Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Coupe du monde 2018 : Demi-Finale Angleterre-Croatie.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Version #29 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 29ième version aux couleurs estivales, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est toujours en ville, n'hésitez pas à y faire un tour.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


may the bridges I burn light the way. / jakmie

i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 17154
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Mer 4 Juil 2018 - 18:24 par Jake O. Cavendish
until then I'll smile to hide the truth but I know I was happier with you ✻✻✻ Stupide, c’est complètement stupide. Jake essaye de réfléchir, tout en faisant tourner un bouton de sa chemise. Il essaye de prendre une décision, de savoir laquelle serait la bonne, mais semble bien incapable de le faire. Pourtant, il avait été convaincu, quand on lui avait proposé l’idée. Il avait accepté et ça lui avait semblé être une bonne idée. Pas dès le départ, mais les arguments de ses amis – et peut-être les quelques bières qu’ils avaient bues – avaient fini par le faire changer d’avis. Mais en deux jours, il a eu le temps de changer d’avis plusieurs fois. De presque annuler, puis de ne pas le faire. Et finalement, il est venu. Simplement, il peine à se décider à rentrer. Et si c’était la décision qui allait renverser la balance ? Mais dans quel sens ? Impossible d’en être sûr. Impossible parce qu’il ne comprend toujours pas ce qu’il s’est passé. Tout comme personne n’a compris dans leur cercle d’amis. Mais ça fait deux mois déjà, et il n’a eu aucune nouvelle, aucun signe. A ce stade, il est persuadé qu’elle l’évite, et il ne sait plus ce qu’il peut faire. Aujourd’hui semble être la seule occasion qu’il puisse avoir. Après tout, comment est-ce que ça pourrait être pire que la situation actuelle ?
Stupide, ça l’est sans doute, mais tant pis. Il finit par s’avancer vers l’entrée, paye quelques livres et entre d’un pas déterminé. Du regard, il cherche des visages connus. Ou un visage plus précisément, mais ce n’est pas celui-là qu’il voit en premier. Au lieu du visage de Jamie, qu’il n’a pas vu en direct depuis deux mois, ce sont ses amis qui lui font de grands signes. Il prend une longue inspiration, avant de sourire et de se diriger vers eux. Autant aller jusqu’au bout. Et même s’il avait encore quelques doutes, ses amis parviennent à les dissiper rapidement. Et il ne leur faut pas longtemps pour lui présenter Heather, brune aux yeux bleus, presque psychologue en toute fin de thèse. Un rendez-vous arrangé, tout ce que Jake déteste. Surtout que ça ne peut que l’amener à penser à Jamie. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, c’était un rendez-vous arrangé qui avait quelque peu changé son apriori sur le sujet. Pas assez pour qu’il la rappelle à ce moment-là, mais le résultat avait été là, quelques années plus tard. Tout ça pour ça. Mais ce n’est pas le moment d’y penser. Et ce n’est même pas un vrai rendez-vous. Heather est au courant de toute l’histoire et a accepté de l’aider, touchée et un peu amusée par toute cette histoire. L’aider à faire croire qu’il est passé à autre chose. Soit pour faire réagir Jamie quand elle s’en apercevra, soit pour ‘gagner la rupture’ comme disent ses amis.
Stupide. A nouveau, le mot lui vient en tête, mais il l’ignore. A la place, il boit une gorgée de sa bière, tout en discutant avec Heather en attendant le début du spectacle. Une amie monte sur la scène ce soir, et c’est pour ça qu’il est là. Enfin surtout pour Jamie, qui est aussi amie avec cette personne. Le spectacle, il n’en a que faire. Il faut juste qu’il la voie, même si elle semble s’efforcer de l’éviter. En attendant, il discute avec Heather, qui s’avère plus intéressante qu’il ne l’aurait pensé. Il n’a même pas besoin de faire semblant. Même s’il guette toujours l’arrivée de Jamie, ou la cherche dans la foule déjà rassemblée devant la scène. Et enfin, il l’aperçoit. Elle ne l’a pas vu, et lui, il se sent con. Stupide. Il finit sa bière d’un trait, et la repose sur la table. « Elle est là, n'est-ce pas ? Elle est où cette fille qui te fait perdre la tête ? » Il tousse un peu pour faire descendre le liquide dans sa gorge, tout à coup très mal à l’aise. « La robe verte à fleurs, vers la droite de la scène. » de loin la plus belle femme présente ce soir. Après un rapide coup d’œil, Heather continue de parler. Sauf que Jake ne l’écoute plus. Il jette quelques regards vers Jamie, essayant de résister. De faire bonne figure comme on lui avait dit. Et quand finalement, leurs regards se croisent, il ne trouve rien de mieux à faire que baisser les yeux pour regarder sa bouteille vide. Stupide.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.
avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 12133
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Mer 11 Juil 2018 - 23:14 par Jamie E. Jones-Collins
Have you ever been in love ? Horrible isn't it ? It makes you so vulnerable. It opens your chest and it opens up your heart and it means that someone can get inside you and mess you up. ✻✻✻ Elle n’est même pas encore arrivée que l’envie de faire demi-tour pour rentrer chez elle se fait sentir. Même pour une amie, l’effort lui semble être considérable. Il faut dire que ces derniers temps Jamie n’a pas envie de faire grand-chose. Sortir, voir du monde, faire la conversation, tout lui demande un effort. Même danser se trouve être compliqué en ce moment. Mais comme elle ne veut pas en parler, elle préfère prétendre que tout va bien. Les choses sont beaucoup plus faciles ainsi. Inutile de s’expliquer, ou de parler de ce dont elle n’a pas envie de parler. Elle passe déjà beaucoup trop de temps à repenser à toute cette histoire. Elle ne fait presque que cela, en réalité, mais préfère se convaincre qu’elle a besoin de plus de temps. Un peu plus de temps pour que les choses s’arrangent d’elles-mêmes. Pour arrêter de penser à Jake. Pour se dire qu’elle a vraiment fait le bon choix. Un peu plus de temps, qui elle espère fera la différence. Alors en attendant, elle essaie de faire un effort pour son amie, tout en essayant de se convaincre que cela n’est peut-être pas une mauvaise chose. Sortir un peu ne peut que lui faire du bien. Se changer les idées l’espace d’une soirée, serait vraiment le bienvenue. Avant de changer d’avis une nouvelle fois, Jamie accélère le pas pour finalement arriver. Elle retrouve ses amis sans trop de mal, et s’efforce de sourire. Peut-être qu’à force de faire semblant, elle finira par y croire elle-même. Au moins l’avantage d’être à plusieurs, c’est que quelqu’un a toujours quelque-chose à dire, ce qui lui facilite les choses. Inutile de parler d’elle. De toute façon, elle n’a pas grand-chose à dire. Les jours se suivent et se ressemblent. Rien de nouveau, rien d’intéressant. Tout à fait ennuyant. Du moins, c’est la version officielle, la réalité est quelque peu différente. Elle écoute sans faire attention à tout, et s’en veut un peu. Elle devrait faire plus d’effort elle en a conscience, mais c’est trop lui demander. Elle a du mal à s’intéresser aux autres depuis deux mois. Elle a du mal avec presque tout depuis deux mois. Et tout est de sa faute. C’est bien la seule certitude qu’elle a sur le sujet. Absorbée par ses pensées, elle n’entend pas tout de suite qu’on lui parle, et adresse un léger sourire d’excuse à son amie quand elle s’en rend compte. Celle-ci propose de s’avancer pour mieux voir, et Jamie suit le mouvement, sans réellement faire attention. Ici, ou ailleurs, elle ne voit pas de différence, elle ne fait pas vraiment attention à ce qui se passe dans tous les cas. Elle se retient de trouver une excuse pour partir, et se décide finalement à faire un tour par le bar. Un verre ne peut pas lui faire de mal, elle arrivera peut-être à se mettre dans l’ambiance ainsi. Tous les moyens sont bons pour essayer d’y parvenir. À peine payer, le verre est déjà vide, et quelqu’un paye une deuxième tournée. Ce n’est sans aucun doute pas raisonnable, mais pour une fois elle peut bien ne pas l’être. Cependant pour éviter de faire quelque-chose qu’elle ne devrait pas, elle confie son téléphone à une amie. Plus d’alcool et elle serait bien capable de l’appeler, ruinant tous ses efforts pour ne pas craquer. Pas maintenant. Pas après ses deux mois difficiles. Et une fois devant la scène, elle se sent un peu mieux. L’alcool aidant, elle parvient même à penser qu’elle pourrait passer une bonne soirée. Erreur. À l’instant où elle regarde le monde présent ce soir, elle croise le regarde de la seule personne qu’elle ne veut pas voir. Elle détourne les yeux presque aussitôt, sentant son cœur s’accélérer. Même après deux mois, rien n’a changé. Et elle s’en veut d’être aussi faible. D’être venue. Elle ne pensait pas que Jake pourrait être présent, et maintenant elle trouve cela presque logique. Stupidement, elle n’a pas pensé à tout. Elle aimerait pouvoir prétendre que cela ne lui fait rien, mais c’est au-dessus de ses forces. Il lui suffit de croiser son regard quelques secondes pour presque oublier pourquoi elle a fait tout cela. Elle devrait partir, mais elle en est incapable. Impossible de se concentrer sur autre chose que sur la présence de Jake à seulement quelques mètres d’elle. Et elle ne sait pas ce qu’elle doit faire. Prétendre ne pas l’avoir vu serait vraiment ridicule. Aller lui parler aussi, surtout après l’avoir ignorer ses deux derniers mois. Elle ne sait absolument pas ce qu’elle est supposée faire, et elle n’aime pas ça. Elle sait très bien ce dont elle a envie, mais elle ne peut pas. Alors à la place, elle préfère s’éloigner, et se rendre de nouveau au bar. Ce qui n’est pas absolument pas raisonnable, mais nécessaire. Et elle ne parvient pas à penser à autre chose qu’au fait qu’ils sont au même endroit pour la première fois depuis longtemps.  Sans pouvoir le contrôler, elle finit par tourner la tête une nouvelle fois pour le voir, toujours aussi faible. Ce n’est que maintenant qu’elle remarque qu’il n’est pas seul, et son cœur se trouve être plus douloureux, si cela est encore plus possible. Elle détourne les yeux aussitôt, non sans croiser de nouveau les siens. En plus du reste, elle se trouve totalement ridicule maintenant.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 17154
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Logan & Alexander
() message posté Hier à 14:36 par Jake O. Cavendish
until then I'll smile to hide the truth but I know I was happier with you ✻✻✻ Aussitôt que son regard se pose sur Jamie, il regrette. Tout ça était une erreur monumentale. Ou peut-être était-ce la seule option possible. Il n’en sait rien du tout. Tout ce qu’il sait, ce qu’elle lui manque. De toutes les personnes présentes ici, elle est de loin la plus belle. La seule qui l’intéresse de toute façon. Mais la vérité est qu’elle ne veut plus de lui. Sans qu’il sache concrètement ce qui a changé, tout a changé. Et il a eu beau essayer, il ne sait pas s’il peut y faire quelque chose. Alors, après des messages sans réponse, peut-être que ses amis avaient raison. Il faut essayer de la faire réagir. Tant qu’il s’accroche, elle ne reviendra pas. Et s’accrocher, il l’a sans doute trop fait pour sa santé mentale. Pour son égo. Même si ça, à la limite, ça lui importe peu.
« Tu dois vraiment être amoureux, hein ? » Tiré de ses pensées, il parvient à détacher son regard de Jamie pour regarder Heather. Elle a un grand sourire, et tout ça semble l’amuser. Ça n’a rien du rendez-vous arrangé habituel, mais elle était prévenue. C’était la condition que Jake avait donné. Il ne pouvait pas utiliser une inconnue qui n’était au courant de rien et aurait pu finir par être déçue. « Pourquoi tu ne lui dis pas ? » Dit comme ça, ça paraît presque trop simple. Ça l’aurait sans doute été plus que d’organiser tout ça. Mais Jake doute sérieusement du résultat. Encore plus que de celui que pourrait avoir la situation actuelle. « Elle a rompu parce qu’elle trouvait que c’était allé trop vite entre nous, alors je ne suis pas sûr que ça change quelque chose. » Le dire à haute voix paraît toujours aussi douloureux. Au début, il ne présentait pas les choses ainsi. Mais au bout d’un moment, il a dû accepter que ce qu’il considérait comme quelque chose de temporaire ne l’était pas du point de vue de Jamie. Sinon elle aurait répondu à ses messages, à ses appels et à toutes les sollicitations qu’il avait pu trouver. Et là encore, il ne sait pas s’il va pouvoir lui parler. « Qu’est-ce qu’on doit faire alors ? » Il hausse les épaules, n’en ayant absolument aucune idée. Du coin de l’œil, il aperçoit la robe verte bouger, et suit Jamie du regard. Il s’attend presque à ce qu’elle parte aussitôt, se demande s’il devrait essayer de la rattraper dans ce cas. Il en a marre de la laisser l’ignorer. Il a au moins besoin d’explications. Ou de la retrouver. Ça, ça serait idéal. Mais il n’y croit plus vraiment. « Je sais pas, il faut encore que j’y réfléchisse. » Et un peu plus d’alcool aussi. Sauf que sa bouteille est vide, et que Jamie est au bar. Il tourne la tête vers elle, et à nouveau, leurs regards se croisent. Son cœur palpite dans sa poitrine. Si elle détourne rapidement le regard, Jake, lui, continue de la regarder. Qu’est-ce qu’elle lui manque… ç’en est presque douloureux. « Je vais me chercher une autre bière, tu veux autre chose. » Le regard d’Heather suit le sien, et elle sourit à nouveau avant de secouer la tête. « Bon courage. » Chuchote-t-elle alors que Jake se lève et marche en direction du bar. Ça l’arrange un peu qu’ils soient à peu près seuls, la plupart des gens étant devant la scène en attendant le début du spectacle. Il commence par atteindre le bar, à quelques mètres de Jamie. Comme s’il testait le sol avant de s’y aventurer. Il a rapidement une nouvelle bière dans la main, et il la regarde à nouveau. Cette fois, il lui sourit, et finit par s’avancer vers elle, absolument pas sûr de lui. Mais ça, il ne veut pas le montrer. « Salut. » Difficile de savoir comment la saluer. Ou même comment la regarder tout simplement. « Content de voir que tu es encore vivante. » Et malgré son ton un peu acerbe, il ne peut retenir un sourire. Juste parce qu’il est heureux de la voir. Stupide.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
These violent delights, have violent ends.
avatar
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 12133
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Hier à 19:04 par Jamie E. Jones-Collins
Have you ever been in love ? Horrible isn't it ? It makes you so vulnerable. It opens your chest and it opens up your heart and it means that someone can get inside you and mess you up. ✻✻✻ La seule fois où elle a accepté de sortir depuis longtemps, il faut qu’elle tombe sur Jake. À croire que c’est fait exprès. Comme si elle avait besoin qu’on lui rappel son existence, alors qu’elle passe déjà la plus grande partie de son temps à penser à lui. Non, Jamie aurait préféré ne pas l’apercevoir ce soir, ou mieux qu’il ne soit pas là du tout. Ignorer ses messages, et ses appels sont des choses qu’elle arrive à faire, mais l’ignorer physiquement, c’est au-dessus de ses forces. Malgré le silence qu’elle lui inflige depuis deux mois, elle sait très bien que face à lui elle n’en sera pas capable. Elle devrait partir, rapidement, avant de lui laisser une chance de l’approcher, mais elle n’y parvient pas. La vérité c’est qu’elle n’en a pas envie. Elle le regrettera sûrement, mais quitte à se faire du mal, autant en profiter un peu. Seulement un peu, elle ne peut pas se permettre de tout gâcher en une soirée. Pas après tous ses efforts, certes inutiles, pour tenter de l’oublier. Il lui a suffi d’un seul regard de quelques secondes à peine, pour réaliser combien elle est loin d’e avoir terminé avec lui. Et c’est ridicule à quel point ça peut être douloureux. Oui, elle devrait partir, pour éviter de faire quelque-chose de stupide, mais à la place Jamie préfère se rendre de nouveau au bar. Plus d’alcool ne peut qu’être bénéfique, du moins tant qu’ils restent loin de l’autre. Ça serait plus sûr, même si elle au fond d’elle, elle espère tout le contraire. Toutes ses pensées, et envies, sont totalement contradictoires de l’attitude qu’elle a avec Jake ses derniers temps. Elle continue d’avoir envie de croire que c’est pour le mieux, alors qu’elle est juste malheureuse depuis qu’elle a pris cette décision. Elle a songé plusieurs fois à aller le voir, à lui parler, essayer de lui expliquer les choses, mais cela lui a tellement paru ridicule, stupide, qu’elle n’a rien fait. À la place, elle a préféré rester seule, et ne cesser de penser à lui. Une situation qui n’est pas plus glorieuse. Mais difficile de parler de ce qui lui fait aussi peur, même avec lui. Elle devrait avancer un peu plus vers le bar, mais non, il faut qu’elle tourne la tête dans sa direction. Elle ne sait pas si c’est pour être sûre qu’il est bien là, pour pouvoir le voir, ou pour croiser une nouvelle fois son regard, sans doute un peu des trois. Seulement si elle avait fait attention la première fois, elle aurait vu qu’il n’était pas seul, mais le surprise de le trouver ici lui avait fait oublier le reste. Mais pas cette fois. Non, cette fois Jamie ne peut que remarquer la fille à ses côtés, qui ne devrait pas l’être. Non qu’il n’en ait pas le droit, simplement elle n’avait pas pensé que celui puisse être une chose possible. Elle se sent d’autant plus stupide à être jalouse, alors qu’elle ne lui a pas adressé la parole depuis deux mois. Deux longs mois. C’est sans aucun doute maintenant qu’elle devrait partir, avant d’être totalement ridicule, mais c’est comme si elle en était incapable. Et elle déteste être aussi faible à cause de lui. Comme si elle retrouvait l’usage de ses jambes, elle finit par commander un autre verre, plus grand, plus fort, beaucoup plus nécessaire désormais. Elle se fait violence pour ne pas regarder une nouvelle fois dans sa direction, elle ne voudrait pas être témoin de quelque-chose qui pourrait finir de lui briser le cœur. Mais finalement il se trouve non loin d’elle, sans qu’elle n’ait eu le temps de s’en apercevoir, de s’y préparer. Elle ne sait même pas ce qu’elle pourrait lui dire, ni de quoi il pourrait parler. Il semble être néanmoins trop tard pour partir. Elle n’a pas envie de lui infliger ça, de s’infliger ça. Elle en oublierait presque le reste quand elle le voit sourire, quand elle le regarde, avant de boire une gorgée à la paille, de son cocktail, pour s’occuper. « Salut. » Ça paraît presque ridicule. Deux mois à ne pas lui donner de nouvelle pour se retrouver là tous les deux. Deux mois sans le voir, pour se retrouver à quelques mètres de lui. Deux mois sans lui parler, pour entendre un "salut " . Ridicule. Et pourtant, elle ne s’est jamais sentie aussi bien qu’en ce moment. Parce qu’il se trouve là, devant elle. « Content de voir que tu es encore vivante. » Elle a une impression de déjà-vu. Sauf que ce soir, ça ne peut pas se terminer comme la dernière fois. « Salut. » Elle aimerait gagner du temps, pour trouver quoi répondre, mais c’est comme si son cerveau refusait de coopérer. Comme si elle avait perdu tous ses moyens maintenant que Jake se trouve devant elle. Surtout quand il sourit ainsi, elle se sent encore plus mal. S’il pouvait la détester, cela l’arrangerait plus. Peut-être qu’elle gérer mieux les choses, parce que pour le moment c’est loin, très loin d’être le cas. « Tu es venu pour voir Sophie toi aussi ? » Ou pour un rendez-vous ? Mais elle ne posera pas la question, redoutant la réponse. De toute façon, ce n’est pas comme si cela la regardait.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Skylight
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]
» Feather Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-