Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Guerre des groupes.
La guerre des groupes est déclarée ! Venez faire gagner votre équipe ! Plus d'infos.
Joyeux Anniversaire LC !
Le forum vient de souffler sa quatrième bougies. N'hésitez pas à lui laisser un petit mot d'amour, par ici.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


(FB) I know I failed you...


avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 238
» Avatar : Alexander Skarsgård
» Âge : 38 ans (12/12/1979)
() message posté Lun 12 Mar - 22:59 par Reid D. Lloyd


I know I failed you...

ft. Keith, Meluzine & Reid



Dimanche, 21 janvier 2018




Après quatre journées à se torturer l'esprit, l'homme d'affaires en était venu à la conclusion que sortir Keith de sa vie avait été une erreur. Sur le moment, c'était poursuivre cette relation et l'approfondir qui en était une à ses yeux mais depuis il s'en bouffait les doigts, et les discussions avec Raven, ses sermons, mais également les prises de conscience qu'elle lui faisait avoir lui avait fait prendre conscience qu'il avait le droit de se donner cette chance. Rien qu'une fois dans sa vie, il devait se donner la chance de ne pas se détourner de ce qu'il ressentait, ne pas s'emmurer dans ces barrières aussi protectrices que destructrice et laisser entrevoir à l'assistant de production ce qu'il ressentait pour lui. Parce-qu'il était évidemment qu'il y avait quelque chose, quelque chose qu'il s'était refusé de voir et d'accepter mais dont il n'avait eu d'autre choix que de prendre conscience devant l'insistance et les questions de sa sœur. À dire vrai, Reid ne l'acceptait toujours pas vraiment, se sentant bien trop faible à éprouver de quelconques sentiments plus poussés qu'un simple attachement pour le Gallois, voire même pour qui que ce soit d'autre, mais le laisser filer serait d'une lâcheté sans nom et ça... ce n'était pas du Lloyd. Quoi qu'il n'était pas question de le ''laisser filer'', il l'avait déjà sorti de sa vie et le brun avait dû se faire une raison puisqu'il n'avait pas essayé de l'appeler ni même de le voir, mais il avait au moins le droit de savoir pourquoi le blond avait agi ainsi. Et lui expliquer cela reviendrait à lui exposer clairement autant son passé que son attachement.

Ayant passé un week-end à se vider la tête au stand de tir et à la salle de sport, le blond avait décidé pour de bon qu'il irait voir son cadet. Inutile de se prendre la tête plus longtemps, de retourner encore et encore dans sa tête les mots qu'il lui dirait, parce-que tout ne serait assurément pas aussi simple qu'il l'espérait, et que de toute façon le plus jeune ne voudrait peut-être même pas l'écouter. Après une douche rapide, l'Américain s'était vêtu d'une chemise noire classique et d'un jean de la même couleur, enfilant par dessus son long manteau bleu nuit avant de sortir de la maison, ayant simplement prévenu Raven qu'il sortait. Bien sûr, au vu de son air tendu et relativement nerveux, la jeune femme devait bien se douter qu'il avait pris sa décision pour de bon et prenait enfin son courage à deux mains. À bien y penser, c'était ça le plus ridicule : le grand Reid Lloyd qui ne craignait rien, qui s'affirmait en toutes circonstances et ne se laissait jamais marcher sur les pieds, était terrorisé à l'idée d'affronter ses sentiments et la personne pour qui ils étaient nés. Pitoyable. Il n'y avait pas d'autre mot.

Durant tout le trajet jusqu'à l'appartement du Gallois, il avait tenté de ranger dans un coin cette colère et ce dédain qu'il nourrissait envers sa propre personne, mais plus il approchait de l'appartement du concerné et plus l'angoisse montait. Il pouvait déjà entendre l'autre l'insulter, ou lui rire au nez. Le premier cas serait encaissable, mais le second... Soupirant bruyamment dans la voiture il s'était passé une main lasse sur le front avant d'enfin arriver au bas de l'immeuble du concerné. Avant de monter, Reid avait ressenti le besoin de se griller une cigarette mais il en faudrait sans doute plus qu'une pour calmer ses nerfs, sauf qu'il n'avait pas le temps, parce-qu'à chaque seconde supplémentaire, l'envie de juste laisser tomber se faisait plus présente. Il avait alors sonné à l'interphone, pas de réponse. Deux minutes plus tard, une vieille dame sortie du bâtiment et il en avait profité pour s'y engouffrer et monter à l'étage où vivait Keith. Une nouvelle inspiration avant qu'il ne sonne à la porte. Et à nouveau rien. Rien d'autre que de petits cliquetis qui devaient être les griffes du chien sur le plancher. Mais pas de Keith. Ou peut-être faisait-il le mort parce-qu'il ne voulait pas le voir ? C'était une possibilité, sans doute la plus vraie, mais il devait en avoir le cœur net, et la seule personne qui devait savoir où il était n'était autre que sa meilleure amie : Meluzine.

Ne se démontant donc pas, Reid était reparti de l'immeuble, rejoignant à nouveau sa Camaro pour refaire le chemin inverse et retourner dans le quartier de Kensington où vivait l'étudiante. Heureusement pour lui, ils étaient déjà venu chez elle lors d'un repas où Hoffmann était également présent. Le blond avait donc sans mal retrouvé le logement en question et s'était rapidement garé en bas de l'immeuble, ne prenant cette fois-ci pas la peine de sonner à la porte d'entrée, profitant une nouvelle fois du fait que quelqu'un y entre pour s'engouffrer à sa suite. Une minute plus tard, il était devant la porte de l'appartement de la jeune femme, les poings serrés et vraiment pas sûr de ce qu'il s'apprêtait à faire. Mais non, il ne fuirait pas. Pas avant d'avoir pu voir Keith et lui avoir donné des explications. Au mieux le brun lui redonnerait une chance, au pire... Au pire Reid se boufferait les doigts d'avoir été un con et tirerait un trait définitif sur tout attachement.

Après une profonde inspiration, le trentenaire sonna à la porte, se décalant volontairement du judas pour que la jeune femme ne le voit pas au travers de la porte. Et lorsque cette dernière s'ouvrit, il ne s'encombra pas de politesse, allant droit au but. « Où est Keith ? » A quoi bon y aller par quatre chemins ? Ce n'était pas à elle qu'il devait des excuses, ni avec elle qu'il souhaitait discuter. Et si elle tentait de lui claquer la porte au nez ? Il y calerait son pied et entrerait dans l'appartement jusqu'à avoir une réponse.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
(FB) I know I failed you...
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Kensington
» The failed Haitian Diaspora
» "failed connect to server login"
» failed to connect to login server
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche
» You have failed this city.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-