"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 2979874845 be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 1973890357


be careful making wishes in the dark. (lolex)

the stars look so peaceful in your eyes.
Alexander Levinson
the stars look so peaceful in your eyes.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_ox7um3rvZf1sx1fcmo5_400
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 2316
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : will higginson
» Âge : twenty-five
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Sam 25 Aoû - 11:49 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Sa bière semble lui laisser un goût amer en bouche. Alex est forcément déçu. Certes, il ne prétend pas avoir la solution pour réparer leur amitié, ou la faire évoluer, mais il a compris qu’en parler n’arrangerait pas les choses. Tout comme ne pas en parler. En fait, il n’y a peut-être pas de solution. Mais il espérait simplement passer un bon moment en compagnie de Lola. C’était tout ce qu’il demandait, implicitement. Et Lola n’avait pas su lui accorder ça. Peut-être qu’ils auraient pu rire. Peut-être aurait-il gratté quelques notes de guitare sur scène. Peut-être auraient-ils trop bu. Les possibilités étaient infinies, et au fond, c’est ce qu’Alex préfère. Sur ce point, Lola et lui ne pourraient être plus différents. Là où Lola aime tout prévoir, savoir où elle va et comment elle y va, Alex se laisse guider par le vent. C’est plus simple. Moins de pression. Moins de risque aussi. Cette différence radicale entre les deux aurait sans doute pu ne jamais poser de problème. Peut-être que s’ils n’avaient jamais partagé le même lit, peut-être que si Lola ne lui avait pas avoué avoir été amoureuse de lui, tout aurait pu continuer ainsi.
« Je vais être honnête avec toi Alexander parce que j’en ai marre de devoir tout prétendre, mais non. C’est difficile à imaginer que les choses peuvent être tranquilles entre nous, c’est tout. » Alex ne peut s’empêcher de se demander pourquoi elle est venue ce soir dans ce cas. Il avait pris son accord comme une énième chance laissée à leur amitié. Peut-être s’était-il trompé. Encore. « C’est sûr que c’est difficile quand tu pars du principe que ça ne peut pas fonctionner. » Ses mots ressemblent plus à un grommellement qu’autre chose, mais il finit peut-être par en avoir marre. Longtemps – trop longtemps peut-être – il a laissé Lola décider pour eux deux. Et maintenant qu’elle lui demande de décider, elle n’accepte pas ce qu’il propose. Pourtant, elle ne propose pas d’autre solution. A part de partir. Mais quand Lola part, Lola lui manque. « D’accord. Comme tu veux. Je t’ai déjà fait part que ce serait dommage que tu ne montes pas sur scène. Maintenant, je crois que c’est à toi de décider si tu le fais ou pas. Après tout, ce n’est pas tout le monde qui sait ce qu’il veut. » D’un coup, Lola a changé. Leur relation a changé. D’ordinaire, Lola l’aurait encouragé, peut-être même poussé alors qu’il se plaignait, pour se faire désirer un peu plus. Tout à coup, elle ne décide de plus rien pour lui. Comme si elle s’extirpait complètement de sa vie. Et ça paraît étrange… presque vide. Si Alex ne le dit pas assez, il a besoin de Lola. Il a besoin d’elle pour savoir quoi faire parfois, parce qu’elle est plus raisonnable que lui. Elle est son contraire et elle a toujours eu un effet positif sur lui. « J’ai besoin d’aller au petit coin. » Il n’a pas le temps de réagir que déjà, elle quitte le tabouret sur lequel elle était assise et disparaît vers les toilettes. Et Alex se retrouve seul, à regarder sa bière en écoutant des fausses notes. Et puis quelqu’un d’autre monte sur scène, et Alex fixe la feuille accrochée au mur, là où s’inscrivent les musiciens et chanteurs. Son regard oscille entre la porte close des toilettes, la feuille, et sa bière. Et d’un coup, il finit sa bière, se lève, et inscrit son nom pour le prochain créneau disponible. Trois personnes devant lui, ça lui laissera le temps de trouver le courage. Il est de nouveau assis, une nouvelle bière commandée, quand Lola revient. « Et je ne sais pas toujours ce que je veux. Je prétends savoir. » Alex sourit, peut-être un peu plus confiant par rapport à ce qu’il vient de faire. Ou parce que Lola ressent le besoin de se justifier. C’est bien que l’avis d’Alex compte, au moins un peu. « T’es douée pour faire semblant alors. Si jamais le droit, ça fonctionne pas, tu pourras toujours envisager une carrière d’actrice avec Maxime. » Mais le droit, ça ne peut que fonctionner pour Lola, ça ne fait aucun doute. Alex, il en sait trop rien. Il n’a toujours pas décidé. « J’me suis inscrit au fait. Là-bas. » Il désigne la feuille sur le mur, espérant que Lola comprendra. « Et je t’ai commandé un deuxième verre pour quand celui-là sera terminé. Paraît que le vin rose anesthésie les oreilles. » Nouvelle tentative de plaisanterie. La personne suivante sur scène se débrouille mieux que la précédente, et Alex recommence à paniquer. Cet élan de confiance en lui s’est vite évaporé. « Tu sais, c’est mon frère qui a commencer à m'apprendre à jouer de la guitare. C’était la sienne au départ. » Il dit ça en regardant devant lui, fixant un point invisible. Comme si cette confession n’en était pas une. Comme si ce n’était pas la première fois depuis des années qu’il parlait de son frère à une personne extérieure à sa famille.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Dim 7 Oct - 22:00 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola ne peut s’empêcher de se demander comment il était possible pour deux personnes proches d’être aussi éloignés désormais. Maintenant, elle ne se posait plus la question : est-ce qu’un jour, les choses allaient redevenir comme avant? Parce qu’à toutes les fois où elle s’était posée la question, quelque chose était arrivé, les éloignant encore plus. Il y a quelques temps, elle s’était dit qu’elle serait peut-être mieux de laisser les choses aller. Que sa relation avec Alexander allait s’arranger par elle-même. Qu’un jour, ils allaient retrouver leur complicité d’antan et que les complications passeraient. « C’est sûr que c’est difficile quand tu pars du principe que ça ne peut pas fonctionner. » Ce ne sont peut-être pas les mots que Lola ait envie d’entendre ce soir, mais c’est probablement ceux que son cerveau ou même ses oreilles ont envie d’entendre. Parce qu’au fond, Lola, elle sait qu’Alexander avait raison. Dès l’invitation, Lola était partie de l’impression que les choses ne fonctionnaient pas. Elle avait trop d’attente de la part de son entourage et Alexander semblait toujours le premier en a payer les frais. Elle n’était pas de bonne foi, ce soir et elle se disait qu’elle pourrait faire des efforts. Alexander essayait lui alors pourquoi ne serait-elle pas en mesure d’essayer également? Peut-être parce que ça lui semblait trop difficile maintenant. Peut-être parce qu’elle avait longtemps été celle qui faisait les efforts. Peut-être qu’elle en attendait trop d’Alexander aussi. Alors, le grommellement d’Alexander, elle l’avait très bien entendu et ça lui avait fait comme un coup de poing au visage. Assez pour qu’elle ne trouve rien à répliquer. Non, à la place, Lola s’était trouvée une excuse pour s’en aller. Un tour aux toilettes alors qu’au fond, Lola n’avait pas réellement besoin d’y aller. C’était sa porte de secours. Son moyen pour aller respirer en paix sans que son cerveau ait envie de lui faire dire des mots dont la jeune femme n’avait pas envie de dire. « T’es douée pour faire semblant alors. Si jamais le droit, ça ne fonctionne pas, tu pourras toujours envisager une carrière d’actrice avec Maxime. » Les chances que ça ne fonctionne pas avec le droit sont très minimes, il fallait être honnête. Puis, Maxime faisait une pause dans sa carrière d’actrice, elle se consacrait désormais à des œuvres de charité. Elle avait même changé son prénom passant de Shiraz à Maxime. Des décisions que Lola appuyait à fond. « Elle a fait une pause. » Lola ignorait pour combien de temps, mais elle espérait suffisamment longtemps afin qu’elle puisse prendre soin d’elle. « J’me suis inscrit au fait. Là-bas. » Même si elle sait de quelle inscription il parle, Lola pivotait tout de même la tête afin de regarder la feuille accrochée au mur. Comme si, de loin, elle allait être en mesure d’y lire son prénom. « Et je t’ai commandé un deuxième verre pour quand celui-là sera terminé. Paraît que le vin rose anesthésie les oreilles. » Son regard se posait sur la coupe de rosé. Elle voyait bien les essais d’Alexander pour la faire rire ou même lui arracher un sourire. Elle voyait les efforts qu’il faisait. Ça ne devait pas être facile pour lui. « Au pire des cas, j’ai mon casque d’écoute. Alors si tu es aussi mauvais que tu prétends l’être, je n’aurais pas qu’à les mettre et prétendre ne pas te connaître. » Répondit-elle en tapotant sur une pochette de son sac à main. Elle ne se promenait jamais sans des écouteurs, c’était trop utile lorsqu’elle devait faire le trajet en métro. « Tu sais, c’est mon frère qui a commencer à m’apprendre à jouer de la guitare. C’était la sienne au départ. » Lola cessait tout mouvement, allant mettre jusqu’à reposer son rosé sur le bar. « J’ignorais. J’ignorais même que tu avais une grand-frère. J’ai toujours pensé que tu étais enfant unique, mais je savais que tu n’étais pas fou d’emménager avec un frère et une sœur. » Lola en découvrait tous les jours sur Alexander. Alors qu’elle était un livre ouvert, lui il était fermé à double tour. Elle avait appris pour sa mère il y a quelques mois seulement. « Pourquoi je ne l’ai jamais rencontré? » Elle parlait sans savoir.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
the stars look so peaceful in your eyes.
Alexander Levinson
the stars look so peaceful in your eyes.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_ox7um3rvZf1sx1fcmo5_400
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 2316
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : will higginson
» Âge : twenty-five
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Mer 10 Oct - 17:22 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Même si le départ n’est pas forcément le bon, Alex n’abandonne pas. Sinon, il abandonnerait à chaque fois. Lola et lui sont devenus experts en faux départs depuis quelques temps, ou même en faux tout parfois. Passer un moment juste tous les deux, ça n’arrive presque plus, ou bien ça devient vite étrange. Et Lola, elle lui manque. Alors oui, il avait trouvé une excuse pour qu’ils se retrouvent tous les deux ce soir. Un prétexte un peu stupide, et qu’il risque de regretter. Mais au moins, elle est venue. Tant pis si elle part du principe que ça ne fonctionnera pas. A vrai dire, il peut la comprendre. Mais Alex, il ne peut pas se résoudre à penser ça. A penser que plus rien ne sera jamais normal entre eux. Alex, il veut juste profiter de sa compagnie, voir où ça va les mener. Peut-être qu’il pourrait être amoureux de Lola, comme elle a dit l’avoir été de lui. Peut-être pas. Il n’y a jamais réfléchi, et à vrai dire, même si le sexe était génial, ce n’est pas ça qui lui manque le plus. Non, c’est juste Lola toute entière. Et peut-être un peu le sexe aussi, s’il y réfléchit vraiment. Mais il n’a pas envie d’y réfléchir. Alex, il n’a jamais été doué pour ça, contrairement à sa colocataire. Alors pendant qu’elle est partie aux toilettes, il s’inscrit pour monter sur scène. Comme ça, elle ne pourra pas partir avant. Heureusement, il y a encore du monde avant lui. Ou malheureusement, parce que ça lui laisse le temps de trop y réfléchir. En espérant que la conversation avec Lola va réussir à le distraire. Ça, et leur verre à nouveau rempli. « Elle a fait une pause. » Tiens, il n’avait pas suivi ça. Il faut dire que Max et lui ne sont pas vraiment amis. C’est l’amie de Lola, pas la sienne, et il n’a jamais trop fait d’efforts. Principalement parce que dès qu’il se retrouve avec elle, elle parle du beau couple que Lola et lui formeraient, sans se mêler de ses affaires. « Dommage, ç’aurait été une belle planche de salut. Heureusement que tu n’en as pas besoin. » Ce serait plutôt pour Alex que ça serait nécessaire. Mais ça, ça demande trop de réflexion, comme beaucoup de choses. Il n’a jamais été doué pour réfléchir.
« Au pire des cas, j’ai mon casque d’écoute. Alors si tu es aussi mauvais que tu prétends l’être, je n’aurais pas qu’à les mettre et prétendre ne pas te connaître. » Mieux vaut la préparer, qu’elle ne s’attende pas à quelque chose d’exceptionnel. Il connaît quelques accords et a l’impression de bien se débrouiller quand il joue dans sa chambre, mais il n’a jamais eu de public. Il en plaisante, mais sa plaisanterie cache sans doute un petite part de vérité. Et s’il était mauvais ? « Voilà, tu pourras mettre ta chanson préférée et prétendre que c’est moi qui joue. » Il hésite encore entre chanter un peu ou seulement jouer de la guitare. Peut-être juste la guitare pour commencer, il ne faut pas trop pousser. Et puis à force de penser à son frère dès lors qu’il s’agit de musique, il finit par en parler. Bien conscient qu’il n’en a jamais parlé à Lola, ou même à Levi. Mais s’il y a bien une personne à qui il peut se confier, c’est Lola. « J’ignorais. J’ignorais même que tu avais un grand-frère. J’ai toujours pensé que tu étais enfant unique, mais je savais que tu n’étais pas fou d’emménager avec un frère et une sœur. » Il laisse échapper un rire. C’est vrai qu’une dynamique fraternelle n’est jamais facile, mais ça n’a jamais dérangé Alex d’être témoin de quelques disputes, de devoir parfois prendre parti. Les cris font autant partie que les rires du quotidien d’un foyer heureux. Chose qui lui avait tant manqué après la disparition de son frère. « Pourquoi je ne l’ai jamais rencontré? » Il savait qu’elle poserait des questions. C’est Lola, il la connaît. Pourtant, il ne s’y était pas complètement préparé, parce qu’il n’avait pas anticipé ses paroles. Il prend une petite gorgée de sa bière, avant de la reposer sur la table. « Pourquoi est-ce que tu voudrais le rencontrer ? T’as déjà le meilleur Levinson avec toi. » Encore l’humour pour cacher le reste, pour cacher la douleur qui va avec la vérité. « Faudrait déjà que moi, je sois capable de le voir… » Là, son regard se pose sur le verre devant lui et sa voix se fait plus faible. Il n’aime pas en parler, mais au fond, dire la vérité à Lola ne le dérange pas tant que ça. Et ça lui change de d’habitude, où il n’en parle qu’avec sa mère, qui s’est perdue dans ses souvenirs. Avec son père, ils évitent en général le sujet. « Gabriel a disparu, quand il avait onze ans. Personne n’a jamais su ce qu’il était devenu. » Peut-être est-ce mieux de ne pas savoir, parce que la vérité risquerait de faire trop de mal. Sans l’espoir que Gabriel soit en vie et en bonne santé quelque part, il n’est pas sûr que sa mère serait capable de tenir.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Sam 20 Oct - 3:51 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola veut bien croire aux secondes chances bien que ce soit plus une deuxième chance avec Alexander. À maintes reprises, ils s’étaient accordés des chances pour finalement briser celles-ci avec le temps. Mais, comme lui, Lola s’accrochait à cette relation fictive. Donc, cette petite soirée? Bien sûr que Lola était réticente à l’idée que ça fonctionne avant même d’y avoir donné une chance. Mais elle faisait cela afin de se protéger. D’une éventuelle peine. Elle n’avait pas envie d’entamé sur son chemin à nouveau. Pas une millième fois. « Dommage, ç’aurait été une belle planche de salut. Heureusement que tu n’en as pas besoin. » De toute manière, elle ne comptait pas devenir actrice. Elle n’avait pas le talent pour le devenir et Lola laissait ce métier à sa meilleure amie. Mais s’il y avait bien une personne qui avait besoin d’une planche de salut, c’était bien Alexander. Lui-même ne savait même pas ce qu’il désirait faire de sa vie. Devenir avocat n’était pas sa destinée contrairement à elle. Puis, son manque de connaissance en matière ne l’aiderait pas. Visiblement, entre eux, Lola était celle pour qui le code criminel n’avait aucun secret. Alexander se perdait encore dans l’index, le pauvre. « Voilà, tu pourras mettre ta chanson préférée et prétendre que c’est moi qui joue. » Lola fronça les sourcils, incertaine que sa logique fonctionne. « Ça sera difficile si tu n’as pas la voix de Beyoncé, mais d’accord je veux bien prétendre que c’est toi. » Répondit-elle, moqueuse. Lola n’avait jamais entendu Alexander chanter, seulement gratter quelques notes sur sa guitare, tard le soir lorsqu’il pensait sûrement être le seul humain éveillé dans l’appartement. Peut-être chantait-il lorsqu’elle ne se trouvait pas à l’appartement, c’était une possibilité. Ou bien sous la douche. Non, sous la douche, elle l’aurait bien entendu une fois. Mais, elle était toujours surprise de savoir qu’il savait chanter. Ce n’était pas quelque chose à laquelle Lola s’attendait de la part d’Alexander. C’était même étrange de voir ce côté de sa personnalité, lui qui est toujours aussi cachotier de sa vie. Son grand-frère, par exemple. Avant ce soir, elle n’en avait jamais entendu parler et c’était bien la première fois qu’il se confiait à elle sans qu’elle doive lui sortir les vers du nez. Ce qu’il détestait beaucoup, en réalité. « Pourquoi est-ce que tu voudrais le rencontrer? T’as déjà le meilleur Levinson avec toi. » Lola lui jeta un regard. Alexander et son ego démesuré était dans la pièce. « Tu as beaucoup trop d’amour pour toi-même, ça en fait peur. » Lâcha-t-elle en secouant la tête, visage dans ses mains, désespéré par Alexander et sa manie de tout dissimuler avec l’humour. Avec les années, c’était quelque chose que Lola avait constaté chez Alexander. « Faudrait déjà que moi, je sois capable de le voir... » À nouveau, ses sourcils se froncèrent, incertaine de comprendre ce qu’il entendait par-là. Gabriel vivait dans une autre ville ou un autre pays? Elle n’en savait absolument rien et c’était encore incertain si Alexander allait se confier à ce sujet. Elle allait probablement devoir forcer la conversation comme toujours puisqu’elle voyait clairement que c’était un sujet délicat. « Gabriel a disparu, quand il avait onze ans. Personne n’a jamais su ce qu’il était devenu. » Lola se mordilla la lèvre inférieure, mal à l’aise. Elle ne voulait pas avoir pitié, mais elle trouvait cela triste. Ça ne devait pas être facile de voir son frère disparaître du jour au lendemain. Lola n’osait même pas imaginer comment elle se sentirait si quelque chose arrivait à son frère Levi. Sa vie éclaterait, c’était certain. Dans un signe de compassion, la main de Lola allait se poser sur la sienne afin de serrer celle-ci dans la sienne. « Tu n’es pas obligé de m’en dire plus si tu ne te sens pas à l’aise. Ça ne doit pas être facile et je suis désolée que ce soit tombé sur toi et ta famille. » Lâcha-t-elle en lui offrant un sourire compatissant, serrant davantage sa main. Elle voulait le réconforter, le prendre dans ses bras et lui dire que tout allait bien. Comme une mère avec son enfant, mais le temps lui manquait puisque son prénom fut appelé par l’animateur au micro. « Tu veux toujours monter sur scène et épater la galerie? Je crois en toi et ton talent plus qu’en toi qui devient avocat. » Une blague nulle pour lui changer les idées.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
the stars look so peaceful in your eyes.
Alexander Levinson
the stars look so peaceful in your eyes.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_ox7um3rvZf1sx1fcmo5_400
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 2316
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : will higginson
» Âge : twenty-five
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Sam 20 Oct - 12:24 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ « Ça sera difficile si tu n’as pas la voix de Beyoncé, mais d’accord je veux bien prétendre que c’est toi. » D’accord, Alex connaît les goûts musicaux de Lola pour souvent les subir à l’appartement, mais il pensait qu’elle choisirait au moins un artiste masculin. Enfin si Alex ne chante pas, la musique derrière la voix suffira. Il décidera sans doute quand il sera sur scène. Depuis qu’il est là, presque tout le monde qui est passé sur scène a chanté, mais rien ne l’y oblige. « Beyoncé, tu me fais beaucoup trop d’honneur. » Enfin il espère quand même qu’il ne sera pas nul au point qu’elle ait besoin d’un casque pour ne plus l’entendre. Il fait beaucoup moins de fausses notes que quand il était enfant, et que c’était son frère qui lui apprenait, un plus des cours de musique. Depuis, il a appris seul, sans en parler à personne. Pourquoi faire ? Mais pour se détendre, il évoque un sujet inédit pour lui. Gabriel. Depuis le temps qu’il connaît Lola, cela pourrait paraître étonnant qu’elle ignore tout de son frère, ou même qu’il existe. Ou existait, il n’en sait trop rien. Pourtant, à Alex, ça lui paraît normal. Peu importe que Lola et lui soient proches, Alex n’a jamais aimé se confier là-dessus. Ou sur n’importe quoi d’autre en réalité. Les discussions sérieuses lui font peur, le stressent parce qu’en général, elles impliquent des conséquences tout aussi sérieuses. C’est pour cela qu’il ne veut pas parler de sa relation avec Lola. Alex, il préfère voir où vont les choses. Il n’aime pas réfléchir à ce qu’il ressent ou en parler, il a toujours été comme ça. Son père avait essayé de l’emmener chez le psy, quelques séances, après l’enlèvement de Gabriel. Alex n’y avait jamais rien dit, était resté mutique pendant une heure à chaque fois. Et à force d’insister, il avait arrêté d’y aller. « Tu as beaucoup trop d’amour pour toi-même, ça en fait peur. » Là, ça cache autre chose. Quelque chose de plus sérieux. Le meilleur Levinson, il n’en est pas sûr. Il est devenu le seul, sans le vouloir. Gabriel s’en serait sans doute mieux sorti que lui. Mais la vie d’Alex aurait aussi été bien différente sans cet événement tragique. Il n’entre pas dans les détails, parce que selon lui, ça n’apporterait rien. Mais Lola doit sentir qu’il n’est pas à l’aise, parce qu’elle pose sa main sur la sienne. Alex relève le nez et ne sait pas trop ce qu’il peut lire dans le regard de Lola. « Tu n’es pas obligé de m’en dire plus si tu ne te sens pas à l’aise. Ça ne doit pas être facile et je suis désolée que ce soit tombé sur toi et ta famille. » Alex s’attendait presque à regretter d’en avoir parlé, mais finalement, non. Ce n’est pas de la pitié qu’il y a dans son regard, comme il pouvait le voir dans le regard des habitants avant qu’il ne quitte la ville où il avait grandi, où Gabriel avait disparu. « Il n’y pas grand-chose à dire de plus. » Après tout, personne n’a jamais rien su. Peut-être qu’il pourrait parler de ce qu’il ressent à propos de tout ça, dire à quel point ça a bouleversé sa vie, sa famille. A quel point cette disparition pèse toujours sur sa vie actuelle, constamment rappelée par sa mère dont la mémoire ne fonctionne plus correctement. Il pourrait, mais il ne le fait pas. Et son nom est appelé par l’homme derrière le micro. C’est son tour. Il n’y pensait presque plus. Face à l’humour un peu raté de Lola, il sourit. Il la connaît, il sait qu’elle veut le rassurer. Lui changer une dernière fois les idées, et il apprécie l’intention. « Allons-y. » Il se lève de son tabouret et boit une gorgée de sa bière. Fait signe au patron qu’il arrive, et sort la guitare de son étui. Il échange un sourire avec Lola, avance d’un pas. Et juste avant de continuer son chemin, il attrape Lola par les épaules et plante un baiser sur ses lèvres. Devant son air surpris, il rit. « Pour la chance. » L’excuse parfaite. Il ne sait même pas pourquoi il a fait ça. Il en avait juste envie. Et il ne lui laisse pas l’occasion de réagir, parce qu’il prend le chemin vers la scène. Assis sur le tabouret, juste derrière le micro, il installe sa guitare sur ses genoux et regarde la salle. Tout le monde le regarde, mais c’est sur Lola qu’il décide de s’arrêter. Un dernier sourire et il baisse la tête pour regarder ses doigts. Dans le bar presque silencieux, il entame les premières notes d’Hallelujah. Et une fois lancé, tout semble plus simple. Tout vient naturellement, et ses doigts enchaînent les notes sans erreur. Pendant le refrain, il se prête même au chant, et est rejoint par d’autres personnes présentes ce soir. La chanson résonne dans le bar, et à cet instant, Alex a l’impression que Gabriel est avec lui. Et ça lui fait du bien, de se sentir proche de lui, alors même qu’il ne sait pas où il se trouve.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Lun 5 Nov - 4:19 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola n’osait pas le pousser davantage ayant appris avec les derniers mois que cela ne menait absolument à rien. Que même en le poussant, Alexander n’allait pas s’ouvrir plus. C’était ce qu’elle avait appris lors des derniers mois où leur relation avait été à dents de scie. Comme elle avait compris qu’il n’allait jamais être son prince charmant. De toute manière, ce n’était pas comme si elle y avait cru. Elle le connaissait trop bien pour savoir qu’il ne faisait pas dans les relations. Que Maxime voyait la vie en rose lorsqu’elle lui disait qu’Alexander était son prince charmant. Désormais, elle désirait juste retourner au temps où leur amitié était simple. Celle avant qu’ils couchent ensemble. Mais le fait qu’il s’ouvre à elle, donnait un peu d’espoir à Lola. Et ce, même si elle n’osait pas imaginer à quel point cela avait dû être difficile pour lui et sa famille. Alors, Lola se contentait de lui montrer de la compassion. À lui. À sa famille. C’était tout ce qu’elle pouvait faire. « Il n’y a pas grand-chose à dire de plus. » Elle ne serait jamais en mesure de lui retirer plus d’informations ce soir. Ou même jamais. Ce n’était qu’il y a quelques mois que Lola avait appris où se trouvait sa mère. Du coup, Lola eut un sourire en coin. Tout le monde avait des événements tragiques dans leurs vies. Alexander ne lui racontait pas comme elle, elle le faisait par rapport à son passé ou même son père. Et c’était normal. Emmerdant, mais normal. La vie n’était pas facile ni simple. « Allons-y. » Du regard, elle suivait ses mouvements. D’Alexander qui se lève du tabouret, de sa gorgée, à sa guitare qu’il sort de l’étui et lui qui fait un pas avant de la prendre par les épaules et finalement ses lèvres qui se plantent sur les siennes. « Pour la chance. » S’il s’était éclipser vers la scène après ce baiser, Lola en restait surprise. Surprise de ce geste alors qu’ils ne sont pas seuls. Qu’ils sont entourés de gens. Rapidement, Lola secouait la tête et se positionnait afin d’avoir une vue intégrale de la scène maintenant que Alexander s’y trouvait. Même de loin, elle était en mesure de sentir son regard planté sur elle et dans le but de le réconforter, Lola lui offrit un sourire en levant une pouce dans les airs, en espérant que cela l’encourage à se lancer parce que Lola désirait qu’Alexander trouve sa voie. Qu’il ne termine pas en avocat. Qu’il soit heureux. Épanoui aussi. Et même si Alexander blaguait beaucoup par rapport aux études, Lola voyait bien qu’il n’était pas heureux dissimulant son malheur derrière des blagues nulles. Les mains jointes, elle écoute la mélodie créée par les doigts d’Alexander sur les cordes de sa guitare. Le public réagit bien, se joignant même à lui lorsqu’il s’essaie au chant. Et sur cette scène, elle le voit à l’aise pour la première fois depuis des lustres. Comme s’il avait enfin trouvé sa voie. Ce qui le faisait vibrer. La confiance était là. L’accueil chaleureux. Alexander était à sa place devant ces gens, sur cette scène. Il n’était pas fait pour devenir avocat. Et là, à cet instant, Lola n’était pas en mesure de s’empêcher de sourire. C’était comme voir son enfant réussir à faire du vélo sans les petites roues pour la première fois. Par sa voix, les paroles, Lola se sentait hypnotisé. La mélodie était douce sentant les paroles se briser contre son coeur. Ignorant depuis combien de temps il se trouvait sur scène, Lola fut ramené sur Terre lorsqu’elle entendit la voix d’Alexander remercier le public et les applaudissements du public. Alexander avait assuré comme elle l’avait dit. Lola avait toujours raison. Allant le rejoindre près de la scène, Lola ne put s’empêcher de le prendre dans ses bras et le serrer contre elle avant de se reculer en lui tenant le visage à deux mains, sourire aux lèvres. « C’était superbe, Alexander. Vraiment. Tu es un naturel sur scène. Je suis fière de toi. » Lâchait-elle, fébrile pour lui. « Je ne m’attendais pas à autant de talent, je suis choquée. À quand la chanson sur moi? » Ajoutait-elle en retournant remettre son postérieur sur le tabouret. « Je ne sais pas si tu m’as comprise, mais c’était superbe Alexander. Comment tu te sens? » Trop de questions, mais elle ressentait le besoin de parler.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
the stars look so peaceful in your eyes.
Alexander Levinson
the stars look so peaceful in your eyes.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_ox7um3rvZf1sx1fcmo5_400
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 2316
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : will higginson
» Âge : twenty-five
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Mer 14 Nov - 15:23 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Le courage lui vient sans qu’il s’y attende forcément. Une fois qu’il a commencé à jouer, ça semble naturel. Au début, il se concentre sur ses accords, et après avoir levé la tête vers le public, vers Lola, il se sent déjà plus à l’aise. Quelques têtes bougent au rythme de sa musique, chanson bien connue, et il est bien. Si bien qu’il se met même à chanter, parfois suivi par le public sur le refrain. Alex est heureux, a l’impression que rien ne peut l’arrêter. Il ne sait pas si c’est la présence invisible de son frère qu’il a l’impression de sentir pour la première fois depuis le temps, le fait d’avoir parlé de lui justement, ou le simple fait que Lola soit là, en train de l’observer. Peut-être un peu tout ça à la fois. La savoir dans la salle, parmi ce public inconnu, ça le rassure. Parfois, son regard se pose sur elle, juste quelques secondes. Est-ce que le baiser qu’il lui a volé lui a donné un peu de courage aussi ? Lola a toujours su le soutenir, même avant que lui ne sache le faire. Lola a toujours été là pour lui, peu importe les complications. Peu importe à quel point il pouvait être chiant. Et encore ce soir, elle est là pour lui, même sans rien dire, même sans qu’il puisse voir clairement son visage. Il sait qu’elle est là et au fond, ça lui suffit. Et sans qu’il s’en rende compte, les dernières notes de musique s’échappent de ses doigts et les applaudissements se font entendre. Alex se sent rougir un peu, alors qu’il se lève pour remercier le public. C’était fort. Il a l’impression de n’avoir jamais ressenti ça. D’avoir retrouvé un plaisir de jouer qu’il n’avait pas connu depuis longtemps. Alors qu’il descend de la scène, à peine plus haute que deux marches, il est étonné de trouver Lola juste là. Sa guitare dans une main, il pose l’autre dans son dos alors qu’elle l’enlace. « C’était superbe, Alexander. Vraiment. Tu es un naturel sur scène. Je suis fière de toi. » Et au fond, c’est tout ce dont il avait besoin d’entendre. L’approbation du public était une chose. Les compliments de Lola, c’est tout autre chose. Ça signifie tellement. « Je ne m’attendais pas à autant de talent, je suis choquée. À quand la chanson sur moi? » Il sourit, sans entendre réellement les mots qui sortent de sa bouche. Il la regarde, comme hypnotisé alors qu’elle tient son visage entre ses mains. A nouveau, il aurait envie de l’embrasser mais cette fois, il ne pourrait pas accuser un besoin de courage. Là, ça serait plus toute la pression qui retombe. Sauf que Lola s’écarte et ils se contentent de retourner à leur table, alors que quelqu’un d’autre prend la place d’Alex sur scène. Il a l’impression de doucement quitter un petit nuage. « Je ne sais pas si tu m’as comprise, mais c’était superbe Alexander. Comment tu te sens? » Il pose à nouveau son regard sur Lola, et sourit. Un sourire béat, ce qui n’est pas habituel pour lui. « Bien. Très bien. » Il est heureux que ça soit elle qui soit avec lui. Avec n’importe qui d’autre, ça n’aurait pas été pareil. Il n’aurait peut-être pas osé sans elle, et l’aurait sûrement regretté. Là, aucun regret. « Je ne sais pas si tu m’as déjà fait autant de compliments, ça fait bizarre. » Ses doigts veulent prendre son verre, mais il est vide. En vérité, il n’en a plus besoin. L’euphorie qui l’anime n’est pas encore retombée. « Ça signifie beaucoup que sois là ce soir, Lola. Beaucoup. Alors merci. » Et en disant cela, il pose une main sur sa cuisse, tout en la regardant dans les yeux. Il ne sait pas à quoi il joue, mais il se sent bien. Beaucoup trop bien. Et il a envie que ça dure autant que possible.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Lun 19 Nov - 19:34 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ « Bien. Très bien. » Ça se voyait. C’était visible sur les traits de son visage. Alexander avait été plus heureux en quelques minutes sur une scène que sur un banc d’amphithéâtre pour des cours de droit. S’il ne voulait pas voir la réalité maintenant, il avait un problème. Lola était heureuse qu’Alexander soit monté sur la scène, et d’avoir enfin eu la chance de l’entendre jouer de la guitare et chanter autre que tard le soir, lorsqu’elle se réveillait afin de se rendre à la salle de bain. Ce qui aidait également était le fait qu’il avait le potentiel d’en faire une carrière, s’il le désirait. Ce soir, il allait peut-être – enfin – réaliser que le droit ce n’était pas du tout pour lui. Que ce n’était pas la voie dans laquelle il devait s’engager. Désormais assise sur le tabouret, Lola le complimentait toujours. Sur sa performance, son talent. Tout. Des mots qu’Alexander méritait, au final. « Je ne sais pas si tu m’as déjà fait autant de compliments, ça fait bizarre. » Lola hocha la tête, en souriant. Elle en faisait peut-être un peu trop et ça se comprenait, mais la jeune femme était toujours choquée du courage d’Alexander. Lui qui avait dit être incertain d’y participer. « Ne laisse pas ta tête trop enflée, par contre. De toute manière, ça ne sera pas de ma faute. Je crois que tu as des fans. » Lola était observatrice et elle avait bien constaté la manière que les autres femmes regardaient Alexander depuis le début et la fin de sa prestation. « Ça signifie beaucoup que tu sois là ce soir, Lola. Beaucoup. Alors merci. » Elle lui offrait un sourire tandis que son regard déviait sur la main qu’il avait posé sur sa cuisse. Ce simple geste, le simple fait qu’il la touche là, lui avait donné des frissons. « Toujours. À quoi servent les amis s’ils ne peuvent pas être là pour t’encourager? » Répondit-elle en remontant les yeux, posant celui-ci dans le sien tandis que sa main allait se déposer sur la sienne pour finalement détourner le regard et retirer sa main. Cette proximité, elle était de trop pour Lola. Finalement, elle échappa un rire nerveux. « Mais soyons d’accord sur un point, je suis la raison qui t’a fait monté sur cette scène. Sans moi et ma pression, ton fan club n’aurait jamais vu le jour. » Dans des moments de nervosité, Lola préférait compenser un possible silence par son humour pas très bon. En tout cas, ça l’aidait toujours. Peu importe la suite des événements. Peu importe ce qui allait arriver après le bar. Après cette soirée. Jetant un coup d’oeil à sa montre, Lola fit les gros yeux. « Je ne veux pas briser ta petite bulle, Alex parce que tu étais génial sur la scène et que c’est ton moment et que tu dois en profiter au maximum, mais je dois rentrer à la maison. J’ai cours demain et le boulot en soirée. » Sa main allait prendre la coupe et elle en but la dernière gorgée de rosé que celle-ci contenait. Elle se sentait mal de l’abandonner ainsi, de briser son moment alors qu’elle devrait célébrer avec lui. Elle se sentait aussi mal de l’abandonner, tout simplement. « Mais tu sais comment je suis lorsque je n’ai pas minimum six heures de sommeil. Je deviens un monstre. » Ajoutait-elle en essayant d’adoucir la situation. Elle pourrait très bien lui proposer qu’ils quittent le bar ensemble pour qu’ils puissent retourner à l’appartement tous les deux sauf qu’elle ne voulait pas lui donner la possibilité que ce soit le cas. Elle voulait qu’il reste ici et profite un peu plus de la soirée. De le laisser entourer de gens qui désirait probablement le féliciter ou même lui faire la conversation. Lola ne voulait plus décider pour lui, il était un grand garçon, désormais. Le temps où elle prenait les décisions pour eux est révolu. Enfilant son manteau, elle lui offrit un sourire. « Je ne sais pas si je vais te voir demain en cours… Mais je suis toujours aussi fière de toi. Promis, c’était le dernier compliment de ma part. » Ajoutait-elle, une main sur sa joue, ses doigts caressants celle-ci. De quoi briser les espoirs de toutes les femmes présentes au bar, elle en avait absolument rien à foutre, au final. Puis, Lola se penchait pour déposer un baiser sur cette même joue. Et elle lui offrit un dernier sourire avant de tourner les talons et de se diriger vers la sortie.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
the stars look so peaceful in your eyes.
Alexander Levinson
the stars look so peaceful in your eyes.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_ox7um3rvZf1sx1fcmo5_400
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 2316
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : will higginson
» Âge : twenty-five
» Schizophrénie : Jake & Roman
() message posté Mer 28 Nov - 12:50 par Alexander Levinson
The problem is that we despise the lies of fantasy yet try to escape the truth of reality. ✻✻✻ Alex a comme l’impression d’être sur une autre planète. Il ne regrette absolument pas. Comment le pourrait-il ? La seule chose qu’il pourrait regretter, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt. Sans doute n’était-il pas prêt. Mais encore au début de la soirée, il n’était pas certain de l’être. Alex a toujours associé la musique à son frère, parce que c’était une chose qu’ils faisaient ensemble. Alors, même s’il n’avait jamais vraiment arrêté, il avait gardé ça pour lui. Pour eux. Comme si jouer en public, c’était le trahir, en quelques sortes. Finalement, Alex réalise que tout ça était ridicule. En jouant sur cette petite scène, sous le regard de Lola et d’autres artistes et étudiants en sortie, il s’était senti dans son élément, et par-dessus tout, connecté à Gabriel. C’est cette impression qu’il n’a pas envie de perdre. Son frère lui manque, quoi qu’il fasse, peu importe qu’il évite d’y penser. Il lui manque, c’est un fait. Et ce soir, il avait eu l’impression que ce manque avait été un peu comblé. Un peu comme s’il avait été là, le temps d’une chanson. Et entendre les compliments de Lola, ça lui fait d’autant plus plaisir. Un petit nuage duquel il n’a pas envie de retomber. « Ne laisse pas ta tête trop enflée, par contre. De toute manière, ça ne sera pas de ma faute. Je crois que tu as des fans. » Alex a beau avoir un égo développé, il n’irait pas jusqu’à appeler les personnes qui l’ont suivi et applaudi sur scène des fans. Après tout, il n’avait pas été le seul à être applaudi. « Déjà ? » Pas de fausse modestie pour une fois. Alex est fier de ce qui vient de se passer, mais pas au point de déjà se penser le meilleur. « Toujours. À quoi servent les amis s’ils ne peuvent pas être là pour t’encourager? » Alex, il est heureux à cet instant précis. Lola est là pour lui, peu importe ce qui peut se passer. Et avec sa main posée sur sa cuisse, son regard posé sur elle, il est heureux. Il ne voudrait être nulle part ailleurs, avec personne d’autre. Il sourit quand elle pose à son tour sa main sur la sienne. Ce genre de contact, ça fait longtemps qu’ils n’en ont pas eus. Sans doute sa faute. Il n’en sait plus rien. Et malheureusement, ça ne dure pas. Pas assez longtemps. « Mais soyons d’accord sur un point, je suis la raison qui t’a fait monté sur cette scène. Sans moi et ma pression, ton fan club n’aurait jamais vu le jour. » Il rit, replaçant sa main au-dessus de la table. Il n’a pas l’impression que Lola ait besoin de s’inquiéter ou de s’assurer de garder la place importante ce soir. Elle l’a déjà. Alex avait eu besoin d’elle, et elle avait été là. « Je n’oublierais pas de te remercier si un jour, je gagne quelque chose. » Même s’il essaye, Alex sait bien qu’il n’a aucune assurance de réussir. Mais pour l’instant, il n’a pas envie de réfléchir à la suite. Il sait juste qu’il a envie de recommencer, de reprendre plus la musique. « Je ne veux pas briser ta petite bulle, Alex parce que tu étais génial sur la scène et que c’est ton moment et que tu dois en profiter au maximum, mais je dois rentrer à la maison. J’ai cours demain et le boulot en soirée. » Il ne cache pas son air déçu. Si elle a cours, lui aussi. Il le sait, sans connaître son emploi du temps exact. Mais il n’a pas envie que la soirée s’arrête tout de suite. Tant pis s’il est fatigué demain. « Mais tu sais comment je suis lorsque je n’ai pas minimum six heures de sommeil. Je deviens un monstre. » Contrairement à Lola, Alex se fiche bien d’être fatigué. Il râle et grogne, mais tant qu’il s’est amusé la veille, c’est le principal. « Un vrai zombie oui, je connais. » Il exagère, surtout qu’il doit être pire, mais ne le vit pas de la même façon. Rien de nouveau, Lola et Alex ont toujours été très différents. « Je ne sais pas si je vais te voir demain en cours… Mais je suis toujours aussi fière de toi. Promis, c’était le dernier compliment de ma part. » Il a l’impression que Lola s’excuse de partir. Et il doit bien admettre qu’il est déçu. Il aurait bien repris une bière, continué de discuter de tout et de rien, simplement pour rester dans cette ambiance. Sur ce petit nuage. Il ne l’avait pas partagé seulement avec Lola, mais parmi le public, elle était la seule qu’il connaissait. Et ç’avait été différent. « Bonne nuit alors. » Et Lola se penche pour poser un baiser sur sa joue. A nouveau, ce contact le trouble autant qu’il lui fait de bien. Avant qu’il ait le temps de faire autre chose, elle s’éloigne, et passe la porte. Il l’observe s’en aller, sans savoir que faire. Il pourrait commander un autre verre, et aller se mêler au public, rester dans cette ambiance musicale. Mais au fond, ce n’est pas ce dont il a envie. Pas tout seul. Alors il se lève, passe la sangle de sa guitare sur son épaule et quitte à son tour le bar. Il ne lui faut pas longtemps pour trouver la silhouette de Lola et la rejoindre dans la nuit tombante. « C’est dangereux de rentrer seul le soir. Tu comptais vraiment me laisser ? » Lola n’a pas besoin de sa protection, elle le lui a déjà dit. De toute façon, ce n’est qu’une excuse. Il aurait pu rester, mais il n’en avait pas envie. Il a envie d’être avec elle, c’est tout. Il glisse d’ailleurs son bras autour de ses épaules, comme il en a l’habitude. Ou avait. Ça fait longtemps qu’ils n’ont pas été si proches. « On a quoi comme cours demain ? » Il ne sait pas s’il ira, il décide le matin même en général. Au fond, il n’en a pas envie. Et souvent, Alex fait simplement ce qu’il a envie. Et ce soir, ça lui a plutôt bien réussi.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
be careful making wishes in the dark. (lolex) - Page 2 Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Jeu 29 Nov - 4:08 par Lola Barnett
you were a comet of chaos and calm combined and i would have gone blind just to watch you burn. ✻✻✻ Lola avait été heureuse d’avoir mis sa rancune de côté afin d’être présente pour Alexander. Visiblement, ce spectacle comptait beaucoup à ses yeux. Il avait une attitude différente que lorsqu’il entrait dans un cours de droit. « Déjà? » Elle s’était contentée d’hocher la tête en souriant ignorant si c’était vraiment le cas. Du moins, Lola avait remarqué que quelques personnes du sexe féminin s’était retournées sur son passage après sa visite sur la scène. Bientôt, l’une d’entre elles allait créer une page instagram pour lui. Bien sûr, c’était de l’exagération. Elle s’attendait juste à l’entendre dire une connerie sur son charme ou un truc dans ce genre-là alors lorsqu’elle l’entendit répondre ce simple mot, Lola fut surprise. Il jouait l’homme modeste. C’était bizarre. « Je n’oublierais pas de te remercier si un jour, je gagne quelque chose. » D’une certaine manière, elle espérait que ça lui arrive parce qu’il le méritait et bien que ce soit son désir d’entendre son prénom à la télévision, elle lui tira tout de même la langue. Reste à savoir si Alexander allait remonter sur scène, un jour. S’il le fallait, Lola serait présente à tous les spectacles pour lui donner du courage et le pousser à s’y rendre. Comme ce soir. Mais comme toute bonne chose, tout avait une fin et à cette heure, c’était la fin de Lola en sa compagnie. Ces derniers temps, Lola était de plus en plus fatiguée. Peut-être qu’elle se tuait trop à l’école ou au boulot. « Un vrai zombie oui, je connais. » Elle n’aimait pas trop la comparaison avec un zombie, mais au fond, c’était un peu le cas. Lorsqu’il lui manquait des heures de sommeil, Lola ne fonctionnait pas correctement. Sa concentration était basse, son moral bien plus et tout semblait l’effleurer suffisamment pour qu’elle soit trop directe avec les autres. Mais ce que Lola avait le plus retenu, c’était son air déçu et elle se sentait mal de l’abandonner et de lui briser son petit nuage. Elle aurait aimé que ça se passe autrement, qu’il n’y ait pas de cours demain afin qu’elle puisse rester en sa compagnie encore quelques heures sauf que ce n’était pas le cas. « Bonne nuit alors. » Un dernier sourire avant que sa silhouette disparaisse et qu’elle se retrouve dans la noirceur. Par habitude, Lola allait prendre ses écouteurs dans son sac à main pour les glisser dans ses oreilles. C’était dangereux, mais elle ne comptait pas marcher tout le trajet. Une station de métro allait se présenter bientôt devant elle et Lola allait se retrouver avec d’autres personnes. Du moins, elle l’espérait. « C’est dangereux de rentrer seul le soir. Tu comptais vraiment me laisser? » En entendant sa voix, Lola eut un petit sursaut, prête à attaquer l’homme qui l’approchait. Heureusement pour Alexander, elle reconnue la voix d’Alexander. « Oui et non. Je savais que tu viendrais me rejoindre parce que je te connais, Alexander. Tu ne m’aurais jamais laissé rentrer à la maison, seule. Tu joues au connard, mais au fond, t’es un gentlemen. » Répondit-elle en lui donnant un coup d’épaule pour le laisser faire comme auparavant. Son bras autour de ses épaules, c’était réconfortant. Le fait d’employer le mot connard était, en aucun cas, dans le but de l’insulter. « On a quoi comme cours demain? » Lola haussait les épaules, ayant un blanc soudainement. Faudrait qu’elle traîne son agenda sur elle. « Je ne vais pas te mentir, je n’en ai aucune idée. Tout ce que je sais c’est qu’il est trop tôt. » Parfois, Lola se disait que l’université essayait d’avoir sa peau. La vie était assez difficile comme ça, il fallait que les cours commencent trop tôt, certaines fois. « Pourquoi tu n’es pas resté? Tu en as déjà marre du succès et des inconvénients qu’il apporte? » Elle ne comprenait toujours pas ce qui lui était passé par la tête de vouloir la raccompagner et quitter le bar.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: The Lucky Star
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-