Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
LC awards : nominations
Les LC awards sont de retour ! Pour faire vos nominations, rendez-vous par ici
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
awards 1ère étape pensez à envoyer votre mp pour choisir les nominés de cette année !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


be careful making wishes in the dark. (lolex)

avatar
the stars look so peaceful in your eyes.
the stars look so peaceful in your eyes.

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1998
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-four
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Mer 23 Mai - 13:08 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Tapotant nerveusement sur le verre, Alex observe les bulles remonter dans sa bière. La musique envahit déjà les lieux, mais il est trop perdu dans ses pensées pour l’apprécier. Tout comme il n’a pas bu une seule gorgée de sa bière qui commence à se réchauffer. Pourquoi s’est-il lancé là-dedans ? Sur le moment, ça semblait être une bonne idée. Une bonne excuse pour passer un peu de temps avec Lola aussi, pour rompre ce silence qui s’installe trop régulièrement entre eux. Après tout, qu’est-ce qu’il risque ? Rien, sinon une possible humiliation. Mais il sait que Lola ne fera pas partie de ceux qui le hueront, s’il est vraiment mauvais. Dans le pire des cas, il pourra toujours compter sur elle. Mais est-ce qu’il est prêt pour autant ? Ou est-ce qu’il le sera jamais ? Certes, il aime jouer de la guitare mais est-ce qu’il veut vraiment en faire quelque chose ? Fut un temps, c’était un rêve qu’il partageait avec Gabriel. Etait-ce une erreur de venir ici ce soir ? Il peut toujours changer d’avis.
Interrompu dans ses pensées par des applaudissements, il relève la tête en sursaut, avant de taper des mains lui aussi. Peut-être que le public applaudit, peu importe la prestation. Simplement pour féliciter le courage de monter sur scène. Il boit une longue gorgée de sa bière, tout en envisageant d’aller inscrire son nom sur la fiche à côté du bar. Peut-être. Ou peut-être a-t-il besoin d’un peu plus de courage. Courage liquide. Courage donné par Lola. La petite sonnette retentit, indiquant que la porte s’ouvre. Il tourne la tête, puis soupire, déçu que ça ne soit pas celle qu’il attend. Pour sa défense, il est arrivé en avance, espérant trouver le courage avant. Incapable de penser à autre chose, il avait préféré venir directement ici. A nouveau, il prend une gorgée de sa bière, puis repart dans ses pensées. Ses doigts tracent des cercles sur la buée du verre, alors qu’une voix douce prend la place sur la scène. Dans sa tête, il rejoue les accords de cette musique qu’il avait composée avec son frère, dans ce qui semble être une autre vie. Ça paraît étrange, de la jouer en public, sans lui. Ou peut-être devrait-il le voir comme un hommage à ce frère disparu, mais toujours présent, jamais bien loin. Cette fois, quand la sonnette se fait entendre, c’est le visage de Lola qui apparaît. Alex lui fait aussitôt signe, en affichant un sourire, somme toute un peu tendu. « Te voilà enfin. »  Lola ne sera sans doute pas dupe, et saura voir à quel point il est stressé. Peut-être même saura-t-elle le calmer. Peut-être que c’était aussi pour ça qu’il lui avait proposé de venir ce soir. « Tu veux quelque chose à boire ? De quoi anesthésier tes oreilles avant le massacre. » L’humour pour cacher ses peurs, Alex s’y connaît. Presque trop.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6141
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
() message posté Sam 26 Mai - 4:09 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola avait foiré. Le trait de noir sur sa paupière était incroyable affreuse et dans sa frustration, elle attrapait une lingette démaquillante pour effacer son échec pour retourner à sa chambre. Des vêtements traînaient sur son lit parce qu’elle ne savait pas ce qu’elle devait enfiler. Une tenue décontractée ou bien des vêtements qu’elle ne sortait qu’à l’occasion, ce qui était durant le temps des fêtes. C’était un tourbillon dans sa tête alors que ça devrait être simple : un jean et un t-shirt d’une couleur terne : blanc, noir ou même gris pâle. Sans réellement savoir pourquoi, Lola avait envie de mettre un effort pour ce soir. Finalement, Lola ne s’était pas cassé la tête et la simplicité avait gagné. Vêtue d’une seule couleur : noire, Lola avait quitté l’appartement. Elle était en retard. Comme toujours. Lola arrivait en retard lorsque sa présence était requise par des gens de son entourage. Lorsque ça concernait le boulot ou même ses études, Lola était ponctuelle. Ce soir, elle prenait son temps, redoutant le moment de passer sa soirée avec Alexander. Un peu perdue, elle regardait dans tous les sens afin de trouver les indications que son portable lui donnait. Ce n’était pas un coin que Lola connaissait par cœur et ça lui avait bien pris cinq bonnes minutes avant de trouver la bonne rue. En face de l’établissement, Lola regardait les gens entrés et sortir du bar. Chaque fois que la porte s’ouvrait, elle entendait la musique, les voix et tous les bruits de l’intérieur. Elle ignorait si elle était prête à affronter tout cela. En prenant tout son courage, Lola se décida – enfin – à y entrer. « Te voilà enfin. » Oui, elle était là. Avec du retard parce qu’à plusieurs reprises, Lola avait changé sa tenue pour s’assurer que ce soit la bonne. À plusieurs reprises, elle s’était demandé si elle pouvait faire marche arrière et annuler sa présence. À plusieurs reprises, Lola s’était répété que ce n’était pas une bonne idée alors, qu’à son tour, elle le boudait. Cependant, Lola était présente, ici, dans cet établissement, entouré de gens, près d’Alexander. Un Alexander stressé. Stressé par quoi ? Sa présence ou le fait de monter sur scène pour jouer devant des gens ? Sans doute, les deux. « Je t’ai dit que je viendrais. » Et je garde toujours mes promesses, Alexander. Et s’il y avait bien une chose chez Lola qui ne fallait jamais remettre en question était les promesses muettes qu’elle faisait parce que c’était ce qu’elle avait fait en répondant à Alexander. Lola s’était silencieusement promis de venir et ce, même si un nuage de doute volait au-dessus de sa tête. Maintenant, il était trop tard. « Tu veux quelque chose à boire ? De quoi anesthésier tes oreilles avant le massacre ? » C’était ça : cet humeur qui lui manquait. Lui aussi, il lui manquait. Tout chez Alexander lui manquait. Secouant la tête légèrement, elle chassa ces souvenirs douloureux pour ensuite reporter son attention sur lui. « Pourquoi m’anesthésier ? Tu montes sur scène ? Je ne voulais pas te forcer l’autre soir. » Questionna Lola en retirant son manteau et s’asseyant sur la chaise. Je vais prendre la même chose que toi. » Ajoutait Lola en lui souriant brièvement. Lola ne s’y connaissait pas en alcool, elle s’était le rosé qu’elle aimait. Mais ce soir, elle ne voulait pas faire son extravagante ou paraître difficile.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the stars look so peaceful in your eyes.
the stars look so peaceful in your eyes.

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1998
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-four
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Sam 9 Juin - 11:53 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Pourquoi est-il si stressé ? N’est-ce pas quelque chose qu’il veut ? Après tout, il se dit qu’il pourrait tenter. C’est certain qu’il préfère jouer de la guitare à ses cours de droit. Mais il n’a jamais considéré ça comme un choix possible pour le futur. Ou bien pas depuis la disparition de son frère. Même là, il trouve ça ridicule. Un peu trop fou. Certes, il préfère la guitare au droit mais y envisage-t-il davantage une carrière pour autant ? Sans doute que non. D’abord parce que ce n’est pas un milieu facile, et ensuite parce qu’il n’est même pas sûr d’être assez doué. Il aime ce qu’il fait, mais n’a jamais joué avec personne d’autre que son frère et un copain à lui, alors qu’ils étaient encore enfants. Mais même s’il décide de jouer ce soir, ça ne signifie pas un choix pour autant. Il peut juste essayer, et voir ce que ça donne. Alors pourquoi est-il si stressé ? Peut-être parce qu’il a invité Lola, parce qu’il est là en grande partie pour elle. Depuis quelques mois, leurs relations sont un peu tendues, distantes, alors il s’était dit que ça serait l’occasion de passer la soirée ensemble. Et il connait assez Lola pour savoir qu’elle ne refuserait pas de venir. Peut-être que c’est d’être seul avec elle qui le rend si nerveux. Ou l’idée de jouer devant elle, de savoir son regard posé sur lui alors qu’il jouera quelques notes à la guitare.
La présence de Lola l’apaise déjà, aussitôt qu’elle arrive. Pas forcément parce que son sourire le rassure, peut-être un peu plus parce qu’il a quelqu’un à qui parler, à qui raconter n’importe quoi pour se détendre. Quelqu’un à qui faire des blagues pour faire taire le stress. « Pourquoi m’anesthésier ? Tu montes sur scène ? Je ne voulais pas te forcer l’autre soir. » C’était lui qui avait parlé de cette soirée micro ouvert en premier, elle n’est pas responsable. Enfin pas de cette façon en tout cas. Même s’il n’est plus trop sûr de vouloir se montrer en spectacle maintenant, surtout si Lola lui offre une porte de sortie. « Je vais prendre la même chose que toi. » Il regarde son verre à moitié vide, un peu étonné du choix de Lola. De quoi l’empêcher de penser au stress toujours présent en lui. « T’es sûre ? Tu veux pas un verre de vin rose plutôt ? Avec un petit parasol. » Vin rose plutôt que rosé, il en fait exprès, bien entendu. Il connaît les goûts de Lola, et sait que la bière n’en fait pas partie, quoiqu’elle dise. Ses grimaces la trahissent toujours. « J’ai ma guitare donc ça fait partie des options. Mais je me suis pas encore inscrit, on verra bien selon la soirée et mon courage. » Et pour l’instant, autant dire que ça ne déborde pas côté courage. Mais Lola vient à peine d’arriver, il n’a même pas encore bu un verre complet… on ne sait jamais. « Comment tu vas sinon ? » Parler d’autre chose lui changera sûrement les idées. Surtout qu’il y a longtemps que Lola et lui n’ont pas pris le temps de se parler. Pas vraiment.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6141
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
() message posté Lun 25 Juin - 3:21 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Malgré tout ce qui s’était passé entre eux, Lola était incapable de ne pas être présente pour lui dans les moments de ce genre-là. S’il n’y avait pas eu ce petit spectacle de musique, Lola ne serait pas ici. Elle était ici parce que Alexander comptait à ses yeux, qu’il avait une place importante dans sa vie et aussi son cœur même si elle ne devrait pas le laisser à cet endroit. Alors, Lola était présente, assise sur ce tabouret dans un bar après qu’il lui a fait part de cet événement. Le son des instruments lui faisait mal aux oreilles et bientôt, Lola savait qu’elle aurait un mal de tête et ça venait de la fille qui écoutait la musique à un volume trop élevé. « T’es sûre ? Tu veux pas un verre de vin rose plutôt ? Avec un petit parasol. » Alexander savait exactement ce qu’elle aimait. La bière ce n’était pas du tout pour elle, les grimaces qu’elle faisait après chaque gorgée confirmait son dédain de cet alcool. Mais elle avait tout de même froncé les sourcils lorsqu’il avait fait mention du parasol et sa manière de prononcer rosé. Pourtant, Lola savait bien qu’Alexander se moquait d’elle et la jeune femme ne pouvait pas lui en vouloir. Il essayait de faire en sorte que les choses soient normales, à nouveau. Elle était peu convaincue que ça fonctionne, mais elle voulait lui donner une chance. Elle voulait donner une chance à leur amitié et à ce qu’ils étaient, auparavant. Pour eux. Pour leur amitié. Et ce, même si ça lui prenait trop de son énergie. « C’est un crime de mettre un parasol dans un coupe de rosé. On dit même que c’est passable de mort. » Répondit Lola en insistant sur le mot rosé. Après tout, il était celui qui travaillait dans un bar à temps partiel. « Je ne vais pas te dénoncer aujourd’hui, mais ne manque plus de respect à mon unique amour. » Ajoutait-elle en le pointant de l’index et exagérant cette fois. « J’ai ma guitare donc ça fait partie des options. Mais je me suis pas encore inscrit, on verra bien selon la soirée et mon courage. » Elle hochait la tête en jouant avec une mèche de ses cheveux. Lola devait bien être une des rares personnes qui avait entendu Alexander gratter quelques notes sur sa guitare. Certes, elle était loin d’être une experte, mais Lola trouvait qu’il avait un talent. Ce n’était pas tout le monde qui était en mesure de jouer de la guitare, elle-même s’était essayé et avait rapidement abandonné. Les instruments ce n’était pas pour elle parce qu’elle s’emmerdait plutôt vite Lola. « Espérons que tu trouves ton courage. Ce serait dommage d’être venu jusque-ici pour rien. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas doués, mais je suis certaine que t’es aussi talentueux qu’eux. Faut juste te donner un coup de pied au derrière, c’est tout. » Et Lola ne comptait pas être celle qui allait le faire. Ces derniers temps, il y avait des choses qu’elle ne se permettait plus et elle avait appris, aussi, que ça ne servait à rien de le forcer à faire quelque chose. C’était un détail qu’elle avait compris trop tard, probablement. « Comment tu vas sinon ? » Comment allait-elle ? C’était une excellente question. Une question qu’elle-même ignorait complètement la réponse. Dépendamment de la journée, Lola allait bien. Il y avait des jours plus difficiles que d’autres, mais ça c’était la vie. « Oh tu sais… Ça va pour la plupart du temps. L’école veut ma mort et le boulot aussi, mais je survis, hein. Et toi ? » Ça devait bien faire un bon bout de temps qu’ils n’avaient pas eu une conversation aussi banale. Ça la mettait quelque peu mal à l’aise et Lola ignorait la raison de ce malaise. C’était comme si elle ne pouvait plus se permettre de partager les détails de sa vie. Probablement parce qu’elle en avait attendue trop de sa part pour recevoir qu’à petite dose. « Je vais le prendre ce rosé, finalement. » Ajoutait-elle rapidement en faisant signe au barman. Ce barman qui lui demanda de voir ses papiers d’identité pour confirmer son âge. Lola roula des yeux en soupirant et lui montra. « Je fais tant petite fille ou je suis folle ? » C’était aussi l’histoire de sa vie.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the stars look so peaceful in your eyes.
the stars look so peaceful in your eyes.

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1998
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-four
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Sam 30 Juin - 11:51 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Alex ne sait pas de quoi sera faite la soirée. Il n’a pas encore décidé s’il allait oser monter sur scène ou non. Il sait simplement que ça reste une possibilité. Mais qu’il le fasse ou non, au fond, ce n’est qu’un prétexte. Pour essayer de faire fondre un peu la glace entre Lola et lui, pour essayer d’arranger les choses. Ils ont beau être colocataires, leurs échanges ont été limités ces derniers temps et ce constat lui paraît toujours étrange. Mais le fait qu’elle soit là, ce soir, avec lui, ça prouve que tout n’est pas foutu. Qu’elle est toujours là pour lui, peu importe ce qui se passe. « C’est un crime de mettre un parasol dans un coupe de rosé. On dit même que c’est passable de mort. » Se réjouir d’entendre Lola lui répondre sur le ton de la plaisanterie, ça paraît ridicule. Ça lui fait regretter le temps où tout ça était plus naturel. Mais ils ont eu beau essayer, les choses ne reviennent à la normale que pendant un temps limité. Peut-être que c’est ça leur nouveau ‘normal’. « Je ne vais pas te dénoncer aujourd’hui, mais ne manque plus de respect à mon unique amour. » Elle exagère, entrant encore plus dans sa plaisanterie, et ça fait sourire Alex. « Je ne peux rien te promettre. » De toute façon, elle n’y croirait pas. Il continuera de l’embêter, quoi qu’il arrive. Et elle continuera de lui répondre, parce que c’est comme ça que ça fonctionne.
« Espérons que tu trouves ton courage. Ce serait dommage d’être venu jusque-ici pour rien. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas doués, mais je suis certaine que t’es aussi talentueux qu’eux. Faut juste te donner un coup de pied au derrière, c’est tout. » Il n’est pas étonné d’entendre Lola être si encourageante. Elle a toujours été comme ça, avec lui ou avec les autres. A vrai dire, il ne sait pas s’il a déjà vu Lola être réellement méchante. Ce n’est pas dans sa nature. « Je suppose qu’on verra alors. » Il n’est pas encore bien décidé. Peut-être un peu effrayé du regard des autres. Du regard de Lola. Peut-être devrait-il encore attendre avant de s’inscrire, de voir d’autres artistes sur scène pour se rassurer un peu. Voir la réaction du public face à une prestation moins bonne, si jamais il y en a. En attendant, il choisit de faire un peu la conversation avec Lola. Ça paraît étrange de parler de choses si basiques, parce que d’habitude, ça faisait partie de leur quotidien. Alors la conversation déviait souvent sur des séries, des émissions ou d’autres délires entre eux. « Oh tu sais… Ça va pour la plupart du temps. L’école veut ma mort et le boulot aussi, mais je survis, hein. Et toi ? » Elle n’entre pas dans les détails, ce qui peut paraître étonnant. Mais ils sont loin d’être aussi proche qu’ils l’ont été par le passé. « Je suis sûr que tu fais beaucoup plus que survivre te connaissant. » Lola doit toujours tout faire bien. C’est pourquoi sa réussite ne fait jamais aucun doute. Alex, on ne sait jamais trop s’il va valider son année ou non. Et ça ne l’inquiète pas plus que ça. « Moi, personne ne veut ma mort à ce que je sache, donc je suppose que ça va. » Comme toujours. Avec lui, les choses changent assez peu. En fait, la seule chose qui pourrait aller mieux, c’est sa relation avec Lola. Le reste, il s’y est habitué. « Je vais le prendre ce rosé, finalement. » Il secoue la tête doucement, un sourire aux lèvres. Il la connait bien. Il dessine du bout du doigt sur son verre, alors qu’elle passe commande au barman. Barman qui lui demande sa carte d’identité, ce qui fait à nouveau sourire Alex. « Je fais tant petite fille ou je suis folle ? » Elle a beau avoir un an de moins que lui, cette différence n’a jamais rien signifié. Et il n’a pas l’impression qu’elle ait un physique si enfantin que ça. Peut-être parce qu’il l’a vue nue. De fait, difficile de l’infantiliser tout en la désirant. Ça serait juste tordu. « Ça doit être une technique de drague, pour flatter ou un truc du genre. » Peut-être que ça peut fonctionner si la femme est plus âgée et à la recherche de ses belles années, mais quand on est au début de la vingtaine, ça ne sert pas à grand-chose. « Ou peut-être que c’est parce que tu commandes du vin rose, ça fait pas boisson d’adulte. »

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6141
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
() message posté Mar 3 Juil - 23:12 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Au fond, elle était peut-être naïve de croire à un futur où ils n’auraient pas à prétendre. Peut-être qu’ils étaient naïfs de vouloir croire à cette possibilité. Alors qu’au fond, tous les deux savaient que ça prendrait du temps. Il fallait être patient bien que Lola ne possède peut-être pas cette patience. C’était devenu trop lourd sur ses épaules à Lola toute cette situation parce qu’elle avait pris l’habitude de s’introduire dans la chambre d’Alexander pour lui parler de tout et n’importe quoi. Elle avait pris cette habitude de traverser le petit chemin, ces onze petits pas qui séparaient sa chambre de la sienne. Elle avait pris l’habitude de s’endormir auprès de lui parfois dans ses bras, sous la clarté de la lune. Entre eux, c’était presque devenu une habitude. Secouant la tête, Lola fut ramenée sur Terre. Il fallait qu’elle casse de se perdre dans ses pensées lorsqu’elle se trouvait en présence d’Alexander. Il fallait qu’un jour, elle cesse d’espérer que les choses reviennent à la normale et qu’ils se créent un nouveau normal. « Je ne peux rien te promettre. » Même si elle savait que le sujet était le rosé, à ses oreilles ça semblait plus profond. Ça devait bien faire plusieurs mois que Lola avait arrêté désirer l’entendre promettre quelque chose. Auparavant, Lola avait attendu qu’il lui promettre tout et n’importe quoi. Pas ce soir. Plus maintenant. Ce temps était résolu. Elle ne voulait plus l’obliger à faire quelque chose, elle ne voulait plus jouer le rôle d’une mère avec lui. Il fallait qu’elle apprenne à le laisser prendre ses propres décisions. « Je suppose qu’on verra alors. » Elle lui offrit un maigre sourire. Lola espérait le voir monter sur scène, Alexander avait un talent. Il l’ignorait certainement ou il était trop timide pour jouer de la guitare devant un public. « Je suis sûr que tu fais beaucoup plus que survivre te connaissant. » Elle répondit en haussant les épaules. Il fallait que tout soit parfait lorsque ça concernait le droit. Elle ne voulait rien faire à la ramasse. Lola prenait son temps, toujours, mais elle terminait toujours dans les délais imposés. Contrairement à Alexander, Lola était sérieuse. Alexander était juste perdu. « Moi, personne ne veut ma mort à ce que je sache, donc je suppose que ça va. » Un sourire en coin s’afficha sur son visage. « C’est ce que tu crois. Les professeurs ont mis ta tête à prix, il y a des affiches un peu partout sur le campus… Wanted dead or alive. Je suis étonnée que tu n’aies pas vu les affiches. » Cette fois, elle rigola, se moquant comme toujours des absences répétées d’Alexander. Quelques minutes après avoir commandé un rosé, le barman déposa celui-ci en face d’elle et Lola porta la coupe à ses lèvres. C’était inhabituel comme boisson dans un bar, elle se doutait bien, mais Lola n’en avait vraiment rien à foutre. La bière lui donnait le goût de gerber. « Ça doit être une technique de drague, pour flatter ou un truc du genre. » Peut-être, peut-être pas. Qu’est-ce qu’elle en savait ? Absolument rien. Tout ce que Lola savait était qu’on ne cessait de lui demander une carte d’identité pour confirmer son âge. Le plus amusant dans cette situation était qu’elle agissait sur une base régulière comme une personne plus âgé. On ne cessait de lui dire ou reprocher. « Ouais bah c’est nul comme technique de drague si c’en est une. J’espère que tu ne fais pas ça au bar. » Elle ignorait la raison pourquoi les mots étaient sortis, mais il était trop tard maintenant pour les reprendre. « Ou peut-être que c’est parce que tu commandes du vin rose, ça fait pas besoin d’adulte. » Lola s’indigna à nouveau en l’entendant dire vin rose, il le faisait pour la faire réagir, c’était certain. Puis, c’était une fausse indignation. « Je suis une adulte. Je sais déjà que je vais terminer ma vie dans un appartement avec une dizaine de chiens parce que Shiraz ne veut pas m’épouser. » Elles avaient eu la discussion lors d’une de leur rencontre avec un ton de plaisanterie qui flottait dans l’air. « Et du rosé fait extrêmement boisson d’adulte. La bière, c’est pour les jeunes qui n’ont pas l’âge d’acheter de l’alcool par eux-mêmes. T’as déjà vu un film où ils font la fête avec du rosé ? Non. Tu sais pourquoi ? Parce que c’est une boisson d’adulte avec une maturité plus élevée. » Ajoutait-elle en ne sachant pas pourquoi elle défendait son choix de boisson ainsi.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the stars look so peaceful in your eyes.
the stars look so peaceful in your eyes.

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1998
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-four
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Dim 15 Juil - 9:47 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Un bar, quelques verres, peut-être une chanson ou deux. Le programme de la soirée est assez simple, mais Alex se dit que c’est sans doute une bonne chose. De toute façon, ils n’ont jamais eu besoin de beaucoup plus. Peut-être qu’être en public est un plus. Ça évitera certains sujets tabous. Même si ça lui semblera toujours étrange d’avoir des limites avec Lola. Avant, ils n’en avaient pas. Aucun filtre. Et ça convenait à tout le monde. Mais il va falloir accepter que les choses ont changées. Ils ont bien essayé de faire semblant que tout allait bien. Ça n’a pas exactement fonctionné. Alors peut-être qu’il faut recommencer, mais autrement. Peut-être que ça pourrait commencer ce soir. En tout cas, ça semble être bien parti. Du point de vue d’Alex. « C’est ce que tu crois. Les professeurs ont mis ta tête à prix, il y a des affiches un peu partout sur le campus… Wanted dead or alive. Je suis étonnée que tu n’aies pas vu les affiches.» A nouveau, un franc sourire s’empare de ses lèvres. Ça paraît ridicule pourtant. D’habitude, il n’aurait jamais été aussi heureux d’entendre Lola plaisanter. Mais à force de s’adresser seulement quelques mots ou juste des regards quand ils se croisent à l’appartement ou en cours, ça fait du bien. Vraiment. « Rassure-moi, ils ont pris mon bon profil pour les photos ? » Oui, c’est tout ce qui importe. Mais Lola a l’habitude. D’eux deux, c’est lui qui est le plus superficiel et fait le plus attention à son allure. Et forcément, parce qu’il est Alexander, il en rajoute et en joue. « Au moins, c’est pas des affiches porté disparu. Quoique, ça serait peut-être plus probable. » Maintenant qu’ils ont déjà fait quelques années, il y a beaucoup moins de sièges vides dans les cours. Pour en arriver là, il faut en avoir envie. Ou bien avoir de la chance, comme Alex.
« Ouais bah c’est nul comme technique de drague si c’en est une. J’espère que tu ne fais pas ça au bar. » Il n’est même pas sûr que ça puisse être considéré comme une technique, ça reste une théorie. Et même si ç’en est une, il y a beaucoup qui sont meilleures que celles-ci. Mais il ne va pas donner d’exemples à Lola. Pourtant, ç’aurait été tout à fait normal au début de leur amitié. C’était même ce qui avait initié leur relation. Mais les choses ne sont plus pareilles, et ça fait longtemps qu’il n’a pas parlé de ses conquêtes ou demandé des conseils de drague à Lola. Alors à la place, il se contente de secouer la tête, avant de commenter son choix de boisson, encore. Heureusement qu’il y a des choses qu’il peut toujours dire. « Je suis une adulte. Je sais déjà que je vais terminer ma vie dans un appartement avec une dizaine de chiens parce que Shiraz ne veut pas m’épouser. » Alex ne serait même pas étonné qu’elles en aient déjà parlé. Lola a toujours été du genre à tout prévoir, quand lui, est tout l’inverse. Mais est-ce une preuve de maturité pour autant ? Alex préfère voir où les choses le mènent, peut-être parce qu’il sait que, même si on prévoit des choses, rien ne se passe jamais comme prévu. « C’est ça être un adulte ? Merci, mais non merci. » Le tableau qu’elle en peint n’est pas tellement flatteur. Surtout qu’Alex n’a pas vraiment envie d’être un adulte dans tous les cas. « Et du rosé fait extrêmement boisson d’adulte. La bière, c’est pour les jeunes qui n’ont pas l’âge d’acheter de l’alcool par eux-mêmes. T’as déjà vu un film où ils font la fête avec du rosé ? Non. Tu sais pourquoi ? Parce que c’est une boisson d’adulte avec une maturité plus élevée. » Et le sourire fier qu’elle arbore après son argumentaire fait rire Alex, d’un rire franc. On y croirait presque. Sauf qu’il en faudra plus que ça pour le convaincre d’échanger sa boisson contre celle de Lola. « Tu ne t’es pas dit que c’était peut-être parce que c’était une boisson ennuyante ? » Surtout que lui, ça lui convient parfaitement de faire la fête avec une bière à la main. Sur ce point, comme sur beaucoup d’autres, Lola et lui sont parfaitement opposés. Presque autant que le jour et la nuit. « T’as un bon argumentaire en tout cas, j’y aurais presque cru. Tu devrais pas avoir de souci pour les examens. » Non pas qu’elle en ait jamais. Le verre de Lola ne tarde pas à arriver, et c’est une autre prestation qui commence sur scène. Un peu étrange comme style. Et avec pas mal de fausses notes. De quoi rassurer un peu Alex, il ne sera peut-être pas totalement ridicule s’il finit par se lancer. « T’as déjà joué d’un instrument, toi ? » Mais pour l’instant, il préfère continuer de discuter, avant de se laisser convaincre. Ou peut-être pas.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6141
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
() message posté Jeu 19 Juil - 22:25 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola avait toujours trouvé que les bars étaient des endroits bruyants. Habituellement, elle essayait d’éviter de rencontres des gens ici parce que ça lui donnait l’impression que ceux-ci essayaient d’éviter d’avoir des conversations. Il lui était difficile de ne pas connaître la vie des gens autour d’elle puisque tout le monde parlait plus fort qu’à l’habitude. Elle était même en mesure de savoir ce que la femme près d’elle avait fait de son week-end. Et si elle se concentrait suffisamment, Lola était en mesure de savoir ce que buvait le jeune couple au bout de la salle. Rassure-moi, ils ont pris mon bon profil pour les photos ? » La réponse suffisait amplement à Lola pour justifier son roulement d’yeux. Il n’y avait que lui pour s’inquiéter de ce genre de détails. Sur des affiches imaginaires. « Au moins, c’est pas des affiches porté disparu. Quoique, ça serait peut-être plus probable. » Depuis le temps qu’ils étudiaient, Lola était probablement en mesure de compter le nombre de fois où Alexander avait été absent. Il était le tout contraire d’elle. Alexander n’était pas constant sur sa présence lorsqu’il y avait un cours. « Ils ont essayé avant de réaliser que ça ne servait à rien. Et désolée de briser ton cœur, Narcisse, mais ce n’est pas la meilleure photo de toi. » Répondit Lola en se plaisant à se moquer de lui et son obsession pour être constamment beau. Ça l’avait toujours fait rire. Encore plus en le surnommant Narcisse. Ça devrait être son nouveau surnom pour toujours. Ça lui allait si bien. Inconfortable, Lola tentait depuis cinq bonnes minutes de trouver une position où elle cesserait de bouger sur le tabouret tout en se plaignant des techniques de dragues de barman tout en retournant ce commentaire sur Alexander. Sans le vouloir, Lola lui avait fait savoir qu’elle espérait qu’il ne faisait pas la même chose alors qu’au fond, la jeune femme préférait ne pas savoir. En fait, elle préférait ne plus rien savoir de la vie amoureuse/sexuelle d’Alexander. C’était un sujet tabou à ses oreilles. S’ils avaient fait semblant pendant plusieurs mois en prétextant que leur amitié était redevenue comme avant, Lola préférait ne rien savoir. Elle ignorait où en était leur amitié avec ce hiatus imposé par elle-même. « C’est ça être un adulte ? Merci, mais non merci. » En temps normal, Lola aurait fait un commentaire sur son niveau de maturité en lui disant qu’elle savait à quel point il préférait agir comme un enfant-adulte. Mais vu l’état de leur amitié, Lola préférait se taire. Conserver ce commentaire pour elle-même. À la place, Lola s’était contentée de boire une gorgée de son rosé. « Tu ne t’es pas dit que c’était peut-être parce que c’était une boisson ennuyante ? » Sans se gêner, Lola lui lança, à nouveau, un regard noir en le pointant de son index. Ça semblait déjà-vu. « T’as un bon argumentaire en tout cas, j’y aurais presque cru. Tu devrais pas avoir de souci pour les examens. » Lola ne s’inquiétait jamais des examens. Contrairement à Alexander qui y allait en mode : si je réussis, tant mieux. Si j’échoue, c’est la vie. Dans la vie courante, Lola se serait fait plaisir à dire à quel point les examens seraient faciles pour elle, mais elle ne voulait pas ce soir. Alors, elle préféra ne rien répondre. De toute manière, ce n’était pas la première fois qu’elle lui offrait son silence. Finalement, la bouche de Lola s’ouvrit : « Je vais devoir te dénoncer pour ton manque de respect. Adieu, Alexander. C’était presqu’un honneur de te connaître. » Lâcha-t-elle un tantinet sarcastique en reportant son attention sur la scène. Il y avait quelque chose qui ne fonctionnait plus maintenant. Ah oui, les fausses notes du chanteur. Ça faisait grincer des dents Lola. Mais la bonne nouvelle c’était la réception des gens sur cette prestation. Personne ne semblait se moquer de lui. C’était une bonne chose. « T’as déjà joué d’un instrument, toi ? » Alexander posait des questions banales dans le simple but de faire la conversation, elle l’avait remarqué. Il essayait de faire des efforts. « Je crois que ma mère a essayé de me faire jouer du piano, mais je préférais les bouquins. » Répondit-elle, incertaine parce que ça remontait à trop longtemps et qu’il y avait des années de sa vie floues. « J’ai une question… Qu’est-ce que c’est exactement cette petite rencontre ? » Elle ne passait pas par quatre chemins. « Pas que je n’apprécie pas ta compagnie Alexander, mais tu l’as dit toi-même : nous laisser du temps. Tu sais ce que tu veux maintenant ? Ou t’en as marre d’être seul ? » Désormais, elle le regardait droit dans les yeux.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the stars look so peaceful in your eyes.
the stars look so peaceful in your eyes.

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1998
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-four
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Jeu 26 Juil - 15:24 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ « Ils ont essayé avant de réaliser que ça ne servait à rien. Et désolée de briser ton cœur, Narcisse, mais ce n’est pas la meilleure photo de toi. » C’est le genre de discussion qu’ils auraient pu avoir, à l’époque de leur rencontre. Peut-être même l’ont-ils déjà eue. L’assiduité d’Alex a toujours été un sujet de plaisanterie, et elle n’est pas allée en s’améliorant au fil des années. En même temps, le droit est loin de le passionner. Au début, il attendait un déclic, qui n’est jamais venu. Contrairement à Lola, qui a déjà planifié toute sa carrière ou presque, Alex n’a aucune idée de ce qu’il fera de sa vie. Il reste en droit à défaut de savoir quoi faire d’autre, et Lola le sait bien. Elle l’a peut-être su avant lui. Ça ne serait pas étonnant. Souvent, pour ne pas dire tout le temps, Lola sait mieux qu’Alexander ce qui est bien pour lui. Même sans connaître tous les détails de sa vie. Mais ça, elle ne le sait pas. « Ils auraient pu te demander à toi pour la photo quand même. » Malgré l’envie de penser que tout pourrait être comme avant, Alex essaye de se raisonner. Il faut accepter que les choses puissent changer, aussi difficile cela soit-il. Sauf que c’est plus facile de le penser, que de le faire vraiment. Surtout de trouver comment faire. Mais ce soir peut être un premier pas, vers cette nouvelle direction inconnue.
« Je vais devoir te dénoncer pour ton manque de respect. Adieu, Alexander. C’était presqu’un honneur de te connaître. » Et le voilà qui salue avec un chapeau imaginaire. Si elle critique la bière, ne peut-il pas critiquer ses goûts étranges en matière de boisson alcoolisée ? Non pas qu’il ait besoin d’une excuse pour le faire, il ne s’est jamais gêné. Maintenant, il ne peut plus tout oser avec Lola, mais heureusement, sur certains points, il peut toujours la taquiner sans qu’une gêne s’installe entre eux. Même si ces moments de gêne peuvent toujours surgir quand on les attend le moins. « Je crois que ma mère a essayé de me faire jouer du piano, mais je préférais les bouquins. » Alex hoche la tête, puis regarde à nouveau vers la scène. En vérité, il faut tout de même faire quelques efforts pour faire la conversation. Pour éviter que ça devienne gênant. Pour lui changer les idées de son stress de monter possiblement sur scène. Mais il n’a pas le temps de réfléchir à une suite de la discussion. « J’ai une question… Qu’est-ce que c’est exactement cette petite rencontre ? » Forcément, la question fait froncer les sourcils à Alex. Il n’est pas sûr de bien comprendre. Ou de vouloir comprendre. « Pas que je n’apprécie pas ta compagnie Alexander, mais tu l’as dit toi-même : nous laisser du temps. Tu sais ce que tu veux maintenant ? Ou t’en as marre d’être seul ? » Pourquoi faut-il qu’elle vienne gâcher une soirée tranquille avec des questionnements qui n’ont pas forcément de réponse ? Alex est peut-être un peu moins confus que la dernière fois mais il ne sait toujours pas exactement ce qu’il veut. Compliqué. « C’est pas parce que toi, tu sais toujours ce que tu veux que tout le monde est obligé de faire comme toi Lola. » Il ronchonne, tout en regardant sa bière. Il en a marre d’avoir cette conversation sans arrêt, surtout que les choses ne semblent toujours pas avancer. C’est sans doute sa faute, mais tant pis. « On ne peut pas passer une soirée tranquille tous les deux, et voir où ça nous mène ? » Sur ce point, ils sont radicalement différents. Et si ça fonctionnait avant, peut-être que ça n’est plus le cas désormais. Mais Alex trouverait ça bien trop dommage. « Je t’ai proposé de venir pour m’encourager à sauter le pas et à oser jouer en public. Pour qu’on puisse passer un moment ensemble, comme on n’en a pas passé depuis un moment. Ça me manquait, c’est tout. » Et avec ces mots, il est plus sincère qu’il ne l’a été depuis longtemps.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6141
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
() message posté Dim 5 Aoû - 2:12 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ « Ils auraient pu te demander à toi pour la photo quand même. » Certes, elle aurait pu le faire si ça avait été vrai, mais ce n’était pas le cas. En fait, c’était une petite blague qui s’était installé depuis son arrivée. Durant ce petit instant, Lola avait véritablement cru que leur amitié s’engageait dans la bonne voie. Qu’après ce soir, ils seraient en mesure d’avoir des discussions moins brèves que celles qu’ils avaient aujourd’hui parce qu’il fallait être honnête, Alexander et elle ne parlaient plus beaucoup. Quelques mots échangés ici et là seulement. Des questions faciles dans le genre : t’as besoin de la salle de bain ? Oui et d’accord. C’était leur quotidien. Puis, l’un ou l’autre retournait s’enfermer dans sa chambre. La plupart du temps c’était Lola, prétendant avoir des devoirs à écrire ou peu importe l’excuse qu’il fallait afin d’éviter une longue conversation. En fait, elle préférait que ce ne soit pas le cas. Ce soir, Lola avait fait un effort parce que c’était ainsi qu’elle était. Toujours présente pour son entourage, pour les gens qui comptaient à ses yeux parce que peu importe ce qui se passait entre Alexander et elle, il comptait toujours à ses yeux. Une décision qu’elle commençait, peut-être, à regretter en ce moment. Pas que la présence d’Alexander était désagréable, au contraire, mais parce qu’elle devait probablement l’être, elle. À poser des questions. À vouloir connaître la véritable raison de sa présence ici dans ce bar où la musique jouait trop forte et où les gens partageaient des souvenirs. Lola n’avait pas l’impression de créer un souvenir, en ce moment. Ça ressemblait bien plus à un mauvais rêve. Un mauvais rêve auquel elle se demandait quand elle allait se réveiller. Mais c’était bien sa réalité, ce soir. Alexander et Lola. Lola et Alexander. « C’est pas parce que toi, tu sais toujours ce que tout le monde est obligé de faire comme toi Lola. » Ses questions avaient probablement frustré Alexander et pour une fois, Lola n’était pas désolé et ce, même si Alexander avait un point. Ce n’était pas tout le monde qui avait besoin de tout savoir comme elle, même si elle aimerait que ce soit le cas. Surtout venant d’Alexander. « On ne peut pas passer une soirée tranquille tous les deux, et voir où ça nous mène ? » Sans le vouloir, Lola avait levé les yeux au ciel sans être en mesure de redéposer son regard sur lui. À la place, elle préférait se concentrer sur le groupe sur la scène ou même ce couple derrière Alexander. « Je vais être honnête avec toi Alexander parce que j’en ai marre de devoir tout prétendre, mais non. C’est difficile à imaginer que les choses peuvent être tranquilles entre nous, c’est tout. » Avouait-elle en poussant un soupir, posant son regard sur lui. Finalement, Lola secouait la tête parce que tout ce qu’elle désirait savoir était la raison de sa présence ici et où ils en étaient, tous les deux. « Je t’ai proposé de venir pour m’encourager à sauter le pas et à oser jouer en public. Pour qu’on puisse passer un moment ensemble, comme on n’en a pas passé depuis un moment. Ça me manquait, c’est tout. » D’une certaine manière, Lola le savait sincère. Une sincérité qu’elle n’avait pas entendu depuis un bon moment et peut-être qu’à une époque, ça aurait fait un baume sur son cœur, mais plus maintenant. « D’accord. Comme tu veux. Je t’ai déjà fait part que ce serait dommage que tu ne montes pas sur scène. Maintenant, je crois que c’est à toi de décider si tu le fais ou pas. Après tout, ce n’est pas tout le monde qui sait ce qu’il veut. » De sa voix, ça sonnait comme un reproche et peut-être que s’en était un, au fond. Lola avait maintenant réalisé que ça ne lui servait à rien de le forcer à faire quoique ce soit, Alexander allait simplement se rétracter. « J’ai besoin d’aller au petit coin. » Lâcha Lola en se relevant du tabouret et sans lui laisser le temps de répondre quoique ce soit, elle disparaissait dans la foule afin de se rendre jusqu’aux toilettes. C’était un mensonge. Elle avait simplement besoin de retrouver son calme. Cinq minutes plus tard, Lola était de retour sur ce tabouret, aux côtés d’Alexander. « Et je ne sais pas toujours ce que je veux. Je prétends savoir. » Murmura-t-elle en haussant les épaules et buvant une gorgée de rosé. Même si la conversation datait, Lola avait ressenti le besoin de se défendre sur ce point.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: The Lucky Star
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-