Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #29 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 29ième version aux couleurs estivales, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est toujours en ville, n'hésitez pas à y faire un tour.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Work only matter...right? || Feat Erwin D.

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/12/2017
» Messages : 31
» Avatar : Max Barczak
» Âge : 21 ans
() message posté Ven 1 Juin - 4:57 par Jean Nicolas
Work only matter...right?
@Erwin D. Lochees  & @Jean Nicolas

Il devait l'avouer, ce n'était pas un métier de rêve: vendre des billets de cinéma, faire de temps à autre du ménage puisque les spectateurs étaient bien capable de laisser leur déchet à l'abandon n'importe ou sauf dans une poubelle, mais il savait à quoi s'attendre. Après tout, c'est lui qui a fait la recherche d'emploi, c'est lui qui s'est présenter dans un entrevue, c'est lui qui s'est décider de ce lever tôt un bon samedi matin pour commencer sa toute première journée.

Il avait cette occasion de ramasser de l'argent, aider un peu sa famille et d'être toujours certain d'avoir de l'argent dans ses poches sans problèmes. Bien sûr il était à temps partiel pour ne pas que ce travaille prenne un peu trop de place dans sa vie de jeune étudiant au rêve bien déterminé.

Est-ce que Jean va faire une belle impression fasse à ses collègues de travail dès sa première journée?

__________________________

Arrivé à l'heure, il se fait accueillir par le gérant qui lui fait le tour du cinéma avant l'ouverture et l'invite à se présenter à ses collègues déjà présent. Des personnalités différentes... il savait déjà avec qui il allait bien s'entendre.

En présence du gérant à ses côtés, Jean faisait de son mieux pour contenir son stress, de sourire et de bien écouter ce qu'on lui disait.

Jean serait vraiment perdu s'il devait être distrait par ses pensées...

Tiens.

"Erwin".

Ce nom fut prononcer par le gérant: c'est ce jeune homme avec qui il allait passer la journée pour apprendre à faire bien les choses. Jean hocha la tête nerveusement.

Jean est du genre à vouloir tout de suite se lié d'amitié avec une personne... est-ce que ça allait être le cas avec ce "Erwin".

Erwin... il aimait bien se nom, en espérant qu'il allait aussi aimer sa personnalité. Il devrait aussi se demander: Allait-il vraiment lui apprendre à bien travailler?

Quel doute! Comme si le gérant allait désigner n'importe qui pour l'accompagné.

Alors que Jean était dans une courte réflexion, le gérant lui dit qu'il peut aller déposer ses choses dans le vestiaire et se préparer, la journée allait bientôt commencer et son guide de la journée allait très bientôt se présenter. Sans perdre une seconde, il obéit.

A-t'il pris une bonne décision?
Jean, ne doute pas! Il doit bien ramasser de l'argent et bien s'établir sur cette terre qu'est Londres.

Sac dans le casier et uniforme sur le dos, il respire profondément avant de sortir des vestiaires, sourire au lèvre.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/04/2018
» Messages : 25
» Avatar : Inkstaboy
» Âge : 23 ans
() message posté Ven 1 Juin - 15:15 par Erwin D. Lochees
-Je comptes sur toi pour être un bon tuteur.
- Ouais bon... C'est un grand mot tuteur quand même...
- Tu m'a compris Erwin, tâche seulement de ne pas le faire fuir.
- Bien monsieur.


Erwin se leva et sorti du bureau, attrapant a passage les quelques tickets resto que son patron lui tendait. Il travaillait ici depuis presque deux ou trois ans. Il aimait beaucoup cet endroit. L'odeur du popcorn, les tickets qu'on déchirent et les sièges rouges des salles.
Il s'occuper de l'accueil le plus souvent, donner les tickets et empocher l'argent. Il remplacer aussi ses collèges au stand bouffe. Il détestait les gens qui hésiter pendant cinquante ans. Il faisait aussi régulièrement quelques heures supplémentaires, le soir, quand il n' avait pas à nettoyer. Il s'occuper des dernières séances depuis la salle de projection. Tout était automatisé, mais il adoré ça. Il prenait parfois sa pose ici. Ses collègues l'appreciait, il parlait peu mais il les remplaçait souvent, se coltinant de temps en temps le salle boulot. Mais il aimait cet endroit, et son patron avait fini par l'apprecier également.
C'était donc la raison pour laquelle il devait se coltiner le nouveau.

Il soupira, écrasant sa cigarette dans le caniveau. Il n'aimait pas le contact humain, vraiment pas. Et son patron le savait mais l'argument des tickets resto était imparable. Il s'était déjà changer, Erwin était toujours le premier arrivé et le dernier partit. Il faisait l'ouverture et la fermeture et avait fini par obtenir un double des clés. Ses moments où le cinéma est vide, silencieux, paisible...
Les clients n'arriveraient que dans une heure, ses collègues eux, arrivaient, en même temps que le boss, et un garçon. Erwin les avaient rejoins et écoutait distraitement,concentrer à détailler le nouveau. C'était un étudiant, sans aucuns doutes, il en avait l'allure, le style. Bouclette, lunette, un gosse de riche ? Qu'est ce qu'un gosse de riche foutrait ici ? Erwin secoua la tête, il ne l'aimait déjà pas, lui et sa gueule d'étudiant innocent.
- Et donc, voici Erwin. Il s'occupera de toi.
Ah, c'était son tour.
-'lut, je te laisse te changer et je t'attends ici.


Boucle d'or part se changer et Erwin échange quelque mots avec son tortionnaire, négociant une bouteille et échouant tandis que son boss s'eloigne. Il s'adosse au contoir. Qu'est ce qu'il est long le nouveau... Ah, enfin, le voilà qui sort. L'uniforme lui va pas trop mal.
- Bon boucle d'or, t'as des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/12/2017
» Messages : 31
» Avatar : Max Barczak
» Âge : 21 ans
() message posté Dim 3 Juin - 1:12 par Jean Nicolas
Work only matter...right?
@Erwin D. Lochees  & @Jean Nicolas

Finalement, Jean pensait quoi de ce tuteur?

Erwin... c'est bien étrange à dire, mais il semblait être un humain bien intéressant par son style quelque peu rebelle... ce n'est qu'en sortant des vestiaires et en entendant les paroles de Erwin qui se rendait compte qu'il semble être du genre à être directe et dire ce que ça pense. Ça ne fait que quelques pas longtemps qu'il est ici et voilà qu'il a déjà un surnom.

"Boucle d'or".... Ah, ce conte pour enfants avec cette jeune fille qui se retrouve dans la maison des ours. Le surnom pouvait faire référence à ses cheveux bien évidemment.

En espérant tout de même qu'il va avoir un plus beau surnom qui ne fait pas que référence à son physique et plus sur sa personnalité.

Alors, Jean a des questions...?

Il offrit un sourire et s'approcha de Erwin en disant:

– Bien sûr que j'ai des petites questions, mais aucun doute que lorsque tu m'auras tout montré, mes questions pourront avoir les réponses voulu! De plus, il est certain qu'au courant de cette journée, d'autres questions vont s'accumuler.

Il se passa une main dans les cheveux, détourna un peu le regard tout en réfléchissant.

C'est sa chance, il ne doit pas la manquer...

Il affronta à nouveau le regard à Erwin.

– Nos présentations se sont faites très rapidement à mon avis, une présentation froide alors que je sais que je peux faire mieux que ça. Alors on recommence ça à zéro: je suis Jean Nicolas! Comme tu peux le remarquer, je suis français. Ça ne fait pas bien longtemps que je me suis installé à Londres. Bref, le plaisir est pour moi et j'espère que nous allons très bien nous entendre, ça serait l'idéal en fait.

Jean offrit un rire et une petite tape sur l'épaule de Erwin, amicalement. Jean était conscient qu'il y avait des gens qui peuvent être dérangés par un contact avec un "étranger", mais pour lui c'est un peu pour franchir le pas, détendre l'atmosphère. Par contre, il reste ouvert d'esprit si Erwin lui prévient qu'il n'était pas nécessaire de faire ce geste.

– Peux-tu me montrer pour la caisse pour la vente de billet? Je dois avouer que ça va être une première. Surtout que j'imagine qu'on va passer la majorité de la journée là. Il serait bien pratique de tout de suite me montrer. Je te poserais des questions au fur et à mesure!

Jean est bien expressif des mains parfois, il l'a bien démontré en parlant à Erwin. Est-ce signe d'une légère nervosité? Possible, au moins ce n'est pas très distrayant comparer à d'autre personne qui est pire.

Il va falloir attendre avant de parler d'autre chose que le travail, Jean. Il faut se concentrer à bien retenir le plus d'informations que possible même si ce n'est que sa première fois. Bien sûr c'est en pratiquant qu'il va finir par savoir quoi faire et comment le faire.

Jean ne doit pas être dur avec lui.

Bref, assez penser. Jean, concentre-toi.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/04/2018
» Messages : 25
» Avatar : Inkstaboy
» Âge : 23 ans
() message posté Dim 3 Juin - 3:39 par Erwin D. Lochees
Le bouclé sourit. Non, décidément Erwin ne l'aime pas,il pourrait faire semblant comme il en a l'habitude et lui rendre son stupide sourire mais il n'en à pas envie. Il se contente simplement de le fixer avec un air blasé.

– Bien sûr que j'ai des petites questions, mais aucun doute que lorsque tu m'auras tout montré, mes questions pourront avoir les réponses voulu! De plus, il est certain qu'au courant de cette journée, d'autres questions vont s'accumuler.

Il a vraiment l'air d'un gosse de riche. C'est sur que c'est tout le contraire d'Erwin. Lui qui dort à la belle étoile et se bourre la gueule jusqu'à finir complement torché à l'hôpital ou à la gendarmerie pour coup et blessures... Bouclette par la main dans ses cheveux, il le trouverait presque mignon s'il n'avait pas ce je ne sais quoi de désagréable qui faisait tiquer Erwin.
Le nouveau détourna le regard et l'irlandais en profite pour le détailler. Il a pas l'air bien méchant, il a surtout une gueule de victime ce qui lui arrache un sourire en coin.

– Nos présentations se sont faites très rapidement à mon avis, une présentation froide alors que je sais que je peux faire mieux que ça. Alors on recommence ça à zéro: je suis Jean Nicolas! Comme tu peux le remarquer, je suis français. Ça ne fait pas bien longtemps que je me suis installé à Londres. Bref, le plaisir est pour moi et j'espère que nous allons très bien nous entendre, ça serait l'idéal en fait.

Jean Nicolas. Le sourire d'Erwin s'élargit.
Jean.
Nicolas.

- Oh mon dieu. C'était pas une blague.

Il éclate de rire. Il savait que les français avait un don pour les noms pas terrible mais là... C'est ridicule mais ça colle tellement au personnage que Erwin ne peut s'empêcher de rire. Il ne devrait pas, il le sait. Mais mon dieu, c'est tellement drôle. Entre deux éclats de rire, une toux surprise sûrement à cause de ses poumons et une larme essuyé d'un revers de la main, il finit par se calmer le temps de reprendre :

- Tu portes bien ton nom Boucle d'or !

Et voilà Erwin reparti dans un fou rire incontrôlable. Au passage, il avait bel et bien reconnu l'accent français dans la voix du nouveau qui en plus de débarquer ici, débarquer carrément à Londres. Le mot nouveau ne pouvait pas mieux s'appliquer. Jean Nicolas, il le voyait bien au fond de la classe, ou par terre dans un des couloirs de son école entrain de ramasser ses cahiers et ses lunettes. Erwin n'était pas du genre à avoir le rôle du bourreau, mais le bouclé avait tout du cliché de la victime.
Victime... Erwin l'avait été, il y a longtemps, à cause de ses pères. Mais maintenant c'est lui sui mettait les pains dans la gueule. Enfin, il s'était toujours défendu mais il n'était pas très fort à l'époque. Heureusement, ça à bien changé. Il pourrait sûrement maîtriser le nouveau sans problèmes

D'ailleurs, celui ci avance sa main, sans doute pour lui donner une tappe amicale, chose que le tatoué déteste. Il se décale donc sur le côté, évitant et parant Jean du revers de la main en ke foudroyant du regard. Ça tombe bien, Bouclette aura au moins eu l'effet de calmer le fou rire d'Erwin.
Bouclette semble vite passer à autre chose. Il agite ses mains dans tout les sens, si bien qu'Erwin à du mal à se concentrer.
Ah, la caisse. C'est vrai que c'est important. Ils vont y passer5la journée donc Boucle d'or ferait mieux d'apprendre.
Il passe de l'autre compter du comptoir, faisant signe à Jean de le suivre.

- Alors, tu t'asseois là et t'attends les clients. Tu as les tickets des films ici, tu prends l'argent et tu donnes le ticket. Te goures pas, t'auras des ennuis sinon. T'as les prix sur la feuille juste là et les horaires sur celle ici. Tu devras aussi conseiller les clients. Oublie pas de préciser l'heure de la séance, et pense à indiquer la salle. Tu sais comment fonctionne la caisse et comment on range l'argent ?

C'est une question rhétorique. Mais s'il répond non, Erwin risque sûrement de lui mettre un coup. Oh, gentil évidemment. Derrière la tête, une petite tappe. Mais il suffit d'observer quand on fait les courses pour connaître le fonctionnement de la caisse. Il fait ses courses tout seul au moins ? Ou alors il se fait racketter son argent de poche et son pain au chocolat ?
Erwin tourne la tête vers lui, se décalant sur le côté, une manière subtitle d'indiquer au novice qu'il devait posé don cul sur la chaise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/12/2017
» Messages : 31
» Avatar : Max Barczak
» Âge : 21 ans
() message posté Dim 3 Juin - 4:12 par Jean Nicolas
Work only matter...right?
@Erwin D. Lochees  & @Jean Nicolas

Voilà qu'il l'a fait rire.

Jean devait sûrement se demander ce qui pouvait bien faire rire Erwin tant que ça, au point que des larmes viennent aux yeux et qu'il finit par tousser?

Est-ce une bonne chose que celui-ci rit?

Jean haussa des épaules et soupire au commentaire.

Décidément Erwin à trouver quelques choses de drôle dans son nom. Probablement que c'est typiquement français et populaire qu'un enfant s'appelle comme ça. Il ne fait que le suivre silencieusement et le suit avec un air calme. Il en profita pour regarder une nouvelle fois son environnement.

Il va probablement s'y plaire, sauf Erwin qui semble être un personnage excentrique et mystérieux, les autres collègues semblaient être bien sympa.

Il a bien compris sa leçon lorsqu'il voulait se montrer un peu plus ami-ami avec Erwin: ne pas l'engager à des contactes, garder ses mains pour lui.

Jean se força à écouter au consigne et s'attendait à cette fameuse question:

Sait-il utiliser la machine?

Bien sûr qu'il sait comment faire...

-Non, je ne sais pas comment l'utiliser malheureusement. Explique moi et je retiendrais les informations le plus que possible.

Il s'assit sur la chaise et croise des bras en fixant Erwin.

-Alors je laisse l'homme au savoir me montrer ce que son expérience ici lui à rapporter... tu n'as pas le choix après tout puisque sinon ça va partir mal pour une première journée. On ne voudrait pas déjà avoir des problèmes avec le nouveau

Jean poussa un petit rire.

Il savait que Erwin avait quelque chose de différent qui l'attirait, mais qui lui faisait peur à la fois.
Il lui fait penser au genre de personnage dans les livres qui sont tellement complexe qui avait autant une beauté que de laideur et qu'on finale une question nous vient en tête: Est-ce que j'adore le personnage ou je le déteste?

Ce n'était pas à cause des tatouages visibles sur ses mains, ses cheveux rebelles, mais aussi par sa façon d'agir.

Est-ce une personne fréquentable...?
Ne pense pas trop.

-Au fait, parle moi un peu de toi. Ça fait longtemps combien de temps que tu fais ça et est-ce que c'est ton premier travail? Tu aimes ça ou on a plutôt une seul motivation qui est de faire de l'argent le plus facile que possible pour ainsi se nourir?

Fait la conversation pour que la journée passe vite et ainsi déjà un peu faire plus connaissance.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/04/2018
» Messages : 25
» Avatar : Inkstaboy
» Âge : 23 ans
() message posté Dim 3 Juin - 4:36 par Erwin D. Lochees
Bouclette s'assoit. Mon dieu... Il ne sait vraiment pas s'en servir ? Une petite tappe à l'arrière de la tête accompagné d'un soupir.

-On vous apprend quoi en cours ? J'avais dix ans que je savais m'en servir...

Bon,ce n'était pas totalement vrai, mais pas totalement faux non plus. Il en avait une en carton, qu'il avait construit tout seul et savait s'en servir comme un enfant de dix ans... Mais ça, Bouclette n'avait pas besoin de le savoir. Celui ci croise les bras en fixant Erwin, lui arrachant un coup d'oeil exaspéré vers le plafond.
Il désigne, comme plutôt, les différente partie de la caisse préalablement ouverte.

- Écoute bien Boucle d'or, je répéterai pas. Là t'ouvre, tu trie l'argent avant de le ranger, regarde. Ici les billets de cinquante, ici vingts, dix, cinq. Là tu peux mettre les cent, mais personne donne des billets de ce genre, c'est juste au cas où. Et là t'as les pièces. C'est pas compliqué. J'espère que t'es bon en maths, faut rendre la monnaie presque à chaque fois. T'as une calculette si jamais t'es une merde en calcul. Pour fermer le tiroir, t'as juste à pousser jusqu'au clic. Tu piges ?

Il avait royalement ignoré le commentaire et le petit rire qui s'en était suivi. Faussement concentré sur les informations qu'il donné. Il connaissait par cœur, il le récitait comme une poésie, une leçon. Cependant, une légère pointe de condescendance était audible dans sa voix. Sans doute parce que le petit mouton assis juste à côté, avec sa gueule de victime et ses bouclettes, toujours ses bouclettes, innocente le relayer au rang d'enfant au yeux d'Erwin bien qu'il ne devait pas avoir énormément d'équart.

Au grand malheur de celui ci, le nouveau se montra particulièrement insistant pour faire la conversation. Erwin se retint de lui demander "qu'est ce qu'il pouvait bien en avoir à foutre" et ferma ma caisse avant de s'adosser au comptoir pour faire face à Jean,le regardant de haut. Au sens littérale du terme. Erwin devait dépasser le blondinet d'une bonne dizaine de centimètres.

- Je bosse ici depuis disons trois ans, c'est mon plus vieux taff mais j'en ai d'autre à côté et je pe suis fait viré de pas mal d'autre. Je suis resté aussi longtemps parce que j'aime énormément travailler ici et que le boss me donne des tickets resto en plus du salaire.

Il n'était pas très habile en contact sociaux, faire la conversation relevé d'un miracle et lui demander un effort surhumain. Ou peut être qu'il exagéré juste un peu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/12/2017
» Messages : 31
» Avatar : Max Barczak
» Âge : 21 ans
() message posté Dim 3 Juin - 5:04 par Jean Nicolas
Work only matter...right?
@Erwin D. Lochees  & @Jean Nicolas

C'est à la tape derrière la tête que Jean savait que ça ne devait pas être si amical que ça, en plus le soupir de son tuteur qui n'avait rien de bon.

Fausse bonne impression? Déjà? Pourtant Jean montrait une bonne attitude. C'est ce qu'il faut faire non? Montrer que le beau de nous même et atténuer nos défauts.

Tel qu'un élève qui écoutait son professeur, il accordais son attention à Erwin et prit des notes dans sa tête tout en l'observant.

Finalement, rien de super dure, il faut juste bien savoir comment l'utiliser, rester organiser et bien faire le calcule lorsqu'il s'agit de donner le change au client.

Il hocha de la tête.

Puis, vint le moment ou Erwin lui raconta son parcours professionnel. Pas mal 3 ans, en plus de cela si Erwin a déjà fait plusieurs travail dans sa vie, il doit très probablement être polyvalent... mais puisqu'il a mentionner qu'il sait déjà fait virer, il devait aussi être une personne... instable?

Jean ne devrait pas déjà faire un portrait de son tuteur, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.

Sinon, des billets des resto gratuits? Il retenait un petit rire fasse à l'une des raisons pourquoi il veut garder cette job?

Qui dirait non à de la nourriture gratuite après tout, mais c'est le boss qui lui donne ce cadeau.

Erwin aurait des problèmes économique, ne savant pas quoi manger d'un jour à l'autre? Jean ne peut s'empêcher de dresser ce portrait. À son ancien travail, il n'avait pas se tout petit luxe.

Après que Erwin ait finit de parler, il y eu un petit moment de silence de la par de Jean.

C'est tout?

Jean pencha sa tête d'un côté, intrigué. On ne lui a pas relancer la question comme une personne l'aurait fait. Soit Erwin ne veut pas trop parler ou il est trop gêner.

Tout d'un coup son expression joyeuse depuis tantôt devint plus sérieuse. Il se tenait le menton et continuait d'observer le rebelle.

-...Bien.

Ça ne va pas bientôt commencer?
Jean regarda sa montre et écarquilla un peu de yeux.

-Bon, il nous reste un peu de temps, peux-tu me montrer autre chose rapidement ou tu me guideras au fur et à mesure. Une option ou l'autre, je ne vois aucun inconvénient. A toi de décider. En tout cas, J'espère bien me plaire ici. Aurais-tu un petit conseil à me donner qui est très importante à savoir ici?

Jean se prépara mentalement, retirant le stress d'un mieux qu'il peut de sa tête. Il est toujours efficace d'être stresser mais trop ne fait qu'amener des erreurs et pire...  

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/04/2018
» Messages : 25
» Avatar : Inkstaboy
» Âge : 23 ans
() message posté Lun 4 Juin - 1:18 par Erwin D. Lochees
Il l'a vu. Le petit rire retenu lorsqu'Erwin à mentionné les tickets resto. Bon sang, pourquoi est ce que c'est tombé sur lui ?!
Ah oui. L'expérience, l'ancienneté, tout ça.
N'empêche qu'il n'y peut rien lui, et puis la rue lui va très bien. Au moins pas de proprio sur le dos parce que le canapé est brûlé par les cigarettes, que l'appartement empeste le cannabis et qu'il y a une énorme tache d'alcool sur la moquette. Que de bon souvenir de quand son père rentrait après plusieurs jours d'absence... Enfin bon, Bouclette regarde sa montre et Erwin fait de même sur l'horloge accrochée au mur. Les clients arrive dans une demi heure. Pas trop tôt... Il se redresse, s'apprêtant à aller ouvrir l'entrée et vérifier que tout est opérationnel avant d'être interrompu par une question qu'il aurait pu prévoir si le nouveau ne lui inspirait pas autant l'envie le jeter du haut d'un immeuble dans une fausse à cobra.

- Me fais pas chier, enfin tu peux quand même me poser des questions au cas où vu que c'est ton premier jour. Sois aimable et souriant, garde toujours ton calme et sois patient peut importe le client. Sinon, tu t'occupes de la caisse pour la matinée, je te montrerais le reste après la relève. Pigé Boucle d'or ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 28/12/2017
» Messages : 31
» Avatar : Max Barczak
» Âge : 21 ans
() message posté Lun 4 Juin - 1:54 par Jean Nicolas
Work only matter...right?
@Erwin D. Lochees  & @Jean Nicolas

Il devait bien avouer que les conseils sont bien général. De toute manière, c'est la base si on veut marquer quelques points sur le marché de l'emploi.

Jean haussa des épaules face à se personnage qui l'avait une nouvelle fois surnommé "Boucle d'or". On dirait bien que c'est son surnom officiel...

-Tout est correcte d'abord. Je te ferais signe si j'ai un petit problème!

Jean ne pouvait s'empêcher de se demander si Erwin est comme ça avec tout le monde, si distant et à la limite très froid. Il savait que tout le monde à leur façon de vivre leur vie par des expériences du passé qui affectait les habitudes, la personnalités et la morale d'un individu.

C'est en gardant le silence qu'il revoit tout ce qui est à sa disposition pour la suite des choses.

Le travail c'est le travail, tant que l'argent rentre il ne va pas s'attirer des ennuis.

_______________________

Tout était en douceur: quelques clients entraient au début, le stress n'était pas grand et Jean pouvait se familiarisé lentement à son emploie. Étant quelque peu maladroit et dut au stress, ça lui arrivait de faire des petites erreurs qu'il pouvait se rattraper efficacement sans faire attendre personne trop longtemps.

Il faut charmé les clients et donc rester le plus professionnel que possible.

Le sourire était naturel pour le blond et il ne se gênait pas de temps en temps dire des petits commentaires au sujet du film voulu de son client ou cliente. La matinée fut assez rapide, mais Jean savait que ça allait légèrement se corser un peu plus tard, soit vers l'après midi.

Il se concentrait sur ce qui se passer présentement et fort heureusement.

Jean a bien regarder il est quel heure ou il a oublier qu'il a une pause dîner?

Il jeta un coup d'oeil sur sa montre et il se rendit effectivement compte qu'il devra aller chauffer son plat. Comme s'il était presque impatient, plusieurs pensées lui vint à l'esprit au sujet de ce qu'il va faire en sortant. Il n'était pas tanné du travail, mais il a eu un plan de soirée avec une amie qui est tombé à l'eau et donc il devra se trouver un plan B.

Peu importe, il pourra y penser plus tard.

Jean se tourna vers Erwin pour lui faire signe que tout se passe bien présentement.

Si par chance Erwin prend sa pause dîner en même temps, ils pourraient discuter de ce qu'ils font en dehors du travail?

Est-ce que la détermination d'en savoir plus sur Erwin et son approche amical allait en valoir la peine...?  

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/04/2018
» Messages : 25
» Avatar : Inkstaboy
» Âge : 23 ans
() message posté Lun 4 Juin - 13:02 par Erwin D. Lochees
La matinée se passait normalement, calmement. Erwin remplaçait une de ses collèges au stand nourriture, une histoire de rendez vous important... Il s'en fichait de toute façon, il était habitué à se tapper le boulot des autres, et ça ne le dérangeait pas. Tant que le patron n'était pas au courant, tout irais pour le mieux.
Erwin n'était pas du genre à sourire,d'ailleurs il ne souriait pas. Il redressait bien la comissure de ses lèvres parfois, pour offrir aux clients un visage plus aimable, ou paraître sincère de temps en temps. Mais ce n'étais qu'un sourire forcé, maîtrisé certes, mais forcé. Pourtant, il paraît qu'il avait un beau sourire, lorsqu'il était heureux et se mettait à rire, il paraît qu'il était beau. Mais Erwin n'avait plus réellement sourit depuis que son ex était parti avec sa fille.

Du pop corn par ici, une boisson par là, quelques par chocolaté par ci par là... Tout se déroulé normalement. Jusqu'à ce que l'horloge pointe midi et demi,l'heure de la pose pour lui. Il termina de servir la demoiselle en face de lui avant de se tourner vers son collègue qui l'avait rejoins. Quelques mots échangé, des banalité sur la santé et le travail. Il était maintenant temps de rejoindre l'autre morveux. Pourquoi semblait il tellement désagréable au yeux d'Erwin ? Son allure de riche ? D'innocent ? Où était le mal ? Il ne lui avait pas prêté attention de toute la matinée.

Un soupir. Erwin rejoins Jean, lui indiquant au passage qu'il est l'heure de la pose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-