Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #34 & nouveautés.
La nouvelle version vient d'être installée. Rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Ski et tempête de neige !
La station de ski de Zermatt vous ouvre ses portes pour profiter de l'hiver. Fan de drama ? Notre tempête de neige devrait vous faire plaisir.
Bingo de l'hiver !
Le bingo est toujours d'actualité, avec de nouveaux défis. Venez jouer, et tentez de remporter des cadeaux.
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland et le tc du nouvel an sont toujours en cours.
Duo du mois.
Notre premier duo du mois est affiché. Pour le découvrir c'est par .
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

bingo de l'hiver à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

séjour à la montagne ton personnage peut s'envoler pour la Suisse à petits prix, il faut en profiter.

tempête de neige et si t'as envie de pimenter un peu son voyage, tu peux participer au sujet commun !


(FB) A mortal bet

Frank Turner
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1485
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Mar 27 Nov - 20:42 par Frank Turner
A mortal bet
ft Hazel J. Chase


« Annoncer la mort, c'est un truc pour lequel je n'ai pas signé. Moi, je voulais et je veux m'occuper des vivants. Malheureusement pour nous, il faut accepter la Mort qui comme dans le milieu hospitalier, fait partie du boulot. Pourvu que Deanna Coffey soit la dernière » Frank qui se pourvoyait d'un professionnalisme à toute épreuve, perdait de sa froideur une fois confrontée à la mère rongée par le désespoir. Par chance, la présence de la jeune stagiaire semblât bénéfique l'espace d'un instant. L'échange s'opéra entre elle et la mère, une complicité somme toute féminine qui échappait à Frank et au père toujours avide de colère et de réponses. Puis aux faits des quelques aveux de la stagiaire suite aux questions de la mère, le dirigeant de l'unité consentit à livrer quelques bribes de sa vie privée, mettant ainsi en exergue sa paternité et la compréhension qui découlait de cela, bien que Turner se reprit aussitôt. Il ne pouvait s'investir davantage émotionnellement, c'était une règle ici, dans cette unité. Il fallait apprendre à cloisonner, à laisser sa vie en dehors des bureaux pour ne pas trop s'investir au risque de perdre pied. L'échange s'acheva sur des promesses que Frank était bien décidé à tenir pour au moins amoindrir le chagrin de la mère et la colère du père. De ce fait, notre cher inspecteur Turner retrouva sa stagiaire dans le bureau pour un nouvel échange, plus amical cette fois. Il faut dire que l'inspecteur était assez satisfait de l'attitude de la jeune femme, tellement qu'il était prêt à quelques efforts pour qu'elle soit à l'aise au sein de l'Unité.

« - Écoute, fais comme tu le sens ! Tu sais ici l'ambiance est plutôt bon enfant, sans jeu de mots bien sûr. Mais si tu veux continuer à me vouvoyer, je ne m'en offusquerai pas. » Il esquissa un sourire avant de s'enfoncer un peu plus dans son fauteuil tout en s'enquérant des premières impressions de la jeune stagiaire. « - Oui, ça aurait difficilement pu être pire et pourtant crois-moi que, ça peut l'être. Comme je viens de te le dire, annoncer la mort, n'est pas une chose facile. Avec cette unité, on fait tout ce qu'on peut pour préserver les enfants et les adolescents, mais parfois, il arrive que ça soit trop tard. Les homicides ce n'est clairement pas ce que je préfère, mais on doit s'y coller. Pour en revenir à toi, je trouve que tu as de l'instinct.D'ordinaire, je me serais offusqué de voir un stagiaire intervenir sans que je ne lui aie donné l'accord de le faire, mais là cette fois, cette prise d'initiative, je l'encourage. La preuve, tu as apaisé la mère. L'empathie est très importante dans notre métier, mais il ne faut pas trop s'engager. J'ai parlé de mon fils, mais c'était pour leur faire comprendre qu'en étant parent, je comprends leur douleur. Ainsi, ils seront un peu plus en confiance. Travailler de concert avec les parents dans ce genre d'affaire, c'est très utile. Enfin bref, c'était très bien, tu as bien agi. Tu viens de marquer pas mal de bons points grâce à ton instinct. » Il regarda le cadran de sa montre « - Merde ! Je dois aller chercher mon fils à l'école ! Tu peux rester ici si tu veux ou rentrer chez toi ! On se voit demain. Normalement, on doit aller à la morgue, sinon si tu préfères, on pourra aller interroger le directeur de l'école. Passe une bonne fin de journée ! » Sans attendre, il récupéra ses affaires et quitta son bureau pour rejoindre au plus l'école que le petit Samuel allait bientôt quitter.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hazel J. Chase

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 7261
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Gal Gadot
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : Kyle A. Rowena et Amanda E. Hemsworth
() message posté Dim 17 Fév - 11:36 par Hazel J. Chase
♛A mortal bet


▼▲▼

En venant ici pour son stage, la jeune femme ne s'attendait à rien de particulier. Elle venait dans l'optique d'en apprendre encore d'avantage sur le métier de policier et de suivre au mieux les directives qu'on pourrait lui donner. Si le démarrage, avait parut un peu limite à son goût, cela semblait s'être arrangé par la suite. Enfin...d'un certain point de vue. La britannique reconnaissait que l'inspecteur à l'aspect bourru, n'était peut-être pas si terrible que ça, lorsqu'on le connaissait. Ce qui était un soulagement pour la suite. Néanmoins, elle n'eut pas le temps d'en profiter. Acceptant d'accueillir avec celui-ci les parents de la victime, Hazel c'était montrée aussi compatissante et compréhensive que possible, tout en restant à sa place, agissant avant tout par instinct. Et si elle s'en était bien globalement bien sortit, du moins, le supposait-elle,  elle s'avoua que ce genre de procédure s'avérait loin d'être facile et qu'à choisir, elle ne ferait pas ça tous les jours. L'échange c'était achevé sur des promesses que Frank, bien décidé à tenir pour au moins amoindrir le chagrin de la mère et la colère du père. De ce fait, l'inspecteur retrouva sa stagiaire dans le bureau pour un nouvel échange, plus amical cette fois. Il paraissait en effet  assez satisfait de l'attitude de la brune. « - Écoute, fais comme tu le sens ! Tu sais ici l'ambiance est plutôt bon enfant, sans jeu de mots bien sûr. Mais si tu veux continuer à me vouvoyer, je ne m'en offusquerai pas. » Elle hocha légèrement la tête. « Si ça ne vous pose pas de problème, je peux faire un effort. » déclara-t-elle en esquissant un petit sourire. S'enquérant des premières impressions de l'ancienne interprète, il se lança ensuite dans une conséquente explication :  « - Oui, ça aurait difficilement pu être pire et pourtant crois-moi que, ça peut l'être. Comme je viens de te le dire, annoncer la mort, n'est pas une chose facile. Avec cette unité, on fait tout ce qu'on peut pour préserver les enfants et les adolescents, mais parfois, il arrive que ça soit trop tard. Les homicides ce n'est clairement pas ce que je préfère, mais on doit s'y coller. Pour en revenir à toi, je trouve que tu as de l'instinct. D'ordinaire, je me serais offusqué de voir un stagiaire intervenir sans que je ne lui aie donné l'accord de le faire, mais là cette fois, cette prise d'initiative, je l'encourage. La preuve, tu as apaisé la mère. L'empathie est très importante dans notre métier, mais il ne faut pas trop s'engager. J'ai parlé de mon fils, mais c'était pour leur faire comprendre qu'en étant parent, je comprends leur douleur. Ainsi, ils seront un peu plus en confiance. Travailler de concert avec les parents dans ce genre d'affaire, c'est très utile. Enfin bref, c'était très bien, tu as bien agi. Tu viens de marquer pas mal de bons points grâce à ton instinct. » Ravie, de ses compliments, elle s'autorisa un nouveau sourire, plus enjoué que le précédent. Faire bonne impression à son maître de stage était important pour elle. Ça l'était encore plus de faire correctement les choses. Il regarda le cadran de sa montre « - Merde ! Je dois aller chercher mon fils à l'école ! Tu peux rester ici si tu veux ou rentrer chez toi ! On se voit demain. Normalement, on doit aller à la morgue, sinon si tu préfères, on pourra aller interroger le directeur de l'école. Passe une bonne fin de journée ! ». La garde du corps jeta elle-même un coup d’œil à sa propre montre. Jusque là, elle n'avait absolument pas fait attention à l'heure. De toute façon tu n'as pas d'enfant, commenta sa conscience. Donc pas de souci. Saluant l'inspecteur, elle laissa s'en aller, assurant au passage qu'elle se débrouillerait. Sortant du bureau, elle se décida alors à partir en quête d'un coin où s'installer pour le lendemain.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster
Aller à la page : Précédent  1, 2
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]
» Inscriptions partie 80 - Mortal Kombat
» Bornes d'arcade
» Demande de Partenaire The Mortal Instruments RPG
» [DC] Mortal Kombat X #1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-