Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Nouveauté !
Ajout d'une ligne "absence" dans le profil, pour faciliter les choses. Toutes les infos par ici.
Version #30 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 30ième version, venez découvrir toutes les nouveautés par .
Destination Vacances
C'est l'été, c'est les vacances. Il est temps de faire ses valises et de voyager un peu. Plus d'informations ici.
Skylight: Bikini Party & DJ's Set
Pour ceux qui ne sont pas encore partis, laissez tomber le tee-shirt ! Ça se passe par .
Coupe du monde 2018 : demi-finale.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


ancora tu (theo)

avatar
Quest'è il fiore del partigiano, morto per la libertà.

» Date d'inscription : 20/04/2018
» Messages : 2001
» Pseudo : atramento. (marine)
» Avatar : nina perfect dobrev.
» Âge : twenty-six y.o.
() message posté Dim 12 Aoû - 0:55 par Sixteen L. Wellins
— ancora tu.
@"Laszlo Alimanesco"
Sortir, faire la fête. Oublier. C’est tout ce dont j’avais envie en ce moment précis, les commentaires sous mes vidéos YouTube étaient de plus en plus méchants, et moi, je commençais à avoir du mal pour encaisser tous ces coups. C’est donc, comme à mon habitude, que je m’habille pour me rendre à une fête. Ce soir, aucune envie de me retrouver dans une boite de nuit, alors quand j’ai reçu le texto de mon pote qui me disait qu’il organisait une grosse soirée, je n’avais pas pu refuser. Cheveux lâchés, robe noire qui arrive au-dessus du genou, et maquillage léger aux yeux mais rouge carmin aux lèvres, j’attrapais mon sac à main, fit un signe affectif à ma chienne Sparkle et me voilà déjà au dehors de mon appartement. Ce soir, pas de longues promenades nocturnes, et puis mon pote habitait assez loin de chez moi, alors j’avais pris l’initiative d’appeler un taxi avant de partir. Je montais à l’intérieur et une fois arrivée sur les lieux, je lui tends un billet, le suppliant, mais pas trop longtemps, de garder la monnaie. La musique retentissait déjà bruyamment et plusieurs personnes avaient déjà l’air bien amochés. Je ne me démontais pas pour autant, je file direct à la cuisine pour me servir ma boisson favorite du moment, du whisky pur. En avant mes jolies. Yoho. Ma petite voix intérieure avait vraiment l’impression d’être un pirate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 337
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Ven 17 Aoû - 0:14 par Theo Alimanesco
Je ne sais pas pourquoi j'ai accepté de venir à cette soirée. Mais j'ai pas pu refuser. J'ai limite été embarqué de force par mes potes de la caserne. Le gars chez qui on va est assez populaire et évidemment, je m'attends à ce qu'il y ait beaucoup de monde. Tout ce que je n'aime pas. Dans la voiture, les gars ont fait tourné un joint en me disant que y'avait pas grand chose dedans mais je me suis fait avoir. Après trois bouffées, j'étais déjà défoncé. Surtout que je suis un gars qui fume rarement, genre jamais limite. Je me laisse juste tenté et ça arrive peut-être une fois sur l'année. Donc autant vous dire que j'arrive complètement à l'ouest à la fête. Mes potes rigolent, se dispersent un peu et moi, bah je me retrouve un peu seul. De l'eau, il me faut de l'eau. Et putain qu'est-ce que j'ai faim. Je me dirige alors vers la cuisine et je cherche un verre avec un liquide qui ressemble à de l'eau mais ça a plutôt le goût de la vodka. Je la recrache sur le sol, ou plus précisément sur une fille qui se trouvait là au mauvais endroit, au mauvais moment. Pardon, moi et mes réflexes. « Arrg, c'est immonde... Désolé, je t'ai un peu mouillé j'crois. »  un peu ? On voit clairement la trace de mon crachat de vodka sur sa robe. Quand je lève les yeux autrepart que sur ses boobs, j'ouvre la bouche d'un air encore plus désolé. « Sixteen ! Merde, désolé je croyais que c'était de l'eau et... » je ferme les yeux, aie ma tête. Heureusement qu'on a une infirmière parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quest'è il fiore del partigiano, morto per la libertà.

» Date d'inscription : 20/04/2018
» Messages : 2001
» Pseudo : atramento. (marine)
» Avatar : nina perfect dobrev.
» Âge : twenty-six y.o.
() message posté Sam 25 Aoû - 0:55 par Sixteen L. Wellins
— ancora tu.
@Laszlo Alimanesco
Je me retrouvais encore seule, bien que cela ne me dérangeait pas puisque j’étais de nature assez ouverte dans tous les cas. Je me faisais des amis facilement, donc au final peu importait si je venais à une soirée, seule ou accompagnée. Et puis dans tous les cas, je ne voulais pas penser à ça, ma seule pensée était celle que j’allais me mettre la tête à l’envers comme jamais, que j’allais probablement tomber sur un bel inconnu et que je ne me souviendrais plus du tout de cette soirée, demain matin au réveil. Et là, tous mes espoirs s’évanouissent. On me crache dessus, je dirais même plutôt qu’on relâche un mélange de salive et d’alcool sur ma robe noire. Surtout ne t’énerve pas. Me répétait sans cesse ma petite voix intérieure. « Arrg, c'est immonde... Désolé, je t'ai un peu mouillé j'crois. » Non sans dec ? J’arque un sourcil interrogateur et pose mon regard sur le jeune homme responsable du massacre. « Sixteen ! Merde, désolé je croyais que c'était de l'eau et... » Je le reconnu aussitôt et ma colère se dissipa légèrement, bon pas entièrement puisque j’étais tout de même trempé, mais disons qu’au moins mes envies de meurtre s’étaient envolées. « Laszlo ! Ne t’en fais pas, ça va ! » Je baissais de nouveau mon regard sur ma tenue, ruinée. « C’était de la vodka visiblement. » Je laissais un léger rire s’échapper de mes lèvres. Laszlo avait le don de piquer ma curiosité, et je ne pouvais pas me résigner à lui en vouloir à cause d’un malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 337
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Jeu 30 Aoû - 0:31 par Theo Alimanesco
Non mais super les gars, fin je veux dire, je suis défoncé, pas chez moi, je tape légèrement blanchette et en plus de ça, il faut que je crache sur la première fille venue. Et pas n'importe laquelle. C'est Sixteen. Celle qui me fait perdre les moyens en un battement de cils. Oh la honte. Faut croire que je peux pas toujours être son sauveur. Ce soir, impossible d'aider qui que ce soit, même pas moi-même. Je fais une grimace et je soupire en m'appuyant contre le mur, ma tête était lourde tout à coup. « Visiblement oui. » je la sens encore, qui me brûle la langue jusqu'à la gorge. J'en ai avalé un peu et c'est déjà trop pour moi. Putain pourquoi je me sens aussi mal ? Je vois un peu flou et j'ai des sueurs froides. « Tu m'excuses mais, j'vais prendre un peu l'air. » en réalité j'dois vomir, mais vraiment vomir. Et je ne veux pas que Sixteen assiste à ça. Je suis déjà un assez vieux déchet comme ça. Je ne veux pas qu'elle ait encore plus honte de moi. C'est mon métier, sauver des gens, m'occuper de certains cas où la personne est complètement ivre ou dans un monde ailleurs. Maintenant c'est mon tour. Je fais un faible sourire à la brune et je cherche la porte de sortie pour prendre l'air, avoir du frais sur ma tête et rester en paix si l'envie de vomir me vient brusquement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quest'è il fiore del partigiano, morto per la libertà.

» Date d'inscription : 20/04/2018
» Messages : 2001
» Pseudo : atramento. (marine)
» Avatar : nina perfect dobrev.
» Âge : twenty-six y.o.
() message posté Jeu 30 Aoû - 22:51 par Sixteen L. Wellins
— ancora tu.
@Theo Alimanesco
Il n’avait pas l’air très bien. Et moi je l’observais, à la fois inquiète et mitigée. Il n’allait pas vomir sur mes chaussures quand même ? Ça serait le pompon. « Visiblement oui. » J’arquais un sourcil alors que j’attrapais le verre qu’il avait dans la main et que je le posais sur l’îlot central de la cuisine dans laquelle nous nous trouvions. « Tu sais... T’a pas l’air très bien... » Mais quelle perspicacité Sixteen. Je secouais négativement la tête, ça, il avait déjà pu le constater par lui-même. Je me maudissais alors intérieurement, essayant de l’approcher. « Tu m'excuses mais, j'vais prendre un peu l'air. » Cash. C’est à ce moment-là qu’il tourne le dos. « Eh ! Theo ! » Je m’avançais rapidement vers lui, attrapa sa main et l’entraina à l’arrière de la maison, le faisant sortir de cet endroit. Il avait peut-être envie d’être seul mais je m’en fichais. Je n’allais pas le laisser dans cet état, sûrement parce que je me faisais du souci pour lui. « Voilà. » Je m’aperçois à ce moment que je tiens toujours sa main dans la mienne, baissant mon regard vers celle-ci, je lui lâche la main rapidement et particulièrement gênée de la situation. « Tu... » Je détourne le regard et inspire profondément. « Tu as besoin de quelque chose ? » Je me tourne de nouveau vers lui et plonge mes yeux dans les siens. C'était un moyen de lui montrer que j'étais là pour lui s'il avait besoin de quoi que ce soit. Peut-être qu'il allait m'envoyer bouler ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 337
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Ven 31 Aoû - 0:26 par Theo Alimanesco
Je suis ridiculement ridicule. Cela ne m'arrive jamais ce genre de chose. Je suis toujours contre ce genre de truc, la drogue, les délires. J'ai trente ans quoi, je suis plus un gamin de dix-huit ans qui fait des expériences en cachette. Et comme c'est la première fois que j'ai ça, j'arrive pas à me gérer. Je laisse planté là la belle Sixteen alors que je viens de lui cracher dessus. Mais elle ne m'abandonne pas. Je sens sa main serrer la mienne et elle m'emmène dans un endroit plus respirable, avec de l'air frais sur le visage. « J'sais pas. Peut-être qu'il faut que je dorme. » vu que ma tête tourne, la meilleure idée pour moi c'est de faire une sieste dans l'herbe comme ça, dans ce beau petit jardin londonien. « ça tourne trop Sixteen. j'te vois en triple. » et ça me fait rire bizarrement. J'en rigole même et la seconde d'après, je lui tourne le dos pour vomir dans l'herbe. Ah, ben voilà. C'est mieux dehors que dedans de toute façon non ? Je me retrouve à genoux et je termine de me vider avant de souffler longuement. « ouais, un verre d'eau, ça serait parfait. » que je dis en crachant une dernière fois. Je suis désolé, mort de honte et complètement exténué. Super, je débarque ici pour mes potes, je le perds, et je me fais remarquer dans le jardin. Cours Theo, cours tant qu'il est temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quest'è il fiore del partigiano, morto per la libertà.

» Date d'inscription : 20/04/2018
» Messages : 2001
» Pseudo : atramento. (marine)
» Avatar : nina perfect dobrev.
» Âge : twenty-six y.o.
() message posté Ven 31 Aoû - 0:39 par Sixteen L. Wellins
— ancora tu.
@Theo Alimanesco
On pouvait dire que j’en avais connue des gueules de bois et que je savais ce que ça faisait. Cette sensation désagréable qui vous prend par les tripes et qui vous supplie de lâcher prise. Certain voyaient ça comme quelque chose de dur, le fait de vomir. Pourquoi ? Parce que peut-être qu’ils n’aimaient tout simplement pas ça. Moi, à l’inverse d’eux, je trouvais que ça avait ses avantages, après on pouvait se sentir un peu mieux. C’est ça qui vous rendez humain. « J'sais pas. Peut-être qu'il faut que je dorme. » Qu’il dorme ? Oui, cela pouvait être une bonne idée, mais ça n’allait certainement pas lui calmer la crise de vomito qu’il était en train d’avoir. « ça tourne trop Sixteen. j'te vois en triple. » Ok, là il est vraiment mal. Super, quelle observation ma belle. Je secoue négativement la tête et il ne lui fallut que quelques secondes pour régurgiter l’alcool qu’il avait dans l’estomac. « ouais, un verre d'eau, ça serait parfait. » J’hochais la tête en signe d’approbation. Même s’il n’était pas face à moi, je me suis dis qu’il le sentirait peut-être. Alors moi, je cours presque jusqu’à la maison à la recherche d’un verre d’eau qui pourrait le soulager. J’ignorais pourquoi j’étais autant impliquée dans sa guérison, mais j’avais ce besoin oppressant de savoir qu’il irait bien. J’arrivais jusqu’à la cuisine, je pris un verre en plastique qui était encore neuf, puis je le remplis d’eau du robinet. C’est à ce moment que Ethan, l’hôte de la soirée s’avança vers moi. « Eh salut Sixteen. Tu viens d’arriver ? » Il m’observait avec insistance, lui aussi était totalement torché. J’arquais un sourcil réprobateur. « J’ai pas le temps Ethan. » Je le contournais puis me dirigea une nouvelle fois jusque dans le jardin où j’avais laissé Theo quelques minutes seul. Je m’approchais de lui et lui tendit le verre d’eau que j’avais dans la main. « Boit. » Oui, c’était un ordre, après tout il fallait qu’il se réhydrate et mon autorité me permettait de cacher mon inquiétude à son sujet. Comment avait-il fini dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 337
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Ven 31 Aoû - 0:52 par Theo Alimanesco
Trop glamour tout ça, heureusement que mon corps a eu le réflexe de tout sortir. Je me sens déjà un peu mieux, bien que j'ai chaud et que mon coeur bat vite. De l'eau, oui, je suis mort de soif. Je reste un moment le cul à terre, loin de mon vomis quand même, et j'attends que Sixteen revienne. Qu'est-ce qu'elle fout ? Cela me parait une éternité. Je ne suis même pas capable de me lever et de marcher, tout de suite, alors je vais devoir attendre seul. Je sursaute presque quand je vois un verre d'eau devant mon nez. « Merci ! » je soupire, bien content qu'elle ne m'ait pas oublié. Je bois le verre d'eau d'une traite et je rince bien ma bouche. Je souffle et je passe ma main dans mes cheveux. « J'aurais pas dû tirer sur ce joint. » comme ça, elle est au courant. Non je n'ai pas trop bu et non je n'ai pas de gastro. C'est juste une sale blanchette quoi. Je la regarde et j'hausse les sourcils. « Allez, va t'amuser. Ne reste pas près de monsieur vomito. Je t'ai déjà craché dessus je te rappelle. » j'ai de l'autodérision à revendre, y'a pas de soucis. De toute façon, même si je voudrais lui plaire, juste ça, sans pousser trop loin, je sais que ce n'est pas possible. Je ne peux pas intéresser une fille comme elle, cette fille si parfaite que tout le monde veut dans sa vie. « En plus je dois surement puer. » disons que je me sens pas du tout frais comme ça. Je transpire, j'ai eu un coup de chaud et puis, j'ai vomis. Elle peut bien se passer de ma compagnie pour ce soir, malheureusement pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quest'è il fiore del partigiano, morto per la libertà.

» Date d'inscription : 20/04/2018
» Messages : 2001
» Pseudo : atramento. (marine)
» Avatar : nina perfect dobrev.
» Âge : twenty-six y.o.
() message posté Ven 31 Aoû - 1:03 par Sixteen L. Wellins
— ancora tu.
@Theo Alimanesco
Une chose était sure. C’est que j’avais cette fâcheuse manie d’être persévérante dans tous ce que je faisais. Probablement une qualité que j’avais acquise grâce à la création de ma chaine YouTube. Enfin, une qualité ou un défaut, tout dépendait dans la situation dans laquelle on pouvait se retrouver. « Merci ! » Bon au moins, il me remercie et cela me réchauffe instantanément le cœur. Au final, je n’étais pas si inutile que ça en soirée, ou du moins je servais à autre chose que de boire jusqu’au coma. « J'aurais pas dû tirer sur ce joint. » Toujours à une certain distance de lui, j’hochais vaguement la tête, imprimant ses mots jusque dans mon cerveau. C’était donc ça qui l’avait rendu malade au point de vomir sur une splendide pelouse. C’était les parents d’Ethan qui seraient ravis une fois rentrés de leur voyage. « Allez, va t'amuser. Ne reste pas près de monsieur vomito. Je t'ai déjà craché dessus je te rappelle. » Je laissais un rire amusé s’échapper de mes lèvres. « Allez, arrête ça vilain petit canard. » Je m’approchais de lui. C’est vrai, pourquoi il tenait autant à ce que je parte m’éclater ? J’étais bien ici avec lui. Une fois arrivée à sa hauteur, je le jauge un instant avec mes yeux, puis je m’assois à côté de lui, à seulement quelques centimètres. Assez pour respecter un périmètre d’espace personnel, mais assez proche pour être dans la zone d’intimité. « En plus je dois surement puer. » « Si tu veux savoir... C’est clair que tu sens pas la rose. » J’haussais les épaules pour appuyer mes dires avec amusement. « Pourquoi tu tiens tant que ça à ce que j’aille m’éclater ? » Je pose mes mains dans l’herbe et détourne le regard de lui. « Après tout, c’est toujours la même chose. Toujours les mêmes soirées et toujours le même résultat. » J’inspirais profondément et ferma les yeux l’espace de quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
a
» Date d'inscription : 10/08/2018
» Messages : 337
» Pseudo : leftovers
» Avatar : bob morley
» Âge : 30 ans et pas encore un poil gris sur le caillou
() message posté Ven 31 Aoû - 1:18 par Theo Alimanesco
Je pensais qu'elle me laisserait là, car honnêtement, c'est ennuyant de s'occuper de quelqu'un à une soirée, ça te la nique complètement. Et surtout, ça te fait désaouler en un rien de temps. Donc j'insiste pour que la brune retourne à l'intérieur, en plus, il fait plus chaud là-bas que près de moi, le cul dans l'herbe. Je ne voudrais pas qu'elle tombe malade, elle aussi. Mais non, elle s'en fout Sixteen, elle se rapproche même de moi et parle comme si de rien n'était. J'affiche une petite moue quand elle me dit que je ne sens pas la rose et je pose ma tête sur mes bras, pliés sur mes genoux. Je la regarde et je réponds : « Parce que y'a rien de plus ennuyant que de rester avec un mec torché toute la soirée. » qu'elle ne me dise pas le contraire, faut pas me prendre pour un con. Je me mords la lèvre et je lève doucement ma tête pour la soutenir avec ma main. Lourde, pourquoi est-ce qu'elle est encore lourde ma tête ? Je lâche un petit rictus surpris. Je ne suis pas sûr de comprendre ce qu'elle veut dire par 'tout le temps la même chose'. « Qu'est-ce que tu veux dire ? » j'ouvre encore les yeux fort fort et je me concentre fort fort aussi pour l'écouter et ne pas m'endormir. Est-ce qu'elle s'ennuie ? Pourtant, elle a l'air super populaire dans le coin, fin, tout le monde l'apprécie, c'est une fêtarde quoi. Le modèle de toutes les filles qui regardent ses vidéos youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Theo Walcott [Arsenal]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» [M] Theo James ∞ LIBRE
» (m) theo james ✈ pris
» Theo Hutchcraft & Bonnie Wright #009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-