Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #29 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 29ième version aux couleurs estivales, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est toujours en ville, n'hésitez pas à y faire un tour.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


no tears left to cry (rioja)

A flower had killed, once.
avatar
A flower had killed, once.

» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1708
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-sept ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz (t. oman) , solal (m. mcmillan), bodevan (g. hedlund) & nyx (b. hadid)
() message posté Sam 26 Mai - 20:37 par Kenzo A. Armanskij
Kenzo A. Armanskij & Rioja Ibanez
⚜️ NO TEARS LEFT TO CRY ⚜️

J'étais fatiguée. Louis et moi avions passé la journée à faire les magasins pour lui trouver de nouveaux vêtements pour l'été à venir. Il grandissait vite - trop vite - et désormais presque plus rien n'était à sa taille. Nous avions mis du temps à trouver un moment pour prendre notre journée à ça car entre l'école, le travail, les activités, les copains, les absences répétées de Zola, il avait bien fallu attendre trois semaines le temps de trouver une après-midi de libre. J'avais déjà tenté de faire les boutiques sans lui, mais la plupart des vêtements que je lui trouvais ne lui allaient pas ou ne lui plaisaient  pas. Alors aujourd'hui, je l'avais réveillé aux alentours de dix heures pour lui laisser le temps de récupérer de sa semaine. Aux alentours de onze heures et demi, nous avions quitté l'appartement pour aller manger au restaurant. J'avais compris désormais comment le motiver, car comme son père et moi-même il n'avait pas la patience pour ça. Il fallait le nourrir pour qu'il capitule et se montre facile et à l'écoute. Après avoir englouti notre repas, nous avions donc commencé à faire les magasins. Après de nombreux essayages et de nombreux magasins, mon enfant était enfin rhabillé pour six mois. Exténuée, je l'avais traîné jusqu'à l'arrêt de bus pour rejoindre Trafalgar square. Il ne le savait pas encore, mais je comptais l'emmener à la boutique M&M's pour le récompenser d'avoir été aussi gentil et sage. Comme toujours. Lorsque nous descendîmes du bus, je serpentais parmi les gens en tenant doucement la main de mon enfant dans la mienne pour atteindre cette fameuse boutique. Les rues étaient bondées aujourd'hui, probablement les touristes qui profitaient de ces premiers véritables jours de soleil pour découvrir ou redécouvrir la capitale anglaise. Après quelques minutes, j'apercevais enfin la fameuse boutique lorsque la main de Louis glissa de la mienne. Paniquée, je me retournais pour le chercher, et mes yeux tombèrent rapidement sur lui. Ils avaient sauté dans les bras d'une jeune femme que je ne connaissais. Tant qu'il ne s'agissait pas de son ancienne mère, tout allait bien. Mais surprise, je m'avançais vers eux, les sacs dans les mains avant de dire à l'attention de mon fils : « Louis, ça ne va pas de partir comme ça? Tu veux aller quelque part tu me préviens! » Ma voix n'avait pas été dure, plus tremblante. Je n'aimais pas qu'il me fasse ça. Lentement, je relevais les yeux vers la jeune femme et la regardais avec un sourire : « Bonjour... » Je baissais les yeux vers mon fils qui demandait en regardant autour de lui, penaud : « Madame Riorraa, elle est où Kala? » Je fronçais les sourcils. Je n'avais jamais entendu parler d'une Kala et je ne voyais pas de petite fille avec cette soit disante "Riorraa". Je levais les yeux vers elle : son visage s'était décompensé, la tristesse avait emparé son visage. Mal à l'aise, j'attrapais doucement la tête de mon fils pour le coller à ma taille. Je me mis à caresser doucement ses cheveux. « Vous vous connaissez? » Demandais-je pour essayer de lancer la conversation d'une meilleure façon que mon fils l'avait fait.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
maybe i belong among the stars.
avatar
maybe i belong among the stars.

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 1684
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : ana de armas.
» Âge : 30yo, february 15.
» Schizophrénie : lola (a. debnam-carey), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Lun 28 Mai - 3:42 par Rioja Ibanez
Les cernes sous ses yeux étaient de la marque Gucci, si on lui posait la question. Rioja était épuisée par son train de vie, les nuits d’insomnie où elle tournait en rond dans son lit avant d’allumer son ordinateur pour bosser davantage. Le boulot avait été son réconfort pendant un an tout comme la bouteille de vin. Maintenant qu’elle avait dû faire une croix sur l’alcool, le boulot avait tout remplacé. S’il avait été sa source de motivation pour sortir du lit, il serait – éventuellement – la raison de sa mort. Rioja travaillait trop. On lui reprochait sans cesse. Il ne fallait pas lui en vouloir parce que le boulot avait toujours été quelque chose à laquelle Rioja était douée. Elle avait échoué en tant que femme et mère, elle n’allait pas échouer en tant que journaliste ou même photographe. Eros lui avait dit de prendre la journée. Elle avait rouspété avec beaucoup de force avant de capituler. Eros était son patron. S’il lui disait de partir, Rioja n’avait pas d’autre choix que de l’écouter. Alors, la mâchoire serrée, Rioja avait ramassé son sac à main et ses pas s’étaient dirigés vers la sortie de l’immeuble. LA City. Qu’avait-il à faire en plein jour ? Les fois où elle sortait à l’extérieur des bureaux étaient pour se diriger vers un lieu de photoshoot ou chez elle. Lorsque c’était le cas, la nuit était tombée depuis deux bonnes heures. Pas comme aujourd’hui. Aujourd’hui, il faisait toujours clair. La journée était à peine entamée, elle ne faisait que débuter pour bien des gens. Rioja les enviait ces gens. Ceux qui se permettaient de commencer une journée après les coups de midi alors que sa journée, à elle, avait débuté dès les coups de minuit. L’idée de retourner chez elle avait traversé la tête de Rio, mais c’était ridicule. Peut-être rendre visite à Gabrielle ? Non, elle devait probablement être au boulot. Maxine ? Également. Finalement, Rioja devait se contenter d’une journée seule. À force de froncer les sourcils à cause du soleil, elle sortit des lunettes de soleil qu’elle porta sur le bout de son nez. C’était beaucoup mieux. Et Rioja laissait ses pieds la guider, peu importe où ils désiraient se rendre. Jusqu’à Westminster semblerait-il. C’était bizarre de partager le trottoir avec des gens qui la percutaient dans tous les sens. Elle n’en avait plus l’habitude. S’arrêtant quelques secondes pour regarder le sms, son téléphone tombait au sol lorsqu’on lui sauta dans les bras. Le choc se transformait en surprise lorsque ses yeux se posèrent sur le jeune enfant, il lui était familier. Louis. Était-il tout seul ? À travers les verres fumées, Rioja remarqua la jeune femme qui s’approchait d’eux. « Louis, ça ne va pas de partir comme ça? Tu veux aller quelque part tu me préviens! » Sa mère. Ça devait être sa mère. Louis lui ressemblait tellement. « Bonjour… » Elle lui sourit tout en replaçant sa jupe crayon. « Bonjour. » Répondait Rioja en retirant les lunettes de soleil même si ça lui faisait mal les rayons du soleil en plein dans les yeux. Puis, son cœur se serra lorsque Louis prononça le nom de Kala alors qu’un faible sourire avait étiré ses lèvres en captant la manière dont il prononçait son prénom. On remerciait ses parents pour un nom aussi compliqué. Mais la tristesse était présente sur son visage. Plus personne ne prononçait ces quatre mots mise à part Bo et elle. Ils étaient les seuls à en avoir toujours le droit. « Vous vous connaissez ? » Rioja releva la tête vers elle. Finalement, elle se racla la gorge avant d’ouvrir la bouche pour répondre : « Connaisser est un bien grand mot. Il était avec ami avec ma fille, Kala. Des meilleurs amis selon mes souvenirs. » Elle se rappelait de Madame Sallinger. Pas de cette femme. « Vous êtes sa mère ? » Ce n’était pas sa position de poser la question, mais quelque part Rioja avait toujours eu de l’affection pour l’ami de Kala.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
A flower had killed, once.
avatar
A flower had killed, once.

» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1708
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-sept ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz (t. oman) , solal (m. mcmillan), bodevan (g. hedlund) & nyx (b. hadid)
() message posté Mar 29 Mai - 13:30 par Kenzo A. Armanskij
Kenzo A. Armanskij & Rioja Ibanez
⚜️ NO TEARS LEFT TO CRY ⚜️

Cela faisait désormais deux ans que j'avais retrouvé Louis. Durant ces deux dernières années, j'avais bien plus appris qu'en vingt-cinq ans d'existence, pourtant, encore certaines choses étaient restées enfouies et n'attendait qu'une chose : qu'on le découvre. Les journées n'avaient pas été assez longues pour rattraper cinq ans de l'enfance de mon enfant. Il était impossible de revenir en arrière. J'avais manqué ses premiers mots, ses premiers pas, son premier jour d'école, ses premiers copains. Toutes ces choses, c'était une autre femme qui y avait assisté. Elle m'avait volé ces instants, mais je m'acharnais toujours à vouloir rattraper le temps perdu. Pourtant, lorsque Louis sauta dans les bras de cette jeune femme, la vérité me frappa de plein fouet. Louis avait eu une autre vie avant moi. Des souvenirs que je ne partagerai jamais. Surprise, je regardais mon enfant réclamer une certaine Kala. La jeune femme en question, appelée Rioja, m'avait salué poliment, mais très vite, son sourire avait disparu. Je la sentais gênée. D'une voix douce, elle me répondit que nos enfants étaient meilleurs amis. Je souriais et me tournais vers Louis avant lancer : « Oh, c'est donc elle la fameuse copine dont tu me parles souvent! » A la longue, j'avais fini par croire qu'il s'agissait d'un ami imaginaire. Je m'étais renseigné auprès de son ancienne éducatrice de foyer, Briar, pour retrouver ses anciens copains. Kala faisait partie de ceux qu'il n'avait pas retrouvé. Souriant alors, j'attrapais la main de mon fils et relevais les yeux vers Rioja alors qu'elle me demandait si j'étais sa mère. Hésitante, je la fixais longuement. Comme la plupart des gens, elle devait être troublée. Sans doute connaissait-elle Madame Sallinger à l'époque. Je jetais un rapide regard à Louis avant de demander : « Oui... C'est surprenant je sais... » C'était surtout long à expliquer. Louis semblait perturbé mais excité à l'idée de retrouver cette jeune femme. Alors, sans plus attendre, je levais les yeux vers elle et demandais : « Je vous offre un café? » Je désignais d'un signe de tête une terrasse qui se trouvait non loin de là. J'étais curieuse d'en apprendre plus sur cette jeune femme. Je m'étais toujours battue pour que mon enfant garde des liens de sa vie d'avant, afin de ne pas le perturber, afin de ne pas le faire recommencer à zéro. Au vue de sa réaction, cette petite fille lui manquait. S'il était possible qu'il la retrouve, alors j'étais prête à tout pour. Lentement, j'entraînais la jeune femme silencieuse jusqu'à une table, où mon enfant s'installa avec précipitation, à tel point qu'il failli louper l'assise et se retrouver par terre. Je lâchais un rire, amusée. A mon tour, je m'asseyais et tournais les yeux vers Rioja. « J'ai cru comprendre que vous vous appeliez Rioja. Enchantée. Moi c'est Kenzo. » Je tendis la main, avec un sourire sincère sur les lèvres.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
maybe i belong among the stars.
avatar
maybe i belong among the stars.

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 1684
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : ana de armas.
» Âge : 30yo, february 15.
» Schizophrénie : lola (a. debnam-carey), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Ven 15 Juin - 0:55 par Rioja Ibanez
C’était étrange aux oreilles de Rioja entendre une autre personne prononcée le prénom de sa fille. Depuis son décès, il n’y avait eu qu’elle et son mari à le prononcer parce que son entourage n’osait pas. Même ses propres parents n’osaient pas dire le prénom de leur petite-fille. Maintenant, il y avait une troisième personne. Un petit être humain innocent comme l’était Kala. Il était mignon et ressemblait à la femme derrière lui. « Oh, c’est donc elle la fameuse copine dont tu me parles souvent. » Rioja avait essayé de sourire. Il y avait des souvenirs qui vivaient dans la mémoire de ce petit. Ils devaient être heureux. « Oui, c’était elle. » Sans le vouloir, Rioja avait insisté sur le passé du mot. Elle espérait que la mère comprendrait plus facilement de cette manière que si Rio lâchait le tout comme une bombe. « Oui… C’est surprenant je sais… » Rioja était d’accord avec ces mots. Enfin, pas tellement parce que Louis et la jeune femme se ressemblait. Le problème était qu’elle ne l’avait jamais croisé auparavant. Lorsque Kala allait toujours à l’école, Rioja croisait une autre femme portant le nom Salinger. Mais Rioja avait été troublée de voir Louis avec une autre femme d’où pourquoi elle s’était sentie dans l’obligation de poser la question.  « Il vous ressemble, vous savez. Il a vos yeux et votre teint. On dirait votre portrait craché et ça, ça ne ment pas. » La journaliste s’était toujours douté que l’autre femme n’était pas sa véritable mère. Il n’y avait pas de ressemblance entre eux comme il y en avait entre l’inconnue et Louis. D’ailleurs, Rio était toujours en mesure de se rappeler les gens qui lui disaient que sa fille lui ressemblait alors que Kala avait toujours été le mélange parfait de Bodevan et Rioja. Lorsqu’elle fermait les yeux et qu’elle se concentrait suffisamment fort, Rioja était capable de se rappeler les moindres détails du visage de sa fille. « Je vous offre un café? » Son regard suivit le coup de tête en direction de la terrasse qui n’était trop loin. Rioja ne dirait pas non à un café parce qu’elle était épuisée et qu’elle espérait que ça le réveille un peu plus. Sauf qu’elle ne répondit pas dans l’immédiat parce que son cerveau était toujours en train de poser le pour et le contre. Rioja essayait le plus possible de côtoyer les gens qui connaissait de loin ou près sa fille. Elle n’avait pas envie de leur dire la nouvelle ou même qu’on lui pose la question sur la manière dont Kala avait perdu la vie. Parce qu’éventuellement, ça allait cette mère dont le fils était ami avec sa fille allait poser la question. Louis ne méritait pas de savoir la vérité, il fallait à tout prix conserver le cœur d’innocent de Louis. « J’ai cru comprendre que vous vous appeliez Rioja. Enchantée. Moi c’est Kenzo. » Kenzo venait de la sortir de ses pensées. « Enchantée, Kenzo. » Répondait Rio avec lui serrant la main et un sourire. Un sourire rapide, bien sûr. Rioja ne souriait pas plus de cinq secondes. « Après réflexion, je ne dirais pas non à un café. Un café et un scone, je meurs de faim. » Mais Kenzo l’avait déjà entraîné vers la table où elle s’était assise et Louis également. À son tour, Rioja s’asseyait sur la chaise pour ensuite retirer ses lunettes de soleil afin d’être en mesure de pouvoir bien voir les gens avec elle. « Je ne voulais pas paraître impolie tout à l’heure en remettant en cause que vous étiez sa mère. C’est juste étrange de voir un enfant avec une autre femme que celle croisé auparavant. » Lâcha Rioja en lui souriant à nouveau très vite.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster :: Trafalgar Square
» 03. This is the way you left me
» Tears of my Hearth... [0/3] Celesty is there!!!!!! :P
» 07. My tears dry on their own
» kathleen ; tears don't fall
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-