Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Nouveauté !
Ajout d'une ligne "absence" dans le profil, pour faciliter les choses. Toutes les infos par ici
Version #30 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 30ième version, venez découvrir toutes les nouveautés par .
Destination Vacances
C'est l'été, c'est les vacances. Il est temps de faire ses valises et de voyager un peu. Plus d'informations ici.
Skylight: Bikini Party & DJ's Set
Pour ceux qui ne sont pas encore partis, laissez tomber le tee-shirt ! Ca se passe par .
Coupe du monde 2018 : demi-finale.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Back to the family || Belgium

Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 22/08/2017
» Messages : 1745
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : jamie dornan
» Âge : Trente quatre ans, né le vingt juillet
» Schizophrénie : autumn (l. james) & tessa (a. kane) & Willow (e. watson) & Eulalie (b. lively)
» Absence : 20/09/2018
() message posté Ven 27 Juil - 19:03 par Firmin G. Van Avermaet
@Lou-Ann M. Busby Le regard plongé dans le vide, je ne voyais rien d’autres que les parois du tunnel dans lequel le train avançait à grande vitesse. Relier ma nouvelle ville à celle de ma jeunesse est un jeu d’enfant. La traversée est assez rapide que même partir en fin de journée ne pose aucun problème. La seule chose que je peux regretter est qu’il n’y a aucun paysage à regarder, à part la noirceur de des murs. Quelques secondes se passent avant que mon regard revienne sur le livre que je tiens dans la main. Je reprends ma lecture et après avoir relu plusieurs fois la même phrase je me rends compte que ma concentration n’est plus avec moi. Je pose alors mon regard sur ma meilleure amie. Ces temps-ci elle n’est pas en forme et je pense qu’une virée loin de Londres là où on s’est rencontré lui fera le plus grand bien. « Tu ne regrettes pas de venir avec moi ? » Je l’avais un peu forcée. Mais depuis le temps que l’on se connait j’avais appris que faire les yeux doux à Lou-Ann marchait souvent. J’avais promis à mes parents de venir les voir et je n’avais pas envie de retourner seul dans mon pays. Mes allers-retours dans ma ville natale sont que trop peu nombreux mais les souvenirs qui m’y lient sont assez douloureux. Je n’aime pas passer pour un faible mais c’est parfois difficile d’affronter les détails du passé qui vous rappellent que vous êtes un idiot ou que la vie ne tient qu’à un fil. Je tente toujours de garder le sourire et de ne rien montrer. Pour cette raison, je voulais que ma meilleure amie m’accompagne. Sa présence m’aide à tout affronter. C’était aussi l’occasion de lui changer les idées. Londres n’est pas l’endroit qui lui apporte le plus d’évènement heureux ces derniers temps. « En plus, chose surprenante, il y fait super chaud ! Quand je vivais là-bas, je préférais la pluie à une chaleur insupportable. » En tant qu’agriculteur, les fortes chaleurs sans une goutte de pluie ne faisait pas mes affaires. Mais tout cela est de l’histoire ancienne. « J ’ai oublié de te dire mais mes parents sont ravis de te revoir. » Je voulais la rassurer un peu alors qu’on s’approche tout doucement de la Belgique et de notre gare de destination. Je savais que l'avion est parfois plus confortable mais depuis les attentats de l'aéroport en 2016, je n’arrive plus à mettre les pieds dans cet endroit. J’étais présent sur les lieux du drame  et les souvenirs hantent encore mes nuits.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 14136
» Pseudo : moo.
» Avatar : rachel bilson.
» Âge : trente trois ans (13 novembre 1984).
» Schizophrénie : non.
() message posté Dim 29 Juil - 2:24 par Lou-Ann M. Busby
Travel is the best way to get lost and find yourself at the same time. ✻✻✻  Après le départ de Firmin de son appartement, la journaliste sportive prend son portable qui trône sur la table basse du salon et compose le n° de portable de sa mère. « Salut, maman. Comment tu vas ?  » Depuis l'annonce de sa maladie, Lou Ann passe un coup de fil à la femme qui la mise au monde au moins trois fois dans la semaine. En plus, des messages quasiment tous les jours. Et des passages réguliers à la maison de son enfance et de son adolescence au cours de la semaine. « Je vais bien, ma chérie.  » C'est ce que lui dit tout le temps la journaliste politique lors de leurs appels et dans leurs messages. Mais dès que Lou Ann se rend chez eux le constat n'est pas le même. Parce qu'en fait,  ses jours sont remplis de beaucoup de fatigue, de toux douloureuses ou encore de vomissements etc. « Je vais en Belgique avec Firmin. » C'est la demande qu'il lui a fait lors de son passage. Et en usant de son arme secrète qui se limite à un regard digne du célèbre chat roux de Shrek contre Lou Ann après un refus, il a reçu une réponse positive de sa part. « C'est une très bonne idée ces quelques jours de vacances. » Parce que la journaliste politique sait que l'annonce de son nouveau poste au sein de la BBC Radio s'est totalement perdue dans sa rupture avec Samael et après dans l'annonce de sa maladie. « Tu as raison mais si tu as soucis je .. » En guise de vacances, la journaliste sportive a seulement prévu de se rendre quelques jours avec le jeune garçon dans la maison secondaire de ses parents qui se situe au bord de l'étendue de sable et d'eau a une heure seulement de Londres. Parce qu'en partant dans n'importe quel coin de son pays natal et encore plus en partant dans un autre pays,  en cas de problèmes urgents en lien avec l'état de sa mère, Lou Ann ne sera disponible que via son portable sans être en mesure de se rendre à l'hôpital aussitôt. « Stop, Lou Ann. » Si la journaliste politique accepte plus ou moins facilement que ses enfants essaient de faire en sorte que la charge de l'entretien de la maison soit importante, ce n'est pas acceptable qu'en plus ils s'oublient totalement a cause de la maladie qui a prit possession de son corps depuis un peu plus d'un mois. « Très bien. » C'est rapidement que la journaliste sportive lâche prise. Parce qu'au fond, Lou Ann a besoin de ces quelques jours en compagnie de son ami loin de la capitale anglaise. Puis, c'est pile poil lorsque le jeune garçon est chez Jake. Même s'il est possible que Firmin n'aurait pas émis de refus a ce qu'il les accompagne en Belgique. Puis, James la tiendra au courant via messages de la vie londonienne. « À bientôt, ma chérie. Je t'aime. Bisous. » Une fois que sa mère a mis fin à l'appel, Lou Ann se rend dans sa chambre afin de prendre son sac de voyage qui se trouve au fond de son armoire et le pose grand ouvert sur son lit.
..........
Elle est assise en face de Firmin sur l'un des sièges près des grandes fenêtres donnant sur les paroies noires du tunnel dans lequel circule le train a grande vitesse qui les conduit de la capitale anglaise au pays natal de son ami. Elle interrompt la lecture de l'un des magasines trônant sur la petite surface lisse qui se trouve entre eux. « Non. Je n'ai absolument aucuns regrets, ne t'inquiètes pas. » le rassure la journaliste sportive avec un sourire inscrit sur les lèvres. Après tout, lorsque Lou Ann a des soucis personnels dans sa vie,  il est toujours là. Alors, cela paraît logique que la jeune femme soit là aussi lorsqu'il en fait la demande. D'autant plus que même s'il ne le dit pas, Lou Ann sait que si les visites chez ses parents sont si peu nombreuses depuis son aménagement dans la capitale anglaise c'est a cause de mauvais souvenirs tels que la perte de son exploitation agricole ou les attentats qui ont eu lieu a l'aéroport. « Seulement a cause de ton travail de l'époque. » Parce qu'en tant qu'ancien exploitant agricole, la pluie se trouvait être l'élément essentiel afin que les récoltes ne soient pas mauvaises. Et qu'ainsi il soit en mesure d'avoir un revenu minimum à la fin des mois qui lui permet de vivre. « Mais je suis ravie de l'apprendre. » Parce que Lou Ann est une grande frileuse. Elle a un  nombre incalculable de gilets dans l'armoire de sa chambre ou des petites couvertures polaires dans le salon. Et encore, la jeune femme dort avec une couverture que le soleil tape fort dans le ciel ou que la pluie ou des flocons de neige tombent des nuages gris ou blancs. « Je le suis aussi, vraiment. » Cela fait longtemps que Lou Ann n'est pas venue en Belgique. Pourtant, la jeune femme aimerait dans plus ou moins longtemps s'y rendre avec son fils afin que les parents de Firmin le rencontrent enfin. Parce que s'ils ne se voient pas beaucoup depuis qu'il habite dans la capitale anglaise, Lou Ann a de temps en temps sa mère au bout du fil ou via les mails. « Ils nous récupèrent à la gare ? » Il est aussi possible qu'ils prennent un taxi en sortant de la gare jusqu'au lieu d'habitation de ses parents. Si c'est le cas, Lou Ann fera un arrêt dans une boutique de fleurs afin de prendre un bouquet pour leurs hôtes. Et si ce n'est pas possible parce qu'ils viennent les prendre à la gare, Lou Ann fera en sorte de le faire dans les prochaines vingt quatre heures. « Et tu m'as pas dit. C'est quoi le programme de ces vacances ? » demande la journaliste sportive avec un sourire inscrit sur les lèvres. Elle a conscience au fond qu'il est plus que possible qu'il n'en ait pas fait un à l'avance.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 22/08/2017
» Messages : 1745
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : jamie dornan
» Âge : Trente quatre ans, né le vingt juillet
» Schizophrénie : autumn (l. james) & tessa (a. kane) & Willow (e. watson) & Eulalie (b. lively)
» Absence : 20/09/2018
() message posté Dim 29 Juil - 15:35 par Firmin G. Van Avermaet
@Lou-Ann M. Busby Je me sentais un peu perdu. Mes pensées voyageaient dans tous les sens que je vagabondais en l’imaginaire et la réalité. Une fois que je revenais sur terre je m’empressais de faire la conversation avec Lou-Ann. J’étais un peu mal de lui avoir demandé de m’accompagner en Belgique. Elle avait tellement de choses en tête qu’elle aurait sans doute préférer rester à Londres avec sa maman et son petit garçon. Parfois je me demande si je n’ai pas été un peu égoïste d’avoir voulu sa présence à mes côtés pour m’aider à affronter les fantômes de mon passé. Ça n’a pas toujours été facile avec mes parents surtout avec mon frère qui n’entend et ne parle pas. J’avais l’impression d’être mis de côté par rapport à lui. Déjà que mes parents consacraient le reste du temps à la ferme. Avec le temps j’ai compris et j’ai fini par accepter. Même si je me sentais coupable, ma volonté d’avoir ma meilleure amie à mes côtés était que je voulais qu’elle se change les idées. Je voulais simplement qu’elle oublie ses problèmes, l’espace de quelques jours en changeant d’atmosphère. Après toutes ces pensées à me dire que j’agis bien je repose mon regard sur la jeune femme qui se tient devant moi. Elle me rassure directement sur mes doutes. « Non. Je n'ai absolument aucuns regrets, ne t'inquiètes pas. » Son sourire est sincère et un autre illumine mon visage. Mes muscles se détendent et je prends mes aises dans le siège du train à grande vitesse. Je tente de parler de la pluie et du beau temps mais cela me replonge dans de mauvais souvenirs. Seulement a cause de ton travail de l'époque. » Oui mon métier dépendait beaucoup plus du temps que de la main d’œuvre que j’y consacrais. « T’imagines pas les longs moments d’angoisse à se demander si la pluie allait tomber alors qu’il faisait sec depuis des semaines. Mais parfois c’était l’inverse quand de violents orages éclataient. La peur de voir tout détruit nous hantait aussi. » Je laissai passer un profond soupir aux souvenir de ses moments. « Même si j’aimais ce que je faisais, les moments de stress intense ne me manque pas du tout. » La nostalgie du passé prenait souvent possession de mes pensées et même si ça me manque parfois à d’autres moments je suis bien plus heureux dans une vie normale et stable. Ca faisait bizarre de se dire qu’il allait faire beau mais n’ayant pas toujours grand-chose à faire sur place, c’est mieux quand il fait beau pour profiter des alentours. « Ils nous récupèrent à la gare ? » Je n’avais même pas eu besoin de demander à ma mère de venir qu’elle se proposait elle-même. « On doit d’abord prendre un autre train. Ca faisait un peu loin pour eux de venir jusque Bruxelles. Mais ils viendront nous chercher à notre arrêt. Sauf si tu souhaites faire le trajet à pied ? »  Dis-je avec un grand sourire. Il restait tout de même quelques kilomètres entre la gare d’Anvers ou Antwerpen pour les « néerlandophiles » et la ferme de mon enfance. Je ne voulais pas infliger une marche aussi longue à Lou-Ann après un trajet aussi long. Même si nous ne bougeons pas vraiment, je trouve que le train est tout de même fatiguant. « Et tu m'as pas dit. C'est quoi le programme de ces vacances ? » Si je ne lui ai pas dit, c’est simplement parce que je ne l’ait pas encore prévu. J’ignorais jusqu’en dernière minute si elle allait m’accompagner ou si elle allait changer d’avis. « Je pensais qu’on pouvait décider tous les deux. Je ne sais pas vraiment ce dont tu as envie de faire. On peut encore se décider en dernière minute. » C’est alors qu’une voix dans les haut-parleurs se mit à nous annoncer que nous entrions en gare de Bruxelles. Je me lève alors pour descendre les valises que nous avions entreposées au-dessus. « On a un peu de temps pour avoir notre correspondance. On peut aller boire un verre ou manger un bout comme tu le souhaites ? »      
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 14136
» Pseudo : moo.
» Avatar : rachel bilson.
» Âge : trente trois ans (13 novembre 1984).
» Schizophrénie : non.
() message posté Dim 29 Juil - 21:07 par Lou-Ann M. Busby
Travel is the best way to get lost and find yourself at the same time. ✻✻✻  Apparemment ces quelques jours de vacances chez ses parents dans son pays natal entraînent la reviviscence de souvenirs chez le jeune homme. Lou Ann ne garde que des bons souvenirs de ses nombreux bien que courts séjours en Belgique en seize ans auprès des parents et du frère de son ami. Parce qu'en une fin d'après midi de la saison estivale de 2002, Lou Ann qui s'est perdue dans les alentours de la capitale belge a fait la connaissance de Firmin qui a mis en stand bye son travail dans la ferme de ses parents afin de lui faire une boisson chaude le temps que ses parents reviennent avec la voiture et qu'il soit en mesure de la conduite à son hôtel se situant dans le centre. Sauf qu'il ne l'a fait que quelques jours plus tard lorsque Lou Ann a due prendre un avion afin de se rendre a une grande rencontre sportive dans un autre pays. Ils lui aussi permis d'apprendre le français et le néerlandais. Mais aussi la langue des signes parce que son frère net sourd et muet. Mais en ce qui le concerne ce ne sont pas que des bons souvenirs. Notamment ceux en lien avec son ancien travail en tant que gérant d'une exploitation agricole. Et pas seulement comme il le dit a cause de la pression des conditions météorologiques sur les récoltes. Mais aussi parce qu'il a perdu son exploitation agricole a cause d'un incendie volontaire dont la responsable se trouvait être là candidate gagnante de l'émission qu'il a fait. « Je n'imagine pas, non. Mais je comprends que ça ne devait pas être facile tous les jours. » S'il n'a pas regrets concernant son changement de travail puisqu'il est maintenant enseignant de la langue française auprès d'adolescents dans un établissement scolaire de la capitale anglaise ou encore son lieu d'habitation puisqu'il vit depuis quatre maintenant a un nombre incalculable de kilomètres de son pays natal dans lequel il ne connaissait que Lou Ann ou encore son style et rythme de vie quotidien qui est devenu exclusivement urbain. « Je crois que toi tu ne t'imagines même pas a quel point ta présence à Londres est importante pour moi .. » Pendant les douze ans lors desquels il habitait toujours dans son pays natal tandis que la jeune femme habitait dans la capitale anglaise, ils n'ont jamais perdu le contact grâce aux moyens numériques. Mais en débarquant en 2014, sa présence fut une source de soutien inimaginable puisque c'est a ce moment là que son viol a eu lieu. Et quelques mois plus tard, il y a eu l'annonce de sa grossesse et quatre mois plus tard la naissance de son fils. Et après le retour de Jake dans sa vie et surtout la vie de Timeo. Et là, sa rupture avec Samael et l'annonce de la maladie de sa mère. « Je te remercie Firmin pour tout ce que t'as fais .. ce que tu fais pour moi. » dit Lou Ann avec un sourire inscrit sur les lèvres. Il l'accepte dans son appartement sept jours / sept et vingt quatre heures / vingt quatre. Il la prend dans ses bras dès que des larmes coulent le long de ses joues. Il lui fait des grandes tasses de chocolat en prétextant que la boisson là est un remède contre la déprime. Il répond toujours a ses appels et ses messages eux aussi sept jours / sept et vingt quatre heures / vingt quatre. Il l'héberge toujours quelques jours lorsque Lou Ann lui en fait la demande etc. « Non, merci. » Pourtant au moment de ses 365 jours sabbatique, Lou Ann en a fait des kilomètres de marche a pieds dans les rues de tous les pays du Monde dans lesquels ont eu lieu toutes les grandes rencontres sportives inscrites sur son carnet de notes. Sauf que la jeune femme n'a plus le même âge qu'a l'époque là. Elle a quand même seize ans de plus. « C'est très bien comme ça. » D'une manière générale, Lou Ann se déplace en avion. Parce que les trajets sont toujours beaucoup moins long. Alors en se rendant avec le train en Belgique, la jeune femme qui n'a pris aucuns des billets de transports puisque c'est Firmin qui l'a entièrement fait n'a pas prit connaissances des haltes a faire etc. « Je ne sais pas non plus. » Pendant son année sabbatique, Lou Ann n'a fait qu'un passage en Belgique. Et a ce moment là, même avec Firmin ils n'avaient pas vraiment fait de visites dans des lieux culturels etc. se contentant de faire connaissance dans le lieu de vie et de travail de ses parents. Et depuis, quasiment à chaque fois que Lou Ann est venue en Belgique ce fut le plus souvent dans le cadre de son travail. « On n'a qu'à faire ça au jour le jour .. » Une fois là bas, ils auront tout le temps de faire des recherches sur internet afin de faire une liste de ce qu'ils ont envie de faire voire un semblant de planning. Finalement, une voix annonce dans les hauts parleurs que le train entre dans la gare de la capitale belge. Alors, Lou Ann range les magasines dans son sac tandis que Firmin se lève de son siège afin de descendre les deux sacs de voyage. « Je ne suis pas contre une petite pâtisserie. » Parce que Lou Ann n'a jamais faim lorsqu'il s'agit d'un repas classique. Mais c'est le cas dès qu'il s'agit de se faire une pause repas exclusivement fait a base de sucreries ou de pâtisseries. « Et j'aimerais acheter un bouquet de fleurs pour tes parents avant de prendre la correspondance. » Comme ils ne les récupèrent pas là, cela lui laisse le temps de faire cet achat pour leurs hôtes des prochains jours. Et Firmin l'aidera a faire un choix parce que Lou Ann ne connait pas trop les goûts de ses parents et peut être plus de sa mère a ce sujet. Une fois le train à l'arrêt au quai, ils en descendent. Ils se rendent jusqu'à un lieu de restauration où ils s'assoient a l'une des tables avec leurs achats. « À nos vacances ! » lance Lou Ann en levant sa pâtisserie vers la boisson de Firmin.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 22/08/2017
» Messages : 1745
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : jamie dornan
» Âge : Trente quatre ans, né le vingt juillet
» Schizophrénie : autumn (l. james) & tessa (a. kane) & Willow (e. watson) & Eulalie (b. lively)
» Absence : 20/09/2018
() message posté Sam 4 Aoû - 19:37 par Firmin G. Van Avermaet
@Lou-Ann M. Busby   « Je n'imagine pas, non. Mais je comprends que ça ne devait pas être facile tous les jours. » Sa compréhension me touche vraiment. La vie n’a pas toujours été rose pour moi mais aujourd’hui je peux dire que j’ai enfin pris ma revanche sur elle. Je me sens enfin heureux et je devais reconnaître que ma meilleure amie y jouait un grand rôle. C’est sûr que les souvenirs me rende nostalgique et que j’étais un peu triste en me rappelant la souffrance passée. Mais mon métier d’agriculteur me plaisait et me manque de temps en temps. J’avais fait le choix d’une nouvelle vie moins compliquée et j’y trouvais mon bonheur quand même. « Je crois que toi tu ne t'imagines même pas a quel point ta présence à Londres est importante pour moi .. » Je ne pus m’empêcher de sourire à mon amie tout en me passant la main dans les cheveux un peu gêné. Je ne suis pas à l’aise avec les compliments, même quand ils me touchent comme c’est le cas maintenant. « Oh si j’imagine très bien. Surtout si c’est comme c’est important pour moi d’être près de toi. »  Si j’avais choisi Londres quand j’avais décidé de quitter la Belgique c’était pour me rapprocher de ma meilleure amie. J’avais besoin d’un changement radical et la présence d’une personne qui vous est proche vous aide à affronter votre nouveau départ. Vu comment elle avait été très présente dans ma vie quand j’en avais le plus besoin, je me devais de lui rendre l’appareil et en cette période, je ne peux me permettre de fuir mes responsabilités de meilleur ami. « Je te remercie Firmin pour tout ce que t'as fais .. ce que tu fais pour moi. » Je souris et pris la main de ma meilleure amie. Je ne montre pas souvent mes sentiments mais en amitié cela me semble très important de le faire. « Et je continuerai à être là tout le temps que tu en auras besoin. Tant que tu me dis pas d’aller m’occuper de mes affaires, je continuerai à être là pour toi. »  Je voulais qu’elle sache que je ne la laisserai jamais tombé. Elle est importante pour moi, autant que tous les membres de ma famille. Elle est un peu comme la sœur que je n’ai jamais eue. « Non, merci. » Me répondit-elle quand je lui proposai de faire le reste de la route à pied. Vu sa réaction je ne pus m’empêcher de rire. « Pourtant ça te rappellerait notre première rencontre. Sans te perdre bien entendu. » Je fus soulagée qu’elle ne m’en veuille pas vraiment de ne pas avoir établi notre programme pour les vacances. Faire notre choix au jour le jour serait une bonne solution. Surtout que j’ignore ce qu’elle aurait envie de visiter. Je connais bien le pays donc je préfère qu’elle décide elle-même. Heureusement la gare n’était pas bondée ce qui me rassura. Je n’aimais pas faire la file et attendre que ma commande soit prête. Je levai la mienne pour trinquer avec elle. « A nos vacances. » J’étais heureux d’être là et ça se voyait.  La correspondance fut à l’heure et nous rejoignons rapidement la prochaine gare où mon père nous attendait. Les salutations furent brèves car je ne suis pas très démonstratif envers mes parents. La route n’était pas très longues en voiture mais nous passions au milieu des bois. « Re Bienvenue chez moi ! » dis-je simplement à mon amie alors que nous sortions de la voiture. Ma mère et mon frère nous attendait sur le pas de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Destination vacances :: L'été est arrivé
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-