Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


one kiss is all it takes / eleanor (-18)

avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Sam 3 Nov - 10:25 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

La découvrir plus en profondeur, tant pour ce qu’elle est que pour son corps, c’est beaucoup plus intime que tout ce qu’ils ont pu faire jusqu’ici. Être en elle sans prendre le temps de retirer tous leurs vêtements, s’embrasser avec passion et atteindre l’orgasme rapidement mais de façon puissante, c’était tout autre chose. C’était la passion qui prenait possession de lui, sans qu’il garde le contrôle. Là, il prend son temps. Ce n’est plus de la passion, même si le désir est toujours présent. Découvrir son corps entier, embrasser sa peau et découvrir chaque sensation qu’il peut provoquer, chaque petit détail de son corps, ça lui plaît beaucoup trop. C’est la première fois qu’il le fait et, déjà, il sait qu’il aura envie de recommencer. Partir à la découverte de son corps, parcourir son épiderme. C’était évident qu’il s’attarderait plus entre ses jambes, depuis le début. C’est la partie de son corps la plus délicieuse, celle qui réagit le plus. Et lui, il ne désire rien d’autre que de lui faire plaisir. Sa tête entre ses jambes, la position est idéale et il profite de cette liberté qu’elle lui offre. Sa langue et ses lèvres accompagnent ses doigts qui prennent un rythme toujours plus soutenu. Il n’en a plus que pour son sexe, et quand il sent la main d’Eleanor dans ses cheveux, il sourit contre sa peau. Il entend ses soupirs, ses gémissements qui l’encouragent toujours plus. Roman, il ne veut rien de plus que de l’emmener jusqu’à l’orgasme. Et il sent bien qu’elle s’en approche, alors il redouble d’effort, savoure chaque moment où sa langue se glisse en elle, goûte sa peau. Elle se tend un peu plus, gémit un peu plus fort. Et Roman lui fait une dernière demande, à laquelle elle n’accède pas tout de suite. L’entendre réagir de cette façon à ce qu’il fait, sentir chaque réaction de son corps, c’est tellement bon. Il voit la chair de poule recouvrir sa peau. Ce n’est pas le froid, alors que son souffle chaud est sur elle. C’est le plaisir, celui qu’il lui donne. Eleanor lui appartient ce soir, et il le lui prouve de la meilleure des manières. Avec cet orgasme qu’il lui offre. Cet orgasme qu’elle atteint contre ses lèvres, alors que ses doigts font quelques derniers mouvements en elle, pour encore un dernier plaisir. Pour lui surtout. Finalement, il les retire quand le bassin de la jeune femme retombe sur le matelas, l’orgasme passé. « Merci. » Il sent sa main sur sa joue, et prend doucement sa main pour l’embrasser. Glisse sa langue sur un de ses doigts. Elle est peut-être anesthésiée par l’orgasme qu’elle vient d’avoir, mais lui n’est pas tout à fait rassasié. Il repousse ses jambes, et embrasse une dernière fois son sexe. Et puis il remonte rapidement sur son ventre, déposant une nuée de baisers sur sa peau encore secouée de quelques spasmes. Arrivé à ses lèvres, il l’embrasse doucement, conscient qu’elle est plus fatiguée que lui, partage un peu de ce goût qu’il a tant apprécié. « Avec plaisir. » Habituellement, ce n’est pas ce qu’il préfère. Avec Cecilia, il n’y a plus tout ça. Les quelques fois où ils couchent ensemble, ils vont rapidement vers le plaisir, chacun en même temps. Il n’y a plus ce plaisir d’en donner à l’autre. Avec Eleanor, tout est différent. Peut-être parce que c’est nouveau. Ou peut-être parce qu’il se passe quelque chose de fort entre eux. Il écarte son visage pour la regarder, repousse quelques mèches de cheveux humides de son front, et sourit, émerveillé par l’expression sur son visage. Oui, ce qu’il y a entre eux est fort. Très fort. « Tu es magnifique. » Et il n’a jamais autant pensé un compliment. A nouveau, ses lèvres se posent sur les siennes, alors que son bassin se colle au sien. Son érection contre son sexe, lui faisant clairement comprendre que ce n’est pas fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Sam 3 Nov - 12:00 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Dans sa poitrine, son cœur bat à tout rompre, coupant sa respiration par la même occasion. Ses muscles tentent de se remettre de l’orgasme qui vient de la gagner, brutal et si délicieux à la fois. Si ça ne vaut pas la sensation de l’avoir en elle, son corps reste ravi par tous ce qu’il vient de ressentir. Eleanor aussi. Sur un petit nuage, son sourire satisfait ne quitte plus ses lèvres tandis qu’elle respire un peu plus normalement. Doucement, elle se détend, continue d’effleurer sa joue jusqu’à ce qu’il prenne sa main, l’embrasse et passe sa langue sur l’un de ses doigts. Elle frissonne une nouvelle fois, ignore comment son corps peut encore ressentir autant de désir après autant d’orgasmes en un soir. C’est tout ce que Roman éveille en elle. Une attraction forte qu’elle n’arrive pas à comprendre. Qu’elle ne veut pas comprendre. Elle aime leur relation comme elle est, aussi anormale soit-elle. Elle tremble encore quand il remonte vers ses lèvres, embrassant chaque parcelle de peau sur sa route. Baiser échangé, elle sent son propre goût et aussi étrange que ça soit pour elle, elle apprécie. « Avec plaisir. » Totalement sous le charme de Roman, son regard ne quitte plus le sien. Si l’orgasme ne l’avait pas autant submergé, elle aurait pu s’inquiéter de ce qu’elle ressent à cet instant, de ce sentiment puissant qui se propage en elle, fait qu’elle a d’autant plus envie qu’il reste avec elle toute la nuit et plus encore. À son tour d’embrasser la main de Roman lorsqu’il dégage des mèches de son visage. Il y a une telle tendresse entre eux, de la perfection et quelque chose de très fort. Elle aime tout ça. Elle aime bien trop de choses en réalité. « Tu es magnifique. » La brune n’a pas même le temps de répondre que leurs lèvres se scellent dans un nouveau baiser. Son érection contre elle, un gémissement se meurt dans leur étreinte. Avec tout ça, elle en aurait presque oublié son plaisir à lui. Sa langue retrouve celle de Roman, ses mains glissent le long de son dos, effleure ses fesses musclées. « Prends-moi, Roman. » Souffle-t-elle à son oreille, une de ses mains glissant déjà vers son membre, prête à le faire entrer en elle. C’est tout ce qu’elle veut depuis qu’il est arrivé chez elle. Qu’il la possède autant qu’elle le possède. Être à lui et uniquement à lui. Elle ne veut faire plus qu’un avec lui, être complète, assurance qu’elle ne ressent que lorsqu’il est en elle. Il lui suffit d’un coup de rein pour la posséder une fois encore, complètement. Et Eleanor, elle embrasse son épaule, se retient de la mordiller, ne devant laisser aucune trace trop visible. Pourtant elle le voudrait, griffer et mordre, qu’il garde sur lui les souvenirs de leurs ébats. Les souvenirs d’elle.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Dim 4 Nov - 8:56 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Il aime beaucoup trop ce qui est en train de se passer. Cette soirée n’est en rien ce qu’il avait prévu, et pourtant, ce aussi tout ce qu’il avait toujours souhaité. Il n’a jamais connu ça, jamais aussi rapidement, jamais aussi intensément. Le désir qui l’anime le paralyse autant qu’il le motive. Sans doute devrait-il avoir peur de toute cette intensité, de cette proximité qu’ils ressentent déjà. Sans doute. Mais non, c’est beaucoup trop bon pour qu’il puisse même penser à s’arrêter. Dans un coin de sa tête, la réalité est toujours là, jamais bien loin. Il sait qu’il ne pourra pas rester ici indéfiniment, même si c’est ce qu’il voudrait. Il sait que sa vie n’aura pas changé demain matin et pourtant, tout semble déjà tellement différent. La réalité, il la met de côté pour profiter du moment présent. Profiter de cette découverte du corps d’Eleanor qui se termine par un orgasme bruyant de la brune. Profiter de la chaleur de son corps. Profiter de la passion de ses baisers. Profiter de la vision magnifique qu’elle lui présente, ses traits impactés par le plaisir. Et tout ça est à lui. Tout ça, c’est lui qui l’a fait. Et quel sentiment euphorisant. Qui ne fait qu’accentuer encore plus son propre désir. Son érection qui a eu le temps de gonfler à nouveau pendant qu’il lui faisait plaisir à elle. Il est parfaitement dur, prêt à se retrouver à l’endroit qu’il préfère. Le baiser que lui donne Eleanor est beaucoup plus passionné, sans doute parce qu’elle le sent contre elle. Leur langue se rencontre, se retrouve et se mélange. Et il sent ses mains dans son dos, descendre jusqu’à ses fesses. Caresses agréables, qui ne font que décupler son désir déjà si fort. « Prends-moi, Roman. » Du répit, elle n’en veut pas. Et c’est tant mieux, parce qu’il ne comptait pas lui en donner. Il a trop envie d’être en elle, encore et encore. Et à l’entendre dire ça, en plus de sa main qui enserre son sexe, il ne répond plus de rien. Il sent ses lèvres sur son épaule, se frotte une dernière fois contre sa peau avant de se frayer un chemin en elle, guidé par les doigts de la brune. Yeux dans les yeux, il avance doucement son bassin, trouvant facilement son chemin. Il s’enfonce en elle, et finit par fermer les yeux. Le plaisir que ça lui procure est toujours aussi puissant. Immesurable. Complètement en elle, il rouvre les paupières et pose un baiser sur ses lèvres. Glisse sa langue entre ses lèvres, une main dans son dos, l’autre agrippe sa fesse, et il donne un premier coup de rein, brutal et soudain. « Tu ferais mieux de t’accrocher. » Cette fois, Roman n’a pas envie de garder le contrôle. Il veut juste se perdre en elle, dans la sauvagerie la plus pure. Sa main quitte son dos, prend celle d’Eleanor et l’accompagne jusqu’aux barreaux de la tête de lit. Ses doigts entourent sa main, s’accrochent eux aussi, alors qu’il commence à donner des coups de reins puissants et rapides. L’effet qu’ils provoquent chez lui est immédiat. Le plaisir afflue dans son corps entier. Et il plonge son visage dans son cou, étouffant ses gémissements contre sa peau. Derrière eux, le lit frappe contre le mur sous ses assauts toujours plus brutaux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Dim 4 Nov - 19:44 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Il y a des milliers de questions qui se bousculent dans son esprit et pas une seule ne trouvera de réponse. Ça ne s’explique pas. Ce qu’ils vivent, il n’y a pas d’explications. Ce n’est pas qu’une question d’alchimie, de sciences ou de toutes autres choses qui, pourtant, pourraient faire sens. Il s’agit simplement d’un fait. Ils se sont trouvés comme s’il n’y avait rien de plus naturel que ça. Deux âmes qui se cherchent et finissent par enfin se trouver malgré les problèmes qu’ils vont rencontrer. Eleanor le sait. Elle sait que ça ne sera jamais simple, qu’il y aura toujours cette barrière entre eux. Roman marié et père, c’est comme avoir une montagne face à elle et malgré ça, la brune se sent plus que capable de la gravir tant qu’elle obtient ce qu’elle veut. Elle a déjà commencé ce soir, emportée par l’attirance indéniable qu’elle a pour lui depuis le premier jour. Dans son dos des ailes ont poussé, il n’y a plus qu’à espérer qu’elle n’aura pas trop mal à l’atterrissage, lorsqu’elle sera forcée de le voir partir. Ce qui, pour le moment, n’est pas d’actualité. Roman au-dessus d’elle, elle n’arrive pas à exprimer autre chose que de l’admiration. Tout ça pour lui, pour cet homme qui lui fait totalement perdre la tête.  Les effets de l’orgasme qu’il vient de lui donner toujours là, ce n’est pas ce qui l’empêche d’en vouloir plus. De le vouloir lui tout entier. Et tant pis pour ses voisins qui vont encore devoir supporter ses cris. Elle n’est pas discrète et n’a pas envie de l’être. Ce qu’elle veut, en revanche, c’est que le brun sache à quel point elle aime tout ce qu’il lui fait, à quel point ça éveille bien des choses en elle. Évidemment qu’elle lui demande de venir en elle, de la posséder plus encore que ce qu’il vient de faire. Eleanor n’attend que ça, se sentir complète comme les fois précédentes et peu importe si son corps n’en peut plus. Son désir lui est insatiable. Lentement, il entre en elle sans la quitter du regard. Sa lèvre à nouveau mordue, elle ne perd pas une miette de ces yeux qui s’assombrissent à mesure qu’il avance en elle jusqu’à se fermer sous l’intensité du plaisir. Elle, elle gémit doucement, s’agrippe en veillant à ne pas laisser de trace. Lèvre libérée par le nouveau baiser qu’ils échangent, il y a toujours cette ardeur dans leur échange, à croire qu’ils craignent que trop leur séparation à venir. La disparition de l’un et l’autre. Son premier coup de rein lui arrache un gémissement sonore. Ses jambes se resserrent autour de lui, le capture. « Tu ferais mieux de t’accrocher. » Sa main dans celle de Roman, guidée par celle-ci, elle rencontre le froid du barreau de sa tête de lit, le serre d’autant plus lorsqu’il va-et-vient brutalement en elle. Sa main encore libre, s’accroche à son dos. Ses ongles s’enfoncent malgré elle dans sa peau et tant pis si finalement elle laisse des griffures sur son épiderme, une trace de leurs ébats. Les mots restent coincés dans sa gorge, seuls ses gémissements viennent rejoindre ceux de Roman, accompagnent les coups de la tête de lit contre le mur. Et c’est rapide, très rapide. L’air lui manque mais le plaisir la gagne trop vite. Ses muscles se contractent, ses ongles s’enfoncent plus encore, griffent son dos alors qu’elle arrête de respirer quelques secondes avant de crier son plaisir, le corps cambré, à la recherche de celui de Roman pour l’avoir toujours plus près, plus profondément en elle. Ses cris deviennent son prénom, tandis que son corps tremble de plaisir, sa main resserrant d’autant plus le barreau qu’elle n’a pas lâché.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Mar 6 Nov - 19:46 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Roman se sent plus vivant que jamais. Avec Eleanor, tout paraît différent, plus fort. Il ignore pourquoi, ou même ce qu’il doit faire. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il se sent bien, beaucoup trop bien. Après s’être concentré sur son plaisir à elle, pour lui changer les idées, pour découvrir le corps parfait de la jeune avocate, il y a son désir à lui qui refait surface. Son érection contre elle, il ne tarde pas à être de nouveau en elle. La sensation toujours aussi délicieuse. Et cette fois, il n’a pas envie de se retenir. Ses élans, son désir puissant, il veut juste laisser plein pouvoir à ses envies. Et une fois sa main accrochée avec celle d’Eleanor à un barreau du lit, c’est ce qu’il fait. Entre ses cuisses, il enchaîne les coups de reins puissants et profonds, se fraye un passage en elle, provoquant des vagues de plaisir chez lui. Elle l’entoure parfaitement, ses jambes autour de son bassin, et contre son cou, il gémit, crie parfois son plaisir. Il sent sa main dans son dos, ses ongles dans sa peau, et c’est encore meilleur. Parce qu’en plus de son plaisir, il y a celui d’Eleanor. Alors il redouble encore ses ardeurs, allant et venant en elle aussi brutalement qu’il le peut, aussi vite que son bassin peut bouger. Il sait qu’il ne tiendra pas longtemps à ce rythme, mais il n’en a que faire. Il veut juste la posséder entièrement, de la façon la plus pure possible. La plus primale. Un désir animal qui l’étreint, après un moment plus doux où ils avaient discuté. Le contraste est impressionnant, mais d’autant plus jouissif. Encore des coups de reins, alors qu’il la sent céder en-dessous de lui, se laisser aller au plaisir qu’il lui a donné. Son deuxième orgasme en quelques minutes. Et c’est là qu’il atteint l’orgasme à son tour, dans un dernier mouvement puissant. Et il jouit au plus profond d’elle, dans un orgasme délicieux. Puissant. Intense. Parfait. Son corps se tend entièrement, sa main se serre un peu plus autour de la sienne et ses doigts de pied s’enfoncent dans le matelas. Parfait. Et puis enfin, il se détend, parfaitement serein. Heureux. Vivant. Plus que jamais, alors même qu’il est épuisé par la puissance de leurs ébats. Ses doigts libèrent ceux d’Eleanor, alors que sa main retombe dans les oreillers. Le visage dans son cou, il repose entièrement sur elle, et il se sent bien. Vraiment bien. Il reste ainsi quelques secondes, peut-être minutes. Sans doute pourrait-il s’endormir. Sans doute en aurait-il envie. L’endorphine libérée par l’orgasme l’a terrassé. Mais finalement, il prend appui sur ses coudes et remonte son visage au-dessus de celui d’Eleanor. Un sourire sincère étire ses lèvres. Elle est parfaite. Vraiment. « Merci. » Cette fois, c’est à lui de la remercier. Parce qu’elle l’a laissé être brutal, faire ce qu’il voulait d’elle. Elle lui a fait confiance, et au fond, lui aussi lui fait déjà confiance. Alors même qu’ils se connaissent à peine. Alors que leur relation ne devrait même pas exister. Mais c’est trop puissant pour l’ignorer. Il se retire doucement, et se laisse retomber contre le matelas. Le regard rivé au plafond, il sent son rythme cardiaque se calmer doucement. Sa main trouve celle d’Eleanor, et leurs doits s’entremêlent. Ce qui le fait sourire à nouveau. Il est heureux. Tellement heureux. Si bien qu’il n’a même pas envie de penser à partir. Non, il ne veut pas que s’arrête. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Mar 6 Nov - 23:34 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Tremblante mais entière. Son corps tente de se remettre de cette extase arrivée si brutalement et si vite après la précédente. L’air revient doucement jusqu’à ses poumons, sa respiration peine toutefois à se calmer. Ses muscles lui font mal, tendus comme ils sont. Un mal délicieux toutefois, qu’elle accepterait de vivre tous les soirs si elle en était capable. S’ils le pouvaient surtout. Ses ongles enfoncés dans la peau de son dos, descendant le long de ce dernier, Eleanor en oublie sa retenue, plongée dans un tourbillon de plaisir duquel elle a du mal à se sortir. Encore quelques coups de reins toujours aussi brusques et il la rejoint. Et elle gémit un peu plus, la main de Roman serrant d’autant plus la sienne, son corps venant peser contre le sien. Mais elle est bien. Elle ne voudrait arrêter cet instant pour rien au monde. Main relâchée, elle glisse le long du barreau, retombe dans les oreillers. Il lui faut encore quelques secondes pour reprendre ses esprits, quelques secondes avant qu’elle ne caresse son dos légèrement lacéré avec tendresse ainsi que son épaule qu’elle effleure du bout de ses doigts. Même écrasée par le poids de Roman sur elle, elle se sent bien. En rien dérangée par ça, elle pourrait même fermer les yeux quelques minutes, se laisser bercer par la respiration du brun qui se calme, protégée par son corps parfait qui l’a brutalisé de la plus belle manière qui soit. Des secondes passent. Puis des minutes. Ils ne bougent pas et semblent particulièrement contents de leur position, de leurs ébats aussi. Eleanor, elle sent presque la fatigue la submerger sans pour autant s’endormir. Parce qu’elle refuse de sombrer dans le sommeil et perdre les précieuses minutes qui lui restent avec lui. Et lorsqu’il se soulève, prend appuie sur ses coudes et qu’elle peut revoir son regard – et ce sourire pour lequel elle pourrait se damner – elle prend d’autant plus conscience que pour ce soir le temps leur est compté. « Merci. » À son tour de sourire. C’est sa réponse. Silencieuse mais qui vaut plus que n’importe quel mot. Il n’a pas besoin de la remercier pour ça. Non seulement elle a aimé ce côté sauvage qui est ressorti, mais elle a tout autant profité du plaisir qui a résulté de tout ça. Sans compter qu’elle avait dit être prête à le laisser utiliser son corps pour son bon plaisir. Roman désormais allongé à ses côtés, leurs mains se retrouvant, la brune fixe un instant le plafond puis se retourne. Allongée sur son flanc, elle mêle leurs jambes, pose leur main nouée sur son ventre tandis que l’autre s’y aventure également pour y dessiner des formes abstraites. « Pourquoi pâtissier ? » Demande-t-elle presque dans un chuchotement, comme pour ne pas briser la magie de l’instant. « Enfin comment tu as eu l’envie de le devenir ? » Elle est curieuse et si elle doit profiter du temps qu’il reste avant son départ, elle veut le faire en profitant de l’occasion pour en savoir toujours plus sur Roman.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Mer 7 Nov - 10:52 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Ç’avait été un besoin. Plus qu’un simple désir. Un besoin au sens premier du terme. Il avait eu ce besoin de la faire sienne, entièrement. Sans doute parce que lui, il a déjà cette impression de lui appartenir. Sinon, il ne serait pas là, dans son lit. Sinon, il aurait trouvé la force de résister. Alors c’était une besoin de prouver quelque chose, sans qu’il sache quoi, qui l’avait animé. Qui avait rendu ses coups de reins si violents, et si bons à la fois. Peut-être l’envie de se prouver que tout ça est sexuel, alors qu’il sait qu’il n’y a pas que ça. Ou l’envie de la rendre aussi accro qu’il ne l’est déjà. Il n’en sait rien. Tout est confus. Et après un tel orgasme, il n’est pas capable de réfléchir. Simplement de reprendre sa respiration, allongé sur le dos à côté de la belle brune qui lui a fait tant d’effet. Il sent ses jambes contre les siennes, ses mains sur son ventre, mais il ne la regarde pas. Pas tout de suite. Sentir sa présence lui suffit. Et il est heureux. Il se sent vivant, comme s’il venait de se réveiller. Et même si le monde extérieur existe toujours, quelque part, il n’a pas envie d’y penser. Il est bien là, dans cette chambre assombrie, avec le corps chaud d’Eleanor à ses côtés. Si bien qu’il n’a pas envie de penser à partir, alors qu’il le devrait sans doute. Il l’avait dit dès le début. Mais même comme ça, difficile de s’en convaincre, tant il voudrait rester et la tenir dans ses bras toute la nuit. Toute la vie peut-être. Et au lieu de l’effrayer, cette pensée le rassure. « Pourquoi pâtissier ? » Il tourne doucement la tête pour la regarder. C’est à son tour de poser des questions, et ça lui plaît. Elle aussi semble vouloir le connaître. Peut-être qu’elle aussi, elle ressent tout ça. Même un dixième de ce que lui, il ressent, ça lui suffirait. Parce que c’est trop intense pour qu’elle ressente exactement la même chose. Impossible. « Enfin comment tu as eu l’envie de le devenir ? » Il glisse doucement sa main libre autour de son épaule, bascule un peu pour mieux la regarder. Ce qu’ils partagent est particulièrement intime. Et il se demande même s’il a déjà été aussi proche de quelqu’un. Tant physiquement que mentalement. Sans doute que non. Et peu importe que la femme à qui il avait promis son amour éternel soit chez lui, avec leurs enfants. Non, c’est auprès d’Eleanor qu’il a envie d’être. Et c’est dommage que tout ne puisse pas être aussi simple. « La tarte au citron meringuée. » Il sourit en remarquant sa surprise, fait doucement glisser sa main sur sa peau. « J’avais peut-être treize ans et je m’étais lancé l’objectif de faire la tarte parfaite. J’ai dû y passer au moins un mois. Je crois que ma mère est dégoûtée du citron depuis, mais en tout cas, c’est là que j’ai trouvé ma vocation. » C’est une anecdote qu’il aime toujours raconter, et la partager avec Eleanor, ça lui plaît. A vrai dire, elle pourrait lui poser n’importe quoi comme question, ça lui plairait. Il est d’excellente humeur, encore sous l’effet de son orgasme. Mais il n’y a pas que ça. « Rien que d’en parler, ça me donnerait presque faim. » Il pose un baiser au coin de ses lèvres, sourit à nouveau. C’est vrai que maintenant qu’il y pense, il n’a encore rien mangé ce soir. Il pensait rentrer chez lui juste après être venu chez elle. Rien ne s’était passé comme prévu. « Est-ce que tu veux que je te fasse quelque chose à manger ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Mer 7 Nov - 12:46 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Ça semble tellement naturel, tellement normal, de discuter avec lui après l’acte. De laisser le temps à leur cœur de battre moins vite et à leur respiration de retrouver un semblant de normalité. C’est plus que ça aussi. Eleanor voudrait tellement tout connaître de lui, chaque petit détail qui font de lui Roman. Elle est curieuse et n’éprouve aucune culpabilité à l’idée de le questionner. Il y a encore bien des choses qu’ils ignorent l’un sur l’autre et malgré ça, c’est comme si elle le connaissait depuis toujours. Comme si tout était fait pour qu’ils soient ensemble. C’est presque ridicule lorsqu’elle y pense. Parce qu’ils ne se connaissent pas depuis longtemps, qu’ils restent des inconnus et qu’ils font tous les deux quelque chose d’immorale. Malgré ça, ça ne l’arrête pas. Si le plaisir sexuel est une chose et qu’ils viennent de le partager plus d’une fois à son grand bonheur, la brune sait d’ores et déjà qu’il y a plus que ça sous la surface. Ce qui ne l’effraie pas plus que ça puisque, dans les bras de Roman, tout contre lui, elle se sent en sécurité. Ce sentiment, elle aimerait qu’il ne disparaisse jamais, espère qu’il sera toujours là. En fait, elle espère plus que ça. Elle a envie qu’il n’arrive jamais à se passer d’elle sachant qu’elle, elle n’arrivera plus à le chasser de son esprit. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Mais Roman est toujours là, dans un coin de sa tête. Pas étonnant, donc, qu’il ait été aussi facile pour elle de lui céder. Si elle peut prolonger l’instant, faire en sorte qu’il reste plus longtemps avec elle, Eleanor compte bien saisir l’occasion. Si en plus de ça, ça lui permet d’en apprendre plus sur lui, c’est mieux encore. Contre lui, leurs jambes emmêlées, elle pose naturellement la question. Une parmi toutes celles qu’elle a en tête. Elle, il n’est pas difficile de savoir pourquoi elle est devenue avocat, elle le lui a déjà confié. Mais lui, elle veut savoir. Alors elle attend tandis qu’il se tourne et lui permet de le regarder droit dans les yeux. « La tarte au citron meringuée. » Les sourcils de la jeune femme se fronce légèrement. Elle n’ouvre pas la bouche pour autant, le laisse continuer en appréciant la caresse de sa main sur sa peau. « J’avais peut-être treize ans et je m’étais lancé l’objectif de faire la tarte parfaite. J’ai dû y passer au moins un mois. Je crois que ma mère est dégoûtée du citron depuis, mais en tout cas, c’est là que j’ai trouvé ma vocation. » Un énième sourire sur ses lèvres, elle imagine presque parfaitement le petit Roman, adolescent et en train de faire tout son possible pour réaliser la tarte la plus parfaite. Perfectionniste déjà à cette époque. « Tu devais être très mignon concentré sur ta recette. Probablement autant qu’aujourd’hui. » Son visage rapproché, elle effleure ses lèvres des siennes, l’embrasse furtivement mais assez pour apprécier encore et toujours de sentir leur corps en contact. « Rien que d’en parler, ça me donnerait presque faim. Est-ce que tu veux que je te fasse quelque chose à manger ? » Si elle n’a pas la moindre envie qu’ils se séparent, son estomac se réveille dès qu’il est question de nourriture. Trop plongée dans son procès à venir, elle en a oublié de manger. Une mauvaise habitude qu’elle a depuis quelques années. « Et avoir l’honneur d’avoir un chef dans ma cuisine ? Ça ne se refuse pas. » Pas plus que le voir à l’œuvre ne se refuse. Ils ont travaillé ensemble mais pas assez pour qu’elle prenne le temps d’aller le voir dans ses cuisines, ce qui selon elle est bien dommage. « Par contre, je ne promets pas d’avoir des ingrédients de qualité. J’ai pas vraiment eu le temps d’aller faire des courses avec le travail. » Lui confie-t-elle dans une petite grimace. Sans compter qu’elle a tendance à souvent commander, c’est bien plus simple et rapide que si elle se mettait à cuisiner. Et malgré l’envie de le voir cuisiner pour elle, Eleanor reste collé à Roman, ses doigts se remettant à caresser son corps.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we push and pulllike magnets do
we push and pull
like magnets do

» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 9311
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : ben barnes
» Âge : thirty four
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Mer 7 Nov - 18:22 par Roman Warwick

---- one kiss is all it takes

Tout paraît si normal. Comme s’ils avaient fait ça toute leur vie, alors même qu’ils se connaissent à peine. La preuve en est que leur conversation leur permet d’apprendre à connaître les détails les plus importants l’un de l’autre. Le début. Et même si Roman était venu ici ce soir en pensant être capable de tirer un trait sur tout ça, sur Eleanor, il sait que finalement, ce n’est qu’un début. Il se passe quelque chose de fort entre eux, elle doit le sentir aussi. C’est impossible autrement. Il se passe quelque chose de bien trop fort pour qu’il puisse l’ignorer, ou tourner le dos. Non, il a envie d’être avec elle, contre elle, et de tout savoir d’elle. Alors, leurs jambes emmêlées, sa main sur son épaule, l’autre tenant toujours celle d’Eleanor, le moment se prête à des confessions. Sur l’oreiller, quel cliché. Mais Roman n’en a que faire. Il est bien. Il se sent heureux. Et quand Eleanor lui pose une question, il y répond avec plaisir, racontant une anecdote qui a une vingtaine d’années mais qui n’a jamais cessé d’animer son amour de la cuisine depuis. « Tu devais être très mignon concentré sur ta recette. Probablement autant qu’aujourd’hui. » Ce soir, il n’est concentré que sur elle. Il n’a d’yeux que pour elle. Et on peut dire qu’il s’est concentré, autant que possible à lui offrir du plaisir. A la posséder entièrement. A s’offrir à elle, alors même qu’il ne devrait pas le faire. Tant pis. Trop tard. A partir du moment où il a découvert le plaisir d’être entre ses cuisses, la sensation que lui apporte ses baisers, il était foutu. Depuis la première fois, dans son bureau. Et pire encore ce soir. Pourtant, parler de pâtisserie lui donne faim. Il n’a pas mangé ce soir, et il a dépensé beaucoup d’énergie. C’est alors normal de proposer de cuisiner pour elle. « Et avoir l’honneur d’avoir un chef dans ma cuisine ? Ça ne se refuse pas. » Il pose un baiser sur ses lèvres alors que les siennes s’étirent dans un sourire. « Par contre, je ne promets pas d’avoir des ingrédients de qualité. J’ai pas vraiment eu le temps d’aller faire des courses avec le travail. » Il avait déjà évoqué ce problème tout à l’heure. Roman a l’habitude d’avoir le meilleur, tant au niveau des ingrédients que du matériel. Mais pour ce soir, il peut bien faire une exception. « Si tu as du chocolat et des œufs, je peux faire une mousse. » Une des recettes les plus simples et qui ne nécessite pas de cuisson. Et au moins, il devrait avoir tout ce qu’il lui faut. Même s’il y a longtemps qu’il n’en a pas fait, laissant ça en général à ses subordonnés quand il y en a besoin pour des gâteaux. Une recette un peu trop simple pour le haut de gamme de sa pâtisserie mais qui fera parfaitement l’affaire ce soir. Pour autant, il ne se lève pas tout de suite, et Eleanor l’en empêche, se collant encore un peu plus à lui. A choisir, il veut bien rester prisonnier. Pourtant, son ventre réclame doucement un peu de nourriture. Il la fait basculer pour se retrouver à quatre pattes au-dessus d’elle, pose un baiser sur ses lèvres et sourit. « Allez, viens. » Doucement, il se relève et prend sa main, et quitte la pièce. A côté, la lumière est restée allumée, leurs vêtements sur le sol. Roman est à l’aise avec son corps mais il préfère tout de même ramasser son boxer, qu’il trouve par terre. Glissant sa main le long de son sexe, une pensée traverse soudainement son esprit. « Tu prends la pilule au fait ? » Ses yeux s’agrandissent alors qu’il réalise qu’ils n’ont pas utilisé une seule fois de protection. Certes, un préservatif ne sert pas qu’à ça, mais c’est un point non négligeable. A vrai dire, l’idée ne lui a jamais effleuré l’esprit, il y a des années qu’il n’a pas eu à y penser. Et ce soir, il n’avait pas pensé. Il avait juste profité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 18/02/2018
» Messages : 300
» Pseudo : .sassenach (Amy)
» Avatar : Phoebe Tonkin
» Âge : 26 years old
() message posté Mer 7 Nov - 19:39 par Eleanor Ainsworth
one kiss is all it takes
roman & eleanor

« I just wanna feel your skin on mine, feel your eyes do the exploring, passion in the message when you smile. »
Elle n’arrive pas à le lâcher. Une peur l’oblige à le retenir contre elle, celle de le voir déjà s’éloigner d’elle après tout ce qu’ils viennent de vivre. Leur première fois a été intense, mais ce soir tout est trop parfait pour qu’elle accepte de tout perdre, de se retrouver seule. C’est ce qui l’angoisse le plus : la solitude. Surtout après qu’elle ait découvert cette connexion entre eux, cette alchimie lui donnant l’impression d’avoir enfin de l’importance pour quelqu’un. Elle l’agrippe à l’aide de ses jambes pour que Roman ne lui échappe pas. Caresse sa peau pour s’imprégner plus encore de la sensation de celle-ci sous ses doigts. Une façon pour elle de toute garder en mémoire, la douceur de son épiderme et sa réaction lorsqu’elle le touche. Le bonheur pur qu’elle ressent à être contre lui. Sauf que parler de nourriture suffit pour que son ventre émette son mécontentement. Elle pourrait l’ignorer, ça ne serait pas la première fois, mais Eleanor n’est pas assez égoïste pour le forcer lui à faire taire sa faim. Même si à bien y réfléchir, elle n’est pas certaine d’avoir beaucoup à cuisiner chez elle. Quelques petites bricoles ici et là pour caler sa faim lorsqu’elle travaille et que celle-ci l’empêche que trop de travailler mais c’est tout. Rien pour satisfaire le chef qu’il est. « Si tu as du chocolat et des œufs, je peux faire une mousse. » Pensive, la brune continue de le caresser. Mentalement elle tente de visualiser les ingrédients, fronce le nez dans l’effort puis reporte son attention sur Roman. « Je devrais avoir ça. » Mais elle ne le relâche pas, resserre son étreinte, petit sourire aux lèvres. Elle n’est pas encore prête à le laisser partir bien que, une fois de plus, son estomac émet une objection. Forcément. Basculée sur le dos, lui au-dessus d’elle, elle aimerait prolonger leur baiser mais n’en a pas le temps. « Allez, viens. » Ses pieds par terre, sa main toujours dans celle de Roman, elle le suit jusque dans le salon éclairé. Elle ne le lâche que pour attraper sa chemise et sa culotte, enfile celle-ci puis passe l’autre sur ses épaules. « Tu prends la pilule au fait ? » Occupée à boutonner sa chemise, ses cheveux lui tombant dans les yeux, Eleanor relève la tête, pose son regard sur lui, surprise. « Hm … » Il lui faut encore quelques petites secondes avant de réaliser. Avant de comprendre pourquoi cette question lui est posée. Merde. Des années qu’elle est sérieuse avec ça mais pas une seule fois elle n’a pensé à utiliser un préservatif avec Roman. « Oui. » Dit-elle en lâchant sa chemise fermée qu’à l’aide de deux boutons. « Oui, oui je la prends. Je suis désolée j’ai pas pensé à … » Elle s’arrête, humecte ses lèvres un instant. La vérité est qu’inconsciemment elle n’en avait pas envie non plus. Pas après leur première fois dans le bureau où elle n’a pu qu’apprécier le moment sans protection. « Je suis clean si jamais c’est que tu demandes. Habituellement j’utilise des préservatifs, t’es le seul avec qui je l’ai pas fait. » Parce qu’elle ne sait pas. C’est peut-être un moyen détourné pour lui demander si elle n’a aucune maladie ou peut-être qu’il s’inquiète juste d’avoir pris le risque de la mettre enceinte ? Elle ne sait pas trop et se met à frotter nerveusement son bras en le regardant.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Eleanor Brentwood [Terminé]
» Charlott Eleanor Waldorf, pour se faire servir. Terminée.
» présentation de kiss me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-