Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Guerre des groupes.
La guerre des groupes est déclarée ! Venez faire gagner votre équipe ! Plus d'infos.
Joyeux Anniversaire LC !
Le forum vient de souffler sa quatrième bougies. N'hésitez pas à lui laisser un petit mot d'amour, par ici.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


HOT / Take me to your planet, venus (nova)

Made with love. From Hell.

avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 933
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Mar 27 Mar - 0:30 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Nova Ainsworth
⚜️ TAKE ME TO YOUR PLANET, VENUS ⚜️

Vince était mort depuis plus de six mois maintenant. Il était mort en Septembre, juste après l'été. Juste après nos derniers rires et journées vadrouilles avant la reprise. Et désormais, l'été revenait. Mais cette fois sans lui. L'été revenait doucement et je me sentais enfin prêt à l'affronter. Après des mois à me morfondre, je m'étais décidée à vivre. Du moins, le temps qu'il me restait. J'avais délaissé les boîtes de nuit, les rencontres inattendues et sans lendemain. Désormais, je voulais voir le monde. Vivre le plus de choses en un temps imparti. J'avais longtemps foulé l'abandon. Jusqu'à Lola. Jusqu'à ce qu'elle me prouver qu'il y avait d'autres personnes qui étaient encore là. Toute ma vie, j'en avais voulu à mes proches de ne pas me fuir, de toujours rester là. A me surveiller. A me protéger. Pendant ces six mois, je leur en avais voulu d'être parti. De m'avoir laissé, et abandonné, alors que j'aurai dû être celui qui partirait en premier. J'avais eu la sensation d'une promesse brisé. Et puis j'avais compris. Il n'était pas question de promesses ou d'abandon. La vie, on ne pouvait ni la prévoir, ni la contrôler. Je m'étais senti vulnérable sans eux. Aujourd'hui, je me sentais plus fort que jamais.  Peut-être, au fond, avaient-ils été ma faiblesse. Un doux remède pour cacher la misère. Je m'étais fourvoyé dans cette amitié d'enfant. Ce soir, j'étais un homme. Ce soir, j'avais laissé derrière moi toutes ces blessures et déceptions. Je voulais avancer. Porter fièrement mes vingt-six ans et avancer la tête haute. Alors je m'étais préparé, cheveux bien attachés pour l'occasion, petite chemise décontractée, jean noir et bottines en cuir. J'étais arrivé à l'heure et en pleine forme au métro de Westminster. Les mains dans les poches, j'attendais patiemment que Persée arrive. Persée, un prénom que je n'avais jamais oublié. Que j'avais longtemps regretté. Ma première conquête, mon premier flirt, ma première fois. Une première fois bravant tous les interdits. Un secret resté oublié des années. Je l'avais recroisé, un jour, en pleine rue. Nos regards s'étaient croisés, on s'était arrêtés, et sans réfléchir, j'avais changé ma direction pour suivre la sienne. Rien n'était jamais dû au hasard. Après cinq minutes, je sortais mon téléphone et regardais mon téléphone. Je n'avais aucun message d'elle. Elle était en retard. Alors, en soupirant, je composais son numéro et levais les yeux. Mais alors que je m'apprêtai à appeler, mon regard tomba sur un visage familier. Nova. La meilleure amie de Persée. Soudainement troublé et intimidé, je rangeas mon téléphone et m'approchais d'elle. « Hey, Nova! Salut! Euh.. Ca va? Tu attends Persée, toi aussi? J'allais l'appeler justement... . » Nous nous étions aperçus deux ou trois fois, sans jamais avoir véritablement l'occasion de discuter. Et pour une fois, j'étais mal à l'aise. Quelque chose chez elle m'intiimidait. Elle avait ce regard perçant et lumineux qui faisait chavirer mon coeur. Me rendant compte de mes pensées, je me gratttais la gorge et  souris stupidement. Je regardais autour de nous, afin d'apercevoir Persée. Ne la trouvant pas, je posais mes yeux sur Nova. Malgré moi, je me mis à l'observer, perturbé. Mon téléphone vibra alors et comme pour me sauver de cet instant gênant, je le consultais. Après quelques secondes de silence, je levais les yeux vers Nova et lançais : « Elle ne vient pas finalement... Elle est malade. . »  Je relevais les yeux vers Nova. Je ne connaissais pas l'ami de Persée qui organisait la soirée et je ne me voyais pas débarquer à l'improviste. Mais désormais que Nova était là, je ne voulais plus rentrer chez moi. Je voulais laisser la nuit nous guider et voir où elle nous emmnerait.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
she’s the moon in a morning sky;catching sights and mesmerizing hearts.

avatar
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.

» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 187
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : twenty-one years old, march 18.
» Schizophrénie : lola + rioja.
() message posté Mer 28 Mar - 3:59 par Nova Ainsworth
if you are to be the sun, i am to be icarus, a fool fated to fall, and burn, before i ever reach you even on wings of wax, i would fly towards you ✻✻✻ Persée lui en avait parlé la même journée et pour une fois, Nova n’était pas convaincue que ce soit une bonne idée de faire la fête toute la nuit. Pour une fois, peut-être que Nova avait envie de rester chez elle, à regarder la télévision, mais Persée pouvait se montrer très convaincante et les mensonges de Nova ne fonctionnaient jamais sur sa meilleure amie. Alors, au bout d’une dizaine de minutes, la jeune femme avait finalement accepté d’y rejoindre Persée et Solal en lui rappelant qu’au fond, elle n’avait qu’une vie à vivre et qu’il était mieux en profiter. Persée n’avait pas complètement tort. Raccrochant la ligne, Nova se levait de son lit, croisait son reflet dans le miroir et Nova en fut terrifiée. Ce n’était pas la Nova que tout le monde connaissait; son maquillage de la veille était toujours collé sur son visage qu’elle n’avait pas retiré ce matin avant d’aller au lit. Nova avait un train de vie qui allait trop vite et son grand-frère ne cessait de lui répéter qu’un jour, elle allait finir blesser. Nova n’y croyait pas. Nova profitait. Souvent et parfois, à l’excès. Une heure et demi plus tard, la nuit s’était installée sur Londres et Nova n’était pas à 100% prête. C’était toujours le même problème qui persistait; qu’est-ce qu’elle devait enfiler ? Au bout d’une dizaine de minutes, Nova avait –enfin– un ensemble qui mettait en valeur ses formes et son corps; une robe rouge, comme à son habitude parce que le rouge était sa couleur de prédilection. Finalement prête, Nova quittait l’appartement. « Hey Nova! Salut! Euh.. Ça va? Tu attends Persée, toi aussi? J’allais l’appeler justement… » Concentrée sur l’écran de son portable, Nova relevait les yeux, sourcils froncés. Pendant dix bonnes secondes, Nova avait eu de la difficulté à reconnaître la voix de cette personne qui s’adressait à elle. Ce n’était que lorsqu’elle pivota la tête que Nova reconnu Solal. Elle lui offrit même un bref sourire. « Non, j’attends la fée des dents. » Avait-elle répondu, sarcastique, repoussant une mèche de son visage sans le regarder. Pourtant, elle sentait son regard sur elle et dans sa tête, cela signifiait qu’elle faisait de l’effet. « Elle ne vient pas finalement… Elle est malade. » Leurs regards se croisèrent et Nova essayait de conserver ce petit sourire qui désirait apparaître sur son visage. Une partie d’elle se sentait mal, l’autre, un peu moins. Elle ignorait ce qui se passait vraiment chez elle lorsque Solal était aux alentours. « Vraiment ? » Questionna-t-elle, pas très surprise au fond tout en rangeant son portable dans son sac à main, tout de même déçue que sa meilleure amie ne soit pas présente. Nova ne connaissait pas aussi bien Solal. Ils s’étaient quelques fois et quelque chose chez lui l’attirait. Ce qui ne devrait pas être le cas. « Viens. » Lui ordonnait-elle en s’emparant de son poignet pour s’assurer qu’il ne prenne pas la fuite et Nova se dirigeait vers l’appartement luxueux. À l’intérieur, la musique lui bouchait les oreilles, les gens dansaient et se frottaient l’un à l’autre. Nova, elle-même, bougeait de la tête. La plupart des visages, Nova, ne les connaissait pas. Elle en reconnaissait quelques-uns seulement. « On commence par quoi ? Des shots de Tequila ? » Sans réellement attendre la moindre réponse, Nova s’était emparé de cette bouteille de tequila.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.

avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 933
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Jeu 29 Mar - 19:25 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Nova Ainsworth
⚜️ TAKE ME TO YOUR PLANET, VENUS ⚜️

J'étais partagé. Partagé entre deux émotions, deux sentiments. D'un coté, j'étais attristée de ne pas voir arriver Persée et de ne pas pouvoir passer la soirée à ses côtés. Elle était un doux remède depuis que je l'avais retrouvé. Avec elle, je retrouvais l'insouscience qui m'avait quitté depuis peu. Tout comme avec Lola. Mon esprit s'embrouillait, je voulais tout, et tout le monde à la fois, car en même temps, j'étais heureux d'avoir l'occasion de passer un moment avec Nova. J'étais en manque d'amour. Les histoires sans lendemain ne m'intéressaient plus, et pourtant, je ne parvenais jamais à me contenter d'une seule histoire à la fois. Je m'étais rendue compte que mon regard avait changé sur Lola. Que parfois, je pensais à elle au réveil, que d'autres je me suprenais à rêver d'elle. Mes pensées s'étaient embrouillés, les frontières limitant notre relation commençaient à s'effacer. J'attendais désormais chaque appel, je redoutais chaque retrouvailles. Tout comme avec Persée. Car j'avais fini par m'attacher à elles, et je craignais plus que tout d'être abandonné. Et le départ de Romy m'avait prouvé que sans le sexe, les gens ne revenaient jamais. J'avais beau collectionner les conquêtes, je savais que coucher avec quelqu'un, c'était lui donner son entièreté l'espace d'un moment. C'était appartenir à quelqu'un le temps de l'ébat. Je voulais que Lola et Persée m'appartiennent, pour qu'elles n'aient jamais l'occasion ou même l'idée de me quitter. Le soucis c'est que je jouais à un jeu dangereux. Nova avait de l'effet sur moi, et passer une soirée avec elle, c'était risquer de faire une connerie, et de perdre Persée. C'était déclarer une guerre. Je ne voulais pas en être la cause. Pourtant, même après sa réponse sarcastique, je n'avais pas tourné talons. Mon cerveau me disait de rentrer chez moi, seul. Mais c'était Wilson qui contrôlait mes pas, et il semblait bien décidé à vouloir bousiller mon coeur. Nova m'avait prit fermement par le poignet pour m'emmener jusqu'au lieu de fête. Au bout de quelques minutes, nous arrivons sur place, heureux qu'il n'y ai pas plus de distance à parcourir. Mon corps était fragile ce soir. A l'intérieur, du son, de la sueur et du sexe. Tout en me laissant guider par Nova, je regardais autour de moi les couples en train de se coller sur la piste de danse. La soirée avait déjà bien commencée. Je ne reconnaissais personne parmi tous ces gens là. Je me laissais guider. Elle me demanda alors par quoi on commençait, puis me proposa des shots de tequila. Surpris je haussais les souricils, bouche bé et la regardais. Je ne devais pas boire. Je devais dire non. « Oui, d'accord. » Bien joué, Solal. J'en avais perdu ma langue. Je n'osais pas parler. Alors, pour combler mon mutisme, j'attrapais deux verres à shots et nous servis. Je tendis le sien à Nova et gobais le mien, laissant le liquide chaud se répendre dans ma gorge. J'évitais de regarder Nova. Mon coeur battait à cent à l'heure. Je ne me sentais vraiment pas bien. Toute ma confiance en moi avait disparu au contact de Nova. Je ne perdis pas de temps pour nous resservir. Je devais me changer les idées. Me décoincer. Mais encore une fois, j'allais probablement au drame. Il aurait été plus sage que je rentre chez moi.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
she’s the moon in a morning sky;catching sights and mesmerizing hearts.

avatar
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.

» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 187
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : twenty-one years old, march 18.
» Schizophrénie : lola + rioja.
() message posté Mar 3 Avr - 0:23 par Nova Ainsworth
if you are to be the sun, i am to be icarus, a fool fated to fall, and burn, before i ever reach you even on wings of wax, i would fly towards you ✻✻✻ Même si ce n’était pas la première fois que Nova se rendait à une fête sans Persée, ça lui faisait toujours bizarre. Persée était sa partenaire de beuveries. Celle qui faisait fuir les hommes qui n’intéressait pas Nova ou qui l’emmerdait. Ce soir, elle était avec Solal, seule. Cet homme avec qui sa meilleure amie partageait le lit. Cependant, ce qui l’étonnait davantage était que Solal ait décidé de la suivre jusqu’à l’intérieur. Certes, elle ne lui avait pas réellement laissé le choix, mais il aurait pu tourner les talons et s’en aller. Retourner chez lui ou même rejoindre Persée chez elle pour être avec elle pour la soutenir dans sa maladie. Ça aurait peut-être été mieux pour Nova et son amitié avec Persée et Solal et Persée. Parce qu’en ce moment, Nova se comportait comme une véritable peste à vouloir quelque chose qui ne lui était destiné. Maintenant, ils étaient là. Tous les deux. Une bouteille de Tequila à eux deux. « Oui, d’accord. » Malgré la musique qui jouait trop fort, Nova avait bien constaté le silence de Solal. Avec les années, elle s’était perfectionnée dans cet art qu’était de déchiffrer les gens. Nova l’intimidait et très profondément, elle jubilait. Solal ignorait probablement dans quoi il s’embarquait en acceptant de boire avec elle de même que faire la fête en sa compagnie. Nova avait toujours été incapable de rester au même endroit plus de cinq minutes, elle avait constamment ce besoin de bouger. D’où pourquoi toutes ses journées étaient occupées jusqu’à la dernière minute de la journée. Les seules fois où elle était au repos était lorsque Nova dormait. Et plus que Nova regardait Solal, plus qu’elle avait l’impression de l’intimider pour x raisons. « Tu n’as pas à avoir peur de moi, tu sais. » C’était soudain alors qu’au fond, ça lui plaisait. Prétextant ne pas suivre ses mouvements, elle l’avait vu s’emparer de deux verres afin d’en verser l’alcool que Nova allait certainement regretté dès le réveil. De sa main droite, elle s’emparait du verre qu’il lui tendait et l’avalait d’une traite parce que c’était la règle numéro un lorsqu’on buvait de la Tequila : d’un seul coup. « Je vais danser…. » Lâchait-elle subitement en portant le verre à ses lèvres afin d’y boire le liquide légèrement doré. Ça lui brûlait la gorge et elle faisait son possible pour que ça ne paraisse pas sur son visage. Après avoir grimacé, Nova se levait du banc et se rapprochait de Solal allant même jusqu’à entrer dans sa bulle personnelle. « Merci pour les shots, Solal. » Murmurait-elle à son oreille, léger sourire sur les lèvres, main sur son avant-bras. Puis, elle recula de quelques pas, sa main glissant sur son bras avant que ses pas se dirigent vers la piste de danse. Il y avait foule, mais Nova en avait l’habitude et parmi tous ses gens, la fragile Nova se faufilait un chemin jusqu’à ce se retrouver au centre de la pièce. Maintenant, elle se déhanchait sur celle-ci comme si les gens n’existaient pas et pourtant, Nova savait qu’elle attirait les regards et ça lui plaisait. Pour les autres, c’était l’alcool, mais pour Nova c’était être le centre de l’attention.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.

avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 933
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Jeu 5 Avr - 20:29 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Nova Ainsworth
⚜️ TAKE ME TO YOUR PLANET, VENUS ⚜️

J'avais suivi Nova sans poser de question, presque hypnotisé par sa beauté. Je n'en avais pas conscience, mais mon corps était prêt à la suivre n'importe où. Je pensais, naïvement, profiter de cette soirée malgré tout. Mais je n'en avais rien à faire de cette soirée, je m'y étais tout de même rendu pour passer un moment avec Nova. Je ne me facilitais pas la vie. Après tant d'années, j'avais retrouvé Persée et je prenais le risque de la perdre en accompagnant sa jolie meilleure amie en soirée. Mais quelque chose m'entraînait dans l'erreur aveuglement. J'avais toujours agit stupidement pour des filles. En plus de collectionner les conquêtes, j'enchaînais les échecs amoureux. Mon coeur ne cessait d'être brisé depuis deux ans car j'étais incapable de choisir les bonnes filles. Elles étaient soient malades, soient pestes. Dans les deux cas, je choisissais la souffrance et les complications. Mais même si j'avais changé, je restai le même abruti inconscient. J'agissais avec les sentiments, je marchais avec le coeur. Je voulais connaître Nova, et mon envie ne passerait pas tant que je n'y répondrais pas. La frustration n'avait pas bon effet sur moi. Elle me rendait encore plus con. Quoiqu'il en soit, je me retrouvais désormais parmi des dizaines d'inconnus. Je me sentais minuscule, transparant, en trop. C'était rare que je me ressente ainsi. La présence de Nova me communiquait un sentiment de doute et de malaise. Elle m'effrayait. Car elle était trop belle, trop désirable. Elle me rendait déjà fou. Elle me lança alors de ne pas avoir peur. Horrifié, je tournais la tête vers elle. Je me sentis rougir et restais bouche bé. Puis, retrouvant mes esprits je bégayais : « Je n'ai jamais été bavard. » L'excuse était minable, mais je tentais tout de même le coup. De toute manière, Nova semblait déjà tout comprendre. J'enchaînais alors deux shots à ses côtés, dans l'espoir que la tequila me délie la langue. Mais je n'eus pas le temps de réfléchir car elle m'annonça qu'elle allait danser. Elle s'approcha alors dangeureusement de moi pour me murmurer quelques mots à l'oreille. Sa main glissa le long de mon bas et je sentis mes poils s'hérisser sur ma peau. Je la regardais, abruti, et ne répondis rien alors qu'elle s'éloignait trop vite de moi. Elle me plantait là. Comme un con. Avec une pauvre bouteille de tequila. La peste ! Vivement, j'attrapais de nouveau la bouteille et me resservis. Deux fois. Puis, je posai mon verre et la cherchais des yeux. Ne la trouvant pas, j'avançais dans la direction qu'elle avait emprunté et me frayais un passage parmis les gens. Au bout de quelques pas, je l'aperçus enfin, dansant sensuellement parmi tant d'autres personnes insignifiantes. Comme envouté, j'avançais vers elle. La tête me tournait, l'alcool faisait effet. Ou peut-être était-ce Nova. Je ne savais plus. Lentement j'avançais vers elle et lui attrapais la main. Je m'approchais à mon tour dangereusement d'elle et commençais à danser sur son srythme. Je n'étais pas un excellent danserur, mais je me débrouillais malgré mes membres raides. J'avais chaud, très chaud. Elle plongea ses yeux dans les miens et je lançais, soudainement réveillé : « Tu m'as traîné jusqu'ici j'ai quand même le droit à une danse. . » Je posais alors mes mains sur sa taille pour l'attirer contre moi. Je le savais qu'elle était dangereuse.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
she’s the moon in a morning sky;catching sights and mesmerizing hearts.

avatar
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.

» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 187
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : twenty-one years old, march 18.
» Schizophrénie : lola + rioja.
() message posté Sam 7 Avr - 3:58 par Nova Ainsworth
if you are to be the sun, i am to be icarus, a fool fated to fall, and burn, before i ever reach you even on wings of wax, i would fly towards you ✻✻✻ Reculer. Réfléchir. Deux choses que Nova n’avait pas fait depuis le moment où Solal lui avait annoncé que Persée ne viendrait pas. Elle n’avait pas tourné les talons pour retourner chez elle-même qu’elle avait fait tout le contraire; elle l’avait forcé à la suivre à l’intérieur. Nova n’avait pas réfléchi deux secondes, jouant les charmeuses avec Solal, elle le séduisait comme la charmeuse de serpents qu’elle était. Elle jouait avec sa tête, le tourmentait sans aucun scrupule. « Je n’ai jamais été bavard. » À ce moment, Nova avait pouffé de rire puisqu’elle n’y croyait pas une seule seconde. Persée lui avait beaucoup parlé de Solal, il n’existait pas une journée où son prénom ne franchissait pas les lèvres de sa meilleure amie. Nova le connaissait plus qu’elle le désirait et qu’il l’avait demandé parce que les meilleures amies se partageait tout. Persée lui avait tout dit; leur première rencontre, leur première fois et aussi les retrouvailles. Maintenant, Nova le séduisait comme Medusa avec les humains et le pire dans tout cela était que Nova savait que c’était un jeu dangereux et le pire dans tout cela était qu’elle continuait. Ce n’était pas une bonne amie. Elle était dangereuse et Nova savait que Solal savait ce détail. Un jour, elle allait se brûler les doigts à force de jouer avec le feu. Après l’avoir abandonné au bar avec une bouteille de Tequila, Nova s’était dirigé vers la piste de danse. L’abandonner était comme un jeu. Elle savait qu’il viendrait à elle parce que c’était ce que Nova faisait. Faire languir les gens. Ils revenaient toujours comme un boomerang. Mais avec Solal, elle n’était pas certaine s’il allait jouer son petit jeu. Elle filait, lui laissant la décision de rester ou prendre la sortie. Sur cette piste de danse, elle s’y déhanchait sensuellement, attirant les regards. À un moment, on lui avait attrapé la main et avant que son regard se pose sur Solal, elle s’était préparée à cogner cette personne. On ne la touchait pas son autorisation. Puis, ses yeux avaient rencontré ceux de Solal et un sourire en coin s’était affiché sur son visage. Un sourire victorieux. À un moment, elle avait plongé ses yeux dans les siens, toujours avec ce sourire victorieux. Une petite voix lui disait de s’enfuir avant de commettre l’irréparable. Elle trahissait Persée. Solal également. Tous les deux trahissaient Persée. Ce n’était pas bien qu’ils soient aussi près l’un de l’autre. Qu’ils dansent tous les deux aussi collés. « Tu m’as traîné jusqu’ici j’ai quand même le droit à une danse. » Les sourcils de Nova s’étaient haussé tandis que ses yeux regardaient ses mains sur sa taille. Ils étaient trop près l’un de l’autre. Nova devrait prendre la fuite, elle le savait, mais Nova faisait l’opposer. Elle ne prenait pas ses jambes à son cou, elle se rapprochait davantage de lui, sa main sur son épaule, son corps frôlant le sien ici et là. « Seulement une ? » Murmurait-elle à son oreille, conservant la proximité qu’ils avaient depuis que Solal l’avait attiré à lui, sa main faisant un aller-retour sur son bras. Ses cheveux lui collaient au cou, elle avait chaud. Elle était une amie indigne et Nova ne le réalisait pas, encore. Un jour, lorsqu’il serait trop tard. « Et il me semble que tu aies décidé de me suivre jusqu’à l’intérieur. Je ne t’ai pas tordu la main. » Ajoutait-elle d’une voix un peu innocente. Malgré la musique, Nova savait qu’il avait été en mesure de l’entendre. Pivotant sur elle-même, Nova allait se coller à son torse pour prendre possession de ses mains et les faire descendre jusqu’à ses hanches. « Je préfère ainsi. » Encore une fois, elle jouait avec sa tête.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.

avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 933
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Mar 10 Avr - 15:09 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Nova Ainsworth
⚜️ TAKE ME TO YOUR PLANET, VENUS ⚜️

La piste était dangeureuse, pourtant je m'y aventurais les yeux bandés. Je m'étais promis de faire les choses correctement, mais il suffisait d'une occasion pour que j'oublie mes bonnes résolutions. Persée n'était pas ma petite amie, elle ne l'avait jamais été et je ne la voyais pas l'être pour le moment. Mais draguer sa meilleure amie, c'était sans aucun doute la blesser. Je me comportais en véritable connard car au fond j'étais prêt à tout pour trouver un peu d'affection. Je voulais me blottir en Nova et me sentir protégé. Mon corps avait fini par me mener jusqu'à elle, comme ensorcelé. Sans réfléchir, je m'étais mis à danser, collant mon corps au sien. L'ambigüité s'était envolée. Moi aussi, je voulais braver l'interdit, me perdre dans mon désir, dans mes pulsions animales et égocentriques. Mon corps bougeait en fonction du sien, mes yeux ne la quittaient plus. Mon coeur battait à la chamade. Et ce sourire ne quittait plus mes lèvres. Je faisais quelque chose de mal, et ça me rendait heureux. Mes mains suivaient le bassin de Nova, tandis que je riais à sa réplique. « Je ne voulais pas paraître capricieux. » La confiance était revenue en même temps que l'ivresse. Désormais, je m'en foutais. Ma conscience s'en était allée. Il ne demeurait plus aucune frontière entre le bien et le mal. Je continuais de danser, riant de nouveau à ses paroles. Non elle ne m'avait pas forcé la main, je l'avais suivi de plein gré, à pleins poumons. Elle avait charmé mon corps et mon coeur, m'avait donné l'envie de la suivre, de la découvrir. Je ne pris pas la peine de répondre, ça ne servait à rien de faire semblant. Nous savions tout deux ce qui nous avait amené sur cette piste de danse. Elle se tourna, se colla contre moi. Je la laissais faire, l'observant le coeur battant. J'étais chanceux ce soir. Elle me chauffait ouvertement, de manière décomplexée. Je me laissais prendre au jeu, posant mes mains sur ses côtes, en dessous de ses seins? Puis, collant mon menton à sa tête, je dansais contre elle. Le monde autour de nous semblait avoir disparu, je ne ressentais que la chalaeur de nos deux corps l'un contre l'autre. J'avais besoin d'air, mais je ne voulais en rien me séparer d'elle. Lentement, ma bouche se rapprocha de son cou, et la serrant fermement contre moi, je murmurais à son oreille : « Tu rends fou... » Lentement, l'une de mes mains glissa doucement vers sa cuisse, tandis que l'autre venait se perdre dans ses cheveux pour en dégager sa nuque. Je continuais d'embrasser doucement son cou, mais plus j'y déposais de baisers, plus ma main se faisait pressante sur sa cuisse. Je la voulais. Dangereusement. Persée n'existait plus dans mes pensées. Elle n'était qu'un lointain et vague souvenir. Je ne pouvais plus cacher mon désir. Il se sentait, se ressentait. Il suffisait que je m'éloigne d'elle pour dévoiler mon trouble. Nova m'avait fait perdre la tête.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
she’s the moon in a morning sky;catching sights and mesmerizing hearts.

avatar
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.

» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 187
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : twenty-one years old, march 18.
» Schizophrénie : lola + rioja.
() message posté Mer 11 Avr - 22:37 par Nova Ainsworth
if you are to be the sun, i am to be icarus, a fool fated to fall, and burn, before i ever reach you even on wings of wax, i would fly towards you ✻✻✻ Nova avait conscience de ce qu’elle faisait et c’était cela le pire dans toute cette histoire. Elle n’avait que deux shots de Tequila dans le sang, elle n’était pas saoule. Nova avait pleinement conscience des gestes qu’elle avait à l’égard de Solal. Elle chauffait Solal parce qu’elle en avait pris la décision. Certes, ce n’était pas bien, mais Nova ne pensait pas du tout aux conséquences ce soir. « Je ne voulais pas paraître capricieux. » Il avait plus confiance en lui et Nova admirait cela. Il n’avait plus perdu sa langue, il lui répliquait, n’agissait plus comme un enfant timide et c’était exactement ce qu’elle avait voulu. La musique résonnait toujours autour d’eux, de nouveaux visages apparaissaient dans le champ de vision de Nova, mais elle n’en avait absolument rien à faire. Elle se concentrait surtout sur les mains de Solal sous sa poitrine, sur son corps qui suivait sur le sien. Même si elle ne le voyait pas, Nova savait où était ses mains et sa bouche. Près de son cou et de son oreille pour lui murmurer quelque chose. « Tu rends fou… » Le moindre mouvement qu’il effectuait, Nova en avait des frissons. Que ce soit sa main qui dégageait ses cheveux pour avoir accès à sa nuque ou celle se trouvant sur sa cuisse. Ou même les baisers sur son cou. Lorsqu’elle sentit la main de Solal se faisant plus pressante sur sa cuisse, sa bouche s’était entrouverte laissant échapper un soupir. « Je sais. » Elle n’allait pas lui mentir. Nova savait qu’elle était en mesure de rendre fou les hommes parce qu’au fond, c’était ce qu’elle recherchait. Qu’on la désire et la seule différence d’avec Solal était le fait qu’elle n’allait probablement pas le repousser comme les autres. Même si ce n’était pas la chose à faire, Nova avait ce désir d’aller plus loin. Elle voulait braver l’interdit même si cela signifiait de blesser sa meilleure amie. Un jour, Nova allait regretter cette décision et être blessé surtout si elle continuait de jouer ce jeu dangereux. Solal était l’interdit. Celui qu’il ne fallait pas toucher parce que sa meilleure amie avait des vues sur lui. Elle aurait dû établir une distance entre eux et ce soir, à cet instant, Nova ne regrettait pas d’être collé à Solal. « Trouve-moi si tu peux. » Nova lui faisait maintenant face, ses lèvres frôlant les siennes tandis que sa voix était un murmure. Elle ignorait s’il l’entendrait avec tout le bruit autour d’eux, mais d’une certaine manière, Nova savait qu’il comprendrait. Puis, elle déposa ses lèvres sur les siennes pour l’embrasser très vite avant qu’elle se sépare de lui pour finalement s’éloigner de lui. Parmi tous ses gens, Nova se faufila un chemin jusqu’à atteindre une pièce où la musique était étouffée. « Tu m’as trouvé. » La porte était fermée derrière lui, il n’y avait que Solal et Nova. Ils étaient tous les deux, seuls. Nova avait essayé de jouer la timide, celle qui était difficile à avoir, mais elle avait échoué lamentablement. Coupé du monde, elle le regardait – ou plutôt l’invitait à s’approcher d’elle – tout en se mordillant la lèvre inférieure. Impatiente, elle diminua la distance entre eux jusqu’à ce son corps soit collé complètement au sien et ses lèvres sur les siennes. Elle l’embrassait avec désir et son corps le désirait.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.

avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 933
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman) & bodevan h. andrews
() message posté Ven 13 Avr - 14:02 par Solal D. B. Fitzgerald
Solal D. B. Fitzgerald & Nova Ainsworth
⚜️ TAKE ME TO YOUR PLANET, VENUS ⚜️

Un soir d'été, je m'étais retrouvé seul en compagnie de Persée. Un soir d'été, sous les étoiles, dans un autre pays. Dans une vie qui ne semblait plus m'appartenir. Ce soir là, j'avais perdu ma virginité, sans me soucier des lois établis. Notre première étreinte avait longtemps été un secret. Je l'avais cru irréelle, comme si elle n'avait jamais eu lieu. Jusqu'à ce que je la retrouve, ici, dans cette grande ville qu'était Londres. Depuis quelques semaines, j'avais retrouvé son corps. Mon coeur battant du premier soir, cette frénésie, cette envie. Je n'avais jamais songé à tomber amoureux de Persée, mais l'occasion pouvait se présenter. Au fond, je le savais, moi, qu'elle voulait m'aimer. En réponse, j'allais me taper sa meilleure amie. Quelque part, c'était une manière de ne pas avoir à faire le premier pas. Je la blessais pour l'obliger à s'imposer. C'était elle qui avait organisé cette rencontre après tout, c'était elle qui nous avait prévenu au dernier moment. Elle connaissait sa meilleure amie. Elle connaissait les hommes. Elle l'avait cherché au fond. Elle l'avait cherché... J'espérai que ces mots effaceraient la culpabilité qui tâchait désormais mes mains, en vain. Elle restait là, et je ne m'arrêtai pas. Car Nova m'avait rendu fou. Je voulais tout posséder, tout avoir, tout obtenir. Avant d'être privé du simple fait de vivre. J'étais encore plus lâche et plus faible que les autres hommes. J'étais à moitié fini, un putain de prototype avorté. Fallait pas m'en vouloir, j'avais été créé pour échouer. Mes mains continuaient de parcourir lentement le corps de Nova. Je me contrôlais. Ma main sur ma cuisse voulait explorer d'autres parties de son anatomie, mais je me retenais. Nous n'étions pas seul. En principe, je ne l'étais pas non plus. C'est de ta faute Persée, il fallait m'aimer. Je chassais son visage de mon esprit lorsque Nova se mit à parler. Un sourire fasciné apparut sur mes lèvres. Putain, elle était sexy. Elle savait y ffaire. Je restais là, comme un con, à la regarder d'un air idiot. Lentement, elle se rapprocha de moi. Ses lèvres touchaient presque les miennes. Mon ceur se mit à battre à tout rompre. Je devenais fou. Elle me murmura de la trouver. Je fronçais les sourcils, sans comprendre, les yeux fixés sur ses lèvres. Trop vite, elle m'embassa et s'éclipsa. Comme endormi, je restai là, à regarder autour de moi planté en plein milieu de la piste. Sans perdre une minute, je commançais à tourner en rond dans la pièce, je la cherchais. Je ne pensais qu'à ça. Au bout d'un long moment, je compris en enfin dans quelle genre de pièce elle était allée. Elle ne perdait pas de temps. Soudainement paniqué, je me dirigeais vers le bar, pour me servir un autre shot de tequila Je ne devais pas penser à Persée. Ni à Lola. Putain j'y avais pensé. Je ne devais penser à rien d'autre que l'instant présent. Une fille magnifique m'attendait quelque part dans cet appartement pour braver les interdits. J'étais le chanceux de cette soirée. Je ne devais pas passer à coté. Alors sans regarder derrière moi, je me dirigeais vers les portes fermées. J'ouvrais chacune d'elles; Visiblement il y avait d'autres chanceux ce soir. Mais pas autant que moi. Pas autant que moi... Je l'avais enfin trouvé. Seulement deux minutes s'étaient écoulées depuis qu'elle m'avait laissé sur la piste de danse, mais j'avais la sensation de la découvrir à nouveau. De la voir pour la toute première fois. Elle était là, au milieu de la pièce, séductrice. Je refermais la porte derrière moi et affichais un sourire lorsqu'elle annonça que je l'avais trouvé. Elle s'approcha de moi, et sans perdre une seconde, m'embrassa. Mes bras se resserèrent autour d'elle, une de mes mains vint se poser dans sa nuque pour guider sa tête dans ces baisers. Elle me fit reculer jusqu'à cette fameuse porte, collant son corps contre le sien. Mon autre main quitta sa taille pour caresser son dos, puis ses hanches, puis ses fesses. C'était mal ce que l'on faisait. Très mal. Mais la vérité, c'est qu'on s'en foutait. Je n'avais pas le temps de jouer au chat et à la souris. Je voulais vivre, aimer, échouer maintenant. Je continuais d'embrasser Nova, comme si le temps manquait. Elle m'avait fait perdre la tête. La suite serait impardonnable. Mais nécessaire. Sans plus attendre, je pivotais et la collais à mon tour contre le mur. Je quittais ses lèvres pour embrasser son cou puis le haut se des seins. Et dans ma tête, les mêmes phrases tournaient en boucle : Je suis désolée Persée. J'suis pas un mec bien. Mais j'ai pas le temps de jouer. Juste le temps d'aimer. J'arrêtai de l'embrasser mais la gardais fermement dans mes bras, contre ce mur : « C'est mal ce qu'on fait, Nova. » Je la regardais, essouflé. Mais à force de la regarder, mon coeur craqua de nouveau. J'embrassais doucement ses lèvres. Puis son cou, avant d'ajouter, perdu dans sa cascade de cheveux bruns : « Si tu t'en fous... Alors moi aussi. » Je n'avais pas le temps. Pas le temps de jouer, juste celui d'aimer.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
she’s the moon in a morning sky;catching sights and mesmerizing hearts.

avatar
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.

» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 187
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : twenty-one years old, march 18.
» Schizophrénie : lola + rioja.
() message posté Dim 15 Avr - 1:50 par Nova Ainsworth
if you are to be the sun, i am to be icarus, a fool fated to fall, and burn, before i ever reach you even on wings of wax, i would fly towards you ✻✻✻ Était-elle vraiment à deux pas de trahir sa meilleure amie sans ressentir le moindre scrupule ? Oui et c’était cela le plus affreux dans la situation. À cet instant précis, Nova ne regrettait pas d’avoir chauffé Solal ou même de lui avoir fait des avances. Plus tard, peut-être qu’elle allait regretter, mais pour le moment Nova vivait sa vie. You only live once, comme ils disaient tous. Elle ignorait ce que Solal pensait ou même s’il pensait à Persée. Pour sa part, sa meilleure amie lui avait traversé l’esprit quelques secondes avant que Nova l’oubli et que son attention se reporte sur lui. Ils étaient tellement proches l’un de l’autre. Nova se sentait désirée par Solal et elle jouait la fille difficile à avoir alors qu’elle serait prête à tout lui donner pour une nuit. Rien qu’une nuit où ils seraient tous les deux égoïstes et où elle pourrait se perdre dans ses bras. Ça ne voulait absolument rien dire. Nova n’allait pas tomber amoureuse de lui, elle n’allait pas essayer de l’avoir à elle seule parce qu’elle l’aurait eu pour une nuit. C’était son côté égoïste et enfantin qui parlait. Lorsque les premiers rayons du soleil allaient apparaître demain, ils allaient oublier pour ne plus jamais en parler. Ils allaient conserver ce secret entre eux afin d’éviter que le cœur de Persée soit brisé parce que Solal et Nova tenaient à elle. Pas suffisamment pour s’arrêter avant de commettre l’irréparable. La ligne était officiellement traversée maintenant. Il n’existait plus qu’une chance de reculer et Solal devait être celui à le faire pour la simple et bonne raison que Nova n’allait pas reculer. Elle ne s’était pas enfuie en lui demandant de la trouver pour finalement reculer. Ça ne lui ressemblait pas. De toute manière, c’était trop tard. Ils étaient seuls dans cette chambre, loin des autres, elle l’avait embrassé et Solal avait répondu à son baiser. Il l’avait même intensifié en baladant ses mains sur son corps. Elle frissonnait à chaque mouvement comme elle avait frissonné lorsque son corps chauffé avait touché la froideur de la porte sur son dos. Elle était prise entre Solal et la porte. « C’est mal ce qu’on fait, Nova. » Pourtant, il ne bougeait pas. Il restait collé à elle, l’emprisonnant entre son corps et le mur. Malgré cela, Nova avait relevé la tête, l’avait regardé avant de pencher la tête, une légère moue de déception sur son visage. Elle aurait dû lui imposer un choix : partir ou rester. Vivre ou regretter. Dans les prochaines minutes, ça allait arriver et elle s’attendait à ce qu’il recule, qu’il la repousse finalement avant de l’abandonner ici. Mais rien de tout cela arriva. À son étonnement, il restait près d’elle, recommençant à l’embrasser d’abord doucement sur les lèvres avant de dévier dans son cou. « Si tu t’en fous… Alors moi aussi. » Ses mains s’emparèrent de son visage, l’obligeant à la regarder, ses doigts caressant un peu son visage parce qu’après tout, Nova était en mesure de se montrer douce. « Dis-moi ce que tu veux. » Murmurait-elle contre ses lèvres pour la millième fois et elle lâcha son visage pour reprendre là où elle l’avait arrêté. Ses mains s’aventuraient davantage sur son corps, ses mains qui déboutonnaient sa chemise. Sans aucune raison valable, elle se faisait impatiente et après avoir bataillé pendant cinq bonnes minutes, elle lui retirait enfin sa chemise, ses lèvres déviant jusqu’à son cou, à son tour, ses mains jouant avec le bouton de son pantalon. Et sans dire le moindre mot, elle arrêta de l’embrasser et lâchait, comme une bombe : « Ne tombe pas amoureux de moi. » C’était un avertissement. Nova n’était pas digne d’être aimé par quelqu’un comme Solal. Il finirait par avoir le cœur brisé et Nova n’en aurait aucun scrupule. Il était averti.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
HOT / Take me to your planet, venus (nova)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Chaos Nova, Double bash...
» Waterloo, vidéo documentaire origine Planet
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Grande Bagarre! (Venz Spartiate et autres! Vous êtes les biens venus!)
» Des visiteurs venus d'ailleurs, ooooooooooooooh !!!!! [Mission rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-