Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


Une envie de se défouler. (Libre)

avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 60
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Sam 1 Sep - 14:34 par Lexie McDouglas
Une envie de se défouler
Ce soir-là, j’avais décidé de sortir. Aucune de mes copines n’étaient disponible mais tant pis. J’avais pas mal de pression au travail en ce moment et ma fille faisait ses dents. Par conséquent, je ne dormais pas beaucoup et j’étais un peu sur les nerfs. J’avais donc décidé de sortir en boite de nuit afin d ‘évacuer un peu la pression. Pour se faire, j’avais demandé à ma baby Sitter attitrée si elle pouvait garder Lana. Elle avait dit oui sans hésiter. Comme je ne savais pas à quelle heure j’allais rentrer, je l’avais généreusement payée pour que ma fille reste dormir chez elle. Je pourrais ainsi m’amuser sans avoir besoin de regarder ma montre en me disant que je devais rentrer.

Il n’est pas évident de draguer quand on est maman célibataire, cette situation a tendance à faire fuir les hommes et non à les attirer. Je sais que ce n’est pas très gentil mais en général, j’évite de dire que je suis une maman. Ma vie privée ne regarde personne et encore moins une histoire d’un soir. Car oui, ce n’’est pas parce que je suis maman que je n’ai pas des besoins. Vêtue d’une jolie robe noire qui épouse bien les formes de mon corps et d’une jolie paire d’escarpins, je file en direction de la boîte de nuit. La file d’attente est déjà pas mal longues mais j’ai la chance que ce soir ce soit gratuit pout nous les filles, alors autant dire que ça motive à patienter.

Une fois entrée, je vais directement au bar me commander un verre de martini blanc. J’adore cette boisson. Je m’assoie ensuite sur un tabouret et je regarde un peu au tour de moi en prenant le soin de croiser les jambes. Quand on a une robe courte, c’est plus prudent. Mais pour le moment, je ne vois rien d’intéressant. J’espère au moins que la musique sera bonne, car si je ne peux pas draguer ni me faire draguer, la soirée va vraiment être longue. Je bois une nouvelle gorgée de mon verre et je pense à Lucian. Je sais, c’est idiot, on est plus ensemble, mais ça été le grand amour de ma vie et  parfois, je dois bien avouer que ce dernier me manque. Ma fille posera des questions sur son père et je vais devoir lui répondre en toute franchise. Mais comment lui dire que son père a fait de la prison ? Bon, il faut que j’arrête de me poser des questions, je suis ici pour m’amuser et non pas pour rendre mal. De plus en plus de personnes entrent et le DJ met de la bonne musique. Dieu merci ! Je pose mon verre sur le bar et je vais sur la piste de danse pour me défouler un peu.  Je ris discrètement en voyant une fille qui essaie de danser avec ses talons. Je dirai que c’est la première fois qu’elle en porte vu comment elle galère la pauvre.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 30/10/2018
» Messages : 31
» Avatar : Marlon Teixeira
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : --
() message posté Lun 5 Nov - 16:47 par Yoann Clement

   
Envie de se défouler.

   
Yoann & Lexie
Incroyable, mais cela m’arrive en de rares occasions : Je ne suis pas sur le point de passer ma soirée à travailler. Pourtant ce n’est pas par manque de rencontres sportives à couvrir, c’est simplement que la direction m’oblige à prendre mes jours de congés restants et aussi que j’ai décidé de laisser un peu plus de case vides dans mon emploi du temps pour m’accorder du temps libre. J’ai passé trop de temps à laisser le travail empiéter sur tout le reste, il est temps d’essayer de changer petit à petit. Pour cette soirée, aucun de mes amis n’était disponible pour sortir et il était bien sur exclu de s’approcher d’un stade. Alors j’ai opté pour une soirée en boite de nuit. Ce n’est pas que j’apprécie spécialement de danser sur de la musique au milieu de plein d’autre gens, mais je sais que ça reste un endroit propice pour faire quelques rencontres.
Un peu plus tôt dans la soirée, j’ai choisi de prendre dans ma penderie une chemise blanche pour accompagner le pantalon noir que j’avais enfilé quelques minutes plus tôt. J’avais coiffé un peu mes cheveux avec de la cire sans en abuser, histoire que je n’ai pas l’air de sortir de mon trou avec mes cheveux en bataille. Mon habituelle montre au poignet gauche et des chaussures en cuir gris pour accompagner le tout, avant que je n’enfile ma veste pour partir.

Une fois à l’intérieur, je suis resté quelques instants assis sur une banquette pour observer un peu les environs et me mettre petit à petit dans l’ambiance. Le premier verre, je le garde pour plus tard, une fois que j’aurai commencé à danser et que la soif viendra se faire sentir. D’ailleurs, le DJ passe quelques musiques que j’apprécie et il est donc temps pour moi de me jeter à l’eau. Approchant de la piste de danse, où une foule de personne se trémousse déjà, j’entre peu à peu dans ma soirée, au rythme de la musique qui anime les lieux et la foule.

Etant claustrophobe, j’ai un peu de mal au milieu de cette foule de personnes qui dansent presque collées les unes aux autres. Néanmoins cela reste un bon moyen de combattre cette phobie que de s’y confronter. Près de moi, une femme danse en luttant pour garder l’équilibre sur ses hauts talons. Chancelante à mesure que ses chevilles essayaient de la stabiliser, l’inévitable se produit lorsqu’elle tombe sur une des personnes qui dansait entre elle et moi. Cela ne manque pas de faire comme un effet de domino et voilà qu’à mon tour je perds l’équilibre mais parviens à me rattraper en reculant de quelques pas. Dans ma manœuvre, je sens bien vite que j’ai légèrement bousculé quelqu’un. Ce n’est qu’en me retourna pour m’excuser que je remarque qu’il s’agit d’une femme.
« Oh, excusez-moi, j’ai bien failli tomber à mon tour et vous faire tomber vous aussi… Je ne vous ai pas fait mal au moins ? » dis-je alors en essayant de me faire entendre malgré la musique assez forte..
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 60
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Dim 11 Nov - 13:59 par Lexie McDouglas
Une envie de se défouler
Il commençait à y avoir de plus en plus de monde et je décidais de me rendre au bar avant que ce dernier ne soit prit d’assaut. Car quand il y a trop de monde, les gens se poussent et deviennent limite agressive. Je suis très admirative envers les barmans qui arrivent à garder leur calme dans ce genre de situation. Je commandais donc ma boisson préférée, un Mojito et je retournais en direction de la piste de danse. La jeune femme qui avait galéré avec ses hauts talons avait fini par déclarer forfait et était partie s’asseoir. Comme je la comprenais… Car si c’était vraiment la première fois qu’elle en portait, une telle hauteur avait été un peu ambitieux pour une première sortie.

J’adorais l’ambiance qui régnait dans cette boîte de nuit. Ce soir-là, ils avaient mit des écrans géants afin de passer les clips en même temps que les chansons. Lorsqu’un de mes morceaux préférés passa, je me retournais afin me de retrouver fasse à l’écran. J’étais tellement prise par la musique, que je ne remarquais pas qu’un homme était en train de perdre l’équilibre. Ce dernier me bouscula, renversant pratiquement la totalité de mon verre au sol. Je me retournais prête à l’incendier car des gros lourds, il y en avait plein dans ce genre d’endroit. Mais ce dernier s’excusa tout de suite. Ma colère fondit comme neige au soleil. Non seulement il venait de s’excuser, mais en plus, il était joli garçon. Je lui fis un joli sourire.  « Ce n’est pas grave, mais vous me devez un verre. »

C’était rare de rencontrer des garçons polit et beaux garçons en même temps, alors, je ne comptais pas le laisser filer. Je ne disais jamais que j’étais maman célibataire car la plus part du temps, ça les faisait tous fuir… Je ne comprenais pas pourquoi la plupart des hommes avaient aussi peur des enfants. Ce ne sont pas des monstres pourtant. Ce sont juste des petits êtres qui ont besoin d’amour et d’attention. Mais je ne devais pas mettre la charrue avant les bœufs. Je me penchais vers lui afin qu’il m’entende  car la musique était quand même un peu forte. J’adorais son parfum.  « Je m’appelle Lexie. » Je ne savais pas s’il était venue seul ou accompagné, mais je n’allais pas tarder à être fixé. Car s’il était ici avec une fille, cette dernière n’allait pas tarder à me sauter dessus afin de me dire de ne pas y toucher. Personnellement, c’est ce que je ferai sans hésiter.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 30/10/2018
» Messages : 31
» Avatar : Marlon Teixeira
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : --
() message posté Lun 12 Nov - 16:39 par Yoann Clement

   
Envie de se défouler.

   
Yoann & Lexie
Mon attention s’était immédiatement focalisée sur la jeune femme, et notamment sur son état de santé. En effet, une boule au ventre m’avait envahi le ventre lorsque je me suis retourné, de peur d’avoir causé une quelconque blessure, même si cela restait totalement involontaire. C’était peut-être rare comme réaction, étant donné que ceux qui m’avaient bousculé moi, ne s’étaient semble-t-il pas préoccupé le moins du monde de mon cas. Sans doute étaient-ils tous déjà trop imbibés pour se rendre compte des conséquences de leurs gestes…
Le soulagement m’envahit à l’instant ou la jeune femme me répondit avec un sourire aux lèvres que ce n’était pas grave et que je lui devais malgré tout un verre. Un sourire s’afficha alors sur mon visage en réponse à cette dernière phrase, tandis que je remarquai effectivement que presque tout le contenu de son verre était désormais renversé sur la piste de danse. Cela ne semblait d’ailleurs pas déranger plus que ça les autres personnes qui n’hésitaient pas à piétiner la flaque au sol, au risque de glisser et de tomber vraiment cette fois…
La musique était très forte, et cette fois ce fut la jeune femme qui se pencha en ma direction pour se faire entendre et m’annoncer son charmant prénom : Lexie. Restant moi aussi près d’elle pour me faire entendre dans ce brouhaha, je répondis : « Enchanté Lexie, moi c’est Yoann ! Et pour le verre, c’est avec plaisir ». Un prénom parfois difficile à prononcer pour les Anglais, mais surtout lorsqu’ils essayent de le lire en fait. La musique autour de nous avait changée et était devenue presque agressive à mes oreilles. Même en hurlant, je n’étais pas certain de pouvoir me faire entendre. Il était peut-être temps d’aller le boire ce verre que j’avais promis quelques instants plus tôt.
Alors, plutôt que de m’égosiller pour inviter la jolie blonde à me suivre jusqu’au bar, je lui saisis délicatement la main pour la tirer hors de cette piste et de ce vacarme. J’espère que mon geste ne sera pas mal interprété, ni mal prit par Lexie, à qui j’avais pris soin d’adresser un sourire et un signe de tête pour lui faire comprendre mon but : aller boire se verre ! Une fois sortis de la piste, le calme revint à mes oreilles encore sonnées. Deux tabourets de bars nous tendaient les bras et je lâchai alors la main de la jeune femme. « Je penses que nous serons mieux ici… » Dis-je en jetant un coup d’œil sur la piste de danse désormais déchainée. Reportant mon regard sombre sur Lexie, je lui adressai un sourire légèrement embarrassé pour lui demander : « Qu’est-ce que je vous offre à boire ? »
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 60
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Lun 12 Nov - 23:10 par Lexie McDouglas
Une envie de se défouler
Il avait accepté mon invitation et c’était tant mieux. Preuve que la galanterie existait encore dans ce monde. C’était une chose qui se faisait tellement rare de nos jours, alors je comptais bien en profiter.  Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il me prenne par la main mais ça ne me dérangea pas du tout. Je sentis une décharge agréable traverser mon corps. Mais je me disais que je devais très probablement me faire des idées. Je ne pouvais pas être attirée par un homme en aussi peu de temps. Si ? J’aimais bien son prénom et j’adorais son sourire. J’avais hâte de faire plus ample connaissance avec lui.
Par miracle, il réussit à nous trouver deux places assises loin de la musique qui commençait vraiment à être trop fort pour moi. Pour moi ce n’était pas de la musique, c’était du bruit…
« Oui, je suis tout à fait d’accord avec vous. » Je prenais place sur le tabouret et j’attendais qu’il fasse pareil. Je prenais le soin de croiser mes jambes car j’avais mit une robe relativement courte qui avait cette fâcheuse tendance à remonter au moment où je ne m’y attendais pas. « Je prendrai un Mojito s’il vous plait. » Je ne pouvais pas m’empêcher de le fixer. Je le trouvais vraiment charmant personnellement.

J’attendais patiemment qu’il nous rapporte nos verres. Je ne pouvais m’empêcher de regarder très vite fait mon portable. Je savais que ma fille était en sécurité avec sa nourrice et qu’elle ne risquait rien, mais toute maman normalement constituée ne peut pas s’empêcher de ressentir de l’inquiétude. J’avais un sms mais je me consolais en me disant que si ça avait été grave, ils auraient été plus nombreux. S’il y avait eu un souci.  J’ouvrais quand même le message avant que Yoann ne revienne. Cette dernière me disait que ma fille allait très bien et qu’elle n’avait eu aucune difficulté à la mettre au lit. Je souriais et je rangeais mon portable dans mon petit sac. Quand je sortais, je ne me chargeais pas trop. Je prenais juste le strict nécessaire. Tiens, je me demandais de quelle origine pouvait bien être Yoann. Ce prénom n’était pas très commun. J’aurai tout le loisir de lui poser la question d’ailleurs. Je jetais un œil en direction de la piste de danse où tout le monde avait l’air de bien s’amuser. Ceci dit, j’espérais qu’ils allaient nettoyer la piste de danse car je comptais bien y retourner avec Yoann ou seule. Après tout, j’étais venue ici pour m’amuser.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 30/10/2018
» Messages : 31
» Avatar : Marlon Teixeira
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : --
() message posté Mer 14 Nov - 17:36 par Yoann Clement

   
Envie de se défouler.

   
Yoann & Lexie
Lexie semble jeter son dévolu sur un mojito lorsque je lui propose de boire le fameux verre que je lui devais. J’incline alors la tête pour lui signifier que j’ai bien compris avant d’aller voir le barman pour lui passer commande. De mon côté, je ne sais pas trop ce que je vais boire. Certainement pas un Mojito car je ne suis pas du tout fan de boissons contenant du Rhum. Tandis que je marche, je me décide finalement pour prendre une Caipiroska, à savoir une boisson à base de vodka et de citron verts. Le barman, s’avère finalement être une barmaid et je lui commande donc les deux boissons. Une fois que tout est réglé, je retourne près de la jolie blonde qui attend mon retour assise sur son tabouret de bar.
A cet instant je pense que si je me voyais dans le miroir je ne voudrais pas y croire moi-même. Moi qui suis toujours à fond dans mon travail et qui ne m’accorde que peu de temps pour m’amuser et faire des rencontres, voilà que je suis sur le point d’offrir un verre à une charmante jeune femme, en boite de nuit, sans penser une seule seconde au travail. Il y a du progrès, et pendant que je me rends compte de cette situation, je ne peux repousser ce sentiment de satisfaction que d’être parvenu à lâcher un peu le boulot pour prendre du bon temps.
Sourire aux lèvres, je reviens donc près de Lexie et dépose les deux verres sur le comptoir, avant de prendre place à mon tour sur un tabouret. Quitter la piste avait été un soulagement tant l’ambiance y avait changé avec ce bruit rythmé que certains appellent musique. Je prends alors mon verre et adresse un large sourire à Lexie en disant comme pour trinquer : « A ta santé ! » dis-je simplement en portant le verre à mes lèvres. La fraicheur du cocktail fait un bien fou car je commençais à avoir assez soif depuis que j’avais arrêté de danser au milieu de cette foule. « Alors lexie, qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Avais-je ensuite demandé toujours le sourire aux lèvres. Ce que j’aime dans les rencontres, c’est aussi découvrir l’histoire des autres, ce qu’ils font, ce qui les a menés à faire ses choix, d’où ils viennent etc… De toute façon, je ne suis certainement pas du genre à juger les choix et la vie des autres. Mais c’est toujours intéressant à écouter, et c’est un bon sujet de discussion lorsqu’on rencontre une jeune femme, ne serait-ce que pour faire un peu connaissance et voir si le courant passe bien.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 60
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Sam 17 Nov - 18:29 par Lexie McDouglas
Une envie de se défouler
Yoann revint avec nos verres et je le remerciai lorsqu’il me le tendit. «  A la tienne. » Je lui fis un joli sourire et je bus une gorgée.  Il était absolument parfaitement bien dosé ! Ce qui n’était pas toujours le cas.  Il me demanda ce que je faisais dans la vie. Il m’arrivait parfois de mentir su ma profession car j’avais peur de faire fuir les hommes. C’est ridicule je sais, mais quand je disais que j’avais une fille, la seule chose que j’avais droit c’était à un : je te rappel. Mais bien sûr, ils ne le faisaient pas. Pourquoi les mères célibataires font elles peur à ce point ? Je n’arrive pas à comprendre… Cela dit, je ne cherche même plus à essayer. Alors, ce soir, je décidais de jouer franc jeu, car plus j’y pensais, plus je me disais que j’allais finir seule de toute manière. « Je suis avocate dans le pénal. Et toi ? » J’avais gardé mon sourire et je pris une nouvelle gorgée sans le quitter des yeux.  Je ne sais pas mais il dégageait quelque chose qui me plaisait beaucoup, je ne savais pas expliquer quoi.

Alors s’il me faisait le même coup que les autres hommes que j’avais rencontré jusqu’ici, eh bien tant pis. J’aurai au moins passé un bon moment. Evidemment, je suis une femme, j’ai donc aussi des besoins et je faisais toujours en sorte d’emmener mes coups d’un soir dans un hôtel. Il était absolument hors de questions que ces derniers mettent un orteil dans mon appartement. De un, je ne voulais pas que ma fille les vois, et je ne voulais pas qu’ils pénètrent dans mon intimité ni qu’ils sachent où j’habite. Pour ça, il faudrait plusieurs rendez-vous et que je donne ma confiance et vu comment ça tournait la plupart du temps, c’était mieux comme ça. Je plongeais mon regard dans celui de Yoann. Il était vraiment beau et très gentil au premier abord en tout cas, car quand il a renversé mon verre, il aurait très bien pu s’en foutre et continuer son chemin, mais non. Je la sentais bien cette soirée.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 30/10/2018
» Messages : 31
» Avatar : Marlon Teixeira
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : --
() message posté Hier à 17:54 par Yoann Clement

   
Envie de se défouler.

   
Yoann & Lexie
Ma question posée, je prends une autre gorgée de cet excellent cocktail, où le citron vert est également parfaitement dosé, et où l'on a pas collé des énormes glaçons histoire de gagner du volume pour rentabiliser au maximum la boisson au détriment de sa qualité. J'écoute donc la réponse de Lexie qui me confie donc être avocate dans le pénal. Un métier sans doute très intéressant quoique parfois difficile à assumer lorsque l'on doit assurer la défense d'un coupable.
Ensuite, la belle avocate me demande à mon tour ce que je fais dans la vie. Un sourire alors un peu gêné apparait sur mes lèvres. Très souvent lorsque j'annonce journaliste sportif, ca fait toujours sourire car ce n'est pas considéré comme un métier requérant beaucoup de compétence.Toujours le fameux cliché qui consiste à dire que les gens du milieu sportif sont des écervelés... Et bien que ces choses ne m'atteignent plus et que je me moque complètement de l'opinion des gens, j'ai toujours ce petit réflexe un peu gêné au moment d'annoncer mon métier : « Je suis Journaliste et commentateur sportif sur BBC One. Tu vois le gars qui regarde toujours trop le sport, parce-que c'est son métier mais aussi sa passion... C'est moi ! »

Moi aussi je suis franc jeu et assume totalement ce que je suis. Mais assez parlé de moi, je suis curieux d'en savoir plus sur cette charmante avocate. « Avocate en pénal ! Ce doit être très intéressant... J'ai toujours admiré les plaidoiries chez les avocats !.»  Mais peu importe, nous ne sommes pas là pour nous étaler sur nos métiers respectifs. Pour ma part je suis venu pour me changer un peu les idées et voir si j'arrivais à faire de belles rencontres. « J'imagine donc que tu es quelqu'un d'assez sure de toi et forte de caractère pour exercer ce métier. Défendre quelqu'un devant les tribunaux, ce n'est pas donné à tout le monde ! » Dis-je alors à la jolie blonde d'un regard assez admiratif. D'une manière générale, je trouve toujours très respectable les gens qui vivent pleinement leur métier et s'y épanouissent, et j'espère que c'est le cas pour Lexie qui semble être une femme brillante.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 60
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Hier à 19:54 par Lexie McDouglas
Une envie de se défouler
« C’est vrai ?? Mais c’est génial ! » Très franchement, je trouvais que les personnes qui pouvaient gagner de l’argent en vivant leur passion à fond avaient vraiment de la chance.  Je savais que beaucoup de personnes disaient qu’être journaliste ce n’était pas un métier mais un hobby. Pour moi, ces personnes là n’avaient pas tout compris. Ca devait être des personnes jalouses ou frustrées et il ne fallait pas faire attention. L’important, c’était que Yoann puisse vivre correctement.
Je n’aimais pas vraiment parler de ma profession car la plupart du temps, mes interlocuteurs avaient cette fâcheuse tendance de me prendre pour une intello coincée ou pire, ils commençaient à me parler des soucis qu’ils avaient dans leur vie et me demandaient conseil comme ça, en plein milieu d’une boîte de nuit ou d’un restaurant. Quand ça arrivait, je coupais court à la conversation et soit je changeais de sujet, soit je m’en allais.

« Oui, je suis comme toi, j’aime vraiment beaucoup mon métier et j’ai toujours voulu faire ça. Quand j’étais petite, je m’amusais à faire une salle d’audience avec mes peluches. » Et j’éclatais de rire. C’était vraiment ridicule quand j’y repensais, mais ça me faisait toujours rire et ça me rappelait de bons souvenirs.  Je prenais une nouvelle gorgée de mon verre. J’aimais bien la façon dont il me regardait. J’avais l’impression d’être une personne normale et non pas un animal de foire.  « Oh tu sais, il ne faut pas se fier aux apparences. Mais tu as raison, sans vouloir me jeter des fleurs, je ne suis pas trop mauvaise en plaidoiries. »  J’adorais ça d’ailleurs, avoir tous les regards braquer sur soit, montrer des preuves auxquels certaines personnes ne pensaient pas ou pensaient perdues à jamais voir introuvable. « Mais je ne suis pas ici pour parler travail. Tu viens ici souvent ? » J’avais surtout envie qu’il me parle de lui. Il pensait que j'étais une personne sûr de moi, ce n'était pourtant pas toujours le cas. En revanche, il avait raison sur le fait que j'avais du caractère et que je ne me laissais pas démonter facilement. J'étais sur une affaire de divorce relativement délicate. Un homme très puissant et très connu a fait vivre l'enfer à a femme. Il la considérait vraiment comme un objet et il passait son temps à lui faire du chantage. Il fallait donc que je la sorte rapidement de là car il la frappait assez souvent en plus du reste.Elle s'est mise en couple avec un autre homme et à donc entamer une procédure de divorce. Mais je sais qu'il ne cédera pas aussi facilement. Je devais donc sortir cette chirurgienne très rapidement de cette mauvaise situation mais je ne voulais pas penser à tout ça, c'était pour cette raison que j'avais décidé de sortir ce soir.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Ministry of Sound
» une envie de se détendre ( libre à tous )
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» Obama en chute libre ...
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-