Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


one kiss is all it takes / eleanor (-18)

avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Mer 17 Oct - 18:45 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Roman ne peut que savourer, et il a l’impression que chaque petit détail, chaque partie de sa peau, de son corps, de ses réactions, s’imprime dans sa tête, pour ne probablement jamais en ressortir. Bien loin de la passion aveuglante et sauvage qui les avait guidés l’un vers l’autre la dernière fois, à même son bureau débarrassé de toutes ses feuilles et autre stylos, là il prend son temps. Il prend le temps de lui donner ce plaisir qu’elle réclame en lui présentant sa poitrine, alors même que son érection ne demande qu’à être satisfaite, devenant presque douloureuse. Mais quand il voit les réactions d’Eleanor, il parvient à être patient. Là, elle a encore tous ses vêtements, et il n’est pas encore en elle. Ce n’est pas l’envie qui lui manque pourtant. Moins sauvage, il ne se contente pas de relever sa jupe pour prendre possession d’elle, comme il avait pu le faire dans son bureau. Oh il avait déjà profité de sa poitrine, alors qu’il était en elle. Mais la sensation n’est pas la même ce soir. Et comme il apprécie de voir l’effet qu’il lui fait, de voir son corps tout entier tendre vers lui. Tant et si bien que sa patience en prend un coup, et qu’il la fait basculer pour se retrouver au-dessus d’elle. Son bassin reste collé au sien, son entrejambe prête à prendre ce dont il a envie depuis qu’il a fait un pas dans cet appartement. Depuis plus longtemps même. Il se presse contre elle, pour être sûr qu’il comprenne son impatience. Et lui, il glisse ses mains sous sa jupe, jusqu’à sa culotte, sous laquelle ses doigts jouent un peu. Le tout sans cesser de l’embrasser, toujours avec passion qui a pris le contrôle de son corps entier. Il sent les mains d’Eleanor dans son dos, dans ses cheveux. Elle non plus n’est pas tendre. Et ça lui plaît, ne fait que l’exciter davantage. Ses doigts glissent un peu plus loin, plus proche de son intimité, là où il peut déjà sentir tout l’effet qu’il lui fait. Et quand ce sont les doigts de la brune qui défont son pantalon, il arrête un instant de l’embrasser. Son pantalon arrivé jusqu’à ses genoux, il sent ses doigts froids flirter avec l’élastique de son boxer. Elle l’attire à lui, pour un nouveau baiser passionné. Comme pour faire écho à son propre désir, Roman laisse ses doigts glisser contre l’intimité d’Eleanor, sans pour autant la pénétrer. Une caresse, puis une seconde, ses dents agrippent ses lèvres avant de se séparer de sa bouche, et finalement, il attrape chaque côté du vêtement et le fait descendre sur ses cuisses. Se redresse pour le lui retirer entièrement, ne la laissant vêtue que de cette jupe retroussée sur son bas-ventre. La vision qui se présente à lui le séduit, mais il ne prend pas le temps de la regarder bien longtemps. A nouveau, il revient au-dessus d’elle, l’embrasse. Glisse une main dans le creux de ses reins pour la soulever. Pour venir coller son érection, toujours bien trop prisonnière, contre son entrejambe. Pour se frotter contre elle, pour essayer d’assouvir ce désir qui ne le sera qu’une fois qu’il sera en elle. Et son baiser se fait encore plus passionné, son autre main sur son sein, l’enserrant sans ménagement. La force de son désir ne cesse de le surprendre, et pourtant, il le laisse bien volontiers prendre la parole.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Mer 17 Oct - 22:00 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Il n’y a plus rien de cohérent dans son esprit. Plus aucune pensée pour l’aider à faire les choses correctement. Eleanor se contente d’agir, de laisser son corps la guider et une pulsion aussi. Celle qui l’a amené à l’embrasser en premier, qui a fait qu’elle s’est laissée aller contre lui en premier lieu. Elle est dévorée par l’envie, convoite d’autant plus cet homme qui ne quitte plus son esprit depuis leur première rencontre. Et dieu qu’elle est heureuse qu’ils cèdent enfin. Elle n’aurait pas supporté l’inverse même si elle n’aurait rien dit. Si Roman était vraiment venu pour mettre un terme à tout ça, elle l’aurait laissé faire. Bien sûr, la frustration aurait été importante mais l’obliger à quoi que ce soit, ça ne lui aurait pas ressemblé. Fort heureusement, l’Anglaise n’a pas à y penser. Leurs lèvres se trouvent, ne se quittent plus. Leur langue en font de même, se lient et de délient sous la puissance de leur désir. Elle apprécie les moindres petits détails de cet instant qu’ils partagent, d’autant plus lorsqu’il offre un traitement spécial à sa poitrine. Soupires et gémissements se mélangent, attise le feu qui brûle déjà en elle. Parce qu’elle brûle, Eleanor, elle brûle de tout pour lui et elle voudrait brûler plus encore. Malgré ça, ils prennent leur temps alors même que tout indique qu’ils ne pensent qu’à une seule chose. Allongée sous lui, elle sent d’autant plus son érection contre elle, le poids de sa faim d’elle. Ça la flatte. Qu’elle femme ne le serait pas en voyant tout l’effet qu’elle peut lui faire aussi rapidement ? Et en sachant qu’il ne cesse de penser à elle ? Le dévêtir, c’est l’un des moyens qu’elle a de lui faire comprendre qu’elle est dans le même état. Ce n’est pas fait entièrement. Elle le taquine autant qu’il le fait avec ses doigts toujours plus près de son intimité sans pour autant aller jusqu’au bout. Respiration de plus en plus bruyante, elle tente de la retrouver lorsqu’il la libère et s’occupe de retirer son sous-vêtement mais admire surtout Roman concentré sur ses gestes avant qu’il ne vienne prendre sa bouche d’assaut. Et elle gémit plus encore, son bassin suivant les mouvements de celui du brun. C’est trop pour elle. Trop pour qu’elle soit encore plus patiente qu’elle ne l’a été jusque-là. Ses mains glissent dans son dos, jusqu’au tissu les empêchant encore de s’unir. Tissu qu’elle fait glisser le plus loin possible, s’aidant de ses pieds pour l’envoyer jusqu’à ses chevilles. Maintenant elle peut admirer Roman dans toute sa splendeur et c’est vraiment magnifique. Elle caresse un instant ses fesses, puis s’intéresse à son entrejambe gonflée qu’elle saisit délicatement. Ses lèvres retournent brièvement sur les siennes, simplement le temps de le guider vers elle. En elle. Le gémissement qui glisse entre ses lèvres une fois unit est plus fort que les précédents, trop envoûtée par la sensation grisante qui la gagne pour se contrôler. De toute manière, avec lui elle n’a jamais eu envie de le faire.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Jeu 18 Oct - 18:42 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

A cet instant précis, elle est son monde tout entier. Telle la lune, il gravite autour d’elle, elle est son centre et il n’y a plus qu’elle. Son corps contre le sien, les baisers qu’ils échangent avec passion, et ce désir qui grimpe toujours plus en lui, rendant toute autre pensée impossible. Ses doigts profitent de son corps, le réchauffent par la chaleur qui émane de lui. Ses lèvres explorent sa bouche et quelques autres parties de son corps. Chaque détail le rend plus fou de désir, plus accro aussi. Parce qu’il en veut encore plus. Et ça devrait lui faire peur, mais là, alors qu’elle est presque nue juste en-dessous de lui, il n’y pense absolument pas. Les conséquences, il aura le temps d’y penser plus tard. Là, il veut simplement profiter. Et son bassin se colle contre le sien, avec pour seule barrière son boxer qu’elle ne lui a toujours pas retiré. Il pourrait le faire, il voudrait le faire. Mais il est trop occupé par le baiser qu’il lui offre, par sa main qui caresse allègrement son sein. Et peut-être qu’il a envie de la laisser faire, pour dernière preuve qu’elle le désire aussi, qu’elle consent à ce qu’ils sont en train de faire, alors qu’elle connaît le contexte. Rien de différent par rapport à la dernière fois en soi, à part leur discussion qui a précédé, ce simulacre de contrôle qu’il avait voulu garder. Mais toujours le même désir. Cette érection qu’il frotte contre le sexe dénudé d’Eleanor, jusqu’à ce qu’elle la libère enfin. Le libère, lui tout entier. Son boxer est repoussé au loin, et il finit de le retirer en bougeant les pieds rapidement. La main d’Eleanor sur ses fesses, puis il gémit quand elle passe devant. Pas le temps de profiter de ce contact qui le fait vibrer tout entier, qu’elle le guide jusqu’à son intimité. Être en elle est un tel soulagement qu’il ferme les yeux, alors qu’il s’enfonce au plus profond possible. « Putain. » Qu’il grogne avant de rouvrir les yeux, de capter son regard. Il capture ses lèvres, juste un instant, sans sa langue. Et puis il les lâche, sans s’éloigner, alors qu’il commence à se mouvoir en elle. Et que c’est bon. Il lâche sans doute d’autres jurons, bien trop satisfait par ce contact intime. Sa main quitte son sein pour venir se poser dans le creux de ses reins. L’autre sous sa fesse, il accompagne des mouvements qui se font plus rapides, plus secs. Et il gémit de plus belle contre ses lèvres, perd complètement le contrôle. L’embrasse parfois, très brièvement, tant il est obsédé par la danse que fait leur bassin. Par cette chaleur qui l’envahit plus bas, qui l’amène à l’orgasme bien trop rapidement. Mais le contrôle, il l’a perdu, et est bien incapable de le retrouver. Pas quand c’est si bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Jeu 18 Oct - 22:14 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Il lui est impossible de décrire tout ce qu’elle ressent à ce moment précis. Trop de choses se bousculent en elle pour qu’elle soit capable d’y mettre les mots ou même qu’elle en ait l’envie. Submergée par un trop plein de sensations, elle abandonne le reste du monde, s’enferme dans cette bulle de plaisir qu’elle a su aimer à l’instant où ils ont cédé pour la première fois. Tant pis que ça soit mal. Tant pis si elle est une horrible maîtresse et qu’elle oublie tous ces principes pour lesquels elle se bat sans arrêt. Là, il n’y a qu’eux deux qui comptent. Les baisers qu’ils échangent, refusant de séparer leurs lèvres plus de quelques secondes. Ces caresses qui ne font que décupler cette impatience en eux. Eleanor oublie tout pour ne se concentrer que sur ce dont elle a envie et c’est Roman. Roman tout entier. Parce que cet homme l’obsède que trop. Ce regard rempli de désir, ses lèvres qui ne cessent de partir à l’assaut des siennes ou de sa peau, ses mains qui glissent sur son corps et le poids du désir entre ses jambes, contre sa propre intimité. Son regard aussi. Ses yeux merveilleux dans lesquels elle se noie. Impossible d’attendre plus longtemps. Impossible de jouer encore alors qu’elle le veut tellement en elle, ressentir à nouveau ce bien-être qu’elle a ressenti la première fois. Son corps se cambre légèrement tandis qu’il s’enfonce en elle, toujours plus loin. Elle cesse de respirer un instant, agrippe ses épaules puis retombe dans un soupire. Un court baiser et elle le sent bouger. Son propre bassin ne reste pas inactif. Il se cale sur son rythme, ses gémissements s’enchaînant, de plus en plus sonores. Déjà le plaisir monte en elle, trop rapidement, sans doute trop brutal aussi. Face à cette union sauvage, alors qu’ils relâchent une frustration de plusieurs jours quoi de plus normal ? Eleanor, elle redresse son buste, approche ses lèvres de l’oreille de Roman qu’elle ne peut s’empêcher de mordiller entre deux soupires. Ses muscles se crispent. Son corps se tend. Sous l’assaut des coups de reins de Roman, elle perd pieds. Se laissant retomber contre le canapé, elle amène le visage du brun près du sien et y plante un baiser lorsqu’elle sent l’orgasme venir. Son gémissement meurt d’abord contre ses lèvres avant qu’elle ne renverse la tête en arrière, enfoncée dans le canapé. Ses doigts dans son dos griffent légèrement sa peau. Elle n’a plus aucun contrôle, que ça soit sur les réactions de son corps ou sur les bruits qui lui échappent. Tout ce qu’elle sait, c’est que tout est trop parfait subitement. Rapide ou non, la sensation n’en reste pas moins merveilleuse.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Ven 19 Oct - 19:13 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Il n’a aucune idée de la dernière fois qu’il a ressenti un tel désir. Des années au moins. Voire même jamais, s’il est bien honnête. Eleanor avait réussi à l’obséder, à habiter complètement ses pensées depuis l’autre soir. Son corps nu, le goût de ses baisers, et surtout, le souvenir de l’union de leur corps. Tout lui revenait en mémoire sans cesse, avec cette impression pure et simple de devenir fou. Qu’a-t-elle de si particulier pour qu’elle ne quitte pas ses pensées ? Qu’a-t-elle de si particulier pour qu’il craque à nouveau, complètement mu par le désir qu’il éprouve pour elle, et rien d’autre ? Il n’y a plus que ça. Peu importe ce qu’il y a, la culpabilité qu’il sentira l’envahir peut-être plus tard. Là, c’est quelque chose de bien trop délicieux qui l’envahit. Trop délicieux pour qu’il n’en profite pas, plongeant tête la première, sans vérifier qu’il y a de l’eau en dessous. Les conséquences, il n’en a que faire. A cet instant où il entre en elle, il n’y a plus rien d’autre. Juste leur bassin qui danse ensemble, rapides et passionnés. Chaque mouvement entraînant une vague de plaisir. Des sensations qu’il redécouvre comme la première fois. Toujours aussi bien. Peut-être même meilleur. Ils ont été un peu plus patients, mais pas complètement non plus. Eleanor n’est pas complètement nue, mais il s’en fout pas mal. Lui retirer sa jupe aurait pris trop de temps. Temps qu’il n’avait plus, tant la bosse dans son boxer demandait à être libérée, à être en elle. Les lèvres de la brune près de son oreille, Roman entend son plaisir au plus près, le rendant encore plus fou. Le faisant encore plus accélérer le rythme. Il sait qu’il ne tiendra pas longtemps, que le plaisir va bientôt le consumer de l’intérieur, mais il a tellement hâte que ça arrive qu’il ne ralentit pas. Au contraire. Et les hanches de la brune l’accompagnent, dans une cadence folle. En vérité, s’il est si pressé, c’est sans doute parce qu’il avait peur de ne jamais revivre ce moment qu’ils avaient partagé dans le bureau l’autre soir. De ne plus ressentir tout ça. Là, il a tout. Et il est heureux. Putain de trop heureux. Il approche son visage quand Eleanor retombe sur le canapé, soutient encore son bassin, et continue ses coups de reins. A chaque fois qu’il se trouve entièrement en elle, il sent que l’orgasme n’est pas loin. Mais il continue de remuer, parce que c’est la friction qui le rend fou. Et visiblement, l’effet est le même sur elle. Et quand elle atteint l’orgasme, elle signe son propre point de non-retour. Son corps se crispe, alors qu’il jouit en elle, explosant dans un magnifique orgasme. Criant son plaisir sans aucune retenue. Son visage se niche dans son cou, comme pour sentir encore cette odeur qui le rend fou. Et doucement, il se détend, sa respiration bien trop irrégulière, folle. Il a complètement perdu le contrôle, et ça ne lui a jamais semblé aussi bon. Sauf peut-être la première fois où il l’avait perdu, avec elle aussi. Dans son cou, il dépose quelques baisers, s’imprégnant de son odeur, du goût de sa peau. « Putain… » Il n’a pas d’autre mot pour désigner tout ça. C’était juste parfait. Intense. Beaucoup trop intense pour son cœur qui bat à perdre haleine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Ven 19 Oct - 19:41 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Elle ne sait plus où donner de la tête, ressent beaucoup trop de sensations en même temps. L’espace de quelques secondes, son cerveau se déconnecte et seul son corps réagit. Et il réagit aussi violemment que son orgasme. Il se tend, se crispe sous Roman. Ses bras l’agrippent, l’approchent encore plus près d’elle, toujours plus près. Son cri finit par mourir au fond de sa gorge et sa respiration se coupe une nouvelle fois. Le plus merveilleux reste de le sentir lui aussi se perdre dans ce tourbillon de plaisir. Leur bassin continuent de s’entrechoquer jusqu’à ce qu’il la rejoigne. Et comme elle, Roman ne cache pas son plaisir, une douce mélodie à ses oreilles alors qu’il jouit en elle, le visage au creux de son cou. Eleanor, il lui faut quelques secondes pour revenir à elle, pour prendre à nouveau conscience de tout ce qui les entourent, de l’endroit où ils se trouvent. Le souffle court, elle passe une main dans ses cheveux humides après tant d’efforts, l’autre posée contre sa hanche. Ses paupières se ferment en sentant ses lèvres sur sa peau, dans son cou. Encore trop sous l’effet de son orgasme, elle apprécie tout de même cette tendresse après leurs ébats, continue de l’être elle aussi en caressant toujours ses cheveux. « Putain… » Un rire lui échappe. Elle n’aurait pas dis mieux. Vraiment pas. Sa main sur sa hanche, elle la remonte jusqu’au visage de Roman qu’elle ramène vers le sien, désireuse de pouvoir se perdre dans son regard. « Ça a le mérite d’avoir été bon. Vraiment très bon même. » Caresses sur sa joue, elle passe son pouce sur ses lèvres. Elle sourit, toujours sur un petit nuage après un moment aussi parfait que celui qu’ils viennent de partager. Et elle n’a pas honte de penser n’avoir jamais ressenti ça avec un autre ou une autre. Roman, il est différent en tout point et elle ne se l’explique pas. Indéniablement attirée par lui, même si elle le voulait, elle ne pourrait pas lui résister. Mais elle ne le veut pas, comme le prouve ce qui vient de se passer entre eux. « Tu ne voudrais pas rester cette nuit ? J’ai un lit bien plus confortable que ce canapé et … » Elle humecte ses lèvres, hésite quelques secondes avant de reprendre. « J’aimerais t’avoir encore auprès de moi un petit moment. J’ai vraiment été en manque de ta présence pour être honnête. » Elle continue de caresser sa joue, puis son épaule et enfin le bas de son dos. Dans cette position, lui sur elle, tout contre elle, elle se sent trop bien pour vouloir que ça cesse.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Sam 20 Oct - 10:15 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Il n’en peut plus. Son cerveau peine à assimiler tout ce qu’il vient de ressentir. Cet orgasme rapide et pourtant si intense. Personne ne lui a jamais fait un tel effet, il en est bien conscient. Pourtant, il y a eu d’autres femmes avant elle, mais il n’a jamais ressenti ça. Tout ce mélange de sensations, toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Leur corps collé, les baisers échangés, le goût de son peau, l’odeur qu’elle dégage, et surtout l’union de leur intimité. Comme s’il était juste à sa place. Et contrairement à la dernière fois, où il avait remonté son pantalon et était parti presque aussitôt après, il n’a pas envie de bouger. Il est bien là. Beaucoup trop bien pour bouger. Il pose quelques baisers dans son cou, laissant son corps se détendre après l’orgasme, après la fatigue provoquée par ses coups de reins intensifs. Il sent la main d’Eleanor dans ses cheveux, un geste tendre, un peu à l’opposé de la passion dont ils viennent de faire preuve. Mais après un moment intense, le calme lui fait du bien. Lui permet de reprendre un peu son souffle. Il la laisse remonter son visage pour qu’il se trouve au-dessus du sien. Il peut encore lire le plaisir dans ses yeux, dans le sourire qui étire ses jolies lèvres. Lèvres qui l’attirent à nouveau. Pourtant, il ne bouge pas, prend appui sur son coude pour ne pas l’écraser, mais reste collé à elle tout de même. Toujours en elle aussi, bien au chaud. Il n’a pas envie de bouger. « Ça a le mérite d’avoir été bon. Vraiment très bon même. » Au moins, il y a une certaine logique. Roman n’est pas le seul à ressentir tout ce plaisir, tout ce désir un peu fou. Eleanor aussi. Même s’il ignore si ça devrait le rassurer ou non. Si ce n’était qu’une lubie de sa part, une obsession non partagée, il pourrait plus facilement s’arrêter. Là, il sait qu’il n’en sera pas capable. « Tu ne voudrais pas rester cette nuit ? J’ai un lit bien plus confortable que ce canapé et … » L’idée pourrait le séduire. Le canapé avait été la solution la plus rapide et, après s’être imaginé lui faire l’amour sur celui-ci, le fantasme était devenu réalité. Devoir attendre d’être dans sa chambre aurait été un supplice. Après une semaine à ne penser qu’à ça, qu’à être en elle à nouveau, il ne pouvait plus attendre. « J’aimerais t’avoir encore auprès de moi un petit moment. J’ai vraiment été en manque de ta présence pour être honnête. » Des mots qui font plaisir à entendre. Quoi de plus flatteur ? Surtout qu’il les pense aussi. Au moins, il n’est pas le seul à devenir fou. Et il voudrait bien rester, mais quand il réalise que c’est impossible, son sourire quitte ses lèvres. « J’aurais bien voulu mais… je ne peux pas ne pas rentrer. » Il soupire, tout en s’écartant d’elle, quittant la chaleur de son intimité. Il rentre régulièrement très tard chez lui, parce qu’il est resté dans son bureau, et s’y est même parfois un peu assoupi. Souvent, tout le monde dort déjà quand il rentre, mais il rentre toujours. Et il est là le lendemain matin. Il s’assoit sur le canapé, passant les deux jambes d’Eleanor au-dessus des siennes. Ainsi allongée, presque nue, il la regarde avec envie. Qu’est-ce qu’il voudrait rester pourtant. La sentir à ses côtés, respirer son parfum. « Enfin je ne suis pas pressé pour autant. » Il comprendrait qu’elle soit déçue et préfère qu’il s’en aille maintenant, mais il espère que ça ne sera pas le cas. Au fond, il n’a pas envie de partir. Il n’en a jamais eu envie. Il n’aura pas le choix au bout d’un moment, mais il préfère repousser le moment au maximum. Ses mains sur ses jambes, il caresse sa peau si douce. « Comment est-ce que tu peux être si belle ? » Son regard sur elle, il est subjugué. En fait, même si elle lui demandait de partir maintenant, il n’est pas certain qu’il accepterait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Sam 20 Oct - 14:00 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Lentement, sa respiration se calme, laisse derrière elle la sensation parfaite de l’orgasme. Pas le bonheur qui suit cela dit. Son sourire satisfait ne se décroche plus de ses lèvres tandis qu’elle observe Roman au-dessus d’elle. Roman qui dégage tant de perfection que ça pourrait lui brûler les yeux si une telle chose était possible. Son attirance pour lui a été indéniable dès le début. Pourquoi ? Elle ne saurait pas le dire, mais c’est là, sous ses yeux depuis le commencement de cette histoire. Jamais elle n’a apprécier une personne autant qu’elle l’apprécie lui. Jamais elle n’a été aussi attirée par quelqu’un que par lui. Et elle sait. Elle sait qu’elle ne l’aurait jamais laissé quitter son appartement sans être certaine que cette attraction est mutuelle. Elle avait trop besoin de le sentir contre elle, de l’embrasser jusqu’à en perdre le souffle, de l’avoir entièrement pour elle. Eleanor voulait simplement être égoïste ce soir et oublier le début de leur conversation. Oublier cette bague à son annulaire et le fait qu’il appartienne déjà à une autre femme. Encore maintenant, après avoir cédé une nouvelle fois à la tentation, la brune préfère oublier. La culpabilité la rongera plus tard. Mais là, Roman toujours en elle, alors qu’elle caresse sa peau, il n’y a rien de plus parfait. Jusqu’à ce qu’elle ait la sensation de tout briser. « J’aurais bien voulu mais… je ne peux pas ne pas rentrer. » Subitement, elle a un peu plus froid alors qu’il s’éloigne d’elle. Uniquement pour s’assoir, mais ça suffit. Tout compte fait, ça la rattrape plus vite que prévu son mariage avec une autre, le fait qu’elle le pousse plus ou moins à être infidèle. Il aurait pu lui dire non, mais elle considère qu’elle est autant coupable. Peut-être même plus. Oser faire ça à une autre femme, c’est petit de sa part. Plus fort qu’elle, mais petit malgré tout. « Enfin je ne suis pas pressé pour autant. » Elle apprécie le contact de ses mains sur ses jambes nues. Elle se détend un peu plus, passe sous silence sa frustration. Il en a tout envie qu’elle. Envie de rester toute la nuit ensemble, de profiter de la présence de l’un et de l’autre. « J’accepte de prendre ce que tu peux m’offrir, c’est mieux que rien. » Son sourire reprend place sur son visage, plus discret que le précédent. De toute manière elle sait qu’elle accepterait n’importe quoi de sa part tant qu’elle est avec lui. Simplement avec lui. « Comment est-ce que tu peux être si belle ? » Redressée sur ses coudes, elle sourit plus largement. Une main part vers la fermeture de sa jupe qu’elle descend pour s’en séparer plus facilement. C’est bien mieux comme ça. Plus libre de ses mouvements, elle s’assoit à nouveau sur ses jambes, encadre son beau visage de ses mains. « Je me posais la même question te concernant. » Ses lèvres se posent rapidement sur celles du brun. « Je me le demandais déjà à chaque fois que je rêvais de toi, mais t’avoir face à moi c’est pire encore. J’aime beaucoup trop de choses chez toi. Tes lèvres et tes baisers. » Dit-elle en embrassant ces dernières. « Ton corps parfait. » Continue-t-elle en se collant contre lui. « Ton regard aussi, je pourrais m’y noyer. Et cette attirance entre nous aussi. » Bras passés autour de son cou, elle reste à l’observer, satisfaite de leur proximité, de la chaleur de son corps qu’elle sent l’envelopper et de ses yeux qui la regardent déjà avec envie.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Sam 20 Oct - 15:18 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Il a dû mal à s’imaginer partir, quitter ses bras pour retrouver le lit de sa femme. Il a même du mal à penser à Cecilia tout court. Il préfère ne pas le faire, au risque de voir la culpabilité l’envahir. Mais même s’il se sent coupable, Roman se sent beaucoup trop bien pour regretter. C’est de ne plus revivre ça qui lui fait peur, alors qu’il vient d’atteindre l’orgasme aussi rapidement. Lui qui a toujours été dans le contrôle, dans la réserve, ça lui paraît presque étrange. Mais cette perte de contrôle totale, il a envie de l’expérimenter à nouveau. Encore et encore. Il n’a pas envie que ça s’arrête là. Pourtant, il vivait très bien sans sexe régulier. Avec quelques ébats de temps en temps avec sa femme, ébats qui manquent de passion, surtout en comparaison avec ce qu’il vient de vivre avec Eleanor. Il s’en contentait, et il n’était pas malheureux. Ça paraissait juste normal. Pourtant, alors qu’il a les jambes douces et blanches de l’avocate posées sur lui, qu’il peut les caresser doucement, il ne s’imagine pas s’arrêter. Il voudrait même bien recommencer. Encore plus quand il pose son regard sur son corps presque nu. « J’accepte de prendre ce que tu peux m’offrir, c’est mieux que rien. » Semble-t-elle un peu déçue ? Sans doute. Lui aussi, voudrait bien rester avec elle. Ne jamais la quitter à vrai dire. Il le savait. Il savait que s’il goûtait à nouveau à ses lèvres, il ne voudrait plus s’arrêter. Il le savait et pourtant, il l’avait fait malgré tout. Contre tout bon sens. Parce qu’il ne pouvait pas se résoudre à ne plus ressentir tout ça. Il voudrait s’excuser de ne pouvoir rester, mais il ne sait pas si ça changerait quoi que ce soit. Il est toujours marié. Toujours père de deux enfants. Peu importe à quel point c’était bon, à quel point il a envie de recommencer. Peu importe qu’il l’assume maintenant, alors qu’il était encore hésitant il y a une dizaine de minutes. Le reste est toujours là. Elle retire sa jupe, dernier vêtement qui lui restait. Elle s’était tout de même plus dévêtue que la dernière fois. Lui aussi. Et ç’avait été encore meilleur. Voir son corps entièrement nu, ça lui plaît encore plus. Elle se redresse et s’assoit à nouveau à califourchon au-dessus de lui. « Je me posais la même question te concernant. » Il sourit alors qu’elle l’embrasse doucement. Ses mains se posent dans son dos, rendu humide par l’effort qu’ils ont produit. « Je me le demandais déjà à chaque fois que je rêvais de toi, mais t’avoir face à moi c’est pire encore. J’aime beaucoup trop de choses chez toi. Tes lèvres et tes baisers. » Il boit ses paroles, sous le charme. C’est à se demander ce qui est en train de se passer entre eux. Ç’avait été rapide, et pourtant si intense. Dès la première fois qu’il l’avait vue, elle lui avait plu. Il y avait eu quelque chose dans les regards qu’ils se lançaient à mesure qu’ils travaillaient ensemble. « Ton corps parfait. » Elle se colle à lui, alors que son dos est toujours enfoncé dans le dossier du canapé. La friction de leurs jambes quand elle se déplace. Ses seins collés contre son torse. A nouveau, il se sent bien faible. Mais être faible n’a jamais été aussi bon qu’à cet instant. « Ton regard aussi, je pourrais m’y noyer. Et cette attirance entre nous aussi. » Cela explique bien des choses. Ou peut-être que ça n’explique rien. Mais au moins, tout est mutuel. Tout ce qu’elle a dit, Roman le ressent aussi. « J’ai l’impression de devenir fou. Mais peut-être qu’on l’est tous les deux alors. » Son nez se frotte contre celui de la brune. Il aime être si proche d’elle. « Il n’y a rien que je n’aime pas chez toi, et j’ai juste envie de tout découvrir. Chaque parcelle de ta peau. » Une de ses mains glisse plus haut dans son dos, puis sur sa poitrine. « Ce que je préfère, ce sont tes seins, et la façon dont ils réagissent si facilement. » Maintenant qu’il sait qu’elle aime ça aussi, il aurait envie de les toucher tout le temps. « Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est ton odeur… J’ai l’impression d’être dans un autre monde quand elle arrive jusqu’à mon nez. » Il l’embrasse doucement, mordille un peu sa lèvre inférieure, alors que sa main caresse son sein. Profiter d’elle, mais sans l’impatience qui le prenait aux tripes tout à l’heure, c’est encore autre chose. Encore une chose qui lui plaît beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Sam 20 Oct - 21:33 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Son coeur s’emballe à le voir sourire comme il le fait. Ça aussi, c’est quelque chose qui lui plait beaucoup chez Roman. Ce sourire qui doit faire fondre bien des femmes sans même qu’il s’en doute. Si ce n’est pas ce qu’elle a remarqué en premier chez lui, le premier sourire qu’il lui a adressé a suffit pour qu’elle craque définitivement. Le temps a fait le reste. Les différentes réunions qu’ils ont eu pour l’évènement qu’elle organisait, les regards en coin, se frôler sans le remarquer, ça suffisait à attiser l’envie terrible qu’elle avait de lui. Céder n’était qu’une question de temps et si la sauvagerie dont ils ont fait preuve dans ce bureau l’avait surprise, ça avait été trop bon pour qu’elle n’y pense pas pendant des jours. Ce soir, ça a été encore meilleur, probablement parce qu’ils ont pris légèrement plus de temps même si ce n’était pas encore trop ça. Mais son sourire lui permet de tout oublier, à commencer par la désagréable sensation qui l’a gagné lorsqu’il lui a annoncé ne pas pouvoir rester cette nuit. Elle comprend cela dit. Et c’est bien ça le problème, qu’elle comprenne mais qu’elle ne fasse rien pour le virer de chez elle. À califourchon sur Roman, sa langue se délie. Confier ce qu’elle aime chez lui n’est pas difficile et il y a tellement de détails qu’Eleanor est certaine d’en avoir oublié beaucoup. Elle en profite tout de même pour l’embrasser, pour coller son corps au sien. C’est tellement agréable d’être contre lui sans aucun vêtement pour les séparer. Sentir la chaleur de son corps, sa peau humide après l’acte, son souffle sur son épiderme. Dieu qu’elle serait capable de repartir pour un tour dès maintenant. « J’ai l’impression de devenir fou. Mais peut-être qu’on l’est tous les deux alors. » Caressant sa nuque, elle sourit doucement à sa réplique parfaitement juste. « Ça serait bien possible. » En fait, c’est certain. Ils sont fous tous les deux, probablement follement attirés aussi, incapables de se tenir éloignés alors qu’ils le devraient. « Il n’y a rien que je n’aime pas chez toi, et j’ai juste envie de tout découvrir. Chaque parcelle de ta peau. Ce que je préfère, ce sont tes seins, et la façon dont ils réagissent si facilement. » Sa langue passe sur ses lèvres, les humecte tandis qu’elle réagit immédiatement à sa main qui passe sur sa poitrine, jusqu’à l’un de ses seins. Beaucoup, beaucoup trop attirés l’un par l’autre. « Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est ton odeur… J’ai l’impression d’être dans un autre monde quand elle arrive jusqu’à mon nez. » Eleanor grogne. Sa lèvre mordillée par les dents de Roman, sa main qui caresse son sein, ça anime déjà beaucoup trop de désir en elle. Sa langue envahie la bouche de l’Anglais alors que son bassin s’agite sans qu’elle ne le contrôle, preuve de l’envie qui se réveille de plus en plus au creux de ses reins. À bout de souffle après l’avoir embrassé avec une passion non-dissimulée, elle éloigne son visage. « Faut qu’on aille dans ma chambre. » Décrète-t-elle sans le quitter des yeux. « J’ai encore beaucoup trop envie de toi et ça sera mieux si le temps est limité. » C’est peut-être risqué même si elle sait qu’il partira, mais quand elle pense aux libertés que son lit leur offre, elle ne veut pas passer à côté de ça.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Eleanor Brentwood [Terminé]
» Charlott Eleanor Waldorf, pour se faire servir. Terminée.
» présentation de kiss me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-