"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Jude › Easy come, easy go 2979874845 Jude › Easy come, easy go 1973890357


Jude › Easy come, easy go

Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 17:44 par Invité

Jude Gabriella Hamilton

London calling to the faraway towns
NOM(S) : A la base, Jude porte le nom de son père, comme toute personne ou famille normale. Elle a longtemps porté le nom de Nightshade, mais des évènements dans sa famille ont fait qu’elle a décidé de prendre, désormais, le nom de sa mère : Hamilton. . PRÉNOM(S) : Jude est son prénom. Un prénom qu’elle a longtemps essayé de comprendre, alors qu’elle a l’impression que c’est quelque chose de typiquement masculin. Au fur et à mesure, elle a fini par s’y faire, mais évitez de lui sortir « hey Jude » des Beatles, parce qu’autant dire qu’elle en fait une véritable overdose. Son deuxième prénom est Gabriella. Un prénom que son père a exigé, un prénom qu’il porte dans son cœur et qui a sa place dans l’arbre généalogique des Nightshade. Jude étant la seule fille, son père n’a laissé aucune place à l’hésitation quant au second prénom de son unique fille.  ÂGE : 31 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Jude est née à Wellington, en Nouvelle-Zélande un 31 mars 1987. Avant elle, 3 frères. Elle est donc la plus jeune, la petite dernière que tout le monde voudrait protéger, et qui, au final, semble l'avoir fait fuir plus qu'autre chose. Elle est restée à Wellington jusqu'à ses vingt-huit ans, puis s'est envolée vers ce pays de coeur qui est l'Amérique. Finalement, elle a changé de cap et la voici à Londres. . NATIONALITÉ : Jude est née de parents néo-zélandais. Aujourd'hui encore, elle a laissé ses parents là-bas, sans réelle inquiétude, cherchant à penser à elle uniquement. Elle n'a jamais cherché à avoir une autre nationalité, elle n'a pas non plus chercher à prouver qu'elle méritait la nationalité Américaine malgré les trois années qu'elle y a vécu. Aujourd'hui, même en arrivant à Londres, elle sait que son coeur est toujours tourné vers son pays natal qui est la Nouvelle-Zélande.. STATUT CIVIL : Jude n'a jamais eu de chance avec l'amour et aujourd'hui, elle est célibataire. Sa première grande histoire d'amour était sans doute la plus belle à ses yeux. Elle était amoureuse de cet homme qui l'a fait souffrir comme personne ne l'a jamais fait en partant du jour au lendemain, sans même lui donner d'explication. Aujourd'hui, elle a décidé de ne penser qu'à elle, bien qu'elle sait qu'au fond, cet homme a sa petite place dans son coeur ou encore dans sa vie. MÉTIER : Jude a fait ses études dans la communication dans un premier temps. Une véritable passion pour elle, pour finalement bosser comme directrice de communication dans l'entreprise de son père en Nouvelle-Zélande. Finalement, tout s'est effondré le jour où le détournement de fond de son frère ainé a été dévoilé dans les médias et au monde des affaires. C'est principalement la raison de son départ. Jude a vu sa réputation s'entacher, elle a décide de partir et de se refaire une vie avec le nom de famille de sa maman, en essayant de se faire oublier. Durant trois ans, elle a travaillé comme serveuse dans un café appartenant à une ville perdue dans l'Oregon. Aujourd'hui, elle est de retour à Londres pour s'occuper de la communication d'une maison d'édition. Elle est donc agent de communication TRAITS DE CARACTÈRE : Souriante ; Séduisante ; accueillante ; Fidèle ; rancunière ; Jalouse ; Ambitieuse ; Audacieuse ; Sensible ; Bavarde ; Compliquée ; Convaincante ; Impulsive ; Protectrice ; Sensible ; Attentionnée ; Indépendante ; Persuasive ; Minutieuse ; Maniaque ; Organisée ; Extravertie ; Cynique ; Franche ; Têtue. GROUPE : Double Decker



My style, my life, my name

Jude est véritablement passionnée par les chaussures, et surtout les escarpins – Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche – Elle a un husky de trois ans qui se prénomme Apple – La communication n’a plus de secret pour elle – elle a déjà voyagé dans beaucoup de pays pour pouvoir se former, et participer à des évènements dignes de ce nom, mais tout ça c’est derrière elle aujourd’hui – Elle n’a plus donné de nouvelles à sa famille depuis Noël, ils ne savent même pas où elle se trouve et c’est très ressourçant pour elle de se retrouver livrer à elle-même – Jude est passée d’une vie de luxe à une vie « à la débrouille » et si c’était dur au début, elle se rend compte aujourd’hui que ça lui a fait un bien fou – Elle a fait de la danse de ses 5 ans jusqu’à ses vingt-huit ans. Depuis trois ans, elle a mis ça de côté et ne compte pas reprendre par manque de temps et d’envie – son plus gros challenge est de tout recommencer à zéro, y compris en se faisant un nouveau carnet d’adresse alors que le sien était plus que fournit – elle s’est spécialisée dans le numérique et tout ce qui touche le web 2.0 – Jude adore passer son temps à lire et à Shady Cove elle a ouvert un blog consacré à diverses critiques littéraires sur les ouvrages qu’elle prenait la peine de lire – L’Amérique est un pays qu’elle chéri énormément, mais le must du must reste la Laponie à ses yeux – Depuis Wellington, seule une personne sait où elle se trouve – Jude adore passer par la case starbucks le matin. Elle a l’habitude de commander un latte macchiato au caramel – elle en veut plus que jamais à son frère ainé et refuse de lui parler ou de lui pardonner – c’est une femme indépendante qui a du mal à faire entrer quelqu’un dans sa vie. Peu de gens y sont d’ailleurs arrivés – elle ne tient pas du tout l’alcool – jamais elle n’a imaginé en arriver à servir des cafés à l’écoute de potins dans le trou de c*l du monde – elle est sauvage en voiture, mais n’a pas pour projet d’en acheter une ici à Londres – elle aime la junkfood mais fait attention à sa ligne – elle adore le sport et surtout le fitness – elle parle beaucoup et vite et ça peut être fatiguant – malgré qu’elle a passé vingt-huit années en Nouvelle-Zélande, elle ne sait toujours pas surfer – elle aime la nature et c’est sans doute ce qui va lui manquer en venant s’installer à Londres – New-York est sa ville préférée dans le monde et pourtant à cause de son frère ainé elle n’ose plus y mettre les pieds – Elle s'est mariée il y a quatre ans, à Las Vegas avec un parfait inconnu rencontré lors d'un séminaire sur la communication, heureusement aujourd'hui elle a pu annuler ce mariage – Elle ne pensait jamais accepter de quitter Shady Cove pour venir travailler à Londres, et encore moins pour lui.
PSEUDO : Kim *. PRÉNOM : Kim. ÂGE : 2* ans. PERSONNAGE : inventé.  AVATAR : Jana Kramer. CRÉDITS : hallmarkedit + Kramergirl Twitter. COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : Ca fait bientôt 2 ans Jude › Easy come, easy go 3744571258 ça date, je ne sais plus CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE ? : Oui, j'ai aussi Lilly & Cécé le BG



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 17:44 par Invité
At the beginning



(un) Peut-être que grandir, c'était juste s'éloigner. De son ancienne vie, de son ancien moi, de toutes ces choses qui vous attachaient au passé. Wellington, New-Zealand

Jude est née et a grandi à Wellington en Nouvelle-Zélande. Ses parents sont des personnes qu’on peut qualifier d’aimants et très tournés vers la famille, malgré le monde dans lequel ils vivent. En tout, Monsieur et Madame Nightshade sont parents de quatre enfants : 3 garçons et puis Jude, la petite dernière. Jamais ils n’ont voulu laisser l’éducation de leurs enfants à une quelconque personne ; c’est très probablement la raison pour laquelle Madame Nightshade n’a jamais travaillé de sa vie : elle s’est occupée de ses enfants comme l’aurait fait une mère de famille normale et surtout, très aimante. Jude a toujours été proche de ses parents, mais aussi de ses frères. Eux tous formaient une belle famille, avant. Ils étaient complices, complémentaires et très respectueux les uns des autres. Ils n’ont jamais manqué de rien, ils ont toujours mangé à leur faim et si les enfants de cette famille, qui semble si parfaite sur papier, ne voyaient que très peur leur père, Monsieur Nightshade a réussi à construire autour de lui, mais aussi de sa famille un véritable empire.

Petite, Jude s’est vite intéressé à la danse. Déjà très décidée de ses choix, c’est sans conteste qu’elle demande à ses parents pour l’inscrire à la danse. Ca lui permet de bouger, de se dépenser et de la rendre heureuse. Comme toutes les petites filles de cinq ans, elle se sent comme une princesse à chaque spectacle, avec de jolies tenues et surtout, sur le devant de la scène. Le seul regret ? Peut-être celui de ne pas voir son père dans la salle, juste sa mère, mais elle comprend qu’il est important, que son entreprise est en plein essor et qu’il n’a pas tout le temps qu’il le souhaite pour ses enfants. Chaque soir, devant la télévision avec ses frères, la petite fille a peur de voir venir l’heure d’aller se coucher. Elle, elle doit y aller un peu plus tôt que ses trois frères, parce qu’elle est la plus jeune, disait sa mère. Alors l’idée d’aller dormir sans pouvoir voir son père lui était terrible, mais il s’agissait là d’une espèce de fatalité, ou de pas de chance. Ou tout simplement, d’habitude à prendre. Une habitude qu’elle a fini par prendre.

A l’école, Jude est une enfant docile qui, sans être l’intello de la classe s’en tire avec de petits 70 %. Rien de bien glorifiant, mais pas de quoi avoir un avenir ruiné. Elle préfère passer du temps avec ses amis, ses proches, et ses copines plutôt que de le passer à étudier sans cesse. Peut-être qu’elle ne sera pas vue comme la fille parfaite, mais elle s’en remet vite. Du moins, jusqu’à la fin du Lycée. A l’université, son père a bien réussi à lui faire comprendre qu’il fallait être déterminé, et que ses résultats allaient eux aussi être déterminants pour son avenir. Un avenir déjà tout tracé, d’ailleurs, puisqu’il espère pouvoir partager son empire et son business avec ses progénitures. Chacun a sa spécialité et Jude, c’est la communication. Une passion, un réel amour pour cette matière et ce monde tout entier d’ailleurs. Elle parvient à se mettre la pression au point de pouvoir prouver à son paternel qu’elle a sa place dans son entreprise une fois la fin de ses études arrivée. Elle réussit avec distinction et psychologiquement, c’est une toute autre jeune femme qui se trouve prête à travailler dans ce domaine qu’elle affectionne tant.

Petite à petit, Jude devient cette femme sérieuse, brillante et très compétitrice. Elle mise la perfection, quitte à trimer deux fois plus, mais ne laisse surtout jamais rien au hasard. Maniaque du contrôle sans doute, ou totalement psychorigide, elle fait en sorte d’avoir un service de comm’ de pointe à la tête de l’entreprise de son père. Pour ça, elle n’hésite pas à se former, à participer à des congrès à travers le monde et à rencontrer, avec l’aide d’un de ses frères, des personnes de puissances qui pourront faire d’elle un agent de communication respecté et réputé.

Jude laisse peu de place à sa vie privée, mais surtout sentimentale. Elle a certes rencontré un homme. Un homme qui partage sa vie, qui fait d’elle une femme comblée avec ses lots de problèmes, qu’elle refuse de calculer. Peut-être un peu trop optimiste pour s’inquiéter du mal être de son entourage, y compris de l’homme qui partage son quotidien, elle se sent trahie lorsque ce dernier décide de partir. Le problème ? Pas tellement elle. En effet, il arrive à faire avec ce côté psychorigide, ou ce trop-plein d’heures de travail, de voyage. Il est même fier de ce qu’elle entreprend et de la personne qu’elle est devenue. Non, lui ce qu’il veut c’est retrouver sa mère, quelque part. Il ne sait pas où, il n’a que des pistes mais ce peu d’infos le pousse à vouloir en savoir plus, à vouloir prendre la mer à la recherche d’un passé peut être perdu au détriment d’un présent certain et probablement tout tracé.


(deux) Tout seul, tu t'en iras tout seul coeur ouvert à l'univers. Poursuis ta quête sans regarder derrière, n'attends pas que le jour se lève Shady Cove, Oregon ; USA

Une rupture qui l’affecte, une rupture qui l’empêche de se reconstruire et qui la pousse à se plonger dans le travail. Jude refuse de s’attacher, elle choisit l’indépendance avec l’espoir d’un bonheur éphémère qu’elle ignore encore. Jusqu’au jour où son frère ainé revient d’Amérique après plusieurs mois d’absence, de silence radio pour annoncer qu’il se trouvait en réalité en prison pour détournement de fond et blanchiment d’argent. Une douche froide pour la demoiselle portant le même nom. Un empire qui s’effondre, une réputation bafouée et un nom sali par ce besoin de puissance et d’argent. Un nom que Jude peine à porter, un travail qu’elle ne veut plus exercer et surtout une vie qu’elle ne veut plus voir évoluer. Toujours aussi indépendante, elle décide de partir et de changer de nom. Son cap ? Les USA. Certains auraient dit New-York, parce qu’ils la connaissent, ils connaissent son amour pour la grande pomme et pourtant elle opte pour une ville perdue au beau milieu de l’Oregon. Trois mille habitants seulement, un lac, un supermarché et de la verdure. A Shady Cove, tout le monde se connait. A Shady Cove on ne parle pas de building, de grande maison ni même de tourisme. Il n’y a pas lieu de faire du shopping dans des boutiques de luxe, les loyers sont dérisoires et les habitations sont loin d’être le genre de luxe dans lequel était plongé Jude jusqu’à ses vingt-huit ans. C’est pittoresque, mais surtout, c’est tranquille. Dans cette ville, personne ne sait qui elle est, personne n’a la moindre idée du pourquoi elle vient se perdre là, et personne ne lui demande rien, pour l’instant.

Pendant trois années complètes, Jude apprend une vie qu’elle ne connait pas en travaillant dans un café, en servant des petits déjeuners à des gens de passage. Elle vit dans un chalet qu’elle réaménage et restaure un peu à sa façon, et surtout avec les moyens du bord. Durant ces trois années, elle a appris à connaitre les gens de cet endroit et si parfois la solitude pèse, elle apprécie aussi les moments d’indépendance avec ces personnes qui ne connaissent pas le monde d’où elle provient. Durant ces trois années, Jude n’a aucun contact avec ses parents, à part une lettre qu’elle envoi à ses parents, sans rien ajouter autre que « Kiss » sur une carte postale trouvée dans une des petites échoppes de Shady Cove. Elle n’invite personne, elle veut juste vivre sa nouvelle vie comme une espèce de retraite et prise de conscience sur elle-même. Et au fond, ça lui procure un bien fou, c’est le plus important, c’est surtout ce qu’elle recherche depuis qu’elle a mis les pieds dans l’Oregon.


(trois) Dans notre société, Marcus, les hommes que l'on admire le plus sont ceux qui bâtissent des ponts, des gratte-ciel et des empires. Mais en réalité, les plus fiers et les plus admirables sont ceux qui arrivent à bâtir l'amour. Car il n'est pas de plus grande et de plus difficile entreprise. London, UK

Aujourd’hui, Jude débarque tout juste à Londres. Elle ne connait rien de la ville, ni de la vie d’ailleurs. Elle ne connait personne, sauf une. Une seule personne. Celui qui est venu la sortir de son délire d’indépendance dans une ville totalement paumée. Une ville qui lui offrirait un travail dans la communication, ce pourquoi elle est faite, ce dans quoi elle excelle. Il lui a fallu du temps pour accepter l’offre, pour quitter cette vie qu’elle avait appris à aimer et revenir dans le monde des affaires, dans le monde de la ville, là où tout va vite, où personne n’a le temps d’attendre. Dire la raison pour laquelle elle a accepté, c’est peut-être un peu tôt, mais elle a dit oui. Une fois sur le sol anglais, elle l’a prévenu. Lui. Lui disant qu’elle était à Londres pour un jour, ou pour toujours : challenge accepted ?



Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
Amanda E. Hemsworth
Best blondie sissy ever.
Jude › Easy come, easy go Tumblr_ph2aspN1SZ1rm2bcqo5_500
» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 919
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Hazel J. Chase, Kyle A. Rowena
» Absence : jusqu'au 28.05
() message posté Ven 10 Aoû - 18:01 par Amanda E. Hemsworth
Bienvenue !! Bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
Jude › Easy come, easy go 24a47d450af5790bceadb35c8d94e3e966480be0
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15022
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Ven 10 Aoû - 18:08 par Jamie E. Jones-Collins
Je le redis, mais j'adore le pseudo Jude › Easy come, easy go 3744571258
Re-bienvenue à la maison Kim Jude › Easy come, easy go 1973890357 Jude › Easy come, easy go 920499825 J'ai hâte d'en savoir plus sur cette Jude Jude › Easy come, easy go 3585889792

@Jude G. Hamilton ta réservation a bien été prise en compte Jude › Easy come, easy go 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 18:11 par Invité
trèèèès bon choix d'avatar Jude › Easy come, easy go 1922099377
bonne chance avec ta fiche Jude › Easy come, easy go 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 18:17 par Invité
Merci Jude › Easy come, easy go 3744571258

@Jamie E. Jones-Collins Merci Margaux Jude › Easy come, easy go 3744571258 et merci pour la réservation Jude › Easy come, easy go 2057610021
Revenir en haut Aller en bas
Rioja Ibanez
maybe i belong among the stars.
Jude › Easy come, easy go Tumblr_p64ghxHY091vs6omdo8_250
» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 2380
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : adria arjona.
» Âge : 30yo, (15.02).
» Schizophrénie : lola, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Ven 10 Aoû - 18:34 par Rioja Ibanez
(re)bienvenue parmi nous. Jude › Easy come, easy go 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 19:06 par Invité
Rebienvenue Jude › Easy come, easy go 208687334
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 10 Aoû - 19:49 par Invité
Très bon choix Jude › Easy come, easy go 4094582668
Re bienvenue & bon courage pour ta fiche Jude › Easy come, easy go 2798736487
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
Jude › Easy come, easy go Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Ven 10 Aoû - 21:10 par Olivia Andrews
(re)bienvenue à la maison Jude › Easy come, easy go 1942225346 et bon courage pour ta fiche Jude › Easy come, easy go 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciennes fiches
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
» ♚ What I think of me? Easy. I am perfect. ♚ (k-e. "brett" edison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-