Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


it's time for the good times ; pv.rush

avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7470
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Lun 20 Aoû - 1:04 par Abigail E. Reynolds



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Ce n'est pas souvent qu'Abigail a l'occasion de s'enfuir de la vie citadine. Le Samedi est l'une des journées où elle travaille le plus dans la semaine, il est donc difficile pour elle de prévoir des week-end ou de petites échappées hors de Londres. Mais pour cette fois, elle a pris ses dispositions il y a déjà plusieurs semaines. Elle le doit bien à son ami d'enfance, Rush. Ils se voient de moins en moins avec les années, et pourtant c'est l'une des rares personnes qu'Abigail porte sans conditions dans son coeur. Au-delà du fait qu'il lui a toujours énormément plu physiquement, c'est aussi sa personnalité un peu à part qui a conduit Abigail à le garder près d'elle. C'est lui qui a proposé qu'ils se retrouvent tous deux à Brighton. Ni une ni deux, Abigail a prévenu son agent qu'elle bloquait son dernier week-end de l'été, et a réservé les billets de train pour deux. Par fainéantise et parce qu'elle avait envie d'une surprise, elle a laissé le soin à son ami de réserver un hôtel. Ils se sont retrouvés dans le taxi qui les a emmenés à la gare, et après un trajet bien moins conséquent que ce dont Abigail a l'habitude lorsqu'elle voyage pour son travail, sont montés dans un nouveau taxi, entre la gare et leur hôtel, mais cette fois à Brighton. Son sac à main sur les genoux, Abigail tremble presque d'excitation à l'idée de découvrir l'hôtel où Rush a fait leur réservation. "J'ai tellement hâte d'y arriver ! C'était une idée grandiose, ce week-end, j'en avais bien besoin !" déclare-t-elle en regardant son ami, assis de l'autre côté de la banquette, à l'arrière du taxi.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 987
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters.
() message posté Lun 20 Aoû - 23:12 par Rush A. Marvel



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Comme vous le savez, je n’ai pas énormément d’amis, voire pas du tout. Pourtant, il y a tout de même Abigail. Je n’en parle pas forcément car si je commence à en parler, vous le verrez tout de suite : qu’il y a cette forte amitié entre nous. Or, je ne l’assumerais jamais. Que ce soit devant elle ou une autre personne. Elle sait que je l’apprécie, mais jamais je ne lui ai dit ce qu’elle représentait réellement pour moi. Une véritable amie et cela depuis des années maintenant. Plusieurs fois, j’ai pensé à tout foutre en l’air et la baiser. Mais à chaque fois, j’ai écouté l’organe qui gère la circulation de mon sang. Ce putain d’organe.
Cela fait déjà quelques semaines que l’on s’est organisé ce week end. A Brighton. Tous les deux. Elle m’avait même laissé le choix de l’hôtel. Elle me faisait confiance là-dessus. Elle sait très bien que j’ai des petits goûts de luxe et que j’allais choisir un de meilleurs hôtels de la ville. Mais elle connaissait aussi mon côté humoristique. C’est pourquoi notre taxi allait en direction d’un petit hôtel à une étoile. « Et tu ne seras pas déçue ma jolie. » Lorsque je lui dis cela, j’eus réellement envie de rire. Et j’eus un réel fou rire lorsque je vis sa tête une fois que le taxi se stoppa en nous disant qu’on était arrivé. Vieux quartier avec son vieil hôtel. « Désolé… C’était ce qui restait … » Sa tête valait de l’or et je ne regrettais pas d’avoir fait cette blague.
 
(c) DΛNDELION


@Abigail E. Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7470
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Dim 2 Sep - 22:54 par Abigail E. Reynolds



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Abigail sait parfaitement que Rush la connaît bien. C'est même l'une des seules personnes au monde à la connaître de façon aussi poussée. Elle s'attend à ce qu'il ait réservé une somptueuse suite dans un bel hôtel à plus de quatre étoiles. Qu'il ait préparé des activités à faire dans tout Brighton. Qu'il ait sélectionné pour eux de bons petits restaurants... Les yeux du mannequin se posent sur tout ce qui défile par la fenêtre du taxi. Elle a un sourire figé sur ses lèvres. A chaque nouveau panneau indiquant la présence d'un hôtel, elle jette un regard au chauffeur de taxi pour voir s'il amorce une manoeuvre pour s'arrêter... Et enfin, quand il finit par le faire, le sourire d'Abigail disparaît. La rue est authentique, il est clair, mais l'hôtel ne semble pas porter la mention "luxueux". "C'est une blague ?!" demande-t-elle en pivotant sa tête, à la fois en direction de la fenêtre et en direction de Rush. Il lui lance que c'était tout ce qu'il restait. Abigail fulmine, quand Rush semble s'en amuser. "C'est vraiment pas drôle..." grommelle le mannequin en regardant le chauffeur de taxi sortir pour les aider à sortir leurs bagages. "Je te laisse le bénéfice du doute, peut-être qu'à l'intérieur ça sera plus joli !" lance-t-elle en sortant, à son tour, de la voiture. Elle récupère sa valise devant le coffre du taxi. Comme toujours, elle n'a pas réussi à voyager léger, et c'est un gros bagage qu'elle va devoir se trimballer dans un hôtel qu'elle imagine miteux. "J'aurais dû réserver moi..." se plaint-elle, apeurée à l'idée d'entrer dans la bâtisse. Quand Rush a lui aussi récupéré sa valise et que le taxi s'en va, ils se mettent à marcher en direction des portes. "C'est franchement pas drôle, tu sais," reproche Abigail à son ami.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 987
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters.
() message posté Ven 28 Sep - 17:40 par Rush A. Marvel



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Abigail devait savoir que c’était une blague que je lui faisais là. Mais en même temps, je peux être très convaincant que je comprends pourquoi elle me croit à cet instant précis. Elle me demanda si c’était une blague. J’hochais la tête, de gauche à droite, pour bien qu’elle comprenne que c’était ici que nous allions passer le week end. Je ne dis rien de plus, de telle sorte à ce qu’elle voit que je me sentais vraiment mal suite à cette réservation. « J’aurais aimé que ce soit une blague… » Heureusement que s’en était une. Bon, si ça ne l’avait pas été, je me serais vu obligé d’annuler ce week end. Je préfère rester chez moi plutôt que de venir dans un tel hôtel. « Il faut croire que tout le monde commence à avoir des gouts luxueux ! » Je ne rajoutais rien de plus. On sortit du taxi, pour enfin prendre nos bagages, par nos propres mains. Car évidemment, ils n’avaient pas de services voituriers ici. Je pris la valise d’Abi. « Laisse moi me faire pardonner en prenant au moins ta valise. » En la portant, je la regardais. « Je ne savais pas qu’on partait pour un mois. » Ah les filles… Je me mis à rire au plus profond de moi-même lorsqu’elle s’imagina qu’à l’intérieur ça pouvait être plus joli… Si seulement. Ce n’est pas pour rien que j’avais choisi cet hôtel. Il me paraissait être le plus hideux de tous. « T’as raison ! Tes seins auraient peut-être mieux marché sur les hommes … Moi j’ai essayé, mais à croire qu’il n’y a pas de gays dans cette ville. » Je ne savais pas encore à quel moment j’allais lui annoncer que c’était une blague. Mais pour le moment, on entra dans le hall de l’hôtel. Je regardais Abi et j’eus l’impression de voir ses yeux rempli de larmes. « Bon ok t’a gagné ! C’était une blague. Ne pleure pas. » Et avant même qu’elle puisse dire quoique ce soit, on sortit aussi vite de cet hôtel. Le nôtre était à dix minutes de marche. Nous y sommes donc allés à pied. Une fois devant The Claremont, je souriais. « Et voilà ! » Et pour le coup, ça changeait réellement de l’autre hôtel. Pas photo.
 
(c) DΛNDELION


@Abigail E. Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7470
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Jeu 4 Oct - 22:02 par Abigail E. Reynolds



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
En voyant la bâtisse devant laquelle le taxi les a arrêtés après un voyage depuis l'aéroport de Brighton, Abigail pense à deux solutions. Soit Rush a brûlé quelques uns de ses neurones lors d'une fête, soit il a voulu lui faire une blague. "On aurait peut-être dû s'y prendre plus tôt, alors. Ou réserver pour un autre week-end, je sais pas..." réfléchit Abigail à haute voix en ouvrant la portière du taxi. Rush propose de lui prendre sa valise, elle acquiesce sans trop lui prêter attention, bien trop occupée à accabler son ami de reproches dans ses pensées. Jusqu'à ce qu'il se moque d'elle... Abigail réagit au quart de tour, comme à son habitude. "Evidemment, il faut bien compenser votre manque d'organisation flagrant !" raille-t-elle non sans un sourire taquin. Ils marchent tous deux vers l'entrée du bâtiment, Abigail se demandant déjà de quelle manière elle va pouvoir pendre ses vêtements de marque, certaine qu'il y a ni dressing ni cintres dans les chambres. Elle a toujours ce petit espoir que l'intérieur sera plus appréciable que l'extérieur... mais elle dépérit vite en s'apercevant que ce n'est absolument pas le cas. Les yeux pleins de larmes devant ce désastreux inconvénient, elle se tourne vers Rush, le suppliant du regard de l'emmener ailleurs coûte que coûte. Il finit par lui annoncer que c'était effectivement une blague, et Abigail n'a même pas le temps d'afficher une mine choquée qu'ils se trouvent déjà sur le trottoir. "Oh toi, si t'étais pas si mignon..." prévient-elle en emboîtant son pas dans la rue. En y réfléchissant bien, Abigail se dit que Rush n'aurait jamais pu lui faire un coup pareil. Il connaît trop bien ses goûts luxueux, et son horreur du cheap. Malgré ses talons, Abigail n'est pas gênée par la marche qu'ils doivent effectuer jusqu'au véritable hôtel dans lequel ils vont séjourner. Elle n'a même pas à porter sa valise, aucune raison de se plaindre, donc. Lorsqu'ils arrivent à destination, elle se met à sourire, et lâche un soupir de soulagement. "On est quand même mieux ici..." souffle-t-elle lorsque le portier se précipite pour récupérer des mains de Rush leurs deux valises. Il les invite à le suivre à l'intérieur de l'hôtel, ce que les deux acolytes ne tardent pas à faire après une accolade de pardon. "Alors, une ou deux chambres ? Une suite à deux chambres ? Je veux tout savoir !" demande Abigail lorsqu'ils pénètrent dans le magnifique hall d'hôtel, qui n'a rien à voir avec celui du premier hôtel, principal acteur de la blague de Rush. Pendant qu'ils se dirigent vers la réception, Abigail jette un oeil discret au portier qui vient de confier leurs bagages à un autre employé, qui est en train de les disposer sur un chariot argenté.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 987
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters.
() message posté Ven 12 Oct - 14:30 par Rush A. Marvel



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Il est rare que je sorte de Londres. Je ne suis pas vraiment le genre de mec qui soit aventureux. J’aime mon petit train quotidien ainsi que ma ville. Alors que je pourrais très bien voyager à travers le monde, avec l’argent que j’ai, seulement  ça ne me dit rien. Certaines personnes adorent ça : découvrir de nouvelles villes et pays, ainsi que des cultures. Moi, pour l’instant, ça ne me dit pas grand-chose. En revanche, pour Abigail, j’avais fait l’exception. Bon, il faut dire que Brighton n’est pas non plus très loin de Londres. Et c’était ce qui était le plus proche, pour profiter tout de même un peu de la mer. En Angleterre, nous n’avons pas forcément le beau temps toute l’année, alors c’est vrai qu’il s’agit d’une bonne idée de profiter du paysage que notre pays peut nous offrir dès qu’il fait un tant soit peu beau.

Je ne suis pas non plus le genre de mec qui soit rigolo. Mais j’avais tout de même eu envie de faire une petite blague à Abigail. Décidemment cette fille est une des rares à me faire sortir de ma zone de confort. Mais pas jusqu’au point à séjourner dans l’hôtel le plus miteux de la ville, voire peut-être de la région, je n’en sais trop rien à vrai dire. Et je ne souhaitais pas en savoir plus. Y avoir mis les pieds était déjà beaucoup trop. Je souris lorsqu’elle me dit que j’étais mignon, sans en dire plus. Quant à elle, elle n’était pas mignonne. Non. Elle est magnifique, sublime. Resplendissante même. Elle serait parfaite si elle n’était pas comme moi. Jolie mais avec un caractère très pourri de l’intérieur. Et c’est pourquoi on s’entend aussi bien. On arrive plus ou moins à se comprendre.

Une fois dans le hall de l’hôtel, je pu respirer l’air du luxe. Ah ce que ça faisait du bien. « Je ne te le fais pas dire. » Même le personnel était plus joli. En même temps avec le salaire qu’ils doivent avoir, ils ont l’argent pour être beaux. Contrairement au personnel de l’hôtel sujet de la blague. « Tu rigoles ? C’est une suite avec seulement un lit double. » Non, je n’avais pas été radin. Car au contraire il s’agissait de la plus chère des chambres. Seulement, pourquoi faire chambre à part ? Je suis venu ici pour profiter avec Abigail et ce n’est pas pour qu’on soit séparé par une chambre. Non, je souhaitais que l’on soit le plus proche possible… « Prête à voir notre chambre ? » Un jeune homme nous fit signe de le suivre. Il s’agissait de la suite au dernier étage. Dernier étage allait peut-être signifier : très joli panoramique. Mais à aucun moment je ne m’attendais à ce que l’on vit. Une fois dans la chambre, je vis des roses sur le lit, en forme de cœur et avec inscrit « félicitations ». Du champagne sur une petite table. Le jeune homme partit, souhaitant surement nous laisser en privé. Je m’approchais de la bouteille de champagne. Il y avait un petit mot avec. « En ce merveilleux jour, nous vous adressons nos sincères félicitations et tous nos vœux de bonheur. Vive les mariés. » Oups. Je montrais le mot à Abigail en rigolant. « Promis ce n’est pas encore une blague de ma part. »

 
(c) DΛNDELION


@Abigail E. Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7470
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Sam 27 Oct - 11:39 par Abigail E. Reynolds



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Abigail ne peut s'empêcher d'avoir un sourire taquin quand Rush lui annonce qu'il n'a pas réservé deux chambres ni une suite à deux pièces mais bien une seule suite, avec un seul lit double. Elle ne s'attend pas à grand chose, simplement à pouvoir profiter pleinement de son ami, en étant le plus proche de lui. Ce n'est pas comme s'ils n'avaient pas l'habitude, après tout, depuis toutes ces années ! "Prête," répond-elle alors qu'elle emboîte le pas d'un employé ainsi que celui de Rush, en direction des ascenseurs. La cabine monte pendant ce qui semble à Abigail être une éternité. La suite doit se trouver parmi les derniers étages de l'hôtel... Elle sent qu'elle ne va pas être déçue. Quand ils arrivent à destination au dernier étage donc, l'ascenseur voisin de celui qu'ils viennent s'emprunter s'ouvre à son tour sur l'employé monté avec le chariot des bagages. Il les accompagne jusqu'à la porte au bout du couloir joliment décoré, et comme elle s' y attendait, Abigail a le souffle coupé. A force de voyager, elle a l'habitude de voir des hôtels tous plus beaux les uns que les autres, mais celui-ci est particulièrement à son goût. Les bagages déposés, les deux employés s'en vont sans un mot, fermant la porte de la suite derrière eux. Foulant doucement la moquette de ses talons, Abigail fait le tour de la pièce principale, en direction du grand balcon. A ce qu'elle peut en voir en s'approchant, ils disposent d'une terrasse panoramique. Et... d'un jacuzzi. Heureusement qu'elle a pensé à prendre l'un de ses maillots de bain... Abigail en prévoit toujours au minimum un, au cas où un spa se trouverait dans l'hôtel où elle se rend. Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la porte-fenêtre vitrée, elle entend Rush rire, quelque part dans la suite. Elle le rejoint dans ce qui ressemble à la chambre, et le mannequin se met à rire elle aussi. "Ca aurait été la plus marrante des deux, en tout cas, si c'en était une de ta part..." lance-t-elle en s'emparant du petit mot que lui tend Rush. Etant donné qu'il a réservé la plus grande des suites pour deux personnes, les employés ont dû penser qu'il s'agissait d'un couple de jeunes mariés voulant s'offrir une lune de miel à Brighton... Mauvaise pioche. "On prendra les pétales des roses pour les mettre dans le jacuzzi qui se trouve sur la terrasse," propose Abigail en ouvrant la porte de la salle de bains. Elle y découvre une énorme baignoire à bulles ainsi qu'une douche à l'italienne. La salle de bains est aussi fabuleuse que le reste. Il y a même un dressing, donnant sur le pan de mur opposé de la chambre. "Tu t'es vraiment pas foutu de moi," commente-t-elle en donnant un doux coup de poing dans l'épaule de Rush en repassant près de lui afin d'aller chercher sa valise. "Ouvre donc le champagne, qu'on trinque à ce week-end !" lance Abigail depuis le salon. Elle récupère sa valise ainsi que celle de Rush en prenant bien garde à ne pas se tordre la cheville avec ses talons sous le poids des deux valises, puis elle les emmène vers le dressing avant de se jeter sur le lit, remerciant au passage Rush qui lui tend une flûte remplie de la boisson préférée du mannequin. "Qu'allons-nous faire cet après-midi, très cher ?" fait-elle en tendant sa flûte au-dessus d'elle afin de trinquer avec Rush.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 987
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters.
() message posté Sam 27 Oct - 18:34 par Rush A. Marvel



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Nous étions enfin prêts à voir la suite que je nous avais réservée. Dans le vrai hôtel que j’avais choisi. Je savais déjà que ça allait plaire à Abigail. Depuis le temps, je la connais et je sais ce qu’elle aime et ce qui la rend heureuse. Une fois dans l’ascenseur, j’étais même plutôt impatient de voir la réaction d’Abi lorsqu’elle verrait la suite. Etant celui qui avait réservé la chambre, je savais ce que la chambre nous réservait. Mais même en le sachant, j’étais surpris par celle-ci. « Oh fais voir le jacuzzi !!! » Je savais qu’il y en avait un, mais je souhaitais le voir de mes propres yeux. Et une fois devant, je ne fus pas déçu. C’était grandiose ! « C’est parfait! » Me dis-je à moi-même. Pendant qu’Abigail continuait de découvrir la chambre. Une fois sortie de la salle de bain, elle me dit que je ne m’étais pas foutu d’elle. Je me mis à rire. « Tu me connais. Tu sais que je ne fais rien à moitié. » Je savais qu’elle allait aimer. Mais tant qu’on n’y était pas, j’avais peur d’être tout de même déçu. Il y a énormément d’hôtels qui vendent du rêve et une fois sur place, on est déçu. Mais là ce n’était pas le cas. Oh non. Je nous voyais déjà pleinement profiter de cette suite. Y rester toute la journée et soirée. Sans même sortir. A commander avec le room service. Ça allait être un week end parfait.

Et pour le commencer, Abigail me demanda, ou plutôt m’ordonna très gentiment d’ouvrir le champagne. « A tes ordres mademoiselle. » Je pris donc la bouteille de champagne que j’ouvris tout de suite. Mon amie s’installa sur le lit. Je la rejoignis par la suite, mais avec les deux flutes de champagne. Je lui en donnais une. « A notre week end. » Je la regardais, pour ensuite rajouter « Et à notre amitié. » Ma seule et vraie amie pour le moment. « Je t’aurais bien dis qu’on aurait pu se balader … mais avec une telle chambre… Ça donne tellement envie de rester … » Donc oui si je m’écoutais, je resterais dans la chambre. Mais je préférais voir avant ce qu’en pensait Abigail. Après tout, je connais déjà la ville de Brighton. Cela ne me rendrait pas triste de ne pas sortir.


 
(c) DΛNDELION


@Abigail E. Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 7470
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Jeu 8 Nov - 10:57 par Abigail E. Reynolds



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
Abigail se met à rire quand Rush lui demande de lui faire voir le jacuzzi. Elle s'est dit que puisque c'est lui qui a réservé la chambre, il aurait forcément dû le savoir ! "Evidemment, en te précipitant dans la chambre tu n'aurais pas pu voir ce qui est à notre disposition sur la terrasse !" commente-t-elle toujours dans un rire en allant vers la salle de bains pour en voir la composition. Pendant qu'elle en regarde l'intérieur, elle entend Rush se déplacer vers le grand salon, et revenir quelques instants plus tard, l'air encore plus ravi, riant de la remarque de son amie de longue date. "Oui, tu n'aurais par exemple pas pu directement me montrer l'hôtel, tu as préféré me faire une blague !" rappelle-t-elle d'une voix douce et pourtant moqueuse. Une fois les deux valises ramenées par ses soins jusqu'au dressing, Abigail peut aisément se jeter sur le lit et attraper la flûte de champagne que lui tend Rush, l'incitant à trinquer avec elle avant de boire. Rush propose modestement de trinquer à leur amitié, ainsi qu'à ce week-end. Les verres tintent l'un contre l'autre, et Abigail savoure le délicieux champagne que les employés de l'hôtel leur ont laissé, tout en triturant un pétale de rose alors que Rush lui donne ses idées d'activités. "On peut sortir au restaurant ce soir, si ça te dit, et profiter du jacuzzi pour le reste de l'après-midi... A moins qu'on se fasse livrer un repas et qu'on reste en maillots de bain comme de bons gros vacanciers ridicules !" lance-t-elle en riant avant de se relever précautionneusement pour se diriger vers le dressing. Elle pose au passage son verre sur la table de nuit, et attrape peu après sa valise pour l'ouvrir. "Heureusement que je prévois tout et que j'ai emporté un maillot de bain ! C'est ton cas, au moins ? Je ne veux pas avoir à faire face à des horreurs !" charrie-t-elle depuis le dressing, invitant ainsi Rush à venir l'accompagner pour qu'il vide aussi sa valise. Il tient sûrement tout autant à ses affaires qu'Abigail, qui a du mal à se concentrer sur autre chose quand elle sait que ses jolis vêtements sont enfermés de façon compacte dans un très petit contenant.

 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 987
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters.
() message posté Mar 13 Nov - 18:02 par Rush A. Marvel



it's time for
the good times

rush & abigail

we’ll together leave our footprints out upon the virgin snow.
J’avoue que lorsque j’ai réservé je n’ai pas forcément regardé la composition de la chambre. J’ai surtout regardé la localisation, la note de l’hôtel ainsi que la vue des chambres. J’ai aussi regardé ce que proposait l’hôtel, comme par exemple un spa, une piscine et un super bar. Mais pour le reste, je n’ai pas fait plus attention. Mais le jacuzzi est un vrai gros plus. Décidemment, j’ai fait le meilleur choix possible. [color=#FC8435]« Je comptais sur toi pour passer au peigne fin la chambre, tu le sais très bien. »|/color] Lui dis-je en rigolant. Je la taquinais et elle commence à avoir l’habitude. « Ca n’aurait pas été marrant sinon ! » Rajoutais-je. Puis passer de la médiocrité à du luxe, ça ne peut que faire plaisir. Ainsi on profitait encore plus de l’hôtel que j’avais réservé. On pouvait ainsi se dire qu’on a vraiment de la chance d’être ici.

Une fois tous les deux sur lit, on trinqua à notre amitié ainsi qu’à ce week end qui promettait. On se mit alors à parler de notre programme du week end. Comme je venais de lui dire, la chambre ne donne qu’une seule envie : y rester et ne pas en sortir. « Il parait que le room service est excellent ! » Ah oui, j’avais aussi fait attention à cela lors de ma réservation. Etre dans notre petite bulle le temps d’un week end, ça me plaisait bien. Au pire, on pourra revenir sur Brighton un autre jour, et cette fois-ci dans le but de visiter la petite ville. « Un petit bain de minuit ça ne te dit pas ? » Bon pour tout dire, moi je l’avais oublié mon maillot de bain. Même si je savais qu’il y avait une piscine dans l’hôtel, je l’avais pourtant habillé. Disons que j’avais fait ma valise au dernier moment. Quel boulet. Je rejoignis Abi et me mit à ranger mes affaires avec les siennes. « Promis, tu aimeras ce que tu verras. » Lui dis-je en la poussant légèrement avec l’épaule. Je faisais référence à mon corps nu dans le jacuzzi.



 
(c) DΛNDELION


@Abigail E. Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Autres Régions :: Brighton
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-