a mariage proposal ? .
Elijah & Sydni..
LUCKYRED
Elijah ne pensait certainement pas avoir une bonne mémoire. Pourtant depuis qu’il a recroisé le regard de Sydni chez lui, une promesse qu’il avait faite dix ans plus tôt ne veut pas quitter son esprit. Est-ce vraiment un souvenir ou il le sort de nulle part ? Non parce que la dernière fois qu’ils se sont vus, il a fait quelques allusions à tout cela mais la jeune femme n’a pas réagi. Il faut croire que ce genre de promesse, ça ne marque que ceux qui sont auteur de cette promesse. Bon, l’avantage c’est qu’il n’est pas obligé de la faire, il l’a promis mais bon personne ne viendra lui chercher des noises. Pourtant il a envie de rebondir sur cela. Ca fait dix ans maintenant, dix ans qu’il avait dit au mariage de son meilleur ami qu’il épouserait Sydni s’ils étaient tous les deux célibataires la décennie suivante. Il avait bu quand il avait dit cette phrase donc ce sont un peu comme des promesse en l’air. Alors pourquoi est-ce qu’il est allé dans une bijouterie ? Ok il n’a pas pris la plus grosse, encore moins la plus chère puisqu’il n’a pas les moyens d’investir là-dedans alors que ça ne sera sans doute qu’une vaste plaisanterie. En tout cas la vendeuse n’a pas arreté de dire que sa future fiancée serait ravie, voire plus la femme la plus heureuse du monde. Si elle savait que la future fiancée, ils ne se sont pas vu depuis dix ans et même avant ils n’ont pas vraiment eu de relation sérieuse parce qu’il l’avait promis à son frère, elle ferait une autre tête. En tout cas il a décidé de lui en parler prochainement. Il ne sait même pas s’il est sérieux ou si c’est juste une blague. Il a gardé le papier de la bijouterie et pourtant il n’est pas dans l’optique de lui rendre à coup sûr. Il se fera rembourser uniquement si Sydni tente de l’assassiner avec.

Comme pour en rajouter une couche avec tout ça, il a décidé de la faire venir près d’une chapelle. Dans le genre cliché on ne fait pas mieux. Quoi qu’il en soit il a dû se trifouiller les méninges pour trouver comment la faire venir. Il n’a pas décidé de le faire dans le parking de boulot, ça aurait été plus simple mais ça se saurait si Elijah aimait la simplicité. Alors, il a trouvé une excuse, une panne. Elle ne serait pas venue s’il n’avait pas impliqué sa filleule. Un simple coup de fil à son frère lui aurait suffi pour apprendre qu’Elijah ne garde pas Leila aujourd’hui mais il espère qu’elle ne prendra pas le temps de vérifier tout cela. Enfin, après avoir attendu, il finit par prendre l’air et c’est quand il est dehors, assit sur le capot de sa voiture qu’il la voit arriver. Il ne peut s’empêcher de sourire comme un crétin en la voyant, croisant les bras. « Ça fait longtemps que je n’ai pas contrôlé tout ça, même si moins de dix ans » il appuie bien sur le dix, surtout que ça n’a ni queue ni tête dans cette phrase. Il n’a pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle commence à s’affoler, se faisant toute sorte de scénario expliquant que Leila s’est fait kidnapper. Elijah vivant, jamais la petite ne courra de danger avec lui dans les parages. Finalement quand ça va trop loin et qu’elle appelle les flics, il raccroche. Manquerait plus que leur venu. « Leila n’a pas été kidnappé, elle est certainement à l’école ou avec son père ! » Dit-il calmement avant d’essayer de capter son regard « Tu ne serais pas venu me chercher si j’étais en panne tout seul ! » Ca n’explique en rien pourquoi c’est elle qu’il a dérangé. Il lui montre la chapelle du doigt, comme pour essayer de la faire regarder dans ce sens et pris dans son élan, il ne sait même pas si elle a détourné la tête le temps de le laisser s’agenouiller, l’écrin dans la main. Il n’avait pas prévu les graviers qui lui rentreront dans le genou, le faisant grimacer quelques secondes. « Dix ans, dix ans que je t’ai promis de t’épouser si on était seuls tous les deux et à ce que j’ai compris la vie a voulu qu’on le soit en se retrouvant ! » Il aurait pu faire un discours émouvant mais non, il la regarde juste, attendant sa réaction et surtout, attendant de voir ce qu’elle va lui dire et surtout faire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 06/10/2017
» Messages : 82
» Pseudo : lkd
» Avatar : gina sublimate rodriguez
» Âge : 34 ans. (12 juin)
» Schizophrénie : joleen & djawny
() message posté Ven 30 Mar - 23:14 par Sydni B. McCoy
A distress call or a mariage proposal ? .
Elijah & Sydni..
LUCKYRED
Epsom n’est pas l’endroit où je devrais me retrouver à cet instant précis. Tout au contraire même. Autant dire que ce n’est pas étrange non plus que j’accours pour Elijah surtout que je le fait pour Leila plus que pour l’ami de mon frère. Un ami à moi ? Hum, si coucher avec une personne fait qu’on est ami, surtout si cette nuit-là ça remonte à une décennie, alors nous sommes amis. Non vraiment on se connait, mais sans plus, pas qu’on n’aurait pas voulu. Mais surtout, car on avait tous les deux des vies complétement différente, alors forcément ça n’aidait pas. Je n’avais pas mis les pieds dans cette ville depuis une bonne vingtaine d’année et je crois que j’étais avec ma mère, alors autant dire que ce n’était pas le meilleur souvenir de ma vie. Arrivant à la chapelle, je n’ai pas envie de perdre mon temps, car j’ai du boulot à faire et sans doute une soirée à prévoir avec ma belle Jamie. Autant dire, que depuis qu’on vit ensemble on ne peut qu’être bien et s’amuser peut être un peu trop souvent.

En voyant la voiture, je compte me dépêcher du coup pour profiter de ma soirée, même si ce n’est que le début d’après-midi, je suis exténuée de ma matinée avec mon réveil qui avait sonné à quatre heures du matin. Ô que oui, c’était dur de subir une heure aussi matinal, mais aller bosser avec mes filles dont Sofia la petite nouvelle c’était toujours plaisant, même si c’était parfois bien trop tôt. Mais bon j’assumais, bientôt on allait avoir un prime à assurer et autant dire qu’on avait prévu bien des choses, pas forcément très cool si on comptait les petits défis dégueulasses qu’on avait ajouté. Je fronce les sourcils en écoutant Elijah que j’avais rejoint. « Après ce sont les femmes les boulets les femmes ? » Foutage de gueule pour le coup. « Je vais te payer des cours de vérification de voyant et de roues s’il faut que ça pour que tu cesses d’être en panne ! » Je lui lance un clin d’œil et un petit sourire. Un sourire qui va très vite déguerpir de mon visage en voyant l’absence de ma filleule.

Je commence à paniquer à la chercher à demander où elle est. Autant dire que ce n’est pas forcément une bonne chose. Ça m’énerve, elle est où ? Le téléphone en main j’essaye vraiment de ne pas craquer, mais je n’en suis pas loin, je tente d’appeler la police, mais Elijah m’en empêche. Pardon ? « Mais quoi, elle est avec toi, t’as dit ! » Je fronce les sourcils. « Elle est où ? » Non, je ne suis pas sourde, juste je ne comprends pas trop le délire pour le coup. « T’es sérieux là ? » Je le fusille du regard, je crois que si j’avais des balles dans mes pupilles, il serait mort sur le coup. Mais quel con. « J’y crois pas, tu ne connais pas les taxis ? » Que je lui demande en secouant la tête et soufflant. « Puis t’as pas des amis au pire des cas autre que moi … » ouai finalement c’est peut être un ami, mais pas proche, juste dans un lit alors ? Enfin bref.

Je ne m’attendais pas à fixer la chapelle qui faisait sonner ses cloches après qu’il me l’ait montré du doigt, car une heure venait de se prononcer, aucune idée de laquelle, mais sans doute seize heures. Mais sinon pourquoi je devais la regarder au juste. Et en reposant mon regard sur Elijah. Il est à genoux. Mes sourcils se froncent et je tente de comprendre, autant dire que je n’y parviens pas trop pour le coup. Il fait quoi là par terre, puis mon regard descend un peu sur ses mains. Un écrin, c’est quoi dedans ? Je suis curieuse, mais mon cœur bat un peu plus vite me disant que c’est un putain de délire, de cauchemar ou de rêve qui se passe face à moi. Je l’écoute et je l’entends encore dire dix ans. Puis tout me revient. Ö putain. C’est la seule réaction que mon cerveau a à ce moment précis. « Pardon … mais sérieux tu comptes quoi me passait la bague au doigt là de suite, comme ça ? Alors que tu me connais pas … puis ça se trouve t’es un mauvais coup au lit … » Oui fallait ma petite touche d’humour, car autant dire que putain, je ne savais pas trop comment réagir, j’étais tout sauf sur de moi. Faut que je raconte ça à Jamie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Elijah | A distress call or a mariage proposal ?
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Autres Régions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-