Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


from wolves & the vultures ; pv.hazel

avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7468
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Mar 15 Mai - 20:42 par Abigail E. Reynolds



from wolves

hazel & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.

Abigail a l'habitude d'être seule à ce genre d'événement, ce n'est maintenant plus qu'un détail pour elle. On ne s'étonne jamais de la voir arriver sans personne à son bras, et elle ne s'étonne pas non plus de n'avoir jamais envie d'amener qui que ce soit de la gent masculine. Il faut dire qu'à part Lexie, et encore, elle évite de s'afficher aux bras de ses amants. Le jour où on lui connaîtra un potentiel amoureux, elle n'hésitera pas à le faire venir avec elle à ces soirées pour parader devant une population plus ou moins gratinée, mais pour le moment, elle s'y rend en solitaire. Cavalière seule encore ce soir, elle entre dans la salle de réception de ce grand hôtel, à l'extrémité de Kensington. Son chauffeur vient de la déposer, et Abigail a failli se prendre les pieds dans sa longue robe bleu nuit en descendant de la voiture. Elle a mis des talons un peu trop hauts pour elle, mais qu'importe, si elle ne trouve aucune réelle distraction elle pourra toujours s'absenter au bout d'une heure. Elle fait acte de présence, comme on dit. L'important, c'est qu'on la voie. Qu'on la photographie. A l'entrée, elle a croisé un autre mannequin qu'elle connaît. Quelques photos se sont imposées, Abigail s'est contentée de sourire poliment. Elle en a rajouté un peu au bout d'une minute, qu'on ne pense pas qu'elle s'ennuie. Elle a salué les photographes de l'entrée, s'est retournée et a enfin pu pénétrer dans la salle de bal. Des baise-main, de légères révérences. Elle reconnaît un styliste avec lequel elle a travaillé quelques années auparavant. Oui, la populace est donc gratinée. Près du buffet, Abigail croit voir son ancien garde du corps. Elle secoue la tête, persuadée qu'elle se trompe. Mais elle s'approche, c'est effectivement elle. Hazel, une femme avec laquelle elle a gardé contact de façon superficielle. La faute à la distance, et au caractère trop solitaire d'Abigail, comme d'habitude... Elle ne s'étonne qu'à moitié de ne pas garder très longtemps les relations qu'elle parvient à se faire. "Salut !" lance-t-elle à Hazel, quand celle-ci tourne son visage vers elle. "Je suis surprise de te voir ! Que fais-tu ici ?" demande Abigail en étreignant légèrement la jeune femme.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7144
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Mar 12 Juin - 12:04 par Hazel J. Chase
♛FROM WOLVES & THE VULTURES


▼▲▼

Si comme la plupart des femmes Hazel appréciait particulièrement les vêtements, le maquillage et tout ce qui concernait l'art de la coquetterie en général et qu'il lui arrivait très occasionellement dans le cadre de son travail,  de s'habiller pour une soirée dites : mondaine, elle ne se sentait pas pour autant très à l'aise. En effet, sa robe, prêtait par sa son employeuse actuelle, bien que magnifique, ne lui semblait pas des plus pratique. Après tout, si elle assistait à ce genre de réception, c'était avant tout pour garder un oeil sur sa compagne. Alors oui, la jeune femme se fondait plus facilement dans le décor avec cette splendide tenue rouge flamboyante, qu'en portant un pantalon treillit et une veste en cuir, toutefois cela aurait sans doute plus pratique. Intervenir en cas de problème sans se prendre les pieds dans quelques plis ou tacher ni déchirer quoi ne fut-ce qu'un tout petit bout de tissu, risquait d'être délicat. Bref...La belle brune secoua légèrement la tête, essayant de chasser ce genre d'idées. Ne te fais pas tout un cinéma pour rien, se conseilla-t-elle. La soirée va très bien se passer.  Convaincue, elle se dirigea d'un pas gracieux jusqu'au buffet pour prendre à  boire. "Un cocktail sans alcool" demanda-t-elle au serveur avec le sourire. Regardant autour d'elle, Hazel vérifia que Madame Kendrick, se trouvait pas trop loin. Tandis qu'elle vérifiait cela, le regard particulièrement insistant d'un homme d'âge relativement mûre, ne lui échappa pas. Je savais que cette robe rouge était bien trop osée, songea-t-elle à nouveau. Saisissant finalement son verre, elle fut accueillit par des salutations, en se tournant vers...Abigail. "Salut ! Je suis surprise de te voir ! Que fais-tu ici ?" Son visage s'illumina aussitôt. Elle était heureuse de croiser son ancienne protégée. " Hello, ou devrais-je dire bonsoir ? "Plaisanta-t-elle. "Ca fait plaisir de te voir. Eh bien, j'assure un nouveau contrat" annonça-t-elle en indiquant discrètement sa nouvelle cliente à quelques mètres. "Elle cherche à faire des rencontres et je suis là pour m'assurer que tout ce passe bien et qu'aucun prétendant potentiel ne dépasse les limites." Elle marqua une légère pause, juste le temps de tremper les lèvres dans son verre, avant d'ajouter : "Et toi alors ? Quelles sont les nouvelles ?".  

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7468
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Mer 20 Juin - 18:45 par Abigail E. Reynolds



from wolves

hazel & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.

Abigail est surprise d'apprendre que son ancienne garde du corps est quelque peu en service ce soir. Elle la toise quelques secondes. Sa robe est aussi longue que la sienne, mais est d'un rouge flamboyant ! Elles pourraient se promener côte à côte dans la salle, on ne remarquerait qu'elles au vu des couleurs portées ! "Tu travailles ?" s'étonne Abigail. Elle n'a vraiment pas l'habitude de voir Hazel dans de telles tenues. D'ordinaire, elle est bien plus discrète avec des tenues sombres et passe-partout. Avec son métier, elle ne doit rien porter de bien extravagant. Mais peut-être qu'elle n'est plus garde du corps ? Après tout, Abigail ne lui a pas parlé depuis des mois ! Le mannequin est sur le point de lui demander si elle exerce toujours le même métier, mais Hazel lui montre une femme et lui explique en quoi consiste son contrat. "Ah d'accord !" rit Abigail. "Tu n'as donc pas changé de profession ! J'espère juste que la femme que tu accompagnes ne se fera pas importuner... Je te vois mal faire une clef de bras à quelqu'un en portant une telle tenue !" Abigail attrape une coupe de champagne sur l'un des plateaux du buffet et la lève un peu pour trinquer avec Hazel. "Tu es magnifique d'ailleurs !" fait-elle quand leurs verres tintent. Abigail prend une gorgée de champagne et avale bien vite pour répondre à la question de Hazel. "Toujours du vieux de mon côté, si je puis dire. Mais j'en ai appris une bonne, si tu savais ! Cet hiver, j'ai été harcelée par un fou furieux. Si tu avais été là, tu aurais certainement insisté pour que je ne sorte plus de chez moi !" lance Abigail dans un grand sourire chaleureux. Elle en rigole actuellement, mais à l'époque, quand on l'a informée de l'existence de ce possible agresseur, elle ne faisait pas la fière.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7144
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Mar 26 Juin - 17:59 par Hazel J. Chase
♛FROM WOLVES & THE VULTURES


▼▲▼

La jeune femme était contente de voir sa camarade. Elle ne l'avait pas aperçue depuis un certain moment, aussi c'était un peu comme des retrouvailles ce soir. Et dans ce contexte de réception et beaux vêtements, quoi de mieux ? Si la britannique aimé la simplicité, elle ne dépréciait pas pour autant les belles choses, loin de là. Et elle devait avouer que tout semblait magnifique dans cette soirée, comme sublimé. "Tu travailles ?"sembla s'étonner sa camarade, à ses précédents propos. Hazel sourit légèrement et hocha la tête : "Eh oui, je ne compte pas mes heures" plaisanta-t-elle, avant d'expliquer en quoi consistait son contrat. "Ah d'accord !" s'amusa Abigail. "Tu n'as donc pas changé de profession ! J'espère juste que la femme que tu accompagnes ne se fera pas importuner... Je te vois mal faire une clef de bras à quelqu'un en portant une telle tenue !" Le mannequin se saisit alors d'une coupe de champagne sur le plateau d'un serveur avant de trinquer avec elle et d'ajouter :  "Tu es magnifique d'ailleurs !"  Secouant la tête, elle réajusta ensuite une mèche de cheveux tentant de s'échapper de sa coiffure. "Non du tout. Je dois avouer que...j'aime trop mon métier. Et tant que je serais passionnée et en état d'exercer, je continuerais." En effet, la brune avait bien conscience que ce type de métier ne s'effectuerait pas toute sa vie. Cela dépendrait essentiellement d'autres contraintes, notamment de son état de santé et de sa capacité à rester efficace. Mais elle ne se faisait pas trop de souci là dessus pour le moment. Ne pensons pas trop à l'avenir ce soir, songea-t-elle, j'ai envie de vivre un peu dans le présent. "J'espère aussi" continua-t-elle, revenant sur le sujet de sa venue ici. "J'ai essayée de lui faire entendre raison" dit -elle avant d'indiquer sa tenue, "mais...rien à faire. Je me serais contentée d'un tailleur pantalon classique et pratique pour rester libre de mes mouvements, mais elle absolument voulue que je porte une robe." Elle marqua une pause et trempa de nouveau les lèvres dans son verre. "Elle m'en a fait essayée des tas, avant de choisir définitivement celle-ci. Moi qui voulait aussi quelque chose de discret, c'est raté." Sans se jeter des fleurs, ce n'était tout bonnement pas son genre, la garde du corps avait bien conscience de ne pas passer inaperçue, attirant même un certain nombre de regard sur elle. "Et merci du compliment" ajouta-t-elle, se rendant compte, ne pas l'avoir gratifier avant. "Tu n'es pas mal non plus" poursuivit-elle. Mais sa compagne devait certainement le savoir, elle n'était pas mannequin pour rien après tout. Elle devait d'ailleurs se sentir d'avantage en harmonie dans sa robe et dans se monde, que la pauvre brunette, se sentant, bien que jolie, un peu engoncée et figée. Prolongeant la conversation, l'ancienne interprète, s'enquit des nouveautés dans la vie de son ancienne patronne. "Toujours du vieux de mon côté, si je puis dire. Mais j'en ai appris une bonne, si tu savais ! Cet hiver, j'ai été harcelée par un fou furieux. Si tu avais été là, tu aurais certainement insisté pour que je ne sorte plus de chez moi !" A cette annonce, la jeune femme afficha de grands yeux et ouvrit vaguement la bouche, étonnée. "Mais pourquoi tu m'as appelée ? Tu aurais du ! Ne serait-ce qu'au moins pour que je vérifie un peu tout ça...Dis moi que ça c'est bien terminé au moins" plaida-t-elle, imaginant déjà avec horreur ce qui aurait pu arriver. Comme quoi on n'est jamais trop prudent, songea-t-elle tout en buvant à nouveau.   

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7468
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Mar 3 Juil - 1:47 par Abigail E. Reynolds



from wolves

hazel & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.

Abigail pourrait presque dire la même chose que son ancien garde du corps, Hazel : elle ne compte pas ses heures ! Et parfois, cela lui dessert plus que cela ne lui sert... Nombreuses sont les personnes qui imaginent que la vie d'un mannequin ressemble à ce qu'on peut voir dans les magazines, mais il n'en est rien. Du moins, pas pour Abigail. Elle a travaillé dur pour arriver là où elle en est actuellement. Encore ce soir, elle sacrifie une soirée qu'elle aurait pu occuper tout autrement, juste pour "se faire voir". Pour le travail, somme toute. Elle accompagne Hazel dans son rire tout en cherchant furtivement des yeux sur la grande table du buffet une coupe qui ne serait pas vide, parmi celles encore présentes. Certaines personnes ne prennent effectivement pas la peine de déposer leurs flûtes vides sur les plateaux des serveurs mouvants, les remettant simplement à leur place. D'un côté, c'est tout à leur honneur, mais ça peut être contraignant pour les autres invités si lesdites coupes ne sont pas bien vite retirées par les équipes de restauration. "Et tu as bien raison," conclut Abigail quand Hazel déclare qu'elle ne changera pas sitôt de métier. Après avoir trinqué, le sujet revient sur la raison de la présence de Hazel ici. Abigail ne peut s'empêcher de rire. "Elle a raison, finalement, parce que tu es divine en robe ! Je n'ai pas l'habitude de te voir comme ça, en plus," fait-elle. Abigail n'est pas avare de compliments avec les personnes qu'elle apprécie réellement. Elle n'est pas plus hypocrite qu'une autre, et si elle ne peut pas encadrer quelqu'un, elle n'ira certainement pas lui faire des ronds de jambe à base de compliments tous plus faux les uns que les autres. Hazel ne tarde pas à la remercier et à lui retourner le compliment, ce à quoi Abigail lève à nouveau sa flûte en souriant. "Je te remercie !" lance-t-elle avant de boire une gorgée fraîche de champagne. De revoir Hazel évoque à Abigail le quelque peu douloureux hiver qu'elle a passé, après avoir reçu la visite d'un policier directement sur son lieu de travail. Il l'a informée qu'elle risquait d'être la cible d'une menace, par un psychopathe harceleur et peut-être plus que cela. "Je n'ai pas pensé à le faire... George était là pour moi, de toute façon !" précise-t-elle, en parlant de son dernier garde du corps en date. Un homme un peu plus vieux, mais beaucoup plus imposant que ne l'était Hazel. Abigail hausse les épaules, elle a un peu perdu son sourire. "Je ne sais pas trop quoi te répondre, ça ne s'est pas vraiment terminé, je n'ai plus eu de nouvelles, ni même de mails étranges... Peut-être a-t-il abandonné, peut-être l'a-t-on attrapé, je n'en sais rien... Ca plane toujours un peu au-dessus de ma tête, mais je n'y pense presque plus !" déclare Abigail avant de boire une nouvelle gorgée de sa coupe de champagne. Pendant qu'elle parle, son regard se perd à la fois sur le doux visage de Hazel, mais aussi sur les personnes environnantes. Abigail reconnaît même l'un des mécènes qu'elle a eu l'occasion de mettre dans son lit l'année passée. "Eh bien, il se fait voir partout, celui-là..." fait-elle, presque avec dédain, en désignant du menton l'homme dont elle parle, quelque part sur la gauche de Hazel.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7144
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Lun 30 Juil - 17:04 par Hazel J. Chase
♛FROM WOLVES & THE VULTURES


▼▲▼

"Et tu as bien raison" conclue Abigail quant aux précédents propos de la britannique. En effet, se passionnait réellement pour son métier et ne s'imaginait plus faire autre chose. Elle devrait peut-être s'y résoudre un jour, car elle n'était à l'abris de rien. Par ailleurs, le métier de garde-corps sans forcément en avoir l'air, s'avérait tout de même éprouvant, ce à plusieurs niveaux. Aussi...Elle secoua légèrement la tête. Non, ce n'est pas le moment de penser à ta possible futur reconversion, se corrigea-t-elle. Pour l'heure, il n'en est absolument pas question. Les deux jeunes femmes trinquèrent ensuite gaiement, avant que le sujet ne revint sur la présence d'Hazel à cette soirée. Celle-ci expliqua alors à sa camarade, qu'à sa bonne habitude, elle travaillait. Même si à la voir habillée ainsi et à la voir savourer des cocktails -sans alcool bien sur- on ne pouvait pas le deviner. La jeune femme précisa également que le choix de la robe n'était absolument pas d'elle, sa patronne insistant pour qu'elle porta cette tenue, après lui en avoir fait essayer pas moins de 6 ou 7 différentes. "Elle a raison, finalement, parce que tu es divine en robe ! Je n'ai pas l'habitude de te voir comme ça, en plus " Souriante, elle inclina vaguement la tête de coté, comme pour prendre la pose. "J'avoue que c'est très beau, mais peu pratique pour travailler. Honnêtement, à choisir un très soft tailleur pantalon m'aurais suffit" avoua-t-elle. Alors bien sur, cela faisait beaucoup moins princesse ou reine de bal. Néanmoins, n'était-elle pas là pour assurer avant tout la sécurité de sa cliente ? A dire vrai, je me le demande, pensa-t-elle tout en jetant un oeil à l'intéressée visiblement en pleine conversation avec un charmant Monsieur. L'ancienne interprète remercia après coup sa camarade et lui retourna le compliment. La mannequin n'avait rien à envier à personne et de loin. Poursuivant la discussion sa compagne évoqua le mauvais hiver passé, à cause d'un harceleur, ce à quoi la brune ne pu s'empêcher de s'insurger. Elle plaida alors avec vigueur qu'Abigail n'aurait pas du hésiter à l'appeler et en urgence avec ça. "Je n'ai pas pensé à le faire... George était là pour moi, de toute façon !"  Elle plaça la main sur son coeur en poussant un petit soupir de soulagement. "Ah bon...Tu me rassure un peu. Tu n'étais pas complètement seule." "Je ne sais pas trop quoi te répondre, ça ne s'est pas vraiment terminé, je n'ai plus eu de nouvelles, ni même de mails étranges... Peut-être a-t-il abandonné, peut-être l'a-t-on attrapé, je n'en sais rien... Ca plane toujours un peu au-dessus de ma tête, mais je n'y pense presque plus !"  répondit-elle quant au fait de savoir si l'affaire c'était bien terminée."Bon eh bien je crois les doigts qu'il est été attrapé et qu'on entende plus parler."déclara-t-elle en joignant le geste à la parole.  "Eh bien, il se fait voir partout, celui-là..." fit son interlocutrice non sans un soupçon de dédain dans la voix. "Qui est-ce ?" s'enquit aussitôt Hazel en lui jetant un discret coup d'oeil. "Un de tes ex fiancés ?" s'amusa-t-elle gentiment.

CODAGE PAR AMATIS



PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7468
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Dim 5 Aoû - 22:39 par Abigail E. Reynolds



from wolves

hazel & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.

Abigail a le même avis que Hazel sur son propre métier. Pour rien au monde elle ne changerait ; enfin, pour le moment. Les années passant, elle ne sera bientôt plus en mesure d'être présentée comme égérie d'une marque. A moins que sa carrière ne connaisse un bond monstrueux... Toutes les célébrités ont, un jour dans leur vie, peu importe leur domaine, un contrat qui les fait passer sur le devant de la scène pendant un bout de temps. Abigail ne sait pas vraiment si cet épisode est déjà passé pour elle, ou s'il est encore à venir. Elle laisse les choses se présenter, elle fait de son mieux. Elle a quand même dû faire pas mal d'efforts depuis quelques temps, puisqu'on la regarde nettement moins de travers sur les plateaux. Même en étant l'égérie d'une grande marque de cosmétiques pour cette année. Son agent l'avait prévenue qu'on avait peut-être dit du mal de ses méthodes de travail et qu'elle serait probablement reçue froidement, mais il n'en a rien été. Abigail s'est faite chouchouter jusque là, et elle compte bien en profiter jusqu'à ce qu'elle passe sa couronne... "Toujours de très bon goût," confirme Abigail dans un sourire en imaginant du coup son ancienne garde du corps dans un tailleur pantalon. Le ton de la conversation prend une autre tournure puisque la brunette informe Hazel d'un fait divers dont elle a été la victime potentielle cet hiver. Heureusement, rien ne s'est concrétisé. L'inquiétude de Hazel touche le mannequin, qui lui pose alors la main sur le bras pour la rassurer. "Ca devrait aller, je suis en sécurité de toute façon," rappelle-t-elle. Son garde du corps est, lui aussi, de la fête, quelque part dans la salle. Peut-être qu'il est allé fumer... En tout cas depuis cet épisode, Abigail fait bien attention à être accompagnée de George aussi souvent que possible. Elle fait encore quelques déplacements seule, mais ceux-ci demeurent plutôt rares. Tout en racontant sa mésaventure à Hazel, Abigail remarque la présence d'un de ses anciens amants. Elle ne peut s'empêcher d'avoir une grimace de dégoût, car il n'était pas un très bon coup. Déjà à l'époque, Abigail le voyait absolument partout. Ils s'étaient échangés quelques politesses, rien de bien prometteur, mais la brunette avait fini par accepter de lui faire la conversation, lors d'une soirée de ce genre. Ca s'était terminé chez elle, mais il avait été plutôt insistant par la suite, chose qu'Abigail déteste par-dessus tout quand il ne s'agit que d'un coup d'un soir. C'est à elle de décider si elle a envie ou non de revoir un homme, et elle n'a pas à se faire forcer la main comme lui a tenté de le faire, prétextant qu'elle lui plaisait plus que physiquement. "Pas fiancés, non, juste... un coup d'un soir," souffle-t-elle en direction de Hazel, en se rapprochant d'elle. "Il a vraiment été lourd," ajoute ensuite Abigail d'une voix plus claire. Sa coupe de champagne se vide tout doucement, aussi après ces quelques mots elle se permet d'en boire le reste, avant de la déposer sur le buffet. "Que dirais-tu d'un petit tour de salle ?" demande-t-elle en décrochant son bras du long de son corps, invitant Hazel à s'en saisir.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7144
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Jeu 9 Aoû - 12:13 par Hazel J. Chase
♛FROM WOLVES & THE VULTURES


▼▲▼

"Toujours de très bon goût" déclara sa camarade en référence au tailleur pantalon basique qu'aurait choisie Hazel pour l'occasion, si on lui avait laissé le choix. "Merci" répondit-elle donc en souriant. Les compliments lui faisait toujours plaisir. Après tout garde du corps ou pas, elle restait une femme. Le sujet se fit ensuite plus sérieux, en effet, la mannequin avoua à sa compagne avoir fait l'objet de harcèlement l'hiver dernier. Ce qui ne manqua pas de faire réagir l’interprète, qui sermonna un peu son interlocutrice, de ne pas l'avoir appeler pour ça. "Ca devrait aller, je suis en sécurité de toute façon," Elle hocha la tête, espérant fortement que celle-ci avait raison. "Si ton nouveau garde du corps ne fait pas son travail correctement, j'irais personnellement lui botter les fesses" plaisanta-t-elle à moitié. En vérité, elle en était tout à fait capable, même s'il n'y avait pas de raisons pour le moment. Par la suite, Abigail fut une remarque quant à un homme  présent ce soir, un ancien amant vraisemblablement. Et qu'elle n'a pas l'air enchantée d'apercevoir, songea la brune. De son coté, la britannique se félicitait presque de ne connaître personne ici, en dehors de sa patronne et de la demoiselle en sa compagnie. C'était plus simple comme ça.  "Un de tes ex fiancés ?" s'amusa-t-elle gentiment en observant discrètement le personnage en question. "Pas fiancés, non, juste... un coup d'un soir" "Oh d'accord..." répondit-elle avant de boire une nouvelle gorgée de son jus de fruit.  "Il a vraiment été lourd" ajouta ensuite Abi, tandis que l'ancienne interprète attendant patiemment d'en savoir plus. "Et c'est tout ?" se permis-t-elle de demander. "Qu'est ce qu'il t'a fais pour que tu lui en veuille autant ?" Elle ne savait pas si la mannequin lui répondrait, mais elle tentait le coup quand même. "Que dirais-tu d'un petit tour de salle ?" proposa-t-elle à Hazel, ayant terminée sa coupe. "Pourquoi pas ?". Se hâtant d'avaler le reste de sa boisson, elle saisit au vol le bras que lui proposait sa camarade. "Il faut néanmoins que je garde un oeil sur Madame" dit-elle en indiquant sa patronne toujours en pleine conversation. Si tout allait pourtant bien, elle n'en devait pas moins restait vigilante. Un incident est si vite arrivé, songea-t-elle. "Tu veux me présenter à des gens importants ?" s'amusa-t-elle. "Ou simplement me faire faire le tour des locaux ?". Honnêtement, parcourir l'endroit lui suffisait amplement. Le décor, était plus qu'agréable, assez spectaculaire et mondain. Cela l'éblouissait davantage certainement, puisqu'elle n'était pas habituée à ce genre de soirée. Aussi, suivant le pas de son accompagnatrice, l'ancienne interprète regarda ça et là, profitant du l'ambiance du lieu, n'oubliant pas de jeter quelques coups d'oeil sur sa mission à l'occasion.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7468
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Jeu 23 Aoû - 15:23 par Abigail E. Reynolds



from wolves

hazel & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.

"Il a cru qu'il pouvait m'imposer une relation sous prétexte qu'on avait couché ensemble une seule fois. Il a eu un coup de coeur pour moi à ce que j'ai compris, mais je ne suis pas aussi tendre que lui, malheureusement. Il était très gentil pourtant, aux premiers abords ! S'il n'avait pas été aussi insistant peut-être que nous nous serions revus..." explique Abigail, laissant la pointe de colère en elle se transformer en déception. C'est vrai, elle déteste qu'on tente de lui forcer la main en ce qui concerne les sentiments. Et même si, plus récemment, avec Lexie ça s'est mal terminé, Abigail voudrait bien tomber sur quelqu'un qui lui convienne, comme ce dernier. Il ne lui avait aucunement forcé la main, mais l'orgueil de l'un et de l'autre a conduit leur relation à s'étioler, au lieu de se dévoiler leurs sentiments respectifs... Du gâchis. Comme à chaque fois qu'Abigail rencontre quelqu'un qui lui plaît vraiment. Le mannequin n'a aucun mal à se confier à son ancienne garde du corps, mais plutôt que de parler du passé, elle propose à cette dernière de faire un tour de la salle. Après tout, Abigail a besoin de se faire voir, c'est la principale raison de sa présence ici. Hazel accepte sans soucis, et attrape le bras que le mannequin lui tend. La brunette se désole d'avoir déjà fini sa flûte, mais elle doit avoir les idées claires, et chez elle le champagne provoque rapidement un état second. Elle en reprendra une un peu plus tard, sans doute. "Oh oui ne t'en fais pas, tu ne la perdras pas des yeux," répond Abigail quand Hazel s'inquiète pour sa patronne, non loin d'elles deux. "Oh va juste marcher un peu, se faire voir. Nous sommes magnifiques, et nous captons les regards comme personne... Regarde par là-bas," précise Abigail en montrant discrètement du menton un groupe de trentenaire tout sourire. "Il n'y en a pas un qui te plaît, parmi eux ?" chuchote-t-elle ensuite, souriant à son tour. Abigail ne sait pas grand chose de Hazel, finalement. Elles ont travaillé ensemble pendant quelques mois seulement, et le courant était très bien passé. Cependant, à l'époque, Abigail devait maintenir une certaine distance, c'est pour cela qu'aujourd'hui elle peut se permettre de plus légères conversations avec la brunette, qui n'est désormais plus son employée.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7144
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Dim 30 Sep - 11:44 par Hazel J. Chase
♛FROM WOLVES & THE VULTURES


▼▲▼

"Il a cru qu'il pouvait m'imposer une relation sous prétexte qu'on avait couché ensemble une seule fois. Il a eu un coup de coeur pour moi à ce que j'ai compris, mais je ne suis pas aussi tendre que lui, malheureusement. Il était très gentil pourtant, aux premiers abords ! S'il n'avait pas été aussi insistant peut-être que nous nous serions revus..." finit par lui expliquer sa compagne, laissant percer une certaine pointe de colère dans sa voix. Le jeune femme grimaça légèrement en réponse. Elle ne doutait pas que sa compagne n'eue pas appréciait la chose. Elle haussa finalement les épaules et annonça : "Les relations, c'est toujours compliqué, quoi qu'on en dise". En effet, la britannique en savait également quelque chose, elle qui peinait à mettre son histoire avec Bae derrière elle. Ce n'est pas faute d'essayer pourtant, songea-t-elle. Le problème venait principalement du fait, qu'en plus de conserver une part de sentiments, celle-ci ne semblait pas vouloir lâcher le morceau. Ce qui à long terme, s'avérait fort usant. L'une attrapant finalement le bras de l'autre, elle en commencèrent de faire le tour de la salle. Même si elle devait garder un oeil sur sa patronne, Hazel songea qu'avoir une vue d'ensemble de la salle et naviguait ainsi pour s'y fondre, n'était pas plus mal. Ainsi, toujours sans baisser sa garde, elle continua sa conversation avec Abi. . "Il faut néanmoins que je garde un oeil sur Madame" avait-elle d'ailleurs précisait tout en acceptant de faire le tour. "Oh oui ne t'en fais pas, tu ne la perdras pas des yeux,"  "Très bien". En effet, il aurait sans doute était mal venu qu'un incident se produise parce que la garde du corps en place s'avérait trop occupée à profiter de la soirée. Eh non, pensa-t-elle, je dois coller à mon rôle de fausse potiche avec le plus grand sérieux qui soit. Avec le temps, Hazel avait réussit à domestiquer en partie son caractère impétueux pour mieux feindre de respecter les convenances. Si elle jouait plus facilement la carte de la femme déférente, tous ces chichis ne manquaient cependant pas de l'agacée.  "Oh va juste marcher un peu, se faire voir. Nous sommes magnifiques, et nous captons les regards comme personne..." En même, comme dit précédemment, difficile de passer complètement inaperçue avec ce genre de robe, commenta sa conscience, à juste titre."Regarde par là-bas," précisa Abigail en montrant discrètement du menton un groupe de trentenaire tout sourire. "Il n'y en a pas un qui te plaît, parmi eux ?" chuchota-t-elle ensuite à son oreille. La brune secoua légèrement la tête en souriant. "On peut dire que toi, tu ne perds pas le nord." répondit-elle à voix basse tout en jetant un oeil la peuplade en question. "Je dois avouer que certains ne m'ont pas l'air dégoûtant"avoua-t-elle. " Néanmoins, je ne sais pas si je suis encore prête à me lancer dans quoi que ce soit." Elle marqua une pause avant d'ajouter : "J'ai encore un peu de mal à me remettre de ma dernière histoire..." Elle pinça vaguement les lèvres avant de froncer légèrement les sourcils. Repenser à Baé était difficile. Elle se retrouvait partagée entre des sentiments contradictoires qui oscillaient entre nostalgie et choses désagréables. "Je me dit qu'une grosse erreur de parcours est peut-être suffisant...Non pas que je renonce à l'amour ou quoi que ce soit d'autre...Mais prendre mon temps, serait surement une bonne chose." Elle se tut quelques secondes avant de reprendre la parole pour s'excuser : "Je parle un peu trop, désolée, je veux pas t'embêter avec mes histoires." Tournant la tête, elle vérifia rapidement le bon déroulement de la discussion toujours très active de sa cliente.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Haiti: The corporate vultures circle
» Space wolves VS tyranides
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Wild ones Ҩ Hazel & Luis
» War Of Wolves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-