Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Résultats de la Guerre des groupes !
Après presque un mois de lutte acharnée, il est temps de découvrir les résultats. Rendez-vous par ici.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Underbelly Festival Southbank

Guyliner.

avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 8706
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
() message posté Mar 1 Mai - 2:03 par Ethan I. Hemsworth
@AMANDA E. HEMSWORTH @TOBHIAS J. COCHRANE Je n'en attends pas moins d'Amanda de rentrer dans mon jeu. « C’est déjà tellement. » J’acquiesce, l’air sérieux, pour pousser la plaisanterie jusqu’au bout. Pas facile de réprimer le rire qui se débat dans mes poumons, pas plus de réfréner la mine guillerette que je devrais afficher. Celle que j’ai habituellement à chacun de ses sourires, à chaque parole légère. Parce qu’ils se font rares depuis son voyage en Australie. Comme pour la féliciter d’avoir bien répondu, je la libère de mon emprise, me remettant à marcher calmement. Je me demande si elle perçoit ce que j’ai dans la tête quand je lui propose une activité en pleine air. Boire dans un bar de plein air, en toute logique cela devient une activité de plein air. « J'avoue que je suis épatée qu'il fasse aussi beau, et si peu froid. » Je me retourne un instant, laisse mes yeux se balader de son visage à son t-shirt. Je songe à un autre avantage du beau temps, la peau que ses vêtements dévoilent. Mes yeux remontent jusqu’aux siens, alors je les vois se perdre dans le décor, vagabondant un peu partout. Je ne peux pas m’empêcher de me retourner, juste pour le plaisir de l’observer s’extasier. Je n’ose même pas la distraire. J’ai l’impression qu’elle est heureuse, l’espace d’un instant, qu’elle se sent bien. C’est un spectacle d’autant plus précieux de me dire que ma compagnie n’est pas étrangère à sa bonne humeur. Depuis son retour de voyage, j’ai l’impression d’accomplir un miracle à chaque geste, chaque parole dénuée de tristesse que je récolte. Je n’ose tellement pas la déranger que des bruits de pas plus rapides me surprennent, n’ayant pas réalisé l’avance prise sur elle. Je n’ai pas même le temps de me retourner complètement que je me retrouve par terre, dans un réflexe maladroit de la rattraper. Ses mains qui m’agrippent, c’est tout ce que j’ai senti avant de perdre l’équilibre, trébuchant à sa suite. « Outch. » Ouais. Une chance que je sente de l’herbe sous ma tête. Parce qu’à en croire notre position, mes mains ont préféré protéger Amanda plutôt qu’amortir ma chute. Je la sens se détacher de ma poitrine, sa nouvelle position m’offrant une vue imprenable sur son désarroi. « Est-ce que ça va ? Je suis désolée. Ça va la tête ? J'ai eu l'impression que tu t'étais cogné… » Pas le temps de répondre qu’elle se lance dans une inspection minutieuse de ma tête. Je suis toujours étalé dos contre terre et je me sens davantage ridicule que souffrant. Mais cette proximité n’est pas désagréable. « J’ai dû perdre quelques neurones, ça ne va pas arranger mon état. » Un peu d'humour ne causera pas plus de dégâts. Je trouve ça plus convainquant pour la rassurer qu'un simple tout va bien. Je tente de me redresser, l’entrainant avec moi dans une position assise. « Toi tu n’as rien ? » Dans le procédé, j’espère examiner ses jambes, ses bras à la recherche de potentielles éraflures. « À bien y réfléchir, j’ai mal par ici » Mon indexe lui indique ma mâchoire. « Tu veux bien regarder de plus près ? » En réalité, je n’ai mal nulle part, ce qui est réellement douloureux, c’est de ne pas rire à l’idée qui me traverse l'esprit. Je la laisse approcher son visage du mien, guettant ses lèvres du coin de l’oeil. Quand elles sont assez proches, beaucoup trop proches, je m’en empare, mon baiser entrecoupé d’un sourire malicieux que je ne peux plus réprimer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/07/2017
» Messages : 2627
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « nicola simoes. »
» Âge : « vingt sept ans (13 août 1990). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, levi g. woodhull-barnett, constance a. love-baert. »
() message posté Mar 1 Mai - 16:00 par Tancredi A. De Conti
@shiraz m. monroe Il secoue la tête de droite à gauche en levant les yeux vers le ciel. « Ma petite Shiraz .. » Il s'approche. Il encadre son visage de ses mains une fois que Shiraz a finit de boire un peu de sa boisson. « Peut être que là, tu es un guide mais .. » Il ne reconnaît. Il l'a suivit au festival sans se rendre sur le net afin de prendre connaissance de l'ensemble du programme. Du coup, il ne sait pas quels artistes sont là.  Il ne sait pas non plus a quels endroits exacts ils se représentent. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il a assez de clopes afin de ne pas être en manque de nicotine jusqu'à ce qu'ils retrouvent l'appartement. Aussi, qu'il y a un tas de paquets de chips dans le sac de Shiraz. Il pose son front contre le sien. « Tu es une vraie dictatrice surtout avec moi  ! » Il pose ses lèvres un court instant bien qu'un sourire apparaît sur ses lèvres en même temps. « Je suis désolé de te l'apprendre. » Il se recule tout en riant légèrement. Mais, il a totalement raison. Dès que Shiraz lui demande de faire quoique ce soit ou de la suivre quelque part, l'actrice a toujours « gain de cause » au final.  Même si  Shiraz l'a a l'usure alors qu'il râle toujours autant. Il fronce les sourcils avec une « moue » inscrite sur les lèvres. « Hum. Peut être que t'as raison. » Il n'a pas envie de reconnaître totalement que Shiraz a raison. Mais, il le sait qu'au final ils n'auront que des souvenirs positifs de ce festival en partant de là. Après tout, il n'y a aucunes raisons qu'ils en aient des négatifs. A « contre coeur » il abandonne sa clope lorsque Shiraz l'agrippe afin qu'ils s'éloignent de ce point de restauration. « Trop bi ..  » Mais, il n'a pas le temps. En tout cas, il se dit quau fond c'est « sympa » que même après sept ans de relation, il est possible qu'ils aient encore des « premières fois » ensembles. Il manque de perdre en grande partie le contenue de sa boisson. «  .. Aaaah .. Aaah .. Mon dieu .. » C'est a cause des bonds de Shiraz qui le traîne jusqu'au lieu où se tient le cirque. Apparemment, a en croire l'état d'excitation de Shiraz il a bien fait de ne pas faire le choix de ce concert. Il se libère de son emprise lorsqu'ils sont enfin dans la queue. « Alléluia ! » Il soupire. Il boit enfin un peu de sa boisson. « Tu sais, avec mon vieil âge tu n'devrais pas me faire marcher aussi vite. » Il rit tout en sortant son paquet de clopez de sa veste afin d'en prendre une tout en sortant en même temps son porte monnaie puisque si le festival en lui même est payant, les entrées des divertissements sont payants.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 1333
» Avatar : the Queen.
» Âge : 91 ans.
() message posté Dim 6 Mai - 10:12 par Her Majesty
Surprise....

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS


La journée ne pourrait pas être plus parfaite : du soleil, une agréable compagnie, des spectacles qui vous en mettent pleins les yeux... Forcément vous en avez aussi profitez pour manger et boire, afin de ne passer à côté de rien.
Seulement depuis peu vous commencez à ne pas vous sentir très bien, et il semblerait que vous n'êtes pas le seul dans cet état. En vue de l'actualité récente (l'empoisonnement de l'ex espion Russe et de sa fille au début du mois de mars dernier), il ne faut pas longtemps pour qu'un mouvement de panique ne se fasse ressentir au festival... Il semble évident, que quelque-chose ne va pas.

Pour connaître les symptômes de votre personnage, lancé le dé et celui-ci vous le dira. Rendez-vous par ici.


Revenir en haut Aller en bas
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.

avatar
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.

» Date d'inscription : 10/01/2016
» Messages : 961
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : teresa oman
» Âge : vingt-quatre ans depuis le douze septembre.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) ; solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & bodeva h. andrews (g. hedlund)
() message posté Ven 11 Mai - 21:00 par Shiraz M. Monroe

@Tancredi A. De Conti ; Tancredi était parvenu à me maintenir en place trente secondes pour m'annoncer que j'étais une dictatrice, avant de m'embrasser. Je gloussais et m'échappais de son étreinte. Oui, j'aimais décider les choses. Parce que j'étais toujours certaine qu'en fin de compte, il en serait heureux. J'avais beau faire des caprices, je ne pensais pas qu'à moi. Je connaissais mon copain depuis assez de temps pour savoir y faire avec sa réticence quotidienne. Il avait cette tendance à toujours partir défaitiste, mais moi, je savais lui montrer qu'il ne fallait jamais se décourager. Qu'en fin de compte on pouvait être surpris. Je le tirais énergiquement jusqu'au cirque; regardant autour de nous pour trouver les chemins les plus rapide. Je n'aimais pas perdre du temps. Je l'avais tant bousculé qu'il n'avait pas eu le temps de répondre à mon enthousiasme. Lorsqu'il me rejoignit dans la file d'attente, je me rendis compte qu'il tentait de se dépatouiller avec son verre à moitié vide désormais. Je le regardant, un sourire moqueur aux lèvres. « Tu me fais rire. Heureusement que t'es beau, parce que c'est pas pour ta folie que je suis avec toi. » Au fond, c'est ce que j'aimais chez lui. Il était différent de moi. Calme, réfléchit, toujours prêt. Il n'était ce que je ne serai jamais, il m'aidait à faire les bons choix. Je le regardais tendrement, et me hissais sur la pointe des pieds pour l'embrasser. Puis je me blottis contre lui, alors que nous attendions de passer l'entrée du cirque. C'est alors que soudainement, j'eus froid. Ou chaud. Je ne savais pas trop ce dont il s'agissait, mais je ne me sentais pas à l'aise. Je me détachais de Tancredi et me redressais. Concentrée, je tentais de ne pas laisser ce sueurs froides désagréables me gâcher la journée. On passa l'entrée, mais bientôt, je découvris que de nombreuses personnes ne se sentaient pas bien. Tout le monde était agité et les sueurs froides redoublaient. Je regardais Tancredi avec de grands yeux avant de lancer : « Oh bah merde alors...  » Et sans mot dire, je passais ma main sur mon front pour en enlever la sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice

avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 25/07/2015
» Messages : 14203
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : Emily Jean Stone
» Âge : 26 ans, née un 14 février
» Schizophrénie : tessa (a. kane) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively) & firmin (j. dornan)
() message posté Sam 12 Mai - 17:59 par Autumn L. Schoemaker

    @Levi G. Woodhull-Barnett Dans la culture artistique, je n’ai aucune connaissance. De par mon métier, je n’ai pas vraiment la possibilité de passer des heures à écouter la musique ou à me rendre à divers spectacles. C’est donc dans l’inconnu que je me rendais avec Levi. C’était l’occasion de profiter du temps libre avec lui et surtout de l’excellent soleil qui embellit la journée. Pour agrémenter ce beau moment, je ne pouvais m’empêcher d’embêter mon petit ami. Il me tira la langue et je ne pus m’empêcher de rire. La journée s’annonçait vraiment belle et agréable. « Hum, t’as raison. Ce n’est pas juste. » J’avais envie de l’embêter un peu plus en lui disant que j’ai toujours raison. Il va falloir qu’il se fasse à cette idée et qu’il accepte que tout ce que je dis est vrai, ou presque. Mais je me retins ne voulant pas paraitre désagréable. Je pense qu’il commence à me connaître depuis le temps que nous sommes ensemble et qu’il sait que je ne me prends pas pour quelqu’un de supérieur aux autres et ma blague serait bien passée. Pourtant les mots restèrent dans ma tête. Ne sachant pas vers quel concert nous allons nous rendre en premier je demandai simplement quelque chose de rythmé et cela ne sembla pas déplaire à Levi. J’ignorai les styles de musique qui nous étaient proposés mais il me rassura rapidement. « Evidemment qu’il y a ça ici ! » Il me tendit ensuite son portable me laissant le loisir de parcourir le programme de la journée. « Tiens regarde et tu me dis ! » Mes yeux parcourent le programme sans trop faire attention aux noms mais plutôt au style indiqué juste à côté. « Il semble avoir un concert de rock dans vingt minutes ça te tente ? » Il y avait d’autres styles intéressants mais les concerts étaient déjà commencé alors autant en choisir un qui n’a pas encore jouer. Le temps d’attente nous permettra de faire un petit tour pour arriver jusqu’au lieu de concert. Après avoir été nous chercher à boire, Levi me tend ma boisson. « Et voilà, Mlle ! » En guise de merci, je dépose un rapide baisé sur sa joue. Je peux devenir assez romantique comme demoiselle. « En route ? » Main dans la main nous partons vers le concert que j’avais choisi. Je dégustais mon soda tranquillement. Nous arrivions au concert ou une petite foule se tenait devant la scène. Le soleil commençait à bien chauffer et après une demi-heure à bouger au rythme des tonalités je commençais à avoir mal au ventre. Difficile de ne pas voir que je devenais blanche. J’avais des nausées et le peu que j’avais avalé sur la journée semblait vouloir repasser. Sans dire un mot, je laissai Levi et tentai d’aller plus loin ou peu de personnes se trouvaient. J’essayais de caler ma respiration à un rythme régulier pour ne pas vomir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/07/2017
» Messages : 2627
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « nicola simoes. »
» Âge : « vingt sept ans (13 août 1990). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, levi g. woodhull-barnett, constance a. love-baert. »
() message posté Dim 13 Mai - 15:11 par Tancredi A. De Conti

@Shiraz M. Monroe Il fronce les sourcils tout en faisant apparaître la petite flamme qui libère la dose de nicotine qu'il a entre les lèvres. « Tu préférerais que je sois moche mais avec autant de folie que toi ? » lance t il un sourire inscrit sur les lèvres avant que Shiraz se hisse sur la pointe des pieds afin que ses lèvres rencontrent les siennes. Il espère que ce n'est pas le cas. Sinon, ils ne seraient pas en accord. Il préfère de loin être tel qu'il est sans qu'il ne transpire aucune once de folie que le contraire. Quoiqu'il aurait pu être comme Shiraz : Soit, un physique a tout épreuve qui dégage un degré plus qu'important de folie vingt quatre heures sur vingt quatre et sept jours sur sept. Mais si ce serait le cas .. S'ils se ressemblaient trop, ils ne seraient peut être pas ensembles. Qui sait .. « Je suis sur que j'ai un peu de folie en moi, en plus. » marmonne t il d'une voix basse sur le ton de la plaisanterie alors que Shiraz est dans ses bras, contre lui.  En fait, il n'en a pas. En plus de son caractère de base, c'est peut être parce qu'il a eu une vie de « folie » dans le mauvais sens du terme avec les activités plus que limites de ses parents qu'il l'a bannit lorsqu'il a prit son envol loin d'eux. Encore dans la queue, il a d'un coup l'impression qu'il tangue. Alors, il pose sa tête sur le haut de la tête de Shiraz, clignant des yeux ou les fermant un court instant tout en la tenant contre lui d'un bras tandis que l'autre est balant le long de son corps avec la fin de sa bière qu'il tient toujours du bout des doigts. Il secoue légèrement la tête et finit sa bière d'une traite avant de jeter le gobelet dans la poubelle la plus proche lorsque Shiraz se recule. Puis, ils passent enfin l'entrée du cirque. S'ils se concentrent sur ses pas alors qu'il a maintenant l'impression d'être sur un manège qui tourne sans cesse, il se rendit compte lui aussi que d'autres personnes ne se sentaient pas bien. Il tourne la tête vers Shiraz. « Ca va, toi ? » lui demande t il d'un coup inquiet. « Peut être qu'il vaut mieux que l'on parte, non ? » Il se dit qu'il y a un risque qu'a un moment l'agitation et la panique des londoniens qui ne comprennent pas ce qui se passe exactement tant les symptômes sont soudains, deviennent ingérables. Alors il préfère qu'ils s'éloignent de là voire qu'ils partent du festival. Il prend la main de Shiraz histoire de ne pas la perdre et commence a faire demi tour lorsque les vertiges prennent plus d'ampleur. Il s'arrête. « Je crois que ..  que .. » dit il maladroitement pour essayer de la prévenir mais c'est trop tard puisqu'il tombe au sol.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/01/2017
» Messages : 6788
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « ansel elgort. »
» Âge : « vingt trois ans (07 mai 1995). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, tancredi a. de conti, constance a. love-baert. »
() message posté Dim 13 Mai - 17:14 par Levi G. Woodhull-Barnett

@Autumn L. Schoemaker Il sait qu'il y a des concerts de musique dans un large panel de styles afin que tous les londoniens en trouvent un qu'ils soient dans leurs goûts. Mais, il ne connaît pas non plus le nom de tous les artistes.  Il ne sait pas non plus combien il y a de concerts avec de la musique qui « bouge » et qui ne « l'endorme » pas. Alors, il vaut mieux qu'Autumn parcourt le programme qu'il vient de faire apparaître sur l'écran de son portable qu'il lui tend afin de faire le choix qui lui convient le mieux. Après tout, il est peut être possible que la rouquine tombe sur l'un des artistes qui fait partie de sa playlist ou qu'un des flyers lui plaisent plus que les autres ou encore vu que si le festival est gratuit, les entrées de tous les divertissements sont payants, il en faut un qui ne soit pas déjà en cours ou même dans pas trop longtemps. Au final, ils iront a un concert de rock qui commence dans vingt minutes a peine. « Oui, ça me tente. Parfait ! » dit il avec un sourire inscrit sur les lèvres en reprenant son portable qu'il glisse a nouveau dans la poche de son jeans avant de faire l'achat des deux sodas. Après un rapide contact des lèvres de la rouquine sur l'une de ses joues, ils rejoignent assez rapidement  le lieu où se tient le concert main dans la main. Après l'achet des deux tickets d'entrées, Levi finit sa boisson afin que cela ne l'encombre pas pendant le concert avant qu'ils ne se faufilent a travers la foule de londoniens déjà présents devant la scène. A un moment, il ressent des maux de ventre qu'il balaie a chaque fois en faisant une légère pression dessus. Cela doit être dû au faut qu'il remue son corps au rythme de la musique alors que les rayons du soleil tapent. Mais d'un coup, en tournant la tête il voit qu'Autumn part, sans rien dire. Il la suit de près. « Hey, Autumn .. » dit il en posant une main dans son dos. « Ca n'va pas .. Qu'est ce que t'as ? » demande t il inquiet en remarquant que la jeune femme est toute blanche, posant alors sa main sur son front. Soudain, il passe du statut de simple petit ami a quelqu'un qui bosse dans le domaine médical faisant passer au second plan ses propres maux de ventre s'apparentant plus a des nausées. « Assis toi. Je vais te chercher de l'eau .. Je reviens. » dit il en regardant derrière lui en espérant qu'il soit possible d'en trouver pas loin. Peut être qu'il aimerait prendre un aliment avec du sucres au cas où .. D'où le fait qu'il veut qu'Autumn s'assoit : au moins s'il y a un malaise, la jeune femme ne tombera pas de haut et ne se fera pas mal. Après quelques minutes d'absence lors desquelles il a vomit dans un coin, il revient vers Autumn. « Comment tu te sens ? Ce n'est pas passé ? » demande t il en s'accroupissant devant elle en lui tendant la bouteille d'eau après l'avoir ouvert. « J'ai l'impression qu'on est pas .. que t'es pas la seule a être malade. » dit il en faisant référence au fait qu'il a croisé d'autres gens qui ne se sentait pas bien sur le chemin.  
Revenir en haut Aller en bas
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.

avatar
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.

» Date d'inscription : 10/01/2016
» Messages : 961
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : teresa oman
» Âge : vingt-quatre ans depuis le douze septembre.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) ; solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & bodeva h. andrews (g. hedlund)
() message posté Dim 13 Mai - 19:56 par Shiraz M. Monroe

@Tancredi A. De Conti ; « Ah non. J'aime pas les moches moi. Reste toujours aussi sexy, un jour peut-être tu deviendras aussi dinguo que moi! » Je levais les bras en l'air comme pour accompagner mes dires. J'avais conscience d'être la plus part du temps, très perché. Mais je m'en fichais. J'avais fini par me rendre compte que les gens m'acceptaient ainsi, ou pas du tout. Tout en sautillant sur place, je me tournais vers lui et l'embrassais sur le nez, en me hissant sur la pointe des pieds. Telle une enfant, j'étais impatiente d'assister au spectacle de cirque. J'étais toujours enthousiaste pour tout et n'importe quoi. Tancredi s'y était fait, et s'en amusait presque. Il ne pouvait jamais s'ennuyer à mes côtés. « Ah bah faut que tu me montres ça alors! » Lançais-je en accompagnant le tout d'un petit coup de poing dans le torse. Mon excitation s'envola bien vite lorsque les sueurs froides me prirent. Je tentais de cacher la chose à Tancredi, afin de ne pas l'inquiéter et le faire revenir sur ses pas. Mais très vite, lui aussi sembla se sentir mal. Inquiète, je me tournais vers lui et me laissais embarquer alors qu'il parlait. « Non mais ça va. Juste des sueurs froides. Ca va passer t'inquiètes. » Je relativisais toujours, même dans les situations d'urgences. Ainsi, je ne réalisais pas tout de suite ce qui allait se passer. Je le vis marcher, puis tomber. Mais mon cerveau, lui, prit bien trente secondes pour analyser la situation. Lorsqu'enfin je revins à moi, je me précipitais sur lui et le secouais dans tous les sens. Puis sans attendre, je sortais le kit de survie que j'avais toujours dans mon sac. Et oui, Shiraz Monroe était toujours prête. Mais très vite, je le vis ouvrir les yeux, et abandonnant mon attirail, je me penchais sur son visage pour l'embrasser doucement : « Ah non vieux papi, tu m'abandonnes pas. Allez réveilles-toi! C'est moi, c'est Max! » Je jouais le sarcasme, mais au fond de moi, j'étais terrifiée. Que nous arrivait-il?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/07/2017
» Messages : 2627
» Pseudo : « moo' »
» Avatar : « nicola simoes. »
» Âge : « vingt sept ans (13 août 1990). »
» Schizophrénie : « lou ann m. busby, levi g. woodhull-barnett, constance a. love-baert. »
() message posté Sam 19 Mai - 8:01 par Tancredi A. De Conti

@Shiraz M. Monroe C'est une « Bonne réponse Mlle Monroe. » qu'il lance avec un sourire inscrit sur les lèvres. Parce qu'il n'aurait pas réussit a la fois a  perdre de son « sex appeal  » et faire connaître une expansion de son potentiel « dinguo » à la hauteur de celui de Shiraz. Même seulement l'un des deux. Alors cela lui convient que Shiraz n'aime pas les moches. Tout comme le fait qu'il doit faire en sorte d'être toujours « aussi sexy. » Encore plus que Shiraz accepte de vivre avec son caractère de « relou » ou encore de « pépère » sans qu'une once de folie s'imprègne « un de ces quatre » de son corps de presque trentenaire déjà. « Outch. » dit il avec une grimace inscrite sur les lèvres en posant la paume de sa main sur l'endroit de son torse qui a reçu le poingt de Shiraz. « J'le ferais compte sur moi ! » ajoute t il en riant légèrement. Mais, il a bel et bien compris que Shiraz est aussi sceptique que lui là dessus. Alors, même s'il sait qu'il s'avance beaucoup en disant qu'au plus profond de son être sa cache une once de folie, il n'a pas d'autres choix que de faire en sorte que dans les prochaines heures, les prochains jours ou encore les prochaines semaines de la faire surgir a un moment ou a un autre. Ce qui est en tout cas là, mal partit .. Parce que les sourires inscrits sur les visages et les rires sortant de la bouche des londoniens présents dans l'enceinte du cirque s'estompent laissant place a des grimaces dues a des symptômes soudains. Ce qui entraîne lentement de l'agitation et la panique. Alors, « ni une ni deux » il lie ses doigts a ceux d'une Shiraz toujours optimiste sur ses sueurs froides afin qu'ils sortent rapidement de là. Sauf que ses soudains vertiges ont raison de lui. Il s'écroule sur le sol, inconscient. Enfin ..  Jusqu'à ce que les vives secousses de Shiraz lui font reprendre légèrement connaissance. « Si tu m'appelles encore une fois comme ça je t'abandonnes sans hésitations. » râle t il d'une voix basse alors que sans « crier gare » il la tire contre lui ne se gênant pas pour lui faire des chatouilles. Il se râle. Il se venge. C'est bien la preuve qu'il est encore vivant. Mais, il s'arrête rapidement. « J'ai encore besoin d'un baiser je crois. » dit il finalement en lui adressant son plus beau sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Administratrice

avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 25/07/2015
» Messages : 14203
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : Emily Jean Stone
» Âge : 26 ans, née un 14 février
» Schizophrénie : tessa (a. kane) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively) & firmin (j. dornan)
() message posté Lun 21 Mai - 18:44 par Autumn L. Schoemaker

    @Levi G. Woodhull-Barnett Cela fait quelques temps que je suis en couple avec Levi et pourtant il existe encore beaucoup de mystère sur lui. Par exemple je ne connais pas vraiment ses gouts musicaux. Je n’ai jamais pris le temps de lui demander ce qu’il aime dans ce domaine et c’est la première fois que nous nous rendons ensemble dans un endroit où de la musique prend possession de l’espace. Je suis heureuse de voir que malgré tout j’ai encore des choses à apprendre sur lui. L’idée de le connaître par cœur m’angoisse. Je n’aimerais pas que notre relation ne connaisse plus de surprises et que nous soyons déjà comme de vieux couples après quarante ans de vie commune. Je tentai donc la proposition d’un concert de Rock. Je pense que c’est un style qui peut être apprécié par un maximum de monde et ça évitera que l’on fasse une sieste sous cette belle chaleur. « Oui, ça me tente. Parfait ! » Ca me rassure. Ça ne semble pas l’embêter de devoir subir ce genre de musique. Il commence à faire chaud et je suis ravie que Levi revienne avec le soda. Je ne mets pas longtemps à avaler ma boisson pensant que ça allait me rafraichir. Je regrette bien rapidement d’avoir bu aussi vite avant de me rendre à ce concert. Je ne me sens pas bien du tout. Ne voulant pas vomir au milieu de la foule ou même devant Levi, je m’éclipse très rapidement. Je sens sa présence derrière moi et je ne lui en veux pas. Je n’arrive, cependant, pas à parler car j’ai l’impression que tout mon estomac va ressurgir. « Ca n'va pas .. Qu'est ce que t'as ? » Je n’arrive pas à ouvrir la bouche. Je sens comme une bouche de chaleur et je remets mon mal être sur le dos du soleil. J’ai sans doute dû faire une légère insolation. « Assis toi. Je vais te chercher de l'eau .. Je reviens. » Il ne me faut pas longtemps pour m’asseoir mais je sens que c’est pire qu’avant. J’ai mal au ventre et je me dis qu’il devait avoir quelque chose dans mon soda. J’ai l’impression que Levi met du temps avant de revenir avec de l’eau et je suis incapable de me lever. Je tente de caler ma respiration sur un rythme lent pour ne pas être malade. « Comment tu te sens ? Ce n'est pas passé ? » Il me tend la bouteille d’eau et je bois une petite gorgée n’arrivant pas à plus. J’ai peur que même l’eau ne me rende encore plus malade. « Merci. » Commençais-je simplement par dire en désignant la bouteille d’eau. « Non j’ai toujours mal au ventre et j’ai des nausées. » Rien qu’en pensant à ce mot, je me stress. Et si j’étais enceinte ? Après tout c’est un signe mais ce n’est pas du tout le moment. Levi me rassure alors en me disant que je ne suis pas la seule. « J'ai l'impression qu'on est pas .. que t'es pas la seule a être malade. » Ce n’est jamais bon signe autant de malade dans un seul endroit. « Tu penses que c’est une simple intoxication ? » Je ne vois pas ce qui pourrait expliquer qu’autant de personnes soient malades en même temps au même endroit. « Ca va toi ? »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Underbelly Festival Southbank
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-