"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 2979874845 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357


CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page...

Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 7 Juin - 22:21 par Invité

Clary Ava Rhodes

London calling to the faraway towns
NOM : Rhodes comme ma mère et je ne compte pas en changer. PRÉNOM(S) : Clary Ava, parce que ma mère ne parvenait pas à se décider entre les deux. ÂGE : 31 ans, l'âge de raison ? A vous de voir, pour moi la raison c'est l'ennui. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 16 février 1987 à New York. NATIONALITÉ : Américaine par ma maman et anglaise du côté de mon papa. STATUT CIVIL : Divorcée, surement de plus amoureux et plus chouette mari de la terre mais c'est ainsi, j'ai merdé, et mère d'une petite Elizabeth plus couramment surnommée Lizzie. Parce que oui s'appeler Elizabeth comme sa grand mère c'est pas vraiment le pied quand on a six ans. MÉTIER : Pédiatre, aussi garce que mon ex peut me penser, je reste tout de même la plus douce et attentive avec les enfants. TRAITS DE CARACTÈRE : Je suis souriante et enjouée, j'aime profiter de la vie et ma fille. Je suis aussi mystérieuse et rancunière, véritable mur bétonnée je n'accorde pas facilement ma confiance, mais lorsque je le fais, il n'est pas conseillé de me trahir. Sportive et intelligente, j'ai toujours aimé prendre soin de mon corps mais ne pas être qu'une simple barbie qu'on remarque pour son physique. Ambitieuse, déterminée, j'aime atteindre les objectifs que je me fixe en employant tous les moyens possibles. Cependant, je reste tout de même fidèle, en général, en amitié comme en amour, même s'il est difficile de résister à la tentation parfois. Maman douce et aimante, je tente d'inculquer à ma fille toutes les belles valeurs qui m'ont été transmises par ma mère. Charmeuse et féminine, c'est ça d'avoir été élevée par une femme seule...GROUPE : The tube.



My style, my life, my name

J'aime être réveillée par les petits cris de ma fille toute excitée qui entre dans ma chambre avec un semblant de petit déjeuner qu'elle m'apporte pour qu'on le partage au lit. J'adore me planter devant le miroir pour me préparer et prendre soin de moi, c'est souvent que je partage le brossage de dents avec Lizzie, c'est notre petit moment de complicité ne cherchez pas pourquoi. Le matin c'est toujours la course avant d'aller à l'école parce qu'on n'est jamais prêtes à l'heure mais on y arrive toujours. Je n'aime pas travailler de nuit car je ne vois presque pas ma fille mais je le fais quand même lorsque je dois assurer des gardes à l'hôpital. J'adore le rituel de la petite histoire du coucher avec ma fille. Il ne passe pas une journée sans que je fasse des plans sur la comète et notamment sur le fait que je veuille, plus tard, exercer en tant que pédiatre indépendante. Je ne bois pas de café, que du thé. J'essaye de faire du sport dès que j'ai quelques minutes pour moi. Je sais faire garder ma fille pour pouvoir sortir avec les amis. J'ai une voiture mais je m'en sers très peu la semaine, je préfère prendre le métro et sentir le coeur même de la ville même si j'avoue qu'avec une petite fille et tout ce qu'il se passe dans le monde actuellement, c'est moins plaisant de prendre le métro, plus stressant et angoissant, sauf que les bouchons m'insupportent alors hors de question, mon choix est souvent vite fait et guidé par le timing.
PSEUDO : CRAZY SUNSHINE. PRÉNOM : Marion. ÂGE : 26 ans. PERSONNAGE : scénario.  AVATAR : Holland Roden. CRÉDITS : jae. COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : Grâce à Sixteen. CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE ? : non.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 7 Juin - 22:21 par Invité
At the beginning

NEW YORK, 1987.
Ma mère est là, à l'hôpital, elle hurle de douleur en me mettant au monde mais finalement, après des heures de souffrance, je finis par pousser mon premier cri. Elle est seule parce que mon père n'a pas voulu de moi. Elle est journaliste, elle voyage beaucoup, elle a rencontré mon père durant l'un de ses voyages, elle aurait pu ne jamais quitter l'Angleterre après ça, mais il n'a pas voulu qu'elle reste. Mon père, riche diplomate anglais s'est dit amoureux. Il a même pensé au coup de foudre. A croire que le coup de foudre anglais est limité dans la durée. Forcément, quand il a appris qu'elle était enceinte, il n'a pas voulu en entendre parler, ni risquer qu'elle fasse du bruit. Il lui a filé beaucoup d'argent, du liquide auquel elle n'a jamais touché, et elle est rentrée sur le continent américain. Fin du coup de foudre après deux mois, même pas. Deux mois qui l'ont conduite à accoucher seule. C'était dur, mais dès qu'elle a posé les yeux sur moi, elle a compris qu'elle n'avait pas souffert pour rien. En revanche, je ne sais pas si elle aussi compris à ce moment là que j'allais lui en faire voir de toutes les couleurs. Pauvre maman.

NEW YORK, 1987 à 2004.
Mon enfance ? Doré, adorée, j'ai eu tout ce je voulais. Ma mère, même si elle était seule, m'a totalement comblée. Elle a été présente et aimante, juste et généreuse, adorable et sévère, parfaite en fait car je pense que certaines mères ne font pas mieux qu'elle même en ayant leur mari avec elle. C'est un vrai modèle. Qu'est ce que j'aurais aimé lui ressembler. Elle est simple, elle fait sa vie sans avoir ce besoin de briller, sans avoir ce besoin de se faire remarquer. Elle n'a pas besoin de reconnaissance pour être heureuse et pourtant, sa plume lui permet d'avoir souvent la lumière sur elle. Elle est magnifique. Je ne sais pas comment elle fait pour me supporter, moi la petite fille en demande perpétuelle d'attention malgré sa présence, en demande de lumière dans toutes les soirées qu'elle fréquente et où je l'accompagne... J'ai besoin qu'on s'intéresse à moi, ne me demandez pas pourquoi. Surtout que j'ai besoin d'une présence particulière, d'un intérêt particulier: celui des hommes, cet homme qui a tant manqué dans ma vie. Je deviens un peu rebelle, j'enchaine les sorties et ma mère ne dit rien car je réussis au niveau scolaire, j'enchaine aussi les hommes, ça ça lui plait bien moins mais elle se contente de dire " Clary Ava Rhodes ton comportement va te jouer des tours" en levant les yeux au ciel. J'ai soupiré bon nombre de fois en l'écoutant jusqu'à ce qu'elle tombe malade. Un cancer. Ca a été vite, trop vite, on n'a pas profité des derniers moments et je me suis retrouvée de l'autre côté de l'atlantique. Parce qu'en fait, elle m'a donné l'identité de mon père, son argent aussi, et elle m'a envoyé chez lui après l'avoir appelé en lui exposant la situation. Tout ce dont je rêvais. Ironie.

LONDRES, 2004
Cet été 2004 je le déteste à peu près autant que l'accent des anglais. Je me suis retrouvée sur ce sol sans l'avoir demandé, avec un père dont j'ai toujours rêvé mais qui était un étranger, sans habitation que je pouvais appeler ma maison, sans ami sur qui me reposer comme une seconde famille et surtout sans mon pilier. Ce qu'elle a pu me manquer. Puis les cours ont commencé et j'ai tenté d'oublier, de rentrer dans le moule que mon père voulait pour moi : celui de sa petite fille parfaite. Du jour au lendemain il m'a assumé, je n'ai pas compris pourquoi. Oui, pourquoi ce riche anglais célibataire endurci aux incalculables maitresses a bien voulu de moi ? Et est ce que je n'ai pas des frères et soeurs ? C'est un mystère. Je crois que mon père s'en fout et que même s'il le savait il n'aurait pas envie de me le dire de peur que je prenne l'envie de les retrouver et de former une belle et grande famille. Comme ce serait drôle et de le mettre dans cette situation là.

LONDRES, 2005 à 2008
Les jours sont passés comme les mois et les années. Petit à petit j'ai réussi à apprendre à connaitre mon père, à l'apprécier, même à l'aimer et à aimer son côté protecteur. Mais à petite dose. C'est pour cela qu'en même temps que j'ai commencé la fac, je lui ai demandé un appartement en ville, ma liberté, mon autonomie. Il m'a offert tout cela, et moi je lui ai donné l'opportunité de se vanter de ma réussite. Classée dans les dix premières de ma promotion en médecine, il a eu de quoi être fier et se mordre les doigts de toutes ses années gâchées par son absence. De mon côté, je me suis confortée dans mon idée que la médecine était faite pour moi. Je ne sais pas si le décès prématuré de ma mère a influencé mon choix mais voilà, je me suis révélée dans cette matière. Première année à succès, deuxième année aussi, troisième de même... Quatrième sur la même lancée avec un petit plus. Un gros plus. Logan est arrivé dans ma vie, ça a été un coup de foudre, mais un vrai, pas à l'anglaise comme mon père l'a vendu à ma mère à l'époque. Simple, facile, romantique, doux voilà le genre de truc qu'il s'est passé avec le bel homme qu'il est. C'était tellement une évidence qu'un peu plus d'un an après leur rencontre, il m'a demandée en mariage et on s'est marié en 2008. Le plus beau jour de ma vie à ce moment là, avec le soleil en plus, chose rare à Londres mais c'était la manière de ma mère de manifester sa présence rayonnante.

LONDRES, 2008 à 2015
Notre vie, elle était à nous, c'était simple mais bien. La routine, le train-train, tout se passait plutôt bien malgré des hauts, des bas et tout ce qui va avec. J'ai été pendant des mois et des mois concentrée sur Logan, aveuglée par mon amour pour lui, toujours avec lui jusqu'au moment où j'ai ressenti les années, où je les ai encaissées et où j'ai ressenti le besoin de ressortir avec mes amies un peu plus souvent. Les soirées se sont répétées, peut être un peu trop même. Jusqu'à ce soir, ce soir d'octobre 2011 où j'ai craqué. Ce mec, quand je l'ai vu là, je ne sais pas ce qu'il m'est passé par la tête. Ce mec c'est un américain pour qui j'ai eu un crush des années plus tôt, juste avant l'annonce du cancer de ma mère et son décès. Alors forcément à l'époque il ne s'est rien passé entre nous... Mais ce soir là, avec une dispute et de l'alcool au compteur, j'ai joué, je me suis laissée draguée puis je ne l'ai pas repoussé quand il m'a embrassé et m'a ramené dans son appartement... Quand je me suis réveillée après avoir désaoulée je me suis rappelée la petite voix de ma mère. Alors je me suis lavée, lavée et relavée, j'ai évité les miroirs, je suis rentrée chez moi et j'ai repris ma vie comme si de rien n'était avec cette honte, cette trace sur moi, ce fardeau à cacher car je n'étais vraiment pas fière d'avoir fait ça à l'homme que j'aimais plus que tout au monde. L'apparence était parfaite mais à l'intérieur c'était un vrai bordel, quelque chose de sans nom qui n'a fait que s'empirer. Je me suis pourtant accrochée à notre envie de bébé, de famille et quand j'ai découvert ma grossesse, j'ai tenté d'occulté. J'ai tenté d'oublier que ce bébé pourrait ne pas être celui de mon mari, alors j'ai continué de mentir et finalement de pourrir notre relation, idiote que j'ai été.

LONDRES, 2015 à 2018
La grossesse a été merveilleuse même si l'angoisse de ne pas pouvoir tenir mon bébé à la fin de ses neuf mois étaient présentes. J'ai tenu bon et j'ai eu un beau bébé, né entouré de sa maman et son papa. Elizabeth. Ce prénom n'est pas le plus parfait pour une enfant de nos jours même si c'est celui de la reine, mais c'était pour moi le plus symbolique, celui de ma mère. Surnommée rapidement Lizzie, mon amour qui ne faisait pas ses nuits a fini de creuser le fossé entre Logan et moi. Malgré la force de notre amour réciproque pour cet enfant, les nuits courtes pour ne pas dire blanches ont eu raison de nos nerfs et nos disputes du peu de stabilité qu'on avait maintenu jusque là. Les cris et les crises ont laissé place au silence, jusqu'à ce que je me remette à sortir, surement un peu trop, et que j'apprenne les tromperies de Logan. On a tenu quelque temps comme ça puis tout a pété et notre couple avec. On a divorcé et je suis partie avec le coeur léger, parce que je lui avais enfin tout avoué. Avoué que oui j'avais fauté mais pas à quel point ça avait détruit mon image de moi-même car je n'ai jamais osé lui dire à quel point j'avais honte de ce que j'avais fait. Cependant, il faut dire que la discussion ne s'y prêtait pas, il n'y allait pas mollo sur les reproches, je ne voyais pas pourquoi je devrais m'en rajouter une couche sur la tête, surtout qu'il n'a rien fait pour que ça s'arrange au contraire, il a tout empiré. Diplômée en pédiatrie et autonome financièrement j'ai accepté que nous divorcions lorsque cette solution s'est imposée comme la seule possible et envisageable et je suis partie, avec ma fille, parce qu'elle est bien ma fille. J'ai déversé toute la colère qu'il a réveillée en moi dans ma lutte pour avoir la garde de ma boucle d'or et j'ai gagné. Aujourd'hui, je vis avec elle et tous les moments sont beaux, tous sauf lorsqu'il s'agit de se séparer et de la laisser passer du temps avec son père, parce que sur le papier c'est bien lui son papa et dans son coeur aussi, surtout dans son coeur. C'est égoïste d'avoir voulu la priver de son père alors que je n'ai pas eu le mien pendant 17 ans, mais c'est tellement plus simple que de le voir super souvent et se rappeler à quel point ce jour de 2008 était beau et à quel point on était amoureux...
Revenir en haut Aller en bas
growing strong
Alycia Hemsworth
growing strong
CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... Tumblr_inline_ojuj3bc03m1tw2m0e_250
» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 62617
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : zoey deutch.
» Âge : 28yo.
» Schizophrénie : jamie & gabrielle.
() message posté Jeu 7 Juin - 22:34 par Alycia Hemsworth
@Clary A. Rhodes ta réservation d'avatar a bien été prise en compte CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1935183664

Excellent choix de scénario & d'avatar CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3744571258 J'espère que tu sera la bonne CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 2057610021
Bienvenue CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1922099377 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 2941632856 bon courage pour ta fiche CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357
En cas de besoin n'hésite pas CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1935183664

(pardon pour ma flemme de passer avec Gabrielle CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 2637431331)
edit ; mais c'est que Sixteen nous ramène plein de monde CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1426181429
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Jeu 7 Juin - 22:36 par Olivia Andrews
le début me donne envie d'en lire pluuus, dépêche-toi de rempliiir CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3744571258 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3744571258 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3744571258
encore merci de tenter le scénario, t'es parfaite CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 385371470 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 385371470 (même si Logan pense pas la même chose CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1499450316 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3903491763)
bienvenue parmi nous CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1942225346 et bon courage pour ta fiche CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357
again, hésite pas pour les mps CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3585889792 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 3585889792
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 7 Juin - 22:42 par Invité
Oh je sens que ton perso va être très intéressant CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1922099377 CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1922099377
Welcome here CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 7 Juin - 23:17 par Invité
@Rebecca Samuels finalement c'est mieux de m'accueillir avec Rebecca plutôt qu'avec la vilaine Gab qui a retourné sa veste CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 881803100
Et je m'étais inscrite avec Mariano Di Vaio, y'a genre deux semaines grâce à Marine mais le temps m'a manqué et l'écriture de mon histoire m'est pas venue naturellement CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1200797290

@Logan Svendsen j'avais encore rien écrit quand t'as posté CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 2941632856 en tout cas j'espère que je te conviendrai pour le rôle, on ne sait jamais ! CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357

@Blodwyn J. Carpenter Merci à toi CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 828680203
Revenir en haut Aller en bas
Guyliner.
Ethan I. Hemsworth
Guyliner.
CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1557878364-tumblr-ogindvnttb1ux6xe1o1-250
» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 12723
» Pseudo : Meg'
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 37 ans (19/02/82).
» Schizophrénie : Le quadra.
» Absence : 26/05
() message posté Jeu 7 Juin - 23:50 par Ethan I. Hemsworth
Ça c'est de l'écriture de fiche exprès CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1419071523
Super choix de personnage et d'avatar CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1922099377
Re-bienvenue par ici CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 208687334
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 8 Juin - 0:04 par Invité
@Ethan I. Hemsworth Merci ! J'avoue que le scénario m'a vraiment inspiré ! :chou:
Revenir en haut Aller en bas
Lola Barnett
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... Tumblr_mw0xuqkdLh1rswl9oo1_r1_500
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 6568
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, (07.05).
» Schizophrénie : rioja, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Ven 8 Juin - 1:08 par Lola Barnett
Bienvenue parmi nous. CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Tessa P. Berckley
Administratrice
CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... Tumblr_nf47rim8Xv1tcbchho1_250
» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 11518
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (l. hale) & eulalie (b. lively)
» Absence : 09.06.2019
() message posté Ven 8 Juin - 7:28 par Tessa P. Berckley
Bienvenue parmi nous CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1922099377
& bon courage pour ta fiche CLARY ◇ c'est comme partir en voyage, ne pas pouvoir tourner la page... 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciennes fiches
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-