Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Coupe du monde 2018 : Demi-Finale Angleterre-Croatie.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Version #29 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 29ième version aux couleurs estivales, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est toujours en ville, n'hésitez pas à y faire un tour.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Last chance, please. (Bluenaël)

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/06/2018
» Messages : 93
» Pseudo : M.
» Avatar : Ian Harding
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Aucune schizophrénie.
() message posté Jeu 12 Juil - 16:21 par Nathanaël M. Sweetman




last chance, please

Blueberry & Nathanaël

Un mot, un tout petit mot posté sur mon bureau et voilà qu’elle avait filé telle une voleuse, la voleuse qu’elle était désormais. Je n’arrivais tout simplement pas à croire ce que je venais de vivre. Je refusais d’y croire. Elle ne pouvait pas me quitter de la sorte sous prétexte que c’était pour mon bien. ça ne l’était absolument pas, elle ne pensait qu’à elle, elle refusait de comprendre qu’elle était absolument tout pour moi. Ma vie, ma moitié, ma femme. Je refusais de la voir agir de la sorte malheureusement, je n’avais clairement pas mon mot à dire et là voilà qui ne dormait plus à la maison. J’ai essayé de l’appeler, elle ne répondait pas. J’ai envoyé des messages, de nombreux messages avant qu’elle ne daigne enfin me répondre. Pourquoi ? BON SANG ! Pourquoi me disait-elle une chose pareille. Je refusais, je refusais de devenir ce genre de personnes. J’étais tellement en colère contre elle, je refusais qu’elle m’abandonne, qu’elle abandonne notre histoire, sous prétexte qu’elle était malade. Moi je m’en foutais, j’étais là pour elle le reste n’avait pas d’importance. Je comptais bien le lui dire. J’ai longtemps réfléchis à quelle stratégie suivre avant de penser à Luca, son fils. Je pouvais peut-être y arriver de cette manière, je devais essayer en tous les cas. Je devais à tout prix faire en sorte qu’elle change d’avis, je refusais l’idée même de la perdre. Elle m’était trop précieuse, une fois encore elle m’était beaucoup trop précieuse. Je prenais donc ma voiture afin de me retrouver devant la crèche où était Luca. Je faisais en sorte d’être présentable même si ces derniers temps, je ne dormais pas vraiment. Je voulais qu’elle change d’avis, je voulais qu’elle me retrouve, je voulais la retrouver à mon tour et je comptais bien y arriver. Inspirant profondément, je sortais de ma voiture, en la voyant au loin. Prenant mon courage j’allais vers elle, je voulais la faire changer d’avis, j’allais tout faire pour arriver à mes fins. « blueberry ! » Soufflais-je tout simplement entre mes lèvres, l’espoir complètement fou de lui faire changer d’avis. Pourvu que ça fonctionne…

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/05/2018
» Messages : 348
» Pseudo : princess.
» Avatar : lucy kate hale.
» Âge : vingt huit ans.
» Schizophrénie : personne.
() message posté Jeu 12 Juil - 18:13 par Blueberry J. Sweetman

Blueberry & Nathanaël

Last chance, please.


Blueberry était partie. Elle avait quitté la maison familiale qu’elle partageait avec Nathanaël et son fils. Elle était partie avec le petit. Elle avait laissé un mot pour le prévenir et qu’il ne s’inquiète pas. Bon, bien entendu, cela n’avait pas vraiment fonctionné. Il avait envoyé un message. Non, plusieurs en réalité. Elle avait fini par lui répondre mais voilà.. Il aurait été plus facile si jamais il n’aurait rien dit mais bien sûr, Nathanaël n’était pas comme cela. Elle trouvait, elle, qu’il était préférable de partir, le laisser. Elle n’en était pas heureuse pour autant, bien sûr que non. Elle aurait préféré vivre son mariage à fond. Etre heureuse mais elle ne l’était pas. Ce n’était pas de la faute de Nathanaël, loin de là. Il n’y était pour rien de son côté. Le problème venait d’elle, de sa maladie uniquement et de rien d’autre. La brunette avait été à la salle de danse. Elle vivait pour le moment dans une chambre qu’elle avait louée. Elle n’avait pas envie d’aller chez sa sœur ou chez ses parents. Encore moins. Elle ne voulait pas les inquiéter. Ni leur parler de Nate ou de la maladie. Elle préférait se sortir de là toute seule. Après les cours, il était l’heure pour elle d’aller récupérer son fils à la crèche. Elle le récupérait après avoir écouté le résumé de sa journée et l’avoir rhabillé. « Nate ? » Elle baissait la tête vers lui quand il lui demandait cela. Elle se pinçait la lèvre. « Non pas aujourd’hui mon cœur. » Elle savait qu’il lui manquait puisqu’ils vivaient ensemble quand même. Ils avaient pu noué un lien tout de même, même si Luca avait son père. Elle sortait de là alors que, soudain, elle aperçut Nathanaël. Merde. Il venait vers elle en plus que cela. « Nate.. » Elle soufflait alors qu’elle tenait la main de son fils, content de voir Nathanaël alors qu’elle venait de lui dire qu’ils n’allaient pas le voir. Il ne devait rien comprendre. « Qu’est ce que tu fais là ? » Elle lui demandait alors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/06/2018
» Messages : 93
» Pseudo : M.
» Avatar : Ian Harding
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Aucune schizophrénie.
() message posté Jeu 12 Juil - 19:27 par Nathanaël M. Sweetman




last chance, please

Blueberry & Nathanaël

Tout cela me rend complètement fou. Complètement fou de rage de constater combien elle peut rayer une personne aussi rapidement. Nos échanges par téléphone n'ont fait qu'augmenter ma colère contre elle. Elle ne peut pas décider pour nous, j'ai le droit de dire non, j'ai le droit de refuser, je veux refuser en tous les cas et je ferais en sorte que ce soit le cas. Je l'aime trop pour accepter ce genre de choses. Désormais devant la crèche, elle ne pouvait pas éternellement m'ignorer. Je refusais qu'elle passe à côté de cela, de notre histoire. Nous n'étions pas juste ensemble, on s'était marié pour le meilleur et pour le pire. Nous vivions le pire et il était hors de questions qu'elle décide toute seule de ce qui était bon pour moi. Je savais ce qui était bon pour moi et elle était à chaque fois impliquée. J'avais besoin d'elle et vice versa... elle ne voulait pas, j'allais le lui rappeler. Elle n'avait pas le choix. En me voyant elle fut surprise... tant mieux. Je souriais en voyant Luca, au moins des deux « Salut mon pote ça va ? » Il tirait sur le bras de sa maman mais j'en avais que faire, s'il pouvait m'aider à raisonner sa mère je le ferais avec plaisir et sans rechigner. Bien au contraire. Je relevais la tête vers elle... elle osait demander en plus de cela. « Puisque tu ne veux pas me voir, j'ai décidé de te voir... toi et Luca. » J'inspirais profondément. Mon coeur se noua en la voyant, elle me manquait tellement, elle me manquait tout le temps et je voulais la prendre dans mes bras... La serrer fort et lui dire, lui hurler que nous deux nous étions bien plus fort ensemble que séparément. Je penchais la tête sur le côté, essayant de ne pas m'effondrer, elle n'avait pas besoin de cela. Non. « Tu me manques tellement. C'est bon de te revoir. » Tentais-je de lui dire...

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/05/2018
» Messages : 348
» Pseudo : princess.
» Avatar : lucy kate hale.
» Âge : vingt huit ans.
» Schizophrénie : personne.
() message posté Jeu 12 Juil - 21:08 par Blueberry J. Sweetman

Blueberry & Nathanaël

Last chance, please.


Blueberry ne voulait pas voir Nathanaël pour le moment. Loin de là. Il n’avait rien fait et elle n’avait rien contre lui, bien sûr. Ce n’était pas le soucis. Le seul problème venait d’elle, sa maladie. Rien de plus. Si elle n’aurait pas été malade alors il ne se serait rien passé mais ce n’était pas le cas malheureusement. Elle avait voulu partir. Partir de chez eux pour le laisser. Certes là où elle était n’était pas le plus agréable mais elle ne lui rendait pas service en restant. Bon, elle ne se rendait pas service de son côté. Elle avait besoin de lui. Réellement. Seulement, elle pensait à lui. Elle pensait rentrer avec son fils. Sauf que, Nathanaël n’était pas de cet avis. Il était la. Devant elle. Elle n’avait pas vraiment le choix que de l’affronter. « Ce n’est pas question de te voir. » Non, au contraire car il lui manquait et elle ne refuserait jamais de le voir. En aucun cas. Ce n’était pas vraiment le souci. Le souci, c’était qu’elle ne pouvait plus être avec lui. Elle se mordillait la lèvre en entendant ses mots. Elle luttait contre ses larmes, contre l’envie de pleurer. Elle ne devait pas craquer ici, ni devant lui. Non, ce n’était pas possible. « toi aussi.. » Elle soufflait, tout en gardant la main de Luca dans la sienne. « Mais.. je n’ai pas changé d’avis.. ce n’est pas possible. » Elle lui soufflait alors. Elle cherchait ses mots. Elle ne désirait pas le blesser. C’était loin d’être son intention mais elle savait qu’elle allait le faire, d’une manière ou d’une autre. Elle ne savait pas trop comment faire et c’était plus simple par message. « On ne peut pas.. tous les deux, ça ne peut pas fonctionner comme ça. » Bon sang ce qu’elle avait mal. Mal de lui dire cela. Elle ne faisait pas cela par joie, loin de là. Elle en crevait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/06/2018
» Messages : 93
» Pseudo : M.
» Avatar : Ian Harding
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Aucune schizophrénie.
() message posté Ven 13 Juil - 16:29 par Nathanaël M. Sweetman




last chance, please

Blueberry & Nathanaël

Blueberry avait cette fâcheuse tendance à jouer sur les mots. Elle ne voulait pas, pas me voir ? Honnêtement ? J’avais du mal à la croire, elle m’avait fait comprendre que c’était mieux pour moi. Mais aux dernières nouvelles j’étais le mieux placé pour savoir ce qui était bon ou non pour moi. La voir loin de moi, la sentir s’éloigner, ce refus d’être à ses côtés n’étaient pas le mieux pour moi, au contraire. Je bouillonnais intérieurement, j’avais envie de lui dire le fond de ma pensée. Mais en même temps j’étais content de la voir et je ne voulais pas tout gâcher, non. Je ne lui répondais pas même si au fond j’étais particulièrement blessé de ce genre de comportement. Je m’inquiétais vraiment pour elle, elle me manquait plus que tout et je voulais être à ses côtés dans l’épreuve qu’elle était en train de vivre. Malheureusement je ne pouvais pas, elle ne voulait pas. Pourquoi bon sang ? POURQUOI ? Je ferme les yeux en entendant ses mots… moi aussi, oh moi aussi. Elle aussi donc ? J’espère bien, je croise les doigts, j’ai un court espoir, une folle envie d’y croire. Elle aussi, j’espère j’espère… Je fronce les yeux à ces nouveaux mots. Mais qu’est-ce qu’elle peut être têtue lorsqu’elle s’y met. « Pourquoi ? » J’ai envie de lui poser tout un tas de questions, afin de lui prouver A + B qu’elle a tord. complètement. Malheureusement pour moi, elle trouvera toujours un contre argument qui me rend complètement fou. J’ai envie de hurler, j’ai VRAIMENT envie de hurler ou de frapper dans quelques choses. Si je suis venu ici ce n’est pas pour m’avouer vaincu, jamais de la vie. elle peut toujours l’espérer. « C’est toi qui l’a décidé. Pas moi. » Je soupire une nouvelle fois, je n’ai pas envie de faire un scandal devant la crèche, mais elle ne me laisse vraiment pas le choix. Je voudrais qu’elle comprenne combien tout cela fait un mal de chien. Ca fait mal de constater qu’elle ne pense que de son point de vu, qu’elle ne prend pas mon point de vu. « Tu penses faire cela pour moi, mais ce n’est pas le cas. Moi je veux être avec toi, j’ai besoin de l’être, je m’en fiche de la maladie et tout le reste. J’ai besoin d’être avec ma femme. » Peut-elle seulement le comprendre j’ai besoin de cela, j’ai besoin d’exister dans ses yeux et je ne le fais plus depuis trop longtemps c’est insupportable. J’ai envie de hurler, j’ai envie de hurler. Et je la fixe, essayant de comprendre son raisonnement. Il m’est compliqué, je ne comprends vraiment pas…

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/05/2018
» Messages : 348
» Pseudo : princess.
» Avatar : lucy kate hale.
» Âge : vingt huit ans.
» Schizophrénie : personne.
() message posté Ven 13 Juil - 21:55 par Blueberry J. Sweetman

Blueberry & Nathanaël

Last chance, please.


Devoir expliquer les choses à Nathanaël ? C’était plutôt compliqué. La brunette ne savait pas trop comment faire pour le coup. En effet, ils ne se comprenaient pas et elle ne voulait pas les mêmes choses que son époux. En réalité, si, elle aurait aimé être heureuse avec lui et Luca. Et plus tard, un bébé à eux, bien sûr. Seulement voilà, les choses ne se passaient pas toujours comme on le voulait. Elle poussait un soupir, ne s’attendant pas vraiment à cela. Elle ne pensait pas que voilà.. il serait venu. Elle aurait dû s’y attendre. Elle ne savait pas comment le lui dire. Oui elle l’avait décidé mais c’était pour son bien. « Tu ne peux pas me forcer à être avec toi. » Elle lui disait alors. Ce n’était pas méchant ni dit dans un mauvais sens mais c’était la vérité. Il ne pouvait pas, et si elle ne pouvait et ne voulait être avec lui il ne pouvait rien dire. La brunette soupirait en entendant ses mots. Elle avait aussi besoin de lui mais.. il ne comprenait pas. « Tu n’as pas besoin de moi. » Elle lui soufflait tout en sachant qu’il n’allait pas apprécier ces mots. « Je.. bien sûr que non tu n’as pas besoin de moi, de tout ça, de la maladie Nate. Tu.. tu mérites mieux que ça, et quelqu’un d’autre avec qui tu pourrais être heureux. » Parce qu’en tout cas, il ne l’était pas pour le moment avec elle. Il ne le serait peut être plus si il restait avec elle. Il serait malheureux et ce n’était pas ce qu’elle désirait. « Je ne reviendrai pas.. à la maison. » Elle soufflait alors, elle n’aimait pas dire cela. Elle n’aimait pas ce genre de choses et cela lui faisait mal mais, elle n’avait pas le choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/06/2018
» Messages : 93
» Pseudo : M.
» Avatar : Ian Harding
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Aucune schizophrénie.
() message posté Lun 16 Juil - 18:10 par Nathanaël M. Sweetman




last chance, please

Blueberry & Nathanaël

BAM… Ses mots venaient de t’assommer complètement. Elle avait raison, je ne pouvais pas la forcer à être avec moi. Elle ne voulait pas être avec moi. Je le prenais comme cela et la douleur, elle était affreuse. Une boule vint se loger au niveau de ma gorge, m’empêchant de respirer normalement. J’étais en train d’étouffer, le savait-elle seulement. Le regard dans le vide, je devais rapidement faire un choix. La laisser tranquille et écouter ses mots, ou me battre contre sa maladie, contre elle s’il le fallait. Je connaissais son entêtement, mais le mien était tout aussi important. « Faux. Tu ne sais pas. » Comment pouvait elle dire une chose pareille ? Elle n’était pas à sa place, elle ne faisait strictement rien avec moi, elle n’était pas dans ma tête. Elle ne pouvait tout simplement pas comprendre les choses. Il était hors de question que je la laisse faire. « Et si la seule personne capable de me rendre heureuse se situe en face de moi, comment suis-je sensé faire ? » Je me calmais, j’essayais en tous les cas pour ne pas lui hurler dessus. ça ne servirait surement à rien, je le savais cependant je faisais en sorte que ce soit le cas. Je voulais être calme je faisais en sorte de l’être. S’emporter ne servirait surement à rien, puisqu’elle était décidée à m’éloigner le plus possible d’elle. J’inspirais fortement désireux de me calmer le plus possible. « Et si tu guéris… Tu comptes revenir comme si de rien était ? » Là je n’étais pas d’accord, je ne la prenais pas uniquement si tout allait bien dans sa vie, la vie ne fonctionnait pas de cette manière. Moi j’avais besoin de la savoir en vie, mais d’être là à tous les moments les bons comme les mauvais. Elle devait se le rentrer dans son crâne. « Quand je t’ai épousé, j’ai dis pour le meilleur et pour le pire, dans la santé et LA MALADIE ! Je ne suis pas heureux sans toi, quand vas-tu le comprendre ? » Quand allait-elle comprendre que je ne changerai jamais d’avis. Tant qu’elle m’aimait, tant que nous étions amoureux l’un de l’autre, tant qu’elle aura besoin de moi je serais là pour elle. Je voulais le lui prouver, plus que tout au monde, parce que c’était important pour moi que ce soit le cas, et j’espérais qu’elle le comprenne de tout mon coeur.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/05/2018
» Messages : 348
» Pseudo : princess.
» Avatar : lucy kate hale.
» Âge : vingt huit ans.
» Schizophrénie : personne.
() message posté Lun 16 Juil - 20:56 par Blueberry J. Sweetman

Blueberry & Nathanaël

Last chance, please.


Blueberry avait comme l’impression que c’était un comme un dialogue de sourd. Que cela ne servait à rien de discuter puisque bon, ils n’arrivaient pas à se comprendre. Elle voulait des choses qu’il ne voulait pas et inversement. Ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord mais, elle ne voyait pas trop comment ils pouvaient. Elle poussait un soupir en entendant ses mots. Elle le savait mais bon, cela ne servait à rien de revenir dessus. « Tu dit ça maintenant mais tu ne sais pas ce qui peux arrivé.. tu peux trouver mieux et être heureux. » Elle lui disait en se mordillant la lèvre. En réalité, elle ne voulait pas qu’il trouve quelqu’un d’autre. Elle ne voulait pas qu’une autre femme la remplace mais, elle se disait qu’elle n’avait pas le choix. Elle fronçait les sourcils en entendant ses mots. Est-ce que c’était comme cela qu’il la voyait ? « Non, bien sûr que non. Mais il n’y aura pas de fin heureuse. » Elle soufflait parce que c’était elle qui le voyait ainsi. Elle avait cette impression, ces doutes et elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs. Cela ne servait à rien. Elle sentait les larmes lui monter, les larmes au bord des yeux. « Ce n’est pas qu’une simple maladie Nate ! » Elle lui lançait alors. Oui, ce n’était pas une simple maladie. Elle allait mourir et il n’y avait rien à faire. Elle cherchait ses mots, alors qu’elle prenait son fils dans les bras. Elle le tenait contre elle. « Cela ne sert à rien.. je ne changerai pas d’avis il.. » Elle tenait un peu plus fort Luca contre elle. Elle cherchait un quelconque courage, pour ce qu’elle devait faire, dire. « On doit se séparer Nathanaël.. s’il te plait. » Elle le suppliait presque. Elle voulait qu’il l’aide à rendre les choses plus facile.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-