Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


Better Days are coming || Libre

En ligne
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 10929
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
() message posté Mar 31 Juil - 19:01 par Tessa P. Berckley
 Je commençais à en avoir marre de tourner en rond dans mon appartement. Dès que je me regardais dans le miroir j’avais envie de pleurer tellement je ne me reconnaissais pas. J’étais enceinte, rien de grave mais j’avais toujours cette impression de voir une étrangère dans mon reflet. J’ai de la chance de n’avoir pris que quelques kilos, par conséquent les blouses larges que j’enfile cache légèrement ma grossesse. Mon but n’est pas de la cacher mais de paraître plus mince. Par conséquent, difficile de dire que j’en suis déjà à huit mois, prête à bientôt mettre au monde mon petit garçon. J’ai mis longtemps à accepter d’avoir en moi un nouveau petit-être mais j’ai du mal à accepter mon corps. Ca me manque peut-être un peu d’entendre des compliments tellement je suis seule dans cette situation. C’est difficile mais je suis grande et il est temps que j’assume. La chaleur m’incommode et je suis souvent pressée d’être le soir où l’air est plus frais. Je ne travaille plus, ayant été écarté pour des raisons de sécurité et les journées me sembles longues et interminables, toujours enfermée. J’avais vu passer sur les réseaux sociaux de nombreuses publications invitant à nous rendre au Skylight. Je voulais sortir prendre l’air et c’était l’une de mes dernières chances de profiter de cet évènement avant d’endosser le rôle de maman. L’air était frais, vraiment agréable, laissant enfin la possibilité de respirer un peu. La soirée était déjà bien entamée et je pensais que c’était l’occasion de voir Londres sous un autre jour, enfin nuit. Il y avait du monde et pourtant il m’était possible de marcher sans être bousculée dans tous les sens.  Je savais qu’il était possible d’avoir un point de vue intéressant sous la ville mais je commençais à avoir faim. Une file s’étendait devant le stand de nourriture mais l’appel de la bouffe me força à faire la file. Sauf que rester debout, sans bouger, me donnait mal aux jambes et au dos.  Je n’arrivais plus à rester sur place me mettant même à râler. Les mauvaises habitudes reviennent. « Y a pas moyen que ça aille plus vite ! » Je marmonnais tout en étant audible pour les plus proches. Pourquoi tout le monde avait-il eu la même idée que d'aller chercher à manger en même temps?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 463
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Sam 11 Aoû - 1:41 par Theo Alimanesco
Je viens de terminer mon service. Cette nuit, c'est congé pour moi. J'ai trop fait de nuits cette semaine et je suis bien content de quitter la caserne pendant un moment. Aujourd'hui, on a été super efficace. Je travaille plus tard demain alors j'ai qu'une chose en tête, là, tout de suite, c'est sauter dans mon lit et dormir jusque midi, voir même plus tard. J'ai pas encore eu le temps de prendre ma douche, je suis toujours avec ma tenue noire de pompier, ce t-shirt qui me colle tellement le corps qu'un jour ou l'autre je vais le craquer. Mais avant de prendre ma voiture, une bonne odeur de bouffe m'appelle. Putain je le connaissais pas ce stand. C'est qu'il y a des nouveaux commerçants ici. Allez, vu que je suis au service de la ville et de ses citoyens, mon devoir est de goûter si ce n'est pas de la bouffe empoisonnée. Ben quoi ? Manquerait plus que ça. Y'avait une file mais bon, je suis du genre patient, et puis ça me laisse le temps de me décider quoi choisir. Sauf que la fille devant moi se met à râler. De nature gentil et drôle, je l'espère, je me permets de lui répondre en parlant à son dos. « Ben dis donc, c'est que vous avez une sacrée faim. »  tant d'agressivité dans ses mots, ça pourrait faire glacer le sang de n'importe qui. Mais je remarque que lorsqu'elle me regarde qu'elle est enceinte. Mon sourire se dissipe peu à peu. La dernière fois que j'ai vu le ventre d'une femme enceinte si proche, c'est quand Anya était enceinte d'elle... Cette petite fille que je pensais être à moi jusqu'à ce que j'apprenne que le père était le gars avec qui elle m'a trompé. Clairement, ça me chamboule un peu de croiser une femme enceinte. Mais je ne laisse rien paraître, car au fond de moi, je suis totalement brisé. « Vous feriez bien de la laisser vous dépasser. Mieux vaut ne pas se frotter aux hormones d'une femme enceinte. » que je dis aux quelques personnes devant. Allez, je t'aide, je suis gentil non ? Du coup tu vas m'offrir mon casse coûte ? Aha, j'espère trop moi. Je crois toujours qu'on vit dans le monde des bisounours.


@Tessa P. Berckley
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 10929
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
() message posté Lun 27 Aoû - 18:59 par Tessa P. Berckley
 Je suis loin d’être parfaite. Tout le monde le sait mais j’essaye d’être meilleure de jour en jour. J’avance petit à petit en espérant devenir une femme différente et bientôt une maman exemplaire. Mais chassez le naturel, il revient toujours galop. Je ne comprenais pas vraiment cette expression mais ce soir alors que je suis incapable d’être impatience je comprends mieux ce qu’il veut dire. On a beau essayer de changer, certains défauts persistent comme mon incapacité à rester patiente. Alors que je suis dans la file qui attend pour manger je suis incapable de rester debout. Je bascule d’une jambe à l’autre pensant que le temps passerait plus vite mais les secondes s’éternisent que mon ventre continue à crier famine. Machinalement je pose ma main sur mon ventre espérant que ma faim s’en aille. En vain. Je me mis donc à râler et mon voisin de file le plus proche m’entendit. Je ne suis toujours pas très discrète. « Ben dis donc, c'est que vous avez une sacrée faim. » Je n’arrive pas à savoir s’il plaisante ou s’il est sérieux. J’ose espérer que c’est la première solution la meilleure. « Désolée, il faut bien que je mange pour deux.» Tentais-je de plaisanter. Je n’aime pas trop cette excuse utilisée par celles qui n’acceptent pas de manger plus que ce qu’elles ne doivent. Mais c’était plus facile que d’avouer que je n’avais pas la patience d’attendre. Je me retournai vers cet inconnu. C’était le moyen de prouver mes propos par mon apparence. « Vous feriez bien de la laisser vous dépasser. Mieux vaut ne pas se frotter aux hormones d'une femme enceinte. » J’avais envie de rire en l’entendant parler aux autres personnes. Mais par chance pour moi ç’eut l’effet escompté les gens me laissèrent passer. Je fus surprise mais je profitai tout de même avant que les autres ne reviennent sur leurs décisions. Je m’empressai de commander un hamburger mais en faisant attention de ne pas avoir de crudités. Je me tournai vers celui qui m’avait aidé à gagner du temps. Je lui fis signe de me rejoindre. « Merci. C’est impressionnant le pouvoir de persuasion que vous avez sur les gens. Pour vous remercier, je peux peut-être passer commande pour vous et vous faire gagner du temps ? »


@Laszlo Alimanesco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 463
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Sam 1 Sep - 9:45 par Theo Alimanesco
La pauvre demoiselle quoi. Les gens ont quand même zéro respect. C'est comme quand tu laisses ta place dans le bus à la dame, par 'respect', par éthique. Quand tu vois qu'il fait pas chaud et que la file est longue, humainement, tu t'occupes des plus faibles en quelque sorte. Fin ça, c'est tout ce que j'ai appris pendant ma formation de pompier. Mon côté protecteur et sécurisant ne peut pas m'empêcher de ressortir, même en-dehors des heures de service. Elle est enceinte, son ventre est voyant, et ça me fait un petit quelque chose au coeur. C'est pareil que quand je vois un père avec avec sa fille dans le parc, ça fait toujours aussi mal. Ce genre de truc, tu peux pas le mettre sur pause, faut vivre avec. « Vous tenez le coup ? On dirait que vous arrivez au bout. » si je me trompe pas, l'accouchement est pour bientôt. Ou alors, elle attend des jumeaux, c'est peut-être possible. Fille ou garçon, je n'en sais rien. C'est sans doute trop personnel à demander. Vu que personne ne se bouge ou ne semble la remarquer, je hausse le ton, gentiment, en conseillant les gens de la laisser passer. Et ça marche dude ! La miss peut dorénavant aller directement vers le vendeur. Moi je reste un peu dans mon coin mais elle a envie de me remercier et j'hésite. Pas que ça me dérange, enfin, moi j'ai pas le droit de dépasser les gens. Mais si elle insiste, alors... « Commandez-d'abord, après, vous pourrez me prendre des frites, sauce mayonnaise. Et s'il te plait, on se tutoie d'accord ? » c'est peut-être mon uniforme qui donne cette impression que j'ai plus de valeur qu'un autre alors que non, je suis qu'un simple gars comme toi et moi qui vient chercher ses frites après sa journée de travail, rien de plus banal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 10929
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
() message posté Mar 18 Sep - 14:56 par Tessa P. Berckley
 J’étais enceinte mais je n’étais pas aussi imposante que certaines femmes à la fin de leur grossesse. Je suis mince de nature et seul mon ventre bien rond que je ne peux plus cacher me rend différente de celle que j’étais dans le passé. Je n’avais pas pris beaucoup de kilos et pourtant je me sentais lourde. La chaleur était pesante et j’étais pressée d’accoucher pour me sentir à nouveau légère. Rester debout devenait dure et j’en avais marre d’attendre. Je voulais juste passer commander et aller m’installer quelque part avec mon plat. Mais personne ne semblait vouloir se dépêcher et je me devais patienter. Mon impatience ne passa pas inaperçu et un jeune homme avait pris la parole. « Vous tenez le coup ? On dirait que vous arrivez au bout. » J’en avais marre, c’était vrai mais je ne voulais pas passer pour quelqu’un de mauvais bien que longtemps j’avais refusé d’accepter cette grossesse. Je m’en voulais encore de tout ce que j’avais pu faire et j’ignorais si vouloir que le temps aille plus vite pour enfin être libéré du poids de ma grossesse était de nouveau un geste qui prouverait que je suis une mauvaise mère. Instinctivement je posai ma main sur mon ventre voulant me prouver le contraire.  « Oui je tiens le coup mais j’ai vraiment hâte qu’il pointe le bout de son nez. Ça devient long. Et oui j’arrive tout doucement au terme. » Je tentais de sourire comme le font les gens normaux lors des discussions. Petit à petit ça devenait naturel et peut-être que devenir maman m’aiderait à être aimable avec tout le monde et pas uniquement avec ceux qui me sont proches. Je ne suis pas un être très généreux et c’est assez surprenant de voir qu’il existe encore des personnes qui peuvent avoir un bon fond. J’étais donc ravie de l’avoir rencontré aujourd’hui. Sa générosité m’avait fait gagner du temps.  « Commandez-d'abord, après, vous pourrez me prendre des frites, sauce mayonnaise. Et s'il te plait, on se tutoie d'accord ? » Je souris avant de passer commande. Je commandai un hamburger en faisant bien attention de bien demander qu’on m’enlève les crudités. Et je commandai ensuite ce qu’avait demandé le jeune homme. « Bien entendu. On peut se tutoyer. Au fait je m’appelle Tessa. » C’était plus facile aussi de parler à quelqu’un quand on connait son nom. La commande prête, je m’empresse de payer, façon de remercier ce jeune inconnu. Avant de lui tendre ces frites je lui propose avant qu’il ne  s’enfuit. « Ca te tente de me tenir compagnie pour manger ? » Je suis toujours très spontanée sans savoir s’il était accompagné ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 463
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Dim 30 Sep - 1:00 par Theo Alimanesco
Je suis de nature sympathique, peut-être un peu trop bavard mais ça fait partie de mon métier. J'ai l'habitude de secourir les gens, de leur tenir compagnie dans des moments difficiles, pas que dans les flammes. Alors je trouve ça normal de m'occuper de cette jeune femme enceinte qui attend debout, pour manger, et qui doit attendre encore longtemps pour passer sa commande. Je suis le superhéro, batman, celui qui parcourt la ville et qui arrive en douce pour vous aider. Je remarque bien son ventre et même si ça me pince le coeur, je fais genre de m'intéresser à sa grossesse. ça me manque parfois, de caresser le ventre, de poser son oreille pour sentir les coups. Que de nostalgie ce soir... Je me perds dans mes pensées mais la future maman me remet les pieds sur terre. « Et tu attends une fille ou un garçon ? » j'espère un garçon, car si elle me dit fille, je vais avoir encore plus mon coeur serré. Peut-être que je la dérange avec toutes mes questions, que ça ne me regarde juste pas. Je la laisse commander le tout et je la remercie fort même. C'est pas tous les jours qu'on m'offre un... attendez, c'est offert ou pas ? Je prends ma monnaie par précaution. « Tessa... enchanté. Moi c'est Theo, tout court. » pas de Theophyle, pas de Théodore, juste Theo. Comme certains appellent leur enfant Tom, et pas Tomas ou Tommen. Bref. Elle me propose qu'on mange ensemble et elle est tellement gentille que je ne peux pas refuser. « Bien sûr, après tout, tu as payé mes frites, j'te dois bien ça. » que je dis en rigolant. On se pose sur un banc public comme deux clochards avec leur pigeon et je me mets à manger mes frites en me régalant. J'essuie ma bouche avec ma serviette et je me lèche le bout des doigts. « Alors, tu fais quoi dans la vie à part construire une petite famille ? » car je suis loin de me douter qu'elle n'a plus le papa, qu'elle est seule à s'occuper de tout ça et si j'avais su, j'aurais fermé ma bouche et mordu ma langue. Mais comme je le disais plus haut, je suis très bavard, oopsie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Skylight
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-