Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Nouveauté !
Ajout d'une ligne "absence" dans le profil, pour faciliter les choses. Toutes les infos par ici.
Version #30 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 30ième version, venez découvrir toutes les nouveautés par .
Destination Vacances
C'est l'été, c'est les vacances. Il est temps de faire ses valises et de voyager un peu. Plus d'informations ici.
Skylight: Bikini Party & DJ's Set
Pour ceux qui ne sont pas encore partis, laissez tomber le tee-shirt ! Ça se passe par .
Coupe du monde 2018 : demi-finale.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Coupe du monde 2018 : Demi-finale Angleterre-Croatie

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 1352
» Avatar : the Queen.
» Âge : 91 ans.
() message posté Ven 13 Juil - 6:35 par Her Majesty
Coupe du monde 2018 : Demi-finale Angleterre-Croatie

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS


Nous sommes le 11 Juillet 2018. Il est 18h45, et dans tous les bars, devant toutes les télés, les anglais se sont réunis pour supporter leur équipe l'espace de 2 à 3h. C'est la demi-finale de la coupe du monde et l'Angleterre se retrouve confrontée à la Croatie. Pintes de bières à la main, drapeau anglais sur les joues et maillots rouges et blancs, vous voilà fin prêts pour le coup d'envoi de cet avant dernier match de coupe du monde.
Les joueurs entrent sur le terrain sous les applaudissements des supporters. Harry Kane, meilleur buteur, est encouragé par l'Angleterre entière.
Il est 18h55. God Save the queen se met à résonner dans le stade Russe, et derrière les écrans, le pays entier se met à chanter.
Au beau milieu de Hyde Park, Sadiq Kahn, maire de Londres, a fait installer des écrans géants pour suivre le match en direct et de manière familiale. Tous tassés, mais tous excités, vos cœurs battent en attendant le coup de sifflet du premier arbitre.
Quelques secondes de stupeur, et le voilà qui se fait enfin entendre…!
Bon match !!


Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 17627
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Ven 13 Juil - 16:56 par Jake O. Cavendish
Comment pourrait-il manquer ça ? En tant que journaliste sportif, mais avant tout en tant que fan de sport et de football en particulier, il a regardé tous les matchs de l’équipe anglaise, le plus souvent dans des bars ou en public. C’est là aussi toute la beauté de ce genre d’événement, au-delà de l’aspect sportif qui le passionne déjà. Ce sentiment d’appartenance à un groupe, de communion avec des centaines d’inconnus, que ça soit dans la joie, dans le stress ou dans la déception. Alors bien sûr, quand Jake avait entendu parler de l’installation d’une fan zone en plein cœur de Londres, il n’y avait pas réfléchi à deux fois. Son programme de la soirée était tout tracé. Encore plus quand il avait proposé à Blodwyn de l’accompagner. Pour toutes les fois où ils sont allés ensemble dans un stade, il savait qu’elle accepterait. A moins d’avoir déjà quelque chose de prévu. Mais honnêtement, il y serait allé tout seul, même si elle n’avait pas pu. Pas mécontent qu’elle ait accepté, il la retrouve à deux rues du parc. Plus facile de se repérer tant qu’ils ne sont pas dans la foule. Et vu le bruit qu’ils entendent au loin, alors que le match n’a même pas encore commencé, ils ont bien fait. « Pas mal ton maquillage, ça te va bien ! » Lui aussi n’a pas lésiné sur les moyens. Il a même le maillot. Après tout, son équipe pourrait aller en finale, ce n’est pas rien. « Tu crois qu’on trouvera des bières là-bas ? » Il aurait peut-être pu se renseigner un peu sur l’organisation, mais excité comme il l’était – et l’est toujours – il n’a pas trop réfléchi aux détails techniques. Tant pis, ils trouveront bien. Surtout qu’il est temps de se mettre en route s’ils veulent pouvoir s’installer avant le coup d’envoi.

Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 15/05/2018
» Messages : 173
» Pseudo : .KENZO
» Avatar : bella hadid
» Âge : vingt-et un ans
» Schizophrénie : kenzo (k. scodelario) ; max (t. oman) ; solal (m. mcmillan) & bodevan (g. heldund)
() message posté Ven 13 Juil - 18:26 par Nyx B. St Jude
Robbie courrait et je ne parvenais pas à le rattraper. Il était si pressé de suivre le match que s'en était ridicule. Jamais je ne l'aurai cru ainsi intéressé par le football, et ça me plaisait, quelque part. Réprimant un sourire en coin pour que le regard critique de Billie ne tombe pas sur moi, je baissais la tête et accélérais le pas. Pour les colocs, toute la bande des colocs s'était déplacé, même Jimmy qui clamait haut et fort depuis des mois "ne pas aimer ce sport de bruts". Dans quelques minutes, il allait hurler et sauter d'autant plus que nous. Tous habillés du maillot de l'Angleterre, les joues maquillées et munis de différents objets festifs pour foutre le bordel, on s'approchait de la foule de Hyde Park. Lentement, on se mit à se faufiler parmi les gens jusqu'à trouver un endroit assez proches pour bien voir les grands écrans. Essoufflée d'avoir couru - par peur de manquer God save the queen -, je tentais tant bien de mal de reprendre ma respiration. Riant aux conneries de Harry je relevais les yeux vers le grand écran. J'étais excitée. J'avais toujours aimé ce sport. Mais c'était la première fois que j'avais l'occasion de vivre la coupe du monde, ici. En Angleterre.
A l'entrée des joueurs sur le terrain, tout le monde se mit à hurler. Je fis de même et ouvrais mon sac pour en sortir une bière. Chacun avait la sienne, nous avions tous fait nos provisions pour l'occasion. L'hymne national retentit, et en ronde, fièrement, les colocs et moi-même on rejoignit la foule. J'étais excitée, heureuse. Et bientôt, le coup d'envoi fut donné et je fus entraîné par Pâris qui se mit à sauter comme un taré. En riant, je le repoussais et tombais presque sur quelqu'un. Je me retournais pour m'excuser et en riant posais ma main sur l'épaule de cette personne : « Désolée, ça commence bien! » J'étais de bonne humeur. Pour une fois. Il fallait en profiter.


HJ:
Qui veut, pour me rejoindre et jouer l'interlocuteur
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
avatar
membre de la version
» Date d'inscription : 02/06/2018
» Messages : 880
» Pseudo : Starbuckscrazy (Fanny)
» Avatar : Selena Gomez
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : un jour qui sait !
() message posté Ven 13 Juil - 21:27 par Blodwyn J. Carpenter

Elle trépigne d'impatience à la sortie de la bouche de métro, attendant Jake. Aujourd'hui n'est pas n'importe quel jour, c'est un match de demi-finale, Angleterre Croatie. Et Blodwyn en est sure, son équipe favorite va écraser l'équipe au damier rouge et blanc. Le maire de la ville avait décidé d'installer une fanzone à Hyde Park, pour son plus grand plaisir. Il n'y avait rien de tel que de participer à la ferveur populaire de ces matchs de folie, et quel meilleur lieu que Hyde Park pour se réunir ? Et évidemment, Jake et elle avaient décidé de s'y rendre ensemble. Rien de bien étrange à cela alors qu'ils passent le plus clair de leur weekend dans les stades, à s'égosiller la voix pour leur équipe favorite. Et à défaut de pouvoir se rendre en Russie pour assister à ce match, ils avaient décidé de poser bagage dans ce magnifique parc londonien. « Je ne lésine jamais sur le maquillage ! C'est la grosse base ! » dit-elle les yeux pétillants de joies à l'idée de participer à cet évènement. Elle a bien évidemment revêtit son maillot de l'équipe d'Angleterre, un maillot d'ancienne collection puisqu'il est floqué à l'effigie de son Dieu ultime du football, Steven Gerrard ! « Canon ton maillot ! Tu l'as floqué à quel nom ? Kane  ou Sturridge ?» Rigole-t-elle en voyant la bouille peinturlurée de son ami, aux couleurs de l'Angleterre. C'est sur, l'Angleterre avec ses 60 millions de supporteurs derrière eux ne peut que gagner. « T'inquiètes donc pas pour ça ! On est en Angleterre je te rappelle, la bière va évidemment couler à flot ! » Ils prennent doucement le chemin de la fanzone, suivant le flot incessant de supporters. En chemin, Blodwyn désigne au loin une petite cahute vendant de la bière ! Ils s'y dirigent immédiatement avant de se prendre deux pintes et de repartir en direction des grands écrans. « Là on va être bien je crois ! On va bouffer du Croate ce soir !! » s'exclame-t-elle totalement sure d'elle, avant d'entonner le célèbre God Save the Queen, repris à l'unisson par tout un peuple. Ah qu'elle en a des frissons !
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 25/07/2015
» Messages : 15170
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : Lily James
» Âge : 27 ans, née un 14 février
» Schizophrénie : tessa (a. kane) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively) & firmin (j. dornan)
» Absence : 20/09/2018
() message posté Ven 13 Juil - 22:19 par Autumn L. Schoemaker

    @Nyx B. St Jude Beaucoup de mes connaissances n’ont jamais compris l’engouement que je peux avoir pour le football. Certains d’entre elles me répètent sans cesse. « Qu’est-ce qui t’amuse à regarder onze débile courir après un ballon » A part lever les yeux au ciel, je n’ai jamais rien d’autre à répondre à ce genre de réaction un peu puéril. Quand on n’aime pas, on ne regarde pas, mais ça ne sert à rien de juger les autres parce qu’ils se passionnent pour ce sport. Quand j’étais petite, je faisais comme ces garçons, je courais bêtement après un ballon et j’aimais beaucoup. Un jour, dans un esprit rebelle j’arrêtai tout et je regrette encore aujourd’hui de ne pas avoir persévérer. Je me console en regardant de temps en temps des matchs mais ça me blesse plus qu’autre chose me rappelant sans cesse que je rate depuis que j’avais rangé les crampons. J’étais encore une adolescente à cette période et il est trop tard pour revenir en arrière. En période de coupe du monde, il est impossible de passer à côté de la diffusion d’un match. Je n’avais pas pu voir les rencontres précédentes n’étant pas présentes sur le sol londonien. Suivre les résultats au travers d’un site internet était tout ce qui m’avait lié à l’équipe nationale britannique. Je ne pouvais donc pas rater la demi-finale qui nous oppose à la Croatie. Je ne me rappelais plus d’avoir suivi un évènement pareil au cœur de la foule devant un écran géant. J’avais joué en arborant un maillot de l’équipe nationale. N’étant pas la seule, je me fondais assez bien dans la foule. Perdue au milieu d’inconnus, le match était sur le point de commencer. Debout sur le terrain, les anglais fredonnaient le célèbre « God Save the Queen » et je me joignis à eux, telle une anglais fière de ses origines. Un coup de sifflet lança le début des hostilités et la folie était présente au-devant des écrans géants. C’est impressionnant l’effet qu’engendre ce genre d’évènement. Mais je suis ravie d’en faire partie. Alors que je tente de suivre la première phase de jeu, je me sens bousculée et manque de tomber par terre. D’abord c’est un effet de surprise et je me mets à rire n’ayant rien de casser. Les excuses de la jeune femme m’aident à encaisser cette maladresse. « Désolée, ça commence bien! » Sur qu’on ne peut pas faire mieux en entrer en matière pour la soirée. « Pas de soucis. Répondis-je rapidement avant d’ajouter. « Je sais qu’on admire un match de foot mais si on pouvait éviter d’e imiter certain à se rouler par terre, cela m’arrangerait. » J’espérais que la jeune femme avait un peu d’humour, sinon la soirée était mal embarquée.


HJ: Louise, je me suis permise, j'espère que ça te dérange pas
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 17627
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Mar 17 Juil - 11:48 par Jake O. Cavendish
En plus d’assouvir une passion pour le foot, et pour le sport plus généralement, qu’il a depuis qu’il est enfant, la coupe du monde a permis à Jake de se changer les idées. Il a regardé la plupart des matchs, même sans que l’équipe anglaise y participe, la plupart du temps avec d’autres personnes, et il se prend tellement au jeu qu’il est compliqué de penser à autre chose. Une échappatoire bienvenue pendant cette période où Jamie lui manque toujours, quoiqu’il fasse. Mais pendant les matchs, il oublie tout, et ça fait forcément du bien. Alors ce soir, il ne pense pas à Jamie. Non, il pense à passer un bon moment, à soutenir son équipe avec des tas d’autres supporters, venus ici pour les mêmes raisons que lui. « Cavendish voyons ! C’était un cadeau, donc il est à mon nom. » C’est vrai que s’il l’avait acheté lui-même, il n’aurait sans doute pas choisi ça, mais ça lui évite de choisir un joueur préféré, ce qu’il aurait bien du mal à faire. Comme l’a prédit Blodwyn, ils trouvent rapidement un endroit qui vend de la bière, et ils en ressortent avec un grand gobelet chacun. La foule est bien là, tellement que c’est compliqué de trouver une place où ils voient assez les écrans, mais ils finissent par y parvenir. Jake a l’avantage d’être grand, ça aide. Et les voilà qui chantent l’hymne anglais, à l’unisson avec toute cette foule. Incroyable. Puis c’est le tour de l’hymne croate, tout de suite moins intéressant pour eux. « Modric est loin d’être mauvais, j’espère qu’ils ont bien travaillé leur stratégie. » C’est le journaliste sportif qui parle, l’envie de passer pour un expert. Mais il voit déjà les anglais aller loin, très loin. Ça fait tellement longtemps qu’ils ne sont pas allés jusqu’à ce niveau de la compétition. « Allez, c’est parti ! » Fait-il, avant de crier comme tous les autres supporters quand le coup d’envoi est sifflé.

Revenir en haut Aller en bas
Made with love. From Hell.
avatar
Made with love. From Hell.

» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 1086
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-six ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo (k. scodelario) & maxime (t. oman) & bodevan ( g. hedlund ) & nyx (b. hadid)
() message posté Mar 17 Juil - 13:20 par Solal D. B. Fitzgerald
On y était. La France en finale. L’Angleterre sur le point de jouer la demi contre la Croatie. Mes deux pays de coeur et d’adoption faisaient parties des derniers qualifiés pour soulever la coupe du monde. Ca suffisait pour me mettre dans tous mes états. Je n’avais même pas cherché à trouver du monde pour me rendre à Hyde Park. C’était mieux ainsi, et ça m’évitait de m’enfoncer dans mes problèmes. Alors, maillot anglais sur le dos, j’avais quitté mon appartement tôt, pour être sûr d’être au premières loges cet après-midi. J’avais regardé chaque match de la France, et chaque match de l’Angleterre sans savoir pour qui mon coeur penchait. Les fuites d’Mbappé m’avaient hérissés les poils, et les six buts de Kane m’avaient fait sauter de mon canapé. Mon coeur était partagé, mais ma fierté avait redoublé. Qu’importe le vainqueur, je voulais être là, pour les féliciter. J’avais donc prévenu ma mère de ma possible venue à la mi-Juillet, au cas où les Français sortiraient vainqueurs de cette compétition. Qu’importe ce qu’en disait Wilson, je voulais courir sur les Champs Elysées et clamer ma fierté d’appartenir à un pays qui m’avaient longtemps accueillit en son sein. Ma bière à la main, je me mis à chanter God Save The Queen. Il n’y avait personne pour me sortir de cette excitation. En d’autres circonstances, Romy, Vince et Camille se seraient retrouvés à mes côtés pour suivre ce match. Mais la vie était imprévisible. Elle avait beau être cruelle, elle offrait parfois de bonnes surprises.

@Sam Morrison
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 15/05/2018
» Messages : 173
» Pseudo : .KENZO
» Avatar : bella hadid
» Âge : vingt-et un ans
» Schizophrénie : kenzo (k. scodelario) ; max (t. oman) ; solal (m. mcmillan) & bodevan (g. heldund)
() message posté Mar 17 Juil - 13:22 par Nyx B. St Jude
C’était en partie pour ce genre d’évènements que Pâris et moi avions rejoint Londres. Sur notre île, nous avions toujours été coupé du monde. Le monde n’avait jamais cessé de tourner autour de nous jusqu’à la mort de notre père. Notre vie avait toujours évolué en décalage du reste du monde. Nous n’avions jamais connu cette folie, cette envie, cette fierté nationale. Elle était contagieuse et libératrice. Ma bière à la main je commençais moi aussi à sauter pour encourager notre pays. Mais très vite, je tombais sur ma voisine de foule et tentais de m’excuser, morte de rire, le coeur en joie. J’écoutais sa réponse, riais et tendais le doigt vers mon coloc Harry avant de répondre : « Alors au premier but, je te conseille de te décaler, parce que celui là va s’y jeter c’est sûr ! » Pour une fois, j’étais facile d’approche. Pour une fois, je m’en foutais de tout ce qui habituellement me poussait à envoyer chier les gens. J’étais ici pour partager. : « Moi c’est Nyx au fait ! » Et sans plus attendre, je rejoignis les cris des autres supporters en levant ma bière. Cherchant l’écran des yeux, j’y portais mon attention. Passant un bras autour des épaules de ma nouvelle amie, je me mis à chanter en coeur en l’entraînant avec moi. Essoufflée, je tournais la tête vers elle et demandais : : « Tu es seule ? » J’étais la première personne à détester la solitude. A la fuir, à en avoir peur. Et j’étais heureuse, car cette joie de vivre effaçait toutes mes habitudes. Le bonheur, cette drôle de chose. Lorsqu’il se présente, plus rien ne compte que l’instant présent. Plus rien ne compte sauf en profiter jusqu’au bout, sans se poser de questions.

@Autumn L. Schoemaker ; Pas du tout
Revenir en haut Aller en bas
She was a breathtaking mosaic of the battles she’s won.
En ligne
avatar
She was a breathtaking mosaic of the battles she’s won.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 57538
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jamie Chung.
» Âge : 36yo.
» Schizophrénie : Jamie & Gabrielle.
() message posté Mer 18 Juil - 15:18 par Sam Morrison
Difficile de ne pas penser à son père lors des évènements de ce genre. C’est avec lui que Sam a appris à aimer le football, c’est avec lui qu’elle aurait dû vivre cette Coupe du Monde. Amère, elle accélère le pas pour se rendre à la fan-zone installée exprès pour l’occasion. À la différence de beaucoup de personnes présentes autour d’elle, elle ne porte pas de maillot de l’Angleterre, pour la simple et bonne raison qu’elle ait pour la France. Même si elle n’a pas remis les pieds en France depuis des années, depuis l’enterrement de son père, elle ne peut pas être pour une autre équipe. Elle est tout de même heureuse que l’Angleterre se soit qualifiée pour les demi-finales, ce qui explique qu’elle ait fait le déplacement, pour partager cela avec d’autres gens. Toute seule, c’est beaucoup moins sympa. Il fallait bien au moins un événement de ce genre, pour la pousser à faire un effort de socialisation. C’est aussi la seule fois depuis le début de la compétition qu’elle peut se le permettre, ayant toujours travaillé jusqu’ici. Encore quelque pas, avant de ne plus pouvoir vraiment avancer. Au vu de la foule présente, ce n’est pas surprenant. Elle continue quand même autant qu’elle, se faufile entre plusieurs personnes, pour essayer de voir quelque –chose, avant de finalement ne plus pouvoir bouger. Il y a autant d’hommes que de femmes, ce qui la fait sourire. Elle ne connait personne, à priori, mais cela ne la dérange pas, s’ils sont ici ce soir, c’est tous pour la même chose : le match. Elle tourne la tête vers l’écran quand l’hymne nationale commence, et ne peut s’empêcher de chanter les paroles, en même temps. Alors qu’elle tourne la tête, elle a cette impression curieuse de reconnaître quelqu’un près d’elle. Peut-être de l’hôpital, ça ne serait pas impossible. Pour en avoir le cœur net, elle se penche dans sa direction. « Vous pensez qu’ils vont en marquer combien ? » L’avantage de la situation, c’est qu’il n’est pas difficile d’aborder quelqu’un.

Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
avatar
membre de la version

» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 801
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
() message posté Mer 18 Juil - 16:39 par Miles Rowena
Difficile de se frayer un chemin dans la foule. Pas que ça l’étonne, la foule. C’est inévitable pour un évènement pareil, et, ça tombe bien, c’est ce qu’il recherche. Miles a toujours besoin d’être entouré pour profiter d’un match. Il en a toujours été ainsi, quitte à devenir impossible auprès de son entourage. Le football n’a jamais suscité l’engouement général dans sa famille. Bien sûr il a une pensée pour sa grand-mère. Il se dit que si elle était encore de ce monde, il l’aurait trainée jusqu’ici sur une chaise roulante et tout le monde les aurait laissé passer jusqu’au plus près de l’écran. Le genre d’humour noir qu’elle savait apprécier. Malheureusement, il n’a plus personne à qui faire cette blague sordide. Tant pis. D'ordinaire il préfère se trouver au milieu de visages familiers plutôt qu’une quantité d’inconnus, mais aujourd’hui est un jour spécial. Il est là pour ressentir les vibrations de tous ces gens. Peut importe qui ils sont, tous sont là pour la même raison que lui. Ressentir les coeurs de tous se soulever à la même seconde, se faire emporter par la vague. De joie, il l’espère. La demi-finale. Voilà des années qu’il l'attend. Il s’entête à avancer un peu, à se frayer un passage. Pas trop non plus. L'ancien footballeur ne tient pas particulièrement à se faire repérer. Pas qu’il soit un Kane ou un Welbeck, mais une fan-zone est faite pour les fans. Perspicace n’est-il pas ? L’endroit grouille de supporters en tous genre, de ça, il en est certain. C’est la véritable raison à la casquette sur sa tête et les lunettes de soleil sur son nez. Pas pour se protéger des UV, non, juste l’envie de rester discret. L’envie d’y être, de faire partie d’un tout, cette hystérie collective a été plus forte que la raison. Celle qui lui dit qu’il a l’air d’un idiot avec sa bière à la main qu’il ne boira pas et qui va probablement finir sur ses baskets à la première secousse. Peu de chance que son maillot reste blanc jusqu'à la fin du match. Pour l’instant il s’en fiche, il est trop occupé à brandir son verre dans les airs tel le Saint-Gral en chantant l’hymne national. Sortir de là arrosé à la bière, Miles ne demande pas mieux. Cela voudrait dire que l'Angleterre sortirait victorieuse. Le jeu lancé, sa pinte l'encombre. Quelle idée à la con. Une poule qui a trouvé un couteau, voilà de quoi il doit avoir l'air. « Une blonde ça vous dit ? C'est pas mon type. » Il propose à la première personne dans son champ de vision sans prêter attention à son profil. Après tout, il doit bien être la seule personne ici qui refuserait une pinte gratis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster :: Hyde Park
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
» Coupe du monde de soccer 2018
» La vrai Coupe du Monde Rugby 2015.
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Coupe du monde de ski alpin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-